RSS

Archives de Tag: épisode

Scorpion – review du 3×12

screenshot4241screenshot4238

A la suite d’une recherche hasardeuse à propos de Cabe et de Walter dans la série « Scorpion », je suis tombé sur une liste de reviews qui concernent un seul épisode : le 3×12 Ice Ca-Cabes. J’ai décidé, curieux, de terminer sagement la saison 2 durant laquelle j’ai arrêté de suivre cette série : trop de points négatifs, détails copiés sur d’anciennes séries pour une série « innovatrice », trop de soap et de drague trop lourde. Au moins dans Bones, il y’avait l’humour et de bons acteurs. Je veux dire qu’à part Robert Patrick (alias T-1000 dans Terminator 2 et Cabe Gallo dans Scorpion) les autres oiseaux ne savent que réciter leurs lignes.

Bref, j’arrête de jeter des œufs sur Scorpion, vous avez compris que je n’aime pas cette série, mais un seul truc me plaît : la relation père-fils entre Cabe et Walter.

Donc après avoir regardé une piètre saison 2, je suis passé à la saison 3 et j’ai regardé patiemment chaque épisode. Malgré la chute des audiences de la série, il y’a du bon dans la saison 3 et le meilleur épisode qui dépasse toute la saison 3 et la saison 2 est l’épisode 3×12, il n’est pas mal.

Alors, j’ai décidé de faire ma première review à propos d’un épisode de Scorpion : croyez-moi, je suis plus surpris que vous ! C’est un épisode centré sur Cabe Gallo, enfin. Depuis la saison 1 il n’a pas eu un épisode centré sur lui. Episode fort en émotions, pas trop dramatique ni trop chiant ni soap !

Une méchante annonce

L’épisode commence par  un récapitulatif des moments marquants des épisodes précédant le 3×12. Puis on retrouve Cabe décontracté dans une chemise hawaiienne découvrant l’équipe des génies jouant au curling. Dès l’évocation de Tim (car il fallait un triangle amoureux entre 197, Tim et la serveuse) un ex-membre de Scorpion, 197 ou Walter annonça que tout le monde était remplaçable dans Scorpion, y compris Cabe-qui le regarda surpris. C’est vrai qu’il a le droit de l’être lol. Dire que Walter n’a pas supporté l’absence de Cabe et de la serveuse dans la saison 1…

screenshot4244

La broche !!!

screenshot4245

Pendant que l’équipe se préparait pour voyager au désert, Cabe annonça à Happy qu’il n’est plus son colocataire désormais puisqu’il pouvait enfin rentrer chez lui (problème de moisissures). Happy est triste et Cabe est désolé, puis il finit par lui offrir la broche de sa mère pour que Happy puisse la porter dans son mariage avec Toby (dr chapeau).  Happy était contente et au lieu de donner un rendez-vous à Ally, il la laissa sortir. On sait d’où tient Walter ses foirages amoureux !

Une mission qui vire au cauchemar

Au désert californien, on papote à propos d’une mission  très technique, très ordinaire (ni CIA, ni FBI ni quoi que ce soit) liée aux panneaux solaires pour performer des machines. Cabe s’est retrouvé seul, à les surveiller de loin et à profiter d’un peu de repos. Walter remarqua que le turbine était chaud et Happy observa du cuivre qui fit grincer toute la machine, alors que l’équipe tentait d’arrêter la machine, Cabe entra demandant qu’on arrête tant de bruit (pour qu’il puisse se reposer).

Le hic c’est que la ventouse a explosé et un débris se logea dans le ventre de Cabe, c’est là que les soucis commencent.

screenshot4243

Urgence

Le doc découvre que l’aorte était touchée et qu’ils étaient voués à eux-mêmes dans le désert, durant au moins 3 heures pour sauver la vie de Cabe avant l’arrivée de l’hélicoptère. Très vite, Walter décida qu’un bain glacé est la meilleure chance, Toby distribua les rôles : lui il s’occupe du patient, Happy utilisera son camion pour refroidir l’eau, Sylvester cherchera un serpent venimeux car le venin est un anticoagulant, quant à Paige et  Walter ils doivent apporter du sulfure d’hydrogène des sources d’eau chaudes.

Après plusieurs tentatives pour ramener Cabe à la vie, l’inquiétude s’empara de tous alors que Walter était à deux doigts de s’effondrer en faisant le massage cardiaque.

Happy décida de faire une énième tentative en l’électrochoquant  avec un ventilateur et ça a marché : Cabe était redevenu en vie juste au moment où l’hélicoptère de secours arriva.

Congeler quelqu’un en plein désert puis le décongeler et faire repartir son cœur (admettons) tout ça sans la moindre séquelle au cerveau, la belle logique. Le plus logique dans tout ça c’est qu’un psy fasse le travail de 5 chirurgiens mdr.

« I love you, Cabe »

Walter se fit passer pour le fils de Cabe (et quelque part, il n’a pas vraiment menti car sa relation avec Cabe est plus forte que  celle avec son propre père : Cabe était le seul à comprendre Walter lorsqu’il était jeune). En plus, pour quelqu’un qui dissimule ses sentiments, Walter surprend ses amis en dévoilant ce qu’il ressent pour Cabe : ce n’était pas juste un ami pour lui, mais un père.

screenshot4231screenshot4232

Après l’opération (qui s’est déroulée avec succès), on retrouve Walter seul avec Cabe inconscient. Lorsque ce dernier ouvrit les yeux, il vit Walter qui avait les larmes aux yeux. J’ai beaucoup aimé ce moment entre les deux, puis voir Walter pour la première fois dans la série aussi ému c’est bizarre ! le pauvre a eu la peur de sa vie.

screenshot4233

Walter se cacha derrière un jargon médical puis tenta d’aller ouvrir la porte au reste de l’équipe, mais il revint au chevet de Cabe et s’excusa auprès de lui (tout le monde lui a dit au revoir avant de lui arrêter le cœur sauf Walter) puis lui dit qu’aucun agent ne remplacera Cabe Gallo et termine par « i love you Cabe, i love you » alors qu’ils se tiennent la main, Gallo lui répondit « i love you too, son », les deux s’échangent un sourire tendre.

screenshot4235screenshot4234screenshot4236screenshot4237

Wouah. Déjà que c’est déjà énorme de voir Walter s’excuser, lui qui ne se remet jamais en question, en plus déclarer de la manière la plus intime et la plus pudique à quel point Cabe comptait pour lui, lui qui n’a pas dit « je t’aime » à une femme mais à son père de substitution ! puis ces sourires…C’était le meilleur moment de l’épisode, ce genre de moments Cabe-Walter on n’en a pas eu depuis la saison 1.

Le reste de la bande entra et comme si Walter voulait que ce moment intime reste entre lui et Cabe (et le téléspectateur avec) alors il retira sa main et regarda ailleurs pour que ses émotions ne le trahissent pas, puis sortit de la pièce en utilisant un jargon médical. Paige lui courut après en lui disant qu’il n’était pas un robot (alors qu’il retenait difficilement ses larmes depuis qu’il a quitté la chambre de Cabe) rien que de le voir dire aux secouristes que Cabe était son père ensuite de savoir qu’il le bordait c’est déjà assez clair pour la serveuse. Si elle aurait su tous les détails, elle aurait eu la bouche bée.

screenshot4239

Bref, elle réussit à convaincre Walter (qui voulait parler d’autre chose) de retourner vers Cabe, et tout le monde termine l’épisode en rire.

A part l’opération illogique et certaines maladresses, l’idée de mettre la relation Cabe-Walter est très bonne, ce qui a donné un épisode plus humain, moins basé sur les statistiques. C’est l’un des meilleurs épisodes de la série (à moins qu’il ne soit le meilleur) et ça fait toujours plaisir d’avoir un épisode centré sur ces deux-là. On n’en a pas vu ce type d’épisode depuis la saison 1 (la saison la plus centrée sur les deux persos) et pour la déclaration d’amour ça ne fait que montrer le côté humain de Walter, beaucoup plus attaché à Cabe plus qu’il ne le pense.

Je donne un 8 sur 10.

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 22, 2017 dans Aventures, Général, Scorpion

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Bones – Previews du 12×01 – The Hope in The Horror

Bonne année 2017 tout le monde! c’est une année qui commence fort par la fin de Bones, ce soir sera diffusé sur la Fox le début de la fin, 12×01 « The Hope in the Horror« .

Voici quelques previews!!

Zack et Brennan face à face:

L’importante découverte d’Angela!

L’aveu incroyable de Zack à Booth au sous-sol de l’institut Jefferson avec Bones et les traces de Gormogon!

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Bones – The Hope in The Horror (12×01)

Bonsoir, un petit aperçu à propos de ce premier épisode de la saison 12 qu’on verra sur la Fox le 3/1/2017? C’est parti, en photos!!

screenshot4001screenshot4002screenshot4003screenshot4004screenshot3995screenshot3999screenshot4000

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 11, 2016 dans Bones, Bones Saison 12, Séries Policières

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super – Review de l’épisode 67

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo1_540

Voici donc la review du dernier épisode de l’arc Trunk du futur. Un arc qui comporte certains épisodes décents, d’autres merdiques. 21 épisodes constituent cet arc!

J’ai envie de dire: ouf! enfin un bon épisode qui rejoint l’épisode 39 côté estime. A part quelques erreurs dans certains visages, cet épisode est top, rien à avoir avec la merde clownesque du 66!

Contrairement à l’épisode précédent, cet épisode ne comporte pas de la baston, c’est un épisode qui est plus « humain », avec une très belle musique de fond, les personnages qui retrouvent leurs rôles avec plein de sentiments, bref génial.

Le début c’est la joie éphémère: Trunk qui a découpé un dieu en deux et tout le monde était aux anges, un câlin entre les deux amoureux pour nous faire chialer de bonheur, ce qui est complètement con puisque Zamasu est immortel. D’ailleurs, de gros nuages noirs avec les visages de Zamasu couvrirent la planète.

screenshot3835screenshot3836

Goku et Vegeta ont un problème de carburant à cause de leur fusion en Vegetto durant l’épisode précédent. Mais le trio Goku-Vegeta-Trunks ne s’avouèrent pas vaincus et attaquèrent Zamasu, j’ai vraiment adoré ce moment. Voici des gifs^^

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo4_540

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo2_540

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo5_540

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo3_540

Génial non? Je n’ai pas revu une attaque à trois saiyajins depuis le film de Broly (attaque Goku-Gohan-Goten) j’ai peut-être oublié d’autres!

L’attaque était super mais inutile car Zamasu était pire que lorsqu’il avait un corps. Je me demande d’où il a eu une force aussi destructrice car ce n’est pas un dieu de destruction il me semble. Dommage que Beerus n’avait pas le droit de voyager dans le futur! De l’autre côté, les ondes négatives se font ressentir par Whis, Beerus, Trunks et la bande de Pilaf.

Ok, retour au point du départ, je suis capté par le rythme et la logique dans cet épisode. Rien à avoir avec le déchet du 66. Donc Goku chercha dans sa poche un senzu pour combattre et il trouva le bouton de Zenô. Goku a tout compris et là on revoit enfin Goku qui se sert de sa tête, il sourit malicieusement devant un Vegeta qui ne comprend pas ce qu’il fait et appuie sur le bouton: pas d’effets spéciaux: Zenô apparaît, mais c’est Zenô du futur. J’aime bien la parenthèse humour lorsqu’il saute au cou de Zenô et que les autres sont agenouillés lol. Zamasu les a fait bien souffrir les pauvres!

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro1_500

Zenô du futur ne connaît ni Goku ni les autres, mais un seul truc était clair: le monde noirci n’était pas à son goût, il comptait le détruire et là j’ai envie de dire: chapeau! le début de l’arc était noir et on termine dans le noir. Goku lui demanda s’il pouvait éliminer Zamasu, la réponse était rapide, puisque Zamasu est devenu le monde!

Goku comprit ce qu’avait Zenô en tête et ordonna aux autres (les seuls survivants après les attaques meurtrières de Zamasu furent Goku et sa bande) de rejoindre la machine à remonter le temps le trio Bulma-Trunks-Mai et comme il n’y a pas beaucoup de temps ni de place, Goku et Vegeta s’accrochèrent de l’extérieur à la machine du temps (wow super logique et là j’ironise) qui a battu son record d’utilisation et de banalisation dans cet arc.

Zenô élimina tout, alors que la bande de Goku était retournée au passé. Retrouvailles chaleureuses dans un épisode qui bat le record des câlins.

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro3_500

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro4_500

J’ai aussi adoré le béguin de Trunks pour Mai 😄

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro6_500

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro7_500

Beerus et Whis apparaissent ainsi que le kaioshin et Gowasu. Tout le monde est indemne, tout le monde est content. Mais Goku décida de revenir au futur avec Trunks, ils découvrirent le néant complet puisque Zenô a tout rasé. Goku demanda à Zenô du futur de l’accompagner et dès le retour au passé, stupeur! j’ai adore toutes les réactions de Beerus devant Zenô!

screenshot3832screenshot3834

Goku demanda au kaioshin de les emmener au palais de Zenô du passé car Goku avait fait une promesse et tenait à la réaliser: celle d’emmener un ami qui pourra jouer avec Zenô! ce dernier est ravi. Les deux Zenô qui sont la même personne ne pourront jouer avec eux-même. On découvre que le gars qui travaille pour Zenô n’est autre que le père de Whis lol.

screenshot3833

Cet arc a battu le record des doublons! un double Zenô, un double Zamasu, un double Goku, un double Trunks, un double Mai, un double Bulma, un double monde etc.

Après un bon dîner (on aime manger dans DBS) Beerus dit à Trunks que voyager lui était impossible car il allait créer un anneau de temps, mais Whis lui rappela qu’en supprimant Zamasu, Beerus a lui-même crée un anneau temporel. Ce futur contient Zamasu vivant, un vent de panique s’abat. Whis trop discret, dit juste que Beerus supprimera Zamasu avec une autre méthode. Cela aurait été sympa d’en dire plus!

tumblr_ogx3xllezm1qc9dlro1_500

Whis mit en garde Trunks et Mai, car il vont trouver un doublon d’eux là-bas, mais décident de rentrer au futur et d’accepter cette nouvelle réalité.

En même temps, dans l’univers 10, Gowasu mettait un nouvel anneau temporel, celui de Zamasu, dans un coffret.

A la fin de cet arc, ce n’est ni Trunks, ni Goku, ni Vegeta qui ont vaincu Zamasu, mais les dieux Zenô et Beerus avec l’aide de Whis!

Le moment des adieux est génial, c’est mon préféré et certainement à vous aussi. Le grand Trunks saluant Goten, Goku, Bulma. Mai saluant Chichi et C-18. Adieux sobres et rapides, néanmoins on s’attardera sur les deux derniers personnages: Vegeta, fier de son fils, qui lui file un coup de poing comme adieu (j’adore sérieux) mais Trunks l’arrêta. Je mets les gifs car c’est rare de voir Vegeta sourire!

tumblr_ogxc5r5tbz1sg9gi2o1_540

tumblr_ogxc5r5tbz1sg9gi2o2_r1_540

tumblr_ogxc5r5tbz1sg9gi2o3_r1_540

Le dernier personnage à apparaître pour dire adieu à Trunks était Gohan (de loin on voit Piccolo)  et Trunks vit les deux Gohan (celui du passé et celui du futur, mort) et un sentiment de culpabilité l’envahit pour la destruction du monde. Mais Gohan du passé l’encouragea et il repartit. Franchement j’ai tout adoré: l’écriture de l’histoire finale, le design malgré certains ratages et l’animation. Très bon épisode qui se termine avec un grand merci à tout le monde et un départ qu’on espère définitif!

screenshot3837screenshot3838

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 20, 2016 dans Dragon Ball Super, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Urgences – Critique d’un épisode

screenshot3822

Parlons un peu de séries, et là c’est retour à la série Urgences ! je ne vais pas pouvoir tout commenter, mais par exemple je pourrais critiquer, en tant que fan de cette série certaines choses. Là j’ai choisi comme cible un épisode et pas n’importe lequel : il s’agit à mon propre avis du pire épisode de la série Urgences, c’est l’épisode 15 de la saison 12.

Intitulé « Darfour » cet épisode porte t-il son nom ? Voyons voir…

L’épisode se veut un épisode regroupant deux histoires différentes : l’une à Chicago, l’autre à Darfour. Cela peut sembler pompeux donc prêts à retourner des années en arrière ? C’est parti.

1. L’histoire au Darfour :

Cette histoire est juste un petit retour du dr Carter à l’écran depuis son départ à la fin de la saison 11 vers l’Afrique. Juste un coucou, mais j’ai trouvé et cela n’engage que moi, que le scénario était pourri jusqu’à sentir la merde.

Côté dépaysement, on voit un paysage désertique, mais c’est tout sauf celui du Darfour. On reconnaît les falaises californiennes et des paysages du Nevada, avec pour bonus de la verdure dans laquelle on exécute un homme.

Ok, parlons un peu des gens choisis –à savoir des blacks 100% américains- qui portent des vêtements soudanais. On reconnaît facilement un soudanais et là, aucun soudanais. On ne voit que des blacks américains. Pourquoi? Les traits et la manière de parler suffisent: les blacks sont le souffre-douleur n’importe où ils se trouvent, les blacks américains parlent de cette manière par exemple. Sinon si on veut vraiment rejeter le racisme, comment peut-on être aussi con en parlant des méchants arabes devant des arabes?

Nos héros sont 3 médecins: Carter, son traducteur black et sa collègue qui boit du Coca-Cola glacé devant les réfugiés en ouvrant grand la bouche: une vraie conne qui ne dit que des bêtises. Sinon avant d’acheter un Coca, ne pensez jamais à cette pub:

screenshot3823

Continuons encore : la langue utilisée pour communiquer entre les personnages n’est pas le dialecte soudanais, mais bel et bien l’arabe dit « savant » ou soutenu, employé uniquement quand on lit le Coran ou quand on s’exprime dans une classe pendant une séance d’arabe à l’école. Le pire, c’est que les personnages ont du mal avec la langue et la prononcent cassée.

Bref, un non-expert en Afrique et en langue arabe et ses dialectes ne verrait peut-être que du feu, et regardera des gens parlant une langue incompréhensible dans un décor désertique. Mais est-ce que ce non-expert aurait juste une petite idée à propos du Darfour tellement ignoré ?

Le vrai Darfour est un vrai bain de sang, pas d’eau, pas de nourriture, des maladies, des exécutions à gogo et le spectacle est juste horrible.

A la télé (oui je sais que c’est du cinoche mais merde un minimum de réalisme !) on voit le Saint Carter se pavanant comme un Messie à combattre les méchants en venant d’aide aux démunis, sauf que dans ce beau camp qui ressemble plus à un village exotique avec de l’eau et des gens qui respirent la santé (j’ai oublié la famine qu’ont les gens en réalité) on ne verra qu’une seule famille à laquelle on viendra à l’aide (mère violée, père exécuté) enfin si on peut appeler cela de l’aide.  Bref le scénario au Congo était mieux ficelé avec plusieurs histoires à la clef. Le scénario au Darfour est creux : on s’est contenté de mettre des blacks dans un endroit désertique. C’était quoi le message de la série en faisant un scénario aussi raté ?

En fait, je me fiche complètement de Carter, son personnage est fini surtout avec la mort de Greene, même s’il ne part que 3 saisons plus tard. Donnez un bon épisode ou c’est pas la peine.  En plus, Carter a la pire coupe de cheveux dans cet épisode !

2. L’histoire à Chicago :

A l’hosto, la lumière se pose sur 2 persos seulement : le dr Clemente et le dr Pratt. Cette histoire arrive simultanément avec l’histoire au Darfour. Et puisqu’on a laissé le prince d’Arabie (Carter) en Afrique, filons donc vers ces 2 docteurs pour voir leurs histoires qui forment la grande histoire américaine de l’épisode.

Le dr Pratt : ayant le QI d’une huître, cet idiot avait falsifié un dossier médical dans un précédent épisode et donna son sang pour couvrir son pote alcoolo devant un policier.  Ce dernier s’est tourné vers Pratt car c’est l’ami d’un suspect qui pue l’alcool, et le policier insista pour que cet ami fasse la prise de sang, pourquoi? Il aurait pu appeler une infirmière ou un autre docteur que l’ami d’un alcoolique. Observez la logique…Dans cet épisode, son pote renversa un gamin car il a picolé alors Pratt appela la police et puis fin de cette très active histoire qui ne vous laissera jamais vous endormir.

Le dr Clemente : arrivant à la saison 12 en traînant de tas de problèmes personnels derrière lui, c’est le personnage qu’on a le plus foiré et je trouve ça dommage. Sa bien-aimée se réveilla du coma et lui dit que son ex-mari lui avait tiré dessus, Clemente est ravi car la police et ses collègues le suspectaient mais il est harcelé téléphoniquement par le gars puis il le voit en train de le menacer avant de partir.

Bref si vous manquez de sommeil, je vous recommande ce très charmant épisode qui a une dynamique et une action d’enfer ! le script laisse à désirer.

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 16, 2016 dans Séries Médicales, Urgences

 

Étiquettes : , , , , , ,

Lumière sur Grandfathered – une comédie qui vaut le détour

screenshot3518

Fiche série

Titre : Grandfathered.

Diffusion : Octobre 2015.

Statut : Annulée en Mai 2016.

Genre : Comédie.

Nombre des saisons : 1.

Nombre d’épisodes : 22.

Durée d’un épisode : 21/22 minutes.

Acteurs : John Stamos, Paget Bewster, Josh Peck, Christina Milion, Ravi Patel, Kelly Jenrette.

Producteurs exécutifs : Josh Koch, John Stamos, Dan Fogelman & Danny Chun.

Producteur : Justin McEwen.

Créateur : Danny Chun.

Chaîne : Co-production Fox-ABC.

Pays : USA.

Synopsis : La vie de Jimmy Martino, un célibataire endurci qui multiplie les conquêtes, est chamboulée lorsqu’il apprend par la même occasion qu’il est père et grand-père !

Note personnelle/Critique :

Cette  série n’est pas une sitcom, mais bien une comédie. J’ai lu le synopsis et je me suis dit « pourquoi pas ? » et j’ai regardé la série en 24h seulement !

Dans cette série, tout tourne autour de Jimmy, un narcissique et vaniteux de première et un dragueur quinquagénaire riche, dirigeant son propre restaurant pour les riches, les VIP et les célébrités. Son but est toujours d’avoir une bonne carrière et d’être le plus beau et chic. Il demande souvent conseil à ses cuisiniers et à son bras droit, son employée – secrétaire & multitâches.

On a su doser en humour et en légèreté cette série qui surpasse Fuller House en humour, le script n’est pas phénoménal mais il est acceptable, et au fil des épisodes on sent que la relation père-fils est très mise en lumière que celle du grand-père avec sa petite fille. En même temps, on découvre que Jimmy, ce quinquagénaire superficiel s’est rapproché de son ex petite-amie simultanément avec son fils qui reconquit le cœur de la mère de son enfant.

Cette série qui se veut « familiale » a toutes les caractéristiques d’une série pour les adultes, ce qui donne un nouveau type de séries familiales complètement différent du type du type concentré sur les enfants, genre Full House.

Le titre « Grandfathered » nous fait penser à un grand-père cool, mais la plupart du temps on remarque le développement d’une relation père-fils même s’il est un grand-père très protecteur. Alors, titre judicieux ou non ?

Côté noirceur, Grandfathered en a plusieurs côtés : son ex qui lui cache l’existence de son fils pendant 25 ans et ainsi celle de sa petite-fille. Un autre côté sombre c’est  la solitude dont souffre Jimmy dans sa vie. Il finit la série seul et triste dans une foule très joyeuse, après avoir attendu l’amour de sa vie (son ex petite-amie) sans qu’elle vienne car elle a découvert qu’il lui a menti. Mais le moment le plus noir reste l’hommage qu’il a rendu à son père décédé face à des inconnus : « je voulais qu’il sache que j’ai maintenant une famille » dit-il ému (son père est décédé le jour de l’anniversaire de Jimmy). Jimmy est quelqu’un qui n’a jamais eu de relation sérieuse avec les femmes et à part sa préoccupation de sa petite personne, c’est un grand mythomane.

Concernant mon coup de gueule que j’ai laissé pour la fin, il s’adresse à la Fox et uniquement à la Fox ! Oui, cette série aurait dû avoir un bon seriesfinale car on a une demande en mariage et un rapprochement entre les grands-parents, mais les scénaristes ont préféré laisser la suite à une future saison 2 qui ne verra jamais le jour car la Fox a annulé la série avec plusieurs nouvelles séries. Personnellement, depuis l’annulation de FreakyLinks par la Fox en 2001 (on voulait l’annuler au bout de 5 épisodes au départ !) je ne suis plus enthousiaste concernant la Fox. Mais on aurait dû donner une deuxième chance à Grandfathered qui termine son unique saison par le regard triste et perdu de Jimmy. Et franchement, je n’aime pas qu’on ne termine pas une série plus prometteuse que la daube de Fuller House (bizarrement renouvelée pour une 2ème saison !)

J’appelle maintenant le dernier épisode « seriesfinale » alors qu’il n’a pas les caractéristiques d’une conclusion de série, mais d’une saison du chat et de la souris qui se termine bien pour un couple et mal pour un autre.

Serait-ce à cause des audiences ? Pourtant, selon le site deadline Grandfathered a des audiences « un peu plus fortes » que The Grinder, une comédie annulée dès sa première saison aussi et qui a pourtant récolté un nombre impressionnant de reviews pour une nouvelle série !

Serait-ce à cause de la qualité ? de la quantité ? Côté qualité on a assisté à l’annulation de plusieurs bonnes séries sans la moindre explication. Pour la quantité, 22 épisodes de Grandfathered c’est déjà un sacré service !

Grandfathered est une série qui a failli être renouvelée, mais tout optimisme est perdu face à l’annulation.

Huée par les fans des séries annulées, la Fox devrait revoir ses décisions honteuses. J’aurais préféré une autre saison de Grandfathered, le bachelor moderne !

Notes diverses :

-Cette série est disponible en VOSTFR et en VF.

-The Ginder, Bordertown et Cooper Barrett ont été annulées avec Grandfathered. Toutes ces séries n’avaient qu’une seule saison. La Fox les a toutes annulées.

-Savez-vous que Grandfathered est  la 3ème série familiale de John Stamos ?

-Les références aux autres séries et films sont multiples ! ainsi on peut citer l’exemple de Vanessa éventrant des tambours avec un cutter en hurlant à un des musiciens « tu veux quoi ? Game of Thrones ? » et pour ne citer qu’un 2ème exemple, on a  Jimmy disant à Sara (ex petite amie interprétée par Paget Brewster) qu’elle est une nana « badass » comme dans Esprits Criminels, joli clin d’œil au rôle de Brewster dans Esprits Criminels, après leur « enquête » à propos de qui a mordu leur petite-fille !

screenshot3528

Voilà ! merci de votre lecture et j’espère que vous découvrirez un jour cette série car elle vaut le détour !

 

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 8, 2016 dans Général, Ma catégorie

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le retour de Paget Brewster dans Esprits Criminels

ScreenShot3494

Après avoir viré l’acteur principal Thomas Gibson de la série Esprits Criminels pendant cet été, les réactions hostiles des fans de la série ont poussé Esprits Criminels à prendre la plus ridicule et la plus lamentable des décisions: faire revenir Paget Brewster (alias Emily Prentiss) comme actrice principale.

Cette dernière, rappelons-le, est apparue de la saison 2 à la saison 7 où son personnage a fait ses adieux, mais elle revenait en tant que guest pour quelques épisodes pendant les 4 ans qui ont suivi sont départ. Elle est apparue dans un seul épisode de la saison 11 par exemple, juste après le départ de l’acteur Shemar Moore.

La productrice exécutive Erica Messer ne cacha pas son enthousiasme avec le retour de Brewster.

Rappelons que deux jours avant qu’on  vire Thomas Gibson, on a fait passer l’actrice Aisha Tyler (Dr. Tara Lewis) du statut de l’actrice secondaire à celui de l’actrice principale.

La saison 12 d’Esprits Criminels/Criminal Minds sera diffusée à partir du 28/9/2016 sur CBS. Le retour de Brewster sera à partir du 12 Octobre.

Source: EW

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,