RSS

Archives de Tag: familles

Bones – Les personnages

screenshot3576screenshot3568

Bones est une série qui englobe cris d’horreur, soap, gore, paranormal avec des penchants à la X-Files, science, humour et policier. Une série exceptionnelle avec des personnages spéciaux.

Parce qu’il fallait le faire un jour, voici la liste des personnages principaux et quelques personnages secondaires de la série Bones. Bientôt la saison 12 le jeudi 13 Avril 2017 (source: Fox avec correction), attendez-vous à des mises à jour de l’article !

Rappelons que David Boreanaz et Emily Deschanel ont rendu un vibrant hommage aux équipes et aux fans lors de l’annonce de la fin de la série avec la saison 12.

Personnages principaux 

Temperence Brennan « Bones » (par Emily Deschanel)

screenshot3574

Brillante anthropologue judiciaire, elle aide avec son équipe de scientifiques le FBI à résoudre les crimes. Elle a d’abord formé équipe avec Booth avant de tomber amoureuse, de se marier avec lui et d’avoir deux enfants Christine (portant le prénom de sa mère, saison 7) et Hank (portant le prénom de « pop’s » le grand-père de Booth, saison 11).

Elle parle 8 langues et a 3 doctorats.

Elle est surnommée « Bones » par Booth car c’est un clin d’œil à son travail. Elle peut paraître froide, indifférente, têtue, très carrée et très cartésienne des fois jusqu’à exaspérer son mari, mais des fois c’est tout le contraire.  Elle se vante souvent d’être très intelligente. Sa meilleure amie est Angela.

C’est sa mère qui l’a poussée à utiliser son cerveau plus que son cœur. Suite à l’exclusion des sentiments, Brennan est devenue hautaine, distante et sans compassion pour autrui.

Forte émotionnellement et douée en arts martiaux ainsi qu’à l’utilisation des armes à feu, elle demeure asociale et a du mal à comprendre le sous-entendu des paroles car elle est terre-à-terre, directe et franche, ce qui rajoute de l’humour à la série.

Abandonnée dès l’âge de15 ans par ses parents et par son frère aîné Russ, Temperence s’est retrouvée dans des familles d’accueil. Cet abandon a forgé davantage son caractère.

Scientifique brillante, elle a des amis scientifiques à qui elle se confie, même si elle s’est confiée aussi à Aubrey. Elle considère chaque interne comme son enfant et le départ de Zack fut douloureux pour elle, même si la mort de Vincent Nigel-Murray était pire pour elle à supporter.

Temperence est également un auteur très connue, et elle est athée.  Elle ne cache ni son narcissisme ni le fait qu’elle est riche grâce à ses livres. Bien qu’elle ne croie pas au mariage, elle finit par se marier à la saison 9.

A la fin de la saison 11, elle a été enlevée par son ex-interne : Zack.

La véritable identité de Temperence Brennan est Joy Keenan, une identité changée par ses parents qui voulaient tourner la page après une vie criminelle. Brennan est très proche de son père Max.

Seeley Booth (par David Boreanaz)

screenshot3575

Appelé « Booth » par tout le monde y compris par son épouse, c’est le gars sur qui Bones peut compter. Il a un enfant, Parker, issu d’une première union avec une autre femme.

Booth appelle son épouse « Bones » dès le début de la série. Il est un ancien sniper, il a été touché par le décès de son ami Edward Parker, un soldat comme lui. C’est pour cela qu’il donna à son fils le nom de son ami mort en hommage. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant s’il désigna son fils Parker comme son témoin lors de son mariage avec Bones. Il a deux autres enfants de Bones : Christine et Hank.

Booth est quelqu’un qui travaille selon l’instinct. Sensible, chrétien très croyant, humain et sceptique face à la science (il appelle les scientifiques « les fouines »), c’est l’opposé total de Brennan, ce qui pimente l’humour de la série. Il a réussi à développer le côté humain chez Bones au fil des années.

C’est également un ancien accro aux jeux du hasard, et il finit par redevenir accro dans la saison 10.

Il s’est lié d’une profonde amitié avec le psychologue Lance Sweets et n’a jamais surmonté son décès, et ce fut un facteur majeur pour lui pour basculer dans les jeux.

Il a pris Aubrey sous son aile après l’avoir rejeté après la mort de Sweets. Il finit par se lier d’amitié avec lui et de lui faire confiance.

Seeley Booth a été un enfant battu par son père Edwin, jusqu’à ce que Hank son grand-père rejeta son fils et éleva Booth et son frère. La mère de Booth a élevé ses fils avec pops mais on ne la voit qu’une seule fois dans la série. Booth a également un petit frère qui s’appelle Jared.

Booth évite souvent les discussions avec Bones à propos de la religion, du paradis…Il sauva la vie de Bones à plusieurs reprises tout comme elle fit de même. Ensemble, ils ont formé le couple Buck et Wanda pour enquêter sans être reconnus.

Contrairement à sa femme, Booth se conforme aux règles qu’on lui impose, comme un soldat, ce qui fut un cauchemar à un moment donné.

Il a des tics et des habitudes qu’il ne veut pas changer. Pour se contrôler, suite aux conseils de Sweets, il porte la même ceinture extravagante, des chaussettes voyantes et rayées, et plusieurs gadgets qu’il collectionne à la maison (comme les sièges du stade car il aime son père malgré tout) ou des babioles sur son bureau.  Son père est décédé lui laissant une boîte pleine de souvenirs.

Au début, il n’a pas été aimé ou accepté par Brennan, par la suite elle finit par l’accepter. Booth est doué en armes à feu, boxe, armes blanches…c’est le cow-boy de la série et il a la phobie des clowns.

Jack Hodgins (par T.J. Thyne)

screenshot3563

Hodgins est appelé par son nom par tout le monde, y compris par sa femme Angela. Hodgins est issu d’une famille très riche qui finance l’institut  Jefferson à Washington, là où tout le monde travaille sur les os humains. Dans l’affaire du tueur en série Pelant, Hodgins perdit toute sa fortune.

C’est un brillant entomologiste, analyste, expert en spores et en minéraux et s’est perfectionné dans la robotique. Il croit dur comme fer que les conspirations se trouvent partout. Il adore réaliser des exploits et des expériences scientifiques. C’est le scientifique le plus fou de la bande de Brennan, et son air décalé est juste hilarant. Il se désigne souvent sous l’appellation « Le roi du labo ».

Il est très fouineur et se mêle des affaires des autres, il arrive souvent au mauvais moment.

Hodgins est le plus proche scientifiquement de Brennan. Il eut le coup de foudre pour Angela avec qui il se marie à la saison 5 après 4 saisons du jeu du chat et de la souris. Ensemble, ils eurent un garçon dans la saison 6 qu’ils appelèrent Michael Vincent. Le 2e prénom est un hommage à l’interne tué dans la même saison, l’anglais Vincent Nigel-Murray, très brillant scientifique.  Le véritable prénom de Michael Vincent est Michael Staccato Vincent, Staccato a été ajouté pour faire plaisir à son grand-père.

Grâce à sa sauce qu’il a créée en collaboration avec l’interne Finn Albernathy ainsi qu’à d’autres créations scientifiques, Hodgins redevint riche.

Il s’est lié d’amitié avec Zack avant de découvrir la vérité. Dans la saison 11, Hodgins fut victime de l’explosion d’une bombe, et malgré le fait qu’Aubrey lui a sauvé la vie, Hodgins finit par devenir paralysé. Il tenta de divorcer en pensant que ce serait mieux pour Angela, mais cette dernière refusa.

Vers la fin de la saison 11, il retrouve petit à petit la sensation de ses jambes. Hodgins explique qu’il a fait pousser sa moustache et sa barbe pour lui éviter de sentir l’odeur de décomposition.

Angela Montenegro (par Michaela Conlin)

screenshot3540

Infographiste judiciaire, Angela est une artiste et c’est la meilleure amie de Brennan. Elle est spécialisée dans la construction faciale virtuelle, le piratage informatique et la recherche virtuelle des armes de crime lors des simulations virtuelle des scènes de crime. Elle a crée l’Angelator.

C’est la confidente de Brennan et généralement elle connait tout se qui se passe dans le labo. Très ouverte, intelligente et  adorable, elle est en faveur des scénarios roses et a une amie voyante. Elle croit à l’amour et son amour s’appelle Hodgins. C’est une maman comblée qui a un petit garçon qui s’appelle Michael Vincent Hodgins. Elle a failli se marier avec Hodgins dans la saison 2, puis elle s’est mariée avec lui dans la saison 5, lorsqu’il lui demanda sa main alors qu’ils étaient en prison.

Elle a un père effrayant guitariste qui lui donna un prénom à sa naissance qu’elle a toujours camouflé : Pookie Noodlin, un prénom découvert par Hodgins dans la saison 10.

Face à la paralysie d’Hodgins dans la saison 11, Angela supporta patiemment toutes les sautes d’humeur de son mari, mais lorsqu’elle craqua il promit de ne plus lui faire du mal.

Zack Addy  (par Eric Millegan)

screenshot3539

Au début de la série il était un personnage principal (saisons 1, 2 et 3) puis devint un personnage secondaire (saisons 4, 5, 11 et 12). Ce personnage est l’interne le plus doué de Brennan, c’est un génie en robotique, en ossement, en analyse et il est un expert-anthropologue judiciaire sans parler du fait qu’il est ingénieur. Il rivalise souvent avec Hodgins sur le plan scientifique et avec Brennan car ils se ressemblent côté personnalité : il est asocial, brillant, génie en mathématiques, professionnel, doué, terre-à-terre, c’est le meilleur interne formé par Brennan jusqu’à devenir un anthropologue judiciaire. Il est également un brillant chanteur.  Il provient d’une famille nombreuse du Michigan.

Son incompréhension du monde duquel parlent Booth, Angela et Hodgins  le mettent souvent dans des situations délirantes. Lorsqu’il révéla qu’il était l’apprenti de Gormogon, le tueur en série, on le mit dans un centre psychiatrique car il ne supportait pas la prison (et ses amis aussi). Mais il réussit à s’échapper et confie à Sweets qu’il n’a tué personne. Sweets emporta le secret dans sa tombe et à la fin de la saison 11, on revit Zack face à Brennan après son enlèvement.

Daniel Goodman (par Jonathan Adams)

screenshot3573

Apparu seulement dans la saison 1, c’était un archéologue promu administrateur, c’est-à-dire le directeur de l’institut Jefferson. Il est marié et a deux fillettes jumelles âgées de 5 ans. Il a eu des différends avec Hodgins qui le considère comme étant « subjectif ». Le long de la saison, ils devinrent amis. Goodman a beaucoup de mal à gérer Brennan mais les deux se respectent.

A la fin de la saison 1, il annonça qu’il allait prendre un congé sabbatique mais depuis il ne fit plus aucune apparence dans la série.

Camille Saroyan (par Tamara Taylor)

screenshot3545

Elle est apparue comme successeur du dr Goodman à la tête de l’institut Jefferson dès la saison 2. Camille est légiste. Devenue amie avec tout le monde, c’est une femme qui a eu une relation amoureuse dans le passé avec Booth. Ne voulant pas avoir d’enfants pour sa ligne, elle finit par adopter Michelle, une adolescente de 16 ans, car elle avait eu une relation avec le défunt père de Michelle.

Elle a eu plusieurs relations non-sérieuses dans la série mais une seule relation était la plus stable et la plus sérieuse : celle avec Arastoo Vaziri, un interne de Brennan. On découvre leur relation à partir de la saison 8 et elle finit par demander la main d’Arastoo dès la saison 11.

Elle est, pour plusieurs scientifiques, la boss la plus cool du monde. Les expériences de Hodgins l’exaspèrent, mais elle a fini par faire une expérience dans la saison 11 rien que pour lui remonter le moral. Camille, souvent appelée familièrement « Cam» par ses amis, se préoccupe de son équipe et n’hésite pas à les défendre bec et ongle.

Lance Sweets (par John Francis Daley)

screenshot3564

Comme Vincent Nigel-Murray, il aime « Put the lime in the coconut ».Décédé seulement à l’âge de 29 ans au premier épisode de la saison 10, ses amis lui rendirent hommage en chantant à ses funérailles « Put the lime in the coconut ». Lance Sweets est un docteur en psychologie travaillant pour le FBI qui est apparu dès la saison 3, travaillant sur la compatibilité de Booth et de Brennan à travailler ensemble, après le fait que Booth arrêta le père de Brennan. C’est grâce à lui si le couple B&B s’est formé. C’est aussi un excellent profiler et il est doué au piano.

Il perdit très jeune ses parents et fut adopté par un couple âgé qui décédèrent lors de sa majorité. C’est l’ami de tout le monde et le confident, souvent Brennan lui tient tête. Au fil des saisons il gagna leur respect.

Il tomba amoureux de Daisy Wick, une interne de Brennan, mais mourra avant même de voir son fils, Seelay Lance Wick-Sweets. Lance joua un rôle important pour faire tomber des tueurs en série. Il est le meilleur ami de Booth et de Brennan qui assistèrent avec Aubrey à sa mort. Avant de décéder, Sweets a accordé beaucoup d’importance à Aubrey mais on ne les vit dans la même pièce qu’une seule fois (la 2e fois c’était lors de la mort de Sweets).

Très amical, c’est un grand romantique, sensible, c’est l’ami, le confident, le baby sitter, c’est sur qui on compte. Il finit par écrire un livre qu’il ne publiera pas. Sa mort toucha tout le monde, en particulier le trio Booth-Brennan-Aubrey ainsi que Daisy. Après sa mort, c’est surtout Aubrey, le nouvel arrivé, qui cite souvent Sweets.

James Aubrey (par John Boyd)

screenshot3544

Et voici le dernier arrivé dans le cast. Aubrey (appelé ainsi par tous) était apparu au début de la saison 10 comme un simple agent du FBI qui a été ordonné de suivre Booth, mais ce dernier le démasqua. C’est un jeune agent extrêmement ambitieux qui rêve de devenir sénateur et n’envisage pas de rester en tant qu’agent dans le FBI. Contrairement à Booth, ce n’est pas un militaire, mais plutôt une sorte d’agent avec un esprit scientifique. Ses connaissances étendues en Histoire impressionnent tout le monde, il est à la fois dégoûté par ce qu’il voyait et très enthousiaste en chimie et en physique face à certains cas. Il apprend très vite et sait manier les armes à feu.

Souvent dans la saison 10, il cite Sweets. Il connait chaque page du livre de ce dernier par cœur et c’est lui qui a été le premier à découvrir Sweets étendu dans le parking. Après la mort de Sweets, il fut rejeté par Booth mais gagna son respect plus tard.

Aubrey est celui qui vient à l’aide de l’équipe en cas de disparition de Booth ou autre, il est très proche de Booth et de Brennan. C’est également le confident et sur qui on peut compter. Il sauva la vie de Hodgins dans la saison 11 et failli mourir à cause de ses blessures graves.

Il a entamé une relation amoureuse avec Jessica Warren, l’interne de Bones, une relation devenue sérieuse dès la saison 11.

Aubrey est un grand mangeur et adore surtout les gâteaux. Selon John Francis Daley (Sweets) son personnage se complète avec celui d’Aubrey.

Le passé noir d’Aubrey le marqua à vie : abandonné à l’âge de 13 ans avec sa mère par un père accro aux jeux de bourse, il s’envola vers un autre pays laissant sa famille sur la paille. A cause de cela, Aubrey développa une haine contre les jeux du hasard et sait reconnaître un accro. Il déteste son père et s’en est fichu lorsqu’il a su qu’il était dans le pays.

C’est le plus jeune et le plus inexpérimenté de la bande de Bones, une raison de plus pour qu’il utilise ses compétences au service de la science pour prouver qu’il peut être capable de s’occuper et de suivre une enquête, contrairement à Booth qui n’aime pas la science.

Personnages secondaires

Caroline Julian (par Patricia Belcher)

screenshot3531

C’est le personnage secondaire le plus ancien puisqu’elle est là depuis la saison 1. Caroline est directe, acerbe et très professionnelle. C’est un procureur qui s’occupe des cas très délicats et vient souvent à l’aide de Booth. Elle devint proche d’Aubrey lors de la disparition de Booth au début de la saison 11. Caroline est la meilleure amie de Booth et elle est son bras droit dans plusieurs cas difficiles. Dans la saison 1, elle travaillait en Louisiane où elle s’occupait de l’affaire de meurtre dans laquelle Temperance Brennan était impliquée. Dans la saison 3, elle demanda à Brennan d’embrasser Booth sous un gui ce qu’elle fit sans hésitation.

Max Keenan (par Ryan O’Neal)

screenshot3537

Matthew Brennan alias Max Keenan est le père de Temperence et de Russ Brennan, c’est également le grand-père de Christine et de Hank. Il considère Parker également comme son petit-fils. Max reprit sa véritable identité et sa fille l’appelle « Max » mais des fois elle l’appelle « papa ».

Avant de devenir le père idéal et ouvert sur qui ses enfants comptent, Max était toujours un loup solitaire échappant à la justice. Lors des années 70, il mena une vie de hors-la-loi avec sa femme Christine, puis décidèrent d’avoir une vie saine pour leurs enfants, alors ils changèrent d’identité pour le bien de leurs enfants. Il a été accusé de meurtre par sa fille, arrêté par Booth, incarcéré pour être innocenté (saison 2). On tenta encore de l’accuser dans la saison 3. C’est le protecteur de Brennan par excellence ainsi que ses enfants.  A chaque problème, c’est vers lui que se tourne Brennan. Il a réussi à lui sauver la vie dans la saison 8 en la poussant à mener une vie en cavale avec Christine loin de Pelant, un tueur en série. Ayant des bases scientifiques, il est doué en physique et en chimie. Il se connaît en survie et grâce à son expérience il a beaucoup aidé ses enfants.

Russ Brennan (par Loren Dean)

screenshot3556

Il s’appelait Kyle Keenan avant de mémoriser sa nouvelle identité. Russ est le frère aîné de Brennan, âgé de 19 ans, il abandonna sa sœur Temperence aux services sociaux. Il a un passé troublant ce qui le mis derrière les barreaux pendant un moment. Il est amoureux d’une femme Amy Hollister. Il est également le beau-père de ses deux filles dont l’une est atteinte de la mucoviscidose.

Sa dernière apparition fut dans la saison 3.

Clark Edison (par Eugene Byrd)

screenshot3562

Clark fit une entrée fracassante dès la saison 3 lors d’un procès contre Brennan. Ses connaissances scientifiques impressionnèrent même Zack, le génie de la bande. Plus tard, il rejoignit l’équipe des scientifiques en devenant le premier interne de Brennan après que Zack eut son doctorat en anthropologie.

C’est le plus discret de la bande à propos de sa vie privée. C’est également le plus sérieux, le plus organisé et le plus professionnel de tous les internes de Brennan. Au début de la saison 8, il fut promu par Camille en devenant un anthropologue judiciaire orienté vers le travail archéologique.

Jared Booth (par Brendan Fehr)

screenshot3549

C’est le petit frère de Booth. Des deux c’est celui qui a toujours des problèmes. Ayant un passé d’alcoolique comme son père, Jared a néanmoins sacrifié sa place de militaire et utilisé ses contacts militaires pour sauver la vie de son frère. Dans les saisons 4 et 5, il sortit avec une ancienne escort d’origine indienne devant l’air sceptique de Booth. Jared s’est marié avec la femme qu’il a aimé puis ils divorcèrent. Il n’a pas d’enfant et on découvrit dans la saison 11 les restes de son squelette qu’on avait pris pour ceux de Booth.

Parker Matthew Booth (par Ty Panitz (saisons 1>9) et Gavin MacIntosh (saison 10 & 11))

screenshot3550

C’est le fils aîné de Booth et le beau-fils de Brennan. Il vit en Grande-Bretagne. Il porte le nom de l’ami militaire de Booth et fut le témoin de son père lors de son mariage avec Bones. Il avait 4 ans lors de sa première apparition dans la série, à la saison 11 il est devenu un adolescent de 15 ans.

Christine Angela Booth (par Ali et Susanne Hartman (Saisons 7>9) et Sunnie Pelant (saisons 9 >maintenant))

C’est la fille aînée de Brennan et le second enfant de Booth après Parker. Elle est née dans une étable dans la saison 7. Christine est une enfant à qui Brennan veut transmettre son savoir et sa passion pour les os. C’est une enfant qui n’éprouve aucune horreur à regarder un squelette humain ou un cadavre en décomposition. Un bookmaker l’avait menacée avec sa mère dans la saison 10. Elle porte le prénom de sa défunte grand-mère, et porte comme second prénom celui de la meilleure amie de Brennan. Elle avoua dans la saison 11 qu’elle préférait devenir mécanicienne qu’être anthropologue ou agent.

Hank Booth jr

screenshot3555

Hank est le petit dernier de Booth et de Brennan. Il porte le prénom de son arrière-grand-père Hank (surnommé « pops » par Booth). Il est né dans une intervalle de temps entre la saison 10 et la saison 11. Sa première apparition fut dans la saison 11, épisode 1.

Hank Booth « pops »

screenshot3554

Il est le grand-père paternel de Seeley Booth. Il n’a pas supporté que son fils puisse battre son petit-fils alors il le rejeta et s’occupa de l’éducation de Booth et de son frère. Hank est aussi protecteur envers Booth que celui-ci l’est envers lui. Booth finit par donner à son plus jeune fils le prénom de Hank en hommage à son grand-père. Hank ne veut que le bonheur de son petit-fils et a été là lors du mariage de ce dernier avec Bones dans la saison 9.

Michelle Welton  (par Dana David et Tiffany Hines)

screenshot3557

C’est la fille adoptive de Camille Saroyan. Cette dernière a vécu une idylle avec le père de Michelle, Andrew Welton, chirurgien cardiaque pendant deux ans. Mais lorsque sa relation amoureuse s’arrêta avec Andew, Camille disparut de la vie de Michelle. Cette dernière lui en a beaucoup voulu surtout qu’elle était presque un substitut à sa mère décédée dès sa naissance.

Michelle découvrit par Camille que son père était décédé à son tour et que ses os ont été trouvés dans le ventre d’un tigre. Elle a été adoptée par Camille à l’âge de 16 ans et elle fut très suivie par Camille surtout si elle sortait avec un garçon. Elle a eu une relation avec Finn Albernathy, le plus jeune des internes de Brennan, mais elle y mit fin car elle est entrée à l’université et car les distances ne facilitaient plus la stabilité de la relation.

Avalon Harmonia (par Cyndi Lauper)

screenshot3558

Connue aussi sous le nom de Stephanie Susan James. C’est une amie d’Angela. Elle est une voyante. Elle marque les esprits en chantant lors du mariage de Booth et de Brennan et avec son aide précieuse à transmettre des messages de l’au-delà ou à faire découvrir des indices au FBI.

Karen Delfs (par Sara Rue)

screenshot3541

Cette psychologue-analyste du comportement apparaît dans 3 épisodes de la saison 11 : le 10, le 13 et le 15. Elle a contribué à aider le FBI dans quelques enquêtes et les a éclairé sur le tueur en série appelé « le marionnettiste ». Dingue et enthousiaste, ce moulin à paroles a essayé de draguer l’agent Aubrey sans résultat.

Wendell Bray (par Michael Grant Terry)

screenshot3571

C’est un interne brillant de Brennan, apparu depuis la saison 4. Pauvre mais débrouillard, c’est un grand dragueur. Après son aventure avec Angela, il tomba malade et Brennan conclut qu’il était atteint d’un cancer des os connu sous le nom de sarcome d’Ewing. Il apparut chauve pendant le traitement  puis revint après une longue absence en rémission. Il finit par sortir avec l’infirmière qui s’était occupée de lui.

Daisy Wick (par Carla Gallo)

screenshot3579

Daisy fut la première interne à entrer dans l’institut à la saison 4, rejoignant ainsi l’ancien interne Clark Edison. Cette pétillante et folle dingue scientifique est très impressionnée par le travail de Temperance Brennan et fera tout pour impressionner les autres. Renvoyée dès son premier jour, elle put retenir l’attention et l’admiration de Sweets avec sa capacité à avoir un diplôme en psychologie et son aisance avec les os. C’est une scientifique très arriviste et manipulatrice qui utilise souvent Sweets comme objet sexuel pour se concentrer sur une enquête. Devenue finalement interne confirmée de Brennan, elle tomba amoureuse de Sweets. Le jeu du chat et de la souris entre les deux se prolongea jusqu’à ce qu’elle tomba enceinte dans la saison 10. Après le décès de Sweets, elle travailla sur ses os. Quelques épisodes plus tard, elle donna naissance à Seeley Lance Wick-Sweets.

On la vit assez rarement dans la saison 11.

Colin Fisher (par Joel David Moore)

screenshot3546

C’est l’interne le plus dépressif et le plus absent du labo. Il passe la plupart de son temps dans un hôpital psychiatrique. Il a un humour noir et il est là depuis la saison 4.

Arastoo Vaziri (par Pej Vahdat)

screenshot3561

Cet interne d’origine iranienne a commencé ses débuts dès la saison 4 par être un musulman pieux et très sympathique en confortant Angela. C’est également un brillant scientifique et un réfugié politique à cause de la poésie érotique qu’il avait écrite en Iran. Il entama une relation amoureuse sérieuse avec Camille et faillit mourir infecté par un virus à la fin de la saison 8. Arastoo a été enlevé en Iran en rendant visite à son frère malade lors de la saison 10. Voulant l’aider, Booth et Camille furent captifs à leur tour en Iran, jusqu’à ce qu’ils purent découvrir qui était le tueur cherché.

Après le départ de Brennan de l’institut Jefferson, Arastoo fut promu au statut d’anthropologue judiciaire car il était l’esprit le plus brillant après Brennan dans la saison 11. Mais il quitta le pays refusant de rester dans le nid car très ambitieux, laissant Camille seule.

Plus tard, il revint à l’institut en déclarant qu’il était au chômage et qu’il n’avait pas trouvé ce dont il cherchait. Brennan le promut en tant que consultant à son retour. Arastoo fut choqué en apprenant que Camille sortait avec Sebastian mais il se blâma. Camille rompit avec Sebastian car elle était toujours amoureuse d’Arastoo. Ce dernier fut demandé en mariage par Camille dans le labo et il finit par lui offrir une bague de fiançailles.

Vincent Nigel-Murray (par Ryan Cartwright)

screenshot3538

Cet interne anglais intelligent fut le plus brillant de tous les internes de Brennan, disposant d’informations de toute sorte qui l’aident à se concentrer sur l’affaire. Apparu dès la saison 4, il meurt à la saison 6 d’un coup de feu en pleine poitrine dans le labo par un sniper. Lors de ses funérailles, tous ses amis chantèrent « Put the lime in the coconut » et son prénom est le deuxième prénom du fils de Hodgins, Michael Vincent.

Finn Albernathy (par Luke Kleintank)

screenshot3572

Finn est le plus jeune interne de Brennan. Apparu de la saison 7 à la saison 9, il donnait à Hodgins plusieurs surnoms comme ce dernier en fait aussi. Il devient partenaire côté affaires avec Hodgins lorsque ce dernier a réussi à recréer la sauce piquante de la grand-mère de Finn.

Finn tomba amoureux de Michelle mais leur relation s’arrêta à cause de la distance.

Oliver Wells (par Brian Klugman)

screenshot3560

Oliver est un assistant extrêmement arrogant et narcissique. Il se vante souvent de son QI élevé (160) il a de multiples doctorats. Il est d’ailleurs le seul interne qui a son doctorat. Il n’a pas une bonne relation avec Brennan et il la défit souvent en lui disant qu’il la dépasserait. Il s’intéresse aux maths, à la psychologie, à la physique et à plusieurs domaines à la fois.

Il est très proche de Hodgins avec qui il rivalise d’intelligence et il est apparu dès la saison 8.

Jessica Warren (par Laura Spencer)

screenshot3559

Apparue à partir de la saison 9, cette jeune rousse un peu dingue a vécu dans une coopérative éducative et a 5 frères aînés. Elle est enthousiaste et créative en science, contrairement à Brennan qui insiste sur la rigueur de la science. Elle rencontra Sweets dès sa première apparition puis elle eut une relation avec Aubrey dès la saison 11. Elle et Aubrey se nomment « Booth & Brennan 2.0 »

Rodolfo Fuentes (par Ignacio Serrichio)

screenshot3542

Rodolfo est un interne cubain qui était un anthropologue judiciaire à Cuba avant de partir. Très chaleureux et amical, il est un grand séducteur qui ose faire des avances à Brennan et Angela bien qu’elles soient mariées. Ses avances ont été refusées gentiment mais il ne se déclara pas forfait. Il est narcissique, gentil et passionné par les os. Il est un refugié politique aux USA.

Rodolfo prie des fois mais il ne croit pas en Dieu. Il croit que la vie et l’expérience apprennent à l’homme un peu sur tout pour prendre les bonnes décisions. La plupart du temps, il parle comme un philosophe, des fois comme un catholique et d’autres fois comme un séducteur inné.

La liste des internes est longue, mais je m’arrête ici car ce sont les personnages qu’on voit le plus.

Bonne lecture !

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Les familles les plus marquantes dans les séries et les films

Parlons donc des familles dont la composition loufoque vous a frappé. Dans certaines séries ou dans certains films, des familles étaient plus distinguées que d’autres !

J’ai fait un petit classement de 6 séries et 2 films, en excluant les soaps opéra car ce serait plus fou !

De tous les films, c’est Terminator : Genisys le petit dernier de la franchise Terminator qui arrive en tête du classement.

ScreenShot3330

1. Terminator : Genisys (film d’action)

Ce film datant de 2015 se concentre sur le personnage de Kyle Reese, un soldat de l’an 2029 envoyé en 1984 par son fils John, plus âgé que lui, pour assurer la protection de sa mère Sarah. Mais Kyle découvre en 1984 que le robot Terminator avait élevé Sarah comme un vrai père, et elle l’appelle même « papy ». Ayant décidé d’aller en l’an 2017, Kyle et Sarah tombent sur leur futur fils John qui avait essayé de les tuer puisqu’il était devenu maléfique, puis Kyle tombe sur lui-même âgé de 12 ans à qui il fait mémoriser un message pour le futur. Plus tard, Kyle, Sarah et le Terminator tuèrent le fiston maléfique et le Terminator survit d’une manière étrange à une méga-explosion. A la fin, Kyle et Sarah décidèrent d’entamer une relation amoureuse et Kyle commença à appeler le Terminator « papy » lui aussi. A noter que John appelait le Terminator « grand-père »  et que John était plus âgé que son père de 20 ans, mais on ne se pose jamais de questions puisque c’est un film du Terminator !

ScreenShot3340

2. Le caméléon (série d’action et d’aventure)

Cette série de 1996 se distingue par les rapports familiaux insolites et compliqués. Ainsi, nous avons Jarod, enlevé par l’organisation du Centre et qui fut confié à Sydney, un psychiatre, durant 30 ans. Une relation père-fils s’était développée entre Jarod et Sydney, mais en dehors du Centre, Jarod découvre que ses vrais parents ne sont pas morts et qu’il avait même un frère et une sœur. Jarod découvre qu’il avait un clone et le père de Jarod s’enfuit avec le clone pour devenir son père. Mademoiselle Parker, pourchassant Jarod toute sa vie, avait eu toujours une relation compliquée avec lui depuis leur enfance dans le Centre. Parker est la réplique exacte de sa mère décédée, Catherine, tuée par M. Reines le docteur sinistre qui s’est avéré le père biologique de Mlle Parker (et donc M. Parker n’était pas son père mais son oncle). Cette dernière découvre qu’elle a même un frère jumeau tueur en série, M. Lyle. Mais la plus grande découverte par Mlle Parker fut de savoir que sa mère Catherine attendait un enfant du père de Jarod avant de mourir. Ensemble, Jarod et Mlle Parker découvrent que leur demi-frère était vivant et ressemblait beaucoup à sa mère Catherine côté instinct. Après la fin de la série et dans le dernier film « L’antre du diable » Mlle Parker et Jarod entament une relation amoureuse avant de revenir au jeu du chat et de la souris. Vous avez aimé ce plat spaghetti ? Moi aussi lol.

ScreenShot3339

3. X-Files (série de science-fiction et du paranormal)

Ce mythe des années 90 se caractérise par la complexité de ses personnages et de leurs rapports familiaux bizarres, et je vais parler de Mulder et de Scully car on risque d’entrer en asile en essayant de comprendre leurs compositions familiales. Je commence par Mulder, qui veut croire en l’impossible. Il a vécu une expérience traumatisante à l’âge de 12 ans quand il assiste à l’enlèvement de sa petite sœur Samantha par des aliens. Il reverra sa sœur plus tard, multipliée par dizaines, découvrira que son père n’était pas son vrai père et que sa conception est due aux rapports entre sa mère et le fumeur, son ennemi juré. Remercions les scénaristes !

Il découvrit plus tard que sa sœur était morte à l’âge de 14 ans après avoir vécu sa captivité dans une base américaine, Mulder perdit aussi son père. Plus tard, Mulder entama une relation de plus en plus profonde et personnelle avec sa co-équipière Scully. Cette dernière eut son lot familial avec sa sœur tuée mystérieusement et son père mort. Dans la saison 10, on découvre qu’elle a un frère, Charlie, et que sa mère était morte après avoir parlé à son fils.

Retour aux saisons 8, 9 et 10 dans lesquelles on découvre Scully enceinte mais on ne saura jamais qui est le père. Mais les réactions de Mulder et Scully montrent que William était leur fils. Les scénaristes étaient restés évasifs à propos de la conception de William. Scully découvre dans la saison 9 que son fils était un alien puisqu’elle avait un ADN extraterrestre. Pour le protéger, Scully dû l’abandonner à de braves gens. Dans la saison 10, on découvre à quel point William manque beaucoup à ses parents et qu’il était le seul espoir de sauver son père, Mulder. Durant les saisons 2, 7 et 10 Mulder et Scully furent enlevés par des extraterrestres ce qui les a davantage rapprochés pour devenir aussi dingue l’un que l’autre.

ScreenShot3337

4. Terminator 2 (film d’action)

Ce film d’action de 1991 est le meilleur de la franchise Terminator, et il se caractérise par une famille pas comme les autres. John, un enfant turbulent de 10 ans est placé dans une famille d’accueil, il a failli être tué par un T-1000 mais le Terminator (envoyé par lui-même 35 ans plus tard) le sauva. Une relation affectueuse commença entre les deux et John décida de faire sortir sa mère d’un hôpital psychiatrique. Après l’évasion, le trio prépara un assaut contre cyberdine, et pendant qu’ils échafaudaient leurs plans, la mère remarqua que le Terminator était le père idéal qui fallait à son fils pour que ce dernier devienne un grand chef militaire. Après l’explosion de cyberdine et la mort du T-1000, le Terminator demanda à Sarah de le tuer et fit ses adieux à elle et à John.

Les parents adoptifs de John ont été tués par le T-1000.

ScreenShot3343

5. Dead Zone (inclassable-entre drame et fantastique)

Une série du début des années 2000 mais dont le ménage à trois fut sa marque spéciale !

Centrée sur John  Smith, la série nous offre une  vue certes moins folle que celle des films et des séries que j’ai évoqués, mais les rapports sont restés très complexes durant 6 saisons.

John était un prof de biologie qui avait une fiancée : Sarah, son amie d’enfance, dont il est fou amoureux. En 1995, il eut un grave accident qui le laissa comateux durant 6 ans. Sortit du coma, John découvre que sa fiancée était mariée à un sheriff et qu’elle avait un fils de John mais le petit ne le savait pas. Très vite, une sorte d’amitié fusionnelle se développa entre le sheriff et John malgré leur rivalité. John faisait partie de la famille du sheriff et leur était plus proche qu’un simple ami de la famille. Finalement, le fils apprit qu’il avait deux pères. Malgré les années, John resta proche de Sarah (tellement proches jusqu’à l’adultère !) et après la mort du sheriff, il prit soin de ramener toute la famille chez lui pour s’en occuper comme le fut la dernière volonté du sheriff,  jusqu’à l’accouchement de Sarah de Hope, la fille du sheriff. Durant la dernière saison, le fils de John commença à lui ressembler surtout à cause de la zone morte. Dans le dernier épisode, il finit par appeler John « papa ».

John a perdu ses parents (son père a été empoisonné).

6. ER/Urgences (série médicale)

J’ai dû choisir deux familles parmi les nombreuses familles dans la série, pour un côté plus insolite ou plus touchant. A ce propos, j’ai choisi la famille d’Abby Lockhart et celle de Tony Gates.

*La famille d’Abby Lockhart :

ScreenShot3338

Abby est la fille d’une femme bipolaire, dont la maladie a affecté énormément l’enfance et la jeunesse de ses enfants. Plus tard, elle fit face à la tentative de suicide de sa mère, du rejet de son frère car il a découvert qu’il était atteint par la même maladie, et pour combler le tout, le père de cette magnifique famille les a abandonnés à leur sort. Abby rejette à son tour son père qui tenta de revenir dans sa vie. Abby avait entretenu une relation complexe avec Luka Kovac, et cette relation déboucha sur une relation plus sérieuse entre les deux, après le départ de Carter, le grand rival de Luka. Abby tomba enceinte mais à cause d’une fusillade, elle tomba et accoucha d’un garçon prématuré qui survit miraculeusement. Malheureusement, Abby ne pourra plus avoir d’enfants après ce qu’elle a subi aux urgences. Elle se maria par la suite avec Luka mais fit une rechute en devenant alcoolique, en trompant son mari et en mettant son fils en danger (et son mariage avec). Abby suivit une cure de désintoxication puis on la vit quitter les urgences avec Luka et Jo vers Boston.

*La famille de Tony Gates :

ScreenShot3159

Tony Gates est un brillant médecin irresponsable ayant eu une enfance dure. Enfant battu par son père pompier, alcoolique et mythomane, Tony devint un adulte ayant des problèmes avec l’autorité. Sa mère était morte. C’est également un homme dyslexique et ayant du mal à avoir une relation sérieuse avec qui que ce soit. Il était militaire-parachutiste et fut traumatisé par la guerre jusqu’à vider toutes ses peurs dans les verres et la drogue. L’enfant terrible des urgences se révèle être fidèle à  la promesse qu’il a faite à son meilleur ami, militaire aussi, qui était de s’occuper de sa femme Meg et de sa fille Sarah qui avait à l’époque 2 ans. Tony s’en veut car il pense que c’est de sa faute si son ami s’est shooté jusqu’à la mort abandonné par tous. Tony est un personnage très paradoxal, car il peut se montrer irresponsable et sans aucune attache mais des fois il devient sérieux et très protecteur avec Sarah. Il forme avec Meg et Sarah une famille bizarre car il est considéré comme un ami mais en même temps il couche avec Meg et a des rapports paternels avec Sarah. Plus tard, Meg lui dévoila son amour mais Tony ne l’aimait pas comme elle voulait, alors elle le menaça de ne plus voir Sarah ce qui mit Tony en rage folle. Meg se suicida laissant derrière elle une fillette orpheline qui n’avait plus que Tony comme repère.  Ce dernier retrouva son père ivre mort et le ramena chez lui mais ne contrôla pas sa colère quand il sut que son père buvait de l’alcool en mettant la vie de Sarah en danger et il battit son père après que ce dernier l’avait frappé. Les grands-parents de Sarah décidèrent de la garder au grand désespoir de Tony. Mais à cause des fugues de Sarah et de sa forte tête, ses grands-parents ne pouvaient plus la contrôler et durent la donner à Tony. Ce dernier la considérait comme sa propre fille et elle le considérait comme un père, comme si toutes les épreuves les ont rapprochés. Tony eut plusieurs relations amoureuses mais la plus sérieuse fut avec l’infirmière Sam Taggart qui emménagea avec son fils Alex chez Tony et Sarah pour former une sorte de « notre belle-famille ». Après des conneries et des erreurs qui avaient éloigné Sam et Alex de Tony et Sarah, Sam et Tony restèrent amoureux jusqu’à la fin de la série où ils entrevoient de continuer leur histoire d’amour.

ScreenShot3341

7. Bones (série policière)

Dans la série Bones il n’y a qu’une seule famille un peu dingue, c’est celle du dr. Temperance Brennan. Brennan est une brillante anthropologue judiciaire au passé noir. Alors qu’elle n’était qu’un bébé, ses parents qui échappaient à la police changèrent de nom et tous les prénoms. Le véritable prénom de Temperance est Jo. Bref, à l’âge de 15 ans, Brennan et son frère aîné Ross découvrent que leurs parents les avaient abandonnés. Ne sachant pas comment s’occuper de sa sœur mineure, Ross s’enfuit abandonnant sa sœur aux familles d’accueil.  Ross est le beau-père de deux fillettes dont l’une est malade, et a fait de la prison. Lorsqu’elle rencontra son père pour la 1ère fois, Brennan l’envoya en prison. Max (le père de Brennan) a des bases scientifiques, c’est un tueur et un fugitif. Plus tard, Brennan n’hésite pas à lui confier sa vie ou celle de ses enfants dès qu’elle a des problèmes. Brennan s’est mariée à Booth et eurent 2 enfants. Elle est la belle-mère de Parker, le fils de la première union de Booth. Brennan a formé des internes qu’elle considère comme ses propres enfants et a un cercle restreint  d’amis très proches. Elle est asociale et veut toujours avoir raison, même en allant faire face à des criminels. Sa fille âgée de 5 ans a l’habitude de voir des squelettes à la maison et n’est pas traumatisée par la vue d’un cadavre en décomposition.

ScreenShot3344

8. Fuller House (sitcom)

Cette série qui date de 2016 est liée à une série plus ancienne de 1987 « Full House ». Dans Fuller House, on découvre D.J et Stéphanie, deux sœurs ayant été élevées par trois pères (le père, l’oncle et l’ami), ainsi que leur amie d’enfance, Kimmy. 29 ans plus tard, tout le monde a vieilli. Les fillettes sont devenues grandes, leurs pères les regardent du même angle père-fille et D.J a trois garçons orphelins. Pour l’aider à les élever, sa copine Kimmy emménage chez elle avec sa fille Ramona. Quant à Stéphanie, elle n’hésite pas à abandonner sa carrière pour sa sœur. D.J, Kimmy et Stéphanie se comportent comme des sœurs, il en est de même pour les 3 garçons et Ramona. Kimmy est la meilleure amie de D.J mais a eu toujours des rapports conflictuels avec Stéphanie. D.J a hérité de la sagesse et du toc de son père, Stéphanie a hérité la passion musicale et l’amour du poulet de son oncle Jesse et le petit Jackson, le fils aîné de D.J, ressemble physiquement à son père (côté cheveux !) et a hérité le goût des sensations fortes de son père et de son oncle Jesse. D’ailleurs Jackson n’hésite pas à fuguer pour un conseil de son oncle Jesse sur les filles et adopte la même attitude cool, irresponsable et indépendante que lui. Stéphanie et Kimmy ont hérité le fait de se sacrifier pour les personnes qu’elles aiment, à l’image de l’oncle Jesse et de son ami Joey.

Et vous ? Avez-vous remarqué des familles bizarres dans d’autres séries ?

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DBZ: Review de l’OAV « Fusions »

Image

Amis du soir, bonsoir, vu l’heure durant laquelle je tape ma petite analyse à propos d’un OAV de Dragon Ball Z intitulé « Fusion » (en vf c’était plutôt « Fusions »).  Pour ceux qui me connaissent, ils ont une petite idée de la longueur d’un résumé/une analyse.

Je sais que plusieurs lecteurs et habitués de mon blog vont me huer « dis-donc ! tu délire là » penseront-ils en voyant que je vais analyser un dessin animé plutôt que de m’occuper de certaines « véritables » séries comme Les Experts. C’est vrai que c’est bizarre, mais je me suis dit qu’une petite pause ne ferait pas de mal, en plus je n’ai jamais critiqué un manga animé. Rassurez-vous, je ne vais pas avoir une crinière jaune, mais je vais fusionner à mon tour avec mon clavier !

On va donc s’éloigner de l’univers morbide des Experts pour se concentrer sur « Fusions » ou « La fusion » (un très sympathique titre sur lequel  je suis tombé en tentant de regarder cet OAV). Fusions est, entre-nous, mon troisième film de Dragon Ball Z que je regarde. Le premier film que j’ai regardé datait il y’a des années, et en plus je l’ai regardé en version polonaise pour couronner le tout. Je me suis dit que regarder ce film n°3 serait mieux en version française, l’erreur fatale ! Bref, j’ai entendu parler d’une fusion entre Goku et Végéta je voulais savoir à quoi ça ressemblait loin de l’animé.

Ah oui, avant de commencer la dissection, pourquoi j’ai choisi « Fusions » pour l’analyser ? J’aurais pu choisir n’importe quel autre film, mais quand j’ai regardé ce film, j’ai eu la sensation de manger un truc doux-amer. Vous allez comprendre pourquoi en lisant mes lignes…Maintenant, trêve de bavardage !

Après avoir lu le synopsis de l’OAV – un résumé plein de fautes d’orthographe – je me suis lancé dans mon troisième film. Tout commence par le royaume des morts (génial, je me suis éloigné des morts des Experts pour me retrouver devant le royaume des morts dans DBZ !!) où le maître des kaïohs assistait au tournoi entre les guerriers (morts bien sûr !). Le maître supportait Goku, donc il était mort ! à force de vivre et de mourir, je n’ai pas su au début le pourquoi. Goku, représentant de la galaxie nord, était entrain de gagner la demi-finale d’une aisance incroyable.

Image

Arrivé en finale, Goku rencontra son adversaire Païkuhan (je me passe des dialogues inutiles des kais qui m’ennuient profondément) et là je me suis dit : « tient, ça va bouger déjà ? » vu le niveau intéressant des deux combattants. Ah oui, il y’a même un grand public. En gros rien n’a changé par rapport au monde des vivants.  C’est là qu’on entendit une voix-off qui gâche tout, nous prévenant d’un futur danger.

Image

Soudain, c’est le générique. Attendez, on a écrit « Première époque » comme titre, mais de quelle époque on parle ? Comme si le téléspectateur est censé tout connaître. Passons…En parlant du générique, c’est super de le réentendre (les polonais ont gardé le même générique) même si j’ai une préférence pour le générique en arabe qui fait plus « guerrier ». L’autre jour, je suis tombé de haut quand j’ai écouté le générique français de DBZ, un générique bien immonde que même un gosse de 3 ans ne l’écouterait pas.

Image

Après ce bon vieux générique japonais, on se demande de quelle menace la voix-off en avait parlé. On assiste à la représentation à la fois comique et ironique des âmes classées les unes au paradis, les autres en enfer. En empruntant le chemin vers l’enfer, il fallait « libérer les consciences » en se dirigeant vers la machine à laver les esprits. Je me suis tapé un fou rire : sacré Toriyama !!! En voilà une machine qui sera utile pour Lucifer dans les Experts…C’est vrai que la France a zappé la partie la plus importante de la saison 14 des Experts looool.

Image

Celui donc qui s’occupe de la machine était un ado, les écouteurs dans les oreilles. A cause de sa négligence, la salle des machines a explosé. J’avoue que cette introduction m’a tapé sur les nerfs car le combat de Goku et de Païkuhan fut occulté.

Image

Soudain, et on ne sait pas pourquoi, l’ado se métamorphosa en une grosse baudruche jaune digne d’un gros Pikachu bien gras. La métamorphose fit effet très vite puisque le gros sac de patates s’est révélé un méchant garçon, c’est vilain de chambouler le quotidien du monde des morts !

Image

En le regardant, mon cerveau a tilté. Une grosse baudruche avec des trous dans le corps qui se révèle méchante…ça m’a rappelé quelque chose. La baudruche jaune contenait les forces du mal qui ont été gardées dans la machine à laver les esprits. Ah oui ça craint pour les fesses du dieu suprême…

Janemba (c’est le nom de la baudruche jaune) ne savait dire que « je n’aime pas » dans la VF, une version qui reflète la traduction conforme et le respect des noms comme toujours. Janemba était une sorte de gros bébé géant portant sa couche-culotte paralysant tout sur son passage avec son emprise sur le poste frontière principal, renvoyant les zombies, les fantômes et les ennemis de la terre au monde des vivants, alors que Goku et Païkuhan se battaient toujours devant le public. Au monde des vivants, on a assisté au retour d’un fantôme sur sa tombe, de Juliette face à son vieux Roméo (c’était hilarant d’entendre Juliette dire « tu es vieux ») et de Dracula qui voulait boire du sang humain.

Image

Image

Pendant ce temps, on découvre Gohan et Goten avalant tout comme deux ogres. Videl reçut un appel au secours car les forces du mal envahissaient les rues. Dans le royaume des morts, Païkuhan refusa de continuer le combat contrairement à Goku qui n’a rien vu venir et qui voulait continuer à se battre. Finalement, c’est le dieu suprême qui décida de reprendre le combat une autre fois, après que Goku et Païkuhan aient vérifié ce qui se passait. Ce n’est pas trop tôt !

Image

Image

Le poste frontière était couvert d’une barrière invisible, emprisonnant les gardes à l’intérieur et interdisant l’accès à n’importe qui provenant de l’extérieur. Goku et Païkuhan essayèrent de briser la barrière avec quelques boules d’énergie, en vain. Sur le toit, la baudruche jaune répétait comme un perroquet  « je n’aime pas » mais je pense qu’en VO il disait son nom, Janemba. Il renvoya d’un seul coup de main Païkuhan au tapis, alors Goku s’exclama « je n’ai jamais senti une telle énergie depuis mon combat contre Cell ». Ce film situe Goku et ses amis après la fin de Cell, mais pas celle de Buu. Pourtant, ce film regorge de clins d’œil à la saga Buu plus qu’à la saga Cell. Un monstre gros et indestructible, crée grâce à une machine, la présence de Goten est certainement liée à celle de Trunks, la présence de Videl, l’histoire de Great saiyan man, la mort de Goku au début de la saga Buu et je me passe d’autres petits détails qui sont liés à cette importante saga.

Image

Revenons donc à nos moutons, euh…à notre baudruche jaune. Goku, tout excité, voulait combattre le monstre tout seul. Il demanda à Païkuhan d’aller aider les prisonniers de la barrière. J’ouvre une parenthèse ici pour vous faire remarquer qu’en VF Goku appelait Païkuhan « Paul » non mais je rêve…La VF est le cauchemar concrétisé ! Pourquoi pas Jean-Paul tant qu’on y est ? -_-

Au départ, Païkuhan (alias Paul en VF XD) ne voulut pas écouter Goku : ah non ! hors de question de laisser Goku s’amuser tout seul !! mais ce dernier réussit à le convaincre de libérer les prisonniers, alors qu’il détournait l’attention du méchant graisseux jaune. Le plan de Goku marcha en réussissant à faire diversion et à attirer la grosse baudruche là où il allait, laissant Païkuhan pour s’occuper de la libération des pauvres gardes.

Image

Image

Digne d’un monde onirique plein de bonbons multicolores, le royaume des morts était complètement métamorphosé. Goku passa à l’enfer et remarqua la même métamorphose qu’au paradis…

Mais l’enfer commence justement par Janemba qui, par la paume de sa main, réussit à transformer des petits rochers en des mini-Janemba, de véritables répliques prêtes à tuer. Tous à l’assaut ! mais Goku fut plus fort en pulvérisant en un rien de temps les mini-Janemba. Remarquez que Janemba, comme Buu, peut transformer des choses en d’autres choses…La ressemblance est troublante.

Image

Alors que son père se battait en enfer, Gohan se battait dans son costume ridicule de Great saiyan man, une saga apparut après la fin de Cell. De toutes les sagas, j’ai trouvé la saga du Great saiyan man la plus exécrable. Peut-être ma haine contre superman, batman, et plein d’autres avait favorisé mon avis actuel. Je n’ai jamais compris le but d’une saga pareille qui pourrissait la série DBZ. C’était tellement stupide d’avoir pendu un bide pareil (du genre « il a battu Cell, maintenant il a droit à son masque préférée »).

Videl aussi combattait aux côtés de son cher et tendre. Ah zut, elle a oublié son masque. Soudain, ils remarquèrent Freezer sur le toit d’un immeuble. Il n’était plus ce tas de ferraille coupé en deux par le Trunks du futur, il était redevenu comme avant. Piquant une colère, le superman ridicule acheva Freezer par un seul coup de poing. Comme c’est lamentable. Quand on pense à ce que Goku et Vegeta ont bavé à cause de Freezer dans DBZ, ce fut une saga détonante et digne de respect, même si elle n’est pas ma préférée. Encore mieux, dans Dragon Ball GT, Goku a eu affaire à Freezer et à Cell, et le combat avait duré plus que le petit coup de poing ridicule de Gohan dans Fusions.

J’aurais bien aimé que Cell apparaisse au lieu de Freezer pour emmener Gohan en enfer *niark niark*

Image

Image

Image

Attention, voilà Satan qui apparaît enfin, entrain de donner des baffes à des zombies qui le suivaient. Satan est courageux pour une fois, mais demeure incorrigible et sans intérêt pour une fois. A quoi j’ai pensé quand j’ai vu les zombies suivant Satan ? à Thriller, vous la connaissez cette chanson mondiale de Michael Jackson, avec plein de zombies…

Image

J’ai trouvé le contour noir des objets et des personnages grossièrement utilisé, ce fut le plus gros point noir de cet OAV !! D’ailleurs, je ne pouvais plus m’empêcher de scruter le contour dans chaque scène de Fusions. Ok, je ne vais pas dramatiser, mais il faut faire attention quand même !

Pendant ce temps, loin de la danse ô que ridicule de Gohan, il y’avait deux gamins qui ne chômaient pas : en effet, Goten et Trunks réussirent grâce au radar de Bulma à trouver la 7ème boule de cristal. Bulma demanda à Gohan (qui portait toujours ses lunettes de soleil comme Horatio Caine) d’appeler Shenron grâce aux 7 boules de cristal, pourquoi Gohan ? Passons. Shenron apparut pour exaucer 3 vœux, rétablir la paix sur terre ? Impossible ! tout était lié au poste frontière emprisonné par Janemba, la baudruche jaune.

Image

Image

En parlant du poste frontière, voilà Païkuhan tentant de pulvériser la barrière invisible avec ses boules d’énergie, une fois que Janemba ait disparu avec Goku. Païkuhan piqua une colère et insulta la barrière, ce qui la fit fissurer d’un coup. Une barrière sensible aux insultes ? Hilarant ! D’un coup, Païkuhan comprit ce qu’il devait faire pour libérer autrui : insulter et insulter la barrière.

Image

Pendant ce temps, Goku passait un sale quart d’heure avec Janemba qui le fit voir de toutes les couleurs en se déplaçant très vite malgré son apparence gros bébé et en lui donnant des coups. Pauvre Goku, on dirait qu’il ne s’amusait pas trop avec sa diversion !

Goku n’a pas réussi à faire une seule petite égratignure même avec son fameux kaméhaméha. Là, je me suis demandé si on ne s’est pas trompé de titre car je suis dans la 21ème minute et toujours aucune fusion. Bien entendu, quand je parle de fusion, c’est celle de Goku et de Végéta qui m’intéresse. Mais où est Végéta ? Ils ne vont pas le faire apparaître que pour la fusion quand même, ce serait trop nul !

Image

Image

Retournons au combat entre Goku et Janemba qui a tout l’air d’un combat inégal et que Goku apparaissait comme un petit insecte devant un être contenant toutes les forces du mal, même le combat était plutôt décevant vu le niveau de puissance de Janemba et de Goku. Ce dernier se mit en colère et passa enfin au niveau de ss1, alors que Janemba sortit sa grosse artillerie en mitraillant Goku de boules d’énergie, tout cela finit par une grosse explosion en enfer, alors que de son côté, Païkuhan était à deux doigts de craquer. Goku hurla (il faudra considérer comme « normal » les saiyans et les semi-saiyans qui hurlent en métamorphosant) et passa au stade de ss2 pour passer directement à celui de ss3 (pour ceux qui n’ont jamais regardé ce film, je les conseille de se boucher les oreilles à ce moment-là !) Goku : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! et moi : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Sauf que moi, je n’ai pas eu de crinière sur la tête ! Mais tu vas t’arrêter de hurler, oui ?

L’air menaçant, Goku s’attaqua à l’horrible monstre. Sauf que ce dernier se transforma en un petit monstre chétif avec une queue et des cornes de bélier. Je sens que la grosse baudruche jaune va me manquer…

Image

Image

Image

Image

Pendant que Goku et Janemba jouaient aux transformations, sur terre se préparait une armée de méchants avec des chars non-stop. Goten et Trunks tentèrent de les arrêter, mais des obus leur revenaient à la figure. Attention, Goten et Trunks viennent de se transformer en ss1 !

En enfer, Goku n’était plus aussi enthousiaste qu’au début. Son duel face au monstre s’avérait plus difficile qu’il ne le croyait, sans doute à cause de l’apparence inoffensive et enfantine de Janemba. Ce dernier, après sa transformation, ne disait plus « Je n’aime pas » ou « Janemba » (rhaa, la version française !).

Image

Le combat fut encore plus dur, Janemba fut extrêmement rapide, agile, et en plus il était capable de se dissoudre en l’air facilement pour se recomposer très vite ailleurs. L’allure satanique était digne de Janemba qui avait plus de pouvoirs que Goku ss3. A part sa longue crinière, Goku n’avait aucune utilité. Janemba gagnait aisément du terrain et lança une vague déferlante de sa bouche vers un Goku dans une très mauvaise posture. Il risquait de finir comme une brochette à ce rythme !

Image

Image

Son adversaire Païkuhan n’était pas intervenu au secours de son copain. De toutes les façons, il avait  plus important à faire. Il craqua « moi aussi je veux me battre ! » mais bien sûr, surtout s’il veut finir comme étant une brochette comme son copain.

Le combat fit rage entre Goku et Janemba qui avait l’avantage. Rôti, Goku finit par être blessé par une longue épée que Janemba avait crée à partir d’un objet. Tu vois Païkuhan que tu avais bien fait de ne pas venir ! Janemba usa de son épée, laissant tomber Goku dans une sorte de lave gélatineuse. Goku, ayant perdu ses pouvoirs de ss, était tout simplement à la merci de Janemba et de son épée qui découpait la lave comme du beurre. C’est lorsque Janemba allait donner le coup de grâce à Goku que quelqu’un le sauva d’une mort certaine (parce qu’on meurt dans le royaume des morts, et si on meurt on disparaît pour de bon sans aucune chance de retour. C’est surtout une explication logique aux quelques fans des experts qui me lisent…)

Celui qui avait sauvé Goku n’était que Végéta, dieu merci enfin le voilà qui vient d’apparaître à la 29ème minute du film ! Alors la fusion est imminente sans doute.

Image

Image

Image

Donc j’ai sauté au plafond dans la 29ème minute car je suis un fervent admirateur de l’amitié entre les deux compères. Souvenez-vous de l’animé et surtout de la saga Buu, où leur amitié s’était illustrée pour de bon jusqu’à ce qu’ils vainquirent ensemble le combat face au méchant Buu.

Dans ce film, ils ont l’air assez proche malgré le fait que ce film se passe après la saga de Cell, et non celle de Buu. Têtu comme une mule, Végéta décida d’affronter seul Janemba, le temps que Goku récupère. Ça me rappelle ce qu’il a fait contre Buu pour que Goku puisse se reposer. Mais bon, ici on parle de Janemba ! Attention…chronomètre en main, c’est parti ! le combat entre Végéta et Janemba n’avait duré que 41 secondes, étrange pour  quelqu’un qui trouvait que le combat allait être comme « une promenade ». Blessé, étranglé, Végéta avait perdu toute son énergie et c’est Goku qui vola cette fois à son secours, lui sauvant la vie du charmant endroit dans lequel Janemba l’avait balancé…

Image

Image

Image

Bon, on se focalise sur le plus intéressant : Goku et Végéta. Toujours aussi orgueilleux et fier, Végéta refusa toute aide de la part de Goku. Ce dernier lui proposa amicalement de fusionner avec lui (dans la saga Buu, la fusion était très à la mode par rapport à n’importe quelle autre saga de Dragon Ball), Végéta refusa encore mais se trouva contraint de fusionner avec Goku.

Image

Image

Végéta ne connaissait pas la fusion (dans l’animé, saga Buu, il refusa la fusion d’abord mais il n’avait pas le choix, et Végéto naquit !) et la trouva ridicule et surtout humiliante pour son ego. Janemba les attaqua et ils furent blessés, mais c’est surtout Végéta qui fut blessé dans son ego. Pour lui, c’en était trop : même dans le monde des morts, Goku était plus fort que lui. Sa rage devint subitement des larmes, et il resta à pleurer par terre. Il n’y a pas eu beaucoup de moments où on voyait Végéta pleurer, et s’il y a réellement un moment qui m’a marqué, c’était dans la saga de Freezer où Végéta était extrêmement touchant avant de mourir.

Image

Image

Image

Dans cet OAV, certains n’ont pas apprécié le fait que Végéta pleure. Bah…au moins on sait qu’il est capable de pleurer malgré sa carapace d’impitoyable prince égocentrique. Je ne trouve pas ce moment nul, tant que Végéta admettait sa faiblesse, son infériorité et sa peine, pour moi c’est un instant très intéressant qui permet de voir le personnage sous un autre angle.

Goku, assistant à ce moment, eut lui aussi de la peine. Les fois où Végéta avait versé ses larmes, c’était toujours face à Goku. Ce dernier s’en voulut et s’excusa pour la peine qu’il causé pour son ami. Végéta accepta enfin de fusionner en rappelant à Goku qu’il le méprisait face à ses « manières amicales » et à son « air condescendant ». Ce bon vieux Végéta ajouta à Goku « nous sommes des ennemis, rappelle-toi ». Des ennemis ? Ça fait réfléchir surtout quand on se rappelle que Végéta avait avoué à Goku qu’il était heureux de le retrouver. A moins d’interpréter ce qu’il avait dit ainsi « j’accepte de fusionner avec toi car tu es mon meilleur ami ». Je crois que l’antiphrase utilisée par Végéta refoulait beaucoup de non-dit. En tout cas, ça c’est du Végéta !

Image

Image

On s’en fout de Païkuhan tant qu’on a ce duo sous le microscope. J’adore chaque moment Goku/Végéta que ce soit dans la série ou dans les films. Mais trêve de sentiment ! Janemba donna le clap de la fin de la discussion en détruisant la cachette de Goku et de Végéta. Les dieux étaient entrain de suivre se qui se passait, ils ont le câble au moins ! pas comme les pauvres gardes au poste frontière dont 99% d’eux furent paralysés.

Image

Retournons donc à Goku et à Végéta, cachés. Sur l’un des cubes (je me suis demandé si Janemba était cubiste), Goku donna une leçon concernant la fusion à Végéta. Ce n’est pas la fusion avec les potalas comme fut le cas dans Dragon Ball Z l’animé (rappelez-vous de Végéto), mais la fusion ressemble trait pour trait à celle employée par Goten et Trunks dans la saga Buu : effectuer une danse difficile et bien tendre les deux index. Cette méthode fut employée plus tard dans Dragon Ball GT par Végéta et Goku, pour créer le fameux Gogeta ss4.

Image

Image

Comme je savais tout ce qui s’est passé avec les fusions dans l’animé, du coup la fusion dans ce film était le but que je me suis fixé : à quoi ils vont ressembler ? Beaucoup de fans n’avaient pas apprécié le Gogeta du film, oui il s’appelle Gogeta (aucun rapport avec celui de DBGT) même si son nom n’a pas été évoqué dans la VF ce que je trouve d’une incroyable imbécillité.

Végéta vit rouge. « Je ne suis pas une ballerine ! » cria t-il en découvrant l’horreur et l’humiliation qui l’attendaient. Goku prit les choses en main car de toutes les façons, Végéta n’avait plus le choix. Pendant ce temps, Janemba poussa un hennissement de cheval enragé qui vous fait mourir de rire. De son côté, Païkuhan continuait à insulter la barrière de tous les noms, alors que sur terre Goten et Trunks étaient toujours mitraillés par des obus de l’armée des ténèbres. La qualité de l’image était effrayante.

Image

Image

Image

Retour au plus important : la fusion entre Goku et Végéta. Première étape : il faut que les forces spirituelles atteignent le même niveau. Deuxième étape : la danse. Cependant, Végéta avait gardé le poing fermé ce qui a laissé Goku et Végéta fusionner en un petit être rond et grassouillet dans une situation absolument comique. D’après mes magazines manga, cette fusion ratée a laissé place à un dénommé Vékuh. Dans le film, on ne saura jamais comment il s’appelle par exemple !

Image

Vékuh ne pouvait esquiver les coups de Janemba qu’avec grand-peine, il lui a surtout servi de punching-ball alors que les dieux rigolaient : il suffisait que l’erreur ne se reproduisait plus et qu’attendre la fin de la fusion serait la meilleure chose à faire. Vékuh réussit péniblement à se cacher vu son corps d’un sumo à la retraite, mais il fut rapidement découvert par Janemba qui avait failli le tuer, sauf que la fusion prit fin au bon moment laissant Végéta et Goku attaquant au même moment Janemba.

Végéta et Goku retentèrent la fusion, mais Janemba les interrompit. C’est là que Païkuhan entra en scène (enfin !) pour faire diversion afin que le duo malchanceux puisse fusionner. D’ailleurs cette séquence m’a étrangement rappelé Oméga (le 7ème dragon noir dans Dragon Ball GT) qui essaya d’empêcher Végéta et Goku de fusionner, sauf que Trunks et les autres étaient intervenus pour faire diversion. Ce film regorge de clins d’œil à certaines sagas et à toute l’histoire de Dragon Ball. Beaucoup de références à Dragon Ball GT malgré le fait que c’est un OAV de Dragon Ball Z.

Image

Alors que Païkuhan s’amusait comme un fou (bah oui, vu sa tête XD), Goku et Végéta réussirent enfin à fusionner dans la 42ème minute du film, rhooo ce n’est pas trop tôt quand même !

Notes à propos de cette fusion que je vois pour la première fois dans ce film : d’abord les vêtements de Gogeta (à ne pas confondre avec le Gogeta de l’animé DBGT) ressemblent étrangement à ceux de Gotenks. Ensuite, l’allure générale de cette fusion fait presque penser à un Goku en ss2, sauf qu’il est entouré de flammes au lieu des éclairs, j’ajoute aussi la présence de la très sympathique mèche de cheveux qui était présente à l’état de ss3. Côté allure, c’est la fusion que je préfère le moins face à Végéto ou l’imposant Gogeta ss4.  Je note aussi qu’en VF on avait occulté le nom de la fusion.

Image

Pendant ce temps, sur terre, Goten et Trunks ressentirent l’énergie de leurs pères, et fusionnent à leur tour pour faire de la place à Gotenks afin de faire face aux forces du mal qui se battaient contre eux. En un clin d’œil, Gotenks créa son armée de fantômes suicidaires et fit le ménage sur terre. C’est top de voir Gogeta et Gotenks menant un combat parallèle !

Image

De son côté, Gogeta combattait Janemba. Contre toute attente, le combat fut extrêmement court vu que Janemba fut exterminé rien qu’en donnant un coup de poing à Gogeta. Trop fort ce Gogeta ! Le monstre disparut, et l’ado aux écouteurs apparut, s’enfuyant à la vue de Gogeta.

Image

Image

Image

La scène finale de cette première partie était plutôt intense et attachante entre Végéta et Goku. Ok ça n’a duré que quelques secondes mais j’ai beaucoup aimé leur complicité. Végéta souriait (c’est rare de le voir sourire, et la plupart des fois il ne sourit qu’à Goku) et semblait très détendu. C’était une sorte d’adieu entre les deux potes car chacun allait retourner à sa place. Végéta disparut en enfer avec tous les autres condamnés.

Image

Image

Bref, voilà en gros la première partie de ce film que j’ai trouvée correcte malgré certaines erreurs techniques et scénaristiques. Quel dommage de n’avoir vu Gogeta que 1 minute 49 secondes (si, j’ai chronométré tout !) je n’ai pas vu grand-chose car la fusion que j’ai tellement attendu n’a même pas duré 2 minutes. Je n’ai pas trouvé ridicule cette fusion même si elle n’est pas ma préférée, mais elle est néanmoins intéressante. Encore une fois, l’amitié Goku/Végéta était mise en lumière dans cette première partie où tout le monde avait fusionné (on a été gâté par 3 fusions : Vékuh, Gogeta et Gotenks !!). C’était correct mais j’aurais bien aimé voir plus d’action et un vrai combat plus long entre Janemba et Gogeta de DBZ. Sinon c’était passionnant !

La première partie s’achève avec Shenron le dragon, attendant toujours le deuxième vœu.

Attention, je vais être plutôt bref concernant la deuxième époque ou la deuxième partie du film, qui n’a aucun lien avec la première partie que j’ai disséquée. La deuxième époque est une partie qui  m’a beaucoup ennuyé. Partie musicale, elle s’intitule « L’attaque du dragon ». Je me suis demandé s’il y’avait une ou des fusions dedans, mais on ne peut rien savoir !

Image

Le générique du début de la deuxième partie n’existe pas, mais on nous mentionne que Toriyama  était également l’auteur de la deuxième époque. Bon, tout commence par une course poursuite  entre la police et 3 brigands (on est passé directement du royaume des morts à celui des vivants, le choc !!) sauf que le Great saiyan man les arrêta et leur tint tête avec Videl, portant son masque. Ce que je déteste leur accoutrement et leur stupide danse victorieuse.

Image

Un vieux sorcier tout rouge décida de jouer un numéro à des fins louches, alors il fit mine de vouloir se suicider en se jetant dans le vide du haut d’une tour, mais il voulait parler à nos deux comiques de Tapion, le champion de la galaxie sud, et du fait qu’il voulait le faire sortir d’une boîte à musique. Videl resta réticente face au vieux alors que Gohan débordait d’un enthousiasme naïf. Le vieux réussit rapidement à les convaincre de libérer Tapion de la boîte à musique sinon un malheur s’abattrait sur la terre, mais la manivelle ne voulait pas tourner. Toujours aussi réticente, Videl s’éloigna avec Gohan alors le sorcier abattit la carte de Shenron le dragon afin de libérer Tapion.

Image

Rendez-vous dans Capsule Corp, avec Gohan, Goku, Goten, Krilin, Trunks, Videl, Bulma et le sorcier. Bulma ne put rien détecter, Goku eut du mal avec la manivelle coincée, quant à Krilin il a eu la même réaction jemenfoutiste que Videl. Goku demanda à ses amis de réunir les 7 boules de cristal et ils appelèrent Shenron pour ouvrir la boîte. Comment peut-on être aussi naïf pour ne douter de rien…

Image

Shenron dit « vous avez le droit à un seul vœu » c’est curieux,  car dans la première époque il avait dit 3 vœux. C’est vraiment à tirer par les cheveux, cette histoire du nombre exact des vœux !

Comme vous vous en doutez, le vœu était d’ouvrir une boîte de musique (je n’ai jamais entendu un vœu aussi stupide) ce qui était fait. Tapion sortit de la boîte en utilisant une flûte. Il n’était pas content le Tapion d’avoir été réveillé après un sommeil de 1000 ans. Il se prit au vieux sorcier car il était le seul à le connaître, devant les yeux ébahis et étonnés de Goku et de ses amis.

Image

Tapion se réfugia dans un bâtiment abandonné, mais Trunks était tellement fasciné par Tapion qu’il le suivit, talonné de Goten. Tapion jeta un regard courroucé à Trunks qui s’éloigna et revint avec des brochettes pour que Tapion mange. 1000 ans sans rien manger et le repas était 3 brochettes provenant de Trunks et volées par Goten (avec la petite aide de Goku).

Image

Pendant ce temps, le bas d’un monstre se promenait en ville, parsemant le chaos. Inutile de l’imaginer avec une tête sinon tout le monde risque de finir comme les petites brochettes offertes par Trunks.

Inutile de réfléchir concernant le garçon qui avait battu le record de la belle au bois dormant : ça se voyait qu’il cachait un secret monstrueux, ou je devais dire un monstre. S’il a rejeté les enfants aussi durement c’est surtout en essayant de les protéger.

Gohan et Videl (dans leur accoutrement stupide) tombèrent sur le monstre sans tête et essayèrent de l’impressionner par…un numéro plus que stupide au lieu de s’attaquer directement à lui. Bravo ! Malgré tous les efforts de Gohan, ce fut un échec. Soudain, Videl entendit la mélodie de Tapion et le monstre disparut comme par enchantement. A noter que des immeubles ont été détruits, et qui furent vides comme par hasard. Les gens travaillent dans les rues, j’en conclu donc. N’oubliez jamais que si un héros démolit un immeuble dans DBZ, il n’y a jamais de victimes (comme le cas ici) mais si c’est un méchant qui démolit un immeuble, toute la populace est morte comme si des milliards vivaient dans un seul immeuble. Regardez un seul épisode de DBZ (et DBGT aussi) pour vous en rendre compte ! je n’exagère pas !

Image

Image

Image

Après le presque carnage qui finit par une joyeuse mélodie, on se demande si ce gars n’est pas bon pour la Star Ac’ vu qu’il utilise bien sa flûte intergalactique, à moins qu’il existe un Star Ac’ spécial galaxies.

Pendant ce temps, Trunks n’arrête pas de ramener de la nourriture à Tapion malgré la froideur apparente de ce dernier. La nuit, un monstre avec une tête sans le bas sortit de Tapion lorsqu’il s’est assoupi, et c’est grâce à sa flûte magique qu’il réussit à l’absorber. Le lendemain, Trunks apporta le petit-déjeuner. Mais il est bien serviable et gentil le petit Trunks, on l’a vu surtout préparant des coups foireux dans l’animé.

Image

Image

1H 7 minutes et toujours pas de combat, j’étais ravi de voir certains personnages que je n’ai vu que sur mes magazines manga, mais je commençais sérieusement à m’ennuyer,  avec cette musique, l’attitude de Trunks et le vieux sorcier.

Le gosse apporte de la nourriture à un étranger et sa mère se fit de souci car il sort la nuit dans les ruines. Ah oui, j’admire Bulma et sa responsabilité à quat ‘sous. Pendant qu’on y est, ça se voit que l’histoire se concentre de plus en plus sur Trunks, on a vu sa mère mais à ce propos, où est passé son père Végéta ?

On apprend plus dans cette deuxième partie sur le quotidien des personnages et leurs relations entre eux.

Trunks apporta le dîner, mais le sorcier débarqua et tenta de voler la flûte à Tapion, la flûte tomba par terre et Trunks s’empara d’elle. Le sorcier et Tapion le supplièrent de leur donner la flûte, c’est là que Trunks décida de donner la flûte à Tapion. Le sorcier disparut, et Tapion se lia d’amitié avec Trunks. Ce dernier lui montra ses jouets, ravi, alors que Tapion scruta un robot coupé en deux comme s’il lui rappelait quelque chose.

Image

Image

Image

Image

Trunks parla de sa solitude comme étant enfant unique et s’endormit en écoutant Tapion lui parler de son passé et du désastre qui avait détruit sa planète. Tapion voyait dans Trunks le reflet de son petit frère tué par le sorcier.

Rencontrant Bulma, il lui raconta l’histoire du monstre qui sommeille en lui : un monstre dont la magie noire lui a donné vie, détruit la planète mais un prêtre coupa le monstre en deux par une épée alors que Tapion et son jeune frère jouaient de la flûte. La partie supérieure du monstre fut emprisonnée dans le corps de Tapion, alors que la partie inférieure fut emprisonnée dans le corps de son frère. Grâce à cette méthode, la paix revint sur la planète de Tapion qui était devenu un grand super héros aux yeux de plusieurs. Sauf que son frère perdit la vie, ce qui fit libérer la partie inférieure du monstre, et depuis qu’on l’avait fait sortir de la boîte de musique, Tapion sentait les deux parties du monstre se rapprocher de plus en plus.

Image

Image

Bulma créa une grande boîte spéciale pour Tapion, afin qu’il puisse y dormir. Cependant, la partie inférieure retrouva Tapion et explosa le caisson. Goku vint avec Gohan et Goten pour examiner les lieux, rhooo dommage d’avoir mis Goku et les autres en arrière-plan dans cette partie ! Le monstre revint plus fort, de manière à ce que Tapion ne puisse même plus utiliser sa flûte. Trop tard ! les deux parties du monstre se retrouvèrent, au nez de Tapion et les autres, avec la bénédiction du sorcier.

Image

Image

Le monstre ne s’arrêta même pas lorsque Tapion réussit à utiliser sa flûte, et découpa avec sa queue la maison de Bulma en deux (je me demande où est Végéta ? Sa maison a été détruite et sa famille était en danger). Goku et Goten attaquèrent le monstre, et c’est Goku qui prit une sacrée raclée en se retrouvant la tête en bas. Encore une fois, Goku et ses fils attaquèrent le monstre : Goku fut projeté sur ce qui restait des débris de la maison de Végéta, alors que Gohan ne savait plus quoi faire face au monstre, vu qu’il était en danger, soudain une boule d’énergie le libéra des griffes du monstre. C’était Végéta.

Image

Image

Assistant au spectacle, Végéta mit toute sa rage dans son énergie. Il fallait attendre les dernières minutes pour qu’il apparaisse celui-là, mais tant mieux puisque j’étais à deux doigts de craquer à cause du flûtiste intergalactique. Végéta fut projeté comme Goku. Trunks proposa la fusion à Goten, et voilà une fusion dans ce film de fous. Même si, on peut considérer Tapion comme étant fusionné en quelques sortes avec la moitié d’un monstre.

Image

Image

Gotenks apparut, en ss3. En très peu de temps, il réussit à rendre le monstre sous forme de coquille creuse. Soudain, la coquille se fissura et tomba pour laisser place à un monstre ayant des ailes cette fois. Le monstre projeta violemment Gotenks par terre ce qui arrêta l’effet de la fusion. Elle n’a pas duré longtemps, cette fusion !

Image

Image

Image

Gohan et Videl, aussi, furent projetés contre un mur. Tout le monde est inconscient là…Goku se releva et fut encore projeté par terre, il était inconscient à son tour.

Tapion utilisa sa flûte une énième fois, et absorba le monstre en entier (on peut considérer ça comme une sorte de fusion, non ?). Trunks, qui s’était levé, vit Tapion lui tendre son épée et lui demanda de le tuer. Cependant, le monstre sortit de Tapion car ce dernier n’avait pas assez d’énergie pour contenir les deux parties du monstre.

Image

Alors que le monstre grognait, Goku se transforma en ss3. Alors que le monstre esquivait un coup de Goku, c’est Trunks qui coupa la queue du monstre avec l’épée de Tapion (clin d’oeil au prêtre?). Goku se concentra sur le point faible du monstre, la zone de démarcation entre les deux parties de son corps, puis donna le coup du dragon (c’est le coup de grâce) ce qui pulvérisa le monstre une bonne fois pour toutes.

Image

Image

Image

Bulma fit monter Tapion dans la machine à remonter le temps pour rejoindre les siens et il donna son épée comme souvenir à Trunks. Pour les victimes du monstre : aucun problème ! il suffisait de chercher les 7 boules de cristal et d’appeler Shenron pour les ressusciter. Mais que pouvait-on faire sans ces boules de cristal…

Image

Image

Au revoir Tapion ! Ainsi s’achève la deuxième époque et le film avec. La deuxième partie du film m’a moins marqué que la première, c’est sûr, vu que le héros était un enfant de 8 ans, moins d’action, moins de fusion, les scénarios ne collent pas trop comme l’absence bizarre de Végéta, ou le fait d’avoir classé Goku et les guerriers dans le second plan. La flûte m’a gonflé aussi, et le héros s’est avéré champion en flûtisme. Autre chose, je n’ai toujours pas compris pourquoi Gotenks ss3 n’avait pas eu une résistance semblable à celle de Goku ss3. Peut-être une manière détournée de Toriyama pour insister que côté expérience, résistance et puissance Goku ss3 dominera toujours Gotenks ss3.

Le générique de la fin n’a aucun rapport avec la série ou l’univers de Dragon Ball, je n’ai jamais entendu un générique pareil. Ce fut un OAV méritant du temps pour le regarder et ce fut par plaisir si je l’ai disséqué. Je me suis attardé dans la première partie car c’est celle que je préfère, et d’une manière générale, je m’attarde sur tout ce qui me plait.

Merci à vous tous pour votre lecture, voici donc mon hommage à DBZ en disséquant un OAV et en l’illustrant avec quelques-unes de mes captures. Vos commentaires sont les bienvenus !!

 
2 Commentaires

Publié par le mai 12, 2014 dans Général, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,