RSS

CSI: Cyber – review de l’épisode 1×07 – URL interrupted

20 Mai

CYBER71

Bon, je ne suis pas allé avec le dos de la cuillère avec CSI : Cyber, mais j’avoue que j’ai adoré les épisodes 7 et 8 qui étaient vraiment bons. Je ne sais pas si c’est le fait qu’ils soient liés à Avery Ryan, mais je les ai trouvés top. Les audiences américaines soulignent des chutes ce qui n’est pas bon certes, mais plusieurs de ces téléspectateurs sont des fans de CSI et ont du mal avec Cyber à laquelle ils donnaient plusieurs critiques du genre :

« C’est la pire série que j’ai regardée » ou bien « même un ado boutonneux de 14 ans serait capable d’écrire leurs scripts » et j’en passe. Dur dur d’accepter une série sur le monde virtuel, après s’être habitué au mode et au rythme scientifique de CSI et ses deux autres séries dérivées (Miami et NY), je pense qu’il faut donner une autre chance à cette série dans laquelle il y’a quand même certains bons épisodes parmi les 13 épisodes de cette première saison.

J’ai jugé donc bon de commenter les épisodes 7 et 8, et je vais commencer par le 7 intitulé « URL, interrupted ». Cet épisode commence directement par Avery Ryan qui reçoit un avis de recherche à propos d’une lycéenne Zoey Tan. On découvre que son père Jordan Tan était un patient d’Avery Ryan après le décès de sa femme. Jordan Tan expliqua à Avery Ryan qu’il avait laissé tomber une relation amoureuse pour sa fille qui comptait beaucoup pour lui. Désemparé, il ne comprenait plus rien.

CYBER72

On retrouve le portable de la fille mort dans la forêt grâce à Krumitz, l’expert des ordis. Soudain, le père reçoit un coup de fil de la part de sa fille mais qui n’a pas parlé. Etonnée, Avery fit remarquer que le portable de la fille était éteint et qu’il était donc impossible de téléphoner avec, c’est là que les Cyber ont trouvé un virus, en fait n’importe qui pouvait se passer pour la fille.

Petite note : cet épisode est le deuxième, après le pilote, à n’avoir que le cas d’une disparition. Cependant, c’était plus que tendu dans cet épisode puisque c’était plus personnel.

Pour faire court, les experts en cybernétique avaient découvert la méchanceté des autres lycéens envers la pauvre fille en lui envoyant des messages poussant au suicide ou à la vengeance. Plus fort encore, on posta une vidéo d’elle alors qu’elle était entrain de se changer dans sa chambre. Ramirez et Mundo découvrirent que l’ordinateur portable de Zoey Tan était piraté comme le téléphone.

CYBER73

CYBER74

La vengeance est un mot que connait parfaitement l’experte fausse blonde Raven Ramirez, une ex-hackeuse des Black hat comme Nelson. Raven décrit son passé très brièvement : à cause d’un harceleur au lycée, sa vie était devenue un enfer. A 15 ans elle laissa tomber le lycée et devint hacker pour se venger d’avoir été humiliée de la sorte, devenue solitaire, Raven avoua son histoire à Simon Sifter en affichant son indépendance. Simon Sifter savait ce qui s’était passé après, avec l’arrestation de Raven après son attaque d’une installation électrique.

CYBER75

CYBER76

Raven put intercepter une vidéo de la part de la disparue, et sous l’ordre immédiat de Sifter, elle reboucla la vidéo à Mundo et à Avery Ryan pour qu’ils regardent la vidéo tous en même temps. On assista, stupéfait, à une vraie déclaration de guerre, de soif de vengeance et surtout une énorme rage.

L’affaire de la disparition de Zoey Tan n’a pas touché que Ryan, mais aussi Raven. L’affaire devient plus personnelle pour le directeur Simon Sifter, qui a remarqué que le pseudonyme de son fils Aaron figurait parmi les suspects. C’est en rendant visite à ce dernier au lycée qu’Aaron, embarrassé, lui montra une vidéo de la disparue qui tirait à bout portant. Pour les Cyber, la fille était devenue un vrai danger potentiel.

CYBER77

CYBER78

Pendant ce temps, Krumitz se vantait d’avoir découvert dans la bibliothèque la source du cyber-persécuteur et finit par mettre un mouchard. L’ordinateur découvert par Krumitz était « l’arme du crime » qui a servi à tous les piratages possibles contre Zoey Tan.

CYBER79

Arrivé à la moitié de l’épisode, j’étais persuadé que le coupable était une femme. C’était tellement évident en plus…les messages, le site, l’agression virtuelle pendant des mois, bon j’ai senti une fille enragée qui a orchestré tout ça. Ce qui est intéressent dans CSI : Cyber c’est non seulement l’avertissement continuel du monde virtuel mais que ce soit une série qui te pousse à réfléchir presque comme un profiler ! un mélange d’Esprits Criminels, de Cyber et un zeste de CSI et tu obtiens la formule de CSI : Cyber. Ce qui m’intéressait aussi et me poussait à regarder cette série, c’est aussi bien les enquêtes que le passé des personnages et leurs vies. Le bilan après la fin de la saison promet d’être long !

Retour à l’épisode 7 où les agents Avery Ryan et Mundo pourchassaient une voiture signalée par les Cyber comme étant celle de Tan. Mais nos deux seuls agents du terrain (uniquement pour cet épisode) étaient tombés sur un os puisque la conductrice était une victime de Tan (elle lui a piqué sa tablette pour envoyer sa vidéo de menace).

En écoutant tout cela, Simon Sifter avoua à Avery son désespoir et sa déception vis-à-vis de son fils qui a participé à cette attaque agressive contre la jeune fille. Avery le conseilla de dialoguer avec son fils et si possible, de le surveiller. Dans Cyber, on a beaucoup de consultations…

CYBER710

CYBER711

A peine Sifter était revenu à l’affaire, qu’une vidéo fut envoyée sur la tablette de Sifter de la part de Zoey Tan, qui se dépêcha de la montrer à Avery Ryan. L’ordinateur d’Aaron, le fils de Sifter, était piraté, grâce à la webcam on le voyait avec son père entrain de surfer sur internet, la vidéo était accompagnée d’un message moqueur : « Tu aurais dû réfléchir avant de me persécuter, tout particulièrement si ton père travaille au FBI. »

La vengeance avait commencé par Aaron, puis s’est étendue vers l’amie d’enfance de Zoey Tan qui tomba sur sa tablette sur sa photo dénudée, prise par la webcam de son ordinateur. Mundo utilisa une méthode « à l’ancienne » en relevant les empreintes de l’iPad et découvrit un chemin qui ne mène nulle part. Avery sauta sur l’occasion et fila avec Jordan Tan, le père de la disparue, vers la destination que seule Ryan a deviné.

CYBER712

CYBER713

CYBER714

CYBER715

Cependant, Nelson affirma après le chou blanc de Krumitz avec son mouchard, que tout était lié au réseau du lycée avec les pistes suivies et que le hackeur n’avait pas besoin d’être physiquement dans la bibliothèque du lycée. Le reste de l’équipe le confirma et Mundo parut voir plus clair.

Pendant ce temps, Avery Ryan analysait tout ce qu’ils avaient récolté comme indices, et devant une question du père à propos de la photo truquée sur laquelle les Cybers étaient tombés, Avery réalisa qu’elle s’était trompée. Pour elle, la victime recherchée depuis le début n’était autre que le père lui-même.

Le reste de l’équipe avaient enfin réussi à remonter à l’adresse IP du hackeur-persécuteur et qui était liée au lycée. C’est Mundo et Krumitz qui s’y collent, grâce à un logiciel dans la tablette de Krumitz, le duo réussit à arrêter le coupable qui n’était autre que la conseillère d’orientation Arianna Peterson, alias l’ex petite-amie plaquée par le père pour sa fille. Je n’étais pas dans la mauvaise direction en pensant que c’était une femme enragée ! En fait, elle se vengeait du père en se vengeant de sa fille.

CYBER716

CYBER717

Alors que le reste de l’équipe avait arrêté la coupable pour cyber-fraude et harcèlement, Avery Ryan et Jordan Tan le père trouvèrent la fille blessée accidentellement par un arsenal d’armes qu’elle comptait utiliser pour se venger, puis, dissuadée, elle tenta de sortir les armes ce qui a failli lui coûter la vie. Les Cyber et en particulier Raven, assistèrent à la dernière vidéo de la victime qui souligna les dangers de certains propos sur internet et leur impact sur les gens (destruction de leur vie) en assurant que l’opération s’était bien passée.

CYBER718

CYBER719

CYBER720

Je crois que j’ai préféré cet épisode aux 5 qui l’ont précédé, sinon le plus symbolique reste le pilote. Si l’enquête était traditionnelle, on se serait directement intéressé aux relations père-fille et père-entourage et l’histoire serait bâclée depuis longtemps, mais je pense que cette histoire d’IP est un prétexte pour avoir la coupable la main dans le sac. OUF, enfin Raven est moins transparente dans l’équipe, le problème reste donc le directeur Sifter que je trouve beaucoup plus transparent que Raven malgré le fait que son fils a été parmi les coupables dans cet épisode. J’aimerais bien regarder un épisode dans lequel on voit Sifter s’investir plus que d’habitude.

Sinon, j’aime bien quand c’est un épisode lié au passé d’Avery Ryan, il y’a une ambiance particulière..Bref c’est un épisode que je vous conseille de regarder. Je lui donne un 7/10 !

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :