RSS

Archives de Tag: mère

X-Files – Review du 10×04

ScreenShot2715ScreenShot2716

Review du 10×04 « Home again »

Voici une review de l’épisode 10×04. Je vais être très bref…Mais ce ne sera pas le cas pour le dernier épisode 10×06 qui sera diffusé ce lundi 22 Février 2016. Ma prochaine review sera postée le week-end prochain…celle du 10×05 est postée en même temps que le 10×04 !

Cet épisode très sombre s’inscrit dans la lignée x-filienne de cette saison qui mélange sensibilité et croyances. Les audiences restent stables, 11.6 millions de téléspectateurs.

Dans cet épisode où un être crée par les ordures (ça me rappelle la saison 6) tue de la manière la plus gore à faire verdir CSI de rage (4 cadavres dépiécés) ceux qui chassent les sans-abris, cet épisode marque le croisement de l’enquête avec la mort de la mère de Scully. La première moitié de l’épisode est tiraillée entre l’enquête sur Trashman, l’artiste des rues qui peint l’ombre du tueur et la mort de la mère de Scully. Après avoir vu le nom de William 4 fois sur son portable, Scully et Mulder qui bordaient le lit de la mourante furent surpris qu’elle dise avant de mourir que son fils s’appelle William. En fait, le fil rouge de William et de l’oreille continue dans cet épisode : Charlie, le frère de Dana Scully, fut celui à qui la mère de Scully pensa et entendit la voix avant de mourir tranquillement.

 

Les moments Mulder et Scully sont intenses et l’actrice Gillian Anderson est époustouflante. J’adore le flash-back de Mulder bordant une Scully comateuse (saison 2).

 

ScreenShot2711ScreenShot2712

La suite de l’épisode était le plongement de Scully dans le boulot pour oublier ce qu’elle a vécu (William et sa mère). Je trouve intéressant le parallèle entre la mère de Scully et Charlie ainsi que Scully et William. C’est un drame, mais on tente de rester pudique le maximum possible en souffrant en silence. Ce que je trouve dommage, c’est que cette thématique de William n’avance toujours pas, toujours aucune nouveauté à ce sujet.

Malgré tout, l’affaire rappela William, avec les paroles de Trashman. Les flash-backs William & Scully (saisons 8 et 9) ne sont pas anodins non plus, c’est la première fois qu’on fit appel aux souvenirs de cette époque, Mulder, Scully et William (saison 8)Scully qui accouche (saison 8), Scully pleurant l’abandon de William (saison 9) et la mère de Scully qui mourait. Le nombre des flash-backs est de 7, incluant 6 anciens flash-backs et un récent. Le 7 a tellement d’interprétations, mais cet épisode qui contient 7 flash-backs liés tous à William, est l’épisode de William (même le prénom William se compose de 7 lettres). Et si on veut aller plus loin, on retrouvera le 7 dans presque tous les épisodes !

ScreenShot2717

La fin de l’épisode est close côté enquête, vu que Trashman changea ses pensées en des pensées positives, puisque le visage de l’homme au nez bandé a changé. Mais côté William, tout reste ouvert. Mulder et Scully endeuillés, étaient assis sur le tronc d’un arbre mort avec les cendres de la mère de Scully face à un lac brumeux dans un décor sordide. Le dernier mot était pour Scully (dès qu’on évoque William, Mulder se tait) qui a fait un grand speech en disant « Fox » pour la première fois. C’est elle qui a dit « i want to believe » (je veux y croire) et « i need to believe » (j’ai besoin d’y croire) !

ScreenShot2709

Cet épisode très Scully m’a happé, j’ai été étonné par ce qu’on pouvait faire en si peu d’épisodes. La question est : pourquoi le nez est bandé ?! la vérité est dans le nez lol.

Merci de votre lecture !

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

X-Files: Le retour de la mère de Scully!

X-Files-saison-10-la-mere-de-Scully-sera-aussi-de-retour_portrait_w532

Treize ans après sa dernière apparition, maman Scully sera de retour dans X-Files pour la nouvelle saison 10.

Après les Bandits Solitaires, un autre personnage culte de X-Files va officiellement faire son retour dans la saison 10 : la mère de Scully (Gillian Anderson). Le site TV Line révèle que l’actrice Sheila Larken (71 ans) va en effet reprendre son rôle. La dernière fois qu’on a vu maman Scully à l’écran, c’était dans l’épisode 9 de la saison 9, « Provenance », il y a 13 ans. Margaret Scully doit apparaître (au moins) dans le deuxième épisode de cette nouvelle saison, « Home Again« , qui sera diffusé le lundi 25 janvier 2016. Voilà qui laisse supposer que Dana va rentrer chez elle pour une raison quelconque. Pour en savoir plus, il faudra patienter jusqu’au 24 janvier 2016, date du lancement de cette saison 10 de X-Files sur la FOX. Rien n’a encore été annoncé pour la France.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Film Aal – entre réalité et fiction

AL

AAL

Aal est un film iranien que j’ai découvert récemment (ouf, il y’avait des sous-titres en anglais). Ce film est intéressant car il est un mélange de superstitions, de prémonitions, de rêves (plutôt des cauchemars !) et autres choses effleurant la sorcellerie, l’horreur et le fantastique.

Lorsque j’ai vu ce film dès la première fois, je me suis demandé si les scénaristes avaient fumé un truc, car on s’est habitué à ce que les films iraniens soient très réalistes et reflétant la société iranienne, or ce film est très original et très différent. On ne peut pas différencier le rêve de la réalité tellement le scénario est bien fait…et on frôle la légende urbaine !

L’histoire commence à Téhéran par des maux de tête d’un patient S.B (interprété par le talentueux Mostafa Zamani) qui expliquait au docteur qu’il ne supportait pas le fait que sa femme soit enceinte car il avait perdu sa mère très jeune. La femme de S.B, surexcitée et naïve, l’informa qu’elle attendait un garçon. Plus tard, la boss de S.B l’envoya dans un trou perdu nommé Aramstan  en Arménie, pour deux mois.

S.B quitta l’Iran avec sa femme et se retrouvèrent dans une ville-fantôme dans laquelle ils devaient vivre. La maison louée pour eux était géante, hostile et avait l’air d’une maison hantée dans laquelle grinçait tout et n’importe quoi et dans laquelle S.B crut entendre des voix.

Plus S.B passait du temps là-bas, plus le scénario devenait de plus en plus gore et macabre avec les tas de cauchemars prémonitoires dans lesquels S.B voyait qu’on lui enlevait son enfant tout le temps et qu’un bus avait écrasé sa femme la tuant avec le bébé. Je ne sais plus combien de cauchemars S.B a fait, mais les scénaristes se sont bien éclatés ! à chaque fois qu’il se réveillait d’un cauchemar, il découvre qu’il vivait un autre, bref c’est comme les poupées russes lol.

S.B est un homme très protecteur et très superstitieux (il défend sa femme de regarder un chien car ça porte malheur au bébé !) et il triple tout cela depuis qu’un vieil homme lui avait raconté la légende d’Aal, qui venait prendre les bébés en laissant leurs mères mortes dans la rivière (Aal est une légende) et les manières douteuses de la vieille arménienne sinistre qui rendait souvent visite à la femme de S.B faisaient peur à ce dernier.

Bref, un jour, S.B rencontra sa boss qui venait lui demander si sa femme et son fils allaient bien (la boss et S.B auraient-ils eu un passif ?) mais S.B esquiva sa question. En revenant à la maison, il découvrit que sa femme enceinte de 6 mois était déjà entrain d’accoucher. S.B tenta de trouver de l’aide, mais aucune voiture ne s’arrêta. Il revint à la maison hantée avec quelques médicaments mais ne retrouva pas sa femme. Il remua ciel et terre mais ne la trouva pas. Pendant qu’il la cherchait, on assiste à une scène digne d’un exorcisme dans lequel tout était rouge, avec des femmes avec des os entrain d’entourer la femme de S.B quelques parts.

La femme de S.B réapparut soudain, le visage ensanglanté, l’informant qu’elle n’avait plus de bébé. S.B sortit en courant vers la police.

S.B informa la police arménienne mais les infos étaient rares, et le pire c’est que la femme a encore disparu. S.B se réfugia chez son pote le vieil homme, dont la mère parlait d’Aal. S.B écouta la mère et décida de faire ce qu’elle avait dit en s’enfermant dans une chambre sans la moindre lumière du soleil, mis à part celle des bougies. Il fallait aussi des tas d’oignons ! tout cela pour attirer Aal et sauver la femme et l’enfant.

Bon, Aal attaqua le mari qui courut vers la rivière et retrouva sa femme inanimée au bord de la rivière avec le corps du fœtus à ses côtés. Aal attaqua encore S.B qui se rappela que le vieil homme lui a conseillé de regarder  Aal droit dans les yeux sans peur, pour sauver son enfant. Lorsque S.B regarda les yeux (le masque du sorcier plutôt !) d’Aal, il tomba évanoui aux côtés de sa famille.

Des jours plus tard, Aal ouvre  enfin les yeux. Il était hospitalisé. Le vieil homme était à ses côtés et lui parla du sort de sa famille : en fait, on avait retrouvé S.B inerte, tout seul, sur le bord de la rivière. Informée de la gravité de son état, sa femme était restée à son chevet pendant deux jours, avant de sortir pour acheter un truc et d’être fauchée par une voiture. Elle perdit le bébé.

La boss était là, et demanda froidement à S.B s’il voulait toujours des bébés.

La scène finale est triste et attendrissante avec le mari qui retrouva sa femme à l’hôpital. Leurs regards essayaient de calmer et de rassurer l’un l’autre après un très long cauchemar.

Le combat de S.B était vain. Et bien, quelle excellente histoire pour les dépressifs…

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 8, 2015 dans Général, Ma catégorie

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

L’antre du diable – Commentaire et résumé

ANTRE1

ISLAND OF THE HAUNTED / L’ANTRE DU DIABLE

Note perso : Ce film est présenté aux fans et aux téléspectateurs comme la conclusion du Caméléon. Ce film est le second film après « Caméléon contre caméléon », et « L’antre du diable » n’a pas raflé plusieurs points positifs auprès des fans qui ont voulu une vraie fin. J’ai regardé le film et j’ai été déçu à mon tour car on sort complètement de la voie tracée par le Caméléon, vers une fin totalement absurde et surtout insatisfaisante et décevante.

Ce film a été tourné en 2001, comme le premier film et la seconde partie de la saison 4. Ce film ne marqua que les esprits des shippeurs, mais rien d’autre. C’est la série Le Caméléon qui garda précieusement le concept et c’est ça que va retenir les téléspectateurs et les fans en général.

Je vous présente L’antre du diable, le second film du Caméléon (et le dernier) que vous pouvez télécharger sur ce lien : Cliquez ici pour télécharger le film.

Résumé précis, surprises, photos et une présentation qui commence par un trailer français et les réactions des acteurs, producteurs…Néanmoins, je ne remercie pas les scénaristes qui nous ont présenté un plat spaghetti au lieu d’une fin décente.

Bonne lecture à tous.

Présentation rapide et résumé du film 

Selon le trailer, le film comporterait plus d’action que le premier, avec beaucoup d’explosions. Le film se déroule à Scotland. On voit Miss Parker, courant seule dans une rue. Puis Jarod montre la photo de sa mère à quelqu’un, demandant si elle était ici, ces derniers temps .On voit ensuite, Miss Parker pointant son pistolet sur Jarod. Ce dernier lui dit alors que « les réponses qu’ils cherchent tous les deux s’évaporeront si elle ne l’aide pas »

Alors que Mademoiselle Parker et Jarod trouvent un sarcophage, ils se voient obligés de combattre un inconnu qui allume le feu dans la pièce, et les enferme dans cette pièce enflammée. Mademoiselle Parker dit alors « Nous sommes piégés, il n’y a plus d’issue ». Jarod lui demande alors de le suivre, puis on les voit sauter par une fenêtre.

Puis lors de la scène suivante, Mademoiselle Parker s’agenouille à terre, pleurant. Puis lors de la scène suivante , ils vont presque s’embrasser, puis il y a une nouvelle scène , Jarod s’asseyant près d’elle lui avouant qu’il a toujours su qu’il y avait toujours plus dans leur vie que ce jeu de « je fuis , tu me traques » , puis lui prend sa main , cette dernière se sentant heureuse .

Le duo Jarod/Mademoiselle Parker, dans leur quête de la vérité se trouvera obliger de se rendre dans un cimetière …

Arrivent alors les interviews. Andrea avouant que c’est la première fois qu’elle et Michael ont travaillé autant ensemble dans beaucoup de scènes. Puis Richard Marcus affirme que Miss Parker va finalement établir une « relation » avec Jarod autre que toutes celles qu’elle avait eu avant avec lui. Ce à quoi Jamie Denton rajoute que nous allons voir si Miss Parker va changer après avoir été avec Jarod. Enfin, le réalisateur, Fred K. Keller, annonce que Jarod et Miss Parker n’ont pas d’autre choix qu’agir ensemble pour les besoins de leur quête et vont devoir confronter leur sentiments envers l’autre.

Et la conclusion : The Pretender – Island Of The Hanted – alias L’antre du diable, est la fin de la saga du caméléon.

Résumé du second film Island Of The Haunted

Le film commence la nuit. Se déplaçant rapidement dans un sous-niveau du Centre, quatre personnes travaillent mais des nettoyeurs arrivent et sont tués par les mystérieux intrus. Deux des hommes placent des explosifs pour ouvrir la porte de la pièce. Petite explosion : la pièce ressemble à une chambre de jeu d’enfant. Ils fouillent la pièce et cherchent des parchemins, mais à leurs grands mécontentements, ils en concluent que les parchemins ne sont pas là.

Dans une pièce du Centre, Mr Parker est sur chaise roulante, Miss Parker lui demande de lui parler, mais il reste silencieux. Le docteur dit à Miss Parker (alors qu’une larme coule sur la joue de Mr Parker) que la catatonie est un désordre schizophrénique et c’est ce dont souffre Mr Parker suite à la balle qu’il a reçu. Le docteur lui dit que Mr Parker est bien réveillé mais il est piégé dans un corps qui ne répond pas.

ANTRE2

Alors que le docteur laisse Miss Parker seul avec Mr Parker, elle montre à son père la photo réunissant sa mère et celle de Jarod, et lui pose des questions, mais il ne répond pas et ne réagit pas. Elle embrasse alors son père.

C’est à ce moment que Lyle arrive. Les hommes qui ont tué les sweepers, sont derrière lui. Lyle demande à sa sœur de quitter la pièce ; elle désire savoir pourquoi Adama et « ses toutous » sont là. Il lui répond alors que maintenant que Mr Parker, est réveillé et conscient, Adama et son équipe veulent protéger Mr Parker ; Lyle s’isole avec sa sœur et lui dit que ça a un rapport avec ce qu’ont fait Adama et ses hommes la nuit dernière dans les pièces du SL-15.Miss Parker est certaine que Raines est impliqué mais Lyle en doute car Raines n’est pas réapparu depuis sa dernière disparition. Lyle dit à sa sœur que maintenant que le cerveau de leur père est en piteux état, le Triumvirat a besoin de quelqu’un d’autre pour diriger le Centre. Leur discussion est interrompue par Adama qui s’étonne que Miss Parker soit toujours là. Elle lui répond que les Parker ont toujours dirigé le Centre, mais Adama la corrige : le Triumvirat dirige le Centre. Il lui ordonne de quitter les lieux .Broots interrompt la scène et annonce à Miss Parker qu’il a retrouvé la trace de Jarod.

Au Dennison Museum de Boston, le professeur Jarod Dodson est au téléphone parlant d’anciens symboles (se trouvant sur la photo réunissant sa mère et celle de Miss Parker) et est sur le point d’obtenir une adresse mais de la fenêtre voit l’arrivée imminente de Miss Parker et ses sweepers. Jarod a néanmoins le temps d’écrire l’adresse (le Bar d’Alley Sports), le remercie et quitte les lieux. Miss Parker arrive en retard et ordonne aux sweepers de le retrouver. Le téléphone sonne : c’est Jarod et elle s’accorde une petite discussion avec lui à propos de leurs familles, des secrets du Centre et des croquis et objets laissés sur le bureau Jarod. Puis Jarod coupe la communication, une voiture klaxonne, Miss Parker regarde par la fenêtre et voie Jarod dans le taxi.

Jarod montre au propriétaire du bar d’Alley Sports le symbole avec des crânes, quelques peu cachés sur le mur. Le propriétaire est étonné car peu de personne le remarque et Jarod lui dit que sa présence ici est du à ce symbole sur le mur, qu’il est à la recherche d’une personne qui a pu être là, il y a quelques années, quelqu’un qui pouvait être intéressé par ce symbole sur le mur. Il dit à Jarod que tout a commencé avec les « Vespusians », une société secrète créé il y a 100 ans dans ce bâtiment ; la rumeur dit qu’un immigrant a amassé une fortune avec des réunions de « travaux diaboliques ».Le propriétaire lui montre des objets qu’il a trouvé lors de la rénovation du bâtiment : Jarod s’intéresse à une carte. Le propriétaire note qu’une boite bleue avec une poupée en porcelaine a disparu et en suppose que c’est la femme qui est venue quelques jours auparavant qui a du la prendre. Jarod pense que c’est Miss Parker, mais le propriétaire lui dit que c’est la femme sur la photo (sa mère) que Jarod tient. Il lui dit qu’il se souvient qu’elle lui a dit qu’elle se rendait sur l’île de Carthis.

ANTRE3

ANTRE4

Au Centre, Broots et Sydney découvrent Miss Parker se plantant une seringue sur le bras. Elle donne la seringue à Sydney et leur demande de trouver qui est son père. Broots dit que ça va être impossible vu que Mr Parker est gardé par le Triumvirat, mais Sydney leur dit qu’il existe un endroit où le sang de toutes les personnes importantes du Centre est conservé.

ANTRE5

Sydney les quitte et Miss Parker travaille sur son ordinateur pour faire des recherches sur le symbole qu’elle a trouvé dans le dernier repère de Jarod. Mais la recherche donne des résultats non satisfaisants. Elle décide alors d’aller voir la seule personne qui peut l’aider…

Alors qu’Angelo examine la photo réunissant la mère de Miss Parker et celle de Jarod, Miss Parker lui demande de lui dire pourquoi elles sont ensemble. Angelo répond que sa mère est triste et celle de Jarod est terrifiée. Elle le dirige alors vers le symbole et Angelo répète alors « Vespusians… », puis commence à s’énerver. Elle lui demande de se calmer et de lui dire ce que sont « les Vespusians ». Il crie « des gens diaboliques », puis dessine. Satisfait par son dessin, il lui dit que les « gens diaboliques » sont sur « the island of the haunted ».

ANTRE6

ANTRE7

Jarod est à côté du pilote du bateau. Le pilote lui demande s’il est certain de se rendre sur l’île mais Jarod lui dit que les réponses qu’il a tant cherchées se trouvent sur cette île.

Marchant dans les rues de l’île, Jarod a l’impression d’avoir été télé-transporté une centaine d’année en arrière. Jarod s’approche de Frère Renaldus et lui dit qu’il cherche un refuge. Frère Renaldus le dirige vers un autre Frère. Ce dernier lui montre alors sa chambre : la pièce est petite, il n’y a pas d’électricité, pas de téléphone. Se rappelant là où il a grandi, Jarod lui dit que c’est parfait.

Jarod se réveille d’un cauchemar. Il se rend dans la rue et constate que tout le monde se prépare à évacuer l’île. Les cloches sonnent et Jarod est prévenu par deux Frères que la tempête se prépare et qu’il faut quitter les lieux. Jarod demande aux passants qui quittaient les lieux s’ils ont vu sur l’île sa mère mais personne ne répond. Alors qu’il commence à désespérer, Jarod la voit finalement de loin. Pour attirer son attention, Jarod crie « Maman », mais le bruit du vent, des passants et d’un hélicoptère cache ses cris. Sa mère voyant l’hélicoptère, prend peur et quitte les lieux. Jarod voit que c’est un hélicoptère du Centre, et sans se faire voir se dirige vers l’allée où s’est dirigée sa mère.

ANTRE8

ANTRE9

Miss Parker descend de l’appareil, se dirige vers l’un des Frères et apprend qu’il faut quitter les lieux à cause de la tempête. Elle lui montre le dessin d’Angelo, lui demande si il connaît ce lieu et il lui répond qu’il s’agit de la Chapelle de Bells. Miss Parker voit Jarod et décide de le suivre.

Au Centre, Sydney et Broots observent le gardien de la pièce de stockage de sang. Puis le gardien quitte les lieux, et ils rentrent dans la pièce. Ils trouvent un flacon contenant le placenta du bébé de Brigitte et Mr Parker, Broots se demandant si quelqu’un a vu le petit ces derniers temps ; ils ne trouvent pas le flacon de sang de Mr Parker mais un flacon avec son sperme.

Sur l’île, Jarod voit l’enseigne “Les Remèdes d’Herbage d’Ocee” et y entre, pour éviter d’être vu par Miss Parker. Elle s’apprête à le suivre quand elle est arrêtée par un Frère lui demandant son aide. Miss Parker voit une pancarte « La Chapelle ». Elle dit alors au Frère qu’elle est en train de quitter l’île, puis regarde de nouveau le dessin d’Angelo.

Jarod voit Miss Parker quittant les lieux. Puis il entend une voie dire « C’est triste d’être seule » et voit Ocee travaillant avec certaines herbes.. Il s’excuse de cette intrusion et lui demande pourquoi elle ne quitte pas l’île. Jarod se rend compte qu’elle est aveugle et est surpris quand elle lui dit qu’il est à la recherche de « la femme aux cheveux écarlates ».

Miss Parker suit les pancartes pour se rendre à la Chapelle. Elle entend une fille lui disant que « C’est à la Chapelle », et court après elle. Au magasin d’Ocee, Jarod implore Ocee de lui en dire plus sur cette femme aux cheveux écarlates. Ocee lui dit que cette femme est en danger actuellement dans la Chapelle des Ames. Miss Parker est devant la Chapelle des Ames et est persuadée que c’est ce qu’a dessiné Angelo. Elle entend une femme crier et un tir de pistolet. Dans les bois, proche de la chapelle, Jarod les entend également.

ANTRE10

ANTRE11

Miss Parker entre dans la chapelle, arme à la main, ouvre une porte et tombe nez à nez sur la mère de Jarod aussi étonnée l’une que l’autre. Margareth tente de s’échapper, Miss Parker essaie de la suivre, mais est frappée par derrière par un inconnu et tombe par terre.

Jarod arrive finalement à la Chapelle et trouve Miss Parker reprenant ses forces et lui pointant son pistolet. Jarod lui dit que sa mère est sur l’île et qu’elle est en danger et qu’il n’est pas l’heure pour Miss Parker de jouer au « Chasseuse de prime du Centre ». Elle lui dit qu’elle a vu sa mère tandis que les cloches sonnaient. Jarod comprend que le dernier bateau est sur le point de partir, et  leurs réponses également. Il supplie Miss Parker de ne plus pointer l’arme.

Sur le port, le dernier bateau vient de quitter l’île. Jarod voit sa mère, le bras blessé.

Jarod est remonté contre Miss Parker, car encore une fois Le Centre l’a empêché de retrouver sa famille. Il lui dit qu’ils sont seuls sur cette île et il compte bien découvrir ce que cherchait sa mère et qui a tenté de l’éliminer et pourquoi. Miss Parker décide de ne pas pointer son arme sur lui.

Dans les couloirs du Centre, Lyle est appelé par Mr Raines qui lui rappelle qu’il a son pouce mais c’est une autre faveur qu’il attend de Lyle. Dans un autre hall du Centre, Sydney et Broots parles des tests génétiques et se demande où se trouve Miss Parker ; puis ils voient Lyle et Raines bras dessous, bras dessus.

Jarod et Miss Parker se rendent à la chapelle et trouvent des empreintes de pied (celles de l’assassin) qu’ils suivent et arrivent dans les bois et trouvent la boîte bleue (sans la poupée) et un parchemin écrit en vieux anglais où l’on peut lire « P-47 ». Puis sur le chemin, ils retrouvent Ocee qui n’a pas voulu quitter l’île sur laquelle elle est née et sur laquelle elle mourra. Jarod est étonné quand elle lui demande si sa mère a bien quitté l’île.

De retour à son magasin, elle raconte à Jarod que sa mère est venue la voir, car elle se plaignait de maux de tête. Elle dit à Jarod que sa mère cherchait à savoir qui il est, d’ailleurs elle cherchait avec une autre femme la vérité depuis longtemps, puis se tournant vers Miss Parker, dit que ça devait être sa mère .Miss Parker est certaine que la petite fille lui dira ce que cherchait Margareth, Jarod se demande qui est cette fille ,Miss Parker la décrit, et Ocee affirme qu’il n’y pas de jeune fille décrite ainsi sur l’île. Jarod demande à Ocee ce que recherchait sa mère et Ocee lui dit qu’elle cherchait évidemment les parchemins.

Mr Parker est assis, immobile, Adama devant lui, contemplant quelque chose. Mr Lyle entre et avertit Adama qu’il va y avoir un appel pour lui de provenance d’Afrique. Adama quitte Mr Parker et suit Lyle. Mr Raines entre dans la pièce et commence à parler à Mr Parker : il lui rappelle qu’ils sont plus proches que personne n’aurait pu l’imaginer (et le suspecter), ils ne pouvaient avouer leur relation, et surtout à Catherine. Puis il lui demande de lui dire la vérité et montrant la fameuse photo, lui demande si il l’a falsifié. Mr Raines n’obtient pas de réponse, empoigne les mains de Mr Parker et insiste pour avoir la vérité, car le temps est compté.

Lassé d’attendre le coup de fil, Adama retrouve avec Lyle, Mr Parker, toujours immobile (et seul) et demande à l’un de ses hommes de surveiller le malade.

Ocee décide de raconter à Jarod et Miss Parker les légendes qui entourent les parchemins et les amène à la crypte où sont enterrés les corps des premiers moines (guerriers) qui ont amené les parchemins sur l’île. Elle leur dit que Frère Vespus et ses disciples, de retour de leurs croisades, ont ramené avec eux des parchemins mystiques à connotation biblique-comme le Saint Graal-. Les moines ont alors dit qu’ils avaient mis les parchemins dans la mer mais en réalité, ils les ont cachés sur l’île. Ocee leur dit que pendant des siècles, les personnes venaient sur l’île, pour chercher les parchemins et leurs pouvoirs mystiques, et de nombreux chercheurs qui se sont aventurés dans les bois, ne sont plus jamais revenus. Confus Jarod lui dit que sa mère essayer de trouver les parchemins. Ocee lui répond que sa mère cherchait les parchemins et tout ce qui tourne autour, tout comme l’inconnu qui a tenté de la tuer. Puis elle leur dit qu’il y a 100 ans, le gardien de la crypte à trouvé les parchemins des Vespusians et avait prévu de quitter Carthis avec eux. Miss Parker est effondrée quand elle entend Ocee leur dire que le gardien à brûlé toute sa famille et qu’il l’a quitté l’île le lendemain et personne ne sait où sont les parchemins. Certains pensent qu’ils ont été écrits de la main de Dieu, d’autres du sang du Diable.

Puis Jarod lui dit que sa mère cherchait quelque chose appelé « P-47 ». Ocee lui répond que l’île est un ensemble de parcelles, enregistrées dans les archives. La tempête commence à être violente, Ocee les conduit là où se trouvent les archives. Miss Parker est de nouveau distraite par la jeune fille qui lui demande de la suivre. Miss Parker les avertit de ne pas l’attendre et suit la fille.

Au Centre, Broots informe Sydney qu’Angelo a été la dernière personne qui a parlé à Miss Parker. Ils retrouvent Angelo, dessinant le fameux symbole et écrivant « Terribilis est locus iste. » (Des atrocités ont eu lieu ici).

Sur l’île, la fille a conduit Miss Parker à la Chapelle. Miss Parker y entre. Elle ne voit plus la fille car l’intérieur est obscur. Elle la voit se diriger au confessionnal, retrouve la poupée, a perdu la fille et tombe sur Jarod qui n’a vu aucune jeune fille. Jarod observe la poupée et en déduit que c’est celle de la boite bleue. Jarod annonce à Miss Parker que « P-47 » est l’endroit où le gardien de la crypte a tué sa famille.

Sur les lieux, Miss Parker a un flash de cette nuit où le gardien de la crypte a brûlé sa maison et entend les cris d’un enfant. Ils retrouvent les même traces que ceux de la chapelle et aperçoit un inconnu s’enfuir. Jarod le pourchasse et Miss Parker revoit la fille qui lui demande de la suivre. La jeune fille court dans les bois.

Dans les bois, Jarod a perdu la trace de l’inconnu. Miss Parker réalise que la fille l’a mené devant une tombe ancienne. Elle lit l’épitaphe et s’effondre par terre. Jarod la rejoint et ne comprend pas sa réaction. Puis Miss Parker crie « La Famille du gardien de la crypte, c’est les Parker ».

Chez Ocee, Miss Parker émerge de ses pensées, robe de chambre sur elle, regarde Jarod et reste silencieuse. Jarod lui dit de laisser sortir sa rage , ce à quoi elle rétorque que c’est simple pour lui, elle vient de trouver la tombe de toute la famille Parker, tuée par son arrière Grand-père, qui est ensuite arrivé aux U.S., seul, pour créer Le Centre. Elle rajoute avec toutes ces révélations, le portrait de sa famille devient hideux.

Puis ils parlent de leur enfance. Miss Parker donne à Jarod un long regard. Elle commence à avoir froid, Jarod décide de la recouvrir. Ils parlent ensuite du Centre et des mensonges, puis petit à petit se rapprochent, sont sur le point de s’embrasser quand soudain ils sont interrompus par Ocee et son thé. Miss Parker gênée, se cache avec ses mains alors que Jarod esquive un sourire mais n’échangent aucun mot. Puis Ocee replace un bouquin sur l’étagère et Miss Parker voit un croquis représentant de la jeune fille et annonce à Jarod et Ocee que c’est cette petite fille dont elle leur parle depuis qu’elle est sur l’île. Ocee dit que c’est impossible, cette fille est morte il y a cent ans et c’est la fille du gardien de la crypte.

ANTRE12

Dans le bureau de Miss Parker, Broots dit à Sydney qu’il s’inquiète pour Miss Parker. Broots lui dit qu’il n’a rien trouvé dans la maison de Miss Parker et qu’apparemment une autre personne a infiltré son domicile avant lui. Ils sont interrompus par Angelo qui les dirige vers son dessin du symbole sur le mur ; il répète que de « terrible chose se passe ici ». Broots voit que sur le mur est inscrit « 19-240-86 ». Angelo dit qu’il s’agit de la vérité sur les Parker.

ANTRE13

ANTRE14

Ocee raconte à Miss Parker que le croquis est un autoportrait de la petite Parker qu’elle a donnée au Père Theo, le prêtre de la chapelle, le jour où elle est morte. Le soir où le gardien de la crypte à brûlé sa famille, le Père Theo est également mort d’une chute du balcon de la chapelle. Le père d’Ocee était un bon ami du Père Theo et a récupéré ses affaires, incluant le croquis de l’« Ange ». Miss Parker réagit, Ocee lui dit que le père de la jeune fille l’appelait toujours « Son Ange ». Ocee leur dit que tout ce qui appartenait au Père Theo se trouve dans la chambre d’archives.

Dans la chambre d’archives, Miss Parker regarde une gargouille. Jarod lui dit que leurs mères croyaient assez aux parchemins pour risquer leurs vies pour les trouver. Jarod retrouve une lettre secrète écrite par le Père Theo à son évêque le jour de sa mort. Miss Parker la prend et la lit. La lettre est incomplète ; le Père Theo dit que la fille du gardien de crypte lui a confessé que son père a trouvé des parchemins et que les démons ont transformé cet homme si aimable en une personne à l’âme tourmentée. Tentant de sauver son père, elle a pris les parchemins, les a caché et a également caché la clé qui permet de les retrouver. Miss Parker est persuadé que son arrière grand-père a découvert que sa fille a avoué au Père où elle a caché les parchemins, et en voulant obtenir la réponse a tué le Père Theo. En relisant la lettre, Jarod décide de détruire la poupée et trouve une petite clé à l’intérieur. Derrière les gargouilles, une personne avec une robe de moine, les observe.

ANTRE15

Broots a trouvé la signification des nombres écrits par Angelo : Sub-Level 19, Couloirs 240 Cadenas 86. Broots dit qu’il a ouvert et qu’il a trouvé un certificat de décès, des papiers d’adoption et un certificat de naissance, tous sur sur la même période de trois jours et portant tous les noms des Parker. Broots dit à Sydney que Mr Parker avait un frère, Abel, presque mort à la naissance, qui a passé 3 jours dans un incubateur puis qui a été adopté. Le père de Mr Parker a payé le certificat de naissance pour que personne n’apprenne l’existence de ce bébé. Broots lui montre le nom de famille qui a adopté Abel … les Raines. Mr Raines est en réalité le frère de Mr Parker.

Jarod et Miss Parker retourne à la chapelle et elle lui demande ce que la clé ouvre. Il lui dit que dans chaque église il y a une chambre secrète qui cache toutes les reliques de chaque patron de l’église. Jarod trouve la chambre, et une boîte. La clé l’ouvre mais il n’y a pas de parchemins. Ils sont interrompus par Frère Menencious qui leur dit qu’il va prendre la boite. Miss Parker, garde la boite et le menace de son arme, mais le Frère réussit à assommer Jarod et à s’échapper. Ils le pourchassent et le retrouvent. Jarod l’accuse d’avoir voulu tuer sa mère et le Frère lui répond que depuis 700 ans, il y a toujours un Frère pour protéger les parchemins et il ne sait rien à propos de sa mère. Il tire une poignée, laisse tomber sa torche et Jarod et Miss Parker se retrouve piégés avec des barils prêts à exploser. Jarod voit une fenêtre, et ils sautent dans le vide en pleine explosion. Ils atterrissent par terre à peine amochés, et entendent un coup de feu. Ils cherchent et retrouvent Ocee qui leur dit que c’était sa destinée, puis meurt.

ANTRE16

De retour chez Ocee, Jarod constate que beaucoup de personne sont mortes à causes des parchemins. Il trouve dans la boite un croquis de la jeune fille : un démon, un serpent et un petit ange regardant quelque chose. Jarod dit à Mademoiselle Parker que c’est une carte qui les dirigera là où elle a caché les parchemins et que les personnages du croquis savent où ils sont car ils peuvent les voir. Jarod sais où il peut en trouver un. Ils retournent à la pièce de la crypte et Jarod trouve le démon Asmodeus qui regarde un mur où sont inscrits quelques mots formant l’énigme, et qu’ils doivent trouver les autres personnages pour avoir l’énigme entière. Dans une autre pièce, ils retrouvent Frère Menencious mort. Ils se séparent pour trouver chacun un des autres personnages du croquis. Mademoiselle Parker lui conseille de faire attention car ils ne sont pas seuls.

Dans sa recherche, elle voit de nouveau la jeune fille et la pourchasse. La fille la conduit vers un portail où est sculpté l’ange qu’elle cherche. Elle remarque sur la rampe derrière elle que le mot « Arcana » est y sculpté. Elle veut la remercier mais elle a encore disparu. Puis elle retrouve la jeune fille sur un autre côté de la rampe, pleurant devant sa tombe. La jeune fille lui dit que seul son père l’appelait « Mon Ange », ses amis l’appelaient « Miss Parker ». Puis la jeune fille de nouveau part, Miss Parker lit ce qu’il y a inscrit sur la tombe « Repose en paix, Petite Miss Parker ». Miss Parker reste silencieuse.

ANTRE17

ANTRE18

Pendant ce temps, Jarod cherche le serpent et finit par le trouver. Le serpent regarde une banquette où le mot « Dei » y est inscrit. Il est rejoint par Miss Parker qui lui dit qu’elle a revu l’ange et le mot était « Arcana ». Jarod réunit les mots et obtient la phrase « I tego arcana dei ». Il pense savoir où se trouvent les parchemins et est suivi de Miss Parker.

Broots avoue à Sydney qu’il a mauvais sentiment. Il est allé à l’infirmerie et plus personne n’était là : ni Mr Parker, ni Lyle, ni Adama. Personne. Sydney lui demande d’appeler le portable de Miss Parker toutes les 5 minutes.

Jarod et Miss Paker sont dans la pièce où les corps des premiers Frères ont été enterrés. Leurs cercueils entourent un monument où est gravé un triangle. Jarod nettoie la saleté sur le triangle et trouve inscrit « I tego arcana dei » qui signifie « Je dissimule les secrets de Dieu ».

ANTRE19

ANTRE20

Ils poussent ensemble la pierre et trouvent  sur le squelette de Frère Vespus des parchemins cachés. Frère Renaldus arrive et pointe sur eux un pistolet et leur dit qu’il était sûr que Jarod allait trouver les parchemins. Soudain, Frère Renaldus est tué par derrière, et à la surprise de Jarod et Miss Parker, Mr Parker arrive accompagné par Mr Raines. Miss Parker n’en croit pas ses yeux. Il leur dit que Frère Renaldus a été son fervent serviteur durant des années mais Dieu ne pardonne pas les actes d’agression envers « l’une de ses mères », et lui non plus. Raines dit qu’il va avertir Adama qu’ils ont retrouvé les parchemins ainsi que Jarod et quitte la pièce. Mr Parker déclare alors « Longue vie au Centre ».

ANTRE21

ANTRE22

Sydney dit à Broots qu’il a vu beaucoup de choses bizarres ces derniers temps mais rien de comparable avec ce qu’il vient de découvrir. Il lui donne les résultats des tests génétiques de Mr Parker et Broots n’en croit pas ses yeux.

ANTRE23

A l’aéroport international de Glasgow, Mr Parker et Raines retrouvent Lyle et Adama. Ce dernier est heureux et Mr Parker lui rappelle qu’un Parker tient toujours ses promesses.

A l’arrière d’une voiture, Miss Parker et Jarod y sont assis. Jarod lui demande si c’est cet héritage de son père qu’elle veut donner à ses enfants. Miss Parker lui dit d’oublier ce qui s’est passé dans l’île, c’était un moment de faiblesse. Les hommes d’Adama arrivent et ouvrent la portière. Ils prennent Jarod et le conduisent à l’avion. Le père de Miss Parker lui dit qu’elle ne sera pas du voyage, qu’il lui expliquera tout de retour à Blue cove. Elle n’est pas satisfaite des réponses et lui rappelle que la dernière fois qu’elle l’a vu, il était dans un état catatonique…Il l’interrompt, lui disant que c’est un subterfuge qu’il a créé avec Lyle et Raines pour occuper les Africains pour qu’ils reniflent dans la mauvaise direction et permettre à Jarod et Miss Parker de trouver les parchemins. Puis elle lui pose des questions sur son arrière grand-père mais il lui demande de prendre des vacances dans leur maison à Londres. Il l’embrasse et se dirige vers l’avion, les parchemins et Adama et la laisse seule. Son téléphone portable sonne.

ANTRE24

Après son légendaire « Quoi ? », Broots et Sydney sont heureux d’entendre enfin sa voix. Elle leur demande s’ils ont trouvé ce qu’elle leur a demandé. Broots lui répond qu’ils ont trouvé le sperme de Mr Parker. Sydney lui dit qu’il y a des similarités entre leurs matériels génétiques et que Mr Parker pourrait être son père puis Broots continue les explications mais c’est un tel charabia qu’elle demande des explications à Sydney. Il lui explique que l’étude du sperme de Mr Parker leur permet de dire que la probabilité qu’il soit son père est de 1 sur 10. Elle ne comprend toujours pas et Broots lui dit que son père pourrait être son oncle. Sydney lui dit que les papiers qu’ils ont trouvés indiquent que Raines est le frère de Mr Parker. Elle commence alors à comprendre, puis voyant Raines, elle est sur le point de vomir.

ANTRE25

Dans l’avion, Lyle, Raines et Mr Parker retrouvent Jarod. Mr Parker porte la boite avec les parchemins. Il annonce qu’Adama a authentifié les parchemins. Miss Parker entre et annonce qu’elle a eu son lot de surprise comme apprendre qui est son vrai père. Silence. Elle dit qu’elle attend toujours ses réponses et veut savoir qui est son vrai père -Mr Parker ou Mr Raines-. Lyle répond alors que ce n’est pas le lieu ni le moment de parler de la paternité. Miss Parker ne comprend pas, Jarod lui explique : maintenant que Adama a authentifié les parchemins, Mr Parker, Mr Raines et Mr Lyle ont prévu de devancer Adama en sautant en parachute de l’avion avec leurs prix : les parchemins et Jarod. Mais il n’y a que quatre parachutes et maintenant ils sont cinq. Il demande à Mr Parker si la prophétie des parchemins est vraie, ce à quoi il répond, que ce qu’il pense n’a pas d’importance, seul compte que les Zoulous croient en leurs pouvoirs.

Adama entre dans la pièce et demande pourquoi Miss Parker est là. Il demande à ses hommes de conduire Raines, Lyle et Miss Parker dans une autre pièce, pour qu’on le laisse seul avec Mr Parker, les parchemins et Jarod. Adama demande à Mr Parker de réunir les parchemins, puis se dirige à l’avant de l’avion. Alors que Mr Parker exécute l’ordre d’Adama, Jarod lui demande s’il aime plus Miss Parker que ses parchemins. Mr Parker lui dit qu’il a appris l’existence de ces parchemins par son grand père et qu’il n’y a rien de pathétique avec cet héritage. Jarod lui rappelle alors que son grand père a tué toute sa famille. Que des milliers de personnes sont mortes à cause des ses parchemins. Mr Parker ouvre la boite et ne tient pas compte des remarques de Jarod.

ANTRE26

Adama arrive, ses hommes pointant leurs armes sur Lyle et Raines, Miss Parker sortant plus vite son pistolet avant que l’un d’eux la menace. Lyle et Raines arrivent néanmoins à se débarrasser d’Adama et ses gardes. Raines demande à Miss Parker de dire à Mr Parker de se tenir prêt. Elle ne comprend pas, Lyle lui dit de le faire. Lyle et Raines rentrent dans le cockpit avec leurs armes et demandent de mettre l’avion en pilotage automatique.

Miss Parker rentre au moment où Mr Parker, muni d’un parachute a ouvert la porte et s’apprête à sauter dans le vide. Elle lui demande ce qu’il est en train de faire et il lui répond qu’il a lu les parchemins et qu’il les ramène à la mer, c’est le seul moyen d’arrêter la folie des Parker. Il lui dit que les parchemins sont réels et ils ont infligé à sa mère de la souffrance. Il dit à Miss Parker que c’est l’heure de réaliser les rêves de Catherine et de renvoyer le diable là où il appartient.

ANTRE27

Dans le cockpit, le pilote dit à Mr Raines et Lyle que l’avion est désormais en mode pilotage automatique et est remercié avec son copilote par des tirs de pistolets de Lyle.

Miss Parker demande à son père s’il va la laisser mourir ainsi. Il la rassure en disant que tout se passera bien car ce n’est pas la fin prévue par les parchemins. Pleurant, elle lui demande qui est son vrai père ; il lui répond qu’il l’a toujours aimé comme sa propre fille et c’est ce qui compte. Il lui demande de ne pas être triste, lui demandant de commencer le nouvel héritage des Parker. Il lui dit « que Dieu soit avec toi mon Ange », et saute de l’avion.

La soudaine décompression de l’avion conduit à la mise en état d’alerte, et l’alarme se déclenche. Miss Parker demande à Lyle et Raines ce qui se passe et apprend que les appareils électroniques sont endommagés et les pilotes morts. Jarod leur dit qu’il peut les sauver mais il faut lui retirer les menottes. Après un hurlement de Miss Parker envers son frère, Lyle libère Jarod. Ce dernier se dirige vers le cockpit et demande à Miss Parker de le suivre. Dans le cockpit, il évalue les dégâts et détermine qu’il faut essayer d’atterrir au Maroc. Alors qu’il pilote, Jarod donne des instructions à Miss Parker qui les relaie à Lyle. Alors que Lyle relie les fils électroniques entre eux, l’avion continue à chuter. Lyle hésite entre les fils à relier et Miss Parker lui dit de suivre son instinct et réussit finalement : l’électronique fonctionne dans l’avion.

ANTRE28

Jarod leur dit qu’il a une bonne nouvelle (ils vont atterrir dans 10 secondes) et une mauvaise nouvelle (il vont se crasher). Les secondes passent et l’avion atterrit avec difficulté, Raines et Lyle se dirigent vers le cockpit et il n’y a plus personne. Lyle entend une explosion dans une partie de l’avion et invite Raines et Miss Parker à sortir vite de l’avion. Une fois hors de l’avion, ils le voient exploser les preuves du meurtre de Adama et ses hommes avec.

ANTRE29

Au Centre, Sydney et Broots demandent à Miss Parker si tout va bien. Elle leur répond qu’elle voudrait que tout redevienne normal. Broots lui dit que ça lui paraît difficile, maintenant que Raines a pris la direction du Centre. Alors qu’elle est surprise en l’apprenant, Raines et Lyle entrent dans la pièce et se dirigent vers elle. Ils lui disent qu’ils ont raconté au Triumvirat que Jarod a tué Adama et ses hommes et a sauté en parachute avec les parchemins. Enfin ils lui disent que le Triumvirat est fier de la façon dont Mr Parker a donné sa vie.

Miss Parker leur fait remarquer que leur histoire est à dormir debout. Raines leur dit que le Triumvirat a besoin de lui-plus que jamais- ainsi que de ses enfants qui font ramener Jarod au Centre dans un avenir proche. Raines dit à Miss Parker que son frère lui a montré un signe de loyauté en lui redonnant son pouce, et en même temps Lyle montre sa nouvelle main à 4 doigts, sous les yeux de Broots et Sydney. Raines dit à Miss Parker qu’il attend également un signe de sa part maintenant.

ANTRE30

Chez elle, Miss Parker regarde le croquis de l’Ange et sa poupée, quand son portable sonne. C’est Jarod. Il lui demande ce qu’elle pense de la prophétie des parchemins, si elle a des réponses. Elle lui dit alors que « les réponses sont dans l’océan, avec mon pè… ». Elle commence à pleurer, demande à Jarod s’il pense qu’il y ait une chance que Mr Parker ait fait ça pour de bonnes raisons ou bien si c’est un nouveau mensonge. Jarod l’ignore. Elle lui dit qu’elle espère qu’il retrouvera sa mère et que pour eux deux le jeu du chat et de la souris continue puisque apparemment la vie en a décidé ainsi. Jarod lui dit que c’est peut-être la malédiction des Parker. Elle lui répond alors que si la prophétie est vraie, alors la prophétie prédit également leur futur. Puis ils coupent tout deux la communication et pendant un long moment, Miss Parker fixe sur sa main la bague en diamant de sa mère.

ANTRE31

ANTRE32

ANTRE33

Quelque part, les parchemins sont sur une plage abandonnée. L’eau n’a pas complètement effacé tous les mots. Sur l’un d’entre eux, on peut lire clairement cette phrase :

« Le Centre devrait se développer. L’élu sera trouvé, un enfant du nom de Jarod ».

ANTRE34

ANTRE35

 
2 Commentaires

Publié par le août 29, 2014 dans Aventures, Le Caméléon [Films]

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le Caméléon: Caméléon contre Caméléon – Commentaire et résumé

le_cam10 (1)

Bonsoir à tous ! Cela faisait longtemps que je projetais de regarder les films du Caméléon, une série arrêtée en 2000. Vous vous rappelez certainement de la fin ouverte et surtout explosive dans le métro à la fin de la saison 4. Les fans du Caméléon n’ont eu aucune suite, aucune fin de leur série. En 2001, soit un an après l’arrêt brutal de la série, les producteurs et scénaristes réalisent deux films tentant ainsi de boucler la boucle avec l’histoire de Jarod, du Centre, et de tous les projets. Le premier film réalisé et produit fut « Caméléon contre Caméléon » ou « Chameleon vs Chameleon » si vous le voulez ! Ce film est la suite directe de ce qui s’était passé au métro fin saison 4, où on avait laissé Jarod, Mademoiselle Parker et leur demi-frère Ethan essayant de sauver leur peau en sautant d’un métro explosif.

C’était un film que j’ai trouvé intéressant, digne d’un épisode mais disposant de plusieurs éléments manquants ce qui fait perdre sa valeur filmographique. C’est un retour au passé, personne n’est mort (bizarre avec la violence de l’explosion !), Catherine Parker au centre d’intérêt, Ethan gagne en assurance, Jarod et Mademoiselle Parker ne jouent plus au chat et à la sourie, au contraire, ils semblent se rapprocher avec la quête de la vérité : Qui a tué la mère de Parker ? Qui suis-je ? Où est le père de Parker ? Où est ma famille ?

On découvre Alex, un bad boy. C’est le caméléon sociopathe avec lequel se bat Jarod, et en plus, il assume plusieurs crimes suite à l’exploitation des simulations de Jarod. On aurait bien aimé un film plus centré sur Ethan, mal connu. Au lieu de cela, tout ce film repose sur le duel Alex vs Jarod. Ce film a réuni plus de caméléons que la série entière…

On découvre un M. Raines beaucoup plus à plaindre face au rapace M. Lyle. J’ai beaucoup aimé les interactions Mademoiselle Parker – M. Lyle, Mademoiselle Parker – Broots, Jarod – Broots. Franchement, pouce en haut pour ce film, même si j’attendais beaucoup plus. Nous avons les questions dans ce premier film, les réponses seront dans le deuxième film « L’antre du diable ». Attention, il faudra connaître la fin de la saison 4 du Caméléon pour pouvoir comprendre certains éléments clefs du film « Caméléon contre Caméléon » !

Voici ci-dessous tout un résumé du film accompagné par mes captures. Si vous voulez télécharger le film « Caméléon contre Caméléon » cliquez ici. Enjoy !

Résumé de « Caméléon contre Caméléon »

Un groupe mystérieux d’hommes regarde des diapositifs et discute de Jarod , Miss Parker , Sydney , Broots , Mr Parker , Mr Raines (« he’s …dead ») , Mr Lyle et Ethan . Ils discutent aussi des secrets du Centre et se demandent si Jarod, Ethan et Miss Parker sont toujours vivant après l’explosion du métro.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 022

Jarod, Ethan et Miss Parker sont dans la rame du métro, puis tout explose. Dans les débris, Miss Parker est vivante, sa mère Catherine Parker lui tend la main et lui dit que son père connaît tout les secrets. En fait Miss Parker était sous hypnose et revivait auprès de Broots et de Sydney ce rêve récurent (qu’elle considère comme prémonitoire). Elle leur affirme qu’elle compte bien découvrir tout ces secrets.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 031
Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 031

Ethan et Jarod sont sains et sauf s. Ethan annonce à Jarod, que ses voix intérieures l’informent que Miss Parker est toujours vivante. Ils regardent les informations qui parlent de l’explosion du métro puis de la dernière victime du serial Killer The Chameleon. La victime, qui est agent de la NSA, Edward Ballinger, est une ancienne connaissance de Jarod : Eddie était l’ami de Jarod au Centre.

Miss Parker et Broots se rendent chez Mr Parker mais ce dernier ne s’y trouve plus. Miss Parker découvre que son père a visionné la DSA de la dernière rencontre Miss Parker /Raines avant que Raines ne reçoive une balle tirée par Mr Parker et que le dernier appel de Mr Parker avant sa « disparition » était pour Mr Lyle.

Au Centre, Miss Parker, accompagnée de Broots, désire des explications de la part de son frère au sujet de la nouvelle disparition de leur père. Mais Lyle n’en donne aucune. En revanche il en profite pour leur faire admirer son nouveau pouce transplanté, qui appartenait « jadis » à Mr Raines.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 063

Puis Lyle s’en va rejoindre ses deux secrétaires asiatiques.

Jarod introduit la NSA et se présente auprès des 2 agents Tracer et Zane, puis ils discutent de The Chameleon. L’agent Zane dit alors à Jarod que the Chameleon est un serial killer qui « peut devenir qui il désire».

Miss Parker parle avec Sydney de Jarod. La conversation les conduit au sens intérieur de Miss Parker. Sydney lui demande si dans ses rêves elle voit une bague brillante, elle lui dit que oui et Sydney lui répond que sa mère la voyait aussi et lui avait demandé de l’aider à développer son sens intérieur. Miss Parker lui demande alors la même chose, mais Sydney refuse car après avoir aidé Catherine, cette dernière avait connu la mort.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 069

La NSA a localisé le dernier lieu où se trouve The Chameleon. Mais sur place, ils ne trouvent personne. Jarod retrouve des photos de lui (avec plusieurs uniformes) et les dissimule à ses collègues de la NSA.
Au Centre, Sydney hypnotise Miss Parker pour l’aider à trouver des réponses et lui demande ce que lui disent ces voix intérieures. Broots décide de noter ce que Miss Parker répète : « T.T, T.T, T.T »

Jarod décide d’appeler Sydney par visioconférence pour lui donner des nouvelles, lui dire qu’il est toujours vivant, ainsi que prendre des nouvelles de Miss Parker.
Pendant ce temps, Ethan regarde les photos que Jarod a retrouvées dans le repère du Chameleon, et répète ce que ses voix intérieures lui disent : « Double T., Double T. »

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 099

Dans les bureaux de la NSA, Jarod reçoit un appel de The Chameleon qui lui dit entre autre : »Je suis toi, Tu es moi, nous sommes pareils ».
La NSA a localisé l’appel, Jarod et l’Agent Zane se rendent sur les lieux qui les conduisent tout droit dans la chambre d’hôpital d’Eddie.

Une fois seul avec Jarod, Eddie menace avec un pistolet Jarod, étant sûr que le Centre a manipulé le cerveau de Jarod. Mais Jarod réussit à le convaincre du contraire. Puis ils discutent sur le fait qu’ils ont l’impression tout les deux que The Chameleon connaît leurs existences. Eddie annonce alors à Jarod que The Chameleon est très intéressé par une simulation d’Eddie : « Star Point ». Alors que Jarod demande à Eddie si les initiales « T.T. » lui disent quelque chose, un hélicoptère se met au niveau de la fenêtre de la chambre et à l’intérieur The Chameleon tire sur Eddie. Avant de mourir, Eddie dit à Jarod que The Chameleon « était un homme mort».

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 125

Alors que Miss Parker conduit, elle est replongée dans son rêve récurent et manque d’écraser Broots.
Ce dernier lui donne enfin des infos sur les initiales « T.T. » : il s’agit du Docteur Tommy Thompson, un employé du … Centre.

Pendant que Zane et Jarod discutent de la mort d’Eddie, Jarod reçoit un nouvel appel de The Chameleon .La NSA a localisé l’appel : The Chameleon a appelé de Blue cove, au Delaware.

Au Centre, Sydney apprend à Miss Parker que son père, pour une raison inconnue n’aimait pas le Dr Thompson. Puis Broots arrive et informe Miss Parker que Mr Lyle semble le connaître.

Jarod et les Agents Zane et Tracer se trouvent en face de l’entrée du Centre, où se trouve une caravane, où The Chameleon a passé l’appel.
Alors que Jarod est à l’intérieur de la caravane, Tracer a une discussion avec Lyle, en plein jogging matinal, qui présente à Tracer le Centre comme un institut de recherche.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 157

Miss Parker qui veut savoir qui est Thompson, décide interroger Lyle et elle n’obtient pas de réponse satisfaisante. Elle décide donc de suivre Lyle, avec Broots. Jarod demande à Sydney de retrouver la simulation Star Point.

Lyle se rend au Sous-Terrain 20, l’infirmerie, et Miss Parker et Broots découvrent que Raines est toujours vivant.
Miss Parker et Broots assistent à la scène, cachés derrière les rideaux.
Raines se réveille, attrape le nouveau pouce de Lyle, et dit « Je veux qu’il revienne».
Ce à quoi, Lyle répond : « et moi je veux des réponses ! »

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 184

Examinant de plus près les photos, Jarod et Ethan découvrent qu’il y a un message caché .Sur chaque photo, « une lettre » apparaît en langage de signe américain.
Le G. Le H. Le O. Le S. Le T.
G.H.O.S.T. Jarod comprend que The Chameleon est un fantôme » pour lui.

Sydney n’arrive pas à croire que Raines soit encore vivant. Mais il est certain que Raines est lié à Catherine Parker et Tommy Thompson.

Dans les bureaux de la NSA, Jarod reçoit un colis de The Chameleon : à l’intérieur s’y trouve un cahier rouge, avec la photo de sa mère (avec des larmes rajoutées au stylo) et une invitation pour Jarod dans le parc de Els Grove. La nuit Jarod se rend donc au Els Grove Park et finit par trouver une tombe. En l’ouvrant il découvre « une colombe en papier», riche en symboles pour lui. Quelques semaines avant son évasion, alors qu’il apprenait à Eddie comment faire une colombe à papier, les deux amis rencontraient pour la première fois un autre pensionnaire du Centre : Alex.

Lyle reçoit l’ordre au téléphone de tuer Raines. Sydney qui a tout entendu, prévient Miss Parker. Elle avertit Raines qu’elle le sauvera de Lyle à condition qu’il réponde à toutes ses questions sur Tommy Thompson. Raines accepte et demande d’être refugié chez Mr Parker .Une fois sauvé, Raines avoue tout. Tommy Thompson est lié en quelques sortes à l’évasion de Jarod.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 218

Raines leur avoue que Mr Parker déteste Thompson car Mr Parker blâme le docteur Thompson de l’évasion de Jarod. Raines est étonné que Sydney ignore tout sur l’évasion de Jarod. Jarod ne s’est pas échappé seul, il était avec Eddie et Alex, deux autres caméléons.

Au même moment, Jarod explique à Ethan comment il s’est échappé, et que lors de l’évasion, Alex est tombé d’une plate forme du Centre. Mais apparemment, Alex est toujours vivant.

Alex, se prépare à devenir Agent de la NSA, et retire la cagoule de son prisonnier : Mr Parker.

Au Centre, Broots a retrouvé la discussion entre Mr Parker et Lyle et la donne à Miss Parker qui entend son père demander à Lyle d’arrêter son fou.

Miss Parker retrouve son frère et après quelques souffrances (j’adore la méthode de torture ! xD), Lyle avoue tout, Alex a kidnappé Mr Parker et explique qu’il était en charge d’Alex après son évasion ratée.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 264
Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 264
Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 266

Lyle l’a conduit au Triumvirat en Afrique et a essayé de le façonner mais ça a été un échec. Alex a commencé à se reporter directement au Triumvirat et Lyle ne pouvait plus le contrôler. Maintenant il veut se venger.

Mais les voix intérieures rassurent Miss Parker : son père est toujours vivant. Broots, plus tard donne à Miss Parker 2 adresses où elle peut retrouver le Dr Thompson. Miss Parker en choisit une et demande à Broots de se rendre à l’autre adresse.

Ethan regarde son écran d’ordinateur où se trouve deux adresses au nom de Thommy Thompson. Il appelle Jarod pour lui communiquer l’adresse et l’informe qu’il doit le quitter car il doit retrouver sa sœur Miss Parker, qui court un grave danger.

Jarod reçoit un nouvel appel d’Alex et parlent ensemble de « la belle vie » au Centre, alors qu’au même moment, Alex modifie son empreinte digitale, en dissimilant ses doigts sous une peau artificielle contenant les empreintes de Jarod afin de piéger ce dernier en utilisant des empreintes « ensanglantées » sur un mur.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 281

Miss Parker se rend au Maryland, à l’adresse donné par Broots, et y retrouve une bague appartenant à sa mère. Mais quelques secondes plus tard, tout explose. Miss Parker se réveille dans les débris et vit enfin son rêve prémonitoire pour de vrai …Dans un état hypnotique elle croit voir sa mère, mais en réalité c’est Ethan qui vient la sauver.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 297

Jarod et les agents de la NSA se rendent dans le dernier repaire où Alex a appelé, et retrouve sur place Tommy Thompson …mort. Puis Jarod entend du bruit, ouvre un placard et retrouve … Broots.

Ethan et Miss Parker retourne chez Mr Parker et apprennent de Sydney, qui vient d’envoyer à Jarod la simulation Star Point, que Raines est parti et qu’il n’a eu aucune nouvelle de Broots.

Dans les bureaux de la NSA, Jarod et l’agent Zane font passer un interrogatoire à Broots. Jarod réussit à convaincre Zane que Broots n’est pas le meurtrier de Thompson.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 315

Ethan comprend que ses voix intérieures l’ont guidé pour aider Jarod à retrouver Thompson et pour sauver Miss Parker.
Alors que Jarod prépare les papiers administratifs pour libérer Broots, il reçoit un appel de Sydney. Sydney a réussi à découvrir le prochain « sale coup » d’Alex. Cela se passera à l’ambassade de Suède.

L’agent Zane reçoit les résultats de l’analyse des empreintes digitales retrouvées chez Thompson. Ce sont celle de Jarod. Elle en déduit que Jarod est The Chameleon et décide de l’arrêter. Jarod et Broots s’enfuirent ensemble de la NSA, traqués par Zane et ses hommes et prennent la voiture.

Chez sa mère, Miss Parker reçoit un appel de son père, menacé d’un pistolet par Alex et lui donne le lieu pour le trouver.

En voiture, Broots raconte les derniers évènements au Centre à Jarod : les cauchemars de Miss Parker, le nouveau pouce de Lyle, le pouce manquant de Raines qui est toujours vivant, Mr Parker kidnappé par cet autre caméléon Alex. C’est à ce moment là que Jarod s’arrête et demande à Broots de sortir de la voiture.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 336

Arrivé à l’ambassade, Jarod réussit à éviter la catastrophe malgré le fait qu’il fut touché au bras et poursuit Alex. Mais Jarod se retrouve bloqué, séparé d’Alex par une grille. Alex s’enfuit et Jarod est rattrapé par Zane et ses hommes. Jarod leur demande de lui faire confiance et l’un des hommes de la NSA, affirme qu’il est témoin que Jarod a sauvé les invités de l’ambassade.

Jarod appelle Ethan et réussit à savoir où est partie Miss Parker et donc où se trouve Mr Parker et Alex.

Miss Parker réussit à libérer son père, mais au moment où elle allait le déligoter, Alex arrive. Il avoue une terrible vérité à Miss Parker. Mr Parker n’est pas son père. Jarod arrive et se bat contre Alex, une balle du pistolet ricoche sur Mr Parker qui s’effondre par terre. Alex s’enfuit et Jarod le poursuit.

Ils arrivent sur une plate forme, Alex dit à Jarod qu’il est stupide s’il croit que Le Centre le traque depuis 5 ans seulement car c’est un Pretender, il y a plus que ça, quelque chose qui a à voir avec QUI est Jarod. Alex trébuche, Jarod le rattrape, mais Alex se laisse tomber.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 410

LE CLIFFHANGER

Miss Parker et Jarod sont au téléphone. Miss Parker lui dit qu’on n’a pas retrouvé le corps d’Alex, qu’elle ne sait pas où se trouve Broots, qu’Ethan, a aussi disparu, laissant derrière lui un texte inachevé et que son père (si c’est bien lui) est inconscient. Elle dit alors à Jarod qu’elle ne sait plus qui elle est, ce à quoi Jarod répond « Bienvenue au Club». Puis ils reçoivent tout deux un e-mail : une photo de Catherine Parker avec la mère de Jarod.

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 422

Dans une salle du Centre, Mr Raines apprend que son mail a bien été envoyé. Puis il dit « We’re even now, my children » (Nous Sommes Quittes Maintenant, Mes Enfants), en fixant la photo de Catherine Parker et Margaret, la mère de Jarod …

Le Cameleon S05E01 - Cameleon vs cameleon 424

FIN du film, ou TBC…

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 10, 2013 dans Aventures, Le Caméléon [Films]

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

House – Review du 8×14

Image

Le 19/2/2013, l’épisode 8×14 « Love is Blind » alias « L’amour est aveugle » fut diffusé, il est grand temps que j’en parle. Ma review a pris du retard à cause de plusieurs occupations, sans parler de la saison 6 de House que je mélangeais avec la saison 2 afin de regarder un joli cocktail housien le soir. J’avoue que c’était très dur pour moi d’éviter tout le temps la fin de la saison 8…

En parlant de fin, on s’approche dangereusement de la fin de House avec ce 8×14 qui a cumulé mardi dernier environ 6.5 millions de téléspectateurs. Petite audience moins terrible que les audiences de la semaine qui l’avait précédée.

Cet épisode 8×14 est parmi mes favoris, je me suis éclaté à le regarder en VO, et quand je dis « éclaté » je veux dire « j’étais extrêmement intéressé ». Épisode intéressant et plaisant, ouvert et énigmatique à la fois. Je vous laisse lire ma review en vous remerciant d’avance pour votre lecture et pour vos commentaires…

I. L’amour de la vérité

J’ai décidé d’intituler cette partie ainsi (j’aurais pu l’intituler autrement !) puisqu’il s’agit de la team que je cible. Le cas est très intéressant dans cet épisode.

Le cas d’un patient aveugle atteint de plusieurs maladies suscite l’intérêt de l’équipe médicale. Tout le monde s’y intéresse,  en particulier à sa vie sentimentale et sociale.

Médicalement parlant, j’ai eu l’impression comme plusieurs fans que les scénaristes se sont éclaté comme jamais dans ce cas ! Allez, un aveugle qui risque la surdité, crache ses dents et du sang (ils aiment beaucoup le sang dans cette saison, les scénaristes xD tout le monde pratiquement a vomi du sang !!), a un caillot, sans parler des yeux en feux qui sortaient de leurs orbites et plusieurs autres symptômes pas jolis-jolis à voir ! Les scénaristes n’avaient en tout cas pas ménagé le pauvre…Sadiques, va !

Socialement, on met le doigt sur un truc important : la volonté des handicapés à devenir autonomes. Dans cet épisode, même souffrant de cécité, le patient mène une vie presque comme n’importe qui, menteur, drogué, il trompe sa petite amie Melissa avec une autre. Il est comme tout le monde^^. Ah oui, j’ai failli oublier de mentionner que sa demoiselle est super canon ! Non mais la seule faute de la pauvre c’est qu’elle coupait les ailes à son chéri (j’adore comment je parle des sentiments xD).

En fin du compte, on se demande si l’amour existe dans des pareils cas. Il y’a ceux qui appellent leur pitié de l’amour, d’autres qui manifestent de l’intérêt, ça c’est clair qu’on aborde le regard social envers ceux qui ont un handicap. En tout cas, c’est assez intéressant !

Oh-Oh, je sens qu’on attend le fait que je parle de la team. Bien sûr que je vais en parler ! Tout est lié au cas. Je vais citer l’exemple de Taub, alors là…c’est un vrai pro puisque tromper sa femme était son domaine ! Dès le début, Taub avait deviné que le patient trompait sa petite-amie et que la pause était le prétexte de chaque mec avant de se caser (ah ah Taub qui se reconnait dans le patient !). La pause ici provenait de la fille mais le résultat est le même !

Park, confirmera les dires de Taub le fin connaisseur, et étalera même sa propre expérience de fille larguée (elle se reconnait dans la petite amie).  Les témoignages intéressants de Taub et de Park démontrent qu’ils sont les plus touchés par l’histoire du gars aveugle et infidèle.

Adams, plus chiante que jamais dans cet épisode. Bon Dieu, ce qu’elle est insupportable, à prôner l’honnêteté et la droiture ! Si elle avait fermé le bec ça aurait été bénéfique pour tout le monde, surtout pour le patient aveugle à qui elle bandait les yeux (coucou qui c’est ?) qui l’avait trouvé chiante. C’est vrai qu’avec cet air agaçant de Mère Theresa, elle bat tous les records de stupidité. Avoir sa propre opinion c’est bon, mais de là en s’immisçant dans la vie personnelle d’autrui en lui disant ce qu’il devait faire…youpi ! C’est le personnage le plus détesté parmi tous les membres de la team de House, un personnage qui fait tâche et qui n’a pas apporté grand-chose à la série. Au moins, Park gère et ne fait pas la morale!

Loin de Taub, Adams et Park, Chase est le personnage le moins affecté, le plus objectif et le plus distant avec le patient. Lui au moins, s’est concentré le plus sur les symptômes.

Retour à Park, elle est déjà bizarre et on sent qu’un boulon manque dans sa cervelle de cinglée. Alors que dire si elle prend accidentellement du LSD ? Ça devrait être fun ! Les scénaristes se sont éclaté de ce côté-là aussi, le trip de Park était marrant et n’était pas si creux que ça puisqu’il a été amusant et sérieux à la fois, en contribuant d’une manière loufoque au diagnostique. On sent que Park avait des zones de clarté bien qu’elle soit droguée. Je me suis amusé à l’époque à capturer et à regarder son trip à plusieurs reprises…Le risque du métier pour la vérité ? En quelques sortes, oui.

Bref, ce patient reflète les expériences personnelles de l’équipe et ne laisse personne indifférent à son cas et à ses positions.

II. L’amour aveugle

Nous voilà arrivé à une partie assez intéressante. Je ne déconne pas si j’ai choisi le terme « amour » dans tous mes titres, c’est comme ça j’y peux rien lol. De toutes les façons, la capture postée en haut de cet article en dit long !

Bon, pour créer une sorte d’intro pour cette partie consacrée aux miroirs (il y’a beaucoup de miroirs dans House !) on peut faire une petite comparaison entre le patient et House. Les deux se ressemblent, ils sont handicapés différemment, chacun a une canne et ils ont peur de la solitude. Bien entendu, chacun essaye de contourner ses peurs différemment.

L’amour est la meilleure solution pour le patient pour éviter la solitude. Même s’il ne voue pas un amour passionnel pour Melissa mais plutôt un besoin de partager sa solitude, cette dernière était prête à l’accepter tel qu’il était. Cette situation peut nous rappeler celle de House et de Dominika.

Qu’est-ce l’amour dans ce cas ? Passion ? Besoin ? On peut dire que même dans le besoin l’amour se manifeste (si si, on parlera du besoin jusqu’à la fin de la série !).

Une autre idée me saute à la tête : le cas-miroir et Blythe et son mari. Il faudra d’abord expliquer un truc à ce propos : Blythe est le vrai prénom de la mère de House, et qu’on a changé en VF en « Marianne » !!!! Alors là, c’est le bouquet, non seulement la traduction est mauvaise mais en plus, on change les prénoms. Belle connerie ! Et si House s’appelait en fait « Maison », comme le traduit notre cher Google comme un con ? Et si Bell s’appelait « Belle » ? Ou Chase « Chaise » ????

Je n’ai pas fait un coup de gueule à ce propos l’année dernière car je n’avais rien écrit. Je trouve que c’est consternant de changer un prénom (c’est dur à prononcer Blythe ou quoi ?). Vive la VO franchement !

Je continue sur la musique de «Guns N’Roses» ma review, et retour au cas-miroir après un petit coup de gueule concernant la VF. On a Melissa qui aime Will (le patient) d’un amour fou, et qui l’accepte comme mari sourd et aveugle. On sait qu’au fond il ne l’aimait pas et qu’il aimait plutôt quelqu’un d’autre, mais il décida de l’accepter comme femme par peur de rester seul. Si on prend le cas de Blythe et de son amoureux, on remarque une certaine similitude.

Après avoir été mariée à un militaire environ 49 ans, on découvre qu’elle s’est mariée deux mois après la mort du père de House à un homme que House croyait être son père biologique. Se serait-elle mariée aussi vite par peur de la solitude ou bien car elle détestait au fond son mari ? Ou pour autre chose ? Tout ce qu’on sait, c’est que cette femme est aussi bizarre que son fils. 3 ans de mariage et House n’a rien remarqué ! Sa mère est forte, lol. Ce que j’ai surtout à souligner, c’est le comportement d’adolescents de Blythe et de son mari ! MDR

De toutes les façons, j’ai beaucoup apprécié le retour de la mère de House (ça sent la fin, après le retour de Dominika, c’est le retour de Blythe pour boucler aussi la boucle de la paternité et son personnage est très important car plusieurs attendaient des réponses !).

Je peux aller plus loin dans ce cas, je peux par exemple noter une certaine question concernant les composants de la base d’un couple solide. Est-ce le dévouement à l’autre ? Ou bien être fou amoureux de l’autre ? Ou alors le besoin réciproque l’un de l’autre ? (là je viens de penser au Hilson). C’est de cette force et de cette solidité qu’un couple dépend pour faire face aux obstacles de la vie et pour se renforcer. Melissa était dévouée à Will et on sentait à la fin que son amour envers lui n’a fait que se renforcer lorsque le patient fit face à un double handicap (cécité et surdité).

A ce propos, j’aimerais aborder la surdité qui nous rappelle étrangement le 1×21, lorsqu’un caillot avait provoqué une nécrose musculaire dans la jambe de House, qui ressemble au cas du caillot dans le cerveau du patient provoquant un problème de surdité : House était menacé d’être estropié, le patient était menacé de surdité à vie. La différence avec Stacy (parce qu’elle était en couple avec House dans le 1×21) c’est que Melissa laissa Will prendre sa décision.

Melissa acceptait le patient tel qu’il était, chose un peu différente avec Stacy dans la saison 1 (on sentait qu’elle ne faisait pas assez confiance à House) et son aventure avec lui dans la saison 2 ne dura pas car elle ne connaissait pas vraiment House après son opération ! Ou même Cuddy, elle qui se disait connaître et comprendre le drogué misanthrope, avait changé de cap dès sa foutue adoption dans le 5×11 en voulant un House tout gentil tout mou, dans la saison 6 ses caprices redoublèrent et avec la saison 7 elle se mit en couple avec lui, rejetant le vrai House jusqu’à ce qu’elle paie cher ses sottises.

Il y’a ce paradoxe entre cas et House que je trouve intéressant. Accepter autrui tel qu’il est dans cet épisode est tout simplement de l’amour…aveugle.

III. L’amour familial et l’acceptation

Terminus, tout le monde descend ! Voici donc la dernière partie consacrée totalement à la famille de House. Chic, on va parler encore de Blythe (apparue dans le 2×05, 5×04, 8×14 et le 8×22).

Comme je l’ai dit dans l’une des deux parties précédentes, cet épisode est celui de la parenté et de la paternité par excellence concernant House. Dans cet épisode, on voit à tel point House respecte et aime aveuglement sa mère (non je ne vise pas le complexe d’Œdipe ! lol). Comme l’a si bien dit Wilson, c’est d’elle seule que House se soucie vraiment. D’ailleurs sa tête était intéressante lorsque Wilson lui avait appris que sa mère était malade. Perplexe, House rendit visite à sa mère après une longue fuite !

Dans cet épisode, on apprend davantage sur la mère de House. Elle est aussi maligne et manipulatrice que son père (le grand-père de House). Là on comprend un peu d’où House tient ses plans machiavéliques et ses idées folles !

Après avoir manipulé facilement Wilson, Blythe réussit grâce à lui à attirer son fils pour lui annoncer qu’elle allait se marier avec Thomas Bell, le présumé père biologique de House ! On est loin du stéréotype de la mère malade qui veut revoir son fils une dernière fois  avant de mourir! On note hélas le manque d’émotion quand elle avoue à son fils qu’elle savait qu’il était en prison (aucune question sur son état !!!) comme la réaction de Dominika dans le 8×13. On dirait que la prison dans la saison 8 est le Club Med ! Point scénaristique négatif, enfin passons.

Thomas Bell est le père supposé que House montra du doigt lors des funérailles de son père adoptif dans le 5×04, seul Wilson l’avait vu. Aucun pauvre téléspectateur n’a réussi à le voir à l’époque car il n’était pas dans le champ visuel de la caméra. On a fait de sorte qu’il reste comme un secret inavouable !

Venons à ce fameux père mystérieux que House avait vu courir à poil dans la chambre d’hôtel. Pasteur inconnu, il était un ancien ami de la famille House (et sans doute un ancien amant de Blythe) mais tout s’arrêtait là. C’est là que Wilson décida de rapprocher House de sa famille et c’est grâce à lui que House apprend la vérité. J’aime beaucoup le Hilson, et faire cela pour son ami c’était vraiment chouette ! Grâce au plan de Wilson, toute la famille House était réunie lors d’un dîner familial.

Avant le plan de Wilson, House était ravi et heureux d’avoir une famille « merdique » comme il l’a dit, mais une famille. On découvre un House cherchant des réponses sur son passé et ses origines, mais également un House qui adore être entouré, un House ayant retrouvé enfin sa famille. D’ailleurs il confie à Wilson ceci « je ne serai plus un bâtard »  en parlant de son père biologique. La paternité est très importante pour lui.

On l’a remarqué, cette série de cailloux du Petit Poucet concernant la thématique de la paternité. Plusieurs épisodes contiennent cette thématique, et cet épisode est certainement l’un des plus importants puisque la paternité concerne House qui rencontre son prétendu père !

Dans cet épisode, le point culminant est certainement le dîner. Un charmant dîner familial ayant réuni House, ses parents, Dominika et Wilson. Ce dîner du 8×14 peut nous faire rappeler le fameux déjeuner familial des House dans le 2×05, où House tout seul, silencieux et gêné, déjeuna face à ses parents. Dans le 8×14, House était accompagné de sa femme et de son ami. On sent que Wilson fait partie de la famille ! Si dans le 2×05 le déjeuner s’est passé dans une ambiance plutôt glaciale, le 8×14 a battu le record des dîners hilarants tournés en mascarade.

Jouant cartes sur table, House, Dominika, Thomas et Blythe discutèrent d’une franchise et d’une honnêteté à mourir de rire. Le pauvre Wilson s’est trouvé mal à l’aise, à maudire certainement son plan, surtout que House baissa son pantalon pour montrer la fameuse tâche de naissance ! Quelle famille de tarés !

On peut noter deux petites apparitions  de Dominika dans cet épisode (jeux vidéo et dîner).  Sinon, les répercussions du fameux dîner furent nombreuses, à commencer par le face-à-face House et son prétendu père biologique. Une rencontre qui n’a pas laissé House de marbre, et ça se voit dans ses yeux qu’il espérait avoir un père. Au départ, si on se rappelle bien, Wilson avait dit à House que le mec ne pouvait pas être son père (la bataille avec Park) et c’était certainement le début d’un indice. Second indice fut le rejet de House par Bell « ce lunatique sociopathe est mon fils ? Impossible ! », on peut admirer comment Blythe défendait son fils bec et ongle, lol.

Le troisième indice était ce regard sombre de House quand son « père » était venu lui parler et on remarque comment House respectait son père adoptif (ce qui me rappelle le sabre dans le 8×08 !). Impossible que tout ça soit vrai. C’est d’ailleurs ce que va confirmer Wilson en faisant le test ADN pour son ami (j’ai beaucoup apprécié le geste de Wilson). Il faudra souligner le regard triste de House quand il sût la vérité : il était bien un bâtard…On sentait bien qu’il a voulu y croire malgré tout et qu’il ait enfin une réponse. En fait, il y’a eu une réponse qui posait plus des questions.

Côté acceptation, House avait accepté non seulement que son prétendu père ne l’était pas, mais il avait accepté la dure réalité : You can’t always get what you want. Il n’avait pas de père, et sa mère aux mœurs légères semblait être une sacrée garce ! Bref il acceptait sa mère telle quelle. House avait également accepté l’invitation forcée de Wilson car il n’avait pas le choix. Le « your mother is a slut » était la chute/réponse marrante à toutes les questions ! Ceci dit, House avait raison pour Wilson qui le ressemblait beaucoup, et c’est la deuxième fois qu’il pique une fourchette après le 8×05…

De même, Thomas accepte House comme il est vers la fin sous la pression de la mère de House qui l’avait poussé à s’excuser. Car en effet, cette dernière accepte son fils tel qu’il est, et en tant que mère fière de lui, elle l’a défendu bec et ongle lors du dîner familial comique.

Si ce n’est pas de l’amour familial tout ça !

Voilà donc ma 14ème review, vos commentaires sont les bienvenus !

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

House – Review du 8×10

Image

C’est en écoutant Rocking music que j’ai décidé enfin d’entamer le 8×10 « Runaways » alias « La fugueuse ». Bon, j’ai un peu de retard pour cette review, peut-être un coup de mou, peut-être beaucoup d’épisodes de X-Files des premières saisons ou différents épisodes de House de toutes ses saisons, ou même des raisons perso qui m’ont éloigné de mes reviews. Ces derniers temps, j’étais très préoccupé et occupé, et je le suis toujours ! Bref, j’essaie de faire de mon mieux dans un laps de temps limité.

L’épisode 8×10 « Runaways » est un épisode qui avait talonné le 8×09 le mardi 5 Férier 2013, mais qui eut la plus petite audience ! En effet, si le 8×09 avait récolté l’audience de 7.2 millions de téléspectateurs, ce ne fut malheureusement pas le cas du 8×10 qui n’avait eu que 6.8 millions de fidèles. Pourtant, c’est un épisode intriguant, intéressant et on peut l’analyser sous différents angles. Pour ma part, je l’ai adoré mais j’ai préféré changer la forme ou le style de mon analyse qui sera en deux parties.

I. Histoire de liens…

Alors ça, on ne peut pas le nier ! Cet épisode en est truffé ! Et pour être plus clair, on peut distinguer deux sortes de liens. Le premier est le plus net, c’est le lien fondamental, médical c’est-à-dire le lien entre le patient et ses médecins.

Premier plan de l’épisode : House entrain d’examiner une jeune fille. Au fil de l’épisode, on découvre que l’histoire de cette fille mineure était plus intéressante que son cas médical lui-même pour House. C’était une fugueuse, une sdf, jeune, mineure, débrouillarde, responsable, mature pour son âge et tellement charismatique qu’elle suscita l’admiration de House. Elle vivait seule (Halooone !^^). Pour House, il la trouvait intéressante parce qu’elle avait osé faire ce qu’il n’a jamais fait. Elle incarnait une sorte de figure de liberté, cette liberté qu’il a eu beaucoup de peine à avoir, en ayant le bracelet électronique enlevé, en ayant subit la maltraitance de son père et la résignation de sa mère. On peut déduire grâce au cas de cette fille, qu’on s’approche dangereusement d’un certain épisode qui concerne le père de House, mais je ne vais pas m’y étaler.

House n’a fait qu’essayer de protéger sa patiente à sa manière. Pour la première fois dans la saison 8, il est subjectif dans son raisonnement. Le coup de la prostituée déguisée en assistante sociale était du pur House ! J’étais mort de rire. D’ailleurs, dès le début, House la protégeait en ne disant rien aux services sociaux et en mentant à Adams et à Wilson.

Pour House, les parents sont coupables et irresponsables, cette fille a raison de se libérer d’une mère qui ne changera pas. On peut s’en sortir et vivre tout seul, pas besoin de parents ! Encore un point sur lequel la fille était d’accord avec lui.

On aborde le thème de la liberté sous toutes ses formes : fugue, voyages, suppression du bracelet électronique…Admirez comment la fugue est contemplée par House et qui nous rappellera certainement une décision cruciale qu’il choisira plus tard dans la série. Votre mémoire a été rafraîchie ? Rien n’est dû au hasard. Le lien entre House et sa patiente est très spécial, chose qu’Adams partage aussi. Mais avant de passer au lien entre Adams et la patiente, on doit souligner le coup de pouce qui a « oxygéné » cet épisode, c’est le fait de la suppression du bracelet. Grâce à cela, on a assisté à House faisant des différents différentiels dans plusieurs endroits, pariant comme à son habitude !

Adams, de son côté, trouve que les parents sont nécessaires dans la vie. Le problème, c’est lorsqu’Adams est subjective, elle est pire que Foreman côté ennuyeux et chiant. Bon, elle m’a sérieusement gavé avec son « il lui faut une assistante sociale ! » comme si son cerveau s’était bloqué avec cette phrase. House avait son point de vue et il argumentait au moins ! Mais Adams nous gave avec son passé de fugueuse car elle avait trouvé ses parents chiants, vécu ailleurs et puis revenue au cocon familial comme si rien ne s’est passé…Au départ, Adams était du côté de la fille, mais avec sa surprotection elle est passé à l’autre côté, soutenant la mère, sans doute pour évacuer sa culpabilité envers ce qu’elle avait fait dans sa jeunesse.

Bref, les deux médecins (House et Adams) étaient les plus touchés par le cas. Leurs deux avis étaient différents et chacun d’eux défendait farouchement son point de vue mais les avis se rejoignent dans le but de protéger cette patiente  et d’assurer son bien-être. Fidèle à lui-même, House n’osera jamais dire ce qu’a dit Wilson à sa place, mais tout ce qu’il a fait confirme les dires de Wilson. Il admire et protège sa patiente.

A part le lien médical que je viens d’étaler, il y’a le lien familial. On n’est pas sorti de l’auberge ! Depuis des épisodes et la thématique parentale/familiale continue. Ainsi, on peut commencer par le lien maternel qui est présent avec le cas, une relation tendue entre une mère et sa fille où on peut noter de la haine et du rejet de la part de la fille envers une mère qui n’a jamais su l’être. Cette relation électrique est absente concernant le lien paternel où Taub essayait de trouver un lien avec ses filles (ça me rappelle Cuddy et ses pleurnicheries dans le 5×13) et c’est grâce à Wilson qu’il réussit.

Il y’a aussi le lien fraternel avec les deux frères des consult, les vomisseurs XD. On peut se dire « comme c’est touchant de les voir se rapprocher grâce à l’art » et plu symboliquement, grâce à la guerre. Beaucoup d’humour mais accompagné d’un sérieux refoulé  avec l’insistance sur cette consult, sur ces deux frères, sur ce vomi répétitif…S’ajout aux frères empoisonnés l’image de la patiente crachant du sang avec des douleurs à la poitrine. Je ne suis pas vous, mais quand j’additionne tous ces symptômes je trouve plusieurs résultats sous formes d’indices comme ce qui se passera dans le 8×19 et dans le 8×20, et au-delà de ces épisodes. Enfin, c’est juste un constat !

Dans cet épisode du 8×10, Chase et Park étaient les plus mis à l’écart du cas et de la vie de la patiente. Quand à Wilson, il était toujours là en tant que sage et conseiller non seulement de House mais des autres. C’est lui qui s’est soucié des liens avec les patients.

II. Les miroirs de soi

Passage sans transition à la deuxième et dernière partie de ma review. Comme vous l’avez constaté, le lien médical s’est octroyé la plus grande partie de tous les liens dans la première partie. Ce n’est pas par hasard, puisque tout l’épisode 8×10 est fondé dessus !

N’empêche qu’il faudra souligner le rôle des miroirs dans cet épisode, d’où cette deuxième partie. Le premier miroir est assez intéressant. Nous avons Foreman et son aventure avec Anita. Plusieurs avaient ras-le-bol de Foreman, pourtant il fallait regarder de près. Cette aventure qui a commencé depuis quelques épisodes, eu subitement un tournant. C’est après le chantage de House que Foreman s’est mis à craindre le scandale, mais c’est grâce à Taub et Chase qui supprimèrent les photos que Foreman fut soulagé. Anita, la femme mariée avec laquelle il avait cette aventure, lui balança une nouvelle comme une douche froide. Le mari était au courant de l’infidélité de sa femme, mais qui la laissa continuer son infidélité car il la trouvait plus heureuse. Foreman, d’abord soulagé d’un poids (mentir au mari), ne dit rien. Plus tard, et en abruti comme House, il refusa de continuer sa relation avec Anita. Une relation sans piquant et sans adrénaline maintenant que le mari était au courant. Vivre dans le mensonge est, pour Foreman, plus excitant et plus palpitant que vivre dans la franchise. Ce comportement de Foreman nous montre deux choses : d’abord qu’il déteste l’engagement (trop chiant) et surtout qu’il est comme House même dans le comportement avec les femmes !

Ce qui enfonce le clou du miroir Foreman-House c’est lorsque House dit à Foreman « Tu finiras seul ». Vous l’avez déjà entendu cette phrase auparavant dans le 5×19 ! Wilson l’avait dit à House, et maintenant c’est House qui la dit à Foreman. L’aventure de ce dernier nous indique qu’il finira comme House, côté solitude.

Cela reflète d’autres personnages masculins de la série. En fait, chacun d’eux a sa vie privée, mais aucun personnage masculin ne peut avoir une relation stable avec une femme. Ce n’est pas seulement le cas de Foreman, mais aussi celui de House, de Chase, de Taub et de Wilson. Tous se ressemblent, tous se reflètent chacun dans l’autre. C’est en rigolant que Chase et Taub dirent à Foreman que d’une manière générale, les mecs détestent l’engagement.

Autre miroir, celui du cas ou plutôt de la fugueuse miroir ! Ici, le cas est le reflet de la liberté, et c’est pour cela que House défend bec et ongle sa patiente car elle est libre et émancipée. House se compare un peu à elle, vu qu’il venait de sortir de prison et qu’on lui avait supprimé le dernier souvenir carcéral : à savoir le bracelet électronique. Sans bracelet, c’est un sentiment nouveau qu’a House, celui d’une liberté tant espérée. Il est content et le fait savoir !

House se reconnait dans la patiente qui a vécu une vie atroce dans sa famille, et prit parti avec elle. Lui, avait plutôt un problème avec son père. Elle, avec sa mère.

Cette dernière (la mère) peut aussi être le reflet de House. Toxicomanes tous les deux, irresponsables et brisés, ils ont désiré changer. Pour House, on ne peut pas changer ! Pourtant, il espère le contraire. Combien de fois il a essayé de changer, mais à chaque fois il rencontrait l’échec ? La mère n’a pas baissé les bras et essaya d’être à la hauteur pour une fois malgré les tentatives de House de prouver à Adams qu’elle avait tort. Serait-ce un message caché concernant House nous dévoilant que ce dernier assumera ses responsabilités un jour? Idée à creuser…

Malgré leur discordance et les paris, House se reconnaissait non seulement en sa patiente et sa mère, mais aussi en Adams qui avait fugué. Elle avait le choix de rester ou de partir, ce qui n’était pas le cas de la patiente qui n’avait pas le choix. House enviait ceux qui ont osé fuir, quoi que fussent leurs raisons de fugue.

Adams aussi se reconnaissait en la patiente et sa mère ! La patiente, parce qu’elle lui rappelle sa fugue lorsqu’elle était ado, et en ce qui concerne la mère, elle lui rappelle ses parents restés inquiets. C’est par culpabilité et pour se racheter qu’Adams eut un comportement presque maternel, très proche de la patiente, chose qui n’était pas du goût de House.

Autre miroir, c’est la mère et la fille. Selon les dires de la fille, elle était la mère, c‘était elle qui s’occupait de tout. Dans cet épisode, elle est malade et sa mère endossa le rôle de la mère tant rêvée. Les rôles s’inversent comme deux miroirs qui se reflètent l’un dans l’autre. Cette idée de miroir nous laisse perplexes en se repassant le 8×19 en tête. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression qu’il y’a une certaine liaison entre les faits…Peut-être suis-je parano !

Taub et la mère de la patiente ont tous les deux un point commun : avoir un problème avec son enfant. Taub avait un problème de lien paternel avec ses filles, et c’est grâce au conseil de Wilson qu’il avait résolu le problème avec les Taubettes en restant soi-même, et ça marche !

La mère de la patiente est tout le contraire de Taub, elle n’a aucun point commun avec sa fille qui la déteste. Il y’a eu une tentative de rapprochement, mais la fille ne voulait plus revivre son passé car elle partageait la vision de House : personne ne change !

En somme, Taub et la mère de la patiente sont deux parents qui ne sont pas parfaits, qui aiment leurs filles et pourtant le résultat est différent.

Cette thématique de la parenté assiste à l’ajout du sacrifice qu’ont vécu les personnages. Cette idée du sacrifice et de rédemption est le fil rouge de la saison 8. La patiente ne voulait plus revivre l’enfer avec sa mère car elle a déjà beaucoup sacrifié. Adams et House vivent en pleine rédemption, même si House a sacrifié et se sacrifiera encore. Tout le monde se reconnait dans tout le monde, et même les deux frères vomisseurs des consult ! L’un des deux s’est sacrifié pour se rapprocher de son frère en devenant un acteur progressiste portant un costume de l’époque. Ces frères par exemple peuvent refléter symboliquement House et Wilson. On peut se rappeler de House vivant dans le noir, souffrant, sacrifiant sa Vicodine dans le 8×19.

Bref, j’ai aimé cet épisode où régnait humour (la consult des deux frères surtout !) et sérieux (la fille et sa mère, sa maladie, les réactions de House et d’Adams). J’ai trouvé cependant Park un peu trop effacée dans cet épisode, sinon ça gère ! On creuse plus les personnages et on les identifie avec tous ces miroirs, ce qui est assez intéressant à ce stade de la saison 8.

Voilà, merci à tous de m’avoir lu ! Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,