RSS

Archives de Tag: début

Bones: review du 11×01 – Démarrage moyen

BONES11X011ScreenShot2081

La saison 11 de Bones a commencé par un double épisode. Je vais m’occuper de la review du 11×01 « The loyalty in the lie », un épisode qui entame étrangement la série après le 10×22, vous vous rappelez du départ de Booth et de Brennan dans le dernier épisode de la saison 10 ? Selon des scénaristes, le 10×22 était visé à clôturer la série au cas où la série ne serait renouvelée sur la Fox : voilà pourquoi tout le monde a eu l’impression que c’était plus un series finale qu’un season finale.

Après tout, 10 ou 11 saisons ça veut dire un grand succès et une longévité d’une série qui a réussi à mélanger du soap à la science et au policier, une pincée de drame et d’humour non-stop pour obtenir Bones ! Je crois que c’est la première série dans laquelle il y’a tant de coups de foudre, deux mariages, 4 enfants nés pendant la série (saisons 6, 7, 10 & 11)…et contrairement à d’autres série, cela a été une sorte de carburant pour les scénaristes !

Revenons à nos moutons, le démarrage de la saison 11. Pour être honnête, ce démarrage a été moyen. David Boreanaz fut malade à cause d’un antibiotique ce qui l’a laissé s’absenter de ce début et laisser les scénaristes changer tout le scénario. Néanmoins, il (David Boreanaz) a tourné quelques scènes après sa guérison et durant les deux premiers épisodes, il n’a fait que des petites apparitions tournées à l’extérieur après son retour dès l’épisode 3. Du coup, je me suis demandé comment on allait faire pour ce début de saison, le résultat fut moyen à mon avis, scandaleux pour les critiques et magnifique pour les ultra-fans.

L’épisode commence par un saut dans le temps de 6 mois pour nous montrer la petite famille de Booth qui s’est agrandie avec la naissance du petit Hank (le prénom du grand-père de Booth), enfin un enfant qui ne porte pas un prénom composé comme les 3 autres enfants! (Michael Vincent, Christine Angela, Seeley Lance).

En parlant de Christine, tonton Aubrey lui manque ? On sent qu’il est très proche de la famille de Booth. Mais je crois qu’il a un frère qui s’appelle Jared…A moins qu’on a oublié de mentionner que Booth n’était pas très proche avec son frère comme il l’a été avec Sweets ou même avec Aubrey !

BONES11X012ScreenShot2080

Booth quitte sa famille et jette un dernier coup d’œil avant de sortir. Pendant ce temps, Camille cherchait toujours un remplaçant du dr Brennan. Elle demanda l’avis de Hodgins et d’Angela à propos d’Arastoo (bien sûr, fallait pas chercher loin !) et les deux approuvèrent son choix. Arastoo porta alors la blouse bleue et l’équipe des scientifiques fut appelée par Aubrey (qui a remplacé Booth) qui a l’air d’avoir pris de l’assurance et plus d’expérience en dirigeant des équipes de recherche. On découvrit un squelette d’un homme dans une voiture calcinée, Arastoo déduit que c’était un homme quadragénaire sportif et surentraîné. Angela prit l’arme calcinée et trouva – miracle ! – le numéro de série du révolver qui était celui de Booth. Silence. Tout le monde crut que c’était le squelette de Booth. Générique à la 7ème minute.

BONES11X013ScreenShot2082

BONES11X014ScreenShot2083

Pause critique : je sais que Hart Hanson le créateur de Bones a défendu l’idée qu’un agent junior comme Aubrey puisse devenir du jour au lendemain un agent sénior, mais même si « ce n’est qu’une fiction » on aurait bien aimé un truc plus convaincant.

Le monde a l’air presque surpris, alors qu’il s’agirait peut-être du squelette de leur ami qu’ils connaissent depuis une décennie ! Donc oui, mauvais jeu de la part des acteurs. Je me demande pourquoi on a mis tant de temps pour choisir un interne pour devenir docteur. Par exemple, Zack devint docteur en 3 ans, Edisson en 4/5 ans, et Vaziri en 7 ans !! Normalement, tous les anciens internes devraient être déjà docteurs (il reste Brey et Daisy), bref ça colle pas.

Revenons (encore) à nos moutons : le générique à peine changé, il inclut quelques moments de la saison 10. Concernant l’épisode, Aubrey et Camille se rendent chez Brennan qui ne les croit pas. Elle vérifie la mallette de Booth (spécialisée pour les armes) et ne trouve aucune arme, mais seulement l’alliance de Booth.

BONES11X015ScreenShot2084

Brennan revient hâtivement à l’institut Jefferson qu’elle a jadis quitté à la fin de la saison 10. Malgré les explications d’Arastoo, Brennan le rejeta froidement et se procure le squelette. Après, une minute et 28 secondes de stupides flash-back de Brennan et de Booth avec une musique de fond merdique. Je ne savais pas qu’on tirait les conclusions aussi rapidement pour des scientifiques, enfin…une scientifique comme Brennan. J’ai à peine reconnu cette dernière qui ne manque plus que de pleurnicher comme Scully dans la saison 9 de X-Files. Bon, ça c’était mon grain de sel.

De son côté, Aubrey donna l’ordre à ses équipes de chercher Booth. Caroline qui l’accompagnait, était plus touchante en parlant de Booth. Aubrey qui gérait la situation depuis le bureau de Booth qui était devenu le sien depuis le départ de Booth pour enseigner à Quantico, ne cachait pas non plus son inquiétude.

BONES11X016ScreenShot2085

BONES11X017ScreenShot2086

Du côté des scientifiques, Angela a fait un portrait approximatif de Booth, mais Brennan parut soulagée en leur disant que ce n’était pas Booth. A cause d’un oubli d’Arastoo, on a failli croire que c’était Booth. Brennan était très dure avec Vaziri qui a fait une erreur de débutant. Tout le monde est soulagé en se fichant du type mort sur la table, seule Brennan ne se fichait pas de lui.

Au siège du FBI, Aubrey et Caroline travaillaient en binôme à la quête de Booth. L’équipe d’Aubrey réussit à trouver la voiture de Booth dans un parking et il n’a pas pris d’avion. Aubrey et Caroline étaient dans une impasse avec plusieurs questions quand l’agent Miller des affaires internes s’est pointée en accusant Booth de meurtre. Aubrey était obligé de travailler avec elle.

BONES11X018ScreenShot2087

BONES11X019ScreenShot2088

L’agent Miller dirigea un interrogatoire de Brennan, car c’était la « femme du suspect ». Caroline était là, je ne sais pas à quoi elle servait et Aubrey était absent. Brennan fut menacée d’être retirée de l’enquête par Miller car elle la critiqua directement. J’avoue que l’agent Miller m’a bien fait chier…Mais c’est cool d’avoir un autre avis, un peu de fraîcheur dans cette enquête tordue.

Dans le labo de Hodgins, Arastoo fit irruption. On sent qu’il se remettait en cause surtout après avoir découvert que la victime était alcoolique. Devant Hodgins qui s’occupait d’une graine qui a échappé à la combustion, Arastoo fit sortir une bague de mariage. Il s’inquiétait de la réaction de Camille devant un tel échec au boulot. Pour lui, il n’arrivait pas à la cheville de Brennan et ce n’est pas l’amour qui le sauvera. Cette séquence est très importante car le travail et la réussite comptaient beaucoup pour Arastoo, au-delà de ses amours avec Camille.

BONES11X0110ScreenShot2089

Toujours en pleine enquête, on retrouve Aubrey parlant avec Angela. Elle réussit à trouver un message codé envoyé à Booth. Sur-le-champ, Aubrey le décrypta « Go ! » mais qui a envoyé un pareil message à Booth ?

De leur côté, Vaziri et Brennan travaillent sur le squelette. Arastoo réussit à trouver la cause de la mort et à remarquer un détail fondamental qui aidera Brennan à identifier la victime comme étant Jared Booth, le frère de Booth.

BONES11X0111ScreenShot2090

Plus tard, Brennan et Miller se rendent chez Padma, l’ex-femme de Jared. Pendant le trajet, l’agent Miller ne cessa pas d’insinuer que Booth était suspect, elle rappela à Brennan ses mensonges envers elle, son addiction aux jeux…Brennan défendit son mari bec et ongle malgré que ce qu’a dit Miller avait un fond de vérité.

Dans le labo, Angela, Aubrey et Camille étaient à la quête de celui qui a envoyé le « go ». Mais on découvrit 15 téléphones jetables liés à ce message. Aubrey déduit que ce n’était pas uniquement Booth et Jared, mais bel et bien une équipe de 5 membres.

BONES11X0112ScreenShot2091

Face à Miller et Brennan, Padma montra une photo de Jared avec trois de ses camarades, l’un d’eux qui s’appelait Kevin O’Donnell a essayé de le faire revenir dans le droit chemin, reconquérir son ex-femme et payer ses dettes. On découvre que les relations entre Brennan et Padma étaient glaciales. Pour Padma, Kevin était comme un frère pour Jared, insinuant que c’est à cause de Booth si Jared en était là.

Moment hilarant au labo avec Arastoo et Camille (et le voyant Hodgins). Alors que Camille prenait ses dossiers, elle vit la bague d’Arastoo, ce dernier tenta de la cacher puis demanda à Camille si elle voulait la voir, sans la demander en mariage. Alors que Camille contemplait la bague, Hodgins entra et assista à la scène, croyant qu’Arastoo avait déjà demandé Camille en mariage. Je pense que bientôt on assistera à un futur mariage, qui sait ?

BONES11X0113ScreenShot2092

BONES11X0114ScreenShot2093

BONES11X0115ScreenShot2094

Miller et Aubrey se rendent chez Kevin, un ex-marine vivant dans un taudis. Il défendit Jared et finit par éjecter Aubrey et Miller dès que cette dernière avait insinué que Jared avait des activités illégales.

BONES11X0116ScreenShot2095

On a failli avoir un autre moment stupide et ennuyeux avec Brennan si Angela n’était pas intervenue avec les yaourts. Pendant ce temps, on voit Booth étendu quelque part, gisant sur le sol blessé avec une balle au ventre.

Brennan et Arastoo trouvèrent du verre dans l’occipital de la victime et ensemble, ils trouvèrent un scénario qui colle : Jared Booth a été touché par une balle qui le défenestra d’un bâtiment de 3 étages. Dans les deux cas il était mort. Grâce à Hodgins et à Angela, Miller et Aubrey se rendent au bâtiment  qui était la maison de Victor Masbourian, un méchant ayant un sacré casier judiciaire d’après Caroline.

BONES11X0117ScreenShot2096

Miller et Aubrey découvrirent un carnage au 3ème étage : 3 hommes morts dont Masbourian. On est à fond dans le gore dans cet épisode ! Pas de trace de Booth. Hodgins découvrit un coffre-fort vide dans la pièce, ce qui indiquait un vol qui a très mal tourné. Miller annonça qu’il fallait trouver les coupables et dont Booth faisait partie de leur bande. Durant cet épisode, Miller n’a dans la bouche que « Booth », on aurait bien aimé qu’elle la ferme un peu.

BONES11X0118ScreenShot2097

BONES11X0119ScreenShot2098

Dans le labo, Brennan contemplait les os de Jared en les tenant dans ses mains, le regard triste. Quand Arastoo entra, elle lui fit part de son inquiétude, de sa colère et de son incompréhension. Arastoo essaya de justifier la conduite de Booth en parlant de son frère Hamid, mais cela ne convainc pas Brennan. On l’a rarement vue s’ouvrir à un interne.

BONES11X0120ScreenShot2099

De retour au siège du FBI les mains vides, Aubrey fut accueilli par Caroline qui s’est inquiétée pour lui comme une mère-poule s’inquiète pour son enfant. Cependant, elle avait réservé à Aubrey une info de choc : le partenaire de l’agent Miller a disparu depuis 4 jours, et personne n’a mentionné ce qui s’est passé. Miller est devenue la suspecte d’Aubrey et de Caroline. Booth n’était pas le seul agent à avoir disparu.

BONES11X0121ScreenShot2100

Dans le labo, les scientifiques trouvèrent le sang de Booth dans la pièce où il y’a eu carnage, 2 millions disparus et que c’était bel et bien une équipe de 5 personnes.

Dans une dernière scène d’un épisode plein de questions sans réponses, on découvre Booth qui saigne toujours, et qui rejoint malgré tout sa place avec 3 gars dont Kevin, l’ami de Jared, figurait parmi eux. Le dernier plan de l’épisode s’arrête sur des liasses d’argent qu’on devine facilement la provenance.

BONES11X0122ScreenShot2101

BONES11X0123ScreenShot2102

Bon, les scénaristes se sont bien grattés les méninges pendant la maladie de l’acteur, mais le scénario manque de crédibilité et le jeu des acteurs surtout d’Emily Deschanel n’est pas convaincant. Ce n’est pas mauvais comme premier épisode, mais on aurait pu faire mieux. J’ai aimé l’évolution des personnages comme Aubrey (il jeûne ou quoi ? pas le moindre donut !!) qui a pris de l’assurance, d’Arastoo qui est crédible, c’était intéressant de voir comment les scientifiques et le FBI se sont débrouillés après le départ de Booth & Brennan. C’était intéressant même si c’était chiant, d’introduire un nouveau personnage comme l’agent Miller, une vraie brebis galeuse. Je trouve intéressant que la relation Aubrey-Caroline soit mise en lumière, Caroline est toujours au top !

Voilà pour ma review du 11×01, bientôt la deuxième partie du series premiere avec le 11×02. D’ici là, merci de votre lecture !

Publicités
 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Koh-Lanta: Johor – review de l’épisode 1 – Adios Babeth!

ScreenShot1157

Elisabeth, est la première éliminée de cette nouvelle saison de Koh-Lanta

Et voici le moment M où je fonce annoncer le premier départ de Koh-Lanta: c’est Babeth, alias Elisabeth, 52 ans, jugée trop critique envers ses camarades du jeu.

Je n’ai toujours pas regardé l’épisode, problèmes de télé, impossible de le regarder sur internet vu ma zone géographique, bref la joie! Vous allez découvrir les têtes des candidats lorsque je posterai chaque semaine la photo de l’éliminé(e).

Donc en attendant de regarder l’épisode, voici une petite review du Parisien (les commentaires entre parenthèses sont les miens!)

Les 20 candidats sont arrivés à bord d’un voilier au large d’une île volcanique du sud-est de la Malaisie. Premier épisode et déjà les premières piques entre concurrents. (Youpi, ça promet pour les grands coups de gueule!)

Sur le bateau, Jeff commence : « Il y a quelques têtes de vainqueur. Il y en a qui puent la défaite aussi », lance-t-il face à la caméra à propos de ses futurs coéquipiers. Avant d’ajouter : « Il y en a, quand même, s’ils gagnent, je me coupe une jambe. » (Hé Moundir, il y’a un qui te copie un peu. Du coup, il pue le superficiel)

Il a parlé un peu vite. A peine arrivé sur le camp des rouges (Tinggi), Jeff s’est entaillé la main avec une machette. Autre blessée dans la tribu, Corinne, qui s’est pris un coup d’arc artisanal dans l’œil en tentant de faire du feu, ce qui lui a égratigné la cornée. Malgré les premiers bobos, l’équipe rouge a remporté les deux jeux.

Le confort a permis aux Tinggi de repartir avec un énorme panier de fruits et quelques objets utiles pour installer leur campement sur l’île sauvage et marécageuse. Les jaunes (Lankawaï), quant à eux, n’ont rejoint leur camp qu’en possession du kit de survie et de cinq kilos de riz. Hier soir, les premières stratégies semblaient déjà s’esquisser. (Génial, la malédiction s’abat toujours sur les jaunes! mais vu la quantité du riz, je sens qu’il n y’a pas les 4 kilos du riz traditionnels? et ce n’est pas mal, un kit de survie, quand on pense aux anciennes éditions par exemple où il fallait endurer des épreuves pour obtenir ce fameux kit!)

Les naufragés de cette édition ont des profils très sportifs, mais aussi de stratèges pour certains. Des larmes ont déjà coulé chez les jaunes après la défaite au jeu d’immunité. Des tensions ont même fait leur apparition au sein de la tribu jaune, sur le camp et au moment du conseil. L’autorité naturelle de Marc, pourtant pas capitaine de l’équipe, était déjà remise en cause. A l’issue du premier conseil, c’est Babeth, l’agricultrice de 52 ans, qui était la première à quitter l’aventure.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 15×01 – Double effet CSI

CSI 15X01

Il m’a fallu regarder ce premier épisode de la saison 15 des Experts diffusé le 28 Septembre 2014 plus qu’une fois pour voir son impact, son effet et juger son scénario après les spoilers qu’on a lu avant le retour de CSI.

The CSI Effect est le point de départ d’une saison de longue haleine, complètement différente de la saison 14. Je me suis demandé au début pourquoi avoir choisi un titre pareil, mais après avoir regardé l’épisode, j’ai l’impression qu’une saison de fêlés s’annonce.

Mon ressentiment concernant l’épisode est plutôt positif. Au début, en version originale, je l’ai trouvé moyen-acceptable car j’ai eu beaucoup de mal avec l’anglais. Mais là, je peux dire que cet épisode de dingues mérite un 9/10. Je vais taper une petite review à ce propos !

Hum, comment commencer…l’épisode commence par une sorte de teaser dévoilant Finn, bloquée dans sa voiture avec une bombe sous son siège, il lui restait 15 minutes avant l’explosion (chiffre 15=saison 15 ou c’est un nouveau symbole ?). La zone, barricadée par les policiers et les démineurs, contenait un certain D.B Russell qui recevait un appel étrange de la part du tueur qui lui demandait « Qui suis-je ? » Russell trouva ce jeu absurde et le tueur déclencha un compte à rebours titanesque dans la voiture de Finn qui ne lui resta qu’une minute à vivre…Là vous avez le pop-corn coincé dans la gorge et vous retenez votre respiration quand soudain le tueur appela Russell dans les dernières secondes en répétant sa question et là…Boum, c’est le générique lol. Entre-nous, c’est l’introduction la plus lourde que j’ai vu pour une saison. Regardez le début flagrant de la saison 13 où tout le monde était concerné, et l’intéressant début de la saison 14 autour de Morgan et d’Ellie Brass. Mais commencer la saison avec un teaser pareil, c’est bof. Je savais que Finn ne mourra pas (elle est comme un mur, même avec une explosion) et qu’on aura une chouette chasse aux sorcières dans la saison 15.

Après le générique (rien de nouveau le concernant !) la saison 15 commence par une scène torride entre Finn et un détective privé dénommé Daniel Shaw, duquel la blonde était tombée amoureuse dans sa jeunesse. Inutile de se gratter la tête : il y’a trop de clins d’œil à Finn (Finn en danger, Finn en chaleur) et on n’est qu’à la 3ème minute de l’épisode ! On commence par une ancienne connaissance, il y’a déjà un clin d’œil au passé…

Dieu merci, Russell appela la chaudasse qui s’empressa d’aller à la scène du crime, je commençais à m’ennuyer. Dans un entrepôt vide, on retrouve ce bon vieux D.B Russell entrain d’examiner une scène de crime plutôt insolite. Arrivé, Nick fut stupéfait par le travail minutieux, mais D.B avait un comportement étrange et ce qu’il disait était incompréhensible. Il expliqua à Nick que le cadavre n’y était pas parce qu’il a été enlevé et que la scène du crime fut préparée par le tueur, comme n’importe quel policier scientifique aurait fait. L’étonnement de Nick fut doublé avec l’arrivée de Finn qui confirma les dires de Russell en disant qu’elle et Russell avaient déjà assisté à des scènes de crimes pareilles à Seattle, et que le criminel était Jared Briscoe, appelé aussi le tueur de Gig Harbor.

CSI 15X012

CSI 15X013

CSI 15X014

Briscoe avait tué selon Finn et Russell, 7 étudiantes en emportant avec lui ses 3 dernières victimes. L’enquête s’annonce déjà serrée et personnelle. Le tueur laissait les scènes de crimes toutes prêtes pour faire tourner la police scientifique en dérision. Russell informa Nick qu’ils avaient attrapé le tueur et qu’il était dans le couloir de la mort, attendant sa prochaine exécution.

Obsédé par le passé, D.B y replongea dans son bureau matant une vidéo du détenu réclamant son innocence (vous avez attrapé le mauvais gars) et ne niant pas sa culpabilité (je suis votre homme) sans parler de son obsession pour Russell et sa fille, Maya. Bref, des propos qui semblent confus, paradoxaux et bizarres. Conrad Ecklie arrive comme un cheveu sur la soupe et mit Russell en garde car il ne voulait pas qu’il en fasse une affaire personnelle (bizarre pour quelqu’un qui avait perdu les pédales dans la saison 12, lorsqu’on enleva Morgan) et lui dit qu’il avait déjà perdu un ami qui fut obsédé par les fantômes du passé – en référence à Brass – et c’est là enfin qu’Ecklie et D.B Russell parlèrent de Brass. Rappelez-vous, la fin de la saison 14 était ce fameux tête-à-tête entre Brass et Russell, Brass informa Russell de son départ avec sa fille. Dans cette saison 15, Ecklie informa Russell que Brass était toujours accroché à sa fille et qu’il ne reviendra plus. Franchement, j’ai trouvé cela aberrant comme répliques : -Au fait, comment va Jim ? quelle question intelligente de la part de Russell, une petite merde scénaristique qui nous rappelle la sortie par la petite porte de Brass laissant derrière lui un goût amer. A croire que ce cher Ecklie avait peur que son pote eut la même fin que Brass. Inutile d’expliquer que l’intervention d’Ecklie – aussi médiocre fut-elle – était là pour faire un clin d’œil aux fans à propos de Brass. Ni plus, ni moins…

CSI 15X015

CSI 15X016

Sara assista à son tour, ébahie par le spectacle que Nick examinait. « Il a marqué tous les indices » lâcha Nick, presque énervé par l’exactitude du travail du tueur-CSI. Le gars avait même recouvert de poudre façon CSI les armes du crime qu’il a utilisé : un fusil et un harpon, laissant des flaques de sang que Sara examina. Un tueur-Expert ? Il est vrai que c’est peut-être le pire défi jamais vu depuis le tueur aux maquettes. Où est la victime ? Le plus fou, c’est que le tueur en question était derrière les barreaux, ce qui remettait en cause tout le boulot fait pour l’emprisonner. Le tueur en série de la saison 15 a tout l’air d’un vrai petit malin. Ils vont nous bassiner avec l’histoire de ce tueur pendant toute la saison, j’espère qu’ils ont su quoi écrire, les scénaristes, pour nous surprendre.

Sur la scène du crime, Nick découvrit un enregistreur comportant la voix déformée du tueur décrivant la scène du crime d’une façon troublante à la manière d’un vrai CSI, à tel point que Nick et  Sara penchèrent vers la thèse d’un policier-meurtrier.

Trêve du bla-bla, Nick avait apporté un joli engin volant grâce à une télécommande sur laquelle Nick s’extasiait : quel bonheur de jouer sur une scène de crime ! ne pouvant rien faire sur le sol, c’est grâce à ce petit robot que Nick filma la scène de crime en 3D et comme par magie, c’est la scène de crime qui s’afficha directement sur les écrans présents sur place (il ne chôme pas, Stokes MDR).

CSI 15X017

CSI 15X018

Alors que Nick et Sara s’amusent sur la scène de crime, d’autres bossent au labo, particulièrement Greg, Morgan et Hodges qui examinèrent chaque millimètre des indices marqués et des ficelles coloriées. Attention à la thématique du double car c’est une saison basée sur cette thématique. L’exemple de Hodges qui a une double infection auditive n’est pas un exemple anodin !

Le trio Hodges, Morgan et Greg découvrirent que les repères et les ficelles coloriées de la scène de crime étaient fabriqués par du tissu humain…ça s’annonce gore ! Hodges expliqua que l’ADN de la flaque de sang de la scène de crime appartenait à une étudiante de Seattle qui s’appelle Emily Bartson. Inutile de dire que nos experts sont plus rapides que l’éclair côté analyses ADN, la prochaine fois ce sera en une fraction de seconde et tout le monde rentre dormir tranquille. La victime était de Seattle, encore un clin d’œil au passé de D.B et Finn avec ce mode opératoire ? On verra…en tout cas, elle a disparu depuis 5 semaines, l’enquête de D.B date de 5 ans, avouez qu’il y’a un lien anormal avec ce chiffre !

CSI 15X019

CSI 15X0110

CSI 15X0111

Pendant ce temps, Finn était montée sur ses grands chevaux en jetant le dossier de l’homicide de l’adolescente dans la face de Daniel Shaw, qui s’est avéré un détective privé engagé par les parents de la fille pour la retrouver. Dégoûtée, Finn accusa son chéri de mensonge puisqu’il a tout fait pour retrouver la jeunette jusqu’à ce qu’il couche avec Finn par intérêt. Il expliqua qu’il avait été engagé avec une dénommée Keri Torres pour retrouver la fille mais Torres avait mystérieusement disparu (pourquoi on n’avait pas pensé à Jack Malone de la défunte série FBI : portés disparus ?) bref, on a trop de disparus et de morts qu’on se prend en pleine poire dès ce premier épisode. Le mec couche avec Finn mais cherche deux femmes disparues, original comme forme de recherche…

On découvre que Torres et Shaw avaient bossé sur l’affaire du tueur de Gig Harbor à Seattle avec Finn et Russell. Torres disparut, ça promet pour les autres ! Shaw et Finn décidèrent de mettre leurs différends de côté pour rebosser sur l’affaire du tueur de Gig Harbor que tout le monde soupçonnait. Dans une vidéo, Shaw remarqua que la victime parlait à un inconnu qui avait le dos face à la caméra, mais il laissa une empreinte sous la table. En analysant la table, Greg trouva l’empreinte du majeur du tueur de Gig Harbor alias Briscoe, effarée, Morgan regarda la photo du détenu qui leur faisait un doigt d’honneur à sa manière « très scientifique ». Bon, je ne vous cache pas que j’étais mort de rire car c’est du jamais vu dans CSI lol !

CSI 15X0112

Petit flash-back nous montre Russell, 5 ans en arrière, à Seattle. Il trouva le sanctuaire du tueur de Gig Harbor dans un yacht blanc, avec des photos de Finn, de lui et de sa fille Maya. Il fut agressé par le tueur en question sur le quai mais 2 balles sauvèrent la vie de Russell. Flash-back off, c’est le retour au présent où Russell allait rencontrer le tueur en tête-à-tête 5 ans plus tard. Mais le tueur de Gig Harbor avait un majeur manquant, la thèse du copieur n’a pas été rejetée mais Jared Briscoe s’entêta : il était le tueur et personne ne pouvait le copier.

Et le joujou de Nick ? La cartographie en 3D n’a rien donné, tout cet argent pour rien, ça va énerver Ecklie ! mais l’horreur dans cette séquence était la coupe des cheveux de Greg, on dirait qu’il s’est mis la tête sous un fer à repasser. On regrette les cheveux en pétard de Greg dans les 4 premières saisons…Enfin bref, Nick bloquait sur des éclaboussures de sang, alors que Greg l’informa que le tueur, 5 ans plus tôt, gravait sur les murs le nom de Maya, la fille de Russell (ça sent mauvais pour elle, cette saison) et que Russell avait demandé une protection rapprochée pour sa fille et sa famille à Seattle. Saison 13 : petite-fille de Russell, saison 15 : fille de Russell. Je parie que la saison prochaine commencera par la femme de Russell, ou son fils (à moins que ce soit pour la saison 17, si la série survivrait d’ici-là). On apprend certaines choses sur le passé de Russell et l’impact de l’affaire de Seattle sur sa vie.

CSI 15X0113

CSI 15X0114

Alors que la fine équipe cherchait un message laissé par le tueur, c’est Finn, Sara et Shaw qui découvrirent les précieuses notes de la détective privée disparue Torres qui avait écrit l’adresse d’un café avec la rencontre d’un dénommé Mark Turner qui, selon Finn, a rendu visite à Briscoe.

Shaw et Finn trouvèrent Mark Turner dans une grande société. Il leur expliqua qu’il considérait Briscoe comme étant innocent. Finn et Shaw n’en revenaient pas, mais le grand patron arriva pour répondre clairement à leurs questions : lui et Briscoe se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Il s’appelait Paul Winthrop, le jumeau de Jared Briscoe. Finn et Shaw ne surent plus quoi dire (c’est ce qu’on appelle perdre sa langue) surtout devant une folie scénaristique pareille. Il expliqua rapidement que lui et son frère ont été adoptés dans des familles différentes, dans deux milieux différents et qu’ils ne se sont jamais rencontrés, d’après ses dires. Lorsque Finn et Shaw lui montrèrent la photo de la victime avec l’inconnu, il utilisa son majeur gauche sur la photo en mettant ses belles lunettes qui le font ressembler davantage à son frère, donnant un visage de psychopathe. Je me demande si on a deux psychopathes tueurs en série et qui sont en plus des jumeaux ? On a déjà vu deux jumeaux psychopathes dans Esprits Criminels (pas ceux de l’université mais les deux autres) et la fin était morbide pour les deux. Je crois avoir une idée concernant le majeur de Briscoe, mais j’attends une petite confirmation le long des épisodes…

CSI 15X0115

CSI 15X0116

CSI 15X0117

Le jumeau Paul proposa de donner son ADN pour prouver l’innocence de Briscoe, alors qu’on sait bien que les jumeaux ont le même ADN. Ça sentait le piège avec des propos clairs et nets, étranges jumeaux. Paul est un vrai petit malin qui piégea les scientifiques avec ses questions : ils se sont basés uniquement sur les aveux de son frère et non sur son ADN, et le jumeau expliqua que Briscoe peut avoir des obsessions concernant les tueurs en série et Maya, la fille de Russell. Mais aucune preuve directe ne pouvait accuser son frère de meurtre. Le vrai tueur était à l’extérieur, chose que Finn ne rejeta pas. Winthrop (le jumeau) revint à ce fameux flash-back de Russell, et on découvre que c’est Finn qui avait sauvé la vie de Russell ce jour-là en tirant deux balles sur Jared Briscoe.

CSI 15X0118

CSI 15X0119

On découvre Finn, Ecklie et Russell en pleine discussion : Ecklie redemande à Finn de ne pas en faire une affaire personnelle, alors que Russell et Finn ne cachèrent pas leurs grimaces (la thématique de la dualité). Morgan interrompt la discussion en donnant les résultats de l’ADN trouvé sur les ficelles coloriées et sur les trajectoires : Henri avait donné les noms des 3 femmes disparues à Seattle !

Pendant ce temps, Nick et Greg bossèrent chacun de leur côté et les deux eurent le même résultat fou et étrange. Greg, examinant la voiture étrangement scintillante de Keri Torres, trouva grâce au luminol de Sara que les points bleus ensanglantés formaient un motif sous la toiture de la voiture. En cherchant dans un livre, il découvrit que les points étaient placés délibérément pour former le motif de la constellation des jumeaux. Encore plus fou, Nick montra à Greg le schéma en 3D de la scène de crime : toutes les ficelles vertes étaient liées à des éclaboussures de sang formant le même motif trouvé par Greg. Grace à quelques recherches, Nick et Greg trouvèrent une adresse en plein désert vers laquelle se sont dirigés Nick et Russell. A son arrivée, Russell découvre que l’adresse en question était adressée à eux puisque le meurtrier avait tout quadrillé, il y’avait trois tombes ouvertes et trois cadavres momifiés de femmes exhumées que Russell identifia sur-le-champ.  Le doc découvrit un morceau de chair entre les dents d’une victime que Nick vérifia aussitôt : l’ADN ne correspondait pas à celui des  jumeaux ! (tant qu’on a une machine qui analyse l’ADN en une seconde, je me demande à quoi sert Henry ? à une analyse plus «lente » de l’ADN ?) Le tueur avait retiré tous les organes intérieurs de ses victimes pour en créer les fameuses ficelles coloriées de la scène de crime. Trop fort ce tueur en série ! il me rappelle Pelant, le tueur en série ennuyeux qui sait tout sur tout dans la série Bones ou Haskell qui a torturé le pauvre Langston durant 3 saisons lool.

CSI 15X0120

CSI 15X0121

CSI 15X0122

Finn, insouciante, s’asseyait dans sa voiture et se retrouve bloquée, menacée de mort avec une bombe sous son siège (je vous épargne les détails puisque j’ai tout expliqué au début de cette longue review) alors que Russell tentait de trouver une réponse au dingue qui menaçait Finn. Une seconde avant l’explosion, Russell répondit « vous êtes le tueur de Gig Harbor » et c’est grâce à cette bonne réponse que Russell réussit à sauver sa coéquipière pour l’instant. Car, rappelez-vous, une détective privée (Torres) a déjà disparu et qui est certainement morte puisqu’elle avait enquêté sur le tueur avec Shaw, Finn et Russell. Russell avait été agressé à Seattle et a failli y rester mais il se peut qu’on l’agresse encore. Finn a failli laisser sa peau dans sa voiture de rêve (les scénaristes commencent par une scène torride et finissent par une scène qui glace le sang de Finn), donc je parie que ces quatre-là seront toujours l’obsession du tueur et que chacun aura son compte !

CSI 15X0123

CSI 15X0124

CSI 15X0125

Et parce qu’une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, toutes les preuves ADN innocentèrent pour l’instant Briscoe, en découvrant que l’ADN appartenait à un inconnu. Courroucé, par une fin pareille (le triomphe du Mal sur le Bien) Russell était dépassé devant un Ecklie  qui ne change pas d’attitude. Finn et Maya furent la cible et l’obsession du tueur, sans parler de Russell lui-même. Le tueur lui avait adressé un message de défi lorsque Finn était dans la voiture : Attrape-moi si tu peux !

Ce que Ecklie a fait à la fin est quand même intéressant puisqu’il fit savoir indirectement à Russell qu’il n’était pas seul et qu’il avait une équipe derrière lui. Persuadé de la culpabilité des jumeaux malgré les preuves scientifiques les innocentant, Russell était entre la science et le profilage. L’épisode 6 risque d’être prometteur ! Bref, Ecklie demanda à Russell de coincer les jumeaux, alors que l’épisode s’achève sur Russell  et son équipe bossant jusqu’à l’obsession, surtout que Russell réalisa le même motif des jumeaux sur son tableau et Greg trouva le même motif sur la page d’un livre. Morgan imagina la scène du meurtre de l’adolescente (très violente et très gore comme scène) alors que c’est sur Russell que la dernière image se fixe…C’est fou ce que j’ai adoré la musique de fond qui accompagne les jumeaux et l’équipe à la fin de l’épisode !

CSI 15X0126

CSI 15X0127

CSI 15X0128

CSI 15X0129

Voilà, j’espère que ma review vous a plu et merci de votre lecture !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Début encourageant pour la nouvelle version du Maillon Faible!

MAILLON1MMAILLON

Allez hop, ça y’est! j’ai enfin réussi à regarder la nouvelle version du Maillon Faible présentée par Julien Courbet sur D8, l’émission est diffusée sur ladite chaîne depuis ce lundi 8 Septembre 2014. Auparavant, rappelons-le, l’émission en question était animée par Laurence Boccolini sur TF1.

Quelles sont les audiences du Maillon Faible?

Le premier numéro de l’émission diffusé lundi 8 Septembre a convaincu 385 000 téléspectateurs (5,2% de PDA). Le deuxième, diffusé le même jour (2 numéros chaque jour), a réuni 557 000 (5,2% de PDA). Le démarrage du Maillon Faible est tellement fort qu’il a reboosté les audiences de Touche pas à mon poste (diffusé directement après le Maillon Faible) jusqu’à ce que le programme de Cyril Hanouna réalise 1,16 million, la meilleure audience depuis la rentrée de TPMP. Il y’a de plus en plus du monde qui regardent Le Maillon Faible, avec la hausse du mardi pour le premier épisode/numéro en marquant 395.000 de téléspectateurs (5,5% de PDA) et le deuxième épisode avec 578.000 de téléspectateurs (5,7% de PDA). Certes, il est trop tôt pour tirer des conclusions, mais le programme a l’air de marcher et de plaire. Sinon coup de gueule à D8 qui a annoncé la rediffusion d’un numéro et la diffusion d’un inédit, bravo à la TNT qui continue son foutage de gueule des téléspectateurs.

Quelle version est la meilleure?

Je trouve que chaque version se différencie largement de l’autre, même si toutes les deux ont le même règlement de base. L’ancienne version est stricte, tout se déroule sous le regard perçant de Laurence Boccolini. La nouvelle version est plus chaleureuse, humaine, avec l’esprit « déconnade et détente » de la part de Julien. L’humour est plus présent dans la nouvelle version ce qui fait un peu bizarre pour les fans du jeu qui l’avaient regardé dans son cadre strict habilement animé par Laurence Boccolini.

On s’amuse différemment dans chaque version, humiliation et sévérité pour l’ancienne et piques hilarantes pour la récente. C’est difficile de trancher mais chapeau à Julien d’avoir repris le flambeau d’une émission difficile à animer et qui porte toujours la signature de Laurence Boccolini. Succéder à Boccolini n’est pas rien, avec un ex-collègue sur TF1 en plus. Julien est très habile et impose directement sa signature dans l’émission. La nouvelle version présentée par Courbet est plus ouverte, avec un public, un décor plus modernisé et plus rouge. Le rouge symbolise la chaleur, un programme convivial moins froid et moins terne que l’ancienne version (même si je suis un fan de l’ancienne version!).

On a également un signal rouge aux candidats indiquant qu’ils sont dans les 30 dernières secondes, ce signal rouge est le cercle au milieu duquel se place Julien Courbet. J’aime aussi le choix de la pire réponse et de la mettre avant le générique de la fin comme une sorte de bêtisier. La nouvelle version détend beaucoup plus les candidats avec cet humour (au passage, très risqué) mais qui, finalement, réussi à divertir le public de D8.

Je pense très franchement qu’il faudra du temps aux téléspectateurs pour s’habituer à la nouvelle version plutôt lisse sinon c’est du beau boulot! et merci d’avoir gardé l’ancien générique et la manière de présenter les règles. Au passage, joli rouge ajouté au logo de l’émission! ça fait peau neuve (voir image 1 en haut)

MAILLON2

Boccolini ou Courbet?

Beaucoup d’esprits tordus se posent déjà cette question et il y’en aura ceux qui la poseront un jour. En toute honnêteté, les deux sont brillants et il est hors de question que je fasse une comparaison entre deux de mes animateurs préférés! Dans chaque version, ils s’imposent et donnent le meilleur d’eux-mêmes, déjà à l’époque sur TF1 Laurence Boccolini s’est beaucoup distingué des animateurs des jeux télé avec leurs sourires béats, donnant du piquant-hilarant dans son animation.

Le style se métamorphose avec Julien Courbet qui opte pour la bonne humeur, le délire et le sourire avec des commentaires piquants. Objectivement, la tâche est plus lourde pour Julien Courbet car il reprend l’animation d’un concept qui a pour symbole Laurence Boccolini, c’est très dur et pourtant il s’en sort bien.

J’adore les deux animateurs qui sont très charismatiques. J’espère voir Laurence Boccolini comme candidate dans Le maillon faible et j’espère voir Julien Courbet comme un candidat dans Money Drop! Encore bravo à eux!

D8 ou TF1?

Ma télé est en panne, je ne la regarde pas! sérieusement, je regarde actuellement Le maillon faible version D8 sur le net, et bientôt Koh-Lanta sur le net aussi! Et le pire c’est que j’administre un blog à propos des émissions et des séries lool.

Julien Courbet et les candidats?

Julien Courbet est très proche des candidats, il rigole avec eux, discute avec un gagnant ou taquine un perdant (surtout si ce dernier fait une énorme bourde). Auto-dérision à fond, il y’a l’humour et l’ambiance pour mettre le candidat stressé à l’aise. Après la présentation des candidats, Courbet s’y met aussi avec un air sérieux provoquant l’hilarité générale, voici un exemple: »Julien Courbet, 29 ans, danseur de tango« . Julien est vraiment un animateur extra et on l’a déjà vu dans d’autres émissions qui ont cartonné, et son attitude avec les candidats du Maillon Faible est très sympathique.

MAILLON3

MAILLON4

Y’aura t-il des émissions spéciales?

Des émissions spéciales célébrités vont être diffusées :

Spéciale « filles de D8 » : Valérie Bénaïm, Audrey Pulvar, Laurence Ferrari, Sandrine Arcizet, Enora Malagré, Justine Fraioli, Isabelle Morini-Bosc, Émilie Albertini et Élisabeth Bost.
Spéciale animateurs : Valérie Damidot, Olivier Minne, Matthieu Delormeau, Sandrine Corman, Tex, Marine Vignes, Laurent Fontaine, Erika Moulet et Bernard Montiel.
Spéciale humoristes : Christelle Chollet, Denis Maréchal, Roland Magdane, Armelle, Ariane Brodier, Willy Rovelli, Jean-Marie Bigard, Elisabeth Buffet et Tony Saint Laurent.
Spéciale « candidats de télé-réalité » : Hillary Vandero, Vincent Cohen, Antonin Basquiat-Portal, Kim Laune, Benoît Dubois, Cindy Lopes, Alban Bartoli, Linda Youdif et Marie-France Polimeno.

Le mot de la fin?

J’espère une longue vie à cette émission que j’adore depuis qu’elle était présentée par Boccolini. Je dis aussi un grand bravo à Courbet car prendre ce relai est presqu’une mission impossible pour quelqu’un d’autre que lui,surtout bonne continuation! Il y’a des vannes incroyables, je crois que Le maillon faible va dépasser TPMP côté bêtisier et vannes à flots!! (et j’espère qu’il en sera de même pour les audiences)

Belle rentrée, Courbet!

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 10, 2014 dans Emissions/Téléréalités

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Koh-Lanta 2001: Photos et commentaire des débuts koh-lantesques

KLKL1

Yékéyékéyéké! Bientôt le retour de Koh-Lanta après une longue absence de 2 ans. Je me suis demandé comment était Koh-Lanta à ses débuts, je veux dire en 2001. A vrai dire, je n’ai pu connaître Koh-Lanta qu’à partir de 2003 et ça fait longtemps que je voulais avoir une petite idée personnelle concernant Koh-Lanta 1 ou, comme était son titre à l’époque « Les aventuriers de Koh-Lanta ».
Suite aux années durant lesquelles on assistait aux stratégies et à la survie, on se demande quand même si Koh-Lanta était comme ça depuis le début.

C’est après avoir enfin visionné les deux premiers épisodes, 13 ans après, que je me suis rendu compte de la grande évolution de Koh-Lanta.

C’est parti pour quelques points comparatifs!

Côté titre: les événements se sont déroulés sur l’île de Koh-Lanta, au sud de la Thaïlande. Face au succès de l’émission version française inspirée de Survivor, la version française aura pour titre Koh-Lanta, un clin d’oeil au premier lieu où se sont déroulées les aventures. En 2001, le titre était « Les aventuriers de Koh-Lanta« .

KLKL2

Côté animation: l’animateur à l’époque n’était pas Denis Brogniart, même si ce dernier était la voix-off dans l’émission. Le présentateur était Hubert Auriol, jouant le rôle de l’arbitre. J’avoue qu’il manque beaucoup de charisme contrairement à Denis Brogniart.

KLKL3

Générique: la musique de fond était la même utilisée dans les saisons suivantes de Koh-Lanta. Le générique du début est correct et en plus, on a un générique de fin complètement différent de celui qu’on connaît. J’ai beaucoup adoré!

Le médecin: non, ce n’était pas Thierry Costa mais bel et bien le docteur Héau qui s’est trouvé en pleine action dès le premier épisode!

KLKL4

Les candidats: ils sont 16, à la fin il ne restera qu’un.

La durée de ce Koh-Lanta 2001: 43 jours, contrairement aux 40 jours « traditionnels » plus tard, dans les saisons suivantes.

Repartis déjà en deux groupes de 8, l’un jaune, l’autre rouge, les 16 candidats étaient dans une grande pirogue thaïlandaise avec l’animateur de l’époque, Hubert Auriol. C’est lorsque ce dernier donna le signe de se jeter à l’eau que les jaunes et les rouges préparent leurs radeaux et ils y jetèrent de grosses caisses avant de se jeter à l’eau, portant des gilets de sauvetage, tous ramaient vers l’île de Koh-Lanta. La péninsule gauche contient la plage de Korok qui était réservée aux rouges (et donc s’appelleront les Korok), quant à la péninsule droite contenant la plage de Lanta-Naï, elle était réservée pour l’équipe des jaunes (les Lanta-Naï).

KLKL5KLKL6KLKL7

Déjà, pas d’épreuve pour choisir qui sera rouge ou jaune, comme vous remarquez, les choses étaient moins compliquées dans la première saison de Koh-Lanta. Tout était préparé à l’avance pour ces Robinsons Crusoé.

Sinon, parlons des kits de survie. Dans un Koh-Lanta comme celui de Rajat Ampat (2011), les aventuriers disposaient de:

– 4 kilos de riz pour 40 jours
– 1 caisse des premiers secours
– 1 machette
– 1 poêle

Observons maintenant les kits de suvie de 2001:

– 50 gr de riz par jour
– 1 litre d’huile
– 1 kilo de farine
– 10 boîtes de conserve
– 1 cuillère en bois
– 1 poêle
– 1 casserole
– 2 machettes
– 1 hache
– 1 pelle
– 1 nasse
– 1 pelote de ficelle
– 1 pharmacie de secours
– Du savon

Je crois qu’il n’y a pas photo! Rien que le savon, on en rêve d’avoir ce luxe dans les autres saisons de Koh-Lanta! En 2012, on supprima le riz, ce qui compliqua davantage la tâche à des équipes n’ayant le moindre charisme, on compliqua trop les choses en 2012 avec une 3ème équipe (l’île des bannis) qui n’a aucun intérêt. Bref, j’ai laché Koh-Lanta 2012 dès son deuxième épisode, c’était pourri.
J’ai trouvé la première version de Koh-Lanta très simple, pas du tout compliquée, on ne se concentre pas sur les stratégies mais plus sur la survie. L’équipe des Lanta-Naï (jaunes) a réussi par exemple à allumer du feu grâce à quelques branches, du papier sec, du soleil, des lunettes et beaucoup de patience! Le premier feu de la saga de Koh-Lanta a été allumé par une idée simple mais payante.

KLKL8

On se concentre sur le « leader naturel »: un mec nommé Jean-Luc, ancien officier de la marine s’était imposé dans la jeune équipe des Lanta-Naï. Il guide, conseille, fabrique des toilettes et crée même une douche. Malin, il a sa propre stratégie en cas de menace. L’équipe jaune l’écoute, il impressionne déjà les rouges.
Dans un Koh-Lanta plus stratégique (de nos jours), il est possible de critiquer le leader dès le premier jour et faire tout pour l’éliminer.

Côté épreuves, j’en ai regardé trois. Par rapport à ce qu’on voit dernièrement, les épreuves de Koh-Lanta étaient vraiment faciles. Au début, les convocations aux épreuves étaient placées dans des boîtes aux lettres suspendues à un arbre, on est loin des convocations dans les bouteilles jetées à la mer! Je vais citer les trois épreuves dans les deux premiers épisodes du Koh-Lanta 2001:

– Epreuve d’immunité: Il s’agit de faire sortir un radeau enflammé de la mer, le hisser jusqu’à la plage, ensuite transporter l’embarcation le plus vite possible en allumant 8 flambeaux, la première équipe qui embrase sa vasque a gagné! (cette épreuve a été gardée et a été compliquée par la suite dans les autres saisons de Koh-Lanta).

KLKL9

– Épreuve de confort: Il faut que toute l’équipe monte sur une sorte de plate-forme dans la mer et reste unie 5 secondes. Même si cette épreuve n’a pas été modifiée, regardez la récompense de l’époque face aux affamés: choisir entre une lampe à gaz ou une guitare. Bien entendu, ce type de récompense n’existe plus, maintenant c’est plutôt des fiestas sur une péniche avec beaucoup de viande et de gâteaux, ou un kit de pêche, etc.

– Épreuve d’immunité: C’est la fameuse épreuve de la dégustation, qui est devenue une épreuve de confort dans les saisons qui ont suivi. J’ai admiré le décor naturel et le décor asiatique fait pour cette épreuve qui n’a pas pris une ride: il fallait ingurgiter de gros vers blancs qui se tortillaient dans tous les sens.

KLKL10KLKL11

Et voici l’image du jour très sexy! j’espère que vous avez l’estomac bien accroché! Trop bon ce ver!!

KLKL12

Le totem dans Koh-Lanta 2001 est vraiment un grand totem, rien à avoir avec les petits autres.
KLKL13KLKL14

Pour finir, le fameux conseil. On ne parle pas vraiment dans le conseil, on vient, on allume son flambeau et on vote. Le candidat éliminé part sur-le-champs. C’est là que j’ai envie de dire que je préfère les conseils fous avec Denis Brogniart où on se crêpe le chignon et on fait un compte-rendu des jours de survie dans le campement.

KLKL15

En 2001 Koh-Lanta était certes une téléréalité avec tous ses défauts, mais malgré tout elle offrait du rêve, même les tensions à l’époque ne sont rien à côté de ceux de 2012 (La revanche des héros par exemple). Plus le jeu se faisait connaître par le public, plus il se compliquait, changeait, priorité à la stratégie qu’au mérite.

Côté chaleur, franchement il fait plus frais là-bas qu’actuellement en Tunisie (50°C et plus des fois), d’ailleurs mis à part les cocotiers, je ne me sens pas tellement dépaysé…

A très bientôt sur TF1! Espérons que la version 2014 sera plus cool que la déception de 2012 et vivement une nouvelle télé puisque la mienne a rendu l’âme! Au fait, content que Koh-Lanta n’a pas rendu l’âme… 😉

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×13 – Les CSI dans le cercle noir de l’enfer

Image

Yeah ! un magnifique épisode, rien à dire à propos de ce 14×13 ! enfin…si. J’ai beaucoup attendu du 13ème épisode « Boston Brakes » et j’ai été servi. Loin des derniers épisodes qui stagnent dans l’inactivité de D.B, la transparence de Hodges et les courtes apparitions de Finn, cet épisode a réglé les aiguilles de l’horloge, chacun a eu son compte dans ce 14×13, très surprenant. On va dire que tout le monde a été mis en évidence, avec l’absence d’Henry et de Sara dans cet épisode. Les événements très rapides ont fait presque oublier que Sara et Henry étaient absents, et on se concentre de plus en plus sur l’enquête et sur l’avenir de l’équipe.  Bref un joli 10/10 amplement mérité !

C’est avec une ambiance noire que l’épisode commença, comme dans un roman d’espionnage. Un mec très vigilent, qui porte un anorak sombre et une casquette verte sombre lui couvrant la moitié du visage. Il tient à se cacher de quelque chose, mais tant qu’on ne sait pas de quoi il se cachait, ou qui il fuyait, on se contente de regarder pour avoir une idée.

Image

Quelqu’un photographiait chaque mouvement du mec et enregistrait tout ce qu’il disait. Très intéressante perspective technique pour mieux envelopper cette histoire de mystère et d’énigme. Comment j’ai trouvé le début ? A vrai dire, stupide. Peut-être que cela provient de mon côté haïsseur des films d’espionnage et du crétin James Bong…Je veux dire Bond. Le photographe espionne le mec à la casquette (on ne verra jamais qui espionne) qui achète du café à 3 dollars d’un vendeur de café. Le chiffre 3 avait déjà entamé cet épisode par le mec, l’espion et le vendeur du café. Le chiffre 3 a une valeur symbolique, morbide et il est porteur de malchance, tout comme le 13. On va se concentrer sur la chance dans cet épisode, les chiffres et la progression de l’enquête.

Image

Une femme énigmatique sexy surgit derrière le mec à la casquette, en l’interpellant « M. Merchiston » voilà qu’on apprend enfin qui est l’homme à la casquette. La femme lui dit qu’elle était une amie d’un certain Suvari, et apparemment Suvari est connu aussi par Merchiston (l’avantage des films d’espionnage, c’est que le téléspectateur soit traité comme un con). Les deux sont filmés par l’espion, et ce qui est frustrant pour un téléspectateur c’est de ne pas connaître ni ce Suvari, ni les intentions de l’espion, ni l’identité de la femme sexy.  Dans cette ambiance noire, la femme dévoile le travail de Merchiston, on apprend qu’il est journaliste. Et comme ils ont beaucoup d’humour dans CSI, les scénaristes ont fait un clin d’œil à James Bond. Où est la jolie blonde de notre James Bond ? Attendons la suite. La jolie brune lui glissa une clef USB avant de s’éclipser, alors il s’éclipsa à son tour, toujours suivi par la caméra de l’espion.

Image

ImageSa voiture (très belle, peut-être à la James Bond ?) démarra rapidement et s’éloigna avec une vitesse vertigineuse. Elle roula, roula, roula et s’écrasa contre un poteau dans un grand BOUM. J’étais MDR sur ce coup-là, après toute cette vigilance et cette ambiance, il s’écrasait comme un con dans une vitesse folle. Mes premiers soupçons : c’était une voiture télécommandée et donc un meurtre prémédité. Mais laissons les experts jeter un coup d’œil sur cela…Attendez, attendez ! STOP. J’ai remarqué que lorsque la voiture de la police pourchassait celle de Merchiston, un certain chiffre 15 était apparu à deux endroits : sur une pancarte et sur l’asphalte (suivez ma jolie flèche jaune lol). Je vous poste la capture de l’asphalte car c’est tellement flagrant ! un indice pour une hypothétique saison 15 ? Hum, je commence à devenir lourd en posant la même question à chaque épisode !! lol. Notons la répétition du chiffre 3 « 3 – David – 34 ».

Image

C’est donc Finn qui se rend seule sur les lieux, où elle rencontre Yeager (alias le crétin) supposé travailler le jour, alors il explique qu’il fait les deux équipes (besoin de fric ou besoin de coucher avec Morgan ?) il y’avait David le légiste. On a encore un chiffre 3 là. David trouve dans le corps carbonisé un passeport qui n’a pas brûlé entièrement puisque la photo de la victime a été sauvée des flammes, ils ont beaucoup de chance, ces experts ! XD. Finn devint pâle et sa voix tremblante : elle connaissait la victime, tout comme David. Rappelez-vous du fameux final de la saison 13 et du premier épisode de la saison 14 : il y’avait bien un journaliste qui avait aidé D.B et son équipe en découvrant la signature du tueur en série. Joli clin d’œil à la saison 13, en revoyant cet acteur talentueux jouer dans un épisode de choc. Encore une similitude avec le 14×01 ? L’explosion de la voiture ! welcome to the hell !

Image

Après le générique, on retrouve cette fois sur les lieux de l’accident D.B et Finn, toujours en état de choc. Finn lui dévoila qu’elle « était restée en contact avec Merchiston », sous-entendu qu’elle a eu une aventure avec lui ! D.B très surpris, demanda à Finn si elle croyait que l’accident n’en était pas un, que Merchiston n’était pas en fuite mais quelqu’un a voulu le tuer pour étouffer un secret qu’il avait découvert : Finn acquiesça. Woah ! si Hodgins de Bones aurait écouté cela, il aurait dit directement « une conspiration gouvernementale » ! Et puis on a vu la CIA dans House, alors il ne manque plus que de voir le FBI débarquer dans CSI, avec Mulder et Scully…Non, je rigole !

Image

D.B remet Finn devant la réalité : on n’accuse personne même le gouvernement sans preuve. Quand je pense aux preuves que Mulder et Scully ont accumulées…Mais bon, revenons à nos moutons ! De leur côté, Morgan et Yeager travaillèrent sur les caméras de sécurité et réussirent à obtenir une image nette de Merchiston, de la femme brune et de la clef USB. Finn continua à défendre son hypothèse : pour elle c’est un meurtre avec une bombe, son cher et tendre n’est pas cet alcoolique dont le doc avait fait l’autopsie. Greg autopsia la voiture, et y trouva une boîte noire sans fil, assez sophistiquée pour surveiller des véhicules. Hodges arriva rapidement pour interrompre Finn et Greg : il avait trouvé tout ce qui coïncide avec une explosion au thermite. Hodges tenta de soutenir Finn à sa manière mais l’objectivité de Greg le remit en place (et ils étaient 3 dans la même pièce !). Tout n’était qu’hypothèse et il n’y avait aucune preuve tangible qui pouvait être du côté de Finn. Trop forts les experts, et surtout trop rapides ! A ce rythme, les crimes sur la planète vont disparaître.

Image

Intéressant de mettre Finn en avant ainsi, non ? Surtout pour défendre une théorie au lieu d’une preuve, une première dans CSI. D.B et Finn firent connaissance avec l’avocate de Merchiston et demandèrent des infos. L’avocate dévoila qu’il travaillait sur des informations spéciales en espionnant les gens, ayant pour cible un certain général du nom de Robert Landsdale.

On revoit D.B plus tard tout seul entrain de marcher dans le parking quand il remarqua une ombre, tient du suspense, loin du labo ? D.B eut un pressentiment, dégaina son arme et attaqua par surprise celui qui le guettait…Surprise ! c’est bien le mort John Merchiston qui attendait D.B !! Ce dernier resta sans mot, très secoué par ce qu’il venait de voir.

Image

Image

Image

Toute l’enquête semblait basculer, et c’est D.B qui n’en revenait toujours pas : mais comment est-ce possible ? qui est le mort ? Pourquoi tous ces secrets ? Merchiston expliqua que Brian, son assistant, s’est fait passer pour lui après un échange de manteau et de casquette entre eux deux (Merchiston essayait sans doute d’échapper à la caméra) et visiblement, on tua Brian dans une explosion croyant qu’il était le journaliste visé. Les fichiers dentaires ? Les empreintes digitales ? Tout a été fabriqué de toute pièce par les hackeurs de Merchiston. Retour au point de départ !

Merchiston demanda de l’aide à D.B, qui hésita un peu devant une affaire d’espionnage domestique. Finalement, D.B accepta de l’aider et Merchiston lui montra la clef USB que la brune lui avait donné.

Image

Pendant ce temps au labo, Yeager et Nick travaillaient sur des enregistrements des caméras de sécurité du centre commercial Embarcadero. Yeager s’exclama en disant qu’il était resté au téléphone pendant 3 heures sans résultats. Remarquez le chiffre biblique 3 qui se répète encore dans cet épisode truffé de ce chiffre ! encore mieux ? Nick réussi à trouver le numéro du taxi T312X, un taxi qui avait déposé la femme brune. Notons bien la répétition du chiffre 3 (3..1+2=3) et la présence du chiffre 13 d’une manière un peu déroutante….à l’envers, voyez cette capture !

Image

Alors que Nick partait à la chasse aux sorcières, c’est D.B et Merchiston qui se cachèrent chez Finn, c’est d’ailleurs la première fois qu’on découvre son appart’. La fuite et le tour de cache-cache de D.B ici peut nous rappeler une certaine fuite avec Catherine pour la protéger dans la saison 12. Joli clin d’œil au passé. Merchiston informa D.B et Finn qu’il avait un homme infiltré qui travaillait sur le « projet Jericho » (j’adore ces appellations dans la saison de l’enfer : la saison 14 !) qui est un programme d’espionnage domestique. Le mec infiltré était surnommé Suvari (Ah ! enfin on apprend un peu sur ce Suvari !) qui laissait des clefs USB dans le passé comme les cailloux du petit poucet au journaliste, il est certes infiltré, espion mais il est inconnu de la part du journaliste. Ce dernier insista pour le voir face à face pour vérifier l’authenticité de l’histoire du projet Jericho avant de la publier et de son dirigeant, Robert Landsdale.

Image

Image

Que surveillaient-ils ? Se demanda Merchiston à voix haute, en cherchant le seul indice qu’il avait sauvegardé pour prouver qu’il n’était pas fou. Il donna la clef USB à D.B qui demanda à Finn ainsi qu’à lui de ne dire rien de tout cela à personne, et que tout reste secret. D.B cacha le journaliste chez Finn, et prit la clef USB précieuse qu’il fallait décrypter.

Un deuxième crime a eu lieu, et c’est Yeager et Nick qui se rendirent sur place sous la pluie. Le taxi avait déposé la femme brune au Palermo à 23H15 (admirez le beau 15 qui se répète encore, comme par hasard…), on trouva la femme assassinée, et revoilà le chiffre 3 qui se répète avec Yeager, Nick et David comme étant les 3 CSI sur les lieux. Le crétin Yeager remarqua des gouttes de sang sous la pluie, trop fort ! et plus encore : il découvrit une empreinte de doigt ensanglantée très visible. C’est le superman du 14×13 ! allez hop, une petite photo de l’empreinte et en une seconde, on découvrit qu’elle appartenait à Merchiston. Casse-tête pour les CSI qui croyaient vivre un cauchemar – un retour parmi les vivants ?

Image

Image

Alors qu’on venait à peine de découvrir qu’un homme mort tuait, D.B ordonna à Greg de décrypter la clef USB. Nick bipa D.B et lui parla de l’histoire de l’empreinte. Pris de panique, D.B téléphona à Finn qui se douchait. Merchiston voulut passer un bon temps avec elle, mais Finn refusa ses avances en lui expliquant qu’elle a subit une chose qu’elle ne voulait pas lui en parler, sans doute la tentative du viol lors du 14×10. C’était une parenthèse pour montrer que la blessure de Finn n’était pas encore guérie. Pendant ce temps, Greg commençait l’analyse de la clef USB. Finn trouva un message vocal de la part de D.B qui la prévenait, alors elle prit son arme et paaaaf ! la porte s’envole, le FBI était chez Finn, accompagné de Brass qui demanda à Finn de lui donner son arme et de les suivre avec Merchiston.

Image

Image

Au labo, presque le même scénario : le FBI venait arrêter D.B Russell, alors que Greg venait de venir le décryptage de la clef USB. Dans la salle d’interrogatoires, Russell était assis à la place des suspects, alors que le général Landsdale tournait autour de lui comme un requin, il l’informa que Finn et Merchiston étaient en garde-à-vue, que Merchiston était un traître et un meurtrier et que toutes les preuves liées à ce dernier allaient être embarquées par le FBI du labo. D.B défendit son labo et son équipe, alors Landsdale enfonça le clou et va très loin en ressortant la passé des parents hippies de D.B qui réprimait difficilement sa colère. Malgré les agissements de Landsdale, D.B ne dit rien à propos de Suvari. Finalement, Landsdale le laissa passer un accord avec son équipe.

Image

Parallèlement, Finn était interrogée par un agent du FBI qui l’accusait d’être une complice de Suvari, et qu’il fallait qu’elle sauve la vie des milliers de gens. Debout près de Finn, aussi silencieux qu’une statue, Brass semblait étrange car même les interrogatoires, il ne les dirigeait plus. L’agent du FBI fit des allusions salaces à Finn, mais c’en était trop pour Brass qui explosa de rage en menaçant l’agent.

Image

D.B appela Nick qui comprenait à peine ce qui se passe, D.B lui expliqua que Merchiston avait suivi un entraînement spécial qui peut exclure le fait qu’il serait assez stupide pour laisser une empreinte, et il passa le flambeau à Nick : il était devenu le chef de l’équipe, et c’était à lui qu’il fallait sortir les patrons de la prison. C’est tout drôle, car c’est une première en CSI qu’on voyait deux chefs emprisonnés et suspectés.

Image

Image

Au labo, Nick tenta d’accéder au dossier Merchiston : impossible. Les fédéraux embarquaient tous les travaux et les indices liés à l’affaire Merchiston. Très vite, Nick réussit à sauvegarder l’empreinte ensanglantée grâce à son téléphone portable. Plus tard, il se réunit avec Greg et Morgan, à court de preuves. Nick montra l’empreinte du doigt à Greg et Morgan qui remarquèrent une anomalie concernant les pores, Nick regarda Greg en lui disant qu’ils avaient déjà rencontré cela. Greg acquiesça, et expliqua à Morgan qu’il s’agissait d’une affaire nommée l’affaire Millander, dans l’ère Grissom (joli clin d’œil à Grissom !) où le tueur utilisait un gant en latex pour déposer les empreintes de Grissom sur les scènes de crime. A vrai dire, ça m’a étrangement rappelé la saison 1, avec un tueur en série utilisant des empreintes….Une affaire qu’on a revu dans d’autres saisons ! Bref joli clin d’œil des scénaristes au passé et à Grissom. Je crois que c’est le tueur qui avait fabriqué la fameuse main qu’on voit à la dernière seconde du 14×05.

Image

Greg montra à son tour la précieuse clef USB qu’il avait gardé, mais le trio (encore le chiffre 3 : trois en prison, trois cogitent) était espionné et observé dans le moindre agissement par le FBI. Que faire de cette clef ? Nick et Morgan baissèrent la tête, alors que Greg regardait quelqu’un qui venait vers leur direction : il ouvre la porte, et tous les regards se posent sur lui comme s’il était l’élément clef qui pourrait sauver la situation : c’était Hodges qui se trouva dans une position comique malgré lui.

Image

Image

Plus tard, on appela Nick. Un petit téléphone lui était arrivé dans une petite boîte de la part de Suvari. Le message disait qu’il fallait être devant un vendeur de café à 3 heures de l’après-midi (on peut jouer avec ce chiffre dans deux directions : la malédiction du 3 ou l’interpréter comme 15H, c’est-à-dire une future saison 15 !). Nick se rendit là-bas et rencontra l’avocate de Merchiston qui allait le conduire à Suvari.

Image

De leur côté, Greg et Hodges se rencontrèrent en dehors du labo pour parler de la mission top secrète de Hodges qui consistait à décrypter la clef USB. Selon Hodges, les infos provenaient du département de la défense à propos du projet Jericho à propos d’espionnage de communication et de la création d’un logiciel qui pourrait garder cela secret, un logiciel qui pirate à distance le processeur d’une voiture et de ainsi de la contrôler, pour aller jusqu’à provoquer des accidents mortels. Greg resta objectif : rien de tout cela n’implique le gouvernement, et si c’était ce Suvari ?

Image

Image

Je vous l’avais bien dit, j’ai découvert depuis le début que c’était une voiture télécommandée, chose que les CSI ont découvert à la 31ème minute ! Pendant que Greg et Hodges vivaient dans un monde d’espionnage, Nick roulait avec l’avocate en dehors de l’état du Nevada. Tout à coup, leur voiture commença à rouler trop vite, le volant tournait tout seul et aucune pédale n’obéissait devant un Nick et une avocate blancs de peur dans une voiture folle qui fonçait droit vers un camion. Soudain, la voiture s’arrêta et se gara sur le bas-côté de la route. Un certain vendeur de café s’arrêta devant eux et déposa par terre un gobelet et une télécommande digne d’une console de jeux. Suvari était sans doute ce vendeur de café ! Nick trouva une clef USB dans le gobelet (petit rappel, c’est dans le 13×22 et le 14×01 qu’on a eu affaire à deux clefs USB !). Nick bossa dessus au labo, et trouva le fichier d’une femme avec un enfant. Quant à Greg et Hodges, ils disséquèrent la voiture de l’avocate : il y’ avait dedans une boîte noire. J’ai beaucoup adoré les moments Greg-Hodges qui semblent de très bons amis. Vivement plus de moments avec eux pour les épisodes qui suivent !!

Image

Image

Image

Pour les fédéraux, il n’y avait plus aucune raison pour garder D.B, Finn et Merchiston emprisonnés. Suvari était ailleurs, après avoir laissé son énième clef USB à Nick. Tout le monde fut innocenté grâce au décryptage de Hodges à propos du projet Jericho qui était tout sauf une légende, tout cela prouvait une technique appelée Boston Brakes, une technique qui a déjà tué Brian l’assistant de Merchiston, qui a tué une femme et son enfant présents dans la clef USB donnée par Suvari , Cheryl Perez avait travaillé sur le programme de Jericho dans le département de la défense et elle l’a payé cher avec son enfant, et enfin Nick et l’avocate qui avaient failli mourir dans un accident similaire.

Image

On découvrit dans cette débâcle que Perez avait démissionné après les rumeurs d’une liaison avec le général Lansdale. Ce dernier la tua ainsi pour couvrir la liaison. Il fallait retrouver ce vendeur de café, qui est-il vraiment? Greg réussit à trouver une empreinte électronique qui guida tout le monde vers un endroit isolé en plein désert, où Nick et Greg retrouvèrent Suvari mort, devant des ordinateurs et au milieu des objets et des preuves l’incriminant. Greg lit une lettre de suicide dans laquelle Suvari avouait ses crimes. C’était trop facile, tout était mis en scène et les indices mentaient cette fois pour Nick et Greg.

Image

De son côté, D.B prit sa revanche en quelques sortes, en interrogeant Landsdale. Cette fois, c’était lui le suspect. D.B savait que Landsdale l’avait devancé en tuant Suvari, qui s’appelait en réalité Joseph Powers et travaillait sur le projet Jericho. Powers avait démissionné du projet une semaine après la mort de Perez et de son fils et disparut de la circulation jusqu’au jour où il entre en contact avec Merchiston. Le tueur n’a jamais été Suvari, mais cette pourriture de général qui a tué tout ce monde en utilisant de la haute technologie juste pour couvrir une liaison…

Image

Bref, l’épisode se termine avec une fin ouverte : le tueur ripou est dans la nature, intouchable. Merchiston avoua à Finn que ni D.B ni lui ne lâcheraient Landsdale. Donc on va certainement avoir un autre round avec le général Landsdale. Va-t-on revoir John Merchiston, le fameux journaliste ?

Image

D’ici là, on attendra impatiemment ce futur round annoncé implicitement par les scénaristes. Voilà pour cette review dans laquelle j’ai tenté d’expliquer, de commenter et d’analyser cet épisode 14×13 très marquant. Riche en émotion, en action et en effets techniques, cet épisode se décale complètement des autres épisodes et se met au niveau du 14×01. Le 14×05 était très important mais avait son propre style et c’était un grand hommage au cinéma, à Grissom et au passé. Alors que le 14×01 et le 14×13 se ressemblent étrangement concernant certains côtés. C’est un épisode que je vous conseille vivement de regarder, pour le fun et pour la suite. Merci de votre lecture !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×01 – Une saison qui démarre tout en noirceur et en beauté

Image

Image

Hi ! Quelques minutes après mon visionnage du final de la saison 13, je suis passé directement à la saison 14, diffusée actuellement aux US, pour regarder la deuxième partie de l’histoire de fous qui avait commencé au 13×22. On avait eu un double épisode lors du final de la saison 12 et début de la saison 13, il y’a eu aussi ce type de double épisode fin saison 10 et début saison 11, mais qui n’avait pas la même intensité.

Maintenant, je vous le dis à chaud : Purée ! J’adore ce 14×01 ! Je l’ai dévoré tellement il était super, chargé de drame, de tragédie, d’intensité à couper le souffle et de surprise de taille. Les personnages assistent, déboussolés, à des évènements qui peuvent changer leur regard envers la vie, envers leurs carrières…

Contrairement au 13×01 qui finit une fin heureuse avec le sauvetage de la petite-fille de D.B Russell, ce 14×01 est extrêmement noir et finit par une tragédie : il y’a eu quelqu’un qui est mort. Oser commencer la saison 14 par des funérailles c’est assez insolite. Je tire mon chapeau aux scénaristes qui arrivent à nous surprendre 14 saisons plus tard….

Je prends mon temps à pianoter, cet épisode est extra. J’ai regardé ce dimanche « spécial CSI » et dans lequel je n’ai pas regardé n’importe quels épisodes. Il faut de la patience pour analyser, avec cette chaleur…Il fait très chaud ! J’ai pensé aux détails de CSI en nageant cet après-midi. Bon, assez bavardé ! Passons aux détails et aux remarques.

– Une histoire de choix : choisir une nouvelle voie dans la vie, choisir une des deux filles (Ellie ou Morgan), assumer son propre choix d’avoir accepté d’envoyer un membre de la police scientifique en infiltration…C’est surtout D.B Russell et Brass qui se sont sentis les plus concernés. Ecklie était dans un état enragé. Inutile de deviner qu’il s’en voulait à mort d’avoir accepté la décision de Morgan dans le 13×22.

– La répétition du chiffre 6 trois fois n’est pas anodine au début du 14×01, tout était relié à Ellie : Elle avait 6 ans lorsque ses parents étaient divorcés, à savoir Brass et Nancy. Encore mieux, le mariage de Brass n’avait duré que 6 ans, et plus tard, Morgan s’adresse à la police scientifique leur demandant de faire un choix dans un délai de 6 heures. Admettez que la répétition du chiffre 6 ainsi met la puce à l’oreille…Dans tout l’épisode, la thématique diabolique était omniprésente.

– Toute l’équipe était concernée par ce qui arrivait à Brass et à Ecklie, il y’a beaucoup de frustration, de sentiment d’incapacité face à un tueur professionnel qui les nargue.

– Très intéressante, l’histoire de Dante et des 9 cercles de l’enfer. On sentait qu’il y’avait comme un compte à rebours, qu’on ne savait pas qui serait la prochaine victime. Arrivé à la 7ème victime, il ne restait plus que les 2 filles sur la sellette. Beaucoup de cadavres et surtout beaucoup de pression qui pèse lourd sur les épaules de D.B Russell, le chef de l’équipe.

Image

-Tiens, on a Hodges avec 2 apparitions très intéressantes : au début du 14×01, où il tenait tête à Russell et le rendant coupable de ce qui pourrait arriver à Morgan (que fait une scientifique en infiltration ?).

Image

Une attention scénaristique pas anodine quand on sait à quel point Morgan compte pour Hodges. Après que Morgan fut hospitalisée, Hodges finit son travail le plus rapidement possible pour lui rendre visite. Il sera absent lors des funérailles de Nancy. (Je ne l’ai pas vu !)

Image

Dans sa deuxième et plus longue apparition, il était le premier à mettre le doigt sur le tir insensé d’Ellie. C’est grâce à cette observation que Sara eut la puce à l’oreille, ensuite les indices s’accumulèrent désignant la véritable coupable : Ellie Brass. (bonne comédienne !) Sara demanda à Hodges d’aller à l’hôpital et courut avertir les autres, Brass était en danger.

–  Retour de Sara dans ce 14×01 après une petite absence. Remarquons qu’elle n’apparait toujours que lors des calamités qui frappent l’équipe de plein fouet (la mort de Holly Gribbs, la mort de Warrick Brown, la disparition de Morgan..) lol c’est assez bizarre je trouve XD.

– Cet épisode est le 296ème épisode de la série. J’ai adoré, tout était admirablement ficelé. Le journaliste était ici en quelque sorte la conscience de D.B Russell.

– Ellie Brass qui tire sur son copain et le tue, qui tire sur Morgan la laissant pour morte, qui tue sa mère Nancy d’un sang froid…Bad girl lol. Pauvre Brass, vraiment aucune chance ! Terrible quand il demanda à sa fille de le tuer car il se considérait mort. On ne sait pas quelles seront les conséquences de tous ces massacres sur l’équipe plus tard. Wallace Langham, farceur, rajouta une couche concernant Ellie sur le net: « Mais comment ne voulez-vous pas qu’elle tire aussi bien ? Son papa est flic ».

Image

Image

Image

– Brass et sa fille, quel face à face… On a eu un grand moment de Brass, qui a pu désarmer sa fille sans le moindre coup de feu. Énorme jeu d’acteurs.Il faut regarder de ses propres yeux et admirer le jeu des acteurs, bravo sérieux ! et quelle fin ténébreuse. On n’a pas revécu cela depuis la mort de Warrick dans le 9×01. Si Grissom fondait en larmes en parlant de Warrick, dans le 14×01 c’est juste le silence de Brass qui en disait long. Il avait tout perdu. Beaucoup d’émotions…

Image

– Elisabeth Harnois (Morgan Brody) avait expliqué sur twitter, que l’endroit où elle avait joué étant captive, était une véritable maison abandonnée.

Image

Image

– Celle qui avait le contrôle depuis le début était Ellie Brass.

– Apparitions brèves de Henry entrain d’analyser. Beaucoup d’analyses menèrent à une voie sans issue : un individu de sexe indéterminé !

– D.B Russell déchiffrait les meurtres qui se déroulaient sous ses yeux. C’est lui qui trouvera le secret des frères Thébaine « Barb…thee…thorns » gravé sous la peau d’un des cadavres.

Image

– Le 13×01 on avait Ecklie à l’hôpital. Dans le 14×01 c’est sa fille. C’est une tradition familiale ou quoi ? N’empêche, ils ont la peau dure à CSI. Morgan ne mourra pas, surtout avec le contrat que l’actrice avait signé….lol

Image

On touche le fond de la noirceur avec cet épisode obscur et tragique. Le scénario était génial. Cette deuxième partie est mieux que la première partie car elle comporte plus de déchiffrage, c’est là que le masque tombe.  Les personnages toujours au top, ils ont été tous chamboulés. Chacun a eu sa claque ! L’éclairage, le choix des endroits, bref vous voyez le tableau. Ce fut un épisode très intéressant et très intense que j’ai beaucoup adoré. C’est dans la noirceur la plus totale que se révèle la poésie de la beauté…Bravo aux acteurs, aux scénaristes, je ne me remets toujours pas d’un épisode pareil. Ils ont commencé fort ! Je pense que je vais regarder cet épisode à multiples reprises ! J’adore j’adore j’adoooooooooore !!!!!!!!!! Ils sont malades !

Pour les fans de TF1, je crois qu’avec un peu de chance vous verrez cet épisode en 2015…à moins que vous envisagiez le net ! Rock yeah ! À bientôt pour le bilan de la saison 13 de CSI !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,