RSS

Archives Mensuelles: avril 2011

FBI: Portés disparus: disparus le 15/3/2010

Publié le 16/3/2010

Avec l’inédit de la veille, la série a réuni 5.992 millions de téléspectateurs avec une part d’audience sur les 4+ de 22.4%(près de 6 millions !). Avec cette hausse Jack Malone tire sa révérence avec son équipe définitivement, bravo et merci à tous, Malone en tête. C’est confirmé, FBI : Portés disparus ne sera pas renouvelée. Après sept saisons, autant d’années de tournage et 158 épisodes, la série s’arrête définitivement. Les aventures de Jack Malone (alias Anthony LaPaglia) et son équipe n’auront donc pas de suite. Une terrible nouvelle pour France 2, qui tient la dragée haute à TF1 à chaque fois qu’elle diffuse cette série en prime time.

Qui l’a cru ? FBI : Portés disparus est bel et bien finie lundi soir 15 mars 2010, heure du décès…euh de la « fin » était 21:30, c’est ce que tout téléspectateur a cru, mais le scandale s’était produit à la fin de la série car tout simplement France 2 avait supprimé les 20 dernières secondes qui regroupaient une sortes de « bilan » de quelques disparus de la série : Dans cette scène supprimée, la caméra s’attarde sur la photo du disparu du jour, puis les photos de quelques-uns des disparus des épisodes précédents défilent. (source : serieslive)

Pourquoi ? Il s’agit de la fin d’une série, pourquoi tronquer le dernier épisode ? Est-ce par souci concernant l’épisode rediffusé qui allait suivre ? Et comme par hasard il n’y’avait même pas de la pub (enfin, celle du café) mais est-ce une raison valable pour supprimer la fin ? C’est quand même dégoûtant. C’est le bouquet, France 2 n’est pas différente de TF1 ou de M6…

Certainement, ces questions resteront sans réponse. Vive la déconnade !

Bien, j’ai commencé à regarder de façon intermittente FBI : Portés disparus, cette série ne pas vraiment attiré mais parfois il y’a de bonnes idées. Depuis 2/3 ans je suivais les aventures de Jack Malone qui commençait à s’épuiser, et le rythme était devenu plus que lassant. On sentait que la série tournait en rond et surtout, qu’il n’ya plus rien d’attirant comme auparavant. Tout se répète, même Derrick est plus actif qu’eux. Ah, le bon vieux Derrick

Ça fait tout bizarre de voir une autre série après Urgences s’arrêter, va savoir, sans doute CBS avait rencontré des problèmes d’argents avec. Sinon pourquoi la rayer définitivement ? D’un autre côté c’est bénéfique. La disparition de la série est peut-être un point positif : pour les téléspectateurs lassés et pour les acteurs. Bye bye Malone, Vivian, Sam, Martin etc.

Le concept de la série est original, retrouver des disparus. Mais à un moment donné, il faut s’arrêter, et c’est bien de commencer une nouvelle chose. Bonne chance à tous et voici la fiche de la série :

Titre de la série : FBI : Portés disparus (Without a trace : le titre original)

Série créée par : Hank Steinberg en Juillet 2004
Avec: Anthony LaPaglia, Marianne Jean-Baptiste, Poppy Montgomery, Elena Delgado

Voilà, la série contient 7 saisons et c’est l’épisode 24 qui ferme la marche.

Qu’en est-il des épisodes diffusés ou plutôt du dernier épisode diffusé ce lundi 15 Mars ?

Au large (saison 7, épisode 24/24) : Appelé d’urgence alors qu’il pique-niquait avec sa petite amie et le fils de celle-ci, Derek, 30 ans, a disparu. Le soir même, il a loué un bateau et demandé au skippeur de le conduire à un endroit d’où il a plongé et où les plongeurs du FBI découvrent au petit matin trois macchabées.

*Beau titre pour un épisode final. On découvre au fur et à mesure de l’enquête que la disparition de Derek est de plus en plus suspecte. Notre plongeur a de mauvaises fréquentations car « il n’ose jamais dire non », attends mon vieux là tu vas loin…Le FBI a tout fouillé, et hop, disparition de la petite amie et son fils, pas mal de disparus. Dans cet épisode, on voit le bébé de Sam et son rapprochement d’un autre mec, Vivian est presque inaperçue car l’épisode est très braqué sur Malone et son rapprochement avec sa fille Hannah, un mariage planifié par un autre membre de l’équipe, on se demande carrément où va l’épisode.

Rassurons-nous, il y’a re-concentration sur l’affaire Derek. Il s’avère qu’il rencontrait un dénommé « John » pour des affaires suspectes. Le curé a bien défendu son ami puisque Derek lui avait raconté que lors de sa plongée, il avait vu des cadavres et ainsi il s’est enfuit sinon on le suspecterait.

Malone décida d’aller jeter un coup d’œil à la maison de laquelle ont été enlevés la mère et son enfant et surprise ! Dans un placard, Malone découvre l’enfant caché. Après plusieurs tentatives il réussi à parler de ce dont il a été témoin, et comme la vitesse de l’éclair, notre cher Malone avait réussi avec son équipe à retrouver la mère, et ce qui m’a vraiment fait rire c’est parfois certaines paroles de Jack Malone lorsqu’il appuyait sur la détente du genre : « Je suis rouillé », « ça fait longtemps que je ne suis pas allé au stand de tir », super Malone toujours là pour retrouver les disparus, vaincre les méchants et nous faire rire avec un brin d’humour dans une série devenue mécanique.

L’équipe de Malone réussit donc à retrouver Derek qui a faillit boire la moitié de l’Océan à cause du méchant marchand de drogue. Il plongeait pour lui et lui rendait service car le méchant bonhomme a été touché dans le système respiratoire à cause de Derek. Voilà pourquoi il l’aidait les yeux fermés, jusqu’à ce qu’il voit l’arme dirigé vers lui. Sauvé de justesse par l’équipe de Malone.

Malone réussit à convaincre sa fille aînée Hannah de ne pas partir à Chicago et de rester avec lui, bref tout est bien qui finit bien ! (même la rupture Sam/Jack était avec le sourire).Cet épisode est très banal, on attendait beaucoup concernant la fin mais pas cette fin-là. La série est finie dans l’indifférence générale, 7 saisons, je pense que c’est bien ainsi. Elle est devenue terne, contrairement à ses débuts où l’équipe était active et les affaires étaient aussi intrigantes les unes que les autres. Dommage que la fin était trop banale. Les scénaristes auraient pu mieux faire pour rendre hommage à 7 ans de travail intense, mais non on n’a rien vu de neuf ou quelque chose qui indiquerait la fin, ils ont collé des photos des disparus de la série durant les dernières 20 secondes et France 2 a eu l’intelligence de nous offrir un épisode incomplet. Certes il y’a eu beaucoup d’erreurs de la part de la chaîne mais celle-là tombe au mauvais moment. Mais l’erreur ne provient pas de France 2, selon serieslive c’est la faute de CBS qui a choisi la mauvaise version en occultant des images! L’annulation de la série due à des raisons économiques fut un réel choc pour plusieurs acteurs.

Voici ce que France 2 n’a pas diffusé, cela commence à 3:11

Bref, pour un épisode final je suis très déçu. C’est un épisode moyen, et le rythme était aussi lent que d’habitude. Je lui attribue un 7/10.

Le mauvais exemple (saison 5, épisode 5) : Petros, 8 ans, fils de Sadik Marku, membre de la mafia albanaise, et la mère de l’enfant, Julia Martic, sa maîtresse, 27 ans, ont été enlevés. L’équipe de Jack commence par interroger la femme de Marku.

*Je dois avouer que c’est pire encore. Marre des rediffusions surtout quand l’épisode concerné a été déjà diffusé 2 fois et c’était la 3ème lundi. Jack Malone était dans cette histoire obligé d’aider un mafieux à retrouver sa maîtresse et Petros. L’enquête s’annonce difficile : Sadik avait beaucoup d’ennemis. La maîtresse a été retrouvée battue et a prétendu que les enleveurs l’ont jeté sur la route en gardant Petros. Mais où est donc passé Petros ? Normalement, notre Malone international aurait pu douter d’un tel témoin si les fausses larmes de cette dernière ne l’ont pas charmé. Il n’est pas insensible Malone, voyons. La fin était en queue de poisson : Comment Malone a-t-il deviné que l’enfant était déjà mort lors du faux enlèvement ? La femme avoue tout : Petros a joué avec un revolver et il s’est tué accidentellement. Au lieu de prévenir la police, la maîtresse a maquillé les lieux, a pensé à un faux enlèvement, tout ça en une nuit ! Quel sang-froid, normal qu’elle fricote avec les bandits tels que Marku, elle peut les supporter. Episode pénible, surtout que je l’ai regardé 3 fois et franchement quelle platitude ! Un 6/10 devrait suffire.

Incohérences, platitude, lassitude, épisodes ternes, il était temps d’arrêter la série. Je continuerai de poster à propos des prochaines redif’ bien sûr. Très long article mais il faut qu’il soit long, décrivant la série et sa fin. J’éprouvais auparavant un peu d’admiration pour cette série mais elle s’est métamorphosée devenant lourde, je ne la regardais presque plus, sauf cette année pour être franc.

Adios Without a trace !

 

Étiquettes : , , ,

Esprits Criminels (rediffusé le 15/3/2010)

Publié le 16/3/2010

Enfin, vous vous dites, un article sur Esprits Criminels (Criminal Minds). Ce n’est que le début, il m’a fallu du temps pour régler les séries que je vais suivre. Enfin j’ai du temps !

J’adore cette série et je me demande pourquoi elle n’est pas en prime time. Actuellement, il n’ya que des redif’ et un superbe désordre des épisodes. Il s’agit d’une équipe de profilers qui enquêtent sur des meurtres et des affaires liés à la psychologie du meurtrier. C’est une série très bien ficelée que je vous conseille de regarder…bien sûr, dans l’ordre !

J’ai réussi à regarder Le Pyromane (saison 2, épisode 19), intéressant. Il s’agit d’un pyromane qui met le feu à des maisons habitées, tuant des familles dans leur sommeil. Les enquêteurs découvrent le point commun liant les victimes.

feu

Mon avis :

J’aime beaucoup les rebondissements dans l’épisode, la variation des meurtres selon l’humeur folle du pyromane. L’équipe de Hotch a déduit que le meurtrier s’en voulait aux pères des familles car ils avaient réussi leur vie, côté vie privée (mariés, ou ont des enfants) comme côté vie professionnelle (ont un travail). Une vie parfaite que l’assassin n’a jamais eu, le seul remède était le recours au feu.

Une mère de famille avait survécu (Charlotte Cutler) mais elle allait mourir à cause des brûlures graves dont elle était atteinte. Devant Hotch, elle dit que personne n’a réussi à ouvrir la porte et que l’eau était coupée. Lors de l’incendie, l’alarme ne s’est pas déclenchée et c’était son fils qui était venu l’alerter. Personne n’a réussi à ouvrir la porte d’entrée pour sortir, et c’est là qu’elle dit avoir vu un pompier s’approchant d’eux. Elle demanda à Hotchner ensuite de ne pas laisser son mari et son fils la voir ainsi et le bon Hotch le lui promet. Elle meurt sous ses yeux.

hoch

Au début, l’équipe soupçonna un écologiste et c’était encore Hotchner qui s’est collé à la tache, mais il a vite écarté cette hypothèse lorsqu’il apprit que le suspect était atteint d’une leucémie et qu’il lui restait peu de temps. On a pu savoir que le père de Hotch était décédé à cause d’un cancer de poumons. Hotch avoua à l’écologiste qu’il l’avait découvert lui-même lorsqu’il était enfant. Pourquoi cet aveu ? Pour gagner la confiance de l’homme ? Ou c’est pour un autre but ?

Bref, l’écologiste soupçonna l’un des membres de son mouvement et décida de lui faire face dans un sous-sol plein de benzine d’une école. Il avait réussi à semer la police et c’était lui qui tenait le briquet. Il avait réglé l’enquête à sa manière, devant le regard affolé de Hotchner. Ce dernier découvre que son ami lui avait laissé une lettre, qu’il donna au fils de l’écologiste.

« Il n’est pas mort pour rien » conclu Hotch. Un épisode plus que centré sur Hotch, on avait à peine entendu les noms des autres membres de l’équipe. Malgré quelques défauts, j’ai aimé le scénario !

J’aurais préféré que les autres membres de l’équipe soient aussi mis en lumière, mais bon, le boss passe avant les autres. Un 7.5/10 fera l’affaire.

 
 

Étiquettes : , ,

Les Experts: 9×7 et 9×6

Publié le 16/3/2010

Comme chaque Dimanche soir, il y’a eu la diffusion de trois épisodes des Experts, mais cette fois  le 3ème épisode était une rediffusion, à croire que TF1 ne veut pas que le scénario de The Mentalist se répète avec les Experts… (surtout ils veulent attarder le plus longtemps possible le départ de Grissom , sans doute !)

Après la trilogie de la semaine dernière, on s’attendait à beaucoup de choses surtout concernant Grissom, et voici un petit résumé suivi comme d’habitude de mon avis personnel :

Echos du passé (saison 9, épisode 7) : Tandis que son équipe sur le meurtre d’une femme et un accident de voiture mortel, Grissom est appelé à témoigner au procès de Nathalie Davis, la tueuse à la maquette.

Bang ! Bang ! (saison 9, épisode 6) : Une fusillade a éclaté dans le quartier coréen de Vegas. Deux victimes : une femme inconnue des services de police et un homme, tout juste libéré de prison. Règlement de comptes entre gangs ?

Le Loup-garou de Vegas (saison 6, épisode 11) : Sur les lieux d’un meurtre, l’équipe scientifique de Las Vegas découvre le cadavre d’un homme terriblement velu. Tout porte à croire que la victime était atteinte du syndrome du loup-garou.

Mon avis :

Episodes plutôt moyens, ce qui est décevant après un sacré début de la saison 9. L’ordre des épisodes a été, comme d’habitude, respecté par TF1.

Je trouve dommage qu’il n’y ait pas eu assez de flash back  dans le 1er épisode sur l’affaire dont parlait Grissom face à Nathalie, surtout que cela concernait Sara. Episode très moyen. 5/10

Mais dans le second épisode de la soirée il y’a eu une drôle affaire. Personne n’a su connaître le véritable scénario du crime et surtout qui est l’assassin dans cette histoire ! Les analyses se prolongent, les hypothèses se multiplient en protégeant le seul témoin du meurtre : un enfant coréen de 8 ans atteint du Sida. L’enquête se débouche sur la découverte des expériences dont l’enfant était le cobaye, mais le meurtrier demeure inconnu. C’est  le hasard pur qui l’a démasqué. Sur la scène du crime, l’équipe voulait refaire la scène avec le seul témoin : l’enfant, avec deux mannequins. Lorsque l’enfant commençait à décrire, Grissom commençait à son tour à douter. Et lorsque l’enfant imita le revolver devant sa mère (mannequin) « Bang ! Bang ! » que tout a été démasqué : l’enfant était le coupable, il avait tué sa mère car d’une part elle avait tué son oncle, et d’une autre part parce qu’elle préférait qu’il subisse les expériences. Une fin bien triste et c’est à mon avis le meilleur épisode de la soirée, avec un 7.5/10.

Du drame on passe au surnaturel dans le 3ème épisode de la soirée, avec cette histoire du loup-garou. Il est vrai que le chuchotement dans le téléphone était un peu flippant ^^’. Quant à la maladie elle existe bel et bien dans le monde, je me rappelle avoir regardé un documentaire sur une famille atteinte du syndrome. L’épilogue de l’épisode est clair : l’ami n’a pas accepté la différence de son ami car il s’est fiancé avec sa sœur. Donc il le tue, mais la sœur jumelle du « monstre » comme l’appelait l’assassin, était le seul témoin du crime. Je pense qu’on aurait pu choisir n’importe quelle autre différence mais peut-être qu’on voulait parler de cette maladie rare.

Insolite cas mais le scénario demeure moyen à mon goût : 6.5/10

Bilan : soirée assez moyenne ce qui est un peu décevant comme je l’ai évoqué précédemment. Mais je pense quand même que les audiences sont au rendez-vous, qui ne regarde pas les Experts dimanche soir ? Sur ce, espérons avoir une meilleure trilogie des Experts dimanche prochain.

 

Étiquettes : , ,

House MD: coup de gueule concernant la saison 6!

Publié le 12/3/2010

Là je crois que c’est le summum…C’en est trop, alors je craque! Désolé pour tous ceux et celles qui n’ont jamais regardé ou entendu parler de la saison 6 du docteur House, mais c’est le bouquet.
Je ne sais pas si le problème provient d’un scénario pourri ou d’un changement brusque des scénaristes, mais réellement je vous dis solennellement que House n’est plus House, que la série n’est plus la même et a pris une inquiétante tournure.
Déjà, dès le début, on sent que quelque chose ne va pas. L’épisode Broken était un mélange de House-fou et des histoires d’Arlequin. Dès ce premier épisode on voit que House s’envoie en l’air avec une doctoresse Lydia, et sauve son copain Clark Kent.
Quand je vous dis que ça part en cacahuètes, ça part en cacahuètes ! Déjà dans les premiers épisodes on ne reconnaissait plus House car Housinet était devenu tout beau, tout tendre, tout gentil, tout mielleux. Il adore ses patients et les traite avec amour. Oui, vous n’êtes pas sur la mauvaise chaîne ni sur la mauvaise série : c’est docteur mamour tout craché. Les scénaristes ont été tellement intelligents qu’ils avaient supprimé les consultations, la Vicodin, et n’ont laissé au personnage principal qu’un humour à deux balles. Le plus dangereux dans tout ce merdier c’est d’avoir légué les cas au second plan, pour des histoires de cœur, bah oui, Cuddy qu’il aime et qu’il n’ose pas lui avouer son amour parce qu’il est House alors elle se jette sur le premier homme qu’elle trouve sucré-parfait à savoir Lucas Douglas, le fameux détective privé qui avait apparu dans les premiers 5 épisodes de la saison 5, donc ils couchent ensemble, il est heureux et elle est heureuse, ils ont un gosse, la vie en rose quoi…Mais l’autre moitié du cœur de Cuddy battait pour House, et donc ils se jetaient des regards genre « je t’aime », « moi non plus », « je ne te hais point » mais sans plus ! Donc chacun continu son chemin, l’un qui adore ses patients et l’autre qui tombe enceinte à la fin de la saison. Même dans la collection Arlequin vous ne pouvez pas trouver mieux que ces histoires à l’eau de rose qui ne finissent jamais et qu’on appelle normalement en langage télé un soap avec les histoires du cœur qui ne finissent jamais. Faire tourner la série en rond pour chercher des miettes à re-explorer, c’était aussi une erreur monumentale de la part des scénaristes, comme s’ils n’ont plus de choses à explorer comme les cas, les patients. Non, ils préfèrent se concentrer sur les relations, c’est surtout apprécié par le public féminin. Je parle en général, même si je sais qu’il y’a pas mal de filles qui n’ont pas digéré cette saison.
Le Hilson a été mis en lumière, peut-être que c’était une bouée de sauvetage pour tous les membres du Titanic. C’est pathétique de laisser une série pareille que House sombrer avec un scénario pourri, c’est vraiment dommage et surtout c’est une grande déception pour les fans.

 

Étiquettes : ,

X-Files

Publié le 11/3/2010

Les souvenirs qui remontent à la surface ! Créée par Chris Carter au milieu des années 90 (comme Urgences en 1994, tiens), la série a eu un succès planétaire. Qui n’a jamais regardé un seul épisode de cette série culte ? Ou même un film de X-Files ?

Excellente série, et surtout à l’époque, elle était si insolite…Rien à avoir avec Urgences. X-Files était une véritable révolution du surnaturel dans le petit écran. Fan de tout ce qui est bizarre ? Avec X-Files tout devient si familier. Diffusée sur M6, elle a duré 9 saisons, mais je dirais que c’était la première moitié qui était plus fascinante. Dans le domaine du surnaturel, X-Files a ouvert la voie à plusieurs autres séries plus au moins réussies comme « Freaky Links », « Mysterious ways », et autres…Contrairement aux Experts ou à Urgences par exemple, X-Files demeure jusqu’à aujourd’hui irremplaçable, indétrônable de son statut de la série de la science-fiction par excellence !

Dans X-Files, des dossiers classés sur des affaires bizarres sont traités par le tandem de choc les deux agents du FBI Fox Mulder (David Duchovny) et Dana Scully (Gillian Anderson).

Bien entendu personne ne veut que ce duo s’obstine à analyser les faits surnaturel et surtout l’agent Fox Mulder, qui croit à l’existence des extra-terrestres bons ou méchants et que des gens plus gradés essaient d’étouffer l’affaire. La disparition de sa sœur par exemple, selon lui, est un enlèvement par les extra-terrestres. Avec Scully, ils se penchent sur ces faits pour les résoudre et déterminer l’origine du problème, sauf que son acolyte Scully lui casse souvent les pieds…

Dana Scully est tout l’opposé de son coéquipier. Elle a une vision scientifique des choses, elle les analyse objectivement et défend ses idées bec et ongles tout comme Mulder. Elle croit à la science, au concret. Bien qu’on l’avait mis aux côtés de Mulder pour lui mettre le bâton dans les roue, elle essaie parfois de l’aider mais à sa manière.

Leur relation est très complexe, fondée sur le respect mutuel et le paradoxe entre la science et la science-fiction, l’abstrait. Qui a tort ? Qui a raison ? La vérité est ailleurs…L’ironie et le sarcasme de Mulder s’opposent au langage neutre et scientifique de Scully, et franchement il est terrible ce Mulder. Parfois il dit des trucs hilarants mais Scully toujours avec son jargon scientifique…Ils s’opposent et ils se complètent à la fois. On ne peut pas imaginer Mulder enquêtant seul ou Scully enquêtant toute seule, en fait le téléspectateur devient tout simplement fou en regardant la série car chacun a une vision logique. Et si on s’auto-analyse, on devinera qu’on a cette double vision des choses, on croit au concret mais on veut croire à « l’absurde », n’est-ce pas, Mulder ?

Et comme j’ai beau cherché le générique pour le mettre sur ce blog et que, malheureusement, je n’ai pas trouvé, peut-être que ces quelques-images dans cet article suffiront. J’ai regardé X-Files sur M6 je ne sais plus combien d’années, et un jour j’ai découvert que Mulder avait « disparu » et qu’il y’avait un autre acteur aux côtés de Scully, j’ai vite abandonné ma série préférée. Il est inconcevable d’éliminer un des personnages principaux surtout s’il s’agit de Mulder. La série n’a plus fait parler d’elle, et a sombré…comme à chaque chose, il y’a une fin ! Je garde deux films et des souvenirs, ainsi que des DVD pour ma part…

Puisque notre monde est fondé sur la science, pourquoi négliger un autre regard au-delà du réel ?

Et comme l’a souvent dit Mulder : « I want to believe » vive X-Files !

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 13, 2011 dans Science-Fiction, X-Files

 

Étiquettes : , ,

Bye, Grissom!

Publié le 10/3/2010

CSI : Les premiers scoops de la saison 9 Gil Grissom dit « bye-bye » ! D’après Michael Ausiello (spécialiste des scoops télévisés pour le magazine américain Entertainment Weekly), le 10ème épisode de la 9ème saison de CSI sera la dernière apparition de William Petersen (Gil Grissom) en tant qu’acteur régulier à temps plein dans la série. Néanmoins, cela ne veut pas dire que les spectateurs ne reverront plus Grissom. « Billy s’en va, » a déclaré la productrice exécutive Carol Mendelsohn. « Mais il restera producteur exécutif de la série pour toute la durée de sa diffusion et il reviendra à chaque fois que CBS le lui demandera. Je ne crois pas que nous ne reverrons plus Gil Grissom. »

Petersen explique : “Je me sens bien à l’idée de savoir que j’aurai plus de liberté pour faire des choix et je suis suffisamment responsable pour ne rien faire qui pourrait nuire à la série. Je veux que cela marche pour les auteurs, pour les autres acteurs et, principalement, pour les spectateurs. Je ne veux pas qu’ils abandonnent la série. » L’acteur a également fait remarquer que sa décision de quitter CSI n’est pas un signe de tension ou de problèmes plus importants. « Pour moi, c’est une excellente situation et je ne veux pas que le public s’imagine le contraire » clarifie-t-il. « Ce n’est pas comme si quelque chose se tramait en coulisses. Ne dites pas « Petersen est malheureux » parce que ce n’est pas vrai, c’est même tout le contraire ». CSI a déjà perdu Jorja Fox (Sara Sidle) l’an dernier et le départ de Gary Dourdan (Warrick Brown) a été annoncé par la suite. Avec le départ de Petersen, cela voudra dire que 3 des membres du casting d’origine auront disparu de la série. « La saison 9 sera une année de transition » dit Mendelsohn. « Nous avons toujours su que cela arriverait et je suis contente que ce ne soit pas arrivé plus tôt. Il n’y aura jamais un autre William Petersen ni une autre Jorja Fox et il n’est pas question de simplement remplacer ces acteurs. Nous en profiterons pour ajouter de nouveaux personnages et la série changera en conséquence. Mais c’est une bonne chose. » En attendant, Mendelsohn concocte une sortie infernale pour son personnage vedette. Ce n’est pas seulement une année de transition pour la série mais pour Grissom également. Les événements du final de la saison dernière – plus spécifiquement la fusillade qui a coûté la vie à Warrick – vont pousser Grissom jusqu’au point de rupture. Comme le dit Petersen, « La meilleure façon de décrire Grissom dans ces circonstances est « en crise ». En tant qu’homme, en tant que scientifique, en tant que professeur, en tant que personne d’âge mûr qui a connu le succès dans tout ce qu’il a entrepris, il se demande à quoi bon… » Il ajoute : « Il lui est soudain très pénible de faire son travail. Ce qui jusque là lui semblait un job amusant, parce qu’il aimait résoudre les énigmes, devient laborieux et fatiguant. » Pour l’aider à traverser cette crise, Grissom pourra compter sur le soutien de son grand amour, Sara Sidle. Si Petersen confirme que Sara aura un rôle à jouer dans la fin des aventures de Grissom, il refuse de dévoiler s’ils « vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

La sortie de William Petersen n’est donc pas le seul événement de cette saison 9. Jorja Fox reviendra interpréter Sara pour plusieurs épisodes dont le tout premier de la saison et, toujours d’après Carol Mendelsohn, la tueuse aux miniatures reviendra pour « croiser le chemin » de Grissom. A part le retour de Sara, l’épisode d’ouverture de la 9ème saison sera également crédité d’une apparition de Warrick qui paraissait avoir été blessé à mort lors du final de mai dernier. « Nous n’allons pas révéler si Warrick s’en sort ou pas mais ce que je peux dire c’est que le premier épisode de la saison 9 pourrait être la dernière occasion pour nos loyaux fans de voir l’équipe d’origine au complet, » laisse entendre Mendelsohn. [Ndlr : d’après les premiers spoilers, il apparaîtrait que Warrick est bien mort, que Sara reviendrait pour ses funérailles et que Nick serait victime d’hallucinations en voyant son ami décédé partout où il va.] Le réalisateur William Friedkin, très bon ami de Petersen, reviendra également pour diriger un nouvel épisode (son 2ème après Cockroaches) qui sera le 200ème épisode de CSI : Crime Scene Investigation. « Billy sera évidemment sur le plateau pour l’épisode de Monsieur Friedkin. Il reste à déterminer si ce sera devant ou derrière la caméra mais je ne crois pas qu’il sera possible de le tenir éloigné une fois qu’il sera de retour à Los Angeles, » dit Mendlesohn. Comme annoncé précédemment, Lauren Lee Smith rejoindra la série pour interpréter Riley Adams, une nouvelle recrue parmi les CSI. « Elle a une personnalité très particulière et un sens de l’humour ironique. Elle ne se prend pas trop au sérieux, » explique Mendelsohn. Et le producteur exécutif Naren Shankar d’ajouter « C’est une personne qui, à l’inverse du reste de l’équipe, n’a pas été formée par Grissom. Il en découle une relation totalement différente entre Riley et Grissom. » Un autre nouveau personnage bientôt ajouté à la série sans pour autant être un criminologue sera un professeur avec une expérience en pathologie. « Il apparaîtra alors que Grissom mènera l’enquête dans ce qui sera une affaire en deux parties. Il aidera Grissom et l’équipe à traduire le coupable en justice et ensuite ce personnage restera pour devenir finalement un CSI, » révèle Mendelsohn. Ce personnage sera atteint d’une rare anomalie génétique et la production recherche activement un acteur de gros calibre pour endosser ce rôle. Les premières rumeurs parlent de Kurt Russell, Laurence Fishburn ou John Malkovich. Mendelsohn confirme que Malkovich a été approché mais que des incompatibilités d’agenda l’ont écarté de la liste. Même si la production se refuse à l’appeler le remplaçant de Grissom, l’analogie est inévitable mais on ne sait pas pour l’instant si ce nouveau personnage deviendra superviseur à la place de Grissom. Pour les fans de Wendy, David Phillips et Hodges, ils seront contents d’apprendre que leurs rôles deviendront plus importants à partir de la saison prochaine.

Une question subsiste : comment Grissom va-t-il quitter la série ? « Je ne veux pas dévoiler exactement ce que nous allons faire évidemment, je veux que les gens continuent à regarder » dit Petersen. « Mais Sara est concernée… Il fait souvent plus sombre juste avant l’aube. » L’acteur poursuit, « Mon plus gros problème en quittant CSI n’est pas de quitter Grissom. Je suis un acteur et il est temps pour moi de faire d’autres choses. » Et autre chose, ce sera d’abord remonter sur les planches dans sa chère ville de Chicago pour interpréter à nouveau John Plunkett dans la pièce Dublin Carol de l’auteur irlandais Conor McPherson. « Le plus difficile sera de dire au revoir à mes collègues et à toute l’équipe. Je vais rester impliqué dans la série autant que possible et jusqu’au bout. Jusqu’à ce qu’ils éteignent les lumières. » Le texte ci-dessus est en grande partie une traduction de deux articles parus récemment sur le site de EW.com et compilés pour n’en faire qu’un. Pour plus d’info, consultez le lien suivant :
http://www.csifiles.com/

 

Étiquettes : , , , , , ,

House MD: 5×09 et 5×10

Publié le 10/3/2010

Voilà, les épisodes 9 et 10 ont été diffusés la veille.
J’ai bien aimé l’épisode 9 : pas mal d’action et de folie. Comme d’habitude, chaque mardi soir, c’est toujours le triomphe du côté de TF1 concernant les audiences : 8.499 millions de téléspectateurs. Avec les deux épisodes de la saison 5 a été rediffusé l’épisode 17 de la saison 3. Résumé rapide + avis:

Episode 9 : Prise d’otages : Panique au Princeton-Plainsboro Hospital lorsqu’un forcené malade, mais non diagnostiqué, prend House, Hadley et plusieurs patients en otages. Le psychopathe armé exige d’être soigné sur le champ par l’acariâtre toubib.

* Cet épisode plus au moins long est tout de même un excellent épisode. Les scénaristes ont fait un travail énorme sur les personnages de Thirteen et de House, pour qu’on passe d’une situation dramatique qui est la prise d’otages à une autre situation : l’auto-analyse. Comme si cet évènement fut une occasion pour se mettre en cause. D’un côté nous avons Thirteen très touchante dans cet épisode, qui s’est proposée pour les tests médicaux, une forme de suicide inavoué. De l’autre côté nous avons House qui est resté lui-même, même s’il a voulu continuer jusqu’au bout pour confirmer ses hypothèses. Il a peur de l’échec, elle est lâche comme ils se sont traités. Chacun des deux met le doigt sur le défaut de l’autre. Et la fin, le psychopathe sourit à House, un sourire de guérison en allant à la prison. Si je continue je ne m’arrêterais jamais ! Un 8/10 fera l’affaire.

Episode 10 : Manger, bouger : Tandis que House et les siens prennent en charge une prof de fitness, Hadley participe aux essais cliniques de Foreman sur la maladie de Huntington.

* Par rapport au précédent épisode, celui-là était une vraie douche froide. Il y’a plusieurs choses aux quelles je n’ai rien compris, comme l’obsession de Cuddy à provoquer House. Je n’ai vraiment rien compris à ce petit jeu inutile durant l’épisode, ça m’a gonflé tellement c’est lourd et tellement c’est I-N-U-T-I-L-E !! Au lieu de se concentrer sur ça les scénaristes auraient pu se concentrer sur le cas dont House a trouvé la solution je ne sais même pas comment. Fastoche ! Elle veut un gâteau au chocolat, je sais de quoi elle souffre ! Belle piste, en effet… -_-‘ Pas une concentration suffisante sur le cas, épisode moyen. Les essais cliniques de Thirteen n’alourdissaient pas l’épisode, juste que le scénario global de l’épisode est un peu bof-bof. Je mettrais la note de 6/10. Grosse déception.

HUDDY5X10

Episode 17 saison 3 : L’enfant miroir : Une quadragénaire, en début de grossesse, est victime d’un accident vasculaire cérébral et des complications rénales. House découvre que le problème vient du fœtus. Hélas, le bébé n’est pas viable.

fetal position

* Je crois que si Cuddy n’aurait pas fait sa folle comme si le fœtus était le sien, l’épisode aurait été parfait ce qui n’est pas le cas. La veille, Cuddy m’a bien gavé. Même si on aime une série on a le droit de relever ce qui ne nous a pas plu aussi. J’ai bien aimé le cas, il est au moins intéressant. Je crois que le moment le plus fort de l’épisode fut lorsque la main du fœtus avait attrapé le doigt de House lors de l’intervention. Des petits détails comme un regard muet suffit pour montrer l’humanité de quelqu’un sans avoir recours à la parole. Et comme si cela ne suffisait pas, il fallait que House soit là pour tuer le fœtus et que Cuddy soit là pour le sauver. Mais ce n’est pas le moment le plus intéressant… Un 7/10 suffit pour cet épisode.

 

Étiquettes : , , , , ,