RSS

CSI: captures et photos BTS de la saison 14

Bientôt s’achèvera la saison 14 le 7 Mai 2014 pour de bon avec la diffusion du dernier épisode 14×22. Je vous offre quelques captures BTS de la saison 14, sans parler des photos envoyées sur Twitter ! Quelle saison ! Merci à tous, producteurs, scénaristes et acteurs. Chapeau à l’équipe technique ! C’est parti pour un petit cocktail BTS !!

CSICAP1

CSI CAP2

CSICAP3

CSICAP4

CSICAP5

CSICAP6

CSICAP7

CSICAP8

CSICAP9

CSICAP10

CSICAP11

CSICAP12CSI14X04RESTO1384007_565481893517804_636052734_n

CSICAP13

CSICAP14

CSICAP15

CSICAP16

CSICAP17

CSICAP18

CSICAP19

CSICAP20

CSICAP21

CSICAP22

CSICAP23

CSICAP24

CSICAP25

CSICAP26

CSICAP27

CSICAP28

CSICAP29

CSICAP30

CSICAP31

CSICAP32

CSICAP33

CSICAP34

CSICAP35

CSICAP36

CSI 300 14X52

CSICONGRATULATIONS300BWvPO-6CcAANlYE.jpg-large

CSI 300 14X53

triocsi

CSITWITTER2CBStumblr_mu0aniQKPU1rzsdt3o1_1280

CSI300WRITERSERICELISABETHBONES

CSICAP9délirecsis14

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×17 – Le 9ème cercle

?????????????????????????????

Le 14×17 « Long road home » est un superbe épisode où se mêlent musique et tragédie. Par rapport au 14×16 (épisode très cérébral), place aux émotions et surtout à un magnifique scénario qui me pousse à donner un 10/10 tellement la prestation des acteurs était bonne. On note le retour de Brass dans cet épisode centré sur ledit personnage, après une lourde absence qui a duré 2 épisodes de suite (le 14×15 et le 14×16). On note la disparition de Crawford, qui laisse place à l’arc final de la saison 14 : celui de Brass ! (demain, la CBS diffusera le dernier épisode 22 de la saison 14 et il y’aura encore une tragédie, mais je vous en parlerai dès que j’aurai fini avec les analyses des épisodes restants).

Après une longue pause, me voilà donc de retour pour le 14×17. Parlons-en déjà ! L’épisode commence par un concert de rock magnifique (you rock, CSI ! lol) ce qui souligne l’importance de la musique dans CSI encore une fois.

?????????????????????????????

On passe directement du spectacle joyeux d’une foule déchaînée à une voiture abandonnée dans un calme plat avec le cadavre d’une jeune blonde fêtarde à l’intérieur. Sara et D.B furent les premiers sur les lieux du crime, une voiture de luxe avec 24 places (ne me demandez pas pourquoi ils ont choisi ce chiffre, mais j’ai l’impression qu’on vise quelqu’un). Sara et D.B Russell remarquèrent le cadavre ensanglanté qui n’a pourtant pas laissé une mare de sang dans la voiture : la scène de crime était ailleurs. D.B se focalise sur la voiture : Zeppelin a fait couler une limousine dans la piscine d’un hôtel, mais non c’était The Who. J’aime beaucoup le clin d’œil scénaristique à The Who, un groupe dont certaines de ses chansons ont été utilisées dans CSI, CSI : Miami et CSI : NY et particulièrement les génériques des 3 séries. Dans la série mère CSI, c’est donc un long hommage à The Who, du rock et du sang à la CSI.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

La limousine a été volée par un groupe de rockeurs. L’épisode a été diffusé un certain 12/3, je ne sais pas mais je vois un 15 ! inutile de déchiffrer hein, lol. Nick interrogea le chauffeur de la limousine volée et c’est là qu’il apprend que non seulement il y’avait deux filles dans la voiture mais que l’une d’elles s’appelait Tangerine (9 est le nombre des lettres composant ce prénom bizarre, j’ai beaucoup réfléchi au sens du 9, et je me suis rappelé le 14×01 et les 9 cercles de l’enfer de Dante !) et que l’autre – la victime – s’appelait Marcy (5 lettres). Si je calcule bien : 9+5 = 14. Le choix du prénom Marcy m’a rappelé celui du 14×05 Darcy (et encore : surprise ! M = 13ème lettre+D=4ème lettre=17 : on est au 17ème épisode). Dans un moment donné, le souvenir de Morgan et d’Ellie vous sautera à la tête si vous ferez le parallèle petit à petit entre elles et ces deux filles.

?????????????????????????????

Morgan et Greg passèrent la limousine au peigne fin qui avait été témoin du sexe, drogue et du rock‘in roll. Dans tout ce bazar, Morgan réussit à dénicher un précieux papier : il s’agissait de la liste de ce que les rockeurs ont demandé. Si j’examine à mon tour le papier, je remarque que « The Artist » a été souligné 3 fois et que ce mot est composé lui aussi de 9 lettres, tout comme Tangerine !

Encore mieux, on remarque aisément que la phrase soulignée « The fame experience » se compose de 17 lettres, c’est la 2ème fois que je note la présence du chiffre 17 dans ce 17ème épisode de CSI.

?????????????????????????????

La liste était intéressante, tout commence par le bassiste qui demande une douzaine de bouteille de vin rouge nommé Chester (7 lettres, je rêve ou il y’a une overdose des chiffres 7 et 17 dans cet épisode ?). Greg trouva le collier de Tangerine, alors que Morgan trouva une boule verte de chewing-gum…

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Continuons la liste : le batteur demandait 3 pots de saucisses viennoises, et le guitariste demandait un bol de chewing-gum bio vert. (12+3+1=16=6+1=7) S’il y’a quelque chose qui m’a interpellé, c’était la couleur verte des chewing-gums qui m’avait rappelé la couleur verte de la salle de bain dans laquelle Hodges avait perdu la tête. C’était, comme par hasard, l’épisode n°9…

Selon le doc, la victime s’appelait Marcy Cody (9 lettres encore !!) observez cette malice scénaristique qui se réfère encore d’une manière sous-jacente à des chiffres bibliques : le 13 (M de Marcy) et le 3 (C de Cody), la victime aurait-elle eu un passé moins angélique que son air sur la table d’autopsie ? Selon le doc, elle était une prostituée ayant un casier. Elle avait sur la poitrine l’autographe d’un rockeur. Finn et le doc arrivèrent à voir un G qui entame le « désastre » de l’autographe. Bon, vous allez me dire « ok on a compris ce que tu veux dire, le G est la 7ème lettre » pas uniquement ! c’est tout le symbole de la saison 14, il est toujours là depuis le début du 14×01 et il fut plus net dans le 14×05, un épisode qui reflète non seulement la saison 14 mais aussi toute la série !

?????????????????????????????

L’autographe est comme l’empreinte laissée par la saison 14 : un désastre, de la folie, des meurtres et des dissections. Un vrai chaos où tout sombre !

Mon moment préféré fut celui entre Hodges et Finn. Cette dernière, incapable de déchiffrer la suite des mots, resta crispée. Hodges arriva et lui annonça que la substance retrouvée dans la voiture par Greg et Morgan s’appelait Plexiglas (9 lettres encore, P=16=6+1=7, 7+9=16=6+1=7 XD) utilisée comme médiator par un rockeur ayant la signature du groupe du rock « Kiss » J’aime beaucoup les moments entre Finn et Hodges, taquins et complices, ils donnent du piquant dans leurs propos et gestes. Et si les scénaristes les mettent ensemble ? Je serais partant même si je préfère toujours la relation ambiguë qu’a Hodges avec Morgan.

?????????????????????????????

Un vieux rockeur entre au poste de la police accompagné d’un policier plutôt en position de fan qu’autre chose. Le rockeur dévoile son identité au téléspectateur : il s’appelle Gene, voilà le mystère de l’autographe bizarre enfin résolu ! jolie musique de fond au passage, qui n’aime pas le rock ? LOL.

La rock star vénérée subira un interrogatoire dirigé seulement par Brass, ça fait plaisir de le revoir, même si cet épisode figure parmi les 6 derniers épisodes de Brass dans toute la série. Au fait, vous pouvez trouver une explication du chiffre 6 dans le 14×01…

Gene expliqua très clairement la situation : son groupe Kiss n’a pas donné un concert la nuit du meurtre, et la limousine faisait partie de « the fame experience » alias l’expérience célébrité où des amateurs dépensaient beaucoup d’argent  afin de vivre un moment de célébrité imaginaire. Brass n’en revenait pas et demanda les noms de ces amateurs à Gene. Ce dernier lui donna les noms avec une description minutieuse, mais Brass garda des soupçons face à cette collaboration. J’ai adoré le « kiss my ass » du rockeur face à Brass qui, pour la première fois, n’a pas eu le dernier mot !

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Sara et Nick se rendirent sur le plateau « The fame experience » et j’ai aimé la divergence des avis entre Sara et Nick. Pour Sara, c’est triste de vivre dans des illusions, alors que pour Nick c’est l’occasion de réaliser son rêve. On découvre Nick fan de rock depuis sa jeunesse. Au début, j’ai trouvé bizarre d’imaginer Nick rockeur et de ne pas avoir cité Greg qui était un fan fou de tous les types du rock dans les 4 premières saisons de CSI, mais m’être rappelé le rôle de Greg dans le 14×16 je me suis dit que c’était plutôt cool d’en savoir plus sur Nick et sa jeunesse.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Nick et Sara feront la connaissance de Kirch alias le chat (il y’ a un 9 lié au chat, vous l’avez deviné ?), le gérant des lieux. Le chat donna toutes les infos à propos des 3 rockeurs suspectés d’avoir tué Marcy. J’aime beaucoup cette satire des programmes télé à propos de la danse, de la musique etc qui ne font que bercer beaucoup d’illusions.

?????????????????????????????

Nick et Sara passèrent la scène au peigne fin, photos et luminol à gogo ! On trouva un couteau digne d’une arme du crime. Première surprise : la scène du crime était une boucherie où il y’avait trop de sang et deux emplacements qu’un seul. Tangerine a été peut-être tuée. Deuxième surprise : il y’avait un grand cercle ensanglanté apparu grâce au luminol sur la scène d’une manière étrange. Bizarrement, quand je l’ai vu pour la première fois, j’ai pensé aux 9 cercles de l’enfer : les deux derniers symbolisaient Morgan et Ellie. Rappelez-vous du 14×01, la boussole de toute la saison 14 : Morgan a failli être tuée. Il ne reste qu’un seul cercle duquel on n’a jamais parlé et qui apparaît de plus en plus, jusqu’à cette forme sur la scène du crime. Déduction : c’est Ellie Brass qui est visée tout le temps dans chaque épisode. C’est un peu inquiétant de voir son cercle sur une scène de crime, va-t-elle subir quelque chose à la fin de la saison 14 ? C’est tout sauf anodin. C’est très symbolique, je trouve.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Brass interrogea un des 3 rockeurs, Arnold Borkowski (tient, 15 lettres ! salut saison 15 !) le guitariste amateur mâcheur du chewing-gum extraterrestre, rappelez-vous la liste du groupe « The Artist » ! Brass ne voyait pas en lui un rockeur, c’est là que l’amateur expliqua qu’il travaillait comme comptable le jour et comme guitariste la nuit. Il dévoila que c’était Lex Young, le batteur et chanteur, qui avait tenté de reformer un vieux groupe de rock grâce à the fame experience. Ainsi, ils étaient copains tous les 3 depuis leur jeunesse…Pourtant, ça doit être l’un d’eux qui avait assassiné Marcy.

De son côté, Finn interrogea Ed qui avait l’air stupide, mais ne trouva pas grand-chose dans ses récits qui l’incriminait. Il parla de Lex et c’est face à Brass qu’Arnold dissimulait péniblement sa jalousie. Lex piquait tout, même leurs copines.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Greg et D.B firent une mise au point, mais beaucoup de questions demeurent sans réponse, comme le cercle ensanglanté bizarre. Soudain, ils entendirent un bruit dans le garage: c’était Nick qui donnait des coups frénétiques sur la batterie couverte par de la peinture verte en guise de sang. Cela a laissé un cercle vert ressemblant exactement à celui trouvé sur la scène de crime. Nick expliqua qu’il avait trouvé cette idée grâce à un documentaire sur les Who (l’hommage à la musique continue !!) où Keith Moon (9 lettres ? j’hallucine !! ça a vraiment un rapport avec les 9 cercles de l’enfer !) tapait sur la batterie de laquelle jaillissait des gouttes d’eau. Merci The Who d’avoir versé de l’eau sur la batterie sinon Nick n’aurait jamais trouvé la solution ! c’est vrai que d’un autre côté, taper sur une batterie scintillante c’est tout un spectacle artistique. Hommage à the Who, au rock, à la musique et à l’art en général dans cet épisode 14×17.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

La photo de la scène de crime est remplie de 7 ! mais ce n’est pas ça l’important : la priorité était de retrouver la batterie ensanglantée non loin de la scène du crime n°1 à savoir le bus-limousine. On envoya donc Morgan et Greg fouiner dans les poubelles dans les petites ruelles. Les deux trouvèrent la batterie ensanglantée enfermée dans une caisse noire avec le cadavre du batteur, Lex Young.

Selon les légistes, Young avait été poignardé à 8 reprises, un vrai acharnement enragé. Son sang couvrait la batterie. David et le doc fouillèrent le portefeuille et y trouvèrent un portable contenant des photos de Lex Young avec une mystérieuse fille portant un collier sur lequel était écrit Tangerine, mais qui était-elle ? Et quel était son lien avec Young ?

?????????????????????????????

David et le doc continuèrent leurs découvertes en trouvant des morceaux de papier ayant le titre « Long road home ». La dédicace était pour Tangerine…

Afin de remonter la piste jusqu’à cette Tangerine, Finn releva une empreinte du papier déchiré qui l’a conduit directement à une certaine Angela Glenn. Aux yeux de D.B, Finn et Morgan, Glenn alias Tangerine était la suspecte idéale avec un casier pareil que le sien.

?????????????????????????????

Le trio fit le point : selon les photos du portable de Young, (Y=25=2+5=7 +g=7=14) il aurait rencontré Angela Glenn (A+a=2, G=7+2=9, n=14) il y’a 6 jours (chiffre 6 se répète !!). Une transaction par chèque a vidé le compte personnel de Young, on a des chiffres à gogo ! notons la présence d’un joli grand 9 présent ! le chèque a été déposé par un certain Alex Gradenko (A=1, x=24=2+4=6 + 1= 7, G=7, o=16=1+6=7. Un triple 7 déjà remarqué sur la photo de la scène du crime, et on tombe sur un 14 si on additionne la première et la dernière lettre du nom. On peut aussi se retrouver devant un 15 si on additionne la première lettre du prénom au chiffre 14, tout ça pour dire que ce personnage est la clef !). L’échange des mails remontait entre les deux à 4 jours (4 jours= 96 heures= 9+6=15 LOOOL) un message digne d’une arnaque. On découvrit que Gradenko n’était que le chat, alias Marty Kirch..

?????????????????????????????

Démasqué, Brass écouta le chat expliquant ses arnaques grâce à une fausse identité, il vendait des rêves : Alexander Gradenko (17 lettres, une vraie histoire de chat dans CSI !!). Le chat assuma ses escroqueries mais il rejeta les accusations de meurtre. Petite surprise : la prostituée Marcy était comme une fille pour lui et c’est Lex Young qui avait engagé cette Tangerine. Le vieux chat (je préfère l’appeler ainsi lol) regarda malicieusement Brass et lui donna un conseil : il fallait se concentrer sur Tangerine, et non sur lui. Pourtant, le chat fut arrêté pour arnaque par Brass.

?????????????????????????????

Brass tourna en rond devant D.B, quand Gene Simmons débarqua. D.B, ne connaissant pas la rock star et son émission, paraissait bizarre et hilarant en répondant à la rock star qu’il préférait les chaînes de découverte. Gene répliqua : « la nature, c’est cool » LOL.

Gene avait apporté un soutien-gorge rose pour l’ADN et la plus grande surprise était qu’il avait laissé Tangerine dans sa limousine devant le post de police. Un véritable bonhomme bizarre…

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Face à Tangerine, Brass étala les photos des victimes alors que D.B lui annonçait qu’elle était la fille de Lex Young qui l’avait engagé pour une semaine (7 jours) mais Tangerine était déjà au courant. Ayant grandi dans des foyers d’accueil, Tangerine avait perdu sa mère et n’avait jamais connu son père, jusqu’à ce que ce dernier finit par la trouver et tenta de s’excuser avec une chanson écrite sur un bout de papier, mais elle le repoussa en déchirant le papier. Un père qui revenait après tant d’absence c’était inimaginable, elle avait rêvé d’un père. Brass fut touché et ne prononça plus un seul mot, lui qui avait passé sa vie à être un flic qu’un père pour sa fille, Ellie. Cette dernière lui avait toujours reproché son absence et ne cacha pas sa haine envers lui en devenant son ennemie en choisissant d’être une prostituée criminelle. D.B garda le silence à son tour, ça en dit long.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Lex Young avait chanté une chanson (le titre de cet épisode) à sa fille, ensuite elle quitta le studio le laissant avec Marcy, les deux vivants. Elle informa Brass et D.B qu’un vocaliste allait venir.

Vint le tour de Hodges qui fait tout au labo, prenant la place d’Archie en analysant l’audio de la chanson enregistrée donnée par le chat. Greg apprit de Hodges que la partie la plus importante se trouvait à la minute 3:12 (3+1+2=6 ! un troisième 6 ici !). Il y’avait une voix de fond impossible à identifier, surtout qu’on s’est donné beaucoup de mal pour la supprimer. Greg privilégia l’analyse ADN du micro, et c’est Nick qui prélève et Hodges qui analyse !

?????????????????????????????

?????????????????????????????

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Nick interrogea cette fois le guitariste, le gars du chewing-gum vert. Ce qui prouvait qu’il était là au moment du meurtre, c’était non seulement son ADN laissé sur le micro, mais les particules spéciales du chewing-gum incrustées dans le micro. Nick continua sur un ton inquiétant, le chewing-gum à la main, le comparant à un corps en décomposition, avant de le mâcher froidement face au guitariste assassin. En regardant cette séquence, j’ai eu l’impression que Nick parlait presque comme un cannibale ! Il est fou, il a mâché le chewing-gum (pourvu qu’il ne perde pas la tête un de ces jours !).

?????????????????????????????

?????????????????????????????

C’est tout un symbole qu’un ex-rockeur arrête un ex-rockeur. Le guitariste détestait chanter parmi les voix de fond, alors il tua le batteur ensuite la prostituée Marcy qui était là au mauvais endroit au mauvais moment.

La dernière séquence de l’épisode fut la plus émotionnelle et la plus touchante entre Brass et Tangerine. Brass demanda à Tangerine de se retirer de la vie dans les rues « car ça ne finit pas bien ». Tangerine lui répondit qu’il ne la connaissait pas, mais Brass confirma ce qu’il disait en regrettant ce qu’il avait fait de sa vie, en privilégiant son travail de flic à son rôle de père. Brass parlait à Tangerine alias Angela comme un père parlant à sa fille, il voyait en elle Ellie Brass, on sent qu’il se culpabilise pour son choix qui avait détruit toute sa vie. Cette confidence faite à Tangerine est très sérieuse, car on sent que Brass accordait toujours de l’attention à Ellie sa fille malgré tout ce qu’elle a fait.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Ce dialogue sonne comme si Brass s’apprêtait à tirer sa révérence, mais on ne sait pas quand. Brass donna sa carte à Angela accompagnée d’un CD intitulé « Long road home » dans lequel était enregistrée la chanson dédiée du père Lex Young à sa fille Angela, une heure avant de mourir. La thématique de la paternité était brillamment traitée par les scénaristes, un épisode finissant par deux sourires, celui de Brass et celui d’Angela. J’aime beaucoup la note finale de ce 14×17. Un épisode que je vous conseille vivement de regarder ! merci de votre lecture et merci CSI, vu que demain sera la dernière de la saison 14 ! Bravo à Paul.

?????????????????????????????

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vidéo

FreakyLinks: Episode 13 "The Final Word"

Voici le dernier épisode de la série FreakyLinks "The Final Word" alias "Le mot de la fin", merci les freaks d’avoir regardé cette belle série, merci aussi de vos commentaires et de vos partages de ce dernier épisode! (mais non, je n’ai pas choisi le 13 Avril pour ce 13ème épisode^^ XD)
Voici la toute dernière playlist, enjoy… :-D ;-)

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 13, 2014 dans FreakyLinks, Science-Fiction

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×16 – échec et mat

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Voici donc ma review à propos du 14×16 « Killer Moves », un épisode plutôt bon et intéressant, centré sur Greg. Pour ma part, je lui attribue la sympathique note de 8/10 ! sinon, c’est un épisode qui mérite d’être regardé. Je vais essayer de ne pas écrire un long pavé puisque la review du 14×17 est à faire directement après celle-ci !

Dès les premières secondes de l’épisode, on se rend compte de l’absence de Brass et la présence de Crawford, pour la deuxième fois. Comme par hasard, la disparition bizarre du personnage de Brass était nette après les 14 premiers épisodes de la saison 14. Un message sous-entendu aux fans (la fin de ce personnage est dans cette saison !) mais il fallait l’annonce officielle pour que ce soit un électrochoc. Autre chose : qu’on le remarque ou pas, c’est toute la saison 14 qui tourne autour de Brass, l’un des deux plus anciens piliers de la série CSI (Brass et Nick présents comme étant des personnages principaux depuis le pilote).

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Revenons à nos moutons : le 14×16 qui commence par un soupçon d’humour noir entre les CSI devant un cadavre, tient lol, ça change ! Gros plan sur les visages de David le légiste à côté de Crawford, qui nommèrent 3 titres de chansons rock’n roll, chantées par le king Elvis Presley.  La victime était déguisée en Elvis, ce qui intéressa Sara et Greg qui venaient de rejoindre Crawford et David. La victime était un artiste qui rendait hommage à Elvis, tué avec de multiples blessures à la tête. Sara remarqua que la place du cadavre devant le casino n’était pas la véritable scène du crime, et qu’il y’avait des gouttes de sang parsemant le trottoir. Sara et Greg suivirent les gouttes de sang, la caméra filma un certain « C 1200 » avant que Greg et Sara ne tombent sur un oiseau au plumage noir poignardé bizarrement « c’est un freux » expliqua Sara, alors que Greg avait l’air d’avoir tout compris : un roi, un freux…ça sent le jeu des échecs !

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Bon, je ne vais pas étaler ce que je pense à propos de cette enquête…c’est vrai qu’on est allé loin avec les échecs. Un message peut-être y est caché !

Après le générique, retour au freux, à Sara et à Greg pour une explication de sa déduction farfelue : le freux était poignardé devant un certain « D 1400 » le king était dans le C1, alors que le freux était dans la case D1. Greg se déplaça non loin d’un certain « 300 » on n’oubliera pas quelle était la signification d’un tel chiffre…

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Je me passe de l’explication de Greg à propos des échecs (même Sara ça commence à la gonfler), le petit génie influença cependant Sara qui remarqua qu’il y’avait écrit en petits caractères « Memphis or bust ». Sara interrogea Greg « Graceland est à Memphis, non ? » tient, en additionnant les lettres de Graceland et de Memphis, on tombe sur le chiffre 16 ! bref, ladite voiture était la scène du crime. Sur place, Greg tomba sur un démonte-pneu ensanglanté, digne d’être l’arme du crime. Trop fort le Greg.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Après le passage souriant du doc avec Finn, c’est Hodges qui remet une couche concernant les échecs, puisqu’il avait découvert une variété de mousse rare grâce à laquelle il avait cerné un casino (le mediterranean) qui l’utilisait et qui accueillait un championnat des échecs. Au passage, la dernière fois que j’ai vu Russell s’occupant ainsi de ses champignons remontait à l’épisode 13×12. Ils ont survécu tout ce temps, whoah…Il faut les montrer plus souvent, comme le cochon irradié de Grissom ! bon, je m’éloigne de l’épisode lol.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Greg et Nick se rendent au casino, en plein tournoi d’échecs. Pour Nick, les échecs n’étaient qu’un jeu « de plateau », ce n’était pas un vrai jeu pour lui. Alors que face à l’ennui de Nick, c’est un Greg fanatique des échecs, admiratif et tenta de convaincre Nick comme il l’avait fait avec Sara, sauf que Nick s’en foutait royalement et se focalisa sur l’affaire. OUF au moins on a quelqu’un qui avait gardé la tête sur les épaules ! c’est cool de constater que les goûts diffèrent. Nick posa quelques questions à la directrice du tournoi.

Greg tomba sur une vieille connaissance : il avait joué contre lui et il lui avait des tas de choses à propos des échecs. Max en voulait à Greg d’avoir « tourné le dos aux échecs ».

????????????????????????????????????????????????????????????????????

D.B jouait seul aux échecs dans son bureau, et donna une explication à propos du fait de tuer grâce aux échecs (je me suis mis aux échecs !) Sara déduit qu’il y’a d’autres victimes s’il fallait suivre l’ordre du jeu expliqué par D.B. Sara fit découvrir par la suite à Morgan qu’il y’a eu dans le passé 6 meurtres dans 6 villes (ces échecs sont diaboliques !), le king n’était que la 7ème victime. Greg, Sara et D.B conclurent que chacun meurt à chaque mouvement des échecs, c’est trop tiré par les cheveux !

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Greg rencontra à nouveau Max et lui montra une liste de mouvements, 6 au total (les emplacements des cadavres). Max s’exclama : il s’agissait des mouvements d’un tournoi qui s’est passé il y’a 16 ans. Plus fort encore: si on additionne les chiffres, on trouvera 14. Mais si on additionne les lettres (lettre D=4 par exemple) on tombera sur 22, si ce n’est pas une coïncidence!! Ce qui est intéressant dans cet épisode c’est les deux côtés opposés, le yin et le yang, le blanc et le noir, c’est très symbolique et a plusieurs interprétations plus qu’un simple jeu d’échec.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Le gagnant de 98, Karl Schrute, rencontra Greg. Schrute parla de sa victoire, raconta que son adversaire Parker avait disparu comme un fantôme et qu’il avait reçu un fou. Hodges l’analysa et expliqua à D.B que le fou a été fabriqué en papier mâché, un mélange d’eau, de savon et de papier-toilette. Le calcaire dans l’eau était la caractéristique d’une prison nommée « Ely », bizarre comme coïncidence : Ely = Ellie (Brass). J’ai l’impression que non seulement tout l’épisode est une partie d’échec, mais que c’est le cas pour la saison 14.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

On arriva finalement à arrêter le gars, le même qui avait joué et échoué face à Max et Greg. Le suspect répéta le chiffre 5 d’une manière nette, quel est le message ?

Un nouveau meurtre vint s’ajouter à tout cela, Greg protesta : il fallait que ce soit un mouvement de 98 et non un nouveau mouvement A4 qui changea le jeu. Le mort était poignardé par une épée qui le cloua dans le siège de sa voiture. Dans le coffre, on découvrit tout l’univers des chevaliers de la table ronde. Surprise : les empreintes relevées étaient celles de Troy Parker, le fantôme du passé. Serait-il entrain de faire un jeu macabre pour oublier sa défaite il y’a 16 ans ? D.B annonça à Finn qu’ils étaient désormais les adversaires du tueur. A peine commence t-on à suspecter Parker que la directrice du tournoi des échecs arrive avec une nouvelle pièce d’échec : un chevalier, une pièce créée de la même manière que le fou et laissée à l’accueil pour Schrute. Ce dernier avait disparu selon elle.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Selon Max, c’est le coup A4 du cavalier qu’aurait dû faire Parker et non le fou en E3, devant Greg, Max fit le profil du tueur-joueur qui n’était certainement pas Parker.

Quant à Nick et Crawford, ils font une découverte dans l’appartement fou de Parker : le cadavre du gars suspecté au début était dans la baignoire ensanglantée de Parker. Selon Greg, le gars n’était qu’un pion pour être sacrifié afin de piquer le roi, ici c’est Schrute qui est le roi des échecs. Il a été enlevé par Parker, déduit Greg.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Comme d’habitude, jamais d’hypothèses sans indices concrets dans CSI. Morgan s’appliqua à reconstruire une empreinte quand Hodges arriva : les fioles présentes dans l’appartement de Parker provenaient d’ailleurs pour soigner le dernier stade de la folie vasculaire, en gros cela n’avait aucun lien avec ce qu’on avait trouvé dans les cadavres, mais cela innocentait totalement Parker. Max avait raison en fin de compte ! Morgan le confirma. J’aime beaucoup ce moment entre ce duo !

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Le chiffre 16 qui se répète étrangement 4 fois (16 lettres, 16 ans, 32 pièces d’échec=16+16), le chiffre 5, le rouge, le noir et le blanc, un jeu macabre, folie, le chiffre diabolique 6 qui se répète, beaucoup d’indices qui lient cet épisode à plusieurs thématiques présentes dans la saison 14.

Bref, on arrêta Max et bien qu’on lui pose plusieurs questions, il était innocent. Greg resta dehors, derrière la vitre (la thématique du moi) mais il écouta ce que Max lui disait à travers la vitre. C’était la reine, le véritable tueur et la tête pensante. Greg et les autres purent sauver Schrute et Parker, les rois du jeu, encercler la reine qui n’était que la directrice du tournoi face à qui Greg se retrouva, face à face. Elle avait tué le pion qui avait tué pour elle. Pour elle, les hommes sont faibles et elle était meilleure que son père et ses frères réunis aux échecs. Elle tuait son père à chaque fois qu’elle commettait un crime (les effets techniques dans le flash back m’ont rappelé étrangement un certain côté technique du 14×05, d’ailleurs est-ce par hasard qu’il y’avait un 300 au début ?) pour prouver sa supériorité et son intelligence. Schrute et Parker étaient comme son père, considérant le jeu des échecs masculin. « Quelle est la pièce la plus puissante sur l’échiquier ? » demanda la meurtrière à Greg qui répondit « la reine ».

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Echec et mat…Encore une fois de plus la thématique père-fille qui revient au galop dans cet épisode pour rejoindre le fil rouge de la saison 14, celui de la paternité. Cela rappelle étrangement Brass et sa fille Ellie…Rien n’est un pur hasard ! En tout cas, j’ai su que la femme était la meurtrière dès le début car je me suis concentré sur ses injections aux victimes et non sur les échecs.

Fin de l’enquête avec les retrouvailles entre Max et Parker, alors que Greg regardait ce passé-présent bizarre. La fin était avec Greg et Sara, Greg expliqua la raison de son arrêt des échecs, un jeu qui à son goût demandait beaucoup de sacrifices et devenait une obsession comme le boulot d’un CSI. En hommage aux échecs, Sara et Greg se rendirent dans le bureau de Russell pour jouer aux échecs, juste pour le fun. Et encore une fois, j’ai eu le même sentiment bizarre du déjà-vu lorsque Greg et Sara s’éloignèrent (rappelez-vous du 14×05 !). Jolie complicité !

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

J’espère que ce n’était pas long, et je passe à l’analyse du 14×17 ! bonne lecture à tous.

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Interview de Carol Mendelsohn à propos de CSI

Voici  une interview de Carol Mendelsohn qui a été honorée à Chicago aujourd’hui lors du ‘Film Festival’ Television Award’ pour son parcours dans CSI ! Celle-ci parle de CSI, de son expérience dans la série mais aussi ce qu’elle aimerait voir dans le tout dernier épisode de la série !

Q- Lorsque que CSI est sorti 15 ans plus tôt, imaginiez vous un tel succès et une telle longévité ? Et aussi deux spin-off se déroulant à New York et Miami ?

C.M – Qui aurait pu le deviner ? La seule chose que je savais c’est que j’aimais cette série. C’était un univers tout nouveau. Et nous avions William Petersen et Marg Helgenberger ainsi qu’une équipe d’acteurs brillants.

Q- Comment expliquez- vous que le public ait eu le déclic avec cette série ?

C.M- Le courant est passé, ce qui est très rare, mais c’est arrivé avec CSI. Je ne pense pas que l’on peut conter avoir du succès lorsque l’on écrit un pilot pour lancer une nouvelle série, mais cette fois-ci le succès était présent. Les bonnes personnes se sont rassemblées au bon moment.

Q- Avez-vous gardé contact avec William Petersen ?

C.M- Oui, nous avons gardé contact. Et lors du tournage du Season Final de la saison actuelle, que nous avons terminée la semaine dernière, il est venu sur les plateaux de tournage pour faire quelques photos avec Ted Danson. J’avais les larmes aux yeux. Notre ‘CSI d’origine’ avec notre ‘Nouveau CSI’.

Q- Beaucoup de bon travail a été fait à la télé jusqu’à aujourd’hui. Pourquoi pensez vous que la télé est devenue de meilleure qualité ?

C.M- C’est un nouvel âge d’or de la télévision. Premièrement nous ne sommes plus dans l’ombre du cinéma. Je veux dire, en revenant en arrière, au temps où CSI a été lancé, je dois dire que CSI a changé le monde télévisuel. Le visuel de notre série était remarquable, c’était comme si l’on sortait un nouveau film chaque semaine. Jerry Bruckheimer disait que l’on devait faire des ‘long métrages télévisuels’, c’est exactement ce que nous avons fait et ce que nous continuons de faire.

De même les technologies en médecine légale ont évoluées tout comme nos écrans de télévisions, avec l’arrivée des home-cinemas  Maintenant les gens peuvent voir à quel point la réalisation de ces shows est bien faite.

De plus, il n’y a pas seulement le travail des acteurs mis en avant, mais aussi celui des réalisateurs et des scénaristes.

Q- La médecine légale est très technique. Quel a été le plus grand défit en présentant ceci au public ?

C.M- Quand je repense à la première saison, lorsque nous essayions d’écrire des épisodes sur la science tout en essayant de rester précis, c’était vraiment un sacré défit à relever. Nous devions expliquer au public ce qu’il ne connaissait pas, mais nous devions aussi le divertir ! C’était vraiment difficile à faire. Beaucoup de gens disent que CSI n’est que centré sur la science mais absolument pas sur les personnages. Mais quand vous regardez à nouveau la première saison, vous pourrez voir qu’on avait un grand panel de personnages, nous avons à la fois mélangé la science aux personnages. Et nous le faisons encore aujourd’hui.

Q- Quelle chose aimeriez-vous voir arriver dans le dernier épisode de la série, lorsque ce moment arrivera ?

C.M- Pour un vrai final, j’aimerai que tous les superviseurs reviennent. Plusieurs viennent d’ailleurs de Chicago, dont William Petersen et Gary Sinise. Oui, j’aimerai beaucoup faire revenir tout le monde pour rendre un dernier hommage à toutes les générations ‘CSI’. Ça serait génial !

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Interview: Wallace Langham (Les Experts) : « Nous avons supplié Marg Helgenberger de rester »

Image

Cet article de toutelatélé a été publié en Mai 2013, vous remarquerez d’ailleurs certaines évolutions dans la saison 14 où des événements inattendus ont eu lieu et des personnages très connus étaient réapparus. Sinon, j’ai trouvé cette interview de Wallace Langham (alias David Hodges)  assez intéressante, bonne lecture !

Depuis 2003, Wallace Langham incarne David Hodges dans Les Experts. En 2012, l’acteur de 48 ans était de passage à Paris, alors qu’il venait de terminer le tournage de Hitchcock (« Trois jours fantastiques »). Toutelatélé l’a rencontré pour évoquer la série policière à succès, son personnage et l’arrivée de Ted Danson…

Claire Varin : Les Experts : Miami a été annulée. Pensez-vous que Les Experts reste la meilleure série de la franchise ?

Wallace Langham : Les Experts Las Vegas, Miami et Manhattan ont leurs univers propres. On ne se connait pas. Ces séries coutent beaucoup d’argent et chaque année, le risque d’une annulation se fait sentir. J’ai le sentiment que notre série est encore assez bonne pour continuer. Nos producteurs, nos acteurs et notre équipe de techniciens se sentent toujours très impliqués. La série gagne en qualité. Il y a toujours la science et les mystères, mais dans cette saison 12, on en apprend un peu plus sur les personnages et leurs vies privées. Je crois que c’est une bonne idée de donner l’opportunité au public d’en savoir plus. Et moi, je suis heureux de vieillir avec la série (rire).

Pensez-vous que ces développements des personnages étaient nécessaires ?

Notre productrice exécutive Carol Mendelsohn a une vision pour la série. Chaque année, elle se bat pour que des questions soient soulevées concernant nos personnages. La saison 11 a eu beaucoup de retournements de situations autour du personnage de Laurence Fishburne. Les histoires étaient très dynamiques et sombres. La saison 12 introduit de nouveaux personnages et c’était important de pouvoir les connaître un peu plus. Après douze ans d’existence, il était nécessaire que la série change d’angle et montre comment toutes ces enquêtes – tous ces évènements – influencent le caractère des personnages.

« J’ai demandé à ce que mon personnage soit désagréable »

Que pouvez-vous dire de l’évolution de votre personnage, David Hodges ?

Hodges n’est pas très sympathique. Personne ne l’aime. C’est un genre d’anti-héros. Au début, sa présence se résumait à « Puis-je avoir les preuves ? OK, merci. Au revoir  ». C’était assez ennuyeux. Alors j’ai demandé à ce que le personnage soit désagréable, mais très bon dans son travail. Il y a des gens comme ça, qui sont doués dans leur boulot, mais mauvais dans les relations humaines. C’est comme cela que j’ai voulu Hodges. Puis au fil des saisons, il devient plus sympathique avec les gens. Mais je veille à ce qu’il ne devienne pas trop sensible. Il ne sait pas comment être amoureux. C’est un scientifique qui ne connait que la science. En cela, sa relation avec Wendy est intéressante. Il rate sa chance d’être heureux avec une très belle femme.

L’interprétez-vous comme un geek ?

C’est exactement ça. Hodges est un geek, qui secrètement aimerait être un héros. Il aimerait que les autres reconnaissent sa grande intelligence. Alors, il leur répète constamment qu’il est très intelligent (rire).

Hodges avait des interactions intéressantes avec Grissom (William Petersen). Qu’en est-il avec le personnage de Ted Danson, qui a rejoint le casting ?

La relation entre Hodges et D.B. Russell me rappelle un peu celle qu’il avait avec Grissom. Les scènes entre Grissom et Hodges étaient toujours étranges parce qu’ils avaient tous les deux l’esprit ailleurs. Ces deux personnages avaient une façon similaire de fonctionner. Un peu comme des joueurs d’échec, ils pensent déjà au coup d’après pour résoudre une enquête. Pour Hodges, être avec Grissom le rendait meilleur dans son travail. Avec le personnage de Ted Danson, c’est un peu pareil. D.B. Russell regarde le plateau d’échec dans son ensemble et pointe du doigt la bonne pièce à déplacer. Il est très étrange. C’est un très beau personnage.

Comment est-ce de jouer avec un acteur aussi renommé que Ted Danson et avec lequel vous partagez une expérience certaine de la comédie ?

C’est fantastique ! C’est très excitant, car effectivement, nous venons tous les deux de la comédie. Nous nous amusons beaucoup à mettre en valeur des éléments de comédie dans nos scènes ensemble.

La comédie vous manque-t-elle ?

Oui, beaucoup. S’il y a un personnage des Experts qui peut se permettre d’apporter un peu de comédie, c’est Hodges. Je suis donc très reconnaissant que ce soit moi l’interprète et que les producteurs me l’autorisent parce que je ne suis pas sûr que je pourrais aborder les choses aussi sérieusement tout le temps. Ce ne serait pas aussi intéressant pour moi.

Ne vous êtes-vous jamais lassé de ce personnage ?

Non, jamais. C’est un super job. Je fais partie d’un groupe réunissant de très bons acteurs, toujours très gentils les uns avec les autres. Tout le monde est attaché à faire le meilleur travail possible. Tant que je serai capable d’aller sur le plateau pour donner le meilleur et d’avoir d’aussi bonnes journées, je continuerai.

Quels sont vos rapports avec les scénaristes ?

Il est important pour la série que l’ambiance reste saine. Ils sont donc à l’écoute. S’il y a un problème ou si nous avons des suggestions à faire concernant nos personnages, ils veulent que nous leur en fassions part. Quelques fois, il peut m’arriver d’avoir des frustrations, uniquement parce que je ne comprends pas ce qu’ils veulent dire à propos mon personnage. Mais, dans ces cas-là, je vais immédiatement les voir et les malentendus se règlent très vite. C’est une vraie collaboration.

« Nous avons souvent supplié Marg Helgenberger de rester »

Vous avez écrit un épisode des Experts. Que pouvez-vous dire de cette expérience ?

J’ai coécrit un épisode de la saison 10 avec Liz Vassey. À l’époque, Naren Shankar, qui était producteur exécutif, nous a demandé de proposer des idées. Liz Vassey est une scénariste intelligente, qui travaille vite. C’était une expérience fantastique. J’aime le genre policier et j’apprécie que les scénaristes de cette série soient très attachés à la précision. Certes, on ne peut pas obtenir des résultats ADN en une journée, mais la manière dont on montre ce qu’il se passe dans un labo correspond à la réalité. Je continue de proposer des idées et j’aimerais réaliser un épisode. J’avais réalisé un épisode des Dessous de Veronica et j’aimerais beaucoup renouveler l’expérience. Il faut que je passe plus de temps derrière la caméra pour observer, car je ne suis pas encore prêt.

William Petersen est toujours producteur de la série. Est-il parfois présent sur le plateau ?

Il est toujours consultant, mais il ne vient pas sur le plateau ou alors simplement pour dire bonjour. Il est très occupé, il travaille sur d’autres projets. Il prépare une nouvelle série, To Appomattox, que j’ai hâte de voir. Mais, on se parle de temps en temps.

Comment avez-vous vécu le départ de Marg Helgenberger ?

C’était très triste. Nous savions que cela allait arriver. Depuis deux ou trois saisons, elle ne cachait pas sa volonté de quitter la série. Nous l’avons souvent supplié de rester. Et au début du tournage de la saison 12, elle nous a dit, je dois partir. Pour son départ, nous avons souhaité que ce soit un épisode émouvant et très personnel. Les scénaristes ont fait en sorte qu’elle puisse revenir si elle le souhaite. J’espère qu’elle reviendra.

 

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Plume 444

Halte avant de poursuivre notre fantastique périple d’analyse concernant CSI!

Image

 

Plume 444 c’est comme "coupez!" ou "stop!" ou "pause" si vous voulez…J’ai un emploi de temps sacrément serré, mais je tente de consacrer le minimum à CSI! ;-) Ceci dit, même si la télévision française arrêtera la diffusion des Experts, ce n’est pas le cas de la télévision belge qui continuera la diffusion des inédits de la saison 14 d’une manière plus calme et moins énervante!

Sinon c’est une occasion pour faire un petit bilan de mes vidéos les plus regardées! FreakyLinks gagne chaque jour des téléspectateurs alors qu’il y’a eu un petit recul pour ma fanvid sur Carter et Lucy (Urgences). Ces deux vidéos creusent l’écart face aux autres vidéos et montrent que l’ère de House est bel et bien finie, que l’intérêt vis-à-vis de cette dernière décroissait (ce qui est normal) face à la montée fulgurante des Experts et bien d’autres séries que je poursuis sans vous en informer^^. 

Petit mot de remerciement à tous ceux qui me suivent et qui lisent les infos sur ce blog, merci!

Moment de pause écoulé, je vais continuer la suite des Experts avec deux analyses de deux épisodes, du jamais vu sur ce blog! 

Bonne lecture des articles de soleil 444!

soleil 444

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.