RSS

Archives de Tag: famille

Bones: ce que je retiens en 5 points!

bones121b6922022d_103802919_o2

169117tumblroco7nimfnh1qfqvx0o1500

Bones touche à sa fin, et les hommages des fans à la série qui fête ses 12 ans ne cessent pas : vidéos, fanvids, reviews, interviews, photos et j’en passe.

Il ne reste que 4 semaines pour l’adieu définitif de la série qui a marqué les esprits. Pour ma part, je ne savais pas que Bones existait ! On m’en a parlé en décrivant « une série d’action et d’horreur » et c’est au début de 2007 que j’ai rejoins la place de fan, rapidement conquis dès le premier épisode que j’ai regardé à l’époque, par l’humour fou dans la série, le casting super, les dialogues fous et le scénario qui mélange originalité (la seule série à propos des os humains ainsi que Buck & Wanda) et ressemblance avec d’autres séries (X-Files, CSI, Criminal Minds, soaps…)

Les fans parlent la plupart de couples avec lesquels la série affirmait son côté soap, pour ma part j’ai toujours placé ça comme second degré (les couples, les familles, les histoires d’amour et blablabla). Le côté humoristique et policier martelé de science, c’est ce que je préfère dans Bones. Mais ce qui est curieux, c’est que les couples avaient tous un rôle dynamique indéniable ce qui est un plus pour la série.

Ça fait 10 ans que je regarde la série et plusieurs choses et personnages me manqueront.

1.Les chaussettes rayées, la ceinture spéciale, le casque de bière, le décor du bureau de Booth, plein de trucs concernant Brennan aussi comme son jargon incompréhensible (enfin, j’ai appris quelques mots XD), les tabliers gris des internes, les bleus du travail, l’institut Jefferson, la barbe de Hodgins et ses explications à propos des complots, les expériences folles du roi du labo, les trouvailles des squelettes, les sandwiches d’Aubrey, l’Angelator, les insectes, les os…

screenshot4332

2.Niveau personnages, ceux qui me manqueront le plus sont : Brennan l’éternelle génie des os, Booth le brave et fou agent du FBI, Hodgins le personnage le plus loufoque de la série, Caroline la juge et amie de Booth, Sweets le psy et Daisy l’enthousiaste le couple le plus fou de la série, Max Keenan le père protecteur de Brennan, Aubrey l’agent affamé et bizarre, Camille la patronne cool, Dr Fisher l’interne dépressif, Zack le génie au côté sombre, Karen Delphs la psychologue folle, et bien entendu Buck et Wanda le couple badass qu’interprètent Booth et Brennan pour être sous couverture dans une enquête.

3.Niveau scènes inoubliables, celles qui m’ont marqué : Brennan et Hodgins enterrés vivants, Brennan qui sort un crâne humain dans un aéroport, Booth, Brennan et Aubrey en train de se battre sous couverture dans un saloon avec d’autres gars, le mariage de Booth et de Brennan, la proposition du mariage de Hodgins à Angela en prison, Aubrey et Hodgins inconscients dans leur sang au milieu des morts, la mort de Sweets, toute l’équipe qui mange en parlant des cadavres, le halloween de la saison 3 avec des déguisements très spéciaux, la mort de Max Keenan, les femmes de la série en train de se saouler habillées en cow-woman, la naissance de Seeley Lance, toutes les expériences scientifiques de Hodgins, la maladie d’Arastoo, le rêve de Booth à la fin de la saison 4, la reconstruction faciale de la mère de Brennan, les méthodes variées pour nettoyer et protéger les os, Brennan dans un sac en train de se battre contre une criminelle dans un avion qui fait une chute libre, Christine en train de sourire en regardant la photo d’un cadavre en décomposition, Booth qui découvre avec effroi que sa femme tenait un crâne humain au salon, les arts martiaux pratiqués par Brennan, le vol d’un cadavre par Brennan et Booth, le rendez-vous foireux d’Aubrey avec Jessica etc.

723217tumblro50teslzgp1sbld55o5500

365884tumblro55p9kywsy1qijjv5o4r2400

screenshot4322screenshot4321screenshot4326screenshot4324

734494tumblro4laa6ls8q1qdfkb6o1500

screenshot4333

4.Côté criminels, il y a d’abord Gormogon qui m’a marqué ainsi que le fossoyeur. Il y a aussi le marionnettiste, les tueurs de Murray, de Max Keenan et de Sweets, ainsi qu’un autre tueur dans la saison 12 toujours inconnu. Je mettrai à jour cet article car tout dépend de la fin de la série.

5.Le 5ème élément de Bones c’est les relations persos. C’est vrai qu’elles font partie de la série et qu’on ne peut pas les rejeter.

*Amitié : J’aime beaucoup les relations entre Booth et Sweets, Booth et Aubrey, Brennan et Hodgins, Camille et Hodgins, Zack et Hodgins, Zack et Brennan, Brennan et Aubrey, Brennan et Sweets…

231859tumblrog1xb8im521qdfkb6o8r1250929984tumblrog1xb8im521qdfkb6o7r1250872443tumblrog1xb8im521qdfkb6o4r1250

*Couples : Mes préférés restent B&B (2 enfants : Christine et Hank), Hodgins & Angela (1 enfant : Michael Vincent), Daisy & Sweets (1 enfant : Seeley Lance). Et comme il y aura un enfant à la fin de la saison 12 alors je mettrai cette partie à jour après la fin de la série.

*Respect et hommage:

Brennan & Zack : c’est une relation très spéciale entre Brennan et son ex-apprenti, Zack. Ce dernier la vénère presque, pour lui elle est la seule à le comprendre. Cela dépasse l’amitié !

Sweets & Aubrey : dommage qu’on n’a pas eu plus de scènes entre ces deux-là. Mais durant le seul épisode qui les a réunis, le respect et la confiance étaient mutuels. Et même après la mort de Sweets, Aubrey surprend par son hommage à Sweets, il lit tout ce qu’il a écrit, il a appris par cœur son livre et quelques conseils de psy, pour lui Sweets c’est une référence et lui est complémentaire : ils se ressemblent et sont différents en même temps. Et franchement, les producteurs & scénaristes ont bien fait d’introduire le personnage d’Aubrey avant la mort de Sweets, sinon il aurait été considéré comme le remplaçant indésirable.

screenshot4328screenshot4329

Ce sont les 5 éléments qui m’ont le plus marqué dans Bones, bien entendu ma saison préférée reste la saison 3 (Gormogon, le masque de Zack, l’apparition de Sweets…) et que je n’ai pas de meilleur final car j’attends la fin de la série. Pour le moment, mon meilleur épisode est l’enterrement de Brennan et de Hodgins par le fossoyeur.

On verra si certaines choses seront détrônées^^. Et vous, que retenez-vous de Bones ?

screenshot4323

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Lumière sur Grandfathered – une comédie qui vaut le détour

screenshot3518

Fiche série

Titre : Grandfathered.

Diffusion : Octobre 2015.

Statut : Annulée en Mai 2016.

Genre : Comédie.

Nombre des saisons : 1.

Nombre d’épisodes : 22.

Durée d’un épisode : 21/22 minutes.

Acteurs : John Stamos, Paget Bewster, Josh Peck, Christina Milion, Ravi Patel, Kelly Jenrette.

Producteurs exécutifs : Josh Koch, John Stamos, Dan Fogelman & Danny Chun.

Producteur : Justin McEwen.

Créateur : Danny Chun.

Chaîne : Co-production Fox-ABC.

Pays : USA.

Synopsis : La vie de Jimmy Martino, un célibataire endurci qui multiplie les conquêtes, est chamboulée lorsqu’il apprend par la même occasion qu’il est père et grand-père !

Note personnelle/Critique :

Cette  série n’est pas une sitcom, mais bien une comédie. J’ai lu le synopsis et je me suis dit « pourquoi pas ? » et j’ai regardé la série en 24h seulement !

Dans cette série, tout tourne autour de Jimmy, un narcissique et vaniteux de première et un dragueur quinquagénaire riche, dirigeant son propre restaurant pour les riches, les VIP et les célébrités. Son but est toujours d’avoir une bonne carrière et d’être le plus beau et chic. Il demande souvent conseil à ses cuisiniers et à son bras droit, son employée – secrétaire & multitâches.

On a su doser en humour et en légèreté cette série qui surpasse Fuller House en humour, le script n’est pas phénoménal mais il est acceptable, et au fil des épisodes on sent que la relation père-fils est très mise en lumière que celle du grand-père avec sa petite fille. En même temps, on découvre que Jimmy, ce quinquagénaire superficiel s’est rapproché de son ex petite-amie simultanément avec son fils qui reconquit le cœur de la mère de son enfant.

Cette série qui se veut « familiale » a toutes les caractéristiques d’une série pour les adultes, ce qui donne un nouveau type de séries familiales complètement différent du type du type concentré sur les enfants, genre Full House.

Le titre « Grandfathered » nous fait penser à un grand-père cool, mais la plupart du temps on remarque le développement d’une relation père-fils même s’il est un grand-père très protecteur. Alors, titre judicieux ou non ?

Côté noirceur, Grandfathered en a plusieurs côtés : son ex qui lui cache l’existence de son fils pendant 25 ans et ainsi celle de sa petite-fille. Un autre côté sombre c’est  la solitude dont souffre Jimmy dans sa vie. Il finit la série seul et triste dans une foule très joyeuse, après avoir attendu l’amour de sa vie (son ex petite-amie) sans qu’elle vienne car elle a découvert qu’il lui a menti. Mais le moment le plus noir reste l’hommage qu’il a rendu à son père décédé face à des inconnus : « je voulais qu’il sache que j’ai maintenant une famille » dit-il ému (son père est décédé le jour de l’anniversaire de Jimmy). Jimmy est quelqu’un qui n’a jamais eu de relation sérieuse avec les femmes et à part sa préoccupation de sa petite personne, c’est un grand mythomane.

Concernant mon coup de gueule que j’ai laissé pour la fin, il s’adresse à la Fox et uniquement à la Fox ! Oui, cette série aurait dû avoir un bon seriesfinale car on a une demande en mariage et un rapprochement entre les grands-parents, mais les scénaristes ont préféré laisser la suite à une future saison 2 qui ne verra jamais le jour car la Fox a annulé la série avec plusieurs nouvelles séries. Personnellement, depuis l’annulation de FreakyLinks par la Fox en 2001 (on voulait l’annuler au bout de 5 épisodes au départ !) je ne suis plus enthousiaste concernant la Fox. Mais on aurait dû donner une deuxième chance à Grandfathered qui termine son unique saison par le regard triste et perdu de Jimmy. Et franchement, je n’aime pas qu’on ne termine pas une série plus prometteuse que la daube de Fuller House (bizarrement renouvelée pour une 2ème saison !)

J’appelle maintenant le dernier épisode « seriesfinale » alors qu’il n’a pas les caractéristiques d’une conclusion de série, mais d’une saison du chat et de la souris qui se termine bien pour un couple et mal pour un autre.

Serait-ce à cause des audiences ? Pourtant, selon le site deadline Grandfathered a des audiences « un peu plus fortes » que The Grinder, une comédie annulée dès sa première saison aussi et qui a pourtant récolté un nombre impressionnant de reviews pour une nouvelle série !

Serait-ce à cause de la qualité ? de la quantité ? Côté qualité on a assisté à l’annulation de plusieurs bonnes séries sans la moindre explication. Pour la quantité, 22 épisodes de Grandfathered c’est déjà un sacré service !

Grandfathered est une série qui a failli être renouvelée, mais tout optimisme est perdu face à l’annulation.

Huée par les fans des séries annulées, la Fox devrait revoir ses décisions honteuses. J’aurais préféré une autre saison de Grandfathered, le bachelor moderne !

Notes diverses :

-Cette série est disponible en VOSTFR et en VF.

-The Ginder, Bordertown et Cooper Barrett ont été annulées avec Grandfathered. Toutes ces séries n’avaient qu’une seule saison. La Fox les a toutes annulées.

-Savez-vous que Grandfathered est  la 3ème série familiale de John Stamos ?

-Les références aux autres séries et films sont multiples ! ainsi on peut citer l’exemple de Vanessa éventrant des tambours avec un cutter en hurlant à un des musiciens « tu veux quoi ? Game of Thrones ? » et pour ne citer qu’un 2ème exemple, on a  Jimmy disant à Sara (ex petite amie interprétée par Paget Brewster) qu’elle est une nana « badass » comme dans Esprits Criminels, joli clin d’œil au rôle de Brewster dans Esprits Criminels, après leur « enquête » à propos de qui a mordu leur petite-fille !

screenshot3528

Voilà ! merci de votre lecture et j’espère que vous découvrirez un jour cette série car elle vaut le détour !

 

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 8, 2016 dans Général, Ma catégorie

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×11 – La véritable victime de Noël

????????????????????????????

Voici donc le dernier épisode de la première partie de la saison 14, le 14×11, qui fut diffusé le 11 décembre 2013. Ils ont fait exprès de choisir le chiffre 11, vous allez me dire…Je n’en sais rien ! Par contre, ce fut le seul épisode inédit de CSI diffusé en Décembre, certainement pour la période de Noël. Et oui, les experts fêtent Noël aussi…à leur façon !

Un regard général sur l’ensemble de l’épisode avant que je n’entame quoi que ce soit : c’est un bon épisode, mais il n’est pas un épisode génial  comme le 14×01 ou le 14×05 ou surtout le 14×09. Un épisode spécial Noël à Las Vegas qui mit des personnages en avant. Petite remarque : Sara est absente dans cet épisode. L’épisode hivernal s’est révélé intéressant, c’est parti pour un petit paragraphe le concernant avant de passer à FreakyLinks, une série vraiment géniale. Enfin bref, le 14×11 valait le coup d’être regardé plus qu’une fois. Pour ma part, il vaut un joli 8/10 !

Après 15 jours d’attente entre le 14×10 et le 14×11, on était enfin servi. CBS s’est contentée d’une rediffusion durant l’attente, alors que sur twitter les acteurs de CSI, les scénaristes et les fans se souhaitaient des bonnes fêtes. Evitant les spoilers, j’ai commencé à regarder l’épisode 14×11 « The lost reindeer » (le renne perdu), on sent bien que c’est un titre pour un conte d’enfants.  L’épisode commence par une voix-off d’une mystérieuse femme racontant l’histoire d’un renne et simultanément, on voyait un renne taché de sang errant dans les rues de Las Vegas devant les gens émerveillés. On passe directement sans transition vers un autre lieu, un jardin rempli de neige où le cadavre du père Noël gisait près de son traineau. Joyeuses fêtes à vous aussi, CSI !

????????????????????????????

????????????????????????????

Brass, D.B et David furent les premiers à se rendre sur la scène du crime. Brass résuma la situation et finit par son humour noir, adressé à D.B : « Joyeuses fêtes » devant le massacre. David trouva une carte qui identifiait la victime comme Brad Fante, « l’informaticien sympa ». Le pauvre s’est vidé de son sang à cause de la section de ses artères fémorales. D.B conclut vite que le traîneau était le coupable, vu ses rails ensanglantés. Un renne avait laissé des traces dans la neige, c’est le même renne qui errait dans les rues de Las Vegas et qu’on avait réussi à attraper. Mais David remarqua quelque chose dans le dos de la victime, et D.B conclut que c’étaient des coups de poignard ante-mortem (5 coups) qui furent la cause de la mort de Fante qui s’accrocha au traîneau qui finit le travail de l’assassin. C’est bien de mettre D.B en avant, un père de deux familles, tout un symbole !

????????????????????????????

On envoya sur les lieux Morgan et Greg, qui remarquèrent la neige entrain de fondre emportant la scène du crime dans les flots. Que faire ? Greg remarqua qu’il fallait certains ingrédients, Morgan décida de demander à Hodges de venir avec de quoi sauvegarder la scène du crime. Pendant ce temps et contre toute attente, ce n’était pas Brass qui interrogeait le propriétaire de la maison où le crime s’était passé dans le jardin, mais bel et bien D.B Russell qui ne suspecta pas un mec qui avait le cadavre d’un autre mec dans le jardin !!! l’homme paraissait touché et peiné par le crime, surtout que la victime n’avait pas d’histoire. Par contre, D.B découvrit que le propriétaire était un veuf éppleuré qui avait perdu sa femme il y’a 6 ans, lui laissant un gamin, Blake. D.B compatit et sortit, mais où va le monde ?

????????????????????????????

Dans le jardin, Greg collecta un échantillon du sang qui se trouvait sur la fourrure du renne. Plus tard, Hodges était arrivé avec son matériel et fit équipe avec Morgan. En versant de la cire sur une empreinte, Hodges réussit facilement à préserver une empreinte très nette de chaussure avec un « voilà ! » assez marrant.  Morgan préleva une bonne quantité de neige ensanglantée pour analyse ADN. Quant au pauvre téléspectateur qui regarde, il ne lui manque plus que de faire la pom-pom girl devant les experts « ouah vous êtes trop forts…Eh-Oh ! ho ho ho ! » de l’ADN conservé, cela dépasse un mammouth congelé ! Qu’est-ce qu’on peut faire sans les experts ? LOL.

????????????????????????????

Hodges ne cacha pas son désintérêt de Noël à cause de son père scientifique, encore une autre facette de la vie de Hodges qui fut dévoilée par ce dernier, la dernière fois qu’il avait parlé de son enfance et de son père fut dans la saison 13, face à Elisabetta. Pendant que Morgan parlait, Hodges leva la tête et regarda quelque chose avec intérêt. Etonnée de son silence, Morgan regarda Hodges puis leva la tête à son tour : un enfant leur faisait coucou avec la main. Enchantée, Morgan lui fit coucou et décida d’aller l’interroger avec Hodges. Mais si tout le monde fait des interrogatoires à la place de Brass, où est passé ce dernier !!! c’est le monde à l’envers, enfin passons.

????????????????????????????

A la morgue, le doc s’éclatait à tourner la victime, qui avait tout d’un mannequin en plastique mal fait qu’une appartenance humaine ! Nick entre, posa des questions brèves alors que son regard se posait sur une boîte qu’il s’est empressé d’ouvrir. De la tisane offerte pour le doc.. mais de la part de qui ? Nick pensa que ça doit provenir de Russell, mais place au sérieux ! on a un cadavre ! il ne manquait qu’un lait-de-poule à ce duo pour faire la fête dans la morgue XD.  Le doc trouva dans une plaie du visage de la victime une fibre synthétique, et dévoila le charmant contenu de l’estomac : du lait et des cookies. Une information assez intéressante !

????????????????????????????

Retour à Morgan et Hodges, cette fois en compagnie de l’enfant qui regardait sur un écran sa mère lui lisant l’histoire du renne perdu, mais elle n’ira pas jusqu’au bout car le téléphone l’avait interrompue. Morgan était très à l’aise avec l’enfant, elle était assise à ses côtés, et discuta avec lui. Dans le plan, Hodges paraissait mal à l’aise avec l’enfant, il avait pris ses distances et demeura silencieux.

????????????????????????????

C’est lors d’un passage bizarre que l’enfant raconta que Hodges réagit. L’enfant était témoin d’un renne qui, selon ses dires,  était sur les escaliers, donnant des coups de sabot au sol. Hodges trouva cela complètement absurde et se lança dans une explication scientifique pour tenter de trouver une explication rationnelle aux dires de l’enfant, qui était selon lui dans un rêve paradoxal qui ferait que tout ce que l’enfant a pu voir n’était pas réel. Il ne s’aperçut pas de son délire devant l’enfant et Morgan qui le suivirent, les yeux ronds ! Blake, n’ayant rien compris sauf la dernière phrase, demanda si le père Noël existait, et c’est Morgan qui cloua le bec de Hodges en mentant à l’enfant devant un Hodges dont les yeux crièrent « Nooon ! il n’existe pas ! » Sans le savoir, Hodges suivait les traces de son père qu’il avait critiqué et avait failli détruire un mythe auquel croyait Blake.

????????????????????????????

????????????????????????????

Au labo, c’est Greg le maestro ! il prenait des échantillons de sang dans la glace prélevée par Morgan et Hodges, il découvrit dans la neige fondue des restes d’un poisson avec de la cocaïne et que la trace de la chaussure appartenait à un certain type de chaussure. Trop fort ce Greg ! rien ne lui échappe !

De son côté, D.B nous fit découvrir la partie la plus hilarante de l’épisode, en entrant dans le labo de Hodges. Ce dernier portait des cornes de renne sur la tête, D.B resta sans voix avant de dire « ça te va bien » lol. Hodges résout l’histoire de l’enfant et la fibre du doc : c’était un être humain qui portait un costume de renne, y compris un sabot avec lequel il avait donné un coup au visage de la victime. Russell n’en revenait pas, alors que Morgan trouva une lentille de contact sur l’escalier indiqué par l’enfant, ce qui confirma la version de l’enfant et l’explication de Hodges. Le numéro de série indiquait une femme, plus précisément une strip-teaseuse « Mademoiselle Renne 2013 » découverte par D.B et Morgan, et qui fut interrogée par Brass dans un passage hilarant XD.

????????????????????????????

????????????????????????????

Embauchée par Fante, elle lui donna un coup de sabot quand il voulut aller plus loin. « Pourquoi ? » demanda Brass, et elle lui expliqua qu’elle n’était pas une pute. Elle avait un solide alibi, celui qui la filmait l’avait accompagnée après son altercation avec le père Noël. D.B Russell et Finn trouvèrent que les caméras de surveillance confirmaient les propos de Rachel la strip-teaseuse, donc retour au point du départ. Durant la conversation, D.B remarqua un nouveau bracelet au poignet de Finn qui avait cru que D.B le lui avait offert, et D.B finit par lâcher : « Je déteste Noël » lol.

????????????????????????????

De son côté, Nick découvrit dans une vidéo deux pères Noël : l’un des deux avait bu du vin. Les déductions de Nick et de D.B étaient que le véritable visé était le père Noël buveur, et non l’informaticien sympa. Une autre vidéo montra que le mystérieux père Noël était l’éleveur des rennes et le fournisseur de neige qui était présent lors de la fête. Greg apparait pour informer Russell et Morgan que l’éleveur des rennes était un passeur de drogue. Un mauvais père Noël selon Morgan, mais qu’il fallait trouver avant qu’il ne soit tué par le tueur. C’est Brass qui s’en chargea en l’arrêtant.

????????????????????????????

On découvre plus tard des messages échangés entre Jason Walt (le faux père Noël) avec un prisonnier un dénommé Gary Lee Walt, un dealer, et c’était le grand frère de Jason Walt. Gary avait tué la femme du propriétaire de la maison, le père du petit Blake. Admis à l’hôpital pour insuffisance rénale, Gary expliqua à Nick que son frère était compatible avec lui et qu’il allait lui donner un rein. Les deux frères étaient arrivés à un accord pour que Jason sort grâce à une caution, Gary voulait avoir un rein coûte que coûte pour avoir un magnifique Noël en enchaînant avec un « ho ho ho », j’adore cet acteur qui avait joué en guest dans House, avec plus de cheveux sur le crâne ! Même avec le crâne rasé, il a une vraie tête à claque !!

????????????????????????????

Bref, le tueur était quelqu’un qui voulait détruire le rein de Jason pour priver Gary de vivre, selon l’hypothèse de Nick. La seule personne à suspecter était le veuf éppleuré que D.B n’avait pas suspecté au début ! Brass enfonça la porte de la maison et ne trouva pas son propriétaire, mais trouva en revanche Blake, son fils, caché. Ce dernier les informa que son père a été enlevé par des personnes. Plus tard, Brass apprend à Nick que l’enfant ne voulait parler qu’à une seule personne, qui n’était autre que Hodges, très surpris d’ailleurs. Morgan essaya de le mettre à l’aise et lui donna un chocolat pour l’enfant.

????????????????????????????

????????????????????????????

C’est une scène mignonne je trouve, dans laquelle était apparu Hodges très mal à l’aise mais qui sourit à l’enfant qui lui souriait. Scène très silencieuse, où Hodges prit son courage à deux mains et s’assit face à l’enfant, là je me suis exclamé : « Ha ! la scène du miroir ! ». Blake était allergique au chocolat comme Hodges, bizarre comme similitude. Sentant tout le poids de l’enquête sur lui, Hodges tenta de faire parler Blake en le complimentant sur sa montre, mais l’enfant fut très direct avec Hodges : « tu es un scientifique, tu connais des grands mots ? » Hodges acquiesça. Lol.

????????????????????????????

????????????????????????????

????????????????????????????????

????????????????????????????

L’enfant avait entendu un mot « grand » lorsqu’on était entrain d’enlever son père, un mot qu’il avait essayé de répéter correctement à Hodges mais en vain. Hodges devina le mot et remit l’enfant dans le contexte : l’enfant, curieux, lui posa des questions et Hodges lui répondit. L’histoire tournait autour du camion qui était là depuis le début de l’épisode. L’information était capitale, et Blake demanda à Hodges si son père va bien, et c’est un Hodges admiratif qui sut employer des mots touchants : « tant qu’il sait quel adorable, intelligent fils qu’il a, il va se porter très bien. C’est un papa très chanceux ». Un lien spécial était crée entre « l’homme scientifique rigolo » et l’enfant. Bref j’adore cette scène !!

????????????????????????????

????????????????????????????

L’interrogatoire de Blake par Hodges lança Finn et Greg sur une nouvelle piste : la source d’eau d’où provenait toute cette glace artificielle. Les ravisseurs auraient besoin d’un lieu isolé pour torturer le père de Blake (je déteste citer tous les noms des suspects ou des victimes XD) et grâce à Super Greg, on localisa très vite le camion. Hola ! ça va trop vite ! la fusée Greg bat le record de la rapidité de l’analyse de l’eau (moins d’une minute) et bien entendu, la police arrive toujours au bon moment grâce à nos experts et empêcha ainsi le petit frère de Gary Lee Walt de démembrer le père de Blake. Brass, qui était sur les lieux, arrêta Jason Walt sans un seul coup de feu, malgré les supplications du père de l’enfant à Brass de le venger en tuant Jason Walt. Le complice de Jason fut abattu sur-le-champ, et c’est Brass qui se chargea d’une double arrestation : celle du père de Blake qui avait commis un meurtre par erreur croyant tuer Jason, or il avait tué Fante. La deuxième arrestation était celle de Jason Walt, qui avait enlevé et tenté de tuer le père de Blake, sans parler du fait qu’il dealait de la drogue.

????????????????????????????

????????????????????????????

On retrouve D.B Russell et Brass entrain de discuter des deux arrêtés. L’homme qui était le plus à plaindre selon Brass, était Ryan le père de Blake, qui n’était qu’une victime. On sent l’amertume dans le ton employé par Brass qui regrettait au fond de ne pas avoir appuyé sur la détente en disant : « perdre ta femme comme ça… » très ému, Brass ne finit pas sa phrase, alors que D.B resta silencieux par respect, surtout que cette tragédie rappela à Brass sa propre tragédie vécue lors du 14×01. Ce dernier dit à Russell que lors de la garde de Walt, il y’a eu une interversion de bracelets et le petit frère a pris le mauvais bus, loin de Las Vegas. Tragédie pour Gary Lee Walt qui sera mort avant même de retrouver son plus proche parent sur lequel il comptait pour survivre grâce au don d’un rein.

????????????????????????????

Mais le plus tragique dans tout l’épisode, c’est qu’un enfant innocent finit seul, sans parents, dans les fêtes de Noël. C’est la véritable victime, qui souffrait déjà du manque de l’amour maternel, et qui venait de perdre l’amour paternel avec un père qui ne pouvait vivre que dans le passé, et dont toutes ses pensées et ses sentiments furent consacrés à la haine et le désir de la vengeance. Blake se retrouva seul, mais Hodges ne le lâcha pas et s’assit près de lui en lui expliquant que « des gentilles personnes » l’emmèneront chez ses grands-parents, le petit lui demanda s’il avait lu l’histoire du renne perdu, Hodges répondit qu’il avait entendu la première partie, Blake décida de passer directement à la lecture de la fin. Finalement, Hodges s’en sort à merveille avec le gamin !

????????????????????????????

????????????????????????????

Au début de l’épisode, on avait la voix-off d’une mystérieuse femme qui lisait le début de l’histoire, on conclut que cette voix-off n’est autre que celle de la mère morte de Blake. C’est la voix-off de ce dernier lisant la fin de l’histoire à Hodges qui termine l’épisode, avec l’équipe de CSI fêtant Noël. La toute dernière scène qui clôt l’épisode pour de bon fut une grande pancarte de Las Vegas dans un joli globe que Hodges tenait en main et contemplait. Un papier accompagnait ce cadeau pour Hodges, où on pouvait lire « David, tu es mon héros. Ton père Noël secret, Morgan ». Un très grand sourire se dessina sur les lèvres de Hodges en lisant le mot…

????????????????????????????

????????????????????????????

????????????????????????????

????????????????????????????

????????????????????????????

Bref, c’était un épisode fort sympathique. J’ai aimé le fait qu’on mette Hodges en avant, ainsi que D.B, ou même la référence au 14×01 concernant Brass. J’aime bien quand l’équipe se réunit, et je crois que c’est une première de les voir tous entrain de fêter Noël (à l’exception de Sara et de Hodges qui a sa propre conception de Noël). Personne ne resta seul, même le petit Blake qui ne fut pas abandonné par le scientifique rigolo. Chapeau aux scénaristes pour cet épisode ! J’ai adoré la musique de fond et la méthode technique avec laquelle commence l’épisode et se termine !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 13×20 – Un triangle mis en évidence

Tada ! Je viens de finir de regarder le fameux 13×20. Il ne reste plus que 2 épisodes avant la fin de cette saison 13, je me demande bien si je vais les regarder un par un, ou bien les deux en même temps…Ainsi, je pourrai écrire mon commentaire/mon bilan général à propos de cette saison. Je n’ai jamais écrit de bilan dans CSI bref ça va être une première !!

Revenons à nos moutons, le 13×20. Un épisode très intéressant pour les shippeurs et les non-shippeurs, un épisode centré sur une enquête insolite mais aussi sur notre triangle amoureux Hodges – Morgan – Elisabetta. Lumière !

L’enquête boueuse m’a intéressé, mais aussi Elisabetta. Certes je suis shippeur de Hodges et de Morgan, mais j’aime aussi le personnage d’Elisabetta. On la découvre, une chic fille ayant un passé troublant. Plutôt franche, elle va droit au but. Elle avait senti une certaine attraction entre Hodges et Morgan et selon ses dires à Morgan, Hodges frôle l’obsession en ne parlant que d’elle la plupart du temps.

CSI.S13E20.FASTSUB.VOSTFR.HDTV.XviD-PROTEiGON-SC-Zone-Telechargement.Com 104
CSI.S13E20.FASTSUB.VOSTFR.HDTV.XviD-PROTEiGON-SC-Zone-Telechargement.Com 104

Morgan se retrouva dans une situation délicate. Elisabetta se plaignait de Hodges qui prenait trop de distance et qui devenait de plus en plus malheureux. Morgan rassura Elisabetta qu’elle n’était qu’une « très bonne amie » de Hodges, sans plus (et ton baiser alors ? XD ce triangle est un triangle de dingues !). Elle choisit la sagesse, et conseilla Elisabetta d’en parler à son fiancé. Morgan évita de s’immiscer dans la vie privée de Hodges et se contenta d’écouter Elisabetta qui l’apprécia et la considéra comme sa nouvelle amie, dans un texto qu’elle envoya par erreur à Hodges qui su pour la rencontre des deux filles.

CSI.S13E20.FASTSUB.VOSTFR.HDTV.XviD-PROTEiGON-SC-Zone-Telechargement.Com 141

Morgan de son côté rassura Hodges qu’elle était toujours de son côté (lol ce n’est pas nouveau !) et qu’elle trouvait que Hodges et Elisabetta vont bien ensemble…Morgan est devenue ici une conseillère conjugale lol. Mais il est vrai qu’elle était pour quelque chose dans la réunion du couple Hodges – Elisabetta qui décidèrent de jouer cartes sur table, et c’est là que Hodges sort de son silence et dévoila ses peurs : il avait peur de créer une famille car il avait peur de lui-même, de devenir comme son père, un scientifique et jamais un père.

CSI.S13E20.FASTSUB.VOSTFR.HDTV.XviD-PROTEiGON-SC-Zone-Telechargement.Com 204
CSI.S13E20.FASTSUB.VOSTFR.HDTV.XviD-PROTEiGON-SC-Zone-Telechargement.Com 205

Hodges montre aussi à côté de sa face du romantique, à quel point il était vulnérable et sensible. Pour une fois, il parle de la famille et de son père qu’il n’avait jamais cité auparavant. On comprend mieux maintenant.

Un chouette épisode où on découvre plus sur certains personnages. Plus précisément, 3 personnages étaient beaucoup mis en avant, à savoir ce fameux triangle amoureux. Ils sont tous les trois attachants, sérieux. Belle prestation de Catrinel !

Voilà, c’était mes impressions à chaud. Vous savez quoi ? A côté de Morgan et de Hodges, je commence à apprécier le fait de shipper tout un triangle amoureux (je l’ai déjà fait dans Dead Zone, un super triangle ayant une fin tragique hélas). Vivement les deux derniers épisodes ! J’essai de les éviter le maximum possible pour ne pas regarder si vite la saison 13. Demain aux US, diffusion du 14×03, à savoir le 298ème épisode de la série ! Dans 2 semaines le 300ème ! Je suis trop impatient !

Merci d’avoir lu mon délire…lol. Au prochain article, salut !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

House – Review du 8×14

Image

Le 19/2/2013, l’épisode 8×14 « Love is Blind » alias « L’amour est aveugle » fut diffusé, il est grand temps que j’en parle. Ma review a pris du retard à cause de plusieurs occupations, sans parler de la saison 6 de House que je mélangeais avec la saison 2 afin de regarder un joli cocktail housien le soir. J’avoue que c’était très dur pour moi d’éviter tout le temps la fin de la saison 8…

En parlant de fin, on s’approche dangereusement de la fin de House avec ce 8×14 qui a cumulé mardi dernier environ 6.5 millions de téléspectateurs. Petite audience moins terrible que les audiences de la semaine qui l’avait précédée.

Cet épisode 8×14 est parmi mes favoris, je me suis éclaté à le regarder en VO, et quand je dis « éclaté » je veux dire « j’étais extrêmement intéressé ». Épisode intéressant et plaisant, ouvert et énigmatique à la fois. Je vous laisse lire ma review en vous remerciant d’avance pour votre lecture et pour vos commentaires…

I. L’amour de la vérité

J’ai décidé d’intituler cette partie ainsi (j’aurais pu l’intituler autrement !) puisqu’il s’agit de la team que je cible. Le cas est très intéressant dans cet épisode.

Le cas d’un patient aveugle atteint de plusieurs maladies suscite l’intérêt de l’équipe médicale. Tout le monde s’y intéresse,  en particulier à sa vie sentimentale et sociale.

Médicalement parlant, j’ai eu l’impression comme plusieurs fans que les scénaristes se sont éclaté comme jamais dans ce cas ! Allez, un aveugle qui risque la surdité, crache ses dents et du sang (ils aiment beaucoup le sang dans cette saison, les scénaristes xD tout le monde pratiquement a vomi du sang !!), a un caillot, sans parler des yeux en feux qui sortaient de leurs orbites et plusieurs autres symptômes pas jolis-jolis à voir ! Les scénaristes n’avaient en tout cas pas ménagé le pauvre…Sadiques, va !

Socialement, on met le doigt sur un truc important : la volonté des handicapés à devenir autonomes. Dans cet épisode, même souffrant de cécité, le patient mène une vie presque comme n’importe qui, menteur, drogué, il trompe sa petite amie Melissa avec une autre. Il est comme tout le monde^^. Ah oui, j’ai failli oublier de mentionner que sa demoiselle est super canon ! Non mais la seule faute de la pauvre c’est qu’elle coupait les ailes à son chéri (j’adore comment je parle des sentiments xD).

En fin du compte, on se demande si l’amour existe dans des pareils cas. Il y’a ceux qui appellent leur pitié de l’amour, d’autres qui manifestent de l’intérêt, ça c’est clair qu’on aborde le regard social envers ceux qui ont un handicap. En tout cas, c’est assez intéressant !

Oh-Oh, je sens qu’on attend le fait que je parle de la team. Bien sûr que je vais en parler ! Tout est lié au cas. Je vais citer l’exemple de Taub, alors là…c’est un vrai pro puisque tromper sa femme était son domaine ! Dès le début, Taub avait deviné que le patient trompait sa petite-amie et que la pause était le prétexte de chaque mec avant de se caser (ah ah Taub qui se reconnait dans le patient !). La pause ici provenait de la fille mais le résultat est le même !

Park, confirmera les dires de Taub le fin connaisseur, et étalera même sa propre expérience de fille larguée (elle se reconnait dans la petite amie).  Les témoignages intéressants de Taub et de Park démontrent qu’ils sont les plus touchés par l’histoire du gars aveugle et infidèle.

Adams, plus chiante que jamais dans cet épisode. Bon Dieu, ce qu’elle est insupportable, à prôner l’honnêteté et la droiture ! Si elle avait fermé le bec ça aurait été bénéfique pour tout le monde, surtout pour le patient aveugle à qui elle bandait les yeux (coucou qui c’est ?) qui l’avait trouvé chiante. C’est vrai qu’avec cet air agaçant de Mère Theresa, elle bat tous les records de stupidité. Avoir sa propre opinion c’est bon, mais de là en s’immisçant dans la vie personnelle d’autrui en lui disant ce qu’il devait faire…youpi ! C’est le personnage le plus détesté parmi tous les membres de la team de House, un personnage qui fait tâche et qui n’a pas apporté grand-chose à la série. Au moins, Park gère et ne fait pas la morale!

Loin de Taub, Adams et Park, Chase est le personnage le moins affecté, le plus objectif et le plus distant avec le patient. Lui au moins, s’est concentré le plus sur les symptômes.

Retour à Park, elle est déjà bizarre et on sent qu’un boulon manque dans sa cervelle de cinglée. Alors que dire si elle prend accidentellement du LSD ? Ça devrait être fun ! Les scénaristes se sont éclaté de ce côté-là aussi, le trip de Park était marrant et n’était pas si creux que ça puisqu’il a été amusant et sérieux à la fois, en contribuant d’une manière loufoque au diagnostique. On sent que Park avait des zones de clarté bien qu’elle soit droguée. Je me suis amusé à l’époque à capturer et à regarder son trip à plusieurs reprises…Le risque du métier pour la vérité ? En quelques sortes, oui.

Bref, ce patient reflète les expériences personnelles de l’équipe et ne laisse personne indifférent à son cas et à ses positions.

II. L’amour aveugle

Nous voilà arrivé à une partie assez intéressante. Je ne déconne pas si j’ai choisi le terme « amour » dans tous mes titres, c’est comme ça j’y peux rien lol. De toutes les façons, la capture postée en haut de cet article en dit long !

Bon, pour créer une sorte d’intro pour cette partie consacrée aux miroirs (il y’a beaucoup de miroirs dans House !) on peut faire une petite comparaison entre le patient et House. Les deux se ressemblent, ils sont handicapés différemment, chacun a une canne et ils ont peur de la solitude. Bien entendu, chacun essaye de contourner ses peurs différemment.

L’amour est la meilleure solution pour le patient pour éviter la solitude. Même s’il ne voue pas un amour passionnel pour Melissa mais plutôt un besoin de partager sa solitude, cette dernière était prête à l’accepter tel qu’il était. Cette situation peut nous rappeler celle de House et de Dominika.

Qu’est-ce l’amour dans ce cas ? Passion ? Besoin ? On peut dire que même dans le besoin l’amour se manifeste (si si, on parlera du besoin jusqu’à la fin de la série !).

Une autre idée me saute à la tête : le cas-miroir et Blythe et son mari. Il faudra d’abord expliquer un truc à ce propos : Blythe est le vrai prénom de la mère de House, et qu’on a changé en VF en « Marianne » !!!! Alors là, c’est le bouquet, non seulement la traduction est mauvaise mais en plus, on change les prénoms. Belle connerie ! Et si House s’appelait en fait « Maison », comme le traduit notre cher Google comme un con ? Et si Bell s’appelait « Belle » ? Ou Chase « Chaise » ????

Je n’ai pas fait un coup de gueule à ce propos l’année dernière car je n’avais rien écrit. Je trouve que c’est consternant de changer un prénom (c’est dur à prononcer Blythe ou quoi ?). Vive la VO franchement !

Je continue sur la musique de «Guns N’Roses» ma review, et retour au cas-miroir après un petit coup de gueule concernant la VF. On a Melissa qui aime Will (le patient) d’un amour fou, et qui l’accepte comme mari sourd et aveugle. On sait qu’au fond il ne l’aimait pas et qu’il aimait plutôt quelqu’un d’autre, mais il décida de l’accepter comme femme par peur de rester seul. Si on prend le cas de Blythe et de son amoureux, on remarque une certaine similitude.

Après avoir été mariée à un militaire environ 49 ans, on découvre qu’elle s’est mariée deux mois après la mort du père de House à un homme que House croyait être son père biologique. Se serait-elle mariée aussi vite par peur de la solitude ou bien car elle détestait au fond son mari ? Ou pour autre chose ? Tout ce qu’on sait, c’est que cette femme est aussi bizarre que son fils. 3 ans de mariage et House n’a rien remarqué ! Sa mère est forte, lol. Ce que j’ai surtout à souligner, c’est le comportement d’adolescents de Blythe et de son mari ! MDR

De toutes les façons, j’ai beaucoup apprécié le retour de la mère de House (ça sent la fin, après le retour de Dominika, c’est le retour de Blythe pour boucler aussi la boucle de la paternité et son personnage est très important car plusieurs attendaient des réponses !).

Je peux aller plus loin dans ce cas, je peux par exemple noter une certaine question concernant les composants de la base d’un couple solide. Est-ce le dévouement à l’autre ? Ou bien être fou amoureux de l’autre ? Ou alors le besoin réciproque l’un de l’autre ? (là je viens de penser au Hilson). C’est de cette force et de cette solidité qu’un couple dépend pour faire face aux obstacles de la vie et pour se renforcer. Melissa était dévouée à Will et on sentait à la fin que son amour envers lui n’a fait que se renforcer lorsque le patient fit face à un double handicap (cécité et surdité).

A ce propos, j’aimerais aborder la surdité qui nous rappelle étrangement le 1×21, lorsqu’un caillot avait provoqué une nécrose musculaire dans la jambe de House, qui ressemble au cas du caillot dans le cerveau du patient provoquant un problème de surdité : House était menacé d’être estropié, le patient était menacé de surdité à vie. La différence avec Stacy (parce qu’elle était en couple avec House dans le 1×21) c’est que Melissa laissa Will prendre sa décision.

Melissa acceptait le patient tel qu’il était, chose un peu différente avec Stacy dans la saison 1 (on sentait qu’elle ne faisait pas assez confiance à House) et son aventure avec lui dans la saison 2 ne dura pas car elle ne connaissait pas vraiment House après son opération ! Ou même Cuddy, elle qui se disait connaître et comprendre le drogué misanthrope, avait changé de cap dès sa foutue adoption dans le 5×11 en voulant un House tout gentil tout mou, dans la saison 6 ses caprices redoublèrent et avec la saison 7 elle se mit en couple avec lui, rejetant le vrai House jusqu’à ce qu’elle paie cher ses sottises.

Il y’a ce paradoxe entre cas et House que je trouve intéressant. Accepter autrui tel qu’il est dans cet épisode est tout simplement de l’amour…aveugle.

III. L’amour familial et l’acceptation

Terminus, tout le monde descend ! Voici donc la dernière partie consacrée totalement à la famille de House. Chic, on va parler encore de Blythe (apparue dans le 2×05, 5×04, 8×14 et le 8×22).

Comme je l’ai dit dans l’une des deux parties précédentes, cet épisode est celui de la parenté et de la paternité par excellence concernant House. Dans cet épisode, on voit à tel point House respecte et aime aveuglement sa mère (non je ne vise pas le complexe d’Œdipe ! lol). Comme l’a si bien dit Wilson, c’est d’elle seule que House se soucie vraiment. D’ailleurs sa tête était intéressante lorsque Wilson lui avait appris que sa mère était malade. Perplexe, House rendit visite à sa mère après une longue fuite !

Dans cet épisode, on apprend davantage sur la mère de House. Elle est aussi maligne et manipulatrice que son père (le grand-père de House). Là on comprend un peu d’où House tient ses plans machiavéliques et ses idées folles !

Après avoir manipulé facilement Wilson, Blythe réussit grâce à lui à attirer son fils pour lui annoncer qu’elle allait se marier avec Thomas Bell, le présumé père biologique de House ! On est loin du stéréotype de la mère malade qui veut revoir son fils une dernière fois  avant de mourir! On note hélas le manque d’émotion quand elle avoue à son fils qu’elle savait qu’il était en prison (aucune question sur son état !!!) comme la réaction de Dominika dans le 8×13. On dirait que la prison dans la saison 8 est le Club Med ! Point scénaristique négatif, enfin passons.

Thomas Bell est le père supposé que House montra du doigt lors des funérailles de son père adoptif dans le 5×04, seul Wilson l’avait vu. Aucun pauvre téléspectateur n’a réussi à le voir à l’époque car il n’était pas dans le champ visuel de la caméra. On a fait de sorte qu’il reste comme un secret inavouable !

Venons à ce fameux père mystérieux que House avait vu courir à poil dans la chambre d’hôtel. Pasteur inconnu, il était un ancien ami de la famille House (et sans doute un ancien amant de Blythe) mais tout s’arrêtait là. C’est là que Wilson décida de rapprocher House de sa famille et c’est grâce à lui que House apprend la vérité. J’aime beaucoup le Hilson, et faire cela pour son ami c’était vraiment chouette ! Grâce au plan de Wilson, toute la famille House était réunie lors d’un dîner familial.

Avant le plan de Wilson, House était ravi et heureux d’avoir une famille « merdique » comme il l’a dit, mais une famille. On découvre un House cherchant des réponses sur son passé et ses origines, mais également un House qui adore être entouré, un House ayant retrouvé enfin sa famille. D’ailleurs il confie à Wilson ceci « je ne serai plus un bâtard »  en parlant de son père biologique. La paternité est très importante pour lui.

On l’a remarqué, cette série de cailloux du Petit Poucet concernant la thématique de la paternité. Plusieurs épisodes contiennent cette thématique, et cet épisode est certainement l’un des plus importants puisque la paternité concerne House qui rencontre son prétendu père !

Dans cet épisode, le point culminant est certainement le dîner. Un charmant dîner familial ayant réuni House, ses parents, Dominika et Wilson. Ce dîner du 8×14 peut nous faire rappeler le fameux déjeuner familial des House dans le 2×05, où House tout seul, silencieux et gêné, déjeuna face à ses parents. Dans le 8×14, House était accompagné de sa femme et de son ami. On sent que Wilson fait partie de la famille ! Si dans le 2×05 le déjeuner s’est passé dans une ambiance plutôt glaciale, le 8×14 a battu le record des dîners hilarants tournés en mascarade.

Jouant cartes sur table, House, Dominika, Thomas et Blythe discutèrent d’une franchise et d’une honnêteté à mourir de rire. Le pauvre Wilson s’est trouvé mal à l’aise, à maudire certainement son plan, surtout que House baissa son pantalon pour montrer la fameuse tâche de naissance ! Quelle famille de tarés !

On peut noter deux petites apparitions  de Dominika dans cet épisode (jeux vidéo et dîner).  Sinon, les répercussions du fameux dîner furent nombreuses, à commencer par le face-à-face House et son prétendu père biologique. Une rencontre qui n’a pas laissé House de marbre, et ça se voit dans ses yeux qu’il espérait avoir un père. Au départ, si on se rappelle bien, Wilson avait dit à House que le mec ne pouvait pas être son père (la bataille avec Park) et c’était certainement le début d’un indice. Second indice fut le rejet de House par Bell « ce lunatique sociopathe est mon fils ? Impossible ! », on peut admirer comment Blythe défendait son fils bec et ongle, lol.

Le troisième indice était ce regard sombre de House quand son « père » était venu lui parler et on remarque comment House respectait son père adoptif (ce qui me rappelle le sabre dans le 8×08 !). Impossible que tout ça soit vrai. C’est d’ailleurs ce que va confirmer Wilson en faisant le test ADN pour son ami (j’ai beaucoup apprécié le geste de Wilson). Il faudra souligner le regard triste de House quand il sût la vérité : il était bien un bâtard…On sentait bien qu’il a voulu y croire malgré tout et qu’il ait enfin une réponse. En fait, il y’a eu une réponse qui posait plus des questions.

Côté acceptation, House avait accepté non seulement que son prétendu père ne l’était pas, mais il avait accepté la dure réalité : You can’t always get what you want. Il n’avait pas de père, et sa mère aux mœurs légères semblait être une sacrée garce ! Bref il acceptait sa mère telle quelle. House avait également accepté l’invitation forcée de Wilson car il n’avait pas le choix. Le « your mother is a slut » était la chute/réponse marrante à toutes les questions ! Ceci dit, House avait raison pour Wilson qui le ressemblait beaucoup, et c’est la deuxième fois qu’il pique une fourchette après le 8×05…

De même, Thomas accepte House comme il est vers la fin sous la pression de la mère de House qui l’avait poussé à s’excuser. Car en effet, cette dernière accepte son fils tel qu’il est, et en tant que mère fière de lui, elle l’a défendu bec et ongle lors du dîner familial comique.

Si ce n’est pas de l’amour familial tout ça !

Voilà donc ma 14ème review, vos commentaires sont les bienvenus !

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,