RSS

Archives de Catégorie: Dead Zone

Les familles les plus marquantes dans les séries et les films

Parlons donc des familles dont la composition loufoque vous a frappé. Dans certaines séries ou dans certains films, des familles étaient plus distinguées que d’autres !

J’ai fait un petit classement de 6 séries et 2 films, en excluant les soaps opéra car ce serait plus fou !

De tous les films, c’est Terminator : Genisys le petit dernier de la franchise Terminator qui arrive en tête du classement.

ScreenShot3330

1. Terminator : Genisys (film d’action)

Ce film datant de 2015 se concentre sur le personnage de Kyle Reese, un soldat de l’an 2029 envoyé en 1984 par son fils John, plus âgé que lui, pour assurer la protection de sa mère Sarah. Mais Kyle découvre en 1984 que le robot Terminator avait élevé Sarah comme un vrai père, et elle l’appelle même « papy ». Ayant décidé d’aller en l’an 2017, Kyle et Sarah tombent sur leur futur fils John qui avait essayé de les tuer puisqu’il était devenu maléfique, puis Kyle tombe sur lui-même âgé de 12 ans à qui il fait mémoriser un message pour le futur. Plus tard, Kyle, Sarah et le Terminator tuèrent le fiston maléfique et le Terminator survit d’une manière étrange à une méga-explosion. A la fin, Kyle et Sarah décidèrent d’entamer une relation amoureuse et Kyle commença à appeler le Terminator « papy » lui aussi. A noter que John appelait le Terminator « grand-père »  et que John était plus âgé que son père de 20 ans, mais on ne se pose jamais de questions puisque c’est un film du Terminator !

ScreenShot3340

2. Le caméléon (série d’action et d’aventure)

Cette série de 1996 se distingue par les rapports familiaux insolites et compliqués. Ainsi, nous avons Jarod, enlevé par l’organisation du Centre et qui fut confié à Sydney, un psychiatre, durant 30 ans. Une relation père-fils s’était développée entre Jarod et Sydney, mais en dehors du Centre, Jarod découvre que ses vrais parents ne sont pas morts et qu’il avait même un frère et une sœur. Jarod découvre qu’il avait un clone et le père de Jarod s’enfuit avec le clone pour devenir son père. Mademoiselle Parker, pourchassant Jarod toute sa vie, avait eu toujours une relation compliquée avec lui depuis leur enfance dans le Centre. Parker est la réplique exacte de sa mère décédée, Catherine, tuée par M. Reines le docteur sinistre qui s’est avéré le père biologique de Mlle Parker (et donc M. Parker n’était pas son père mais son oncle). Cette dernière découvre qu’elle a même un frère jumeau tueur en série, M. Lyle. Mais la plus grande découverte par Mlle Parker fut de savoir que sa mère Catherine attendait un enfant du père de Jarod avant de mourir. Ensemble, Jarod et Mlle Parker découvrent que leur demi-frère était vivant et ressemblait beaucoup à sa mère Catherine côté instinct. Après la fin de la série et dans le dernier film « L’antre du diable » Mlle Parker et Jarod entament une relation amoureuse avant de revenir au jeu du chat et de la souris. Vous avez aimé ce plat spaghetti ? Moi aussi lol.

ScreenShot3339

3. X-Files (série de science-fiction et du paranormal)

Ce mythe des années 90 se caractérise par la complexité de ses personnages et de leurs rapports familiaux bizarres, et je vais parler de Mulder et de Scully car on risque d’entrer en asile en essayant de comprendre leurs compositions familiales. Je commence par Mulder, qui veut croire en l’impossible. Il a vécu une expérience traumatisante à l’âge de 12 ans quand il assiste à l’enlèvement de sa petite sœur Samantha par des aliens. Il reverra sa sœur plus tard, multipliée par dizaines, découvrira que son père n’était pas son vrai père et que sa conception est due aux rapports entre sa mère et le fumeur, son ennemi juré. Remercions les scénaristes !

Il découvrit plus tard que sa sœur était morte à l’âge de 14 ans après avoir vécu sa captivité dans une base américaine, Mulder perdit aussi son père. Plus tard, Mulder entama une relation de plus en plus profonde et personnelle avec sa co-équipière Scully. Cette dernière eut son lot familial avec sa sœur tuée mystérieusement et son père mort. Dans la saison 10, on découvre qu’elle a un frère, Charlie, et que sa mère était morte après avoir parlé à son fils.

Retour aux saisons 8, 9 et 10 dans lesquelles on découvre Scully enceinte mais on ne saura jamais qui est le père. Mais les réactions de Mulder et Scully montrent que William était leur fils. Les scénaristes étaient restés évasifs à propos de la conception de William. Scully découvre dans la saison 9 que son fils était un alien puisqu’elle avait un ADN extraterrestre. Pour le protéger, Scully dû l’abandonner à de braves gens. Dans la saison 10, on découvre à quel point William manque beaucoup à ses parents et qu’il était le seul espoir de sauver son père, Mulder. Durant les saisons 2, 7 et 10 Mulder et Scully furent enlevés par des extraterrestres ce qui les a davantage rapprochés pour devenir aussi dingue l’un que l’autre.

ScreenShot3337

4. Terminator 2 (film d’action)

Ce film d’action de 1991 est le meilleur de la franchise Terminator, et il se caractérise par une famille pas comme les autres. John, un enfant turbulent de 10 ans est placé dans une famille d’accueil, il a failli être tué par un T-1000 mais le Terminator (envoyé par lui-même 35 ans plus tard) le sauva. Une relation affectueuse commença entre les deux et John décida de faire sortir sa mère d’un hôpital psychiatrique. Après l’évasion, le trio prépara un assaut contre cyberdine, et pendant qu’ils échafaudaient leurs plans, la mère remarqua que le Terminator était le père idéal qui fallait à son fils pour que ce dernier devienne un grand chef militaire. Après l’explosion de cyberdine et la mort du T-1000, le Terminator demanda à Sarah de le tuer et fit ses adieux à elle et à John.

Les parents adoptifs de John ont été tués par le T-1000.

ScreenShot3343

5. Dead Zone (inclassable-entre drame et fantastique)

Une série du début des années 2000 mais dont le ménage à trois fut sa marque spéciale !

Centrée sur John  Smith, la série nous offre une  vue certes moins folle que celle des films et des séries que j’ai évoqués, mais les rapports sont restés très complexes durant 6 saisons.

John était un prof de biologie qui avait une fiancée : Sarah, son amie d’enfance, dont il est fou amoureux. En 1995, il eut un grave accident qui le laissa comateux durant 6 ans. Sortit du coma, John découvre que sa fiancée était mariée à un sheriff et qu’elle avait un fils de John mais le petit ne le savait pas. Très vite, une sorte d’amitié fusionnelle se développa entre le sheriff et John malgré leur rivalité. John faisait partie de la famille du sheriff et leur était plus proche qu’un simple ami de la famille. Finalement, le fils apprit qu’il avait deux pères. Malgré les années, John resta proche de Sarah (tellement proches jusqu’à l’adultère !) et après la mort du sheriff, il prit soin de ramener toute la famille chez lui pour s’en occuper comme le fut la dernière volonté du sheriff,  jusqu’à l’accouchement de Sarah de Hope, la fille du sheriff. Durant la dernière saison, le fils de John commença à lui ressembler surtout à cause de la zone morte. Dans le dernier épisode, il finit par appeler John « papa ».

John a perdu ses parents (son père a été empoisonné).

6. ER/Urgences (série médicale)

J’ai dû choisir deux familles parmi les nombreuses familles dans la série, pour un côté plus insolite ou plus touchant. A ce propos, j’ai choisi la famille d’Abby Lockhart et celle de Tony Gates.

*La famille d’Abby Lockhart :

ScreenShot3338

Abby est la fille d’une femme bipolaire, dont la maladie a affecté énormément l’enfance et la jeunesse de ses enfants. Plus tard, elle fit face à la tentative de suicide de sa mère, du rejet de son frère car il a découvert qu’il était atteint par la même maladie, et pour combler le tout, le père de cette magnifique famille les a abandonnés à leur sort. Abby rejette à son tour son père qui tenta de revenir dans sa vie. Abby avait entretenu une relation complexe avec Luka Kovac, et cette relation déboucha sur une relation plus sérieuse entre les deux, après le départ de Carter, le grand rival de Luka. Abby tomba enceinte mais à cause d’une fusillade, elle tomba et accoucha d’un garçon prématuré qui survit miraculeusement. Malheureusement, Abby ne pourra plus avoir d’enfants après ce qu’elle a subi aux urgences. Elle se maria par la suite avec Luka mais fit une rechute en devenant alcoolique, en trompant son mari et en mettant son fils en danger (et son mariage avec). Abby suivit une cure de désintoxication puis on la vit quitter les urgences avec Luka et Jo vers Boston.

*La famille de Tony Gates :

ScreenShot3159

Tony Gates est un brillant médecin irresponsable ayant eu une enfance dure. Enfant battu par son père pompier, alcoolique et mythomane, Tony devint un adulte ayant des problèmes avec l’autorité. Sa mère était morte. C’est également un homme dyslexique et ayant du mal à avoir une relation sérieuse avec qui que ce soit. Il était militaire-parachutiste et fut traumatisé par la guerre jusqu’à vider toutes ses peurs dans les verres et la drogue. L’enfant terrible des urgences se révèle être fidèle à  la promesse qu’il a faite à son meilleur ami, militaire aussi, qui était de s’occuper de sa femme Meg et de sa fille Sarah qui avait à l’époque 2 ans. Tony s’en veut car il pense que c’est de sa faute si son ami s’est shooté jusqu’à la mort abandonné par tous. Tony est un personnage très paradoxal, car il peut se montrer irresponsable et sans aucune attache mais des fois il devient sérieux et très protecteur avec Sarah. Il forme avec Meg et Sarah une famille bizarre car il est considéré comme un ami mais en même temps il couche avec Meg et a des rapports paternels avec Sarah. Plus tard, Meg lui dévoila son amour mais Tony ne l’aimait pas comme elle voulait, alors elle le menaça de ne plus voir Sarah ce qui mit Tony en rage folle. Meg se suicida laissant derrière elle une fillette orpheline qui n’avait plus que Tony comme repère.  Ce dernier retrouva son père ivre mort et le ramena chez lui mais ne contrôla pas sa colère quand il sut que son père buvait de l’alcool en mettant la vie de Sarah en danger et il battit son père après que ce dernier l’avait frappé. Les grands-parents de Sarah décidèrent de la garder au grand désespoir de Tony. Mais à cause des fugues de Sarah et de sa forte tête, ses grands-parents ne pouvaient plus la contrôler et durent la donner à Tony. Ce dernier la considérait comme sa propre fille et elle le considérait comme un père, comme si toutes les épreuves les ont rapprochés. Tony eut plusieurs relations amoureuses mais la plus sérieuse fut avec l’infirmière Sam Taggart qui emménagea avec son fils Alex chez Tony et Sarah pour former une sorte de « notre belle-famille ». Après des conneries et des erreurs qui avaient éloigné Sam et Alex de Tony et Sarah, Sam et Tony restèrent amoureux jusqu’à la fin de la série où ils entrevoient de continuer leur histoire d’amour.

ScreenShot3341

7. Bones (série policière)

Dans la série Bones il n’y a qu’une seule famille un peu dingue, c’est celle du dr. Temperance Brennan. Brennan est une brillante anthropologue judiciaire au passé noir. Alors qu’elle n’était qu’un bébé, ses parents qui échappaient à la police changèrent de nom et tous les prénoms. Le véritable prénom de Temperance est Jo. Bref, à l’âge de 15 ans, Brennan et son frère aîné Ross découvrent que leurs parents les avaient abandonnés. Ne sachant pas comment s’occuper de sa sœur mineure, Ross s’enfuit abandonnant sa sœur aux familles d’accueil.  Ross est le beau-père de deux fillettes dont l’une est malade, et a fait de la prison. Lorsqu’elle rencontra son père pour la 1ère fois, Brennan l’envoya en prison. Max (le père de Brennan) a des bases scientifiques, c’est un tueur et un fugitif. Plus tard, Brennan n’hésite pas à lui confier sa vie ou celle de ses enfants dès qu’elle a des problèmes. Brennan s’est mariée à Booth et eurent 2 enfants. Elle est la belle-mère de Parker, le fils de la première union de Booth. Brennan a formé des internes qu’elle considère comme ses propres enfants et a un cercle restreint  d’amis très proches. Elle est asociale et veut toujours avoir raison, même en allant faire face à des criminels. Sa fille âgée de 5 ans a l’habitude de voir des squelettes à la maison et n’est pas traumatisée par la vue d’un cadavre en décomposition.

ScreenShot3344

8. Fuller House (sitcom)

Cette série qui date de 2016 est liée à une série plus ancienne de 1987 « Full House ». Dans Fuller House, on découvre D.J et Stéphanie, deux sœurs ayant été élevées par trois pères (le père, l’oncle et l’ami), ainsi que leur amie d’enfance, Kimmy. 29 ans plus tard, tout le monde a vieilli. Les fillettes sont devenues grandes, leurs pères les regardent du même angle père-fille et D.J a trois garçons orphelins. Pour l’aider à les élever, sa copine Kimmy emménage chez elle avec sa fille Ramona. Quant à Stéphanie, elle n’hésite pas à abandonner sa carrière pour sa sœur. D.J, Kimmy et Stéphanie se comportent comme des sœurs, il en est de même pour les 3 garçons et Ramona. Kimmy est la meilleure amie de D.J mais a eu toujours des rapports conflictuels avec Stéphanie. D.J a hérité de la sagesse et du toc de son père, Stéphanie a hérité la passion musicale et l’amour du poulet de son oncle Jesse et le petit Jackson, le fils aîné de D.J, ressemble physiquement à son père (côté cheveux !) et a hérité le goût des sensations fortes de son père et de son oncle Jesse. D’ailleurs Jackson n’hésite pas à fuguer pour un conseil de son oncle Jesse sur les filles et adopte la même attitude cool, irresponsable et indépendante que lui. Stéphanie et Kimmy ont hérité le fait de se sacrifier pour les personnes qu’elles aiment, à l’image de l’oncle Jesse et de son ami Joey.

Et vous ? Avez-vous remarqué des familles bizarres dans d’autres séries ?

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Des séries télé qui auraient dû se terminer bien avant!

watchmania444SERIESLONGUEStryhfg10

Des séries télé qui auraient dû se terminer bien avant, il y’en a un sacré paquet ! Je vais donner quelques exemples de séries ayant connu un succès qui a poussé leurs producteurs à les prolonger au détriment de la qualité.

Ally Mc Beal (5 saisons) : belle série ayant eu une magnifique saison 1. Elle aurait dû s’arrêter avec la fin de la saison 1 car la qualité, l’humour, le début et la fin ainsi que les personnages ont été tous respectés. La suite n’est que du remplissage et du déjà vu !

Bones (9 saisons, toujours en cours) : Bones a eu son heure de gloire avec l’évolution spectaculaire de ses personnages le long des 3 premières saisons, avec le bouquet final de l’affaire Gormogon. La suite, même si j’éprouve toujours de l’intérêt, est moins « croustillante » que les 3 premières saisons.

House MD (8 saisons) : sacrée série ! mais même si j’ai toujours avoué que j’adorais toutes ses saisons, je trouve objectivement que la série aurait dû s’arrêter à la 4ème saison et son magnifique final si incomparable. L’épuisement de la série commence depuis la saison 5, et la saison 8 sauve les meubles. Je pense que House a eu son heure de gloire surtout dans les 4 premières saisons !

Urgences (15 saisons) : la série médicale des années 90 qui a fait fureur ! La longévité de la série est due aux producteurs et aux fans. Dans ses débuts, la série avait un couple central Ross – Hathaway qui formait LE couple des Urgences ainsi que les autres personnages originaux comme Greene et Carter. La série aurait due s’arrêter dans sa 5ème saison avec le départ de Ross, mais non : on écrit des scénarios foireux pour le personnage de Hathaway qui finit par partir dans la saison 6, tel ou telle couche à gauche et à droite, et à chaque saison des originaux partent jusqu’à ce qu’il ne reste plus que Carter, qui part à la saison 11. Les scénarios répétitifs, trop de nouveaux membres, le manque d’originalité scénaristique et des personnages charismatiques. On aurait pu éviter une telle hémorragie si on avait arrêté la série plus tôt, même à la fin de la saison 2 qui a eu le record d’audience historique jamais réalisé par une série avec le fameux 2×07.

X-Files (9 saisons) : apparue dans les années 90, cette série mythique marqua tous les esprits avec ses enquêtes farfelues et les agents Mulder et Scully. Certains fans pensent que la série aurait dû s’arrêter à la saison 5, je trouve de mon côté qu’elle aurait pu s’arrêter avec la saison 7 et sa fin mémorable.

CSI : Las Vegas (14 saisons, toujours en cours) : j’étais clair depuis toujours concernant Les Experts. Une série mythique certes, mais qui aurait dû s’arrêter avec le départ de Grissom dans la saison 9, ou à la fin de la saison 9 au moins. Au lieu de cela, on est entrain de tourner la saison 15 déjà…

CSI : Miami (10 saisons) : cette série aurait eu comme fin parfaite la saison 7 ! on assiste à une saison 8 plutôt médiocre, une saison 9 vague et une saison 10 plutôt moyenne. La fin de la série dans la saison 10 est acceptable, une fin parfaite pour une saison, mais objectivement pas pour toute une série qui a duré une décennie.

Le caméléon (4 saisons) : la première chose qui me vient à l’esprit, c’est d’oublier les films du Caméléon tournés directement après la fin de la 4ème saison. Même si j’adore Le caméléon et j’adore sa 4ème saison, je pense qu’on aurait pu clore l’histoire du caméléon avec le final de fous de la saison 3. Beaucoup trop de projets, de cachettes, de secrets, de mensonges, les scénaristes devenaient de moins en moins inspirés au fil des saisons. Dommage de gâcher une si belle série avec L’antre du diable comme fin.

Esprits Criminels (9 saisons, toujours en cours) : magnifique série qui garde le plus des originaux possible malgré l’écoulement de presque une décennie. Attachante, cette série qui passe d’un succès à un autre aurait dû se terminer avec la saison 5 et la fin de l’éventreur. Mais l’essoufflement de la série commença dès la saison 6, qui, malgré le passage des années, continue d’attirer le public !

Dead Zone (6 saisons) : je crois que cette série a eu son heure de gloire durant ses 2 premières saisons, car la suite des saisons était répétitive et on termine la série par une saison 6 très décevante.

The mentalist (6 saisons, en cours) : cette série se résume pour moi à sa première saison qui reste la meilleure. Le reste n’est que du remplissage et d’une médiocrité incroyables.

Buffy contre les vampires (7 saisons) : je crois qu’il fallait arrêter la série directement après la mort d’Angel avec le final de la saison 2. Ce fut un épisode très marquant.

FBI : Portés disparus (7 saisons) : Ayant une saison 1 très attirante, les saisons 2 et 3 ne sont pas si mal non plus. La fin de la saison 3 me pousse à dire que la série aurait pu s’arrêter là, car elle commençait à s’essouffler depuis la saison 2. Il y’a des épisodes marquants dans les 7 saisons, mais je dirais que les 3 premières saisons gardent le meilleur de Without a trace.

FreakyLinks (1 saison) : puisque toutes les séries que j’ai sous les yeux passent sur le billard, j’ai estimé qu’il en est de même pour FreakyLinks qui n’a duré qu’une seule saison. Objectivement, si je poursuis le fil conducteur qui tourne autour de Derek et d’Adam, je vais trouver que la vraie fin de FreakyLinks ne se trouve pas dans le 13ème épisode, mais bel et bien dans le 6ème épisode. Le 6ème épisode se croise étrangement avec le pilote et c’est avec lui que se termine l’histoire annoncée au départ (c’est un peu compliqué, je ferais un jour des reviews concernant cette série).

Mutant X (3 saisons) : cette série aurait dû s’arrêter à la fin explosive de la saison 2. La saison 3 n’est que tissée par des histoires sans queue ni tête, trop de remplissage, pas une vraie fin, alors que les deux premières saisons étaient nettement supérieures côté qualité scénaristique et évolution des personnages.

Rex (série germano-autrichienne de 16 saisons, toujours en cours) : cette série du chien policier aurait dû s’arrêter à sa 4ème saison, avec la mort de Moser…mais là c’est devenu archi-long.

Tru Calling (2 saisons) : j’ai adoré les deux saisons, et j’aurais préféré voir les scènes Jack vs Tru dans la saison 1….Bref, si on avait su faire entrer le personnage de Jack plus tôt dans la série, cela nous aurait évité de nous ennuyer parfois devant la saison 1. Mon avis est un peu différent concernant Tru Calling.

John Doe (1 saison) : je me suis ennuyé comme jamais ! cette série aurait dû s’arrêter après l’épisode 1 !! Vive Derrick à côté de cette horreur !!

Siska (série allemande de 11 saisons) : c’est fou ce que j’adorais cette série policière ! après la mort de Siska dans la saison 7, j’ai zappé. Je pense que plusieurs ont boycotté la série…

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dead Zone: Un Happy end mitigé…

Vous avez lu certainement mes précédents articles et surtout la critique de la saison 6. Vous allez me demander: « Oh non pitié, on a marre des scénarios roses! ».

Un point négatif que les fans reprochent en effet à la fin: c’est qu’elle soit un happy end. Et là je me demande après tout ce que Smith a vécu (5 saisons de tristesse et de perte) s’il ne mérite pas un peu de bonheur. Bon, je ne suis pas parmi ceux qui adorent les Happy end mais parfois on se demande quelle sera la logique de la fin.

Vous déconnez? Un 3 ème coma? ça fera vieux jeu. Mais ce qui a rendu ce final assez spécial c’est à la fois le Happy end et l’avenir incertain (Stillson). Donc le futur n’apportera aucun repos, ça c’est sûr pour les Smith-Bannerman.

Il y’a aussi des fans qui n’ont pas supporté le baiser entre Sarah et Stillson (et moi donc!), j’ai trouvé que c’était un surplus, un truc ne servant à rien pour faire avancer l’histoire. Même chose pour le triangle amoureux Stillson-Sarah-Johnny, j’ai trouvé la transition des scénaristes maladroite qui nous affichera une Sarah aux moeurs légères.

Il y’a des fans qui n’ont rien aimé, et dont leurs reviews comportent plus de points négatifs concernant le final. Ils s’attendaient à quoi?

C’était assez intéressant comme final je trouve, et il renvoyait au premier épisode de la saison 6, on revoit Walt dans une des visions de Johnny, et la fin reste ouverte avec le fil rouge symbolisé par Stillson, son ennemi juré Johnny suivi de Sarah et de Junior.

Vos avis sont les bienvenus.

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 25, 2012 dans Dead Zone, Dead Zone: saison 6, Fantastique

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Dead Zone: famille spaghetti!

Bienvenue dans la catégorie des « familles spaghetti » en référence aux plats de spaghetti pleins de sauce, de fromage, de légumes, et Dieu je ne sais quoi ! Je vais me concentrer sur les familles, qui est la sœur de qui, qui est le nouveau frère, qui est le vrai père ou la vraie mère et j’en passe ! Vous voyez le tableau ?

J’ai décidé de commencer par la série Dead Zone, une série qui a pris fin depuis 5 ans. Alors c’est plutôt car j’ai la flemme de commencer par d’autres séries loooool.

Bon, nous avons d’abord John, ou Johnny qui est le héros de la série. C’est un grand blond aux yeux bleus bien comblé, prof de science et qui a une fiancée : Sarah. Vous me suivez ? Ce n’est qu’une introduction.

Après une fête foraine et quelques galipettes avec sa dulcinée,  Johnny la raccompagna jusqu’à la porte puis repris la voiture, mais il fut fauché par un camion qui le laissa dans un coma qui dura 6 ans. Un jour, il se réveilla et découvrit que sa mère Vera qui était amoureuse du révérend Purdy était morte, que Purdy était son tuteur, que sa fiancée s’était mariée à un sheriff du nom de Bannerman, que son ex-fiancée avait accouché depuis 6 ans d’un garçon que son mari lui a donné le prénom de Johnny junior. Ce dernier ignore que son vrai père était « le monsieur à la canne » qui rendait souvent visite aux Bannerman.

Cerise sur le gâteau : Johnny avait des visions depuis qu’il était sorti du coma, mais vu que je me focalise sur les familles, je vais me ficher des amis et des visions voire des enquêtes.

On découvre que Walt le sheriff est un bon mari et un excellent papa, son amour pour Sarah est partagé par Johnny, la pauvre Sarah s’est trouvée amoureuse des deux hommes qui sont passé du statut des rivaux à celui des grands amis. Je n’ai jamais vu un triangle amoureux durer aussi longtemps, 6 saisons quand même!

En grandissant, Johnny junior apprit lors d’une réunion de famille Smith-Bannerman que son papa n’est pas son vrai papa et que Johnny était son vrai père (voir la saison 4). Choqué, le petit Johnny demanda à Johnny comment il allait l’appeler et Johnny lui répondit « Johnny ».

Je continue à explorer cette série en dévoilant qu’en fait, le tuteur Purdy (révérend) savait que Herb Smith, le père de Johnny, n’était pas mort mais bien en vie. Ceux qui étaient au courant de cela étaient menacés de mort. Le père de Johnny était un medium et était exploité par des gens sans scrupules à commencer par Stillson. On assistera à leurs retrouvailles, mais courtes vu que le père de Johnny mourra empoisonné.

Et comme la dernière saison ne comporte que des morts surtout dans son premier et son dernier épisode, on assistera à la mort de Walt.

Johnny proposa à Sarah, enceinte, de déménager avec lui dès le troisième épisode. Ils vivront ensemble sous le même toit même s’ils ne sont pas mariés ou amants (mais les regards torrides en disent long). Sarah accouchera de la fille de Walt, qu’elle nommera Hope. Donc Johnny junior est son demi-frère.

Johnny junior (ou Junior ou même JJ) va hériter  du même don de son père biologique (Johnny) quand il sera brutalisé par Stillson et sa tête cognera le sol. A la fin du dernier épisode, il dira « Papa » à Johnny.  L’axe de la famille et surtout de la lignée paternelle est très important et flagrant dans Dead Zone. Vous êtes superstitieux ? Bah je voulais juste parler de l’accident de Johnny : le 6/6/95 et son coma qui a duré 6 ans. Les chrétiens ont peur d’un certain chiffre : 666 ! Johnny Smith serait-il un ange ou un démon ? On s’en fout. Je ferme la parenthèse !

Toute remarque est la bienvenue !

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 24, 2012 dans Dead Zone, Dead Zone: saison 6, Fantastique

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Bref, j’ai regardé la saison 6 de Dead Zone

Image

Voici donc ma toute première critique post-Dead Zone. Je n’ai jamais écrit une critique à son propos et je n’y ai jamais pensé jusqu’à un certain moment. Pour les fans de cette série, il n’y aura aucun problème de compréhension, mais ceux ne connaissant pas cette série, ça va être difficile !

D’abord, je veux être clair : cette critique portera sur la saison 6, la dernière saison de Dead Zone. Une série de merde, je vous l’accorde, mais qui comportait des choses intéressantes. Bah quoi ? J’ai suivi cette série jusqu’au bout, et je suis à cheval entre un fan et un téléspectateur de M6 jemenfoutiste. Donc j’avoue que j’ai apprécié cette série pour certains critères, car parfois c’est une série qui frôle le fantastique. J’ai regardé cette série il y’a des années, mais je n’ai jamais écrit une seule critique à son propos.

Revenons à nos moutons : la saison 6. J’avoue la concernant que j’ai lu d’abord les réactions des fans américains que j’ai trouvé pour la plupart, mitigées. Cette dernière saison fut diffusée en 2007, après que le network ait refusé une saison supplémentaire.

Le nouveau générique est le meilleur des 3 génériques, il est très court (10 secondes) et les effets/images sont sobres et plaisants aux yeux et aux oreilles ! Note positive pour la saison 6.

Le premier épisode 6×01 « Tragédie » marque un grand tournant avec la mort de Walt, l’incapacité de Johnny à le sauver surtout qu’il avait eu la vision de la mort de son ami toute la journée, ce qui fut un coup dur pour Johnny qui n’informa pas Sarah de la vérité. En réalité, Johnny eut une autre vision de Walt sauvant Purdy des flammes.

Image

Image

On remarque dans cet épisode noir un changement : l’acteur jouant le rôle de Johnny Junior a changé, ou plutôt dirais-je on avait fait appel à un nouvel acteur brun Connor Price pour jouer après la fin du contrat avec l’acteur blond Spencer Achtymichuk.

On aurait pu être plus strict concernant le choix, car l’apparition de Connor Price dans le rôle de Johnny Junior était frappante.

Mais bon, c’était un détail à ne pas négliger quand même ! Dans la saison 6, suite au décès de son père adoptif Walt, Junior commença à avoir des visions mais petites. Il n’informa que Johnny, son père biologique de ce qui lui arrivait. J’ai trouvé qu’on aurait pu faire cela plus tôt…

Image

Au moins, on pouvait dire que Junior avait enfin un poids dans la série ! Le premier épisode était riche en évènements, les duos Purdy-Johnny, Sarah-Johnny, Johnny et son fils, Walt-Johnny, Purdy-Janus….Tous enrichissaient cet épisode déjà marqué par une enquête secrète que seul Walt connaissait et on se demandait de quoi il s’agissait. Mais Walt était déjà mort emportant son secret avec lui. Le corps de Janus gisait auprès du sien.

Image

Image

Ce premier épisode fut intrigant et quand on passe aux épisodes qui le suivent, nada ! Une femme-sheriff aux manières strictes avait pris la place de Walt et en plus, enquêtait sur lui. On saura plus tard qu’elle suspectait l’achat d’un terrain et un compte en banque secret,  le sheriff Turner (c’est le nom de la femme) était têtue comme une mule, très discrète, ne dira pas un mot de plus. Après le premier épisode, le révérend Purdy qui se reprochait la mort de Walt, partit loin du Maine laissant derrière lui Cleaves Mills. Le meilleur ami de Johnny, Bruce, partit loin pour raisons professionnelles.

Image

Bref, ils ont changé tous les acteurs à l’exception d’Anthony M. Hills (Johnny) et de Nicole DeBoer (Sarah). L’acteur jouant le méchant vice-président Stillson n’avait pas changé non plus, mais j’ai remarqué que ses apparitions étaient moins nombreuses qu’autrefois.

Bien entendu, il ne restait que 3 des acteurs originaux, la production a tout changé pour l’énième saison, ce qui était difficile à avaler pour les fans surtout ! La production et les scénaristes avaient décidé de jouer sur l’arc Johnny-Sarah-Stillson et sur l’arc Johnny-Sarah. La suppression de Purdy, Walt et Bruce qui étaient très liés à Johnny était une suppression brutale et scandaleuse car on venait ainsi de tuer la moitié de la série.

Laissez-moi vous dire une chose, si vous n’avez jamais regardé cette série, vous aurez certainement du mal avec les visions et les arcs multiples (c’est une série regorgeant d’arcs, croyez-moi !) voilà pourquoi il faudra la regarder dès le début. Fan ou pas, c’est une série chiante mais comportant plusieurs thèmes intéressants comme la paternité, la folie, l’amour, la mort, l’amitié….Il faudra être dingue pour regarder les 6 saisons, et je les ai regardé ! lol

Passons à autre chose, Walt était un des personnages principaux les plus importants après Johnny, sa mort était brutale et soudaine, et pourtant les épisodes qui suivirent l’épisode 6×01 étaient vraiment nuls, creux et ennuyeux. La veuve qui emménage avec son fils chez Johnny, ceci dit en passant, le tandem Johnny-Sarah vivant sous le même toit formait une sorte de vieux couple et en même temps une sorte d’adolescents timides (si si !)

Il y’a aussi un épisode à propos de Junior qui embrassait une fille pour la première fois, à 12 ans il a fait vite ! cet épisode par exemple est vraiment creux de chez creux..

Mais c’est l’épisode final qui contient la séquence la plus « BERK » c’est quand la veuve s’est jeté entre les bras de Stillson avec un gros « SMAK » sur la bouche ! C’était gnian-gnian…à gerber.

Image

Résumé: Après avoir connu la vérité accidentellement du sheriff, Sarah s’emporta contre Johnny et la tension sexuelle entre les deux baissa d’un cran. Sarah s’éloigna de Johnny qui s’en voulait, et se jeta entre les bras du politicien qui ne demandait pas plus qu’une veuve pour que sa carrière soit propulsée. Et comme je suis un grand romantique, j’aurais préféré ne jamais voir ce baiser et ces biscuits préparés maison : la famille parfaite !

Pour ceux qui connaissent cette fichue série, ils sauront que ma dernière phrase est ironique, surtout avec un palmarès comme celui de Stillson.

Bref, j’ai regardé la saison 6 de Dead Zone jusqu’au dernier épisode : une surprise mais agréable. Après avoir vu deux épisodes dans lesquels figuraient deux amis de Johnny dont Bruce, qui disaient à leur manière un au revoir à la série, c’était au tour du dernier épisode de voir le jour (le 6×13).

Je me demande pourquoi les saisons de Dead Zone comportent un nombre si limité d’épisodes…On finit la série avec le 80ème épisode et on sent que c’est vraiment un épisode de la fin. Des fans avaient dit que la fin était en queue de poisson, pas pour moi. Je trouve que la série est finie sur plusieurs sous-entendus et malgré le fait que l’avenir était incertain, Johnny, Junior et Sarah y feront face. Dans le dernier épisode, Johnny retrouva Purdy après la mort d’une infirmière qui lui avait montré une vision. Le duo Purdy-Johnny donna du rythme à cet épisode final puisque Johnny était à la quête de son père Herb, qu’il croyait mort. Après plusieurs visions, le duo retrouva Herb bien vivant, dans une réplique de sa maison. Il semblait avoir eu un lavage du cerveau puisqu’il croyait que Stillson était son fils John. C’est grâce à une photo de John avec Junior que Herb reconnut enfin son fils Johnny, et que ce dernier eut une vision de Walt qui lui demandait de veiller sur sa famille, car sa vie était menacée par certains qui ne voulaient pas que son enquête avance et qu’il dévoile la vérité à son ami. Herb meurt empoisonné entre les mains de son fils, trop tard…

Image

Image

Image

Image

De son côté, Sarah reçut un coup de fil de Johnny qui lui dévoila certaines choses sur le politicien Stillson sur lequel elle a craqué, et le masque de Stillson tomba en violentant Sarah et Junior qui tomba par terre et reçut un coup sur la tête.

Image

Junior eut une vision d’Armageddon en même temps que son père Johnny, lorsque Stillson le toucha. Sarah envoya Stillson balader en le menaçant de le tuer, et il disparut, laissant la place au trio Johnny-Junior-Sarah au bord d’un lac, plus soudés que jamais. On assiste aussi à Junior qui dit pour la première fois à Johnny : « Papa ». Le trio affronta l’avenir avec le sourire. Johnny récupéra sa famille et en particulier l’amour de sa vie : Sarah.

Image

Image

Image

Image

Bon j’ai tenté de résumer en gros  des choses, même si on se demande où est passé Purdy après la mort de Herb Smith, qui s’est donné tout ce mal pour que ce dernier reste en vie, ce qu’il a pu donner comme info…Le dernier épisode donnait l’impression d’une fin optimiste, aller de l’avant, on peut comprendre que les Bannerman-Smith avaient déjà choisi un camp, celui de la vérité, de l’avenir et de l’optimisme. Il faudra se battre jusqu’au bout, chose qu’ils avaient compris. Bon, ce n’est pas mal comme fin même si je suis contre les Happy end, mais j’admets que la saison 6 n’est pas la meilleure de la série, quel dommage de créer une énième saison pour la plupart creuse et ennuyante, avec quelques épisodes décents en particulier le premier et le dernier.

Surtout, ne demandez jamais pourquoi on peut être fan d’une telle série car les fans risquent de répondre : « C’est compliqué ! » lol. J’ai regardé cette série depuis longtemps mais bon, je prends mon temps pour parler des séries^^.

Voilà, vos avis sont les bienvenus.

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 24, 2012 dans Dead Zone, Dead Zone: saison 6, Fantastique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,