RSS

Archives de Catégorie: Ma catégorie

Le Prophète Mohammad- le film tant attendu!

 

Tout d’abord je tiens à parler de ce film historico-religieux, non seulement car je suis musulman, mais c’est vraiment, un vrai art iranien du haut niveau! Que ce soit niveau musique, chansons, paysages (le film a été tourné dans 2 pays), décors superbes sans parler des effets spéciaux. Moi j’ai la chair de poule et la larme à l’œil alors que je regarde juste des promos. Je ne sais pas quelle serait ma réaction devant le film entier!

D’abord, certains musulmans devraient cesser de dire que c’est un péché car on ne voit l’acteur que de dos avec des plans sur les mains. Tant qu’on ne voit pas le visage je ne vois pas en quoi c’est un tabou!

J’espère qu’un jour je pourrai voir ce film…Car il y a beaucoup de musulmans très curieux de le découvrir et surtout impatients! Bref, MERCI Iran! un magnifique film qui a eu un énorme budget et merci à Majid Majidi. Hâte de le voir, ce film!!

Je vous présente la fiche de ce film:

Trailer: 

Titre: Mohammad rasoul Allah محمد رسول‌الله (Mohammad: le Messager de Dieu/Muhammad: The Messenger of God)

Créateur et directeur: Majid Majidi.

Ecrit par: Majid Majidi et Kambuzia Partovi.

Pays: République Islamique d’Iran.

Type du film: un film religieux.

Langue: le farsi avec des sous-titres selon les pays où le film est diffusé.

Effets spéciaux par: Vittorio Storaro

Durée de la création du film: 7 ans.

Durée tournage: 3 ans.

Lieux du tournage: en 2 pays: l’Afrique du Sud et l’Iran.

Lieux de diffusion: Iran, Irak, Canada, Pologne, Russie, Turquie et la liste est longue.

Lieu du tournage iranien: c’est dans une ville cinématographique près de la ville de Qom où se sont passés la plupart des événements. On a même bâti des répliques exactes de la Mecque et de la Médine de l’époque.

Synopsis: Ce film se concentre sur l’enfance d’un garçon nommé Mohammad, dès sa naissance jusqu’à l’âge de 12 ans. Tout se passe au 6e siècle après J-C.

Sources: le Coran et tous les témoignages de ceux qui ont pu côtoyer le Messager à l’époque.

Acteurs: la liste est longue mais je vais citer quelques-uns: Ali Reza Shoja-NuriMahdi PakdelSareh Bayat

Sortie: 2014.

Diffusion: à partir de 2015.

Photos et vidéos sur instagram: https://www.instagram.com/muhammadmovie/

Musique du film: Ya Mohammad par A.R. Rahman.

Toutes les musiques du fond (en jaune) :

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Dragon ball heroes: un jeu digne d’une série!!

C’est un jeu japonais mais c’est fou le plaisir de retrouver plusieurs personnages et transformations de DBGT et de DBZ. Bonne animation, plein de bastons bref ce que DBS aurait dû devenir…

Ce jeu n’est accessible qu’au Japon. Voici une super vidéo qui le présente:

 

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 14, 2016 dans Général, Ma catégorie, Manga animé

 

Étiquettes : , , , ,

Lumière sur Grandfathered – une comédie qui vaut le détour

screenshot3518

Fiche série

Titre : Grandfathered.

Diffusion : Octobre 2015.

Statut : Annulée en Mai 2016.

Genre : Comédie.

Nombre des saisons : 1.

Nombre d’épisodes : 22.

Durée d’un épisode : 21/22 minutes.

Acteurs : John Stamos, Paget Bewster, Josh Peck, Christina Milion, Ravi Patel, Kelly Jenrette.

Producteurs exécutifs : Josh Koch, John Stamos, Dan Fogelman & Danny Chun.

Producteur : Justin McEwen.

Créateur : Danny Chun.

Chaîne : Co-production Fox-ABC.

Pays : USA.

Synopsis : La vie de Jimmy Martino, un célibataire endurci qui multiplie les conquêtes, est chamboulée lorsqu’il apprend par la même occasion qu’il est père et grand-père !

Note personnelle/Critique :

Cette  série n’est pas une sitcom, mais bien une comédie. J’ai lu le synopsis et je me suis dit « pourquoi pas ? » et j’ai regardé la série en 24h seulement !

Dans cette série, tout tourne autour de Jimmy, un narcissique et vaniteux de première et un dragueur quinquagénaire riche, dirigeant son propre restaurant pour les riches, les VIP et les célébrités. Son but est toujours d’avoir une bonne carrière et d’être le plus beau et chic. Il demande souvent conseil à ses cuisiniers et à son bras droit, son employée – secrétaire & multitâches.

On a su doser en humour et en légèreté cette série qui surpasse Fuller House en humour, le script n’est pas phénoménal mais il est acceptable, et au fil des épisodes on sent que la relation père-fils est très mise en lumière que celle du grand-père avec sa petite fille. En même temps, on découvre que Jimmy, ce quinquagénaire superficiel s’est rapproché de son ex petite-amie simultanément avec son fils qui reconquit le cœur de la mère de son enfant.

Cette série qui se veut « familiale » a toutes les caractéristiques d’une série pour les adultes, ce qui donne un nouveau type de séries familiales complètement différent du type du type concentré sur les enfants, genre Full House.

Le titre « Grandfathered » nous fait penser à un grand-père cool, mais la plupart du temps on remarque le développement d’une relation père-fils même s’il est un grand-père très protecteur. Alors, titre judicieux ou non ?

Côté noirceur, Grandfathered en a plusieurs côtés : son ex qui lui cache l’existence de son fils pendant 25 ans et ainsi celle de sa petite-fille. Un autre côté sombre c’est  la solitude dont souffre Jimmy dans sa vie. Il finit la série seul et triste dans une foule très joyeuse, après avoir attendu l’amour de sa vie (son ex petite-amie) sans qu’elle vienne car elle a découvert qu’il lui a menti. Mais le moment le plus noir reste l’hommage qu’il a rendu à son père décédé face à des inconnus : « je voulais qu’il sache que j’ai maintenant une famille » dit-il ému (son père est décédé le jour de l’anniversaire de Jimmy). Jimmy est quelqu’un qui n’a jamais eu de relation sérieuse avec les femmes et à part sa préoccupation de sa petite personne, c’est un grand mythomane.

Concernant mon coup de gueule que j’ai laissé pour la fin, il s’adresse à la Fox et uniquement à la Fox ! Oui, cette série aurait dû avoir un bon seriesfinale car on a une demande en mariage et un rapprochement entre les grands-parents, mais les scénaristes ont préféré laisser la suite à une future saison 2 qui ne verra jamais le jour car la Fox a annulé la série avec plusieurs nouvelles séries. Personnellement, depuis l’annulation de FreakyLinks par la Fox en 2001 (on voulait l’annuler au bout de 5 épisodes au départ !) je ne suis plus enthousiaste concernant la Fox. Mais on aurait dû donner une deuxième chance à Grandfathered qui termine son unique saison par le regard triste et perdu de Jimmy. Et franchement, je n’aime pas qu’on ne termine pas une série plus prometteuse que la daube de Fuller House (bizarrement renouvelée pour une 2ème saison !)

J’appelle maintenant le dernier épisode « seriesfinale » alors qu’il n’a pas les caractéristiques d’une conclusion de série, mais d’une saison du chat et de la souris qui se termine bien pour un couple et mal pour un autre.

Serait-ce à cause des audiences ? Pourtant, selon le site deadline Grandfathered a des audiences « un peu plus fortes » que The Grinder, une comédie annulée dès sa première saison aussi et qui a pourtant récolté un nombre impressionnant de reviews pour une nouvelle série !

Serait-ce à cause de la qualité ? de la quantité ? Côté qualité on a assisté à l’annulation de plusieurs bonnes séries sans la moindre explication. Pour la quantité, 22 épisodes de Grandfathered c’est déjà un sacré service !

Grandfathered est une série qui a failli être renouvelée, mais tout optimisme est perdu face à l’annulation.

Huée par les fans des séries annulées, la Fox devrait revoir ses décisions honteuses. J’aurais préféré une autre saison de Grandfathered, le bachelor moderne !

Notes diverses :

-Cette série est disponible en VOSTFR et en VF.

-The Ginder, Bordertown et Cooper Barrett ont été annulées avec Grandfathered. Toutes ces séries n’avaient qu’une seule saison. La Fox les a toutes annulées.

-Savez-vous que Grandfathered est  la 3ème série familiale de John Stamos ?

-Les références aux autres séries et films sont multiples ! ainsi on peut citer l’exemple de Vanessa éventrant des tambours avec un cutter en hurlant à un des musiciens « tu veux quoi ? Game of Thrones ? » et pour ne citer qu’un 2ème exemple, on a  Jimmy disant à Sara (ex petite amie interprétée par Paget Brewster) qu’elle est une nana « badass » comme dans Esprits Criminels, joli clin d’œil au rôle de Brewster dans Esprits Criminels, après leur « enquête » à propos de qui a mordu leur petite-fille !

screenshot3528

Voilà ! merci de votre lecture et j’espère que vous découvrirez un jour cette série car elle vaut le détour !

 

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 8, 2016 dans Général, Ma catégorie

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le retour de Paget Brewster dans Esprits Criminels

ScreenShot3494

Après avoir viré l’acteur principal Thomas Gibson de la série Esprits Criminels pendant cet été, les réactions hostiles des fans de la série ont poussé Esprits Criminels à prendre la plus ridicule et la plus lamentable des décisions: faire revenir Paget Brewster (alias Emily Prentiss) comme actrice principale.

Cette dernière, rappelons-le, est apparue de la saison 2 à la saison 7 où son personnage a fait ses adieux, mais elle revenait en tant que guest pour quelques épisodes pendant les 4 ans qui ont suivi sont départ. Elle est apparue dans un seul épisode de la saison 11 par exemple, juste après le départ de l’acteur Shemar Moore.

La productrice exécutive Erica Messer ne cacha pas son enthousiasme avec le retour de Brewster.

Rappelons que deux jours avant qu’on  vire Thomas Gibson, on a fait passer l’actrice Aisha Tyler (Dr. Tara Lewis) du statut de l’actrice secondaire à celui de l’actrice principale.

La saison 12 d’Esprits Criminels/Criminal Minds sera diffusée à partir du 28/9/2016 sur CBS. Le retour de Brewster sera à partir du 12 Octobre.

Source: EW

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Les familles les plus marquantes dans les séries et les films

Parlons donc des familles dont la composition loufoque vous a frappé. Dans certaines séries ou dans certains films, des familles étaient plus distinguées que d’autres !

J’ai fait un petit classement de 6 séries et 2 films, en excluant les soaps opéra car ce serait plus fou !

De tous les films, c’est Terminator : Genisys le petit dernier de la franchise Terminator qui arrive en tête du classement.

ScreenShot3330

1. Terminator : Genisys (film d’action)

Ce film datant de 2015 se concentre sur le personnage de Kyle Reese, un soldat de l’an 2029 envoyé en 1984 par son fils John, plus âgé que lui, pour assurer la protection de sa mère Sarah. Mais Kyle découvre en 1984 que le robot Terminator avait élevé Sarah comme un vrai père, et elle l’appelle même « papy ». Ayant décidé d’aller en l’an 2017, Kyle et Sarah tombent sur leur futur fils John qui avait essayé de les tuer puisqu’il était devenu maléfique, puis Kyle tombe sur lui-même âgé de 12 ans à qui il fait mémoriser un message pour le futur. Plus tard, Kyle, Sarah et le Terminator tuèrent le fiston maléfique et le Terminator survit d’une manière étrange à une méga-explosion. A la fin, Kyle et Sarah décidèrent d’entamer une relation amoureuse et Kyle commença à appeler le Terminator « papy » lui aussi. A noter que John appelait le Terminator « grand-père »  et que John était plus âgé que son père de 20 ans, mais on ne se pose jamais de questions puisque c’est un film du Terminator !

ScreenShot3340

2. Le caméléon (série d’action et d’aventure)

Cette série de 1996 se distingue par les rapports familiaux insolites et compliqués. Ainsi, nous avons Jarod, enlevé par l’organisation du Centre et qui fut confié à Sydney, un psychiatre, durant 30 ans. Une relation père-fils s’était développée entre Jarod et Sydney, mais en dehors du Centre, Jarod découvre que ses vrais parents ne sont pas morts et qu’il avait même un frère et une sœur. Jarod découvre qu’il avait un clone et le père de Jarod s’enfuit avec le clone pour devenir son père. Mademoiselle Parker, pourchassant Jarod toute sa vie, avait eu toujours une relation compliquée avec lui depuis leur enfance dans le Centre. Parker est la réplique exacte de sa mère décédée, Catherine, tuée par M. Reines le docteur sinistre qui s’est avéré le père biologique de Mlle Parker (et donc M. Parker n’était pas son père mais son oncle). Cette dernière découvre qu’elle a même un frère jumeau tueur en série, M. Lyle. Mais la plus grande découverte par Mlle Parker fut de savoir que sa mère Catherine attendait un enfant du père de Jarod avant de mourir. Ensemble, Jarod et Mlle Parker découvrent que leur demi-frère était vivant et ressemblait beaucoup à sa mère Catherine côté instinct. Après la fin de la série et dans le dernier film « L’antre du diable » Mlle Parker et Jarod entament une relation amoureuse avant de revenir au jeu du chat et de la souris. Vous avez aimé ce plat spaghetti ? Moi aussi lol.

ScreenShot3339

3. X-Files (série de science-fiction et du paranormal)

Ce mythe des années 90 se caractérise par la complexité de ses personnages et de leurs rapports familiaux bizarres, et je vais parler de Mulder et de Scully car on risque d’entrer en asile en essayant de comprendre leurs compositions familiales. Je commence par Mulder, qui veut croire en l’impossible. Il a vécu une expérience traumatisante à l’âge de 12 ans quand il assiste à l’enlèvement de sa petite sœur Samantha par des aliens. Il reverra sa sœur plus tard, multipliée par dizaines, découvrira que son père n’était pas son vrai père et que sa conception est due aux rapports entre sa mère et le fumeur, son ennemi juré. Remercions les scénaristes !

Il découvrit plus tard que sa sœur était morte à l’âge de 14 ans après avoir vécu sa captivité dans une base américaine, Mulder perdit aussi son père. Plus tard, Mulder entama une relation de plus en plus profonde et personnelle avec sa co-équipière Scully. Cette dernière eut son lot familial avec sa sœur tuée mystérieusement et son père mort. Dans la saison 10, on découvre qu’elle a un frère, Charlie, et que sa mère était morte après avoir parlé à son fils.

Retour aux saisons 8, 9 et 10 dans lesquelles on découvre Scully enceinte mais on ne saura jamais qui est le père. Mais les réactions de Mulder et Scully montrent que William était leur fils. Les scénaristes étaient restés évasifs à propos de la conception de William. Scully découvre dans la saison 9 que son fils était un alien puisqu’elle avait un ADN extraterrestre. Pour le protéger, Scully dû l’abandonner à de braves gens. Dans la saison 10, on découvre à quel point William manque beaucoup à ses parents et qu’il était le seul espoir de sauver son père, Mulder. Durant les saisons 2, 7 et 10 Mulder et Scully furent enlevés par des extraterrestres ce qui les a davantage rapprochés pour devenir aussi dingue l’un que l’autre.

ScreenShot3337

4. Terminator 2 (film d’action)

Ce film d’action de 1991 est le meilleur de la franchise Terminator, et il se caractérise par une famille pas comme les autres. John, un enfant turbulent de 10 ans est placé dans une famille d’accueil, il a failli être tué par un T-1000 mais le Terminator (envoyé par lui-même 35 ans plus tard) le sauva. Une relation affectueuse commença entre les deux et John décida de faire sortir sa mère d’un hôpital psychiatrique. Après l’évasion, le trio prépara un assaut contre cyberdine, et pendant qu’ils échafaudaient leurs plans, la mère remarqua que le Terminator était le père idéal qui fallait à son fils pour que ce dernier devienne un grand chef militaire. Après l’explosion de cyberdine et la mort du T-1000, le Terminator demanda à Sarah de le tuer et fit ses adieux à elle et à John.

Les parents adoptifs de John ont été tués par le T-1000.

ScreenShot3343

5. Dead Zone (inclassable-entre drame et fantastique)

Une série du début des années 2000 mais dont le ménage à trois fut sa marque spéciale !

Centrée sur John  Smith, la série nous offre une  vue certes moins folle que celle des films et des séries que j’ai évoqués, mais les rapports sont restés très complexes durant 6 saisons.

John était un prof de biologie qui avait une fiancée : Sarah, son amie d’enfance, dont il est fou amoureux. En 1995, il eut un grave accident qui le laissa comateux durant 6 ans. Sortit du coma, John découvre que sa fiancée était mariée à un sheriff et qu’elle avait un fils de John mais le petit ne le savait pas. Très vite, une sorte d’amitié fusionnelle se développa entre le sheriff et John malgré leur rivalité. John faisait partie de la famille du sheriff et leur était plus proche qu’un simple ami de la famille. Finalement, le fils apprit qu’il avait deux pères. Malgré les années, John resta proche de Sarah (tellement proches jusqu’à l’adultère !) et après la mort du sheriff, il prit soin de ramener toute la famille chez lui pour s’en occuper comme le fut la dernière volonté du sheriff,  jusqu’à l’accouchement de Sarah de Hope, la fille du sheriff. Durant la dernière saison, le fils de John commença à lui ressembler surtout à cause de la zone morte. Dans le dernier épisode, il finit par appeler John « papa ».

John a perdu ses parents (son père a été empoisonné).

6. ER/Urgences (série médicale)

J’ai dû choisir deux familles parmi les nombreuses familles dans la série, pour un côté plus insolite ou plus touchant. A ce propos, j’ai choisi la famille d’Abby Lockhart et celle de Tony Gates.

*La famille d’Abby Lockhart :

ScreenShot3338

Abby est la fille d’une femme bipolaire, dont la maladie a affecté énormément l’enfance et la jeunesse de ses enfants. Plus tard, elle fit face à la tentative de suicide de sa mère, du rejet de son frère car il a découvert qu’il était atteint par la même maladie, et pour combler le tout, le père de cette magnifique famille les a abandonnés à leur sort. Abby rejette à son tour son père qui tenta de revenir dans sa vie. Abby avait entretenu une relation complexe avec Luka Kovac, et cette relation déboucha sur une relation plus sérieuse entre les deux, après le départ de Carter, le grand rival de Luka. Abby tomba enceinte mais à cause d’une fusillade, elle tomba et accoucha d’un garçon prématuré qui survit miraculeusement. Malheureusement, Abby ne pourra plus avoir d’enfants après ce qu’elle a subi aux urgences. Elle se maria par la suite avec Luka mais fit une rechute en devenant alcoolique, en trompant son mari et en mettant son fils en danger (et son mariage avec). Abby suivit une cure de désintoxication puis on la vit quitter les urgences avec Luka et Jo vers Boston.

*La famille de Tony Gates :

ScreenShot3159

Tony Gates est un brillant médecin irresponsable ayant eu une enfance dure. Enfant battu par son père pompier, alcoolique et mythomane, Tony devint un adulte ayant des problèmes avec l’autorité. Sa mère était morte. C’est également un homme dyslexique et ayant du mal à avoir une relation sérieuse avec qui que ce soit. Il était militaire-parachutiste et fut traumatisé par la guerre jusqu’à vider toutes ses peurs dans les verres et la drogue. L’enfant terrible des urgences se révèle être fidèle à  la promesse qu’il a faite à son meilleur ami, militaire aussi, qui était de s’occuper de sa femme Meg et de sa fille Sarah qui avait à l’époque 2 ans. Tony s’en veut car il pense que c’est de sa faute si son ami s’est shooté jusqu’à la mort abandonné par tous. Tony est un personnage très paradoxal, car il peut se montrer irresponsable et sans aucune attache mais des fois il devient sérieux et très protecteur avec Sarah. Il forme avec Meg et Sarah une famille bizarre car il est considéré comme un ami mais en même temps il couche avec Meg et a des rapports paternels avec Sarah. Plus tard, Meg lui dévoila son amour mais Tony ne l’aimait pas comme elle voulait, alors elle le menaça de ne plus voir Sarah ce qui mit Tony en rage folle. Meg se suicida laissant derrière elle une fillette orpheline qui n’avait plus que Tony comme repère.  Ce dernier retrouva son père ivre mort et le ramena chez lui mais ne contrôla pas sa colère quand il sut que son père buvait de l’alcool en mettant la vie de Sarah en danger et il battit son père après que ce dernier l’avait frappé. Les grands-parents de Sarah décidèrent de la garder au grand désespoir de Tony. Mais à cause des fugues de Sarah et de sa forte tête, ses grands-parents ne pouvaient plus la contrôler et durent la donner à Tony. Ce dernier la considérait comme sa propre fille et elle le considérait comme un père, comme si toutes les épreuves les ont rapprochés. Tony eut plusieurs relations amoureuses mais la plus sérieuse fut avec l’infirmière Sam Taggart qui emménagea avec son fils Alex chez Tony et Sarah pour former une sorte de « notre belle-famille ». Après des conneries et des erreurs qui avaient éloigné Sam et Alex de Tony et Sarah, Sam et Tony restèrent amoureux jusqu’à la fin de la série où ils entrevoient de continuer leur histoire d’amour.

ScreenShot3341

7. Bones (série policière)

Dans la série Bones il n’y a qu’une seule famille un peu dingue, c’est celle du dr. Temperance Brennan. Brennan est une brillante anthropologue judiciaire au passé noir. Alors qu’elle n’était qu’un bébé, ses parents qui échappaient à la police changèrent de nom et tous les prénoms. Le véritable prénom de Temperance est Jo. Bref, à l’âge de 15 ans, Brennan et son frère aîné Ross découvrent que leurs parents les avaient abandonnés. Ne sachant pas comment s’occuper de sa sœur mineure, Ross s’enfuit abandonnant sa sœur aux familles d’accueil.  Ross est le beau-père de deux fillettes dont l’une est malade, et a fait de la prison. Lorsqu’elle rencontra son père pour la 1ère fois, Brennan l’envoya en prison. Max (le père de Brennan) a des bases scientifiques, c’est un tueur et un fugitif. Plus tard, Brennan n’hésite pas à lui confier sa vie ou celle de ses enfants dès qu’elle a des problèmes. Brennan s’est mariée à Booth et eurent 2 enfants. Elle est la belle-mère de Parker, le fils de la première union de Booth. Brennan a formé des internes qu’elle considère comme ses propres enfants et a un cercle restreint  d’amis très proches. Elle est asociale et veut toujours avoir raison, même en allant faire face à des criminels. Sa fille âgée de 5 ans a l’habitude de voir des squelettes à la maison et n’est pas traumatisée par la vue d’un cadavre en décomposition.

ScreenShot3344

8. Fuller House (sitcom)

Cette série qui date de 2016 est liée à une série plus ancienne de 1987 « Full House ». Dans Fuller House, on découvre D.J et Stéphanie, deux sœurs ayant été élevées par trois pères (le père, l’oncle et l’ami), ainsi que leur amie d’enfance, Kimmy. 29 ans plus tard, tout le monde a vieilli. Les fillettes sont devenues grandes, leurs pères les regardent du même angle père-fille et D.J a trois garçons orphelins. Pour l’aider à les élever, sa copine Kimmy emménage chez elle avec sa fille Ramona. Quant à Stéphanie, elle n’hésite pas à abandonner sa carrière pour sa sœur. D.J, Kimmy et Stéphanie se comportent comme des sœurs, il en est de même pour les 3 garçons et Ramona. Kimmy est la meilleure amie de D.J mais a eu toujours des rapports conflictuels avec Stéphanie. D.J a hérité de la sagesse et du toc de son père, Stéphanie a hérité la passion musicale et l’amour du poulet de son oncle Jesse et le petit Jackson, le fils aîné de D.J, ressemble physiquement à son père (côté cheveux !) et a hérité le goût des sensations fortes de son père et de son oncle Jesse. D’ailleurs Jackson n’hésite pas à fuguer pour un conseil de son oncle Jesse sur les filles et adopte la même attitude cool, irresponsable et indépendante que lui. Stéphanie et Kimmy ont hérité le fait de se sacrifier pour les personnes qu’elles aiment, à l’image de l’oncle Jesse et de son ami Joey.

Et vous ? Avez-vous remarqué des familles bizarres dans d’autres séries ?

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le sourire du jour avec X-Files!

 
Poster un commentaire

Publié par le août 10, 2016 dans Général, Ma catégorie, X-Files

 

Étiquettes : , , , ,

Fuller House – Fiche et critique d’un spin-off

ScreenShot3305

Fiche série :

Titre : Fuller House

Année de préparation : 2014

Année de tournage : 2015

Date de diffusion : 26 Février 2016

Nombre de saisons : 1 (renouvelée pour une saison 2)

Nombre d’épisodes : 13

Genre de série : sitcom

Type de série : spin-off de la série-mère Full House (1987-1995)

Chaîne : Netflix

Créateur : Jeff Franklin

Producteurs exécutifs : Jeff Franklin, Thomas L. Miller et Robert L.Boyett

Producteur : John Stamos

Pays : USA

Statut : en cours.

Acteurs principaux :

Candace Cameron Bure, Jodie Sweetin, Andrea Barber, Michael Campion, Elias Harger, Soni Nicole Bringas, Dashiell et Fox Messitt

Générique : « Everywhere You Look »

Synopsis :

Cette série dérivée se veut comme suite de la série-mère Full House (connue sous  La fête à la maison). Nous retrouvons presque tous les acteurs de Full House dans Fuller House (les sœurs Olsen ont refusé de participer) qui, après 29 ans du pilote de Full House, ont tous pris un coup de vieux. Dans la petite nouvelle série, l’oncle Jesse Katsopolis est présent mais en tant que personnage secondaire, cédant la place n°1 à D.J Tanner-Fuller, qui est devenue une veuve débordée par ses 3 garçons et son boulot de vétérinaire. D.J fut le miroir de son père (veuf débordé par ses 3 filles et son boulot) et fut rejointe par sa sœur Stéphanie, une DJ mondialement connue, musicienne compositrice et chanteuse (c’est la seule ayant suivi les traces de son oncle Jesse) et par son amie d’enfance Kimmy Gibblert, la mère d’une fille adolescente (Kimmy remplace en quelques sortes le rôle de Joey). Ayant fait un tel sacrifice en quittant leurs carrières et leurs maisons, Stéphanie et Kimmy viennent en aide à D.J pour élever ses fils dans la même maison où jadis, Jesse et Joey étaient venus en aide à Danny, pour élever ses 3 filles D.J, Stéphanie et Michelle (cette dernière est absente de la série Fuller House à cause du refus des sœurs Olsen mais les producteurs gardent espoir).

Critique personnelle :

Je m’excuse d’avance si je vais être impitoyable dans ma critique, mais je le fais par l’amour d’un fan déçu. J’ai regardé Full House et Fuller House en 9 jours, ce qui fait au total 9 saisons ! mais quand les séries sont regardées par un nouvel angle, ça donne autre chose. J’étais entrain de regarder la saison 8 de Full House (magnifique série que je vous conseille de regarder !) quand j’ai entendu parler des critiques de Fuller House, mais je me disais qu’il fallait découvrir cette série par soi-même pour avoir sa propre idée. C’était la meilleure décision que j’ai prise !

-Dieu merci, John Stamos (oncle Jesse), Bob Saget (Danny) et Dave Coulier (Joey) sont là même en interprétant des personnages secondaires!

-Fuller House est une série déraillée du chemin familial hilarant et touchant qu’a tracé la série-mère Full House.

-Au lieu de se concentrer sur les enfants avec des sujets simples comme la série-mère, Fuller House est une série dérivée qui se concentre sur le sexe, l’alcool, les adultes et des références à la politique.

-Après l’épisode 1 plein de nostalgie, c’est la décadence totale. On se rend compte de la bassesse du script et à quel point il est pauvre. Les personnages sont méconnaissables : ainsi, le personnage de D.J se réduit à une veuve aux mœurs légères, un personnage complètement ennuyeux et fade. De plus, le personnage de Kimmy Gibblert est devenu si plat qu’on se demande si ces personnages élèvent vraiment des enfants. Pourtant, les acteurs et actrices jouent très bien, mais les textes sont affreux et ne font pas rire pour une sitcom.

Autre exemple : Jesse Katsopolis répète dans deux épisodes différents la même phrase, les scénaristes ne bossent pas sérieusement !

-Où est passée l’innocence des enfants au fait ? Dans la série-mère on s’intéresse à ce qu’ils font à l’école, leurs souvenirs, leurs questions….Dans cette série dérivée on assiste dès la première saison à un enfant de 13 ans qui fonce sur la première fille, son petit frère qui n’a que 7 ans fait des allusions sexuelles et politiques, et dans tout ce bazar la petite hispanique Ramona et le bébé sont complètement exclus de la famille, ils sont là sans l’être.

-Observons Max, le personnage du frère cadet qui a 7 ans. L’acteur surjoue son rôle avec trop de fausses gestuelles etc. Il y’a un cruel manque de naturel chez l’acteur qui vous tape sur les nerfs au lieu de vous faire rire avec ses phrases idiotes écrites par des scénaristes écervelés.

-Pourquoi s’entêter à attendre Ashley ou Mary-Kate Olsen ? C’est vrai que Michelle était un personnage interprété par les jumelles dès leurs 6 mois, et Michelle est un personnage qui fut toujours le centre de l’attention contrairement à Tommy jr. Autant recruter une nouvelle actrice blonde pour interpréter Michelle, même si ça va paraître bizarre.

-Dès le début de Full House, une relation très spéciale s’était établie entre Michelle et son oncle Jesse. Ce genre de relation est introuvable dans Fuller House.

-Cette série manque de fraîcheur, d’humour, le script n’est pas top.

-Côté personnages, vous voyez la catastrophe, mais le pire c’est que les scénaristes copient des scénarios complets de l’ancienne série. Un exemple ? Dans le season finale de la saison 1 de Fuller House, Kimmy n’arrive pas à dire « je le veux » devant son futur époux, à l’image exacte de Becky face à Jesse à la fin de la saison 2 de Full House. J’ai aimé le clin d’œil avec la présence des mariés renouvelant leurs vœux pour la 25ème année déjà !

-Fuller House est une série que comprennent surtout les fans de Full House. L’idée de ramener Full House sous une « nouvelle » forme est osée, et même une bonne idée. Sauf que le public réclame de la qualité, pas une pâle copie d’une série à succès dans les années 80/90, pas d’un bouton d’enregistrement de rires devant une scène qui ne fait pas rire. De grâce, sauvez les meubles dans la 2ème saison car ce sont les personnages secondaires qui ont sauvé la saison 1 !!!

-Le seul personnage principal qui m’intéresse reste celui de Stéphanie, et si les scénaristes sauront comment le développer alors je tirerai mon chapeau.

-A l’exception de quelques scènes et répliques rigolotes dans quelques épisodes, cette série se place en dessous de la moyenne. Néanmoins, je lui accorde une 2ème chance.

 

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,