RSS

Archives de Tag: combat

Dragon Ball Super: Review de l’épisode 39

ScreenShot2888

Bonsoir à tous et j’espère que vous avez bien regardé l’épisode car je suis sur le cul! D’habitude je ne commence pas ainsi une review mais c’est fou ce que l’épisode est dingue. Ceux qui ne l’ont pas regardé ont perdu une magnifique occasion de saliver et d’apprécier cet épisode au goût piquant et tellement dragon ballesque! Enfin le retour aux sources! je vous conseille de regarder cet épisode, ainsi que les épisodes 38 et 37!

Je commence directement par 10/10, mention EXCELLENT. C’est le meilleur épisode de DBS, et c’est l’avant-dernier. On se demande ce que va se passer dimanche prochain avec l’épisode de clôture, numéro 40.

Vu que je suis excité comme un malade, je vais tenter de commenter le plus rapidement possible cet épisode (et ça fait plaisir car ça fait longtemps que je n’ai pas fait une review, DBS est mille fois mieux que Koh-Lanta!)

Après l’étonnante révélation de Goku dans l’épisode précédent, je m’attendais à un épisode titanesque et j’étais servi avec un sacré épisode 39.

Après la phase présentation et réchauffement dans l’épisode 38, cet épisode commence  directement par Goku en SSJB et sa transformation est digne d’une transformation à la DBZ. Très vite, il confirme ses dires en ayant le dessus sur Hitto (puisqu’il s’est habitué rapidement à sa technique de Tokitobashi (manipulation et arrêt du temps pendant 0,1 seconde).

Hitto attaqua Goku en utilisant le Tokitobashi (à la demande de ce dernier) mais se heurte à un mur: Goku n’est pas une affaire aussi facile que Vegeta. On voit plein de réactions, essentiellement de Hitto qui s’est trouvé plaqué au sol et qui a un sourire au coin du genre « enfin un adversaire à mon hauteur! » et aussi « ne cris pas victoire! » et de Beerus et de Whis qui avaient apprécié le combat en disant chacun « c’est mon Goku », cela souligne leur attachement à Goku, que ce soit par amitié ou par fascination et admiration de maître (comme Whis, fier de son élève). J’ai trouvé cela chouette. En plus, l’animation est au top avec les effets spéciaux et le dynamisme de l’épisode soulignant l’impact d’un tel combat. Put*** j’ai adoré!!!

Mais Hitto se révèle aussi un fin stratège: il simule un cri de rage pour faire croire qu’il a augmenté sa puissance. Whis se méfie, Goku fonce la tête baissée dans ce piège et reçoit un coup à la poitrine qui a failli le disqualifier, mais il n’abandonna pas. J’adore!

Hitto ignora les ordres de Champa qui voulait se débarrasser de Goku, et lui demanda de se lever. On sent un grand estime et un grand respect provenant de Hitto envers Goku, ce qui est admirable.

Il révèle sa stratégie à Goku et que, grâce à lui, il a gagné en puissance (0,2 seconde!) et qu’il se découvre lui-même en apprenant. En gros, Goku est son maître comme fut le cas pour Vegeta face à Cabbe.

Goku se relève, et crache du sang (qui nous rappelle l’attitude de Vegeta dans l’épisode précédent) et se concentra car il voulait s’habituer à ce nouveau niveau de Hitto. Mais Goku fit la même erreur que Vegeta en réfléchissant trop face à un adversaire hyper-rapide! Résultat: une rouée de coups attendait Goku en l’espace de 0,5 seconde de temps arrêté, whaou. Vraiment, j’adore cet épisode! suspense, animation, scénario et techniques nouvelles, c’est super!

Maintenant, le rythme va s’accélérer les gars. Franchement, j’ai eu le souffle coupé! Hitto demanda à l’arbitre indirectement d’annoncer la défaite de Goku (comme il l’a fait avec Vegeta), mais ce dernier se releva encore. Surprise! il annonça qu’il avait gardé une technique pour faire face à Beerus un jour, mais elle n’était pas encore au point. Goku eu son aura bleu-cyan avec une fine aura rouge bizarre. J’ai compris que c’était une transformation inédite.

ScreenShot2910ScreenShot2911ScreenShot2912

Soudain, Goku arrête tout le processus, sourit au coin et BAM! Là j’ai dit OMG!!!! Put*** de merde!

Silence…puis KAIOKEN! cette bonne vieille technique qu’on a connu aux débuts de DBZ et c’est surtout Vegeta qui s’en rappelle puisqu’il a reçu une raclée d’un kaio-ken x4 face à Goku à l’époque!

On en prend plein les yeux! et on reçoit même une petite explication sur le pourquoi de l’abandon de la technique, le doyen des dieux explique que ça aurait été du suicide si cette technique avait été utilisée et combinée avec une autre forme de SSJ. Je pense que pendant ses 3 ans d’entraînement dans la salle du temps, Goku a réussi à améliorer cette technique et à la fusionner! tient, mais Beerus panique? Whis a l’air intéressé.

ScreenShot2913ScreenShot2914ScreenShot2915

Allez, on enchaîne! et puisqu’il y’a moins de dialogue, je poste la suite de l’épisode en images (cliquez sur les images pour agrandir!)…C’est vraiment magnifique. Hâte de voir la fin en direct la semaine prochaine (je pense qu’ils termineront à égalité et que grâce à la présence de Monaka, U7 remportera la victoire), mais j’espère vraiment qu’il y aura un retour de la franchise vu que plusieurs portes sont ouvertes pour créer une suite ou une nouvelle série. Merci de votre lecture! à très bientôt!

 

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le avril 17, 2016 dans Dragon Ball Super, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

X-Files – Un mot après la finale du 10×06…[Spoilers]

ScreenShot2721

ScreenShot2723

Chamboulant, surprenant, avec OVNI, personnages, what the fuck? et aussi: la vache! purée de chez purée! le meilleur épisode. Ils ont gardé le meilleur pour la fin…et je pèse mes mots! La review complète du 10×06 « My Struggle II » sera postée le week-end! Quel cliffhanger! et quelle fin!

Parenthèse spoiler: Reyes en mode bad girl, le fumeur est vivant, Mulder entre la vie et la mort et le seul capable de le sauver est William, Scully qui est enlevée avec Miller et Mulder par un OVNI qui a couvert tout Washington…De quoi vous couper la respiration!

Mais au fait, képassa? (sans entrer dans les détails)

* L’épisode s’ouvre par le monologue de Scully racontant sa vie et l’histoire de l’ADN extraterrestre.
* Lorsque Scully est allée au bureau de Mulder et que ce dernier n’était pas là, elle s’est vite rendue compte qu’il avait regardé Tad O’Malley – dont le site web était de retour sur le net. O’Malley a affirmé quelque chose d’énorme (chaque citoyen américain a une sorte d’ADN extraterrestre)… et Scully a paniqué.
* Après avoir pris un peu du sang de l’agent Einstein, Scully s’est rendue compte que les soldats et les membres de l’armée ont commencé à montrer des signes d’infection par l’anthrax. Dans un saut vraiment mulderesque, elle a estimé que cela signifiait que la fin des temps était proche et a commencé à faire des déclarations comme: « Nous assistons à ce qui pourrait être l’avènement d’une contagion mondiale. »
* Quand Monica Reyes l’a contactée et a dit qu’il y avait un « virus Spartan » à l’intérieur de nous tous qui sera la fin de l’humanité, Scully émit l’hypothèse que l’ADN qu’elle pensait mauvais était vraiment bon; en fait, selon Reyes, le matériel génétique qui a fait Scully est le plus extraordinaire de tous (grâce à son enlèvement) et il allait la sauver. Reyes est le bras droit de CSM / le fumeur…
* Impressionnant, non? Sauf quand Scully est allée faire un antidote à partir de son ADN, la substance étrange avait disparu. Comme par magie.
* Pendant ce temps, Mulder repoussait l’un des hommes de main du fumeur, puis arrive en Caroline du Sud pour pointer une arme sur le salopard cancéreux. Mais Mulder était déjà malade au moment où il a affronté son ennemi – et a refusé l’offre de CSM pour vivre dans la nouvelle classe dirigeante.
* L’agent Miller est entré dans la maison de CSM et a sauvé Mulder, puis plus tard Einstein tomba malade à son tour, mais Scully a été en mesure de faire une cure et de guérir le jeune agent avant qu’il ne soit trop tard.(Elle a du bol!)
* Malgré la circulation infernale (panique collective), Scully fait la même cure à Miller et à Mulder. Mais Fox Mulder était si mal en point que Scully conclut qu’il avait besoin de cellules souches de William pour une greffe de moelle osseuse. Pendant que Miller et Scully se disaient qu’ils ne savaient pas où William était, un OVNI est apparu au-dessus d’eux et … voilà.

Un autre mot: la saison 11, tout de suite!!!! Merci!

TVLine a toujours son dernier mot à dire, après la fin de la saison, ils se sont précipités vers Chris Carter et lors de l’interview, on lui demanda s’il était d’accord avec le fait que ce soit la fin de la série. Carter répondit que les audiences de la série ainsi que la manière dont est fini le dernier épisode sans parler d’un « appétit » de la Fox (en parlant du PDG de la Fox, Dana Walden), tout cela laisse une chance pour une future saison!

TVLINE | Let’s say the planets don’t align and there are no movies and no more seasons — are you OK with ending the series on that note?
I can tell you this: Fox owns this show. I can’t imagine, with the ratings that we’ve got and the way we ended this season, that there won’t be more X-Files. They will find a way to get that done. Because I spoke about it briefly with [Fox CEO] Dana Walden today, so there’s an appetite there and… a chance certainly to find how we’re gonna get ourselves off this precipice.

Mot de Gillian Anderson qui cache à peine une future saison 11!

ScreenShot2728

David Duchovny remercie les fans:

ScreenShot2722

X-Files est dans le top 5 le plus utilisé ce soir sur Twitter, je n’ose pas imaginer les audiences!

ScreenShot2724

Quelques captures-spoilers!

ScreenShot2726ScreenShot2725ScreenShot2727ScreenShot2729ScreenShot2730

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super: Review de l’épisode 27 (46 photos)

ScreenShot2597

Voici donc la review du 13ème et dernier épisode de l’arc ROF, c’est aussi l’épisode 27 de DBS avant l’arc Champa. Et tout ce que je retiens, c’est que c’est un bon épisode et c’est le meilleur que j’ai pu voir dans cet arc et même dans DBS.

Du chips… ?

L’épisode 27 s’intitule « La terre explose !? Le kamehameha décisif », un titre assez révélateur. Cet épisode fut diffusé le 17/1/2016.

Après 3 minutes de générique et de récapitulatif à vous faire chier, l’épisode commence, comme tout épisode de DBS. On n’oublie pas de mentionner les souffrances de Goku dans le précédent épisode, lui qui était devenu tout comme son fiston, une girouette devant Golden Freezer.

L’intervention de Vegeta en faveur de Goku annonçait implicitement le prochain arc. Je me prépare pour subir les beuglements japonais des personnages avec des sous-titres à moitié traduits et un paquet de chips. Du chips ? En cas d’ennui bien sûr…Et nous voilà partis joyeusement vers le dernier épisode de l’arc, même si on connait déjà la fin.

Touche pas à mon pote ! euh…à mon Kakarotto !

Lorsque nous nous sommes quittés dimanche dernier, la situation était très grave pour Goku qui avait bêtement baissé sa garde laissant le champ libre à Sorbet pour lui trouer le côté droit avec un rayon laser. Goku hurla de douleur, mais avant de trépasser, Vegeta prend part au combat en volant au secours de son ennemi de toujours, son compatriote sayajin, son rival et son vieux « frère » qui a failli être réduit en poussière par Golden Freezer.

Devant la stupéfaction de Freezer d’un côté et le soulagement des Z warriors de l’autre (ces fainéants n’ont finalement servi à rien, sauf des figurants passifs) Vegeta s’expliqua : il a besoin de Goku pour devenir plus fort et ne laisserait personne le tuer.

ScreenShot2554

ScreenShot2555

Je trouve que la relation Vegeta-Goku a évolué, pas vous ? Auparavant, Vegeta voulait tuer Goku, ensuite il lui sauvait la vie en disant qu’il était le seul à le tuer, et là dans DBS il n’est pas question de tuer Goku ! Et comme dans le film, il demanda un senzu pour soigner Goku. Mais disons qu’il y’a un petit changement.

Dans le film ROF, Vegeta avait demandé un senzu pour Goku, Krilin s’avance et Freezer essaie de le tuer, mais Vegeta sauva Krilin en tuant Sorbet.

Dans DBS, Vegeta demanda le senzu pour Goku, mais Freezer tenta de tuer Goku. Vegeta s’interposa en sauvant la vie (encore) à Goku en l’envoyant d’un coup de pied dans les bras de Krilin et de Gohan et de la même occasion en tuant Sorbet.

Cela me rappelle le coup de pied de Vegeta dans la saga des cyborgs dans DBZ. Il y’a des choses qui ne changent jamais comme un coup de pied salvateur!

ScreenShot2602

DBS: épisode 27

ScreenShot2601

DBZ: Saga des cyborgs

J’aime mieux le scénario de DBS, enfin une petite amélioration et non une pâle copie du film.

Vegeta voit bleu…

On peut parler de la réaction de Vegeta face à Freezer avant de se transformer en SSJGB.

Dans le film ou dans DBS, Freezer provoqua la colère noire de Vegeta même si ce dernier se préparait à le combattre. Regardez la différence entre ces deux répliques !

Film : Freezer moqueur « haha ! C’est une blague j’espère. Tu n’es pas assez fort pour me vaincre ! »

DBS : Freezer « Pourquoi vouloir se battre à sa place ? Tu n’as aucune chance de me battre, voyons ! »

Je trouve que la réplique du film est vraiment très provocatrice ! dommage de ne pas avoir mis du piquant dans celle de DBS. Dans tous les cas, Vegeta verra bleu…euh, rouge !

Je m’arrête sur la réaction de Vegeta face à la réplique de Freezer. Par exemple, dans le film il s’est directement emporté donnant une transformation hors du commun. Dans DBS, il a souri (très confiant) et laissa éclater sa rage devant la stupéfaction de tous (sauf Goku qui s’attendait à cela). Je vous avoue un truc : je préfère la transformation de Vegeta dans le film que celle dans DBS, regardez la différence !

Alors que tous furent surpris (Freezer le 1er) par cette métamorphose de Vegeta, Goku est admiratif : Vegeta avait réalisé son propre vœu à la fin de l’arc BOG en devenant SSJGB par lui-même.

ScreenShot2559

Freezer étripé

Vers la minute 7 :07 commence enfin le duel entre Vegeta et Freezer qui se lancèrent des regards froids, on n’entend même pas le fredonnement d’un moustique ou le miaulement d’un chat.

Inutile de vous dire que là commence vraiment le plaisir de regarder cet épisode, avec un combat qui va durer près de 2 minutes, un vrai combat qui n’a rien à avoir avec celui de Goku ou celui de la gruyère-girouette Gohan.

Freezer commence par quelques boules d’énergie qui furent dissipées par le revers de la main de Vegeta. Freezer n’en croit pas ses yeux et …tatatatatata ! il envoie plus de boules qui n’eurent aucun effet sur un Vegeta impassible et impressionnant, qui avançait à pas sûrs.

Vegeta rappelle à Freezer et au téléspectateur qu’il n’est pas aussi clément que Goku, j’attendais impatiemment le passage de Vegeta car c’est le meilleur passage de cet épisode ! Mais les souffrances de Freezer ne commencent que vers la 8ème minute. Je vous poste quelques captures ci-dessus, Vegeta a vraiment étripé Freezer en très peu de temps.

Freezer revient à sa forme initiale et Golden Freezer disparait. Ça sent la fin, et on est à la 9ème minute. Freezer  regarda malicieusement Vegeta, et explosa la terre.

La terre explose

Ce n’est pas la première fois que la terre explose, dans l’arc Boo (DBZ) Boo explosa la terre, dans DBGT suite à l’arc Baby la terre explosa à cause de l’apparition des dragons maléfiques, et voilà que la terre re-explose encore dans DBS mais cette fois à cause de Freezer. La différence avec cette explosion, c’est l’animation et le graphisme.

Beerus et Whis sauvèrent les Z warriors de l’explosion et se téléportèrent ailleurs, alors que la terre explosait avec une musique de fond décente.

Pour une fois, je trouve l’animation top. Des personnages étaient apparus avant l’explosion et ça c’est innovateur : Videl essayant de calmer vainement Pan, C-18 et Marron (Pan et Marron sont mignonnes mais elles vont mourir), Chichi lisant un magazine de mode, Satan et Boo entrain de dormir, les parents de Bulma ainsi que Goten et Trunks surpris par la mort, avec Piccolo, Dende et Popo en arrière-plan. J’ai trouvé que c’était une bonne idée de montrer ces personnages, pour ajouter plus de drame et de tragédie.

L’explosion du palais de Dende fut suivie de l’explosion de la terre pour de bon. La qualité de l’animation est pour une fois un peu supérieure à celle du film :

Les graphistes se sont amusés comme des fous je présume ! La bande sonore accompagnant l’explosion n’est pas mal du tout !

Mélodrame sur une île déserte…

On croyait parler de Koh-Lanta ! Mais non, il s’agit d‘un rocher flottant dans l’espace avec deux dieux, le dernier saiyajin, un patrouilleur galactique et 5 terriens. Tout le monde meurt et la terre finit en miettes à cause de Goku qui n’avait pas tué Freezer. Dans le film, Bulma pleure sa famille. Dans DBS, on décida d’ajouter Gohan et Krilin à la liste. Whis dévoila à Goku (qui s’en voulait à fond) le fait qu’il pouvait remonter le temps. Ce qui est fou, c’est qu’en DBS on dit que les dragons ball ont disparu avec la terre donc impossible de faire ressusciter quelqu’un, alors qu’en DBZ on demanda aux Namek de nouvelles boules et on appela un autre dragon pour reconstruire la terre et ressusciter les terriens. Dans le film, Piccolo figurait parmi les survivants.

ScreenShot2587

ScreenShot2588

Goku n’eut pas le temps de s’appesantir sur son douloureux cas de conscience, que Whis le renvoya 3 minutes en arrière pour tuer Freezer avant qu’il ne détruise la terre.

Cette scène du rocher avait duré 1 minute 20 secondes dans le film, et près de 3 minutes dans l’épisode de DBS. On a eu le droit encore à un flash-back, mais cette fois de l’épisode 20 de DBS à propos de ce qu’a dit Whis. Au moins, on n’a pas eu pour une fois ce sentiment de décalage entre DBS et les flash-back !

Le Kamehameha final

On fit un bond en arrière de 3 minutes grâce à Whis, et même la durée du bond diffère entre film et série. Par exemple, le bond en arrière dure 24 secondes alors que dans le film il ne dure que 10 secondes ! je vous laisse imaginer dans quelle partie je m’ennuie !

Goku, se culpabilisant, vit dans ce retour une manière pour se racheter. On arrive à l’instant où Vegeta avait mis ko le vilain lézard qui venait de perdre ses pouvoirs de Golden Freezer. Vegeta ne voit que du feu. Alors qu’il baissa légèrement sa garde pour donner le coup final à Freezer, Goku se mit en SSJGB, prépara son kamehameha et s’élança enragé vers Freezer qui se préparait à détruire la terre. Avant de donner son coup, Goku ordonna Vegeta de déguerpir sur-le-champ avant de lancer une vraie vague déferlante bleue sur Freezer qui disparut pour de bon.

In extremis

Là, plusieurs fans ont trouvé le fait que Goku sauve encore la terre était injuste et que Vegeta méritait de sauver la terre à lui seul. On se rappelle qu’il faisait partie du trio qui avait sauvé la terre dans l’arc Boo (DBZ), mais là je rejoins les fans. C’est une victoire volée alors que Vegeta était in extremis, à deux doigts de vaincre Freezer après un excellent combat. Il en a bavé pour devenir aussi fort, a passé 10 mois sur la planète de Beerus à s’y entraîner dont 4 mois avec Goku.

Là on peut se poser la question : quel est l’intérêt de laisser Goku toujours le héros, celui qui sauve la terre ? Surtout après une bourde commise ! C’est ridicule je trouve par rapport au personnage, occulté de la même manière dans DBGT lorsqu’il était SSJ4.

La terre fut donc sauvée in extremis d’un lézard, Vegeta fut sauvé par Goku qui lui rendit la monnaie de sa pièce, et tous les Z warriors ainsi que Whis complimentent Goku pour son exploit, oubliant qu’il était la réelle cause de ce que s’est passé. Je ne fais aucun commentaire à propos de la tête de Vegeta…Il a une tête bizarre, observez !

ScreenShot2592

La promesse de Gohan

Après un combat sans merci dans lequel on a perdu la terre, Goku annonça à ses amis qu’il les quittait pour voir Goten, son fils. On s’en fout de Chichi, elle lui a cassé les pieds à tel point qu’il n’y pense même pas…

ScreenShot2593

Gohan suit son père, mais pour foncer vers Videl et Pan en les promettant de les protéger, intéressant. On le verra plus tard dans le banquet réalisé par Bulma, entrain de demander à Piccolo de l’entraîner pour protéger ceux qu’il aime. Cela montre un événement majeur pour les fans de Gohan, mais comme je m’en fous, alors je passe au banquet.

ScreenShot2594

Happy end et accords

Dans un banquet dans lequel tout le monde était invité, Piccolo, Goten et Trunks écoutaient le récit de Goku à propos de ce que s’est passé. Trunks dit que la prochaine fois il coupera Freezer en deux, ce qui déclencha des rires et des sourires. Joli clin d’œil humoristique au Trunks du futur quand il avait découpé Metallic Freezer en deux !

Alors que Goku s’empiffre comme un porc, nous retrouvons certains plats déjà dégustés par Whis. Beerus se mit en colère lorsqu’il a découvert le pot aux roses. Il commanda la même nourriture que Jaco, ripostant.

ScreenShot2595

ScreenShot2596

Comme je l’ai déjà dit, Gohan se mit d’accord avec Piccolo pour s’entrainer.

Pour la scène finale du banquet, on retrouve les deux héros de cet arc, à savoir Goku et Vegeta, chacun portant son assiette pleine. Goku demanda à Vegeta de faire équipe mais ce dernier refusa, alors Goku dévoila qu’il était du même avis. Vegeta en fut enchanté d’être d’accord pour être en désaccord. Ces deux-là sont cinglés !

ScreenShot2597

J’aime bien le banquet car c’est inédit, et il en est de même pour la scène finale de cet arc : Freezer est de retour dans le monde des anges et des bisnounours, le cauchemar continue, pour lui.

ScreenShot2598

L’arc Champa va commencer directement ce soir avec la diffusion de l’épisode 28. Nous allons découvrir un arc inédit avec de nouveaux personnages, mais ne misez pas tout dessus !

Finalement…est-ce-que Vegeta est plus fort que Goku ?

Le duel de Vegeta contre Freezer n’avait rien de comparable avec le « duel » ridicule de Goku vs Freezer. Certes, on ne voit aucune goutte de sang dans cet arc, mais l’animation est une horreur. Concernant Vegeta, il est plus intelligent, plus froid et plus rancunier que Goku, c’est un impitoyable de première. Vegeta est très direct, alors que Goku baisse sa garde vite et n’aime pas tuer ses ennemis. Si on réfléchit une seconde, Vegeta avait tabassé Freezer et Goku avait éliminé Freezer, ne peut-on pas dire qu’ils sont ex-æquo concernant la force et la puissance ?

Merci de votre lecture !

ScreenShot2600

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super: Review de l’épisode 25

ScreenShot2249

Voici donc ma deuxième review de l’épisode 25 de l’arc « La résurrection de F » intitulé : « Un combat explosif ! La revanche de Golden Freeza » un titre long comme les titres des épisodes de DBS.

Le combat « explosif » laisse à désirer. Bien que cet épisode termine l’an 2015 aussi décemment que possible, cependant il ne remonte pas côté qualité de l’animation (surtout). Je ne comprends pas pourquoi on fait si mal l’animation, surtout que c’est le point précieux et attractif de chaque dessin animé. Que dire de l’animation d’une franchise dont les racines remontent aux années 80, ce qui fait 3 générations d’ados boutonneux qui avaient assisté à la création et à l’évolution de l’univers de Dragon Ball. Les combats médiocres sont pointés de doigt.

L’épisode 25 annonce un petit changement dans la fin du générique d’ouverture : Goku est en SSJGB. Petite remarque c’est que son aura bleue cache Vegeta, les 2 gamins et Chichi ! mais bon, on s’en fiche.

ScreenShot2233

Comme plusieurs fans, je vais trancher cet épisode en deux parties : la première est la meilleure !

On a vu à la fin de l’épisode précédent la transformation de Goku en SSJGB. Cet épisode démarre les hostilités pour de vrai entre les ennemis Goku vs Freezer. Ce dernier, pas du tout étonné ou effrayé par la nouvelle forme de Goku, sourit au coin. Dans le OAV, Freezer était complètement affolé ! le OAV marque un point, mais ce 25ème épisode montre un Freezer trop confiant, plus confiant que Goku, et je pense que sa vraie faiblesse est là, et que seul Vegeta s’en apercevra.

Revenons à nos moutons : n’arrivant pas à défier Goku sous sa nouvelle forme de schtroumpf, ce bon vieux Freezer se décarcasse et se métamorphose en Golden Freezer, et là tout le monde est surpris !

ScreenShot2238ScreenShot2234

Rappelons qu’avant sa métamorphose, j’ai adoré ses répliques et sa gestuelle ironiques avec Goku :

Freezer : « Jamais je n’aurais pensé affronter le dieu des Saiyans, c’est un grand honneur que j’ai là ».

Bref, j’ai bien aimé ce moment d’échange de regard et de piques !

ScreenShot2239

Alors qu’on attend la bastonnade, il fallait bien couper pour mettre Jaco en lumière avec ses appareils photo. Et Bulma qui ne sert à rien…Non mais, ils ont renvoyé Goten et Trunks car ils étaient des enfants et ont gardé Bulma ? Pourquoi une telle logique? Ne fallait-il pas l’envoyer avec les enfants, surtout que c’est une terrienne sans le moindre pouvoir ni le moindre entraînement ?

Même Jaco est inutile : autant il avait montré de quoi il était capable dans le film, autant on s’ennuie avec son personnage dans DBS.

ScreenShot2241

Après la métamorphose de Freezer, les ingénieurs du son ont envoyé une décharge électrique : la bande son est tout simplement une horreur immonde, rien à avoir avec la musique du film !

En tout cas, cette métamorphose plut à Vegeta qui s’ennuyait, debout comme un piquet.

ScreenShot2240

Entre blabla et moments HS, on arrive à la 8ème minute pour la métamorphose de Freezer ! alors que dans le film, il y avait 1 minute et demi entre les deux métamorphoses et surtout, moins de blabla et une musique plus cool.

Goku s’entête à dire à Freezer que leurs forces étaient égales, mais on s’en fiche ! on veut voir ce satané combat pour juger si leurs capacités se ressemblent ou pas !!

A la fin de la 10ème minute, ouf, le combat commence enfin ! J’ai cru qu’il n’allait jamais commencer, un épisode de Derrick est beaucoup plus excitant qu’un épisode de DBS.

Les deux ennemis jettent leurs forces dans la bataille, se battant comme des bêtes sauvages, la tension est presque à son comble, les boules de feu coulent à flot et les coups suivent ! Bon, je n’ai pas trouvé une seule goutte de sang malgré le coup violent qu’a reçu Goku au ventre. Soudain, tout s’effrite quand la voix de Whis interrompt l’ambiance en appelant Bulma : on comprend pourquoi elle est là ! mais ça reste nul..la voix de Whis est l’annonce de la fin de la première partie !

Whis prévient Bulma qu’il allait bientôt arriver sur terre avec Beerus, (mais c’est quoi cette posture, Bulma ? on dirait une contorsionniste !!!) puis Whis interrompt son voyage dans l’espace quand il remarqua l’arrivée de quelqu’un : c’est Champa qui s’est pointé avec Vados ! Tient, du nouveau donc dans cet épisode. On remarque la rivalité des deux frères, Beerus et Champa. Beerus parla froidement avec Champa : la place de ce dernier est dans l’univers 6, alors que Beerus est le dieu de la destruction de l’univers 7. En se préparant pour se battre, Beerus fut surpris quand Champa, un gros fainéant de première, décida de laisser Vados se battre à sa place car il avait « la flemme ».

En partant, on découvre que Vados et Champa ont 5 boules de cristal. On comprend pourquoi ils étaient dans l’univers 7. En tout cas, ça sent la dernière saga qui se prépare !

J’ai bien aimé le moment Beerus-Whis vs Champa-Vados. Il y a de la tension, humour, bonne animation, bonne musique et les deux nouveaux personnages attirent la curiosité. La relation entre les deux frères est hilarante, ils se détestent au point d’éviter leurs regards lolll.

Retour à la bataille entre Goku et Freezer qui a perdu de son importance et en intensité. L’animation est devenue médiocre et l’enchaînement des boules d’énergie et de rayons est lassant.

Après, on entend « tatatatata ! » hilarant plus qu’autre chose ! Quand je pense que c’est le meilleur épisode de cette saga et qui n’arrive même pas au niveau d’un épisode de DBGT. MDR. Pourquoi éviter de dire que DBS est juste de la me*rde ? Il y a de bonnes idées, de bons moments, mais cela n’honore pas une franchise comme celle de Dragon Ball.

Un coup fit tomber Goku à terre. Fallait pas être un schtroumpf pour être ridiculisé par un lézard. Goku tombe par terre et se relève tout propre tout neuf (j’adore la fabuleuse animation de DBS xD) en disant que la forme SSJGB lui a pris des années ! pardon ? A-t-on oublié qu’il s’agissait de 4 mois d’entraînement intensif ou bien c’est un problème de traduction ?

ScreenShot2250ScreenShot2251

Autre chose : les commentaires de Beerus et de Whis me manquent vraiment. Dans le film, ils commentaient le combat et c’était plutôt drôle, là c’est le silence total et la nourriture. Je ne sais pas si on va appeler DBS « l’art de vivre » tellement la nourriture est mise en lumière, le combat est devenu secondaire.

Le combat fut interrompu encore quand Freezer remarqua la présence de Beerus et de Whis, il eut la même réaction que dans le film. Beerus eut aussi la même réaction à son propos que dans le film (impartial), ou presque !

Beerus dit à Bulma qu’il la protègerait et un par un sont venus derrière lui, (dans le film tout le groupe était derrière Beerus en même temps, c’était plus rigolo) tandis que Jaco montre encore sa passion pour photographier Beerus.

ScreenShot2257

Le combat, réduit en miette par tant de coupures, reprend son cour et très vite : avec 4 coups seulement, Golden Freezer réussit à mettre Goku k.o.

ScreenShot2258

Fin de l’épisode, mais est-ce que Freezer est vraiment devenu plus fort que dans le film ou bien c’est Goku qui n’a pas l’air d’avoir acquis plus de force ?

Dans le film, cette partie existe, mais Goku réussit à reprendre le dessus. On verra les « surprises » de Dragon Ball Super quant à ça ! au fait, où sont les bannis du combat ? (Goten, Trunks et Piccolo) et pourquoi ne voit-on pas les deux gamins avec Dende et Popo ? Où sont les commentaires de kaio ? du doyen des dieux et de Chibito ?

Episode correct sans plus, très pauvre en scénario comme en animation, le rythme est lent et on bavarde trop. Chose qui pourrait vous transformer si vous êtes en colère en SSJ4 et si vous êtes fous de rage, ce serait Gogeta SSJ4 !

L’épisode 26 sera diffusé le 10 Janvier 2016, après une petite pause. Cette belle animation de Freezer nous attend mdr!

ScreenShot2259

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Grégory Lemarchal – La fureur de vivre ou l’hommage de D8

ScreenShot550

ScreenShot549

J’ai enfin réussi à regarder l’hommage de D8 dédié à Grégory Lemarchal, diffusé le 4 Septembre 2014. Un hommage qui, rappelons-le, a été évoqué directement après l’hommage de TF1 qui fut dédié le 16 Août 2014.
Dans les deux hommages, le style était différent mais la cause était la même.

En diffusant cet hommage, D8 se classa première chaîne de la TNT à avoir dépassé la barre d’un million avec 1.4 million.
Ce fut un sacré hommage, très spécial et très intime, avec la voix-off de la mère de Grégory, les multiples témoignages de Karine Ferri, Nikos, la soeur et les parents de Grégory ainsi que tous ceux qui avaient connu l’artiste.
On se concentra beaucoup sur l’association Grégory Lemarchal dans cet hommage digne d’un long reportage. L’émotion était là, ce jour-là je ne pouvais pas regarder une télé en panne.

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, les chroniqueurs ne tarissaient pas d’éloges à propos de cet hommage sur D8, mis à part deux chroniqueurs (qui se rétractèrent plus tard). Hanouna, qui resta silencieux le long des discussions, conclut par qu’il avait la chance d’avoir rencontré Grégory et qu’il était un garçon sympathique. La discussion à propos de l’hommage avait pris 12 minutes, Lemoine et Moreau ne cachèrent pas leur émotion. Quant à Verdez, c’était le summum!!!

Quand j’ai pu enfin regarder l’émission « Grégory Lemarchal – La fureur de vivre« , j’ai eu sincèrement une larme à l’œil et des moments d’émotion. Et même si je ne peux pas comparer l’émission de D8 avec celle de TF1, j’admets que D8 eut un style vraiment original différent de TF1, j’ai adoré la sobriété, la dignité, la beauté et la manière pudique avec laquelle ce documentaire familial a été géré, sans pathos avec toujours cet appel au combat.
Petit coup de gueule à D8 à propos du floutage de certains visages et marques, c’est moche. En plus, des vidéos circulent sur le net avec les mêmes séquences avec les visages sans floutage…D8 l’a fait certainement à la demande des concernés, ce que je trouve dommage.

Ce que je peux dire c’est chapeau D8. Sinon côté émotions là c’est TF1 qui m’a fait chialer en une demi-heure, c’est l’effusion directe des sentiments et des émotions qu’on peine à dissimuler.
Mais on ne parle pas uniquement d’une jeunesse injustement foudroyée, d’un drame qu’on a du mal à oublier ou d’une famille blessée. Il faut surtout s’intéresser aux dons des gens pour les recherches, au don des organes, aux vies sauvées et qu’on peut sauver grâce à l’association Grégory Lemarchal et celle de Vaincre la mucoviscidose.

L’importance d’un double hommage à Grégory en une année après 7 ans de sa disparition en dit long, c’est une personne qu’on ne doit pas oublier et c’est une association qui a besoin de vous pour faire avancer les recherches pour vaincre cette saleté de maladie.
Après, certaines gueules ne se privent pas de hurler leur ennui, que ce n’est pas un chanteur comme Piaf et cie, marre des hommages à la télé. Le problème, c’est que ces gens-là ne comprennent pas l’importance du geste, le problème c’est que ces gens disent des bêtises abominables face à d’autres patients atteints de cette maladie, le problème c’est qu’on voit le mal partout. C’est là qu’il faut fermer sa gueule.
Grégory est devenu un symbole de la lutte contre la mucoviscidose, une lutte qu’on doit tous mener et continuer.

Merci à toutes les chaînes qui ont rendu hommage à Grégory Lemarchal, merci à ses parents et merci aux témoins de son parcours! Sincèrement l’émission de D8 était forte en émotion et en information. Chapeau!

Je vais conclure par la phrase culte de Nikos à Grégory: Vivre pour le meilleur !

Pour faire des dons à l’association Grégory Lemarchal, voici un lien: http://www.association-gregorylemarchal.org/faire_un_don.php

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Grégory Lemarchal, une voix d’ange depuis 10 ans

HOMMAGE A GREGORY LEMARCHAL

La veille, samedi soir le 16 Août 2014, TF1 diffusa en prime time environ deux heures de pure émotion qui nous replongea directement 7 ans en arrière. 

C’est à 20H55 que la chaine TF1 diffusa une émission hommage au regretté Grégory Lemarchal:

« Grégory Lemarchal, une voix d’ange depuis 10 ans »

Sur la scène du Zénith de Paris les plus grands artistes français  étaient réunis autour de Nikos Aliagas pour un vibrant hommage à Grégory et sa trop courte carrière. Animée par Nikos, l’émission avait été enregistrée le 11 Juin 2014 au Zénith, où le public avait massivement répondu présent. La présence des parents de Grégory [Laurence et Pierre Lemarchal] était extrêmement émouvante comme le prouve ce passage à l’inauguration de l’émission. Séquence très bouleversante d’une soirée où rires et larmes se sont mélangés.

A propos de l’émotion, Nikos avait avoué dans une interview qu’il fallut faire le montage à chaque fois qu’il pleurait, chapeau aussi au professionnalisme de Nikos qui avait connu de près Grégory Lemarchal avant de devenir son ami et plus tard, le parrain de l’association Grégory Lemarchal.

Des artistes, il y’en avait beaucoup: Pascal Obispo, Calogero, Yannick Noah, Tina Arena, Vincent Niclo, Patrick Fiori, Patrick Bruel, Roch Voisine, Nolwenn Leroy ainsi que les 8 demi-finalistes de la 3ème saison de l’émission « The Voice« 

Ils ont repris les plus grands tubes de Grégory Lemarchal mais également les chansons les plus marquantes de ses passages dans l’émission « Star Academy »

Pascal Obispo a interprété un de ses plus grands succès «L’important c’est d’aimer»

TF1 rendait hommage à Grégory Lemarchal, ce samedi 16 août, à l’occasion d’une soirée exceptionnelle baptisée Une voix d’ange depuis 10 ans. Son ami Nikos Aliagas a joué les maîtres de cérémonie, passant la parole à de nombreuses reprises à Karine Ferri, qui était la petite amie du jeune chanteur, mais aussi aux parents de ce dernier : Laurence et Pierre Lemarchal, présidents de l’Association Grégory Lemarchal.

Lors de leurs nombreuses prises de parole, l’émotion était palpable, de même que la tristesse d’avoir perdu un être si cher et si prématuément. A commencer par celle de Laurence Lemarchal qui a informé le grand public de l’épreuve que représentent les soins quotidiens administrés à un malade la mucoviscidose. « Il faut que vous compreniez ce qu’est la souffrance d’un jeune atteint de la mucoviscidose. C’est une maladie invisible. Il faut savoir que, quand tout va bien, c’est au minimum deux heures de soins par jour. Et en période de surinfection, c’est au moins six heures de soin par jour« , indique la maman du regretté chanteur. Submergée par l’émotion, elle ajoute : « Je suis désolée, j’aimerais ne pas être émue, mais c’est impossible. J’ai du mal à trouver les mots parce que c’est indescriptible. On a besoin de vous !« 

>>Voir la séquence vidéo de l’émotion de Laurence Lemarchal.

Pierre Lemarchal, reconnaissant du formidable élan de solidarité que représente cette grande soirée hommage associée à un appel aux dons massif, a tenu à expliquer comment ont été dépensé les différents dons récoltés par l’Association Grégory Lemarchal, depuis sa création. « C’est important que vous sachiez ce qu’on fait de votre argent. En sept ans, c’est 2,5 millions d’euros consacré à la recherche scientifique notamment sur la transplantation pulmonaire, c’est également 2,5 millions d’euros dédiés aux malades et à la réhabilitation des centres de ressources et de compétences de la mucoviscidose dans les services de pneumologie. C’est aussi 700 000 euros pour sensibiliser au don d’organes. Et encore 2,5 millions d’euros consacrés à des projets en cours. Prendre position sur le don d’organes, c’est respecter un devoir civique« , explique-t-il, avant d’être acclamé par le public.

Plus tôt dans la soirée, Karine Ferri avait elle aussi pris la parole, visiblement très émue : « Y a beaucoup de jeunes qui souffrent encore de cette maladie. Ce qu’on essaie de faire avec l’association, c’est d’être là pour eux, et leur dire que tout est possible. Nous sommes encore là ce soir après sept ans car nous avons encore besoin de vous pour la recherche et aider le quotidien des malades.« 

Pour faire un don à l’Association Grégory Lemarchal, rendez-vous sur www.association-gregorylemarchal.org, ou adressez votre don à : Association Grégory Lemarchal – BP 90124 – 73 001 Chambéry Cedex.

Beaucoup d’internautes et des téléspectateurs étaient émus par ce vibrant hommage qui plaça TF1 en tête d’audience avec 4.1 millions de téléspectateurs, mais il y’a eu des langues de bois, des méchancetés dites sur le net, or il fallait pour ces personnes un esprit plus ouvert car ce n’est pas uniquement un simple hommage, c’est la rage de vivre, c’est une sensibilisation à une maladie mortelle, du financement pour les recherches, un appel au don d’organes, même s’il est aussi un rendez-vous annuel entre ceux qui ont connu Grégory Lemarchal de près ou de loin, un rendez-vous musical aussi mais une sorte de pub pour certains chanteurs ou d’apprenti-chanteurs…L’important est que tout le monde se réunit pour une seule cause, chose qui s’est déroulée la veille avec une superbe émission qui fut à la fois un divertissement, une compagne de sensibilisation et un hommage à un vrai génie.

Pour soutenir l’association : http://www.association-gregorylemarchal.org/faire_un_don.php

TF1 proposa aux internautes de rendre hommage à l’artiste avec un mur des tweets. En postant leurs messages sur Twitter avec le hashtag #HommageAGregory, les internautes avaient témoigné de leurs plus beaux souvenirs de Grégory Lemarchal et avaient soutenu l’association qui porte son nom. 

Soirée admirable, géniale, riche en émotions et qui mérite amplement d’être regardée encore et encore. Merci à tous pour ce samedi marquant où, j’y ai préféré regarder TF1 que France 2 (Fort Boyard). Merci Nikos!

Crédit photos © Frédéric Berthet – TF1.

L'HOMMAGE A GREGORY LEMARCHAL

HOMMAGE A GREGORY LEMARCHAL

HOMMAGE A GREGORY LEMARCHAL

HOMMAGE A GREGORY LEMARCHAL

HOMMAGE A GREGORY LEMARCHAL

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

DBZ: Review de l’OAV « Fusions »

Image

Amis du soir, bonsoir, vu l’heure durant laquelle je tape ma petite analyse à propos d’un OAV de Dragon Ball Z intitulé « Fusion » (en vf c’était plutôt « Fusions »).  Pour ceux qui me connaissent, ils ont une petite idée de la longueur d’un résumé/une analyse.

Je sais que plusieurs lecteurs et habitués de mon blog vont me huer « dis-donc ! tu délire là » penseront-ils en voyant que je vais analyser un dessin animé plutôt que de m’occuper de certaines « véritables » séries comme Les Experts. C’est vrai que c’est bizarre, mais je me suis dit qu’une petite pause ne ferait pas de mal, en plus je n’ai jamais critiqué un manga animé. Rassurez-vous, je ne vais pas avoir une crinière jaune, mais je vais fusionner à mon tour avec mon clavier !

On va donc s’éloigner de l’univers morbide des Experts pour se concentrer sur « Fusions » ou « La fusion » (un très sympathique titre sur lequel  je suis tombé en tentant de regarder cet OAV). Fusions est, entre-nous, mon troisième film de Dragon Ball Z que je regarde. Le premier film que j’ai regardé datait il y’a des années, et en plus je l’ai regardé en version polonaise pour couronner le tout. Je me suis dit que regarder ce film n°3 serait mieux en version française, l’erreur fatale ! Bref, j’ai entendu parler d’une fusion entre Goku et Végéta je voulais savoir à quoi ça ressemblait loin de l’animé.

Ah oui, avant de commencer la dissection, pourquoi j’ai choisi « Fusions » pour l’analyser ? J’aurais pu choisir n’importe quel autre film, mais quand j’ai regardé ce film, j’ai eu la sensation de manger un truc doux-amer. Vous allez comprendre pourquoi en lisant mes lignes…Maintenant, trêve de bavardage !

Après avoir lu le synopsis de l’OAV – un résumé plein de fautes d’orthographe – je me suis lancé dans mon troisième film. Tout commence par le royaume des morts (génial, je me suis éloigné des morts des Experts pour me retrouver devant le royaume des morts dans DBZ !!) où le maître des kaïohs assistait au tournoi entre les guerriers (morts bien sûr !). Le maître supportait Goku, donc il était mort ! à force de vivre et de mourir, je n’ai pas su au début le pourquoi. Goku, représentant de la galaxie nord, était entrain de gagner la demi-finale d’une aisance incroyable.

Image

Arrivé en finale, Goku rencontra son adversaire Païkuhan (je me passe des dialogues inutiles des kais qui m’ennuient profondément) et là je me suis dit : « tient, ça va bouger déjà ? » vu le niveau intéressant des deux combattants. Ah oui, il y’a même un grand public. En gros rien n’a changé par rapport au monde des vivants.  C’est là qu’on entendit une voix-off qui gâche tout, nous prévenant d’un futur danger.

Image

Soudain, c’est le générique. Attendez, on a écrit « Première époque » comme titre, mais de quelle époque on parle ? Comme si le téléspectateur est censé tout connaître. Passons…En parlant du générique, c’est super de le réentendre (les polonais ont gardé le même générique) même si j’ai une préférence pour le générique en arabe qui fait plus « guerrier ». L’autre jour, je suis tombé de haut quand j’ai écouté le générique français de DBZ, un générique bien immonde que même un gosse de 3 ans ne l’écouterait pas.

Image

Après ce bon vieux générique japonais, on se demande de quelle menace la voix-off en avait parlé. On assiste à la représentation à la fois comique et ironique des âmes classées les unes au paradis, les autres en enfer. En empruntant le chemin vers l’enfer, il fallait « libérer les consciences » en se dirigeant vers la machine à laver les esprits. Je me suis tapé un fou rire : sacré Toriyama !!! En voilà une machine qui sera utile pour Lucifer dans les Experts…C’est vrai que la France a zappé la partie la plus importante de la saison 14 des Experts looool.

Image

Celui donc qui s’occupe de la machine était un ado, les écouteurs dans les oreilles. A cause de sa négligence, la salle des machines a explosé. J’avoue que cette introduction m’a tapé sur les nerfs car le combat de Goku et de Païkuhan fut occulté.

Image

Soudain, et on ne sait pas pourquoi, l’ado se métamorphosa en une grosse baudruche jaune digne d’un gros Pikachu bien gras. La métamorphose fit effet très vite puisque le gros sac de patates s’est révélé un méchant garçon, c’est vilain de chambouler le quotidien du monde des morts !

Image

En le regardant, mon cerveau a tilté. Une grosse baudruche avec des trous dans le corps qui se révèle méchante…ça m’a rappelé quelque chose. La baudruche jaune contenait les forces du mal qui ont été gardées dans la machine à laver les esprits. Ah oui ça craint pour les fesses du dieu suprême…

Janemba (c’est le nom de la baudruche jaune) ne savait dire que « je n’aime pas » dans la VF, une version qui reflète la traduction conforme et le respect des noms comme toujours. Janemba était une sorte de gros bébé géant portant sa couche-culotte paralysant tout sur son passage avec son emprise sur le poste frontière principal, renvoyant les zombies, les fantômes et les ennemis de la terre au monde des vivants, alors que Goku et Païkuhan se battaient toujours devant le public. Au monde des vivants, on a assisté au retour d’un fantôme sur sa tombe, de Juliette face à son vieux Roméo (c’était hilarant d’entendre Juliette dire « tu es vieux ») et de Dracula qui voulait boire du sang humain.

Image

Image

Pendant ce temps, on découvre Gohan et Goten avalant tout comme deux ogres. Videl reçut un appel au secours car les forces du mal envahissaient les rues. Dans le royaume des morts, Païkuhan refusa de continuer le combat contrairement à Goku qui n’a rien vu venir et qui voulait continuer à se battre. Finalement, c’est le dieu suprême qui décida de reprendre le combat une autre fois, après que Goku et Païkuhan aient vérifié ce qui se passait. Ce n’est pas trop tôt !

Image

Image

Le poste frontière était couvert d’une barrière invisible, emprisonnant les gardes à l’intérieur et interdisant l’accès à n’importe qui provenant de l’extérieur. Goku et Païkuhan essayèrent de briser la barrière avec quelques boules d’énergie, en vain. Sur le toit, la baudruche jaune répétait comme un perroquet  « je n’aime pas » mais je pense qu’en VO il disait son nom, Janemba. Il renvoya d’un seul coup de main Païkuhan au tapis, alors Goku s’exclama « je n’ai jamais senti une telle énergie depuis mon combat contre Cell ». Ce film situe Goku et ses amis après la fin de Cell, mais pas celle de Buu. Pourtant, ce film regorge de clins d’œil à la saga Buu plus qu’à la saga Cell. Un monstre gros et indestructible, crée grâce à une machine, la présence de Goten est certainement liée à celle de Trunks, la présence de Videl, l’histoire de Great saiyan man, la mort de Goku au début de la saga Buu et je me passe d’autres petits détails qui sont liés à cette importante saga.

Image

Revenons donc à nos moutons, euh…à notre baudruche jaune. Goku, tout excité, voulait combattre le monstre tout seul. Il demanda à Païkuhan d’aller aider les prisonniers de la barrière. J’ouvre une parenthèse ici pour vous faire remarquer qu’en VF Goku appelait Païkuhan « Paul » non mais je rêve…La VF est le cauchemar concrétisé ! Pourquoi pas Jean-Paul tant qu’on y est ? -_-

Au départ, Païkuhan (alias Paul en VF XD) ne voulut pas écouter Goku : ah non ! hors de question de laisser Goku s’amuser tout seul !! mais ce dernier réussit à le convaincre de libérer les prisonniers, alors qu’il détournait l’attention du méchant graisseux jaune. Le plan de Goku marcha en réussissant à faire diversion et à attirer la grosse baudruche là où il allait, laissant Païkuhan pour s’occuper de la libération des pauvres gardes.

Image

Image

Digne d’un monde onirique plein de bonbons multicolores, le royaume des morts était complètement métamorphosé. Goku passa à l’enfer et remarqua la même métamorphose qu’au paradis…

Mais l’enfer commence justement par Janemba qui, par la paume de sa main, réussit à transformer des petits rochers en des mini-Janemba, de véritables répliques prêtes à tuer. Tous à l’assaut ! mais Goku fut plus fort en pulvérisant en un rien de temps les mini-Janemba. Remarquez que Janemba, comme Buu, peut transformer des choses en d’autres choses…La ressemblance est troublante.

Image

Alors que son père se battait en enfer, Gohan se battait dans son costume ridicule de Great saiyan man, une saga apparut après la fin de Cell. De toutes les sagas, j’ai trouvé la saga du Great saiyan man la plus exécrable. Peut-être ma haine contre superman, batman, et plein d’autres avait favorisé mon avis actuel. Je n’ai jamais compris le but d’une saga pareille qui pourrissait la série DBZ. C’était tellement stupide d’avoir pendu un bide pareil (du genre « il a battu Cell, maintenant il a droit à son masque préférée »).

Videl aussi combattait aux côtés de son cher et tendre. Ah zut, elle a oublié son masque. Soudain, ils remarquèrent Freezer sur le toit d’un immeuble. Il n’était plus ce tas de ferraille coupé en deux par le Trunks du futur, il était redevenu comme avant. Piquant une colère, le superman ridicule acheva Freezer par un seul coup de poing. Comme c’est lamentable. Quand on pense à ce que Goku et Vegeta ont bavé à cause de Freezer dans DBZ, ce fut une saga détonante et digne de respect, même si elle n’est pas ma préférée. Encore mieux, dans Dragon Ball GT, Goku a eu affaire à Freezer et à Cell, et le combat avait duré plus que le petit coup de poing ridicule de Gohan dans Fusions.

J’aurais bien aimé que Cell apparaisse au lieu de Freezer pour emmener Gohan en enfer *niark niark*

Image

Image

Image

Attention, voilà Satan qui apparaît enfin, entrain de donner des baffes à des zombies qui le suivaient. Satan est courageux pour une fois, mais demeure incorrigible et sans intérêt pour une fois. A quoi j’ai pensé quand j’ai vu les zombies suivant Satan ? à Thriller, vous la connaissez cette chanson mondiale de Michael Jackson, avec plein de zombies…

Image

J’ai trouvé le contour noir des objets et des personnages grossièrement utilisé, ce fut le plus gros point noir de cet OAV !! D’ailleurs, je ne pouvais plus m’empêcher de scruter le contour dans chaque scène de Fusions. Ok, je ne vais pas dramatiser, mais il faut faire attention quand même !

Pendant ce temps, loin de la danse ô que ridicule de Gohan, il y’avait deux gamins qui ne chômaient pas : en effet, Goten et Trunks réussirent grâce au radar de Bulma à trouver la 7ème boule de cristal. Bulma demanda à Gohan (qui portait toujours ses lunettes de soleil comme Horatio Caine) d’appeler Shenron grâce aux 7 boules de cristal, pourquoi Gohan ? Passons. Shenron apparut pour exaucer 3 vœux, rétablir la paix sur terre ? Impossible ! tout était lié au poste frontière emprisonné par Janemba, la baudruche jaune.

Image

Image

En parlant du poste frontière, voilà Païkuhan tentant de pulvériser la barrière invisible avec ses boules d’énergie, une fois que Janemba ait disparu avec Goku. Païkuhan piqua une colère et insulta la barrière, ce qui la fit fissurer d’un coup. Une barrière sensible aux insultes ? Hilarant ! D’un coup, Païkuhan comprit ce qu’il devait faire pour libérer autrui : insulter et insulter la barrière.

Image

Pendant ce temps, Goku passait un sale quart d’heure avec Janemba qui le fit voir de toutes les couleurs en se déplaçant très vite malgré son apparence gros bébé et en lui donnant des coups. Pauvre Goku, on dirait qu’il ne s’amusait pas trop avec sa diversion !

Goku n’a pas réussi à faire une seule petite égratignure même avec son fameux kaméhaméha. Là, je me suis demandé si on ne s’est pas trompé de titre car je suis dans la 21ème minute et toujours aucune fusion. Bien entendu, quand je parle de fusion, c’est celle de Goku et de Végéta qui m’intéresse. Mais où est Végéta ? Ils ne vont pas le faire apparaître que pour la fusion quand même, ce serait trop nul !

Image

Image

Retournons au combat entre Goku et Janemba qui a tout l’air d’un combat inégal et que Goku apparaissait comme un petit insecte devant un être contenant toutes les forces du mal, même le combat était plutôt décevant vu le niveau de puissance de Janemba et de Goku. Ce dernier se mit en colère et passa enfin au niveau de ss1, alors que Janemba sortit sa grosse artillerie en mitraillant Goku de boules d’énergie, tout cela finit par une grosse explosion en enfer, alors que de son côté, Païkuhan était à deux doigts de craquer. Goku hurla (il faudra considérer comme « normal » les saiyans et les semi-saiyans qui hurlent en métamorphosant) et passa au stade de ss2 pour passer directement à celui de ss3 (pour ceux qui n’ont jamais regardé ce film, je les conseille de se boucher les oreilles à ce moment-là !) Goku : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! et moi : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Sauf que moi, je n’ai pas eu de crinière sur la tête ! Mais tu vas t’arrêter de hurler, oui ?

L’air menaçant, Goku s’attaqua à l’horrible monstre. Sauf que ce dernier se transforma en un petit monstre chétif avec une queue et des cornes de bélier. Je sens que la grosse baudruche jaune va me manquer…

Image

Image

Image

Image

Pendant que Goku et Janemba jouaient aux transformations, sur terre se préparait une armée de méchants avec des chars non-stop. Goten et Trunks tentèrent de les arrêter, mais des obus leur revenaient à la figure. Attention, Goten et Trunks viennent de se transformer en ss1 !

En enfer, Goku n’était plus aussi enthousiaste qu’au début. Son duel face au monstre s’avérait plus difficile qu’il ne le croyait, sans doute à cause de l’apparence inoffensive et enfantine de Janemba. Ce dernier, après sa transformation, ne disait plus « Je n’aime pas » ou « Janemba » (rhaa, la version française !).

Image

Le combat fut encore plus dur, Janemba fut extrêmement rapide, agile, et en plus il était capable de se dissoudre en l’air facilement pour se recomposer très vite ailleurs. L’allure satanique était digne de Janemba qui avait plus de pouvoirs que Goku ss3. A part sa longue crinière, Goku n’avait aucune utilité. Janemba gagnait aisément du terrain et lança une vague déferlante de sa bouche vers un Goku dans une très mauvaise posture. Il risquait de finir comme une brochette à ce rythme !

Image

Image

Son adversaire Païkuhan n’était pas intervenu au secours de son copain. De toutes les façons, il avait  plus important à faire. Il craqua « moi aussi je veux me battre ! » mais bien sûr, surtout s’il veut finir comme étant une brochette comme son copain.

Le combat fit rage entre Goku et Janemba qui avait l’avantage. Rôti, Goku finit par être blessé par une longue épée que Janemba avait crée à partir d’un objet. Tu vois Païkuhan que tu avais bien fait de ne pas venir ! Janemba usa de son épée, laissant tomber Goku dans une sorte de lave gélatineuse. Goku, ayant perdu ses pouvoirs de ss, était tout simplement à la merci de Janemba et de son épée qui découpait la lave comme du beurre. C’est lorsque Janemba allait donner le coup de grâce à Goku que quelqu’un le sauva d’une mort certaine (parce qu’on meurt dans le royaume des morts, et si on meurt on disparaît pour de bon sans aucune chance de retour. C’est surtout une explication logique aux quelques fans des experts qui me lisent…)

Celui qui avait sauvé Goku n’était que Végéta, dieu merci enfin le voilà qui vient d’apparaître à la 29ème minute du film ! Alors la fusion est imminente sans doute.

Image

Image

Image

Donc j’ai sauté au plafond dans la 29ème minute car je suis un fervent admirateur de l’amitié entre les deux compères. Souvenez-vous de l’animé et surtout de la saga Buu, où leur amitié s’était illustrée pour de bon jusqu’à ce qu’ils vainquirent ensemble le combat face au méchant Buu.

Dans ce film, ils ont l’air assez proche malgré le fait que ce film se passe après la saga de Cell, et non celle de Buu. Têtu comme une mule, Végéta décida d’affronter seul Janemba, le temps que Goku récupère. Ça me rappelle ce qu’il a fait contre Buu pour que Goku puisse se reposer. Mais bon, ici on parle de Janemba ! Attention…chronomètre en main, c’est parti ! le combat entre Végéta et Janemba n’avait duré que 41 secondes, étrange pour  quelqu’un qui trouvait que le combat allait être comme « une promenade ». Blessé, étranglé, Végéta avait perdu toute son énergie et c’est Goku qui vola cette fois à son secours, lui sauvant la vie du charmant endroit dans lequel Janemba l’avait balancé…

Image

Image

Image

Bon, on se focalise sur le plus intéressant : Goku et Végéta. Toujours aussi orgueilleux et fier, Végéta refusa toute aide de la part de Goku. Ce dernier lui proposa amicalement de fusionner avec lui (dans la saga Buu, la fusion était très à la mode par rapport à n’importe quelle autre saga de Dragon Ball), Végéta refusa encore mais se trouva contraint de fusionner avec Goku.

Image

Image

Végéta ne connaissait pas la fusion (dans l’animé, saga Buu, il refusa la fusion d’abord mais il n’avait pas le choix, et Végéto naquit !) et la trouva ridicule et surtout humiliante pour son ego. Janemba les attaqua et ils furent blessés, mais c’est surtout Végéta qui fut blessé dans son ego. Pour lui, c’en était trop : même dans le monde des morts, Goku était plus fort que lui. Sa rage devint subitement des larmes, et il resta à pleurer par terre. Il n’y a pas eu beaucoup de moments où on voyait Végéta pleurer, et s’il y a réellement un moment qui m’a marqué, c’était dans la saga de Freezer où Végéta était extrêmement touchant avant de mourir.

Image

Image

Image

Dans cet OAV, certains n’ont pas apprécié le fait que Végéta pleure. Bah…au moins on sait qu’il est capable de pleurer malgré sa carapace d’impitoyable prince égocentrique. Je ne trouve pas ce moment nul, tant que Végéta admettait sa faiblesse, son infériorité et sa peine, pour moi c’est un instant très intéressant qui permet de voir le personnage sous un autre angle.

Goku, assistant à ce moment, eut lui aussi de la peine. Les fois où Végéta avait versé ses larmes, c’était toujours face à Goku. Ce dernier s’en voulut et s’excusa pour la peine qu’il causé pour son ami. Végéta accepta enfin de fusionner en rappelant à Goku qu’il le méprisait face à ses « manières amicales » et à son « air condescendant ». Ce bon vieux Végéta ajouta à Goku « nous sommes des ennemis, rappelle-toi ». Des ennemis ? Ça fait réfléchir surtout quand on se rappelle que Végéta avait avoué à Goku qu’il était heureux de le retrouver. A moins d’interpréter ce qu’il avait dit ainsi « j’accepte de fusionner avec toi car tu es mon meilleur ami ». Je crois que l’antiphrase utilisée par Végéta refoulait beaucoup de non-dit. En tout cas, ça c’est du Végéta !

Image

Image

On s’en fout de Païkuhan tant qu’on a ce duo sous le microscope. J’adore chaque moment Goku/Végéta que ce soit dans la série ou dans les films. Mais trêve de sentiment ! Janemba donna le clap de la fin de la discussion en détruisant la cachette de Goku et de Végéta. Les dieux étaient entrain de suivre se qui se passait, ils ont le câble au moins ! pas comme les pauvres gardes au poste frontière dont 99% d’eux furent paralysés.

Image

Retournons donc à Goku et à Végéta, cachés. Sur l’un des cubes (je me suis demandé si Janemba était cubiste), Goku donna une leçon concernant la fusion à Végéta. Ce n’est pas la fusion avec les potalas comme fut le cas dans Dragon Ball Z l’animé (rappelez-vous de Végéto), mais la fusion ressemble trait pour trait à celle employée par Goten et Trunks dans la saga Buu : effectuer une danse difficile et bien tendre les deux index. Cette méthode fut employée plus tard dans Dragon Ball GT par Végéta et Goku, pour créer le fameux Gogeta ss4.

Image

Image

Comme je savais tout ce qui s’est passé avec les fusions dans l’animé, du coup la fusion dans ce film était le but que je me suis fixé : à quoi ils vont ressembler ? Beaucoup de fans n’avaient pas apprécié le Gogeta du film, oui il s’appelle Gogeta (aucun rapport avec celui de DBGT) même si son nom n’a pas été évoqué dans la VF ce que je trouve d’une incroyable imbécillité.

Végéta vit rouge. « Je ne suis pas une ballerine ! » cria t-il en découvrant l’horreur et l’humiliation qui l’attendaient. Goku prit les choses en main car de toutes les façons, Végéta n’avait plus le choix. Pendant ce temps, Janemba poussa un hennissement de cheval enragé qui vous fait mourir de rire. De son côté, Païkuhan continuait à insulter la barrière de tous les noms, alors que sur terre Goten et Trunks étaient toujours mitraillés par des obus de l’armée des ténèbres. La qualité de l’image était effrayante.

Image

Image

Image

Retour au plus important : la fusion entre Goku et Végéta. Première étape : il faut que les forces spirituelles atteignent le même niveau. Deuxième étape : la danse. Cependant, Végéta avait gardé le poing fermé ce qui a laissé Goku et Végéta fusionner en un petit être rond et grassouillet dans une situation absolument comique. D’après mes magazines manga, cette fusion ratée a laissé place à un dénommé Vékuh. Dans le film, on ne saura jamais comment il s’appelle par exemple !

Image

Vékuh ne pouvait esquiver les coups de Janemba qu’avec grand-peine, il lui a surtout servi de punching-ball alors que les dieux rigolaient : il suffisait que l’erreur ne se reproduisait plus et qu’attendre la fin de la fusion serait la meilleure chose à faire. Vékuh réussit péniblement à se cacher vu son corps d’un sumo à la retraite, mais il fut rapidement découvert par Janemba qui avait failli le tuer, sauf que la fusion prit fin au bon moment laissant Végéta et Goku attaquant au même moment Janemba.

Végéta et Goku retentèrent la fusion, mais Janemba les interrompit. C’est là que Païkuhan entra en scène (enfin !) pour faire diversion afin que le duo malchanceux puisse fusionner. D’ailleurs cette séquence m’a étrangement rappelé Oméga (le 7ème dragon noir dans Dragon Ball GT) qui essaya d’empêcher Végéta et Goku de fusionner, sauf que Trunks et les autres étaient intervenus pour faire diversion. Ce film regorge de clins d’œil à certaines sagas et à toute l’histoire de Dragon Ball. Beaucoup de références à Dragon Ball GT malgré le fait que c’est un OAV de Dragon Ball Z.

Image

Alors que Païkuhan s’amusait comme un fou (bah oui, vu sa tête XD), Goku et Végéta réussirent enfin à fusionner dans la 42ème minute du film, rhooo ce n’est pas trop tôt quand même !

Notes à propos de cette fusion que je vois pour la première fois dans ce film : d’abord les vêtements de Gogeta (à ne pas confondre avec le Gogeta de l’animé DBGT) ressemblent étrangement à ceux de Gotenks. Ensuite, l’allure générale de cette fusion fait presque penser à un Goku en ss2, sauf qu’il est entouré de flammes au lieu des éclairs, j’ajoute aussi la présence de la très sympathique mèche de cheveux qui était présente à l’état de ss3. Côté allure, c’est la fusion que je préfère le moins face à Végéto ou l’imposant Gogeta ss4.  Je note aussi qu’en VF on avait occulté le nom de la fusion.

Image

Pendant ce temps, sur terre, Goten et Trunks ressentirent l’énergie de leurs pères, et fusionnent à leur tour pour faire de la place à Gotenks afin de faire face aux forces du mal qui se battaient contre eux. En un clin d’œil, Gotenks créa son armée de fantômes suicidaires et fit le ménage sur terre. C’est top de voir Gogeta et Gotenks menant un combat parallèle !

Image

De son côté, Gogeta combattait Janemba. Contre toute attente, le combat fut extrêmement court vu que Janemba fut exterminé rien qu’en donnant un coup de poing à Gogeta. Trop fort ce Gogeta ! Le monstre disparut, et l’ado aux écouteurs apparut, s’enfuyant à la vue de Gogeta.

Image

Image

Image

La scène finale de cette première partie était plutôt intense et attachante entre Végéta et Goku. Ok ça n’a duré que quelques secondes mais j’ai beaucoup aimé leur complicité. Végéta souriait (c’est rare de le voir sourire, et la plupart des fois il ne sourit qu’à Goku) et semblait très détendu. C’était une sorte d’adieu entre les deux potes car chacun allait retourner à sa place. Végéta disparut en enfer avec tous les autres condamnés.

Image

Image

Bref, voilà en gros la première partie de ce film que j’ai trouvée correcte malgré certaines erreurs techniques et scénaristiques. Quel dommage de n’avoir vu Gogeta que 1 minute 49 secondes (si, j’ai chronométré tout !) je n’ai pas vu grand-chose car la fusion que j’ai tellement attendu n’a même pas duré 2 minutes. Je n’ai pas trouvé ridicule cette fusion même si elle n’est pas ma préférée, mais elle est néanmoins intéressante. Encore une fois, l’amitié Goku/Végéta était mise en lumière dans cette première partie où tout le monde avait fusionné (on a été gâté par 3 fusions : Vékuh, Gogeta et Gotenks !!). C’était correct mais j’aurais bien aimé voir plus d’action et un vrai combat plus long entre Janemba et Gogeta de DBZ. Sinon c’était passionnant !

La première partie s’achève avec Shenron le dragon, attendant toujours le deuxième vœu.

Attention, je vais être plutôt bref concernant la deuxième époque ou la deuxième partie du film, qui n’a aucun lien avec la première partie que j’ai disséquée. La deuxième époque est une partie qui  m’a beaucoup ennuyé. Partie musicale, elle s’intitule « L’attaque du dragon ». Je me suis demandé s’il y’avait une ou des fusions dedans, mais on ne peut rien savoir !

Image

Le générique du début de la deuxième partie n’existe pas, mais on nous mentionne que Toriyama  était également l’auteur de la deuxième époque. Bon, tout commence par une course poursuite  entre la police et 3 brigands (on est passé directement du royaume des morts à celui des vivants, le choc !!) sauf que le Great saiyan man les arrêta et leur tint tête avec Videl, portant son masque. Ce que je déteste leur accoutrement et leur stupide danse victorieuse.

Image

Un vieux sorcier tout rouge décida de jouer un numéro à des fins louches, alors il fit mine de vouloir se suicider en se jetant dans le vide du haut d’une tour, mais il voulait parler à nos deux comiques de Tapion, le champion de la galaxie sud, et du fait qu’il voulait le faire sortir d’une boîte à musique. Videl resta réticente face au vieux alors que Gohan débordait d’un enthousiasme naïf. Le vieux réussit rapidement à les convaincre de libérer Tapion de la boîte à musique sinon un malheur s’abattrait sur la terre, mais la manivelle ne voulait pas tourner. Toujours aussi réticente, Videl s’éloigna avec Gohan alors le sorcier abattit la carte de Shenron le dragon afin de libérer Tapion.

Image

Rendez-vous dans Capsule Corp, avec Gohan, Goku, Goten, Krilin, Trunks, Videl, Bulma et le sorcier. Bulma ne put rien détecter, Goku eut du mal avec la manivelle coincée, quant à Krilin il a eu la même réaction jemenfoutiste que Videl. Goku demanda à ses amis de réunir les 7 boules de cristal et ils appelèrent Shenron pour ouvrir la boîte. Comment peut-on être aussi naïf pour ne douter de rien…

Image

Shenron dit « vous avez le droit à un seul vœu » c’est curieux,  car dans la première époque il avait dit 3 vœux. C’est vraiment à tirer par les cheveux, cette histoire du nombre exact des vœux !

Comme vous vous en doutez, le vœu était d’ouvrir une boîte de musique (je n’ai jamais entendu un vœu aussi stupide) ce qui était fait. Tapion sortit de la boîte en utilisant une flûte. Il n’était pas content le Tapion d’avoir été réveillé après un sommeil de 1000 ans. Il se prit au vieux sorcier car il était le seul à le connaître, devant les yeux ébahis et étonnés de Goku et de ses amis.

Image

Tapion se réfugia dans un bâtiment abandonné, mais Trunks était tellement fasciné par Tapion qu’il le suivit, talonné de Goten. Tapion jeta un regard courroucé à Trunks qui s’éloigna et revint avec des brochettes pour que Tapion mange. 1000 ans sans rien manger et le repas était 3 brochettes provenant de Trunks et volées par Goten (avec la petite aide de Goku).

Image

Pendant ce temps, le bas d’un monstre se promenait en ville, parsemant le chaos. Inutile de l’imaginer avec une tête sinon tout le monde risque de finir comme les petites brochettes offertes par Trunks.

Inutile de réfléchir concernant le garçon qui avait battu le record de la belle au bois dormant : ça se voyait qu’il cachait un secret monstrueux, ou je devais dire un monstre. S’il a rejeté les enfants aussi durement c’est surtout en essayant de les protéger.

Gohan et Videl (dans leur accoutrement stupide) tombèrent sur le monstre sans tête et essayèrent de l’impressionner par…un numéro plus que stupide au lieu de s’attaquer directement à lui. Bravo ! Malgré tous les efforts de Gohan, ce fut un échec. Soudain, Videl entendit la mélodie de Tapion et le monstre disparut comme par enchantement. A noter que des immeubles ont été détruits, et qui furent vides comme par hasard. Les gens travaillent dans les rues, j’en conclu donc. N’oubliez jamais que si un héros démolit un immeuble dans DBZ, il n’y a jamais de victimes (comme le cas ici) mais si c’est un méchant qui démolit un immeuble, toute la populace est morte comme si des milliards vivaient dans un seul immeuble. Regardez un seul épisode de DBZ (et DBGT aussi) pour vous en rendre compte ! je n’exagère pas !

Image

Image

Image

Après le presque carnage qui finit par une joyeuse mélodie, on se demande si ce gars n’est pas bon pour la Star Ac’ vu qu’il utilise bien sa flûte intergalactique, à moins qu’il existe un Star Ac’ spécial galaxies.

Pendant ce temps, Trunks n’arrête pas de ramener de la nourriture à Tapion malgré la froideur apparente de ce dernier. La nuit, un monstre avec une tête sans le bas sortit de Tapion lorsqu’il s’est assoupi, et c’est grâce à sa flûte magique qu’il réussit à l’absorber. Le lendemain, Trunks apporta le petit-déjeuner. Mais il est bien serviable et gentil le petit Trunks, on l’a vu surtout préparant des coups foireux dans l’animé.

Image

Image

1H 7 minutes et toujours pas de combat, j’étais ravi de voir certains personnages que je n’ai vu que sur mes magazines manga, mais je commençais sérieusement à m’ennuyer,  avec cette musique, l’attitude de Trunks et le vieux sorcier.

Le gosse apporte de la nourriture à un étranger et sa mère se fit de souci car il sort la nuit dans les ruines. Ah oui, j’admire Bulma et sa responsabilité à quat ‘sous. Pendant qu’on y est, ça se voit que l’histoire se concentre de plus en plus sur Trunks, on a vu sa mère mais à ce propos, où est passé son père Végéta ?

On apprend plus dans cette deuxième partie sur le quotidien des personnages et leurs relations entre eux.

Trunks apporta le dîner, mais le sorcier débarqua et tenta de voler la flûte à Tapion, la flûte tomba par terre et Trunks s’empara d’elle. Le sorcier et Tapion le supplièrent de leur donner la flûte, c’est là que Trunks décida de donner la flûte à Tapion. Le sorcier disparut, et Tapion se lia d’amitié avec Trunks. Ce dernier lui montra ses jouets, ravi, alors que Tapion scruta un robot coupé en deux comme s’il lui rappelait quelque chose.

Image

Image

Image

Image

Trunks parla de sa solitude comme étant enfant unique et s’endormit en écoutant Tapion lui parler de son passé et du désastre qui avait détruit sa planète. Tapion voyait dans Trunks le reflet de son petit frère tué par le sorcier.

Rencontrant Bulma, il lui raconta l’histoire du monstre qui sommeille en lui : un monstre dont la magie noire lui a donné vie, détruit la planète mais un prêtre coupa le monstre en deux par une épée alors que Tapion et son jeune frère jouaient de la flûte. La partie supérieure du monstre fut emprisonnée dans le corps de Tapion, alors que la partie inférieure fut emprisonnée dans le corps de son frère. Grâce à cette méthode, la paix revint sur la planète de Tapion qui était devenu un grand super héros aux yeux de plusieurs. Sauf que son frère perdit la vie, ce qui fit libérer la partie inférieure du monstre, et depuis qu’on l’avait fait sortir de la boîte de musique, Tapion sentait les deux parties du monstre se rapprocher de plus en plus.

Image

Image

Bulma créa une grande boîte spéciale pour Tapion, afin qu’il puisse y dormir. Cependant, la partie inférieure retrouva Tapion et explosa le caisson. Goku vint avec Gohan et Goten pour examiner les lieux, rhooo dommage d’avoir mis Goku et les autres en arrière-plan dans cette partie ! Le monstre revint plus fort, de manière à ce que Tapion ne puisse même plus utiliser sa flûte. Trop tard ! les deux parties du monstre se retrouvèrent, au nez de Tapion et les autres, avec la bénédiction du sorcier.

Image

Image

Le monstre ne s’arrêta même pas lorsque Tapion réussit à utiliser sa flûte, et découpa avec sa queue la maison de Bulma en deux (je me demande où est Végéta ? Sa maison a été détruite et sa famille était en danger). Goku et Goten attaquèrent le monstre, et c’est Goku qui prit une sacrée raclée en se retrouvant la tête en bas. Encore une fois, Goku et ses fils attaquèrent le monstre : Goku fut projeté sur ce qui restait des débris de la maison de Végéta, alors que Gohan ne savait plus quoi faire face au monstre, vu qu’il était en danger, soudain une boule d’énergie le libéra des griffes du monstre. C’était Végéta.

Image

Image

Assistant au spectacle, Végéta mit toute sa rage dans son énergie. Il fallait attendre les dernières minutes pour qu’il apparaisse celui-là, mais tant mieux puisque j’étais à deux doigts de craquer à cause du flûtiste intergalactique. Végéta fut projeté comme Goku. Trunks proposa la fusion à Goten, et voilà une fusion dans ce film de fous. Même si, on peut considérer Tapion comme étant fusionné en quelques sortes avec la moitié d’un monstre.

Image

Image

Gotenks apparut, en ss3. En très peu de temps, il réussit à rendre le monstre sous forme de coquille creuse. Soudain, la coquille se fissura et tomba pour laisser place à un monstre ayant des ailes cette fois. Le monstre projeta violemment Gotenks par terre ce qui arrêta l’effet de la fusion. Elle n’a pas duré longtemps, cette fusion !

Image

Image

Image

Gohan et Videl, aussi, furent projetés contre un mur. Tout le monde est inconscient là…Goku se releva et fut encore projeté par terre, il était inconscient à son tour.

Tapion utilisa sa flûte une énième fois, et absorba le monstre en entier (on peut considérer ça comme une sorte de fusion, non ?). Trunks, qui s’était levé, vit Tapion lui tendre son épée et lui demanda de le tuer. Cependant, le monstre sortit de Tapion car ce dernier n’avait pas assez d’énergie pour contenir les deux parties du monstre.

Image

Alors que le monstre grognait, Goku se transforma en ss3. Alors que le monstre esquivait un coup de Goku, c’est Trunks qui coupa la queue du monstre avec l’épée de Tapion (clin d’oeil au prêtre?). Goku se concentra sur le point faible du monstre, la zone de démarcation entre les deux parties de son corps, puis donna le coup du dragon (c’est le coup de grâce) ce qui pulvérisa le monstre une bonne fois pour toutes.

Image

Image

Image

Bulma fit monter Tapion dans la machine à remonter le temps pour rejoindre les siens et il donna son épée comme souvenir à Trunks. Pour les victimes du monstre : aucun problème ! il suffisait de chercher les 7 boules de cristal et d’appeler Shenron pour les ressusciter. Mais que pouvait-on faire sans ces boules de cristal…

Image

Image

Au revoir Tapion ! Ainsi s’achève la deuxième époque et le film avec. La deuxième partie du film m’a moins marqué que la première, c’est sûr, vu que le héros était un enfant de 8 ans, moins d’action, moins de fusion, les scénarios ne collent pas trop comme l’absence bizarre de Végéta, ou le fait d’avoir classé Goku et les guerriers dans le second plan. La flûte m’a gonflé aussi, et le héros s’est avéré champion en flûtisme. Autre chose, je n’ai toujours pas compris pourquoi Gotenks ss3 n’avait pas eu une résistance semblable à celle de Goku ss3. Peut-être une manière détournée de Toriyama pour insister que côté expérience, résistance et puissance Goku ss3 dominera toujours Gotenks ss3.

Le générique de la fin n’a aucun rapport avec la série ou l’univers de Dragon Ball, je n’ai jamais entendu un générique pareil. Ce fut un OAV méritant du temps pour le regarder et ce fut par plaisir si je l’ai disséqué. Je me suis attardé dans la première partie car c’est celle que je préfère, et d’une manière générale, je m’attarde sur tout ce qui me plait.

Merci à vous tous pour votre lecture, voici donc mon hommage à DBZ en disséquant un OAV et en l’illustrant avec quelques-unes de mes captures. Vos commentaires sont les bienvenus !!

 
2 Commentaires

Publié par le mai 12, 2014 dans Général, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,