RSS

Archives de Tag: paranormal

X-Files – Review du 10×06 (Final)

ScreenShot2740

Lundi 22 Février 2016 fut diffusé le 6ème et dernier épisode de la saison 10 de X-Files. Faute de temps, je n’ai pas pu faire ma review. Maintenant, si, peut-être parce que je suis très malade et que ça m’inspire de parler de cet épisode maintenant.

Je reste bien entendu sans commentaire face au désastre des audiences françaises concernant la série (4,5 millions sur M6), cela montre bien qu’on aime TF1 (7 millions pour une série lamentable). M6 qui supprime des séquences, lol ! J’ai bien fait de ne regarder que la Fox. Dieu merci, on n’a pas de TF1 (ou D8) dans les autres pays !

De retour à l’épisode, c’est un 10/10 que je lui attribue sans la moindre hésitation. Episode au rythme effréné, apocalyptique avec une fin qui vous coupe le souffle.

OMG. Un sacré délice x-filien, cet épisode !

L’épisode commence par un petit récapitulatif de « My Struggle I » (le 10×01). Pendant 1 minute 26 secondes de cette intro, on entend exactement 6 voix des personnages, j’adore cette thématique de l’oreille : tu entends mais tu ne vois pas. Pendant la saison, je me suis réellement demandé à quoi servirait une pareille thématique, mais ce que je ne voyais pas, c’était ce « fox » ou le regard qu’on ne peut pas jeter, cette image qu’on refuse de voir, ce miroir qui reflète la réalité que ce soit devant le 10×02 (William) ou le 10×03 (avec le sympathique monstre ou Fox dans le fox). Dans le 10×05, on a eu ce ressentiment dans le trip de Mulder (ICU =i see you) sans parler de l’effet « lentille » lors du trip. Dans l’épisode 10×06, la concentration sur les yeux est flagrante…

Après le récapitulatif du 10×06, on se retrouve avec la voix-off de Scully qui reflète celle de Mulder dans le 10×01. Plus de deux minutes dans lesquelles Scully présente sa carrière, ce qui l’a poussée à croire et finit par faire un compte-rendu du 10×01 dans lequel elle avait découvert qu’elle avait de l’ADN extraterrestre. Puis Scully se transforme en un extraterrestre !

ScreenShot2739

Après notre fameux et bien-aimé générique, un message s’affiche « This is the end »  (la fin de la saison/série/ou autre chose ? titre ambigu) l’épisode commence enfin à la 4ème minute et 41 secondes par Scully. Je savais que ce serait un épisode centré sur Scully !

Bref, Scully entre et ne trouve pas Mulder. Elle ouvre l’ordinateur de Mulder et découvre que ce dernier regardait Tad O’Mally, de retour après 6 semaines (le chiffre 6 se répète 3 fois=666 !) qui disait que chaque citoyen américain avait un ADN extraterrestre (et le reste de la terre ? MDR), Tad O’Mally la contacte et se retrouve face à elle, devant la maison dévastée de Mulder. Ils parlèrent de l’ADN extraterrestre. O’Malley est persuadé qu’il a un ADN extraterrestre.

ScreenShot2742ScreenShot2743

Durant cet épisode, on accumule plus de questions que de réponses. Scully retrouva Skinner et Einstein et les informa des nouvelles. Einstein est plus sceptique que la Scully des premières saisons, d’ailleurs son personnage a pris une bonne tournure dans ce final, contrairement à Miller qui est resté aussi fade et transparent que dans l’épisode 10×05.

Le binôme scientifique (Einstein et Scully) est au centre de la lumière dans un épisode hautement scientifique. Elles se rendent à l’hôpital dans lequel Scully exerçait lors du 10×01, et tombent sur un début inquiétant de maladies contagieuses. A ce propos, est-ce qu’il n’y a dans cet hôpital qu’une seule infirmière qui parle à Scully ? (ou bien question de budget ?)

Miller se rend près des deux scientifiques et les montra Tad O’Malley en train de verser de l’huile sur le feu en disant qu’il s’agit de contagion massive. C’est vrai qu’internet a un énorme pouvoir, et je trouve intéressant qu’on se concentre sur ces « voix du pouvoir », ça peut être sur internet ou ailleurs ! C’est très moderne comme version de X-Files qui a largement sa place en 2016.

Cet épisode est mulderesque mais avec la voix de Scully, Mulder a disparu et n’apparaît que quelques instants, fatigué et blessé, en roulant vers la Californie du sud. Scully continu à parler d’ADN extraterrestre, que ce n’était que le début. C’est elle et O’Mallay qui donnent le ton à cet épisode.

Plus tard, Reyes contacta Scully pour lui dire qu’elle était devenue du côté du fumeur, et que Scully et elle étaient protégées de ce processus qui s’est déclenché dès 2012. J’aime bien ce côté bad girl de Reyes qui a conclu un pacte avec le diable (enfin, avec le fumeur) et j’aurais bien aimé savoir ce qui est arrivé à Doggett. Les scénaristes furent plutôt habiles sur ce point. La main qui donnait la cigarette au fumeur n’était autre que celle de Reyes, un petit indice de Carter !

Ah si, le fumeur est en vie, il a survécu aux missiles de la fin de la saison 9. Difficile à croire pour certains, pour d’autres c’est évident. Les petits hommes verts y sont pour quelque chose !

Reyes informa Scully que le fumeur a envoyé quelqu’un pour faire un pacte avec lui, mais de la bastonnade vue, il me semble que c’était plus pour le tuer. On assiste à un vrai Mortal combat !! Mulder s’est battu avec rage pendant une minute (presque !) puis se rendit chez le fumeur en le menaçant avec une arme.

J’appelle cette partie « Mulder face à son destin ». Cette partie est la plus sombre. Elle dure 3 minutes ! ça ne vous rappelle pas les 3 minutes de l’épisode 5 (le trip de Mulder) ? Bon, je vais y revenir !

Le face-à-face à la cow-boy entre Mulder et son père porte plusieurs sens, c’est même un miroir. Le fumeur nous donne un discours écolo en précisant que c’est l’homme qui s’autodétruit et qu’il n’est pas la cause de tous les maux.

C’était bien facile de faire porter le chapeau aux petits hommes verts le long de 9 saisons au lieu d’assumer nos propres bêtises.

CSM offre à Mulder de sauver sa peau, mais ce dernier, contrairement à Reyes, resta fidèle à ses principes. J’adore ce face-à-face car l’hallucination de Mulder dans le 10×05 se concrétise (il se voyait face au fumeur), puis d’un autre côté ça en dit long, ces retrouvailles père-fils qui m’ont rappelé d’une manière loufoque William-Mulder. C’est également une sorte d’adieu avec son ultime ennemi.

ScreenShot2751

Alors que le compte à rebours s’accélère, rythmé par Tad O’Mallay et par le binôme Scully-Einstein face à une contagion massive tout en travaillant sur le comment de ce virus spartiate qui détruit le système immunitaire, on retrouve Mulder et CSM dans une deuxième scène : Mulder est à terre, CSM est debout, tout un symbole que Mulder a perdu le premier round. CSM est presque admiratif en voyant Mulder se levant pour s’assoir en disant « you don’t give up », d’ailleurs j’ouvre une parenthèse là-dessus, cet épisode mérite le titre de « don’t give up », ces quelques 10 lettres reflètent la saison 10 car on s’est battu pour re-croire, en plus, « don’t give up » s’est répété à 5 reprises dans ce 10×06 : la première dans l’intro de Scully (écrit sur la voiture), la deuxième était prononcée par CSM, la 3ème par Miller, la 4ème par Scully et la 5ème par Tad O’Mallay, un message des personnages vers leur public, et peut-être de Chris Carter vers le public de X-Files. CSM parla de fierté puis enleva son nez, chose qui risque de verdir Michael Jackson de rage. Cela a duré une minute.

ScreenShot2752ScreenShot2753

On s’approche de la fin, et l’épisode semble avoir une fin en queue de poisson. Miller, le fils prodige qui a réussi à retracer la voiture de Mulder, entre chez CSM et sauve Mulder, juste une minute : comment est-il entré chez ce vieux fou ? La même question concerne Mulder ! CSM a laissé sa porte ouverte ou quoi ?

Arrivé malade sur les lieux, Miller rejeta l’offre de CSM que Mulder évoqua. Miller et Mulder s’en allèrent devant le sourire sadique de CSM.

ScreenShot2754ScreenShot2755

De son côté, Einstein tomba malade à son tour. Wonder Scully créa un remède à base d’ADN extraterrestre en un temps record, et le donna à Einstein qui vit son ADN se transformer en ADN extraterrestre. Je ne vais pas faire la fine bouche concernant le remède miracle express, même si tout est à tirer par les cheveux dans X-Files.

ScreenShot2756

Bref, c’est dans un tableau apocalyptique que Miller, Mulder et Scully se retrouvent. Ils sont sur un pont plein à craquer et l’image des deux ponts m’a fait penser à des veines, mais aussi à deux mondes liés. Mulder est très malade au point que Scully donne un diagnostique express à faire verdir de rage le dr House : un seul coup d’œil et Mulder a besoin de cellules souches de William pour survivre. Mais Scully ne savait pas où était le bambin, 15 ans après. Je m’arrête là pour dire que Mulder étant malade, m’a fait pensé à la pietà qu’il a vue dans son trip (10×05), c’est lui la victime. La femme c’est Scully, le terroriste c’est William, et par conséquent, Mulder. Je ne dis pas que Mulder est un terroriste, c’est juste le côté symbolique de ce tableau lumineux dans le monde des morts. Une lumière reflétée par celle de l’OVNI, auparavant cette lumière avait une portée négative mais là, quand on voit la lumière dans l’obscurité, on ne peut qu’étrangement être…optimiste ! ça m’a même rappelé la mère de Scully qui parlait de William en regardant Mulder, à un moment donné j’ai cru qu’elle l’appelait son fils. (10×04)

Soudain, un OVNI apparaît au-dessus de Miller, Scully et Mulder. Ils sont tous dans le cercle lumineux mais visiblement, c’est Scully qui est visée. L’épisode s’arrête sur l’œil de Scully « i see you », ça sent William à mon avis, qui est venu chercher sa mère…

Chris Carter a dit que tout dépendait de la Fox, si elle voulait une 11ème saison. Visiblement, lui, les acteurs, tout le monde semble partant.

Ce qu’on retient de l’épisode final : c’est centré sur Scully, dès le début jusqu’à la fin, Mulder a confronté CSM, pas plus. Bien que les scènes Mulder-CSM paraissent intéressantes, Mulder a un rôle mineur. Dans cet épisode, Mulder et Scully sont séparés, et ne se réunissent qu’à la fin, pour être encore séparés ! on retient aussi que la conspiration est en marche.

En ce qui me concerne, c’est vrai que la scène de l’OVNI fait écho à celle du final de la saison 7, sauf qu’ici on ne sait pas ce qui s’est passé, on est dans le flou : vont-ils guérir ? Que va-t-il se passer pour Mulder et Scully ? Est-ce que c’est William dans l’OVNI ? Si c’est non, serait-ce un enlèvement ? (j’y ai automatiquement pensé) ou bien serait-ce une chose bénéfique ? (surtout qu’avoir un ADN E.T c’est le seul espoir) Pourquoi Mulder n’a pas un ADN extraterrestre ? Il a été aussi enlevé par les petits hommes verts…Pourquoi Scully et Einstein ne portent-elles pas de blouse dans l’hôpital ? Un oubli scénaristique ou bien une manière farfelue de dire que Scully et Einstein se rendent compte des limites de la science ? Pourquoi Mulder n’a-t-il pas vidé son chargeur dans le crâne pourri du bâtard fumeur ? et surtout, verra t-on un jour William ?

Bref, on sort de la saison 10 avec plus de questions que de réponses. Cette saison bat à elle seule – et ce n’est que mon avis – les saisons 8 et 9. J’ai jeté un coup d’œil sur la saison 9, qui demeure la plus infecte…entre les pleurnicheries de Scully, et de William, omniprésent.

A propos de l’arc William, ou la quête de William, cela a pris une place considérable dans la saison 10, mais pas comme l’overdose de la saison 9. Les personnages étaient mieux traités dans la saison 10, et ce fut une saison placée sous la mythologie scientifique là où on distingue des questions concernant les limites de la science, dans le final, Scully dit que la science les a éloignés de la vérité.

Depuis l’effondrement des convictions de Mulder, puis son grand retour, une seule chose était restée fixe tout ce temps : la science.

J’espère réellement une 11ème saison, car c’est frustrant de terminer la saison 10 dans une position pire que celle de la saison 9.

J’espère aussi retrouver dans une future 11ème saison, Tad O’Mally. Ce nouveau personnage est jeune, mais très charismatique et a toute sa place dans la série. Je ne dirais pas non plus à Einstein qui a assuré dans ce final, mais à condition de ne la voir que très rarement. Je dis automatiquement NON à Miller. Son personnage est tellement ennuyeux et fade…Ce serait une honte de le garder !

HS : Tad O’Mallay et Don’t give up se composent de 10 lettres dans cette saison 10. Coïncidence ?

Le jeu des acteurs : magnifique prestation de David Duchovny (Mulder) et de Joel Mc Hall (Tad O’Mally), alors que je ressens un rôle mal joué de la part de Gillian Anderson (Scully) dans ce 10×06. Elle a été fantastique dans les épisodes dédiés à William, mais on ne ressent pas sa peine lorsqu’elle voit Mulder en train de crever. Durant l’épisode, elle a gardé la tête froide (youpi, je suis une des élus !) mais on sent à peine un sentiment de sa part, pour une fois, je préfère Lauren Ambrose (Einstein). Sinon c’est pourri pour Miller.

Les épisodes selon l’ordre de favoritisme : 10×06, 10×04, 10×02, 10×03, 10×01 et 10×05. J’ai trouvé qu’on avait bien traité l’histoire de William, mais on aurait bien aimé avancer un peu, et non regarder constamment en arrière pour pleurer un choix.

Le générique : je préfère ce bon vieux générique qui coupe les ponts avec celui de la saison 9. Skinner n’apparait pas beaucoup…et j’aurais bien aimé voir plus de scènes des bandits solitaires.

Comme je l’ai déjà dit : Chris Carter a laissé le meilleur pour la fin : un épisode très bien ficelé. Et malgré quelques erreurs (volontaires ou pas, la vérité est ailleurs), l’épisode est vraiment attachant et hypnotique qui vous laisse dans un état de stress permanent. Avec un final pareil, X-Files continue avec les X-Philes, en attendant la décision de la Fox. D’ici là, je termine cette review avec : Don’t give up !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

X-Files – Un mot après la finale du 10×06…[Spoilers]

ScreenShot2721

ScreenShot2723

Chamboulant, surprenant, avec OVNI, personnages, what the fuck? et aussi: la vache! purée de chez purée! le meilleur épisode. Ils ont gardé le meilleur pour la fin…et je pèse mes mots! La review complète du 10×06 « My Struggle II » sera postée le week-end! Quel cliffhanger! et quelle fin!

Parenthèse spoiler: Reyes en mode bad girl, le fumeur est vivant, Mulder entre la vie et la mort et le seul capable de le sauver est William, Scully qui est enlevée avec Miller et Mulder par un OVNI qui a couvert tout Washington…De quoi vous couper la respiration!

Mais au fait, képassa? (sans entrer dans les détails)

* L’épisode s’ouvre par le monologue de Scully racontant sa vie et l’histoire de l’ADN extraterrestre.
* Lorsque Scully est allée au bureau de Mulder et que ce dernier n’était pas là, elle s’est vite rendue compte qu’il avait regardé Tad O’Malley – dont le site web était de retour sur le net. O’Malley a affirmé quelque chose d’énorme (chaque citoyen américain a une sorte d’ADN extraterrestre)… et Scully a paniqué.
* Après avoir pris un peu du sang de l’agent Einstein, Scully s’est rendue compte que les soldats et les membres de l’armée ont commencé à montrer des signes d’infection par l’anthrax. Dans un saut vraiment mulderesque, elle a estimé que cela signifiait que la fin des temps était proche et a commencé à faire des déclarations comme: « Nous assistons à ce qui pourrait être l’avènement d’une contagion mondiale. »
* Quand Monica Reyes l’a contactée et a dit qu’il y avait un « virus Spartan » à l’intérieur de nous tous qui sera la fin de l’humanité, Scully émit l’hypothèse que l’ADN qu’elle pensait mauvais était vraiment bon; en fait, selon Reyes, le matériel génétique qui a fait Scully est le plus extraordinaire de tous (grâce à son enlèvement) et il allait la sauver. Reyes est le bras droit de CSM / le fumeur…
* Impressionnant, non? Sauf quand Scully est allée faire un antidote à partir de son ADN, la substance étrange avait disparu. Comme par magie.
* Pendant ce temps, Mulder repoussait l’un des hommes de main du fumeur, puis arrive en Caroline du Sud pour pointer une arme sur le salopard cancéreux. Mais Mulder était déjà malade au moment où il a affronté son ennemi – et a refusé l’offre de CSM pour vivre dans la nouvelle classe dirigeante.
* L’agent Miller est entré dans la maison de CSM et a sauvé Mulder, puis plus tard Einstein tomba malade à son tour, mais Scully a été en mesure de faire une cure et de guérir le jeune agent avant qu’il ne soit trop tard.(Elle a du bol!)
* Malgré la circulation infernale (panique collective), Scully fait la même cure à Miller et à Mulder. Mais Fox Mulder était si mal en point que Scully conclut qu’il avait besoin de cellules souches de William pour une greffe de moelle osseuse. Pendant que Miller et Scully se disaient qu’ils ne savaient pas où William était, un OVNI est apparu au-dessus d’eux et … voilà.

Un autre mot: la saison 11, tout de suite!!!! Merci!

TVLine a toujours son dernier mot à dire, après la fin de la saison, ils se sont précipités vers Chris Carter et lors de l’interview, on lui demanda s’il était d’accord avec le fait que ce soit la fin de la série. Carter répondit que les audiences de la série ainsi que la manière dont est fini le dernier épisode sans parler d’un « appétit » de la Fox (en parlant du PDG de la Fox, Dana Walden), tout cela laisse une chance pour une future saison!

TVLINE | Let’s say the planets don’t align and there are no movies and no more seasons — are you OK with ending the series on that note?
I can tell you this: Fox owns this show. I can’t imagine, with the ratings that we’ve got and the way we ended this season, that there won’t be more X-Files. They will find a way to get that done. Because I spoke about it briefly with [Fox CEO] Dana Walden today, so there’s an appetite there and… a chance certainly to find how we’re gonna get ourselves off this precipice.

Mot de Gillian Anderson qui cache à peine une future saison 11!

ScreenShot2728

David Duchovny remercie les fans:

ScreenShot2722

X-Files est dans le top 5 le plus utilisé ce soir sur Twitter, je n’ose pas imaginer les audiences!

ScreenShot2724

Quelques captures-spoilers!

ScreenShot2726ScreenShot2725ScreenShot2727ScreenShot2729ScreenShot2730

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

X-Files – Liste des épisodes du 25/2 sur M6

XFILESFRANCEcan54m10 (1)

Le 25 Février 2016 sera un jeudi pas comme les autres sur M6, puisque X-Files sera de retour avec deux épisodes inédits de sa 10ème saison et une rediffusion de certains épisodes sélectionnés durant toute la nuit. Voici la liste des épisodes de jeudi soir,aux insomniaques! :

20h55: « La vérité est ailleurs » (My Struggle I) 10×01
21h45: « Les enfants du chaos » (Founders Mutation) 10×02
22h40: Nous ne sommes pas seuls (Pilote)
23h30: Gorge Profonde
00h25: Compressions
01h10: Projet arctique
02h00: Le message
02h50: Les hybrides
03h30: L’hôte
04h20: Duane Barry
05h00: Faux frères siamois
05h45: Voyance par procuration

Sans commentaire concernant les titres français de la saison 10.

Merci à x-files memories!

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

X-Files – Review du 10×05

 

ScreenShot2700ScreenShot2706

Review du 10×05 « Babylon »

Je vais étonner certains, mais c’est l’épisode que j’ai le moins apprécié, et je ne sais pas si certains partagent le même ressentiment que moi. Peut-être parce que je vis dans un pays qui a été frappé par le terrorisme 3 fois en un an et que la Libye voisine est un cauchemar. Navré si j’ai perdu toute objectivité face à cet épisode qui se voulait « fantastique ».

Bref, l’épisode commence par deux « musulmans » qui s’explosent tuant 9 personnes au Texas. L’un des deux terroristes a survécu mais est dans une mort cérébrale. Mulder et Scully rencontrent les agents Miller (un brun aux idées loufoques) et Einstein (une profiler-scientifique rousse sceptique), c’était un peu ennuyeux car ils n’avaient aucune originalité, une pâle copie de Mulder et Scully. Au moins, Doggett et Reyes avaient quelque chose de particulier ! mais ces deux jeunots, aucune !

 

ScreenShot2707ScreenShot2708

Enfin bref, comme les grands esprits se rencontrent (et visiblement on veut nous faire habituer aux jeunes) Mulder mena l’enquête avec Einstein, et Scully mena l’enquête avec Miller.

J’ai trouvé Einstein vraiment exécrable, alors que Miller est inutile (ses quelques mots en arabe ne suffisent pas). S’il y’a vraiment quelque chose de bon dans cet épisode, c’est de voir le monde avec les yeux d’un Mulder drogué.

On m’a bien fait chier avec leur humanité exagérée face à un assassin. On borda le terroriste, on le sauva, on fit entrer sa mère pour dramatiser la scène…

Mulder propose à Einstein de lui administrer un champignon magique pour être en contact avec le terroriste. Einstein lui donne du placebo, Mulder lui sort la langue (hommage à Einstein lool) mais plus tard, Mulder plane. Là, on entre dans les 3 minutes les plus folles, les plus musicales et les plus dégénérées de l’épisode : 3 couleurs sont présentes : le bleu fantastique qui nous montre Mulder entrain de danser dans une boîte de nuit avec un chapeau de cow-boy, jolie chorégraphie au passage ! J’adore la danse de la drague (hommage à Pulp fiction ?) puis on le vit entrain de boire un coup avec les bandits solitaires et Skinner, tous habillés en cow-boys. J’aime bien le ICU derrière Mulder (ICU=i see you) mais je me demande bien de qui il s’agit!

 

Puis vint le rouge diabolique avec Einstein torturant Mulder, (hilarant le Woo woo XD) on notera que Woo woo c’est 6 lettres, un mot répété 3 fois par Mulder (=666) et quatre fois au total. Pas de musique dans cette partie satanique mais Mulder est torse nu !

ScreenShot2701

Dans la dernière partie caractérisée par l’omniprésence de la couleur noire, et donc de la mort, Mulder se retrouve torse nu dans une barque qui flotte dans les airs avec 8 gars sans visage qui ramaient, le fumeur était là et fouetta Mulder. Ce dernier remarqua une scène de la mère du terroriste (il ne la connaissait pas encore) portant son fils terroriste mort couvert d’un drap blanc, une image qui rappelle celle de la Vierge portant son fils. Aussi troublant que ça peut être, mais ça ressemble aussi à Scully et William, même si on n’a pas parlé de William pour une fois dans cet épisode. Sans doute pour éviter une overdose de William (épisodes 1, 2, 4) et je sais qu’on finira la saison avec William, encore. C’est marrant de constater qu’il y’a 6 personnages dans l’hallucination de Mulder, et c’est rigolo de revoir des revenants dans X-Files comme les bandits solitaires ou le fumeur qui n’a pas une cigarette, pour une fois !! Quand je pense que la série est une série revenante et rafle les audiences!

 

ScreenShot2702ScreenShot2703

3 parties, 3 couleurs et 4 chansons dont 3 sont de la musique country. (3+3+4=10, yeah !)

Retour à l’épisode, la scène prémonitoire qu’a vue Mulder est intéressante (car il fera la connaissance de la mère et le terroriste crèvera) et les paroles en arabe qu’a dites le terroriste à l’oreille de Mulder (thématique de l’oreille !) sont…..hum, pour ceux qui parlent l’arabe comme moi, vous avez sans doute remarqué la bizarrerie.

Mulder dit à Miller que le terroriste lui avait dit « Babel al funduq »et Miller traduit par « l’hôtel Babylon ». Sauf que « Babel funduq » peut désigner « la porte de l’hôtel ». Si on voulait dire CORRECTEMENT« l’hôtel Babylon » il fallait dire « funduq Babel » !! C’est là qu’on prend les téléspectateurs qui ne parlent pas cette langue pour des gogos. Il me semble que le gars a parlé en farsi avec son copain au début de l’épisode, donc il n’est même pas arabe, mais on s’en fout ! ras-le-bol de l’amalgame Islam=terrorisme que le policier américain présente dans ses médias.

Ces 3 minutes sont les plus symboliques et les plus intéressantes de l’épisode, cela a laissé un grand impact sur Mulder avec des questions existentielles qu’il partageait avec Scully à la fin, devant chez lui, en rase campagne. Ces deux-là on une relation très profonde, complexe et même amoureuse. Contrairement à d’autres séries, X-Files garde cette relation très platonique et on est à la 10ème saison !

Ces 3 minutes de folie ont permis le démantèlement d’une cellule terroriste à Babylon.

 

ScreenShot2704ScreenShot2705

Le message de cet épisode très mulderesque (10×01 : Mulderesque, 10×02 : Scully, 10×03 : Mulderesque, 10×04 : Scully, 10×05 : Mulderesque, donc le 10×06 est certainement Scully !) est très clair : les victimes, devenant des bourreaux, engendrent d’autres victimes. La nature humaine est très complexe.

Bien que X-Files ait traité avec philosophie un sujet aussi épineux que le terrorisme, l’épisode reste pauvre, les deux jeunes sont inutiles et transparents, aucun charisme.

J’aime le côté décalé et humoristique de X-Files, on voit ça surtout dans les épisodes mulderesques, moins sombres que ceux de Scully. Passer du terrorisme à la drogue et la danse, d’un hôpital à une boite de nuit, ça c’est tout X-Files. Les paradoxes coexistent ! J’aime aussi le plan final qui part d’une vue en hauteur, de Mulder et Scully au globe.

Bref, si vous voulez réellement regarder l’épisode, passez directement à la 24ème minute, vous gagnerez du temps.

Merci de votre lecture, et à la semaine prochaine pour la review du dernier épisode « My struggle II » (Mon combat II). La semaine prochaine (25/2/2016), M6 diffusera les deux premiers épisodes inédits avec une nuit complète spécial X-Files jusqu’à 6H du matin !

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

X-Files – Review du 10×04

ScreenShot2715ScreenShot2716

Review du 10×04 « Home again »

Voici une review de l’épisode 10×04. Je vais être très bref…Mais ce ne sera pas le cas pour le dernier épisode 10×06 qui sera diffusé ce lundi 22 Février 2016. Ma prochaine review sera postée le week-end prochain…celle du 10×05 est postée en même temps que le 10×04 !

Cet épisode très sombre s’inscrit dans la lignée x-filienne de cette saison qui mélange sensibilité et croyances. Les audiences restent stables, 11.6 millions de téléspectateurs.

Dans cet épisode où un être crée par les ordures (ça me rappelle la saison 6) tue de la manière la plus gore à faire verdir CSI de rage (4 cadavres dépiécés) ceux qui chassent les sans-abris, cet épisode marque le croisement de l’enquête avec la mort de la mère de Scully. La première moitié de l’épisode est tiraillée entre l’enquête sur Trashman, l’artiste des rues qui peint l’ombre du tueur et la mort de la mère de Scully. Après avoir vu le nom de William 4 fois sur son portable, Scully et Mulder qui bordaient le lit de la mourante furent surpris qu’elle dise avant de mourir que son fils s’appelle William. En fait, le fil rouge de William et de l’oreille continue dans cet épisode : Charlie, le frère de Dana Scully, fut celui à qui la mère de Scully pensa et entendit la voix avant de mourir tranquillement.

 

Les moments Mulder et Scully sont intenses et l’actrice Gillian Anderson est époustouflante. J’adore le flash-back de Mulder bordant une Scully comateuse (saison 2).

 

ScreenShot2711ScreenShot2712

La suite de l’épisode était le plongement de Scully dans le boulot pour oublier ce qu’elle a vécu (William et sa mère). Je trouve intéressant le parallèle entre la mère de Scully et Charlie ainsi que Scully et William. C’est un drame, mais on tente de rester pudique le maximum possible en souffrant en silence. Ce que je trouve dommage, c’est que cette thématique de William n’avance toujours pas, toujours aucune nouveauté à ce sujet.

Malgré tout, l’affaire rappela William, avec les paroles de Trashman. Les flash-backs William & Scully (saisons 8 et 9) ne sont pas anodins non plus, c’est la première fois qu’on fit appel aux souvenirs de cette époque, Mulder, Scully et William (saison 8)Scully qui accouche (saison 8), Scully pleurant l’abandon de William (saison 9) et la mère de Scully qui mourait. Le nombre des flash-backs est de 7, incluant 6 anciens flash-backs et un récent. Le 7 a tellement d’interprétations, mais cet épisode qui contient 7 flash-backs liés tous à William, est l’épisode de William (même le prénom William se compose de 7 lettres). Et si on veut aller plus loin, on retrouvera le 7 dans presque tous les épisodes !

ScreenShot2717

La fin de l’épisode est close côté enquête, vu que Trashman changea ses pensées en des pensées positives, puisque le visage de l’homme au nez bandé a changé. Mais côté William, tout reste ouvert. Mulder et Scully endeuillés, étaient assis sur le tronc d’un arbre mort avec les cendres de la mère de Scully face à un lac brumeux dans un décor sordide. Le dernier mot était pour Scully (dès qu’on évoque William, Mulder se tait) qui a fait un grand speech en disant « Fox » pour la première fois. C’est elle qui a dit « i want to believe » (je veux y croire) et « i need to believe » (j’ai besoin d’y croire) !

ScreenShot2709

Cet épisode très Scully m’a happé, j’ai été étonné par ce qu’on pouvait faire en si peu d’épisodes. La question est : pourquoi le nez est bandé ?! la vérité est dans le nez lol.

Merci de votre lecture !

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

X-Files – Review du 10×03

ScreenShot2654

L’épisode 10×03 de X-Files « Mulder and Scully meet the were monster » est un épisode qui se trouve à mi-chemin entre le début et la fin de cette très courte saison. Côté audiences, une petite baisse: 11,6 millions de téléspectateurs, malgré cette baisse, la série demeure toujours n°1 des séries les plus regardées lundi soir.

L’épisode 10×03 a deux autres caractéristiques : la reprise d’une thématique principale dans X-Files à savoir les monstres, et le fait que cet épisode ait un côté hilarant et bizarre allège l’ambiance devenue lourde et triste après les deux premiers épisodes pessimistes.

Autre distinction du 10×03 : cet épisode ne commence ni par un récapitulatif, ni par la voix-off de Mulder. J’ai trouvé cela intéressant.

L’épisode commence par un couple défoncé qui tombe sur un monstre en pleine forêt qui s’enfuyait, laissant derrière lui un gars semi-conscient et un autre gars mort. Là on note le « dude » qui se répète ironiquement à 6 reprises. A chaque épisode, même signature !

Après le générique, on retrouve Mulder dans son bureau, à lire des dossiers et en train d’utiliser ses crayons comme des fléchettes pour transpercer le fameux poster « I want to believe » au lieu de transpercer le plafond comme jadis. Cet acte montre que Mulder a changé et s’est remis en question. D’ailleurs il le montre à Scully qui venait d’entrer, en lui disant que tous les monstres auxquels il a cru n’étaient que factices, liés à des camouflages, bizutages, pub etc.

ScreenShot2655ScreenShot2656ScreenShot2657

Face à la résignation et au scepticisme de Mulder, Scully ne le reconnait plus. « Tu as pris tes médicaments ? » lol ! Mulder annonce qu’il était « d’âge mûr » et qu’il fallait arrêter de courir derrière ces choses. Scully le surprend en lui disant qu’il y’avait une affaire de monstre.

A la forêt, Mulder tentait de tout expliquer selon un regard neuf et logique, à tel point que Scully lui demande de se concentrer sur l’affaire, avec ou sans monstre ! (dessiné habilement par les deux paumés avec 3 yeux !) loool. C’est fou de voir Mulder aussi sceptique, normalement c’est lui qui mène la danse avec son enthousiasme et ses explications farfelues face à la logique scientifique de Scully la sceptique. Et j’adore ce retour à la forêt qui m’a rappelé beaucoup d’affaires non-classées !

Le scepticisme de Mulder a commencé depuis le 10×01, avec la remise en question de tout ce qu’il a cru. Cet épisode 10×03 n’est que le reflet !

Le monstre attaqua un travesti qui le frappa avec son sac à main. Mulder et Scully apprennent qu’il avait deux yeux et des cornes, ressemblait à un lézard et portait un slip kangourou. Hilarant comme épisode !

ScreenShot2658

Se rendant à la forêt et en parlant avec l’officier qui a été attaqué par le lézard la nuit dernière, Mulder et Scully entendent un bruit bizarre. L’officier prit ses jambes à son cou, Mulder sortit son portable qu’il a du mal à utiliser et Scully sortit son arme. Ils tombèrent sur un cadavre et c’est là que Mulder vit le monstre courir très loin. Mulder poursuivit le monstre et se trouva entre deux camions, il ne trouva pas le monstre mais fut surpris par l’apparition soudaine de l’officier (hilarant le cri d’horreur poussé par l’officier!) Mulder et l’officier commencèrent à vérifier l’état du portable de Mulder car il prenait des photos sans cesse, et c’est là qu’ils furent attaqués par le monstre  et hurlement ensemble looool. Scully entendit les hurlements de Mulder et de l’officier alors elle abandonna le cadavre et trouva Mulder (avec du sang sur le visage) et l’officier inconscients. Là on peut se poser des questions sur ce monstre : pourquoi ne pas les avoir tués ?

ScreenShot2661ScreenShot2662

Soudain, Mulder et Scully virent le monstre entrant dans des toilettes publiques. Très vite et en plein suspense, Mulder ouvrit la porte en photographiant avec son portable alors que Scully braqua son arme et sa lampe-torche sur la chose….qui s’est avérée un gars qui chiait dans les toilettes ! moment très hilarant sans doute le meilleur de cette saison côté rire !!

Très intéressante la photo du loup regardant la lune, qui est sur la porte des toilettes. Il faut être aveugle pour ignorer un indice posé par Carter lol !

ScreenShot2660

A la morgue, Scully disséquait le cadavre pendant que Mulder essayait de voir ce qu’il a filmé et photographié. Mais les photos étaient trop floues et la vidéo montrait Mulder qui hurlait en recevant du sang dans les yeux. Selon les recherches de Mulder, seul le lézard cornu crachait du sang par les yeux comme mécanisme de défense. Scully sceptique, termina son travail en concluant que le cadavre avait une morsure humaine qui l’a tuée. Mulder conclut à son tour qu’ils cherchaient un lézard de taille humaine avec des dents humaines. Mulder et Scully échangent un énorme sourire vu l’absurdité de la chose. Mais X-Files c’est l’absurde ! Voilà pourquoi ça fait pâlir les autres séries.

ScreenShot2663ScreenShot2664

La nuit, Mulder se réveilla au motel sur les cris du concierge qui hurlait au monstre et appelait au secours. Mais arrivé, Mulder fut repoussé par le concierge qui mentit alors qu’il semblait effrayé.

Curieux, Mulder remarqua la porte ouverte d’une chambre dans laquelle il n’hésita pas à entrer. L’endroit était saccagé : miroir brisé, boite de comprimés abandonnée, un sac sur lequel était écrit « smart phone…is us ! » encore un indice, mais Mulder ne s’intéressera qu’à la boite de comprimés. Il trouva la tête d’un lapin par terre qu’il essaya d’accrocher au mur, mais il trouva un trou dans le mur ! Mulder découvrit une porte dans le mur qui donnait sur un couloir se trouvant entre les chambres et les murs du motel. Il vit un trou à la hauteur de sa tête, il y mit la tête et ne savait pas que sa tête était dans celle d’un renard qui regardait Scully en train de dormir ! On va faire un jeu de mots dessus : we fox Fox where Fox fox with a fox!! (nous regardons la chaîne Fox dans laquelle Fox (Mulder) regarde avec un renard, en français c’est chiant lol)

On n’oublie pas le petit sourire de Mulder en regardant Scully dormir, avant de diriger vers la porte du concierge, sur laquelle un ours entier était momifié et cloué, ce motel adore les animaux…et le concierge est un voyeur !

Le voyeur commença à raconter ce qu’il a vu à Mulder après avoir vu son badge : il était en train de regarder Mulder dormant à travers la tête d’un loup en riant, lorsqu’il a entendu des cris de l’autre chambre. Le concierge-voyeur mit sa tête dans la tête d’un lapin et vit l’homme que Mulder et Scully ont vu dans les toilettes en train de parler au miroir en le cassant, de hurler sur un réveil avant de le casser, puis se transforma en un monstre-lézard. Le concierge pleura et le lézard arracha la tête du lapin, laissant le concierge appelant à l’aide. Ce qui est amusant, c’est le fait que le loup devient un lapin, ou le voyeur devenu vu !

Mulder se rendit à la chambre de Scully, et fit un speech de tonnerre : il imaginait les questions et le scepticisme de Scully et y répondait avant de conclure : « c’est un monstre ! » on est loin du Mulder sceptique du début de cet épisode, et on retrouve le Mulder cinglé d’autrefois. Scully lui fit la remarque en disant qu’elle l’aimait ainsi et qu’elle le trouvait complètement fou.

Se rendant chez le psychologue qui a prescrit les comprimés au lézard, Mulder l’écouta parler de l’histoire de l’appendice du monstre trouée par du verre vert (le seul moyen de le tuer), de la transformation en pleine lune et également le psychologue dit une chose importante (morale de l’histoire): c’est facile de croire à des monstres qui vivent ailleurs, alors que le vrai monstre est en nous. On revient toujours à ce nouveau tournant dans X-Files annoncé dès l’épisode 10×01, que l’homme est un monstre pour l’homme.

La séance du psychologue (assez drôle d’ailleurs) se termine par la prescription d’un médicament pour Mulder, car le psychologue le trouva plus fou que le lézard-garou ! Mulder apprit que le psychologue avait conseillé le lézard-garou de se rendre dans un cimetière…Tout le monde est fou.

ScreenShot2672

Cet épisode se concentre beaucoup sur Mulder et le lézard, laissant Scully comme un personnage secondaire. La vérité est que les monstres étaient une des bases de X-Files et des convictions de Mulder, c’est tout à fait normal de se concentrer dessus dans cet épisode !

Retour au motel, c’est Scully qui téléphona à Mulder car elle vit l’homme au chapeau blanc qu’ils cherchaient. Il travaillait dans une boutique de smart phones. Là, je vais m’arrêter un petit peu. La communication et la thématique de l’oreille qui se répètent depuis le début de cette mini-saison sont toujours palpables, et le portable de Mulder jusqu’au portable de Scully me poussent à le croire.

ScreenShot2673

Bref, Mulder se rendit au magasin et trouva le lieu saccagé, Scully bouche bée, était au milieu de la pièce. Elle l’informa par où le lézard s’est échappé et Mulder la blâma de s’être mise en danger sans attendre des renforts. Pour la deuxième fois, il quitta les lieux à la recherche du lézard sans écouter les résultats rapportés par Scully (thématique de l’oreille, yeah !)

Mulder suivit le lézard jusqu’à un cimetière, et pour s’en approcher, Mulder vola un bouquet de fleurs qu’il déposa sur un tombeau choisi « par hasard ». Si je m’arrête en cliquant sur le bouton « pause » pour regarder ce tombeau, je vois autre chose.

Magnifique et terrible hommage pour le producteur Kim Manners, j’ai trouvé le geste super touchant de la part de X-Files qui lui doit beaucoup!

A part ce geste, je me suis penché sur le symbolisme en chiffres…

Enfin, est-ce par hasard que le nom et le prénom du défunt se composent de 10 lettres ? (saison 10 comme symbole ?) et est-ce un hasard si les chiffres 13, 6 et 51 sont tous là, liés à Janvier ? (Janvier : diffusion de la saison 10 sur la Fox qui est certainement liée à Janvier la date de la naissance de Kim, mais aussi de sa mort…on comprend pourquoi X-Files a été diffusée en Janvier!!, 13 on sait tous qu’il est lié à la mort même s’il est le retour de la série en 2015, 6 car il se répète dans chaque épisode et car il donne un autre chiffre : le 15 en l’additionnant avec le 9 présent, 15 ça peut renvoyer au tournage en 2015, mais d’une façon loufoque et très sombre, ce 15 peut renvoyer à….William. Le 51 présent peut renvoyer à la zone 51.) Bref, de tas de théories qu’on peut dire face à un Mulder agenouillé face au tombeau, le tombeau de ses croyances appelé « saison 10 ». Admirez aussi l’épitaphe ! Merci Kim!

ScreenShot2653

J’aime bien cet effet miroir entre Mulder et le lézard-garou, ce dernier disait qu’il était mort dernièrement et que la vie est une absurdité. Mulder était aussi mort, l’ancien Mulder meurt dans l’épisode 10×01, laissant apparaître un nouveau Mulder. C’était annoncé dès le départ, voilà pourquoi la saison est très noire et extrêmement triste, car on a dépassé le masque de Mulder et nous savons tous ce qu’il pense au plus profond de lui-même, tout comme Scully. Voilà ausssi pourquoi la thématique de William est omniprésente : nous voyons dans la saison 10 les parents plus que les agents, le sentiment normal que peut ressentir un humain : la culpabilité. Les épisodes sont bien ficelés et vous laissent cloués au sol. La vérité est qu’on ne doit plus comparer cette saison aux saisons précédentes, vu sa tournure.

Revenons à nos moutons : un mini-combat s’est déroulé entre le lézard et Mulder : le lézard voulait que Mulder le tue avec la bouteille verte dans l’appendice, mais il refusa.

Le lézard raconta comment il était la vraie victime dans cette histoire, pourchassé, mordu, traqué, observé, agressé, il dut vivre comme un humain depuis la morsure. Les rôles sont inversés par rapport aux anciens épisodes de X-Files, car le monstre s’est avéré plus humain que les humains et qu’il était la victime des humains. On sent la moquerie ouverte des humains à travers les yeux du lézard-garou, une vraie vie de merde, réglée par les chiffres, le travail, le mensonge et la violence.  J’étais mort de rire lorsqu’il inventa la scène torride avec Scully, on voit bien que Mulder était outré.

Lorsque le lézard-garou découvrit que Mulder était un agent, il fut touchant. Il le quitta en hurlant en français : « J’accuse, monsieur Mulder ! » Ce dernier but toute une bouteille de bourbon et c’est en pleine ivresse que le portable le réveilla, c’était Scully. J’adore la sonnerie du portable qui portait le générique de la série X-Files, c’est amusant et cela confirme mes théories à propos du tombeau devant lequel somnolait Mulder. Au fait, cette scène au cimetière a duré 15 minutes, purée les clins d’œil à William !!

 

Scully était au refuge des animaux en attendant l’agent de contrôle des animaux, le même qui a vécu les moments les plus atroces de l’épisode avec Mulder. Scully fut mordue par Daggoo, le seul animal qui était le rayon de soleil pour le lézard-garou. J’aime la référence à Queequeg, le chien de Scully tué par une bête. La morsure rappela à Mulder que l’homme-lézard était mordu donc il ne lui a pas menti sur ce point. Il ne reste qu’un seul suspect…celui qui attaqua Scully par surprise dans le refuse des animaux qui n’était autre que l’agent/officier qu’elle attendait.

ScreenShot2678ScreenShot2679ScreenShot2680

Mulder arrive après la tempête, découvrant que Scully avait les choses en main et qu’elle avait suspecté le même gars, grâce à des preuves scientifiques. Mulder lui révéla que les photos de son portable l’avaient mis sur la bonne voie. Il reprocha à sa partenaire le fait de s’être mise en danger pour la deuxième fois. Cool que Scully arrête le coupable seule!

Scully prit son nouveau chien avec elle et Mulder fonça dire au revoir au lézard qui allait hiberner 10.000 ans, encore ce chiffre 10. Quand je pense que la série était en hibernation pour diffuser un jour sa saison 10…13 ans d’hibernation ! Cet au revoir amical entre les deux est très symbolique : cela confirme une bonne fois pour toutes la nouvelle orientation de la série, loin du jeune Mulder des années 90 en train de faire la chasse aux monstres ! Le fameux « I want to believe » de Mulder au lézard sonne comme « I believe ».  C’est le contraire du début de l’épisode!

ScreenShot2683ScreenShot2681

Bref, très bon épisode. Beaucoup d’humour, d’autocritique et de tourner en dérision les anciennes bases de la série. Un épisode mulderesque très surprenant et léger, loin de la noirceur des épisodes précédents. On a le croisement du passé avec le présent, de la science avec la science-fiction, de la folie avec le raisonnement et la logique, la présence des thématiques de la communication et de l’oreille, des chiffres et des moments symboliques comme la tombe. Je me rappelle avoir analysé une pierre tombale dans CSI qui symbolisait la fin de la série. Mais dans X-Files, il y’a toujours une renaissance après la mort.

Ce à quoi j’ai pensé après avoir terminé l’épisode c’est le fait que ce pourrait être le seul épisode « rayonnant », un îlot d’humour au milieu de l’obscurité dans cette mini-saison. Mon mot de la fin : les gars, le masque du monstre est cool, les effets spéciaux aussi, mais vous aurez dû ajouter du maquillage vert car on voit clairement la lèvre humaine sous le masque…A moins que ce soit volontaire !

Voilà ma review de cet épisode qui sonne la moitié de la saison déjà ! merci à vous de m’avoir lu.

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

X-Files – Review du 10×02

ScreenShot2645

C’est parti pour une brève review de Founder’s mutation. Ce 10×02 a réuni entre 12.7 millions et plus d’américains. Encore un bon épisode sombre qui commence encore par la voix-off de Mulder résumant ce que s’est passé dans le 10×01.

C’est le suicide bizarre d’un scientifique qui attira l’attention de Mulder et de Scully. Le dr Sinjay s’est enfoncé un coupe-papier dans l’oreille bousillant ainsi son cerveau. Ce qui m’intéressa, c’est que la thématique de l’oreille est toujours là ! (absence des oreilles dans le 10×01, on entend l’insondable dans le 10×02)

Mulder vola le portable de la victime et réussit à trouver le dernier contact qui lui révéla après un passage hilarant que Sinjay était gay, le contact avait cru que Mulder l’était aussi ! il lui parla aussi d’enfants. Mulder et Scully se rendent chez le dr Sinjay et découvrirent une multitude de photos d’enfants nés avec  de graves maladies rares. Mulder entendit soudain un bruit qui le fit souffrir comme Sinjay.

A noter : j’ai remarqué un gars louche lorsque Mulder et Scully avaient commencé leur enquête dans la société de Sinjay, le même gars effleure leur voiture bien plus tard et ils ne se rendent pas compte.

Le suicide fut visualisé dans une des vidéos surveillances de la société : clavier sans fil, écran plat, nous sommes très loin de l’époque du petit écran bleu…La modernité envahit la vieille série, étrange lol. Scully s’inquiète pour Mulder et je me dis « Mulder aura mal au crâne durant tout l’épisode » ! tu rêves…

ScreenShot2635

L’un des plus grands donateurs était le directeur de l’hôpital où Scully y a bossé 7 ans ! Mulder et Scully rencontrent Agnes, une femme enceinte terrifiée. Mulder dit que ces mères étaient des « incubatrices ». Dehors, Scully stoppa Mulder et lui demanda s’il pensait d’elle la même chose depuis 15 ans (la naissance de Wiliam) et là j’adore vraiment ce que Mulder lui répondit : « Tu n’es jamais « juste » quelque chose pour moi Scully ». La moitié des fans sont morts, lol. Ils ont toujours des sentiments l’un pour l’autre : j’avoue que je ne suis pas pro MSR, mais la manière avec laquelle a été traitée leur relation platonique est vraiment à part. Elle lui demanda s’il pensait à William et elle se culpabilisa.

On passe directement à un moment Scully et William : un petit garçon d’à peu près 10 ans, brun imaginé par sa mère. Elle rêve du 1er jour de l’école, une vie normale. William se fractura le bras puis Scully revient à la vérité en l’imaginant comme un extraterrestre. William n’est pas normal, elle non plus et sans parler de Mulder. Scully sort brutalement de ses rêveries.

ScreenShot2636

ScreenShot2637

Le duo découvre qu’on prenait les enfants qui naissaient avec une maladie rare pour les traiter comme des souris de labo. Le docteur présenta 6 cas (notez bien que le chiffre 6 se répète à sa manière dans chaque épisode !) avant d’arriver à Adam. Tous des enfants qui avaient à peu près 10 ans. Je vous laisse deviner à quoi ça fait penser !

Plus tard, Mulder et Scully découvrent qu’Agnes a été tuée et que son bébé a été retiré. On parla des hybrides et des expériences pour coloniser le monde, puis on aborda la femme du docteur qui était internée et accusée d’avoir tué son bébé.

A l’hôpital, la femme ne dit rien en 10 minutes (encore un 10, encore un !) mais finit par raconter une histoire à dormir debout : sa fille Molly qui respire sous l’eau, sa fuite et avoir pratiqué une césarienne sur elle-même après un accident car son bébé lui parlait! je vais finir par dire que la femme est un hybride insensible à la douleur ! respect. Lol.

Son fils disparut à l’hôpital, et là la femme du docteur devient le miroir de Scully : « je pense à lui chaque jour » pour bien remuer le couteau dans la plaie de Scully, mais aussi Mulder qui n’était pas resté insensible.

ScreenShot2638

Mulder se rappela du gars louche de l’entretien dans la société de Sinjay. Il re-visionne les vidéos de surveillance avec Scully et tombent sur le gars en communication avec Sinjay avant le suicide de ce dernier. L’agent de l’entretien s’appelait Kyle. En se rendant chez lui, Mulder est frappé par de violentes migraines suite à un bruit strident dans sa tête. Scully arrêta Kyle. Ce dernier était à la quête de sa sœur, Molly. A l’hôpital, on lui fit une prise de sang et on lui présenta une jeune fille comme étant sa sœur, mais il se rend compte que sa vraie sœur était enfermée à l’hôpital. J’ai trouvé la fin vite bâclée (il retrouve sa sœur, il tue son père et elle envoie Mulder et Scully au tapis puis s’envolèrent).  Le mot de la fin revient à Mulder qui montra l’échantillon du sang. Un indice capital qui a survécu aux chutes violentes provoquées par Molly !

ScreenShot2639

ScreenShot2646

La fin de l’épisode se termine avec Mulder et William : tout ce qu’un père pourrait faire avec son fils, dans une vie normale, regarder la télé, faire une activité ensemble (tient, et si on lançait des fusées ? William adore) et tout se termine par un cauchemar-qui est aussi le retour à la réalité : William se faisait enlever par des extraterrestres devant Mulder, impuissant, cela rappelle les origines de William en quelque sorte.

La dernière scène est vraiment touchante car on retrouve Mulder souffrant seul, tenant la photo de son fils entre les mains. C’est là qu’on se rend compte qu’il souffrait autant que Scully mais discrètement, à moins que ce soit plus.

ScreenShot2643

ScreenShot2644

Bon épisode dans l’ensemble, j’ai trouvé les passages de William assez révélateurs, moments intimes, touchants et surtout pudiques. La fin triste est un vrai brise-cœur pour les deux personnages, après une enquête qui les a touchés de près. Superbe épisode avec un regard pessimiste. La question est : pourquoi Mulder est le seul à avoir entendu le bruit ? Est-ce un message pour montrer qu’il est en communication avec William plus qu’il ne le pense ?

 

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,