RSS

Archives de Tag: amour

Scorpion – review du 3×12

screenshot4241screenshot4238

A la suite d’une recherche hasardeuse à propos de Cabe et de Walter dans la série « Scorpion », je suis tombé sur une liste de reviews qui concernent un seul épisode : le 3×12 Ice Ca-Cabes. J’ai décidé, curieux, de terminer sagement la saison 2 durant laquelle j’ai arrêté de suivre cette série : trop de points négatifs, détails copiés sur d’anciennes séries pour une série « innovatrice », trop de soap et de drague trop lourde. Au moins dans Bones, il y’avait l’humour et de bons acteurs. Je veux dire qu’à part Robert Patrick (alias T-1000 dans Terminator 2 et Cabe Gallo dans Scorpion) les autres oiseaux ne savent que réciter leurs lignes.

Bref, j’arrête de jeter des œufs sur Scorpion, vous avez compris que je n’aime pas cette série, mais un seul truc me plaît : la relation père-fils entre Cabe et Walter.

Donc après avoir regardé une piètre saison 2, je suis passé à la saison 3 et j’ai regardé patiemment chaque épisode. Malgré la chute des audiences de la série, il y’a du bon dans la saison 3 et le meilleur épisode qui dépasse toute la saison 3 et la saison 2 est l’épisode 3×12, il n’est pas mal.

Alors, j’ai décidé de faire ma première review à propos d’un épisode de Scorpion : croyez-moi, je suis plus surpris que vous ! C’est un épisode centré sur Cabe Gallo, enfin. Depuis la saison 1 il n’a pas eu un épisode centré sur lui. Episode fort en émotions, pas trop dramatique ni trop chiant ni soap !

Une méchante annonce

L’épisode commence par  un récapitulatif des moments marquants des épisodes précédant le 3×12. Puis on retrouve Cabe décontracté dans une chemise hawaiienne découvrant l’équipe des génies jouant au curling. Dès l’évocation de Tim (car il fallait un triangle amoureux entre 197, Tim et la serveuse) un ex-membre de Scorpion, 197 ou Walter annonça que tout le monde était remplaçable dans Scorpion, y compris Cabe-qui le regarda surpris. C’est vrai qu’il a le droit de l’être lol. Dire que Walter n’a pas supporté l’absence de Cabe et de la serveuse dans la saison 1…

screenshot4244

La broche !!!

screenshot4245

Pendant que l’équipe se préparait pour voyager au désert, Cabe annonça à Happy qu’il n’est plus son colocataire désormais puisqu’il pouvait enfin rentrer chez lui (problème de moisissures). Happy est triste et Cabe est désolé, puis il finit par lui offrir la broche de sa mère pour que Happy puisse la porter dans son mariage avec Toby (dr chapeau).  Happy était contente et au lieu de donner un rendez-vous à Ally, il la laissa sortir. On sait d’où tient Walter ses foirages amoureux !

Une mission qui vire au cauchemar

Au désert californien, on papote à propos d’une mission  très technique, très ordinaire (ni CIA, ni FBI ni quoi que ce soit) liée aux panneaux solaires pour performer des machines. Cabe s’est retrouvé seul, à les surveiller de loin et à profiter d’un peu de repos. Walter remarqua que le turbine était chaud et Happy observa du cuivre qui fit grincer toute la machine, alors que l’équipe tentait d’arrêter la machine, Cabe entra demandant qu’on arrête tant de bruit (pour qu’il puisse se reposer).

Le hic c’est que la ventouse a explosé et un débris se logea dans le ventre de Cabe, c’est là que les soucis commencent.

screenshot4243

Urgence

Le doc découvre que l’aorte était touchée et qu’ils étaient voués à eux-mêmes dans le désert, durant au moins 3 heures pour sauver la vie de Cabe avant l’arrivée de l’hélicoptère. Très vite, Walter décida qu’un bain glacé est la meilleure chance, Toby distribua les rôles : lui il s’occupe du patient, Happy utilisera son camion pour refroidir l’eau, Sylvester cherchera un serpent venimeux car le venin est un anticoagulant, quant à Paige et  Walter ils doivent apporter du sulfure d’hydrogène des sources d’eau chaudes.

Après plusieurs tentatives pour ramener Cabe à la vie, l’inquiétude s’empara de tous alors que Walter était à deux doigts de s’effondrer en faisant le massage cardiaque.

Happy décida de faire une énième tentative en l’électrochoquant  avec un ventilateur et ça a marché : Cabe était redevenu en vie juste au moment où l’hélicoptère de secours arriva.

Congeler quelqu’un en plein désert puis le décongeler et faire repartir son cœur (admettons) tout ça sans la moindre séquelle au cerveau, la belle logique. Le plus logique dans tout ça c’est qu’un psy fasse le travail de 5 chirurgiens mdr.

« I love you, Cabe »

Walter se fit passer pour le fils de Cabe (et quelque part, il n’a pas vraiment menti car sa relation avec Cabe est plus forte que  celle avec son propre père : Cabe était le seul à comprendre Walter lorsqu’il était jeune). En plus, pour quelqu’un qui dissimule ses sentiments, Walter surprend ses amis en dévoilant ce qu’il ressent pour Cabe : ce n’était pas juste un ami pour lui, mais un père.

screenshot4231screenshot4232

Après l’opération (qui s’est déroulée avec succès), on retrouve Walter seul avec Cabe inconscient. Lorsque ce dernier ouvrit les yeux, il vit Walter qui avait les larmes aux yeux. J’ai beaucoup aimé ce moment entre les deux, puis voir Walter pour la première fois dans la série aussi ému c’est bizarre ! le pauvre a eu la peur de sa vie.

screenshot4233

Walter se cacha derrière un jargon médical puis tenta d’aller ouvrir la porte au reste de l’équipe, mais il revint au chevet de Cabe et s’excusa auprès de lui (tout le monde lui a dit au revoir avant de lui arrêter le cœur sauf Walter) puis lui dit qu’aucun agent ne remplacera Cabe Gallo et termine par « i love you Cabe, i love you » alors qu’ils se tiennent la main, Gallo lui répondit « i love you too, son », les deux s’échangent un sourire tendre.

screenshot4235screenshot4234screenshot4236screenshot4237

Wouah. Déjà que c’est déjà énorme de voir Walter s’excuser, lui qui ne se remet jamais en question, en plus déclarer de la manière la plus intime et la plus pudique à quel point Cabe comptait pour lui, lui qui n’a pas dit « je t’aime » à une femme mais à son père de substitution ! puis ces sourires…C’était le meilleur moment de l’épisode, ce genre de moments Cabe-Walter on n’en a pas eu depuis la saison 1.

Le reste de la bande entra et comme si Walter voulait que ce moment intime reste entre lui et Cabe (et le téléspectateur avec) alors il retira sa main et regarda ailleurs pour que ses émotions ne le trahissent pas, puis sortit de la pièce en utilisant un jargon médical. Paige lui courut après en lui disant qu’il n’était pas un robot (alors qu’il retenait difficilement ses larmes depuis qu’il a quitté la chambre de Cabe) rien que de le voir dire aux secouristes que Cabe était son père ensuite de savoir qu’il le bordait c’est déjà assez clair pour la serveuse. Si elle aurait su tous les détails, elle aurait eu la bouche bée.

screenshot4239

Bref, elle réussit à convaincre Walter (qui voulait parler d’autre chose) de retourner vers Cabe, et tout le monde termine l’épisode en rire.

A part l’opération illogique et certaines maladresses, l’idée de mettre la relation Cabe-Walter est très bonne, ce qui a donné un épisode plus humain, moins basé sur les statistiques. C’est l’un des meilleurs épisodes de la série (à moins qu’il ne soit le meilleur) et ça fait toujours plaisir d’avoir un épisode centré sur ces deux-là. On n’en a pas vu ce type d’épisode depuis la saison 1 (la saison la plus centrée sur les deux persos) et pour la déclaration d’amour ça ne fait que montrer le côté humain de Walter, beaucoup plus attaché à Cabe plus qu’il ne le pense.

Je donne un 8 sur 10.

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 22, 2017 dans Aventures, Général, Scorpion

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Humour -L’oncle Jesse et la guenon Ginger ont une histoire d’amour xD

 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 30, 2016 dans Général, Ma catégorie, Sitcom

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Bones – Review des épisodes 2, 3 et 4

ScreenShot2116

ScreenShot2115

ScreenShot2117

Captures de l’épisode 4, saison 11.

Bon, voici donc une review des épisodes 2, 3 et 4 de Bones. Chaque épisode est intéressant à voir, mais l’épisode le plus intéressant jusqu’à maintenant est l’épisode 5 qui a été un cross-over de Bones avec Sleepy Hollow. Cet épisode n’est en fait qu’une combinaison de deux parties : la première partie est diffusée avec le 11×05 de Bones, et la deuxième partie est diffusée avec le 3×05 de Sleepy Hollow. Ce cross-over a été diffusé pendant Halloween, et parlant en plus de Halloween. Ça fait longtemps qu’on n’a pas évoqué Halloween dans Bones, la dernière fois fut pendant la saison 3, il y’a exactement 8 ans !! J’en parlerai dans ma prochaine review, place aux épisodes 2, 3 et 4 !

Revenons à nos moutons : la saison 11 est une vraie évolution des personnages dans un cadre noir. Le début (11×01) étant sombre avec un tas de questions à propos de Booth et de l’agent Miller, je passe à une brève review de chaque épisode qui a suivi le 11×01.

ScreenShot2109

ScreenShot2110

Review du 11×02 «The Brother in the Basement  » : Cet épisode est la réponse aux questions de l’épisode précédent. On y découvre un flash back de Booth 24 heures avant sa blessure, entrain de brûler Jared, déjà mort. Alors que Booth souffrait le martyr, ses potes se foutaient de sa gueule en pariant sur sa vie. Aubrey, Caroline et Brennan interrogeaient Miller qui leur dévoila qu’elle avait soupçonné Booth car son partenaire Richard avait disparu, et que l’institut Jefferson n’était plus le meilleur laboratoire depuis le départ de Brennan. Cette dernière annonça son retour.

Ensemble, Aubrey, Brennan et Miller fouillèrent l’appartement de Richard et Bones trouva le doigt de la fiancée de Richard dans le frigo. Grâce aux aveux de Miller, Caroline et Aubrey déduisent que la liste des agents infiltrés était protégée par Booth en s’infiltrant dans la bande dont Jared faisait partie et qui comptaient acheter la liste avec 2 millions de dollars. Je vois que Jared n’a jamais changé…

Pendant ce temps, Booth qui saignait toujours utilisa du nitrate d’argent pour cautériser sa blessure, devant le regard halluciné de la bande des voleurs. Arastoo et Angela déduisent que le doigt coupé était lié à un environnement toxique, ce qui poussa Hodgins à préciser l’emplacement à Aubrey. Ce dernier, se rendit avec Miller dans un entrepôt désaffecté où ils trouvèrent deux cadavres mangés par des charognards. C’étaient Richard et sa fiancée. Pas de trace de Booth.

Benjamin Metzger, envoyé par Miller et spécialiste des empreintes, apparut pour aider Angela (depuis quand Angela a-t-elle besoin d’aide ?) pendant ce temps, Arastoo était peiné pour Brennan et annonça son départ à Camille de l’institut Jefferson.

Metzger conduit Angela à une piste : Barlow entrain de frapper la victime Richard. Arrêté par Aubrey, Barlow expliqua que Richard était un indic, Miller ne le crut pas.

Au labo, Angela découvrit des photos dans le portable de Richard. Camille s’empressa de les donner en personne à Aubrey qui découvrit que Miller n’était pas qu’une partenaire de Richard, mais qu’ils étaient amants. Aubrey suspecta Miller de meurtre et la mis hors de l’enquête.

Brennan trouva l’arme de crime en regardant une simulation d’Angela, et devina le tueur : Metzger. Ce dernier fut arrêté et interrogé par Miller et Aubrey, mais il ne s’avoua pas vaincu. Brennan entra en scène et lui plia son bras cassé pour avouer l’emplacement de Booth. Ce dernier était menacé de mort après la découverte d’un des voleurs sa couverture suite aux sms de Metzger. Booth réussit à se battre et à sortir de la maison. Il fut découvert par Aubrey et Brennan qui fonçaient vers sa prison.

OUF, Booth est en vie, donc fin heureuse. Pourtant, pas si heureuse que ça : Booth a perdu son frère et l’a brûlé, et on termine l’épisode avec sa photo enfant avec son frère Jared. Je sens que la blessure psychologique de Booth sera très longue à cautériser…Arastoo décida de quitter l’institut Jefferson, réalisant que Brennan était indispensable pour le labo et que sa place était ailleurs. Ses adieux à Camille étaient tristes.

En somme, bon épisode. Il y’a des points négatifs comme le coup de fil de Christine à sa mère dont je ne vois absolument pas l’utilité, à part ajouter une sorte de drame – guimauve bien chiant. Par contre, je retiens plusieurs points positifs comme la touche humoristique d’Aubrey avec Caroline à la fin de l’épisode. Aubrey a bien évolué depuis la saison 10. Je trouve ça cool. Le personnage de Miller bien que chiant, était également intéressant et a ajouté une dynamique à cet épisode qui manquait à l’épisode précédent.

En somme, c’est un début correct de la saison, sans plus. Rien à voir avec les débuts dynamiques des autres saisons, là on est trop dans le drame, on stagne trop pendant deux épisodes, bref beaucoup de surplace à mon coup et des choses auraient pu être enlevées du scénario.

ScreenShot2112

ScreenShot2111

Review du 11×03 « The donor in the drink »: Cet épisode s’inscrit dans la lignée noire de cette saison qui a commencé par une mort, tout comme la saison 10. Booth ne retrouve pas les cendres de son frère, part pour le boulot qu’il venait de récupérer. Accueilli à bras ouverts par Aubrey, Booth découvrit son ancien bureau devenu celui d’Aubrey. Ce dernier, embarrassé, lui demanda si cela lui poserait problème entre eux, mais Booth cacha son amertume derrière quelques blagues qui ne trompèrent pas Aubrey. Booth se contenta de l’ancien bureau d’Aubrey, en attendant d’avoir un vrai bureau. Cet épisode tourna autour du bureau d’Aubrey et des cendres de Jared, en gros c’est un épisode centré sur Booth, encore ! Même Mulder aurait le visage vert de jalousie, lol.

Un créateur a été tué. Son disciple, un sérieux mec scientifique au visage si familier qu’il nous rappelle Super Dave le légiste de CSI, parle avec respect de son mentor.  Pendant que l’enquête avançait lentement, Angela, Hodgins et Wendell essayèrent d’être plus sympas avec Camille depuis sa rupture avec Arastoo. Hodgins tenta de mettre l’art d’Angela en lumière grâce à une pub. Quand à Aubrey, il reste toujours celui sur lequel on compte depuis le début de la saison. On ne reconnaît plus Booth, devenu recroquevillé et retiré, très pensif. Aubrey s’occupa des interrogatoires et s’infiltra dans un réseau de marché noir des organes humains.

Camille découvrit que des cellules de peau conduisaient à une victime morte il y’a des jours (il y’a trop de morts dans cette saison !) Booth et Brennan firent irruption aux funérailles et Brennan découvrit que les organes internes du mort avaient été volés. (Moment hilarant au passage)

Le croque-mort, interrogé par Aubrey, avoua qu’il volait les organes de son client et les vendait (de plus en plus dans le gore), il voulut que le FBI abandonne ses charges mais Aubrey refusa.

On assiste à un instant hilarant entre Booth et Aubrey quand ce dernier lui remet solennellement une boîte croyant que les cendres de Jared y étaient, mais qui s’était avérée contenant 4 pots de marmelade ! J’aime bien néanmoins la relation Aubrey-Booth.

L’équipe de Jefferson avait découvert grâce à Bray et Brennan l’arme du crime qui conduit Aubrey et Booth directement au criminel : Super Dave, c’est pas toi ? lol. L’élève avait tué son maître.

On assiste plus tard à la double débâcle des problèmes de Booth : d’abord Aubrey, qui lui redonne gentiment son bureau bien décoré et décida de prendre un autre bureau. Ensuite, Brennan qui montre les cendres de Jared à Booth qui étaient près de ses deux enfants. Mais Booth n’était pas prêt à dire adieu à son frère et ne toucha pas à la boîte. On sent qu’il est toujours furieux contre lui-même.

J’ai adoré cet épisode, Booth et Brennan de retour, Booth ayant des problèmes surtout psychologiques, on peut dire que la saison 11 démarre pour de vrai à partir de cet épisode.

ScreenShot2113

ScreenShot2114

Review du 11×04 « The carpals in the coys-wolves » : un épisode qui  commence par une scène de ménage entre Booth et Brennan pour la première fois sur une scène de crime à cause d’un personnage fictif, Andy, symbolisant Booth, que Brennan tua en écrivant son livre. Encore une fois de plus, la mort entoure Booth à chaque épisode.

Wells, l’interne surdoué, parut avoir un problème dès le début. Brennan ne chercha pas à en savoir plus et appela le dr Mayer, une femme âgée mais extrêmement douée qui dépassa Wells et Brennan.

Avec deux internes, l’équipe travailla sur l’enquête. Booth prenait très au sérieux la fiction de Brennan alors qu’Aubrey la prenait à la légère, mais avec un peu de sérieux en s’imaginant remplacer Booth (il en a toujours rêvé et l’a même remplacé au début de cette saison, ce qui montre sa grande ambition).

Wells n’allait pas bien, et le fit bien savoir à Hodgins qui découvrit que le génie avait des problèmes d’érection. Les scénaristes de Bones sont complètement fous lol.

L’enquête commença par cette obsession par la tête (depuis le début de cette saison, il y’a de multiples références à la tête !) où un chasseur et son fils tombèrent sur un squelette humain, le fils tira une balle pour laisser le crâne en miettes.

Les interrogatoires d’Aubrey et l’enquête des lab rats conduisent Aubrey et Booth à l’histoire du football virtuel. Et plus précisément vers un gars au mauvais caractère avec lequel Aubrey discuta et qui le mena vers un autre suspect, fan de football virtuel.

Pendant ce temps, Brennan fit le bilan du puzzle squelettique avec Wells, Hodgins et Mayer. Des os étaient toujours manquants. Hodgins se porta volontaire pour aller les chercher dans la forêt, suivi de Wells qui fut poussé par Mayer, comme si la forêt serait son remède pour ses problèmes d’érection. Et là on passe au fou rire dans la forêt, où Wells tira accidentellement une flèche remplie de calmant dans le bras de Hodgins. Ce dernier, avant de tomber dans les vaps, chercha avec Wells les excréments des animaux car ils contenaient les os.

La tension entre Booth et Brennan ne faiblit pas à cause de la mort d’Andy et Brennan demanda à Booth s’il était tenté par les paris sportifs alors que Brennan ne cacha pas sa jalousie de Meyer qui s’était montrée très habile et expérimentée, bien plus que Brennan.

Booth et Brennan se rendirent dans un restaurant dans lequel ils interrogèrent le serveur, un vrai fou du football virtuel. Angela discuta avec Hodgins, drogué, et Wells, sauvage au bord de la folie en pleine forêt. J’ai adoré ce moment champêtre lol. Quelqu’un avait piraté le compte de la victime après sa mort.

On assiste à d’autres interrogatoires d’Aubrey en solo, on se demande vraiment ce qu’est arrivé à Booth. Mais il n’est plus le même. Aubrey découvre que la femme du cinglé qu’il avait interrogé passait son temps avec la victime à cause du comportement de son mari fanatique du football virtuel.

Se rendant chez ce dernier, Booth et Aubrey furent surpris par la fureur et le fanatisme du gars qui n’hésita pas à agresser Aubrey. Mais Booth le calma avec une méthode bien efficace l’obligeant à avouer qu’il avait « vendu » sa femme à la victime pour un quater back virtuel. Le monde est fou…

Au labo, Brennan, Camille et Mayer travaillèrent sur deux trous similaires dans les phalanges de la main. Le résultat toxicologique tombe, Mayer découvrit sur-le-champ l’arme de crime, suivie de Brennan qui, admirative, lui donna son portable pour l’annoncer à Booth.

Tous les indices menèrent Booth et Aubrey au serveur fanatique du football qui s’est avéré le véritable meurtrier.

Pour la fin, c’est une touche d’humour avec le retour de Hodgins et de Wells dans la forêt et la vengeance de Hodgins avec une flèche calmante. Brennan avoua sa jalousie à Mayer et lui demanda conseil pour son personnage, l’agent Andy, qui a suscité la colère de Booth. Finalement, Brennan décida de redonner vie à son personnage. Elle avoua qu’elle avait décidé de le tuer lorsqu’elle était partie du labo.

Des personnages en retrait, des personnages mis en lumière, cet épisode continue dans la lignée obscure de la saison 11…Bref bon épisode à regarder !

Je m’arrête là concernant ces épisodes, démarrage lent mais on sent une profondeur psychologique de Booth, on creuse de plus en plus ce personnage qui n’a pas fait ses adieux à son  frère et qui se culpabilise même sans le dire, en restant en retrait, dévoré par la paperasse. On est loin du gars heureux au début de l’épisode 11×01 avec sa petite famille. Très intéressant !

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Bones: review du 11×01 – Démarrage moyen

BONES11X011ScreenShot2081

La saison 11 de Bones a commencé par un double épisode. Je vais m’occuper de la review du 11×01 « The loyalty in the lie », un épisode qui entame étrangement la série après le 10×22, vous vous rappelez du départ de Booth et de Brennan dans le dernier épisode de la saison 10 ? Selon des scénaristes, le 10×22 était visé à clôturer la série au cas où la série ne serait renouvelée sur la Fox : voilà pourquoi tout le monde a eu l’impression que c’était plus un series finale qu’un season finale.

Après tout, 10 ou 11 saisons ça veut dire un grand succès et une longévité d’une série qui a réussi à mélanger du soap à la science et au policier, une pincée de drame et d’humour non-stop pour obtenir Bones ! Je crois que c’est la première série dans laquelle il y’a tant de coups de foudre, deux mariages, 4 enfants nés pendant la série (saisons 6, 7, 10 & 11)…et contrairement à d’autres série, cela a été une sorte de carburant pour les scénaristes !

Revenons à nos moutons, le démarrage de la saison 11. Pour être honnête, ce démarrage a été moyen. David Boreanaz fut malade à cause d’un antibiotique ce qui l’a laissé s’absenter de ce début et laisser les scénaristes changer tout le scénario. Néanmoins, il (David Boreanaz) a tourné quelques scènes après sa guérison et durant les deux premiers épisodes, il n’a fait que des petites apparitions tournées à l’extérieur après son retour dès l’épisode 3. Du coup, je me suis demandé comment on allait faire pour ce début de saison, le résultat fut moyen à mon avis, scandaleux pour les critiques et magnifique pour les ultra-fans.

L’épisode commence par un saut dans le temps de 6 mois pour nous montrer la petite famille de Booth qui s’est agrandie avec la naissance du petit Hank (le prénom du grand-père de Booth), enfin un enfant qui ne porte pas un prénom composé comme les 3 autres enfants! (Michael Vincent, Christine Angela, Seeley Lance).

En parlant de Christine, tonton Aubrey lui manque ? On sent qu’il est très proche de la famille de Booth. Mais je crois qu’il a un frère qui s’appelle Jared…A moins qu’on a oublié de mentionner que Booth n’était pas très proche avec son frère comme il l’a été avec Sweets ou même avec Aubrey !

BONES11X012ScreenShot2080

Booth quitte sa famille et jette un dernier coup d’œil avant de sortir. Pendant ce temps, Camille cherchait toujours un remplaçant du dr Brennan. Elle demanda l’avis de Hodgins et d’Angela à propos d’Arastoo (bien sûr, fallait pas chercher loin !) et les deux approuvèrent son choix. Arastoo porta alors la blouse bleue et l’équipe des scientifiques fut appelée par Aubrey (qui a remplacé Booth) qui a l’air d’avoir pris de l’assurance et plus d’expérience en dirigeant des équipes de recherche. On découvrit un squelette d’un homme dans une voiture calcinée, Arastoo déduit que c’était un homme quadragénaire sportif et surentraîné. Angela prit l’arme calcinée et trouva – miracle ! – le numéro de série du révolver qui était celui de Booth. Silence. Tout le monde crut que c’était le squelette de Booth. Générique à la 7ème minute.

BONES11X013ScreenShot2082

BONES11X014ScreenShot2083

Pause critique : je sais que Hart Hanson le créateur de Bones a défendu l’idée qu’un agent junior comme Aubrey puisse devenir du jour au lendemain un agent sénior, mais même si « ce n’est qu’une fiction » on aurait bien aimé un truc plus convaincant.

Le monde a l’air presque surpris, alors qu’il s’agirait peut-être du squelette de leur ami qu’ils connaissent depuis une décennie ! Donc oui, mauvais jeu de la part des acteurs. Je me demande pourquoi on a mis tant de temps pour choisir un interne pour devenir docteur. Par exemple, Zack devint docteur en 3 ans, Edisson en 4/5 ans, et Vaziri en 7 ans !! Normalement, tous les anciens internes devraient être déjà docteurs (il reste Brey et Daisy), bref ça colle pas.

Revenons (encore) à nos moutons : le générique à peine changé, il inclut quelques moments de la saison 10. Concernant l’épisode, Aubrey et Camille se rendent chez Brennan qui ne les croit pas. Elle vérifie la mallette de Booth (spécialisée pour les armes) et ne trouve aucune arme, mais seulement l’alliance de Booth.

BONES11X015ScreenShot2084

Brennan revient hâtivement à l’institut Jefferson qu’elle a jadis quitté à la fin de la saison 10. Malgré les explications d’Arastoo, Brennan le rejeta froidement et se procure le squelette. Après, une minute et 28 secondes de stupides flash-back de Brennan et de Booth avec une musique de fond merdique. Je ne savais pas qu’on tirait les conclusions aussi rapidement pour des scientifiques, enfin…une scientifique comme Brennan. J’ai à peine reconnu cette dernière qui ne manque plus que de pleurnicher comme Scully dans la saison 9 de X-Files. Bon, ça c’était mon grain de sel.

De son côté, Aubrey donna l’ordre à ses équipes de chercher Booth. Caroline qui l’accompagnait, était plus touchante en parlant de Booth. Aubrey qui gérait la situation depuis le bureau de Booth qui était devenu le sien depuis le départ de Booth pour enseigner à Quantico, ne cachait pas non plus son inquiétude.

BONES11X016ScreenShot2085

BONES11X017ScreenShot2086

Du côté des scientifiques, Angela a fait un portrait approximatif de Booth, mais Brennan parut soulagée en leur disant que ce n’était pas Booth. A cause d’un oubli d’Arastoo, on a failli croire que c’était Booth. Brennan était très dure avec Vaziri qui a fait une erreur de débutant. Tout le monde est soulagé en se fichant du type mort sur la table, seule Brennan ne se fichait pas de lui.

Au siège du FBI, Aubrey et Caroline travaillaient en binôme à la quête de Booth. L’équipe d’Aubrey réussit à trouver la voiture de Booth dans un parking et il n’a pas pris d’avion. Aubrey et Caroline étaient dans une impasse avec plusieurs questions quand l’agent Miller des affaires internes s’est pointée en accusant Booth de meurtre. Aubrey était obligé de travailler avec elle.

BONES11X018ScreenShot2087

BONES11X019ScreenShot2088

L’agent Miller dirigea un interrogatoire de Brennan, car c’était la « femme du suspect ». Caroline était là, je ne sais pas à quoi elle servait et Aubrey était absent. Brennan fut menacée d’être retirée de l’enquête par Miller car elle la critiqua directement. J’avoue que l’agent Miller m’a bien fait chier…Mais c’est cool d’avoir un autre avis, un peu de fraîcheur dans cette enquête tordue.

Dans le labo de Hodgins, Arastoo fit irruption. On sent qu’il se remettait en cause surtout après avoir découvert que la victime était alcoolique. Devant Hodgins qui s’occupait d’une graine qui a échappé à la combustion, Arastoo fit sortir une bague de mariage. Il s’inquiétait de la réaction de Camille devant un tel échec au boulot. Pour lui, il n’arrivait pas à la cheville de Brennan et ce n’est pas l’amour qui le sauvera. Cette séquence est très importante car le travail et la réussite comptaient beaucoup pour Arastoo, au-delà de ses amours avec Camille.

BONES11X0110ScreenShot2089

Toujours en pleine enquête, on retrouve Aubrey parlant avec Angela. Elle réussit à trouver un message codé envoyé à Booth. Sur-le-champ, Aubrey le décrypta « Go ! » mais qui a envoyé un pareil message à Booth ?

De leur côté, Vaziri et Brennan travaillent sur le squelette. Arastoo réussit à trouver la cause de la mort et à remarquer un détail fondamental qui aidera Brennan à identifier la victime comme étant Jared Booth, le frère de Booth.

BONES11X0111ScreenShot2090

Plus tard, Brennan et Miller se rendent chez Padma, l’ex-femme de Jared. Pendant le trajet, l’agent Miller ne cessa pas d’insinuer que Booth était suspect, elle rappela à Brennan ses mensonges envers elle, son addiction aux jeux…Brennan défendit son mari bec et ongle malgré que ce qu’a dit Miller avait un fond de vérité.

Dans le labo, Angela, Aubrey et Camille étaient à la quête de celui qui a envoyé le « go ». Mais on découvrit 15 téléphones jetables liés à ce message. Aubrey déduit que ce n’était pas uniquement Booth et Jared, mais bel et bien une équipe de 5 membres.

BONES11X0112ScreenShot2091

Face à Miller et Brennan, Padma montra une photo de Jared avec trois de ses camarades, l’un d’eux qui s’appelait Kevin O’Donnell a essayé de le faire revenir dans le droit chemin, reconquérir son ex-femme et payer ses dettes. On découvre que les relations entre Brennan et Padma étaient glaciales. Pour Padma, Kevin était comme un frère pour Jared, insinuant que c’est à cause de Booth si Jared en était là.

Moment hilarant au labo avec Arastoo et Camille (et le voyant Hodgins). Alors que Camille prenait ses dossiers, elle vit la bague d’Arastoo, ce dernier tenta de la cacher puis demanda à Camille si elle voulait la voir, sans la demander en mariage. Alors que Camille contemplait la bague, Hodgins entra et assista à la scène, croyant qu’Arastoo avait déjà demandé Camille en mariage. Je pense que bientôt on assistera à un futur mariage, qui sait ?

BONES11X0113ScreenShot2092

BONES11X0114ScreenShot2093

BONES11X0115ScreenShot2094

Miller et Aubrey se rendent chez Kevin, un ex-marine vivant dans un taudis. Il défendit Jared et finit par éjecter Aubrey et Miller dès que cette dernière avait insinué que Jared avait des activités illégales.

BONES11X0116ScreenShot2095

On a failli avoir un autre moment stupide et ennuyeux avec Brennan si Angela n’était pas intervenue avec les yaourts. Pendant ce temps, on voit Booth étendu quelque part, gisant sur le sol blessé avec une balle au ventre.

Brennan et Arastoo trouvèrent du verre dans l’occipital de la victime et ensemble, ils trouvèrent un scénario qui colle : Jared Booth a été touché par une balle qui le défenestra d’un bâtiment de 3 étages. Dans les deux cas il était mort. Grâce à Hodgins et à Angela, Miller et Aubrey se rendent au bâtiment  qui était la maison de Victor Masbourian, un méchant ayant un sacré casier judiciaire d’après Caroline.

BONES11X0117ScreenShot2096

Miller et Aubrey découvrirent un carnage au 3ème étage : 3 hommes morts dont Masbourian. On est à fond dans le gore dans cet épisode ! Pas de trace de Booth. Hodgins découvrit un coffre-fort vide dans la pièce, ce qui indiquait un vol qui a très mal tourné. Miller annonça qu’il fallait trouver les coupables et dont Booth faisait partie de leur bande. Durant cet épisode, Miller n’a dans la bouche que « Booth », on aurait bien aimé qu’elle la ferme un peu.

BONES11X0118ScreenShot2097

BONES11X0119ScreenShot2098

Dans le labo, Brennan contemplait les os de Jared en les tenant dans ses mains, le regard triste. Quand Arastoo entra, elle lui fit part de son inquiétude, de sa colère et de son incompréhension. Arastoo essaya de justifier la conduite de Booth en parlant de son frère Hamid, mais cela ne convainc pas Brennan. On l’a rarement vue s’ouvrir à un interne.

BONES11X0120ScreenShot2099

De retour au siège du FBI les mains vides, Aubrey fut accueilli par Caroline qui s’est inquiétée pour lui comme une mère-poule s’inquiète pour son enfant. Cependant, elle avait réservé à Aubrey une info de choc : le partenaire de l’agent Miller a disparu depuis 4 jours, et personne n’a mentionné ce qui s’est passé. Miller est devenue la suspecte d’Aubrey et de Caroline. Booth n’était pas le seul agent à avoir disparu.

BONES11X0121ScreenShot2100

Dans le labo, les scientifiques trouvèrent le sang de Booth dans la pièce où il y’a eu carnage, 2 millions disparus et que c’était bel et bien une équipe de 5 personnes.

Dans une dernière scène d’un épisode plein de questions sans réponses, on découvre Booth qui saigne toujours, et qui rejoint malgré tout sa place avec 3 gars dont Kevin, l’ami de Jared, figurait parmi eux. Le dernier plan de l’épisode s’arrête sur des liasses d’argent qu’on devine facilement la provenance.

BONES11X0122ScreenShot2101

BONES11X0123ScreenShot2102

Bon, les scénaristes se sont bien grattés les méninges pendant la maladie de l’acteur, mais le scénario manque de crédibilité et le jeu des acteurs surtout d’Emily Deschanel n’est pas convaincant. Ce n’est pas mauvais comme premier épisode, mais on aurait pu faire mieux. J’ai aimé l’évolution des personnages comme Aubrey (il jeûne ou quoi ? pas le moindre donut !!) qui a pris de l’assurance, d’Arastoo qui est crédible, c’était intéressant de voir comment les scientifiques et le FBI se sont débrouillés après le départ de Booth & Brennan. C’était intéressant même si c’était chiant, d’introduire un nouveau personnage comme l’agent Miller, une vraie brebis galeuse. Je trouve intéressant que la relation Aubrey-Caroline soit mise en lumière, Caroline est toujours au top !

Voilà pour ma review du 11×01, bientôt la deuxième partie du series premiere avec le 11×02. D’ici là, merci de votre lecture !

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI – Immortality – Review du 16×01 et du 16×02

CSIFINALEcp3cst10

Titre original de la série: CSI : crime scene investigation/CSI : Las Vegas

Titre français de la série : Les Experts : Las Vegas

Titre du téléfilm : Immortality (16×01 & 16×02)

Ecrit, produit et crée par : Anthony E. Zuiker

Dirigé par : Louis Milito

Durée du téléfilm (sans pub) : 1H26 minutes

Nombre des explosions : 4

Nombre des bombes : 8

Nombre des morts : 9 (en incluant Finn)

Nombre des suspects : 5 (6 si on inclut Lady Heather)

Nombre des téléspectateurs : 12,47 millions pour le 16×01, 11,76 millions pour le 16×02.

Diffusé le : dimanche 27 Septembre 2015 sur CBS.

Nombre des personnages CSI du téléfilm : 11 connus !

Nombre des fois où « Who are you » est répété : 2

Nature : téléfilm signant la clôture de CSI/Les Experts

Séries dérivées de CSI : CSI : Miami (annulée en 2012), CSI : NY (annulée en 2013), CSI : Cyber (en cours, créée en 2014)

A retenir : le retour des anciens, Brass en torche humaine, l’amour unilatéral de Grissom, l’histoire de Lady Heather, le rôle de Lindsey, les symboles, l’hommage à toute une série, le remerciement des fans, bonne enquête, le départ de D.B, un final hautement explosif et romantique, rythme calme des fois et fou dans d’autres, le GSR sous le microscope, pas de Nick et aucun cross-over avec CSI : Cyber. Sinon hâte de regarder CSI : Cyber ce soir car il y’a D.B en plus !

Synopsis : un événement choc paralyse Las Vegas. Catherine, Brass et Grissom enquêtent avec les autres CSI pour résoudre une série de meurtres et d’explosions. Lindsey Willows, la fille de Catherine Willows, apporte un indice important à l’enquête.

Enfin, nous y voilà. J’ai attendu impatiemment Samedi 3 Octobre pour pouvoir enfin regarder tout le téléfilm final de CSI/Les Experts : Las Vegas, diffusé le 27 Septembre. A vrai dire, malgré tous les spoilers que j’ai vu et lu, il restait un truc vague que je voulais découvrir, en hommage à une série pas comme les autres, une série qui, grâce à elle, plusieurs séries ont vu le jour. Ce qui fait d’elle déjà un phénomène immortel incontournable.

Les fans US semblaient euphoriques et surtout accalmis depuis la diffusion d’Immortality, les équipes techniques, scénaristiques et les acteurs ont tous eu leur petit mot…Sauf moi. Alors, je ne sais pas trop par où commencer après avoir regardé ce téléfilm (regardé à deux reprises car je me suis endormi de fatigue en le regardant, lol). C’est le clap final de 15 ans qui est intéressant. Je classerais ce double-épisode final fusionné en un téléfilm parmi les 15 meilleurs épisodes  de la série !

Immortality – 16×01

Première découverte pour moi : l’épisode dure 1H26 minutes et non 2 heures ! Sans doute avec trop de coupures pub on arrive à une demi-heure supplémentaire !

L’épisode commence dans une ambiance noire, premier plan sur Vegas, deuxième plan sur deux mains qui fabriquent une bombe, troisième plan sur Sara entrain d’écrire pour une promotion de directrice de labo. On sous-entend déjà un départ de D.B. Les plans alternent entre Sara et le tueur pendant une minute, on sent déjà que Sara aura un sacré rôle.

Brass apparaît dès la première minute aussi, il était un agent de sécurité d’un casino. Un homme y entre et se fit exploser. Catherine Willows, agent du FBI et propriétaire du casino Eclipse qu’elle a hérité de Sam Braun, revint affolée à Las Vegas, après la mort de 3 et 12 blessés (hommage à un certain 15 ?) J’aime bien le nom « Eclipse », en fait les fans US regardaient en même temps le téléfilm et l’éclipse lunaire en même temps, on peut considérer cela comme un clin d’œil à ce phénomène naturel du super moon et aussi, comme un symbole de l’éclipse d’une série, pour ne pas dire fin, car la série reviendra toujours par plusieurs portes, à commencer par la série dérivée CSI :Cyber dans laquelle on retrouvera D.B Russell ainsi que les autres séries comme Bones ou Esprits Criminels qui perpétuent une part du phénomène CSI.

En parlant justement de D.B, on le retrouve pour la première et dernière fois sur le terrain, face à son équipe d’agents de terrain (Morgan, Greg, Sara) et des rats de labo (Hodges et Henry). Ce qui fait au total 5 face à lui, le chiffre 5 est tellement répétitif dans cet épisode, les clins d’œil aux 15 ans de la série ne s’arrêtent pas. Finn n’était pas là, et vu ce que s’est passé à la fin de la saison 15, on devine ce qui lui était arrivé.

ScreenShot1990

Récapitulatif de cette dernière enquête : les concernés sont Catherine et Brass, ainsi que l’équipe CSI, face à un acte terroriste qui a paralysé Las Vegas. Pendant que Las Vegas vivait ses pires moments, quelques parts à San Diego, Grissom a été arrêté dans un port car il fouillait illégalement un bateau de pêche et avait trouvé des ailerons de requin (la scène était amusante). J’ai pensé à Nick en voyant San Diego, car il avait quitté Las Vegas pour San Diego à la fin de la saison 15. C’est dommage que l’acteur ait refusé de participer au final, mais ce que je trouve dommage c’est qu’on ne l’a pas mentionné une seule fois dans le téléfilm. Pas grave, Nick a eu un final rien qu’à lui seul, brillant d’ailleurs, à la fin de la saison 15.

Revenons à nos moutons, alors que Catherine faisait irruption devant Sara, Greg et Morgan, Grissom expliquait au patrouilleur son boulot dans la sauvegarde marine, ce à quoi le patrouilleur répliqua avec ironie : « tu es alors quoi ? Un CSI de la mer ? » en anglais ça donne « CSI sea » et si on joue sur les mots, on obtient par exemple « CSI C » (le chiffre 3 est symbolisé par les trois lettres et par la troisième lettre de l’alphabet) et « CSI see » (clin d’œil à CSI qui ne compte que sur les indices à voir, mais « see » peut renvoyer à « I can see for miles » le générique de CSI : Cyber, CSI C comme par hasard).

L’interrogatoire dirigé par Sara (elle fait presque tout dans ce téléfilm) révéla que le kamikaze n’avait rien d’un tueur.

Mais la vraie piste vers le centre de l’histoire a été remarquée par Morgan, une pièce dorée bizarre. Greg l’analysa et trouva les 3 initiales de LHK, et sur le net il tomba sur le site le Lady Heather. Nous y voilà !

Greg expliqua à D.B et à Morgan qui est Lady Heather et sa relation avec Grissom, alors qu’Ecklie demanda à Sara le numéro de Grissom pour qu’il leur donne un coup de main car il connaissait Lady Heather mieux que quiconque. Je trouve bien que Sara souligne que Grissom était son ex-mari, après leur rupture dans la saison 13. Cela est dans une continuité logique des événements.

Conrad Ecklie appela Grissom qui, menotté, lui demanda de le faire sortir du pétrin. Ecklie demanda au patrouilleur de libérer Grissom et il s’exécuta. Normalement, un shérif de Las Vegas n’a pas le pouvoir qui dépasse les frontières de Las Vegas, car s’il était du FBI ça aurait été logique. Mais bon, une fiction reste une fiction même si elle est absurde dans un series finale. On aurait pu penser à Catherine qui avait plus de pouvoir que Conrad…peut-être l’entraide Ecklie & Grissom aiderait à enterrer la hache de guerre entre eux.

Le patrouilleur annonça à Grissom qu’il allait partir vers « la ville des péchés » ce à quoi Grissom répondit « Vegas », important de souligner les 5 lettres. La forte présence du chiffre 5 peut symboliser l’équipe, un fondement de la série CSI.

Pause : génériques

Le dernier générique de la série CSI fut lancé, directement après le « Vegas » de Grissom, exactement à la 15ème minute (clin d’oeil à la 15ème année). Ce générique est légèrement différent de tous les autres génériques qu’a connus CSI pendant 15 ans. Le 16×01 et le 16×02 combinés dans Immortality ont donné du nouveau au générique.

En fait, on a gardé le même générique de la saison 15 en lui ajoutant 5 nouvelles images provenant du téléfilm (1. L’équipe CSI Sara, Morgan, Greg, Henry & Hodges, 2. D.B qui sourit, 3. Sara entrain d’inspecter, 4. Greg et Morgan devant la pièce dorée de LHK, 5. Plan entier sur la dernière équipe CSI : D.B face à Sara, Morgan, Greg, Henry et Hodges), ce qui fait 15 visages en 5 images ! L’hommage aux 15 ans de la série est en lui-même un sacré hommage aux fans.

Pour le générique de la fin, on a opté pour le début et la fin de Who are you ? Contrairement à la tradition CSIenne qui se contentait uniquement de la fin de la chanson comme générique de fin. Même le générique de la fin du film a eu quelques changements, clin d’œil à une chanson devenue un célèbre générique mondial !

Le retour de Grissom

Les anciens étaient déjà réunis, il ne manquait plus que Grissom. Ce qui est intéressant techniquement, c’est la couleur bleue caractérisant ce series finale. Tout est bleu ! (symbole de la froideur scientifique et du labo, mais aussi de la liberté)

Le retour de Grissom s’était déroulé en silence. Au labo, il ne reconnut personne et personne ne l’a reconnu, tous des nouveaux scientifiques. Soudain, il fut interpellé par une jeune rousse qui vient de le croiser « Oh mon dieu ! » s’exclama t-elle, excitée. Le dieu de la science est là, à vrai dire, Grissom a toujours eu un sacré impact et sans lui, jamais on n’aurait connu et apprécié CSI (ou devenir fan pour certains). Elle lui rappela certaines de ses anciennes habitudes pour accueillir les nouvelles recrues, joli clin d’œil au premier épisode de la série. Holly Gribbs n’était pas aussi excitée ! Mais pas Lindsay Willows, la jeune rousse un peu folle que Grissom rencontra dans le hall, et qu’il n’a pas reconnue !

ScreenShot1991

Lindsay a eu le premier mot au labo, mais elle aura le tout dernier mot de la série. Hommage au début de la série qui a commencé par une nouvelle recrue, la fin était aussi avec une nouvelle recrue ! (dans ER la fin comportait aussi une jeune recrue, Rachel Greene, et les nouvelles recrues sont le symbole de l’immortalité et de l’avenir)

A peine Lindsey était partie, laissant un Grissom paumé, qu’ont apparu Sara et Ecklie. Les regards entre Grissom et Sara sont intenses mais les mots étaient banals. Le trio se rend dans le bureau de D.B, ce qui m’a fait rire c’était « qui est D.B ? » de Grissom à Sara. Petersen a déjà rencontré Danson à la fin de la saison 14 et ça fait plaisir de voir leurs personnages faire connaissance et de constater que D.B donne son nom complet pour la deuxième fois  en 4 ans ! Diebenkorn Russell et Gilbert Grissom ont un échange bizarre : les cerveaux d’antan échangés par des champignons !

ScreenShot1992

ScreenShot1993

On apprend que Grissom a gardé contact avec Lady Heather alors qu’il n’ y a quasiment plus de communication entre lui et Sara, du moins c’est ce que Sara pense au fond, cachant sa jalousie à peine. Elle se rendit avec Grissom chez Lady Heather et ne supportant plus le silence de Grissom, elle voulut tirer les choses au clair, dans une sorte de scène de ménage devant la maison de Lady Heather. Grissom répliqua « je croyais qu’on parlait », mais il est incroyablement romantique notre Grissom ! rester silencieux et ne pas parler sont deux choses différentes, pour lui le silence est une langue en soi. Depuis le début de la série, il était très silencieux et très observateur. Incompris par Sara, il lâcha « tu me laisses encore sans le moindre mot », ce qui exaspéra Sara et ne lui répondit pas. J’aime bien le fait qu’on ait mis cette relation sous le microscope pour ce series finale.

En fait, les scénaristes avaient le choix de se concentrer sur une enquête et d’en faire la priorité, et de terminer la série comme CSI : Miami (qui n’a pas eu un series finale) ou de se concentrer sur une enquête et sur ses coulisses, et faire des coulisses la priorité, pour la première et dernière fois dans l’histoire de CSI. Décidant de faire un hommage aux fans, « une longue lettre d’amour » a été écrite par Zuiker pendant 7 jours pour donner le premier téléfilm Immortality de CSI, complètement concentré sur les coulisses.

Bref, le retour de Grissom n’a pas laissé tout le monde indifférent. Sara et Grissom découvrirent la porte de Lady Heather enfoncée, la maison de l’intérieur a clairement vécu une agression puisqu’il y’a des projections de sang sur la cheminée.

L’ADN n’était pas fiable, le sang était celui d’un homme mais sans plus. Le Doc découvrit dans le corps d’une victime un bout de métal. Grissom l’assembla avec le bout doré LHK trouvé sur l’homme kamikaze et trouva que les deux bouts formaient la clef du donjon (Red Room) de Lady Heather.

L’affaire Lady Heather

Grissom, Catherine et Sara se rendirent dans le donjon de Lady Heather, lumière rouge, ambiance glauque et tout ce qu’il faut pour créer des bombes. Quel suspense morbide !

Retour au labo, Grissom visualise l’explosion du premier kamikaze avec Henry et annonça à ce dernier qu’il allait le faire sauter, devant l’effroi d’Henry. J’adore cette touche d’humour qui se termine par une expérience en plein air. Grissom créa une bombe et l’explosa avec un mannequin ayant le poids et la taille d’Henry (Sara n’a pas manqué l’événement !)

ScreenShot1995

ScreenShot1996

ScreenShot1997

ScreenShot1994

Les marques sur le sol n’indiquaient pas la quantité utilisée du C4, chose qui inquiéta Grissom à propos du futur de l’enquête. Pendant ce temps, une femme kamikaze s’est fait exploser dans une école, donnant du temps aux parents et à leurs enfants d’évacuer. Ce qui est intéressant, c’est ce fameux STOP qu’elle a dit au démineur avant de tout faire exploser.

Les costumes des enfants sont intéressants et retracent l’histoire GSR (deux abeilles, deux robes de mariée, tenues d’explorateurs…) et il y’a des clins d’œil à la liberté pendant tout le téléfilm.

Malgré tout ce qui s’est passé, sur le lieu du crime, Grissom continue seul à défendre Lady Heather. Peut-être qu’il n’a pas d’indices l’innocentant, mais il la connaissait assez pour juger. Sara trouva qu’il était manipulé.

Il lui révèle le mot code entre lui et Lady Heather : Stop ! encore ?

Pendant ce temps, moment émotion avec les deux petites filles d’une employée de l’Eclipse qui mourut au début du téléfilm en tenant la main de Catherine. Cette dernière est allée dans les locaux de la police pour annoncer la mauvaise nouvelle aux fillettes.

Ensemble, Grissom et Sara continuèrent l’enquête à propos de la femme kamikaze en découvrant que non seulement elle était une enseignante qu’on a drogué avec des fleurs mais aussi qu’elle était une patiente de Lady Heather, tout comme le premier kamikaze. L’étau se resserre sur Lady Heather  (après tout, elle a perdu sa fille et sa petite-fille) et Grissom continue farouchement à la défendre.

Devant une pareille situation, Sara revint chez Lady Heather et découvrit que les 3 cassettes des 3 derniers mois s’étaient évaporées. Une inconnue sortie en courant de la maison de Lady Heather, Sara s’élança à sa poursuite. Brass était devant la voiture de Lady Heather dans laquelle avait sauté l’inconnue. Sara hurla : STOP ! et la voiture explosa, tuant l’inconnue et transformant Brass en une torche humaine. Sauvé in extremis par Sara, Brass fut hospitalisé et on ne le reverra plus jamais dans le téléfilm après l’explosion de la voiture. J’aurais espéré une réplique hilarante de sa part !

ScreenShot1998

ScreenShot1999

Dans la morgue, on examina le cadavre calciné de l’inconnue qu’on a prise pour Lady Heather. Grissom examina les doigts puis s’en va. Il rencontra Lady Heather dans un restaurant et qui lui dit calmement qu’elle était la responsable devant un Grissom médusé.

Fin de la première partie

Récapitulatif de la première partie : 3 explosions, 8 morts, 12 blessés, le centre de l’histoire ici est Lady Heather, un personnage récurrent et connu dans la série, particulièrement dans l’époque Grissom.

Points positifs : rythme dynamique, fraîcheur, humour à l’ancienne, le GSR mis en avant, l’enquête est complètement tordue et intéressante, le retour d’anciens personnages emblématiques.

Points négatifs : pas d’évocation de Finn, ni de Nick, avec tout le respect que je dois au GSR je trouve que l’équipe a été mise en retrait par rapport au GSR qu’on voit partout, sur presque toutes les scènes de crimes et au labo. Sans l’explosion Brass aurait pu faire de la figuration comme Morgan, complètement effacée tout comme les lab rats et Greg.

Immortality – 16×02

La diffusion de CBS des deux parties était directe, aucune pause entre les deux parties. La deuxième partie commence par l’entrée de Grissom et de Lady Heather au commissariat. Grissom demanda à la bande un peu de respect (visant Sara) en interrogeant Lady Heather.

Provocante durant l’interrogatoire qui a réuni 5 personnages, Lady Heather lançait des piques sans arrêt à Sara qui finit par craquer et par perdre son sang-froid.

ScreenShot2000

ScreenShot2001

Finalement, Lady Heather donna la liste des 13 membres ayant la clé dorée de la Red room, et on supprima les femmes et les morts de la liste, ce qui réduit le nombre à 5 suspects.

Grissom regarda attentivement les photos des suspects et lâcha : « qui es-tu ? » (who are you ?) clin d’œil super à un générique de malades !

La prise de l’ADN des 5 suspects était marrante, Catherine apprend à Grissom et à Sara que Brass allait bien et qu’il maltraitait les infirmières. A ce moment-là, Lindsey arrive avec une valise jaune en disant qu’elle était celle de Grissom, ce dernier dit que ce n’était pas la sienne. Catherine donna une alerte à la bombe mais on découvrit un cadavre morcelé dans la valise qui s’est avéré celui du tueur de Zoe, la fille de Lady Heather. Super Dave ou David le légiste découvrit une micro-puce qui comportait une vidéo d’un inconnu dont le visage était couvert « c’est une forme de dissimulation numérique » renchérit D.B qui, visiblement, connaît un rayon (pas étonnant qu’Avery ait un peu d’influence sur lui) de Cyber !

ScreenShot2002

A partir de la valise, l’obsession du tueur concernant Lady Heather était aussi une obsession envers Grissom.

Dehors, Grissom dessinait des requins devant le labo de CSI (c’est très rare de voir la bâtisse dans la série contrairement à CSI : Miami) et Catherine le rejoint, écoutant sa métaphore de Las Vegas avant de lui demander de chaperonner un peu Lindsey car elle était débutante. Grissom ne reconnut pas la jeune fille, alors il demanda à Catherine d’où elle sortait, ce à quoi Catherine répondit « de mon vagin » j’étais mort de rire à ce moment. Ce genre de réplique m’a vraiment manqué !

Pendant ce moment, D.B ne cachait pas sa joie « j’ai une oreille ! » s’exclama t-il devant Hodges  en lui expliquant qu’il a réussi à renverser un peu la dissimulation numérique et l’oreille était celle d’un mec blanc, ce qui innocentait Lady Heather.

Cette dernière remarqua lors de l’interrogatoire que Sara avait peur pour Grissom puisque le tueur était également obsédé par lui. Lady Heather demanda à Sara si elle avait peur pour Grissom et si elle l’aimait, alors Sara acquiesça.

Alors que Grissom et Lindsey s’occupaient des empreintes sur la valise, Lindsey remarqua un X qui n’allait pas avec l’ensemble de la valise, Grissom enleva l’étiquette et trouva une sorte de bâtiment dessiné avec l’attitude et la longitude. Grissom se rendit seul dans le bâtiment abandonné qui pourrait symboliser une certaine série entrain d’expirer, et trouva un mannequin médical. J’adore le son lorsque Grissom levait le drap, ça m’a rappelé X-Files.

ScreenShot2003

ScreenShot2004

En ouvrant le cadavre, une abeille piqua le doc. Grissom s’intéressa aux abeilles et Sara le rejoint pour l’aider. Grissom lui avoua que le travail avec elle l’a manqué ainsi que les abeilles. Hodges surgit entre les deux après avoir fait une recherche toxicologique après l’analyse de l’abeille, qui s’est avérée venir d’un mont en particulier.

ScreenShot2005

ScreenShot2006

Grissom et Sara allèrent avec les abeilles renifleuses  et les libérèrent en plein air pour trouver une présence humaine. Pendant leur longue attente silencieuse (Sara qui évitait de regarder Grissom tandis qu’il la dévorait du regard) en attendant les abeilles, D.B a réussit un autre exploit électronique. Visiblement, il n’a fait d’exploit que de ce côté-là, annonçant implicitement son arrivée ce soir dans CSI : Cyber. Il trouva que la dissimulation était une empreinte renversée, et grâce à un logiciel de reconstitution il réussit à recoller les morceaux de l’empreinte. C’était celle de l’un des 5 suspects à la clé dorée.

ScreenShot2007

ScreenShot2009

Quand à Grissom et Sara, ils réussirent à trouver grâce aux abeilles la zone rouge dans laquelle il y’a une présence humaine.

Grâce à l’empreinte de D.B, Morgan, Greg et Catherine se retrouvent dans un parking avec 3 voitures ayant chacune une bombe dans le coffre, il ne restait plus que 5 minutes avant l’explosion. Décidément, on adore les mauvaises surprises au parking (Sara et Henry ont été enlevés dans un parking, Finn a été agressée violemment jusqu’au coma à la fin de la saison 15, D.B a été poursuivi dans un parking..) mais là, c’était les trois cerises sur le gâteau, ou les 3 coups finaux dans le théâtre.

Ailleurs, dans un mont, et grâce aux abeilles, Grissom, Sara et une patrouille de police arrivèrent devant la maison du tueur qui ne tarda pas à sortir, portant un gilet bourré d’explosifs et montrant une télécommande des 3 bombes menaçant Greg, Morgan et Catherine.

Le trio décida de s’occuper des bombes car le temps était trop court pour appeler les démineurs. Catherine utilisa les connaissances qu’elle a eues de Sam Braun et il fallait couper simultanément le fil rouge. Grissom et Sara continuèrent de parler avec le tueur qui dévoila sa maladie qui a changé son ADN et surtout sa haine envers Grissom. Il lui en voulait car selon ses dires il a eu une relation avec Lady Heather, mais depuis l’arrivée de Grissom elle changea.

ScreenShot2009

Pendant ce temps, l’atmosphère au parking était extrêmement tendue avec le compte à rebours de Catherine, l’effroi de Morgan, et l’annonce du tueur qu’ils étaient morts.

ScreenShot2010

Grissom le regarda en lui disant calmement « je ne pense pas » alors que Sara ne prononçait pas le moindre mot, comme une statue de cire. Selon Grissom, Lady Heather ne couche jamais avec ses clients, il la connaissait plus que n’importe qui.

Devant le silence insoutenable de Sara, Grissom continua de parler au tueur, mais cette fois il parla d’une baleine solitaire. La femelle n’entend jamais la sérénade du mâle, alors il finit et meurt seul. En fait, Grissom se reconnait quelques parts dans le tueur, en comparant l’amour de la baleine solitaire à celui du tueur qui ne reçoit aucune réponse de Lady Heather à qui il vouait un amour fou. C’était également, vous l’avez remarqué, un clin d’œil au GSR – à Sara et à lui, lui qui n’arrêtait pas de lui avouer son amour à chaque mot et à chaque silence, à chaque regard et à chaque sourire, devant le dédain complet et le silence de Sara. J’ai bien aimé la métaphore de la baleine ici, comme devant le bâtiment de CSI. Grissom est un poète romantique fou amoureux de Sara, on se demande pourquoi on n’a pas eu plus d’explications à propos de leur séparation.

A 1H15 minutes, Grissom désarma le tueur qui était en larmes, sans le moindre coup de feu, sans violence, sans un rythme effréné. Tout s’est déroulé en silence, dans une guerre 100% psychologique. J’ai adoré cette fin.

Les nerfs se relâchent plus fortement du côté du parking, où Morgan pleura, effondrée, dans les bras de Greg avant que Catherine ne les rejoigne en les prenant dans ses bras après avoir réussi à couper les 3 fils rouges en même temps.

L’enquête se termine à 1H16, il ne restait qu’environ une dizaine de minutes pour les adieux.

Points positifs du 16×02 : on creuse au plus profond de l’enquête, on creuse plus profondément les personnages et on se concentre beaucoup sur le côté psychologique. Un seul mort dans cette dernière partie et beaucoup de clins d’œil à CSI : Cyber, la dernière série de la franchise CSI. Cette partie est vouée aux explications de tous genres, à la réflexion et à la méditation. L’enquête-miroir est intéressante et le coup de projecteur sur le GSR est juste énorme. Voilà de quoi combler les fans qui ont été bien servis. Une vraie lettre d’amour envers eux comme jamais ! Magnifique.

Points négatifs du 16×02 : pas de référence à des membres disparus comme Nick qui a été là pendant 15 ans ! De plus, Warrick n’a même pas été évoqué. On sut pour la mort de Finn grâce à une plaque et j’ai trouvé que tout le monde était en arrière-plan face au GSR quasi-dominant. Le mobile du tueur était un peu simpliste et presque cliché.

D’une manière générale, tout cela ne ternit guère le téléfilm et ça reste des détails. On aurait pu faire mieux, c’est vrai, mais ce n’est pas évident de terminer 15 ans d’une série mythique en deux heures. Bref, chapeau. La fin était correcte et les plus belles minutes (je crois que tout le monde sera d’accord) sont les dernières.

Les derniers adieux, la déclaration et les retrouvailles

C’est D.B Russell qui ouvre le bal en rangeant ses affaire dans un seul carton : quelques livres, le ballon du basket de son fils, la plaque de Julie Finlay (et oui, elle est morte) et le reste des souvenirs plein la tête. Mais je me demande bien s’il n’ y a qu’une seule boîte, qu’est-il arrivé aux champignons ? Je m’y suis un peu habitué…

Catherine était la seule à venir saluer D.B, et elle lui annonça, qu’elle comptait prendre sa place si Sara n’en voulait pas. D.B fut ravi et lui adressa un sourire d’adieu. C’était une forme de passage de relais. En 2012, Catherine avait quitté CSI après un double épisode avec D.B, et cette fois, c’est lui qui s’en allait. J’aurais bien aimé qu’on se concentre un peu plus sur leur amitié. D.B annonça qu’il quittait Las Vegas « pour l’Est. » Bienvenue en CSI : Cyber, D.B !

ScreenShot2011

ScreenShot2012

Sara était promue directrice à la place de D.B, Grissom vint la féliciter. Sara le remercie tout simplement et s’en alla, lui disant « bye, Gil » après un moment intense et un sacré échange de regards.

ScreenShot2013

Grissom se dirigea vers la salle d’interrogation et remercia Lady Heather car elle lui a ouvert le cœur et lui a permis d’aimer quelqu’un. « Elle a restauré ma foi en l’humanité » ajouta t-il avant de continuer « c’est ma meilleure amie, elle me manquera pour le restant de ma vie » là on ne parle plus de baleine, Grissom est direct avec Lady Heather, mais indirect avec Sara. C’était toujours sa méthode.

ScreenShot2014

La dernière scène au labo était avec Lindsey, qui poussa Sara à regarder la cassette de l’interrogatoire de Lady Heather. J’ai l’impression que c’était Zuiker qui s’adressait aux fans, il suffit de changer le mot « interrogatoire » par « téléfilm » et voici ce que Lindsey a dit :

« J’ai regardé tout l’interrogatoire, j’ai appris beaucoup. Surtout à la fin. Tu devrais regarder ça. »

ScreenShot2015

On quitte Las Vegas par un triple plan aérien, Sara rejoint Grissom. Elle avait l’air contente et surtout, avait l’air d’avoir laissé tomber sa carrière CSI pour l’amour de sa vie. Mais non, ça ne me rappelle absolument pas Urgences/ER lorsque Carol Hathaway a rejoint Doug sur le quai, près de son bateau ! lol.

ScreenShot2016

En silence, langue décidément favorite, les deux amoureux quittèrent la terre pour naviguer en plein océan. J’adore en fin de compte cette fin ouverte mais qui est en elle-même la fin de deux décennies de folies, d’enquêtes non-stop et d’un sacré divertissement mondial.

ScreenShot2017

ScreenShot2018

ScreenShot2019

ScreenShot2020

ScreenShot2021

ScreenShot2022

ScreenShot2023

ScreenShot2024

ScreenShot2025

ScreenShot2026

Merci de nous avoir divertis pendant 15 ans (11/12 ans pour moi), malgré certains petits points négatifs, j’ai adoré ce téléfilm et je ne m’en lasse pas. Merci aussi aux fans et aux téléspectateurs en général, car CSI a vécu surtout grâce à eux, mais aussi grâce au jeu des acteurs et à un bon scénario.  Final sympa car j’ai eu peur d’être déçu, et la fin est très optimiste et romantique (oh le cliché xD) puisque c’est au soleil couchant que sont partis les amoureux ! Sans parler de la chanson finale Good morning, clin d’œil au futur!

Merci à vous aussi de m’avoir lu. L’aventure CSI s’arrête, mais CSI : Cyber reste le petit dernier de la franchise CSI. Je suis déjà fan de Cyber !

Whooooo are youuuuuuuuuuuu !!!!

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: Spoilers photos – Totally GSR!!

csigsrfinaleCPOgdqGUcAA65p5

csigsrfinaleCPQEB2IUYAALDk5

CSIGSR312036510

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: Photos et déclarations dans l’avant-première

Durant l’avant-première, derniers échanges, derniers bisous et dernières photos du groupe CSI, cast & directeurs. L’ambiance lors du 17 Septembre semblait détendue mais assez chargée de nostalgie. Voici quelques échanges, expressions et anecdotes de la part de toute la bande !

—————————————————————–

 Paul Guilfoyle à Jorja: Vous êtes le cœur de tout ce groupe pour moi, Jorja a le plus grand cœur.

——————————————————————

Danson: Je suis si content de l’avoir fait. Je ne le ferai plus. David et moi sommes liés à jamais. J’ai appelé ma femme et je sanglotais. Le travail accompli avec CSI était un défi énorme.

——————————————————————-

Question: Pourquoi Hodges n’a pas eu d’autres jours parfaits?

Elisabeth Harnois : Car c’est un Adonis !

Langham : Je me suis amusé en tournant cet épisode !

——————————————————————–

Mendelsohn: Tarantino était l’une des meilleures expériences dans nos vies.

———————————————————————-

Marg dit que Grissom et Willows étaient comme un vieux couple marié sans sexe.

————————————————————————

Petersen: Grissom et Willows comprennent les choses de manières différentes (opposées). Il a besoin de sa sensibilité dans le labo.

————————————————————————-

Jon Wellner à Eric Szmanda: Nous sommes devenus de bons amis. Il est le meilleur. Et le plus rêvé !

—————————————————————————

Elisabeth Harnois à David Berman: il est chaleureux et accueillant et il me cuisine certains des meilleurs dîners que j’ai jamais eus.

—————————————————————————

Elisabeth Harnois dit que le baiser avec le personnage de Langham ne l’a pas dérangée. Il pense qu’elle est une bonne actrice.

—————————————————————————–

Robert David Hall: j’étais en admiration devant Guilfoyle. J’aimais Wally Langham dans « Larry Sanders Show », j’étais nerveux quand je l’ai rencontré – il était le plus bon.

———————————————————————————

Paul Guilfoyle se tourne vers Robert David Hall et dit, amusé: George Eads!

———————————————————————————

Jorja à Paul Guilfoyle: Vous êtes la star du téléfilm. Vous êtes si glamour. J’ai entendu beaucoup à propos de vous. Vous prenez les risques et vous êtes classe.

———————————————————————————

Jorja Fox dit que Billy Petersen la rendait folle au début. Elle se rappelle d’avoir allée déjeuner avec lui & Anthony Zuiker.

———————————————————————————-

Billy Petersen se rappelle avoir déjeuné avec Jorja tout en pensant « OK, elle est cool. Grissom en pince pour vous car vous l’avez, vous m’avez aussi » ce à quoi Jorja répondit: «Je vous adore tellement!»

——————————————————————————–

Marg Helgenberger à William Petersen: Je ne peux pas imaginer prenant cette route avec quelqu’un d’autre. (Ils s’embrassent)

————————————————————————————–

Ted Danson dit que Marg était élégante, accueillante, gracieuse avec lui. « Vous êtes si gentille »

—————————————————————————————

Eric Szmanda pense que Ted Danson était un magnifique et chaleureux gars. Jamais de tensions.

—————————————————————————————

Jerry Bruckheimer: Anthony a donné le plus d’énergie sur le terrain. Tout cela provient d’une idée fantastique. Nous sommes ici grâce à tous ces gens.

—————————————————————————————–

Zuiker remercie aussi tous les fans de CSI qui ont fait de cette série une des plus grandes series de l’histoire de télé.

——————————————————————————————-

Anthony Zuiker: Sans le oui de William Petersen, nous ne serions pas là. Il est comme le grand frère qui me bat chaque jour [pour faire de mon mieux]

Traduit pas soleil444

Voici quelques photos de cette soirée dans le Paley Center avec tout le monde (quelques acteurs manquent qui n’ont pas participé au téléfilm)

CSIPALEYCPJEGUUUcAA8zix

csipaleydonahuemendelsohnpetersenCPEcs_oUcAAOGL2

CSIPALEYGRILLOWSCPElM74UYAAiOq5

CSIPALEYGRILLOWSCPHCFMPXAAI9O1H

CSIPALEYMARGCPJGGFyUAAAh8_g

CSIPALEYZUIKERPETERSENCPJBMgUU8AA9ucq

CSIFOXAPPETERSENCPFEyMAU8AEgfUg

csiguilfoyleCPJOC3dUkAASRfq

csigrillowskisscpesqb10

csiacteurs12042710

csiacteursfile12009510

csiacteurszuiker12006210

csigsrsmak12006310

CSIGOODBYEGSRCPovkfgWwAAkcBB

ScreenShot1970

ScreenShot1963

ScreenShot1969

ScreenShot1971

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,