RSS

Archives de Catégorie: CSI: Cyber – saison 1

CSI: Cyber – Annulée et fin de la franchise CSI!

ScreenShot3036ScreenShot3035

L’annonce fut le 12 Mai 2016 par CBS, la chaîne diffusant le dernier spin-off des experts. La veille, on annonça l’annulation – sans grande surprise – de CSI: Cyber, la troisième et dernière série dérivée de la franchise des Experts clôturant ainsi toute une ère qui dura 16 ans (15 ans pour CSI: Las Vegas, 10 ans pour CSI: Miami, 9 ans pour CSI: NY et 2 ans pour CSI: Cyber) et près de 800 épisodes au total!!

Anthony Zuiker avoue dans hollywoodreporter qu’il ne comprend pas cette annulation: « C’est une série géniale qui ne souffre pas de problèmes d’audience » avoue t-il. Pourtant, les chutes des audiences étaient nettes cette saison, d’une part à cause de la nouvelle case horaire merdique imposée par CBS (qui fut d’ailleurs imposée à la série mère), et d’autre part à cause d’un scénario qui se perd contrairement à celui de la saison 1.

La saison 2 de Cyber s’arrêta au bout de 18 épisodes, tout comme la série mère. Et oui, Cyber ne fit pas long feu après la disparition de la série mère en Septembre 2015.

Pourquoi alors cette annulation? Selon CBS, c’est une histoire de coût (la même raison bidon avancée pour annuler les autres spin-off) alors que les audiences avaient atteint près de 6.5 millions malgré la case horaire très mauvaise.

Les premiers à réagir furent le créateur de la franchise CSI Anthony Zuiker qui regretta le choix de CBS, et le producteur Jerry Bruckheimer qui remercia sur son compte twitter (voir l’image en haut) tous ceux qui avaient supporté la franchise CSI ces 16 années.

J’ai envie de remercier les fans dévoués à la franchise ou à quelques séries de la franchise, car ce furent eux qui ont permis une telle longévité à la franchise, les non-fans curieux, les équipes et producteurs, Tarantino pour le final de la saison 5 de CSI, à Ted Danson d’avoir joué dans la série mère et terminé avec le spin-off et bien entendu, remerciement à Zuiker pour tout!

Ah si, j’ai oublié de remercier The Who, lol. Merci finalement à CBS d’avoir accepté un jour de l’année 2000, de donner une chance à une certaine série qui deviendra mondialement connue avec des spin-off!!

Dommage que Cyber n’ait pas eu un series finale. La seule série à avoir eu un series finale c’est la série mère avec Immortality. Je rappelle que ce film n’est toujours pas diffusé en France…

Publicités
 

Les Experts : Cyber débarquent sur TF1 le 13 janvier prochain

CYB1X021CYB1X022

La petite dernière de la célèbre franchise criminelle va bientôt faire ses premiers pas en France.

Alors que Les Experts et ses spin-off Miami et Manhattan sont tous terminés pour de bon (aux Etats-Unis et bientôt en France), la franchise trouve un nouveau souffle cette année, avec Les Experts : Cyber.

Lancée en mars dernier sur la chaîne américaine CBS, cette nouvelle série dérivée fera son apparition en France le 13 janvier 2016 en prime-time, annonce TF1 aujourd’hui. On découvrira alors trois épisodes inédits de la saison 1, chaque mercredi.

Le nombre total des épisodes de la saison 1 est de 13 épisodes.

Dans Les Experts : Cyber, on suit la Division du Cyber-crime en Virginie, emmenée par Docteur Avery Ryan, incarnée par Patricia Arquette. Le reste du casting se compose de James Van Der Beek, Peter MacNicol, Shad Moss, Charley Koontz et Hayley Kiyoko.

Aux USA, la saison 1 des Experts : Cyber a rassemblé un peu plus de 8 millions de téléspectateurs chaque semaine. On est très loin des scores réalisés par la série originale il y a 15 ans. Mais c’est suffisant pour que CBS commande une saison 2, qui a été lancée en octobre dernier outre-Atlantique.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: Cyber – Review du 1×08 – Selfie 2.0

CYBER81

L’épisode 1×08 « Selfie 2.0 » est l’un des meilleurs épisodes de cette première saison de CSI: Cyber. Comme je l’ai déjà annoncé dans la review du 1×07, le 1×08 est vraiment un épisode plus intéressant que l’épisode précédent. Vous voulez vraiment savoir quel est le meilleur épisode de toute la saison 1 ? C’est tout simplement le 1×13, à savoir le dernier. Mais il y’a des épisodes passionnants avec de bons scénarios, comme fut le cas de Selfie 2.0.

Le 1×08 commence par la décomposition d’un corps d’une jeune fille. Morte depuis 2 mois et pourtant sa page perso sur internet est mise à jour depuis une heure, chose qui attira l’attention des Cybers. Avery Ryan remarqua que, au fil des années, un changement bizarre était arrivé dans les messages de la victime sur sa page. D’habitude négative, elle était passée à une humeur très positive.

Le docteur Ortega montre un hologramme d’un cadavre à Avery et à Mundo, concluant que la fille était retenue captive durant longtemps. Il relève un tatouage de numéros assez bizarre, où il y’avait 3 numéros : le 6 et le 7 barrés, avec un chiffre 5 non-barré. Signature d’un psychopathe ? Il s’agit en tout cas de possession selon Ryan et que le suspect n’avait pas prévu de tuer sa victime.

CYBER82

CYBER83

On croit que l’enquête serait plus facile après le générique, en fait non. J’adore CSI :Cyber justement pour ses enquêtes à tirer par les cheveux mais intéressantes, les masques des personnages principaux qui tombent au fil des épisodes, l’ambiance complètement folle et sombre…

Un élément perturbateur vint secouer l’épisode à peine le générique est terminé, il s’agit d’un appel inquiétant qu’a reçu Avery de la part de Trish, la sœur de Danielle. Pour ceux qui se posent des questions, Danielle est le prénom de la patiente de Ryan et qui a été tuée par un anonyme. Du coup, j’ai trouvé cela intéressant qu’on s’intéresse de plus près au passé noir d’Avery Ryan.

Alors qu’Avery a presque abandonné l’enquête au profit de l’appel de Trish, c’est donc Mundo qui s’est occupé de la direction de l’équipe et de l’enquête. Les cybers réussirent à trouver que le tueur – kidnappeur aime les filles brunes caucasiennes aux yeux bleus, mesurant 1m60. A ne pas rater surtout Sifter entrain de chanter une chanson de 1925 adorée par le psychopathe !

CYBER84

CYBER85

Parmi les 3 filles brunes aux yeux bleus disparues, les cybers remarquèrent que Missy, une jeune fille ressemblant étrangement à la première victime, avait mis à jour sa FriendAgenda sur internet avec une humeur toujours positive. Les cybers ne doutent pas qu’il s’agit du même kidnappeur. La mère de Missy s’effondra, alors que Ryan tentait de la réveiller et de la consoler. J’aime beaucoup le moment entre la mère de Missy et Avery Ryan qui tenta tant bien que mal de cacher son passé pesant.

Lorsque j’ai regardé cet épisode pour la première fois, je me suis dit qu’Avery Ryan parlait indirectement de Danielle, sa patiente tuée. Mais là, en le regardant une autre fois, je me dis que c’est un miroir et que ce n’est pas uniquement Danielle dont parlait Avery.

Mais l’affaire de Trish McCarty, la fille qui a fait un appel téléphonique troublant à Avery, était revenue en force. Simon Sifter convoque Avery Ryan et l’informe que Trish était emprisonnée à cause d’un crime. Sifter conseilla Ryan de s’occuper en priorité de cette affaire personnelle, elle lui obéit sur-le-champ, comme si elle n’attendait que le feu vert de son patron.

Avery Ryan rend visite à Trish, qui était emprisonnée dans une cellule spécialisée pour les fous. Avery tenta de la calmer, en vain. Elle tenta de se défendre en expliquant qu’elle n’avait pas les moyens de protéger son ordinateur à l’époque, en vain. Trish avait tenté de déterrer sa sœur morte lors d’un épisode psychotique. Elle en voulait à Avery pour tout : la disparition de sa sœur, l’abandon, l’insouciance d’Avery en faisant une chasse aux fantômes sans se soucier des personnes qui sont devant elle. Les paroles intenses de Trish furent comme un électrochoc pour Avery Ryan.

CYBER86

CYBER87

De leur côté, les cybers trouvèrent non seulement le point commun entre les victimes (elles prennent un selfie sans savoir qu’il donne des infos détaillées), mais également une vidéo dans laquelle la victime se faisait agresser par un homme. Une fois identifié (trop fort ces cybers) c’est une énorme surprise (et surtout mauvaise) qui attendait Mundo et son unité : tout le monde avait le même visage, qui s’est avéré un masque, pour pouvoir garder son anonymat dans New-York. Retour à la case départ : n’importe qui pouvait mettre le fameux masque et enlever la fille.

CYBER88

CYBER89

Mais c’est le duo Krumitz-Nelson qui fut plus doué que Mundo. Ils analysèrent la taille du kidnappeur dans la vidéo et surprise ! le kidnappeur est une femme de 1m60. Plus important encore, les deux geeks tombèrent sur un tatouage qui ressemble presque à celui de la victime, sauf que c’était le tatouage de la kidnappeuse : les numéros de 2 jusqu’à 7 sont tous barrés, sauf le numéro 1. « C’est la reine des abeilles ! » s’écria joyeusement Nelson en tapant dans la main de Krumitz.  Deux bonnes nouvelles, génial pour les deux compères qui se mirent à danser d’une manière hilarante avant de sursauter devant le masque de Mundo !

CYBER810

Loin des chiffres, des masques et de son équipe, Avery Ryan s’isola dans son bureau en pleurant. Sa rencontre avec Trish ne l’a pas laissée indifférente, loin de là. Elle regarda discrètement une photo de Danielle, enceinte, et la cacha aussitôt que Krumitz fit irruption. J’aime beaucoup la relation entre Avery et Krumitz, et surtout ce moment-là, très touchant. Krumitz voulut parler de l’affaire, mais s’arrêta et remarqua que sa patronne pleurait. Il lui dit que tout le monde pensait à elle et c’est là qu’elle se jeta dans ses bras. Avery fut très directe dans ses propos très forts d’ailleurs : « je ne suis pas douée pour ça. Mais je vais sortir de ma zone de confort. Je ne crois pas t’avoir déjà dit combien je t’apprécie. Non, tu travailles 7 jours par semaine, 18 heures par jour, et je sais que tu fais ça parce que tu aimes ton travail, mais tu le fais aussi parce que tu m’aimes. Et je pense parfois  que je passe trop de temps à chasser des fantômes. Je n’observe pas les gens qui sont juste devant moi. »  Joli speech Ryan !

CYBER811

CYBER812

CYBER813

Les propos émouvants de Ryan ont fini par émouvoir Krumitz lui-même, puis les deux revinrent à l’affaire. Bonne nouvelle ! Krumitz révéla les noms des 7 filles enlevées. La première était soupçonnée d’avoir enlevé la victime. Atteinte du syndrome de Stockholm, la suspecte était folle à lier. Finalement, c’est grâce à un site de rencontre que Krumitz retraça le lieu du kidnappeur.

La fin de l’épisode était intéressante, le face-à-face d’Avery et le psychopathe, la mort de ce dernier, la libération des 5 filles restantes. Missy rapporta qu’Elisabeth la victime, a été tuée par la suspecte. L’épisode se termine par l’enterrement d’une petite croix dédiée au bébé de Danielle, ainsi que la moitié d’un cœur. Le criminel aurait ainsi tué une femme enceinte, info supplémentaire ! Les remerciements de Trish étaient la note finale d’un épisode très fort en émotions.  Cet épisode est vraiment magnifique et je vous conseille de le regarder. 9/10 est jusqu’à maintenant la meilleure note ! Je suis scotché par la prestation des acteurs en particulier Patricia Arquette.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: Cyber – Les personnages

CYBER1PERSO

CYBER2PERSO

CSI : Cyber est la nouvelle série dérivée de la franchise des Experts. Elle est la 4ème série qui s’inscrit dans la lignée CSI et surtout la plus différente de toutes les autres séries de la franchise. Bon ou mauvais point ? il faudra regarder pour juger, et de ce que j’ai pu constater, c’est une bonne série qui mérite sa chance au petit écran.

Mais je ne vais pas présenter une série que j’ai déjà  présenté, car ce qui intéresse dans une série c’est sa thématique, son générique et bien entendu….ses personnages.

Les personnages dans CSI : Cyber sont des lab rats en langage « CSI », sauf qu’ils ne s’intéressent qu’à tout ce qui est informatique et internet. Ils sont pour la plupart mauvais en sport et tout ce qui est physique, par contre ils sont doués pour tout ce qui est mental. Deux d’entre eux ont été recrutés après avoir été arrêtés par le FBI. Dans la saison 1, on ne s’intéresse pas à leurs vies privées, sauf Elijah Mundo (divorcé et père d’une petite fille, il tente de renouer avec son ex) et Avery Ryan (son passé noir la rend fragile des fois).

Pour éviter la précipitation, je vous présente l’équipe de CSI : Cyber de la saison 1 : ils sont beaux, intelligents, ils ont un peu d’humour, et ils sont six ! C’est parti !

CYBER3PERSO

Avery Ryan (Patricia Arquette) : elle a été une psychologue renommée avant qu’un pirate ne détruise sa vie en piratant ses fichiers médicaux. Ce piratage conduit à l’assassinat d’une patiente ce qui poussa Avery Ryan à faire des recherches à propos du tueur, ce qui la conduisit à la Cyber Division qui pourchasse les cybers criminels. Avery est devenue agent du FBI à Quantico, elle s’entoura d’une fine équipe envers laquelle elle est très protectrice. Avery Ryan alterne profilage et informatique dans ses recherches. Elle connaît Sifter et Mundo depuis longtemps. Sa relation amicale avec Sifter remonte avant même la création de CSI : Cyber. Ce trio est plus complice les uns avec les autres qu’avec le trio restant, en raison d’une connaissance de longue durée. Elle peut paraître des fois comme un automate effrayant et glacial, mais elle est extrêmement chaleureuse et sympathique. Elle est complice avec D.B Russell qu’elle a connu dans CSI:Las Vegas. Ryan est divorcée et a eu une fille qui est décédée.

CYBER4PERSO

Elijah Mundo (James Van Der Beek) : C’est un père récemment divorcé  et qui est un ancien US Marine. Il a une petite fille nommée Michelle. De toute l’équipe, c’est celui dont la vie privée est plus affichée. Il tenta de renouer avec son ex (on est dans la saison 1 et il y’a des scènes chaudes). Au tout début, je l’appelais M. muscles, le James Bond sportif d’une équipe de bras cassés. Expert en champs de bataille judiciaire, armement, les bombes et les véhicules, Mundo est, malgré ses compétences, le moins surdoué en informatique, battu par Ramirez, Krumitz et Nelson. Une course-poursuite ? Un bébé au fond d’un étang ? il est toujours là. Il connaît la gravité du boulot des cybers.

CYBER5PERSO

Simon Sifter (Peter MacNicol) : c’est le boss le plus détendu que j’ai vu après Grissom (CSI : LV) et Horatio Caine (CSI : Miami). Simon est un sous-directeur adjoint du FBI assigné pour superviser la Cyber ​​Division de Ryan. Sifter connaît Avery Ryan depuis très longtemps et il a un penchant pour les technologies modernes ce qui laisse échapper un regard avide de tout. Il a pourchassé les gangs, les homicides, et décida de faire face à une nouvelle race de criminels (cybers criminels). Simon Sifter a un fils Aaron (17 ans). Ce qui différencie Sifter de ses coéquipiers, mis à part le fait d’établir la justice, il est très malin, difficile et extrêmement doué en politique. Il sait comment manipuler autrui. Il est très peu présent sur le terrain mais très efficace. Il n’est plus dans la série à partir de la saison 2.

CYBER6PERSO

Brody Nelson (Shad Moss) : Connu sous le surnom de « Baby face » par ses co-équipiers, c’est le petit dernier arrivé dans l’équipe de CSI :Cyber. Il fut froidement accueilli par Raven et surtout Krumitz. Nelson est un ancien hacker des « black hat » (chapeaux noirs) qui fut coincé par le FBI lors d’une attaque pirate contre la bourse. Plus tard, il a été recruté dans la Cyber Division de Ryan. C’est un génie en informatique. Il ira jusqu’à piéger son meilleur ami, un dangereux pirate des « black hat » devenu criminel. Dans l’équipe, une amitié est née entre lui et Krumitz.

CYBER7PERSO

Daniel Krumitz (Charley Koontz) : surnommé « Krummy » par toute l’équipe, c’est un as en informatique. C’est un expert en ordinateurs et en pièces de tout genre. Krumitz est le meilleur hacker en sécurité dans le monde selon Avery Ryan. Il se retrouve souvent en situations chaotiques avec Mundo, il délire souvent devant ses co-équipiers, mais lorsqu’il devint sérieux, c’est une vraie machine humaine qui passe des jours sur l’ordi. C’est également le préféré de Ryan, le meilleur ami de Brody Nelson. Il avoue à Ryan qu’il avait tellement peur de la décevoir qu’il avait utilisé des moyens illégaux … Krumitz est parfois décalé entre ses propos et ce qu’il fait ce qui fait alléger l’atmosphère. Avec Nelson, c’est un duo comique. Daniel Krumitz est orphelin et a une sœur aînée. Ses parents ont été assassinés lorsqu’il avait 10 ans.

CYBER8PERSO

Raven Ramirez (Hayley Kiyoko) : la jemenfoutiste de la bande, c’est le membre le plus effacé de tous d’ailleurs. Très discrète, elle travaille dans la Cyber Division de Ryan depuis 2 ans et est devenue experte en enquêtes de médias sociaux, les relations internationales et les tendances des cybers. Elle quitte l’école à 15 ans à cause d’un harceleur et rejoint les « black hat ». En raison de son piratage d’une centrale électrique, le FBI arrêta Raven puis elle fut recrutée par les cybers. Elle est la plus jeune de l’équipe.

ScreenShot2647

D.B Russell (Ted Danson) : Ancien superviseur de la police scientifique de Las Vegas et de la police de Seattle, Russell rejoint le FBI pour ouvrir selon ses dires à Ryan, « un nouveau chapitre dans sa vie » après les années CSI. Ami avec Ryan, Russell accepta l’offre d’emploi de Ryan après le décès de Finn et débarqua dès la saison 2 à CSI: Cyber. Dans Cyber, on reconnaît à peine notre Russell qui s’est complètement métamorphosé en un génie fou d’informatique et de technologie. Il conseille autrui, innovateur et multi-tâches. On apprend aussi qu’il est divorcé!

Voilà donc la fiche complète de la présentation des personnages de CSI : Cyber. Merci de votre lecture !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: Cyber – Les génériques

CYB1X022

Ce qui fait distinguer CSI: Cyber des autres séries c’est surtout le fait d’avoir deux génériques de début, au départ ça m’a semblé ressembler à des séries comme « Le caméléon », « The sentinel » et bien d’autres séries de l’époque dont le générique du début commençait par une voix-off qui présente le héros de la série.

Dans CSI: Cyber, on divisa le générique du début en deux parties: la première partie (dure 50 secondes) est la voix-off d’Avery Ryan, qui se présente et présente toute son équipe et le type des criminels qu’ils poursuivent. Nous avons par la suite un message qui s’affiche, lié à la thématique de l’épisode. Après cela,le crime, ensuite la deuxième partie du générique (dure 35 secondes) qui se déclenche généralement vers la 13ème minute de l’épisode, ce qui est relativement long. La deuxième partie est dite « musicale » avec la chanson « I can see for miles » de The Who, la tradition de The Who se perpétue dans la franchise de CSI! Dans les deux génériques (la présentation ensuite la musique) j’aime bien les paroles.

Prêts pour les paroles des génériques? C’est parti alors!

Partie 1 du générique: (Traduite)

«Mon nom est Avery Ryan, j’ai été victime d’un cyber criminel. Comme vous, je postais sur les réseaux sociaux, je vérifiais mes comptes en ligne, je gardais même des dossiers confidentiels de mon cabinet de psychologie sur mon ordinateur. Puis, j’ai été piratée, et du coup, l’un de mes patients a été assassiné. Mon enquête sur sa mort m’a menée au FBI, où j’ai rejoint une équipe de cyber experts, pour mener une guerre contre une nouvelle espèce de criminels se cachant dans les profondeurs du web…s’infiltrant dans nos vies sans qu’on puisse s’en douter…sans visage…sans nom…rôdant dans nos dispositifs, à juste un clic de nous. Cela peut vous arriver…»

Intéressant non?

Partie 2 du générique:

« I can see for miles » de The Who, c’est parti!

I know you’ve deceived me, now here’s a surprise

I know that you have, ’cause there’s magic in my eyes

I can see for miles and miles

I can see for miles and miles

I can see for miles and miles

And miles…

Oh yeah!

Générique saison 1

Générique saison 2

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

CSI: Cyber – review de l’épisode 1×07 – URL interrupted

CYBER71

Bon, je ne suis pas allé avec le dos de la cuillère avec CSI : Cyber, mais j’avoue que j’ai adoré les épisodes 7 et 8 qui étaient vraiment bons. Je ne sais pas si c’est le fait qu’ils soient liés à Avery Ryan, mais je les ai trouvés top. Les audiences américaines soulignent des chutes ce qui n’est pas bon certes, mais plusieurs de ces téléspectateurs sont des fans de CSI et ont du mal avec Cyber à laquelle ils donnaient plusieurs critiques du genre :

« C’est la pire série que j’ai regardée » ou bien « même un ado boutonneux de 14 ans serait capable d’écrire leurs scripts » et j’en passe. Dur dur d’accepter une série sur le monde virtuel, après s’être habitué au mode et au rythme scientifique de CSI et ses deux autres séries dérivées (Miami et NY), je pense qu’il faut donner une autre chance à cette série dans laquelle il y’a quand même certains bons épisodes parmi les 13 épisodes de cette première saison.

J’ai jugé donc bon de commenter les épisodes 7 et 8, et je vais commencer par le 7 intitulé « URL, interrupted ». Cet épisode commence directement par Avery Ryan qui reçoit un avis de recherche à propos d’une lycéenne Zoey Tan. On découvre que son père Jordan Tan était un patient d’Avery Ryan après le décès de sa femme. Jordan Tan expliqua à Avery Ryan qu’il avait laissé tomber une relation amoureuse pour sa fille qui comptait beaucoup pour lui. Désemparé, il ne comprenait plus rien.

CYBER72

On retrouve le portable de la fille mort dans la forêt grâce à Krumitz, l’expert des ordis. Soudain, le père reçoit un coup de fil de la part de sa fille mais qui n’a pas parlé. Etonnée, Avery fit remarquer que le portable de la fille était éteint et qu’il était donc impossible de téléphoner avec, c’est là que les Cyber ont trouvé un virus, en fait n’importe qui pouvait se passer pour la fille.

Petite note : cet épisode est le deuxième, après le pilote, à n’avoir que le cas d’une disparition. Cependant, c’était plus que tendu dans cet épisode puisque c’était plus personnel.

Pour faire court, les experts en cybernétique avaient découvert la méchanceté des autres lycéens envers la pauvre fille en lui envoyant des messages poussant au suicide ou à la vengeance. Plus fort encore, on posta une vidéo d’elle alors qu’elle était entrain de se changer dans sa chambre. Ramirez et Mundo découvrirent que l’ordinateur portable de Zoey Tan était piraté comme le téléphone.

CYBER73

CYBER74

La vengeance est un mot que connait parfaitement l’experte fausse blonde Raven Ramirez, une ex-hackeuse des Black hat comme Nelson. Raven décrit son passé très brièvement : à cause d’un harceleur au lycée, sa vie était devenue un enfer. A 15 ans elle laissa tomber le lycée et devint hacker pour se venger d’avoir été humiliée de la sorte, devenue solitaire, Raven avoua son histoire à Simon Sifter en affichant son indépendance. Simon Sifter savait ce qui s’était passé après, avec l’arrestation de Raven après son attaque d’une installation électrique.

CYBER75

CYBER76

Raven put intercepter une vidéo de la part de la disparue, et sous l’ordre immédiat de Sifter, elle reboucla la vidéo à Mundo et à Avery Ryan pour qu’ils regardent la vidéo tous en même temps. On assista, stupéfait, à une vraie déclaration de guerre, de soif de vengeance et surtout une énorme rage.

L’affaire de la disparition de Zoey Tan n’a pas touché que Ryan, mais aussi Raven. L’affaire devient plus personnelle pour le directeur Simon Sifter, qui a remarqué que le pseudonyme de son fils Aaron figurait parmi les suspects. C’est en rendant visite à ce dernier au lycée qu’Aaron, embarrassé, lui montra une vidéo de la disparue qui tirait à bout portant. Pour les Cyber, la fille était devenue un vrai danger potentiel.

CYBER77

CYBER78

Pendant ce temps, Krumitz se vantait d’avoir découvert dans la bibliothèque la source du cyber-persécuteur et finit par mettre un mouchard. L’ordinateur découvert par Krumitz était « l’arme du crime » qui a servi à tous les piratages possibles contre Zoey Tan.

CYBER79

Arrivé à la moitié de l’épisode, j’étais persuadé que le coupable était une femme. C’était tellement évident en plus…les messages, le site, l’agression virtuelle pendant des mois, bon j’ai senti une fille enragée qui a orchestré tout ça. Ce qui est intéressent dans CSI : Cyber c’est non seulement l’avertissement continuel du monde virtuel mais que ce soit une série qui te pousse à réfléchir presque comme un profiler ! un mélange d’Esprits Criminels, de Cyber et un zeste de CSI et tu obtiens la formule de CSI : Cyber. Ce qui m’intéressait aussi et me poussait à regarder cette série, c’est aussi bien les enquêtes que le passé des personnages et leurs vies. Le bilan après la fin de la saison promet d’être long !

Retour à l’épisode 7 où les agents Avery Ryan et Mundo pourchassaient une voiture signalée par les Cyber comme étant celle de Tan. Mais nos deux seuls agents du terrain (uniquement pour cet épisode) étaient tombés sur un os puisque la conductrice était une victime de Tan (elle lui a piqué sa tablette pour envoyer sa vidéo de menace).

En écoutant tout cela, Simon Sifter avoua à Avery son désespoir et sa déception vis-à-vis de son fils qui a participé à cette attaque agressive contre la jeune fille. Avery le conseilla de dialoguer avec son fils et si possible, de le surveiller. Dans Cyber, on a beaucoup de consultations…

CYBER710

CYBER711

A peine Sifter était revenu à l’affaire, qu’une vidéo fut envoyée sur la tablette de Sifter de la part de Zoey Tan, qui se dépêcha de la montrer à Avery Ryan. L’ordinateur d’Aaron, le fils de Sifter, était piraté, grâce à la webcam on le voyait avec son père entrain de surfer sur internet, la vidéo était accompagnée d’un message moqueur : « Tu aurais dû réfléchir avant de me persécuter, tout particulièrement si ton père travaille au FBI. »

La vengeance avait commencé par Aaron, puis s’est étendue vers l’amie d’enfance de Zoey Tan qui tomba sur sa tablette sur sa photo dénudée, prise par la webcam de son ordinateur. Mundo utilisa une méthode « à l’ancienne » en relevant les empreintes de l’iPad et découvrit un chemin qui ne mène nulle part. Avery sauta sur l’occasion et fila avec Jordan Tan, le père de la disparue, vers la destination que seule Ryan a deviné.

CYBER712

CYBER713

CYBER714

CYBER715

Cependant, Nelson affirma après le chou blanc de Krumitz avec son mouchard, que tout était lié au réseau du lycée avec les pistes suivies et que le hackeur n’avait pas besoin d’être physiquement dans la bibliothèque du lycée. Le reste de l’équipe le confirma et Mundo parut voir plus clair.

Pendant ce temps, Avery Ryan analysait tout ce qu’ils avaient récolté comme indices, et devant une question du père à propos de la photo truquée sur laquelle les Cybers étaient tombés, Avery réalisa qu’elle s’était trompée. Pour elle, la victime recherchée depuis le début n’était autre que le père lui-même.

Le reste de l’équipe avaient enfin réussi à remonter à l’adresse IP du hackeur-persécuteur et qui était liée au lycée. C’est Mundo et Krumitz qui s’y collent, grâce à un logiciel dans la tablette de Krumitz, le duo réussit à arrêter le coupable qui n’était autre que la conseillère d’orientation Arianna Peterson, alias l’ex petite-amie plaquée par le père pour sa fille. Je n’étais pas dans la mauvaise direction en pensant que c’était une femme enragée ! En fait, elle se vengeait du père en se vengeant de sa fille.

CYBER716

CYBER717

Alors que le reste de l’équipe avait arrêté la coupable pour cyber-fraude et harcèlement, Avery Ryan et Jordan Tan le père trouvèrent la fille blessée accidentellement par un arsenal d’armes qu’elle comptait utiliser pour se venger, puis, dissuadée, elle tenta de sortir les armes ce qui a failli lui coûter la vie. Les Cyber et en particulier Raven, assistèrent à la dernière vidéo de la victime qui souligna les dangers de certains propos sur internet et leur impact sur les gens (destruction de leur vie) en assurant que l’opération s’était bien passée.

CYBER718

CYBER719

CYBER720

Je crois que j’ai préféré cet épisode aux 5 qui l’ont précédé, sinon le plus symbolique reste le pilote. Si l’enquête était traditionnelle, on se serait directement intéressé aux relations père-fille et père-entourage et l’histoire serait bâclée depuis longtemps, mais je pense que cette histoire d’IP est un prétexte pour avoir la coupable la main dans le sac. OUF, enfin Raven est moins transparente dans l’équipe, le problème reste donc le directeur Sifter que je trouve beaucoup plus transparent que Raven malgré le fait que son fils a été parmi les coupables dans cet épisode. J’aimerais bien regarder un épisode dans lequel on voit Sifter s’investir plus que d’habitude.

Sinon, j’aime bien quand c’est un épisode lié au passé d’Avery Ryan, il y’a une ambiance particulière..Bref c’est un épisode que je vous conseille de regarder. Je lui donne un 7/10 !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: Cyber – Review du 1×02 – Cruauté télécommandée

CYB1X021

CYB1X022

CYB1X023

Et bien, voici enfin le 1×02 «CMND:\Crash » de CSI : Cyber  diffusé le 11/3/2015 sur lequel il fallait être fixé concernant la série. Pour ma part, j’ai trouvé cet épisode particulièrement agréable et très différent du pilote où on sentait le stress du début.

On a eu des interactions aussi bien avec des machines qu’avec des humains, on a eu une sacrée dose d’humour dans l’équipe où tout le monde taquine tout le monde avec des remarques, des piques ou faire les rigolos avec les télécommandes, comme de grands enfants mdr.

Moins de froideur aussi, plus de psychanalyse et j’ai apprécié le rôle de MacNicol comme chef qui a harcelé un autre patron du FBI à sa manière pour les besoins de l’enquête. J’adore la relation patron-employée-larbins. Chacun a un rôle précis et commence à avoir de l’assurance.

Autre bonne surprise : il y’a des interrogatoires ! on est loin du pilote au redémarrage lent. Le rythme de ce 1×02 est vertigineux et très rapide ! l’histoire était bien ficelée scénaristiquement mais je commence à avoir marre que le musclé soit toujours celui qui sauve tout le monde.

Il me faudra en revanche beaucoup de temps pour apprendre par cœur les noms des personnages.  Néanmoins, je les ai tous notés pour les apprendre ! Cet épisode a enregistré une légère baisse (passer de 10 millions à 9) côté audience. Il faut du temps pour qu’on puisse s’adapter à cette nouvelle série.

Je donne un 8/10 à cet épisode assez bon dans l’ensemble. Pourquoi les épisodes de Cyber ont des titres aussi loufoques ? La vérité est ailleurs !

Résumé global + commentaires:

L’épisode 1×02 commence par la voix-off d’Avery Ryan qui se présente, présente son service et chaque membre de son équipe. Cela me rappelle certaines séries aux débuts des années 2000 comme « Mutant X » ou « John Doe » qui commençait par présenter le(s) personnage(s) principal(aux) dans le générique. Ici, on présente d’abord, on passe à l’affaire et finalement on passe au générique (cela a pris 10 minutes pour tout !)

Un wagon en pleine vitesse s’encastre dans un autre wagon en arrêt, au pied des montagnes russes. Résultat primaire : 1 morte et 20 blessés. Avery est allée chez Nelson, le bleu de l’équipe, pirata l’alarme de sa voiture et le menaça de prison en devinant qu’il y avait une femme chez lui. Pris de panique, Nelson, complètement paumé, ne savait pas qu’Avery disait ça pour rigoler. Elle part avec un gobelet de café qu’il avait préparé pour sa copine. J’aime bien ce contact hilarant entre les membres de l’équipe. L’équipe fait un débriefing avant de se rendre sur les lieux : on était entrain de demander la main de la victime quand tout cela s’est passé.

CYB1X024

On va donc sur la scène de crime sans gants de latex. On emporte son ordi de hackeur et c’est parti ! le hackeur Krumitz et Nelson se sont penché sur les problèmes d’un éventuel système défectueux. Avery Ryan lisait sur sa tablette les différents témoignages du crash.  Elle ne peut pas s’empêcher de taquiner le musclé Elijah qui arrive avec un bracelet rose fait par sa fille. Dans cet épisode on commence peu à peu à découvrir les personnages.

Plus tard, le verdict du hackeur Krumitz tombe : il n’y a aucune défaillance technique ni d’erreur possible. Le bleu Nelson n’était pas bien, pianoter un ordi près d’un wagon ensanglanté…il n’avait pas l’habitude. Il est resté médusé la plupart du temps.

Ce dernier et l’analyste technique Ramirez (elle est trop transparente) découvrent du sang sur le tableau de bord qu’on crut qu’il appartenait au tueur, le FBI assiste au face-à-face de Simon et d’un autre patron qui refusait de lui dévoiler l’identité de celui dont on a prélevé l’ADN sur le tableau de bord. Bref, tout ça pour découvrir que cela menait vers un technicien qui s’est coupé le doigt en créant la pièce pour un anonyme. Décidant de piéger coûte que coûte le tueur, Avery demanda à Nelson de s’infiltrer en tant qu’amateur des spectacles sanguinaires. Il tomba sur les photos de la morte postées par un certain Otto. Le bleu de l’équipe appela Avery qui lui vint en aide en lui dictant exactement ce qu’il devait écrire dans son chat avec Otto. Ce dernier se montra très prudent, mais il adorait être admiré qu’il fit un clin d’œil à Boston et à un métro qui partira dans 3 heures.

CYB1X025

Avertie, toute l’équipe était sur le pied de guerre. Pendant ce temps, le nombre des morts s’est accru à 3. Arrivé à Boston, Elijah utilisa ses bras pour ouvrir de force une porte pour faire sortir les passagers, mais la porte finit par se refermer et le métro démarra, promettant un crash pire que sanglant. Elijah arriva à s’agripper au métro et chercha un moyen pour l’arrêter. Au bout du fil, il avait le bleu de l’équipe Nelson qui lui donnait des conseils. Il finit par lui demander de regarder sous le métro alors que ce dernier fonçait à toute allure. Elijah trouva dans un boitier sous le métro une plaque bleue inquiétante. Il utilisa un cintre mais n’arriva pas et finit par utiliser le bracelet rose offert par sa fille qui arracha la plaque électronique bleue.

Alors qu’Avery et Krumitz finissent par arriver à la station du métro avec des gadgets permettant de trouver le signal d’Otto, Nelson expliqua à Elijah qu’il fallait détruire la plaque bleue car elle était une sorte de blue-tooth ambulante. Elijah fracassa la plaque et le métro s’arrêta. Je me demande comment les passagers étaient d’aussi mauvais acteurs, mis à part la petite black, tout le monde était calme comme si on n’a rien vu.

CYB1X026

CYB1X027

CYB1X028

Avery était arrivée sur les lieux et arrêta Otto lorsqu’elle avait lu le langage corporel de tous. Fin heureuse pour tous, Elijah rentre près de sa fille Michelle alors que le duo visiblement comique est le hackeur Krumitz et le bleu Nelson (on est loin de leur altercation au pilote). La scène finale fait sourire, avec Krumitz qui drague la petite-amie de Nelson au téléphone.

CYB1X029

CYB1X0210

Episode sympa qui m’encourage à regarder cette première saison pour de bon ! me voilà fixé.

Bonne lecture !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,