RSS

Archives de Tag: Tribus

Koh-Lanta 17 : Cambodge – Review de l’épisode 3

ScreenShot4484

Bonsoir, je viens juste de terminer le visionnage de l’épisode 3 de Koh-Lanta : Cambodge et tout ce que je retiens c’est que c’est un bon épisode.

C’est Samedi, c’est Koh-Lanta pour moi

Merci beaucoup à Sofia pour les liens depuis le début de ce Koh-Lanta, merci spécial !! Ça m’a permis de regarder les épisodes même si j’ai beaucoup de décalage par rapport aux autres.

Il s’en est passé des choses dans ce Koh-Lanta ! Mais avant de le regarder, j’ai eu le droit au sempiternel résumé des deux épisodes précédents, au cas d’un traumatisme crânien, les téléspectateurs n’auront pas oublié qu’après l’île surprise et l’anneau surprise de la saison précédente, on a eu cette saison une équipe surprise dès le premier épisode et 3 équipiers surprise dans le deuxième épisode (oui Koh-Lanta ressemble étrangement à Secret story), que le totem ne sert plus à rien, que Yassin a même fabriqué un yacht pour les rouges et que les jaunes passent leur temps à bouffer de la canne à sucre, tandis que les bleus se crêpent le chignon. On se demande toujours à quoi bon passer de 18 candidats dans le 1er épisode à 21 dans le 2ème, et qu’est-ce qu’on a gagné de toute cette distribution à la noix.

Mais aussitôt après cette pénible introduction, on entre dans le vif du sujet.

Bien entendu, on commence par les bleus, qui ont échappé par miracle au conseil. Sur l’île maudite des Takeo, on retrouve Yves, le patriarche bonhomme de la tribu, qui se réveille satisfait, et pointa du doigt son nouvel ami, dont il dit : « J’en ai fait mon petit Wilson, c’est pas Wilson moi c’est ma Juliette, ma Fanny, ma Daphnée, ma Pénélope, Paola, mon Fabio, c’est toute notre famille recomposée qui est là-dedans » à ce rythme-là, on pensera qu’il y aurait quelque chose entre Yves et la noix de coco.

ScreenShot4526

Sur l’île des Bokor (ou les rouges), Franck le doyen des rouges avait volé un poisson des pinces d’un crabe, et toute l’équipe finit par engloutir un minuscule poisson de 8 centimètres…

Sur l’île des Sokka (ou les jaunes), on chope une bouteille à la mer, contenant comme par hasard un message (sinon je n’en parlerais pas, vous pensez bien). Dès qu’il se passe quelque chose d’intéressant dans Koh-Lanta, il y a toujours une bouteille avec un message dedans qui s’échoue sur une plage et gâche tout. Le message est, bien sûr, une convocation biscornue à une nouvelle épreuve : « Regardez devant soi pour prendre de la hauteur »

ScreenShot4527ScreenShot4528

Des cordes, des cordes, des kilos de cordes

A Koh-Lanta on aime surtout utiliser les cordes dans les jeux, et dans cette épreuve, il fallait parcourir 53 mètres pour toucher l’équipe adverse, tout en portant 50 kilos de cordes. L’équipe gagnante aura le droit d’aller au temple de Chizo, mais Brogniart resta discret à propos de la récompense pour l’équipe qui arrivera deuxième.

Les jaunes visent l’équipe la plus faible, c’est-à-dire les bleus et sans surprise, l’équipe bleue perd encore.

ScreenShot4568

Puis c’est la finale jaune et rouge, les rouges étaient moins corpulents que les jaunes mais dans tous les cas, les deux équipes avaient déjà gagné un réconfort. Mais cela ne suffit pas pour Vincent, le nouvel arrivé jaune, un vrai bulldozer qui motivait l’équipe des jaunes : « on est des guerriers! on est des soldats !! » lança-t-il en avalant les 80 mètres qui les séparaient des rouges, l’équipe des rouges aura beau se débattre, mais 50 kilos uniquement portés par Yassin et Sébastien, chargés comme des mulets, ce n’était pas suffisant. Les 3 jaunes restants rattrapent les deux rouges et le temple est aux jaunes !

ScreenShot4529ScreenShot4530

L’équipe rouge est deuxième, Brogniart leur offre un grand poisson, de quoi leur donner le sourire.

Tout cela se passe devant l’équipe bleue, dont Yves eu le regard douloureux quand il a vu le poisson. Les bleus retournent à leur bivouac rudimentaire, affamés et exténués.

Les deux récompenses

L’équipe rouge rentre pour cuire son poisson. Franck, le doyen des rouges et l’amoureux de la pêche, s’occupa de nettoyer le poisson en lançant : « Papa va te manger ce soir ». Durant la cuisson du repas, Manuella s’aperçut que quelques malheureuses graines de riz étaient collées dans la casserole, et critiqua Sébastien qui s’était occupé du poisson, Sébastien commença à percer Manuella à jour…Mais on a oublié tout cela en gobant le délicieux poisson.

De leur côté, les jaunes étaient sur le continent, à Chizo. Leur guide ne parlait même pas un mot d’anglais, et il décrivait la belle histoire de ce monument datant du XIème siècle devant des gens affamés. Puis il les guida vers un bon repas, quelques poulets rôtis, un peu de légumes et surtout une grosse casserole pleine de riz cuit. Bien sûr, il faut rappeler que les moines qui sont dans ce temple ne bouffent que le tiers de ce que les jaunes ont gobé.

ScreenShot4566ScreenShot4534

Après une douce nuit au temple, les jaunes prirent leur petit-déjeuner devant le lever du soleil quand le guide cambodgien leur donna une deuxième récompense : 3 allumettes ! Sans doute que la prod a décidé qu’il était temps qu’une équipe pareille devrait avoir du feu. Les jaunes sont ravis et retournent avec les allumettes sur l’île Sokka.

ScreenShot4535

Alors que les équipes jaunes et rouges goûtaient à leurs récompenses, l’équipe bleue goûtait à l’odeur du caca des aventuriers qui s’échappait des 4 coins de l’île maudite. Claire donna quelques conseils sur l’emplacement de faire caca, mais personne n’écoutait ses conseils. Hada, ironique, répliqua : « j’irai le faire où j’ai envie de le faire ». Difficile de croire que cette jeune fille fait Koh-Lanta pour sa mère en se comportant de la sorte au sein de son équipe.

En solo

Les bleus (comme d’habitude, la caméra aime rester filmer un phénomène pareil) décidèrent, à leur 8ème jour de famine, d’explorer enfin le lieu dans lequel ils vivent. Ils découvrirent des fruits et même du manioc, chose qu’ils auraient pu faire depuis leur premier jour. Mais…ils n’ont toujours pas du feu !

Sur la plage rouge, il n’y a pas d’histoires, mais la production cherche la petite bête. En effet, quelques rouges se demandent pourquoi on ne discute pas plus, en gros connaître les gens avec lesquels on vit, pas bête. Mais les rouges sont plus bosseurs, très peu bavards (le contraire des bleus) et surtout, pas bêtes. Ils n’aiment pas dévoiler leurs faiblesses aux autres, il y a de la méfiance dans ce groupe mais surtout des loups solitaires, c’est-à-dire des candidats du genre dangereux dans les épreuves individuelles dès la réunification. La brebis galeuse des rouges était Franck, qui détestait l’ambiance « de merde » et se trouvait vieux. S’il sèmerait une mauvaise ambiance, il serait un autre Yves, mais il risquerait sa place car il ne mâche pas ses mots. Franck rumine…et va pêcher. En fait, les rouges sont une vraie fourmilière où chacun bosse, on a rarement vu une équipe pareille !

ScreenShot4536ScreenShot4537ScreenShot4538ScreenShot4539

La guerre du feu

Après la victoire des rouges dans l’épisode 2 qui leur donna accès au feu, c’est au tour des jaunes de gratter une allumette malgré la faible opposition de Sandro face à une équipe qui voulait du feu après s’être empiffrée d’un festin à Chizo. D’accord ou pas, les jaunes allumèrent leur feu, tous contents.

ScreenShot4543ScreenShot4545

De leur côté, les bleus ruminent : ils n’avaient rien gagné en 8 jours, ils ont même construit 4 cabanes (je dirais 5 si on ajoute la cabane individuelle de Yves) et n’ont toujours rien à mettre sous la dent car ils n’ont toujours pas le feu que Hada voulait faire.

Finalement, Frédéric, le sage de l’équipe, prit enfin les choses en main : avec Hada et Kelly, tous les trois utilisèrent différentes méthodes pour faire du feu, pour revenir enfin à celle de l’arc et cela a payé ! Les bleus allumèrent leur feu comme des grands, un vrai feu à la Robinson. C’est d’ailleurs la seule équipe qui avait allumé « naturellement » son feu. (Ce que je trouve bizarre, c’est qu’on n’a pas filmé cet exploit malgré la forte présence des caméras sur Takeo, je dis ça je dis rien, hein). Ils pourront enfin manger les oursins de Claire mais cette fois cuits.

Le dîner était presque parfait, si on compte le fait que l’équipe a mangé le dîner que Hada avait reversé dans le sable, ça promet!

ScreenShot4544

On remarque dans cette édition de Koh-Lanta 3 méthodes différentes pour avoir du feu : le gagner comme les rouges, gratter une allumette comme les jaunes (moins glorifiant) ou le faire avec deux bouts de bois comme les bleus. On se demande si ce n’est pas volontaire tout ça !!!

L’envol

« Prenez votre envol pour prolonger votre aventure. » Voici le message de l’épreuve d’immunité qui était dans une bouteille échouée sur la plage des bleus.

ScreenShot4546

Les équipes arrivèrent sur les lieux et Denis Brogniart posa la question aux jaunes à propos de leur confort, et bien sûr il les poussa à avouer qu’ils avaient allumé leur feu avec des allumettes. Les bleus se retinrent de rire, et Claire esquissa un large sourire moqueur. Les jaunes et les rouges se sentirent rabaissés par l’équipe loser, surtout les jaunes qui se vantaient d’avoir eu du feu grâce à des allumettes. C’est vrai que ça frise le ridicule si on compare les bleus avec les autres équipes niveau feu car ils formaient la seule équipe qui a vraiment galéré pour avoir du feu.

ScreenShot4547

Dans cette épreuve culte, il fallait nager, monter sur une plate-forme, prendre son élan et casser 7 pots en terre cuite renfermant 7 bracelets. L’équipe la plus rapide aura le totem, la deuxième ne perdra aucun élément et la dernière équipe passera au conseil.

Le tirage au sort exempta Franck, des rouges, qui se retint de sauter de joie car il était mauvais nageur. Mais voilà Hada qui a des vertiges, pour respecter l’équité, un deuxième tirage au sort s’impose et Yassin tire la boule noire avec Brahma. Mais comment peut-on exempter le dieu Brahma de l’épreuve ? Yassin ne devra jamais jouer les ambassadeurs ou même à Motus, le sort s’acharne sur lui pour la 3ème fois.

Vincent a brillé 3 fois, et les jaunes réussirent l’épreuve haut la main. Les rouges finirent deuxième après un départ difficile de Sébastien, mais les bleus étaient les moins brillants dans cette épreuve. Les rouges et les jaunes étaient les plus performants !

Hada joue avec le feu

De retour sur leur île maudite, les bleus s’en veulent, mais ont réussi à réveiller leur feu qui s’était presque éteint pendant leur jeu d’immunité. C’est à l’image des stratégies qui commencent à se réveiller. Hada dit à Mathilde que Claire, Frédéric et Yves comptaient sauter son collier d’immunité pour l’éliminer. Grâce à cela, j’ai découvert l’existence de Mathilde, qui demanda à Frédéric si c’était vrai. Frédéric monta sur ses grands chevaux, la tension remonte encore sur Gueuland. Frédéric ne supportait pas le mensonge de Hada en disant « c’est de la manipulation », ce à quoi répondit Kelly que « la manipulation c’est un grand mot, c’est quelqu’un qui n’a ni foi ni loi» il suffit de regarder cette charmante équipe pour constater que c’est tout sauf une équipe.

On hurla à la trahison, au feu, sorcière !!! Hada et son amie Kelly hurlèrent de rage, c’est fou la vitesse avec laquelle Hada s’est remise de ses vertiges de l’épreuve de l’immunité. Frédéric est en colère, Mathilde est déçue, Claire n’en revient pas et le seul ravis de ce crêpage de chignons est Yves qui adora la petite discussion.

ScreenShot4553ScreenShot4554

Sauf que sur Koh-Lanta c’est 90% de stratégie et 10% de survie. Hada n’a tout simplement pas su jouer la carte de la discrétion entre les tensions qu’elle rajoute, et ses stratégies à peine invisibles.

Le coup de grâce provenait de Claire, qui voulait s’assurer, en bonne comédienne, que Hada voulait vraiment faire sauter le collier de Mathilde. Hada n’était pas très maligne en lui dévoilant qu’elle comptait effectivement le faire. Claire trancha dans le vif du sujet face à Mathilde : Hada devrait sortir car elle le méritait aussi bien physiquement que mentalement.

ScreenShot4559

Je trouve que Nikita ici est celle qui tire vraiment les ficelles, la nouvelle recrue s’est imposée en maîtresse des lieux et a le respect de la plupart de son équipe. Les votes semblent confirmés avant même le conseil.

Guerre des huîtres

Bien entendu, les deux dernières équipes sont celles qui restent le plus en lumière. La semaine dernière, c’étaient les jaunes et les bleus, cette fois ce sont les bleus et les rouges.

Franck  découvrit dans sa nasse un petit poisson et il en est fier. Toute l’équipe le complémente. Mais en revenant à la mer, Franck resta une demi-heure à avaler les coquillages qu’il enlevait du rocher, sous les yeux de ses co-équipiers rouges qui gardèrent le sourire mais étonnés qu’il n’ait pas l’esprit du partage car ils avaient faim.

ScreenShot4556ScreenShot4557ScreenShot4558

Franck grommela en s’auto-excluant du groupe : « j’ai pas de feeling avec les gens d’ici » Unité de façade, on le sait…C’est vraiment Grincheux !

Après ce passage lassant sur les huîtres (ça donne envie de vomir, comment on mange ces larves ? je comprends Yassin des fois franchement), on passe à l’essentiel, c’est-à-dire au conseil !

Bon vent Hada !

ScreenShot4560

C’est parti pour un conseil qu’on connaissait l’issu d’avance ! Brogniart leur demanda pourquoi avoir essuyé 5 échecs depuis le début de l’aventure (sacré palmarès), sérieux ? C’est une équipe sélectionnée minutieusement pour que ça pète à tout moment, la production s’est éclatée à choisir ceux qui vont nous divertir, une sorte d’émission à la ch’tits ou à la marseillais qui ne savent que gueuler et alimenter la Toile et les émissions tv.

Claire précisa à Yves qu’il fallait qu’il sorte de sa cabane et les rejoindre pour former une vraie équipe, et Yves s’excusa auprès des bleus. Une première ! Mais la communication entre lui et Kelly cela ne va pas être du gâteau.

Sans surprise, l’équipe vota contre Hada, choquée. Kelly en larmes, regarda son alliée s’éloigner.

Forcément, après 3 épisodes, il y aura une surprise de taille la semaine prochaine : une des trois équipes sera dissoute en cas d’échec. Enfin un peu d’intelligence et retour au système de deux équipes, reste à savoir lesquelles ! Mais est-ce qu’on peut m’expliquer pourquoi créer trois équipes pour en dissoudre une ? Ah, (comme le disait Denis Brogniart) c’est la logique de Koh-Lanta !

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Koh-Lanta 17: Cambodge – Review de l’épisode 2

ScreenShot4484ScreenShot4482

Bonsoir et bienvenue dans ma toute première review de cette 17ème saison de Koh-Lanta au Cambodge et la 20ème au total de toutes les saisons incluant les all-stars.

Je n’étais pas chaud pour commenter le 1er épisode la semaine dernière, car ce que j’ai retenu c’est 3 équipes : rouge (Bokor), jaune (Sokka) et bleue (Takeo), avec 18 candidats repartis en groupes de 6 pour former les 3 tribus pour une survie pendant 40 jours. Les rouges, coachés par Yassin, trouvent l’eau et construisent une belle cabane le même jour, pas mal pour une équipe de  « vieux » même si je trouve offusquant que Yassin pensait ça au début. L’équipe des jaunes est assez mélangée et l’équipe des bleus, ou celle_où_on_gueule_le_plus, l’équipe ayant plusieurs jeunes vingtenaires et un quinquagénaire, Yves, qui a pleuré dès la première nuit. Les Takeo ont perdu et c’est Dylan, 22 ans, jeune promoteur immobilier et mannequin à ses heures perdues, qui l’a fait : il quitte l’aventure avec ses mocassins qui ont fait fureur sur Twitter.

Ce deuxième épisode commence par Denis qui présente l’émission d’un temple Cambodgien, je trouve que ça change un peu des plages et des falaises, même si ça reste touristique !

Après près de 2 minutes de récapitulatif du premier épisode, (on a l’impression que ça dure depuis 20 jours alors que ce n’était que le résumé du premier épisode !) l’épisode 2 commence enfin après 6 minutes de présentation et de récapitulatif qui vous donnent envie de faire un clic sur « avance bordel !» et ce n’est pas si simple pour ceux qui regardent la télé, qui doivent survivre aux caprices de TF1 pour les pubs et j’en passe.

Du renfort réconfortant !

L’épisode démarre par une nouvelle surprise : un bateau dans la mer avec seulement 3 personnes à bord, et bien sûr ils se demandent pourquoi ils n’étaient que 3 et où étaient passés les autres. Je me demande s’ils n’avaient pas pensé qu’il était possible qu’il y avait anguille sous roche. Mais bon, tous les 3 ont l’air de sportifs redoutables :

ScreenShot4485

Le premier au grand gabarit s’appelait Vincent, 32 ans et déjà retraité, un expert en rugby et il a l’air d’un fonceur. Mais cette montagne de muscles peut avoir ses inconvénients. A Koh-Lanta, souvent les gros mangeurs (en raison de leur gabarit) affichent une grande faiblesse sans la présence de la bouffe….Le gars a pour le moment une bonne mine et il sourit, gardons espoir ! Sa place est dans une vraie équipe !

ScreenShot4486

Le second gars s’appelait Sébastien, un blond svelte de 35 ans, moniteur d’escalade et surfeur, il a l’air plus redoutable que Vincent à mon avis. Lui aussi mérite une vraie équipe !

ScreenShot4487

Le 3ème naufragé (comme Denis les appelle) est une fille, Claire, 38 ans, une experte en survie et à l’aise dans l’eau, est également un bon élément à prendre, mais ce qu’on sait et qu’ils ne le savent pas, c’est qu’ils seront tous les 3 des adversaires, chacun dans une équipe. Et franchement, si l’équipe des jaunes était verte, j’aurais surnommé Riri, Fifi et Loulou les 3 naufragés qui rejoignent la plage après 300 mètres de nage après avoir reçu un message de Denis Brogniart. Il faudra m’expliquer quel est l’intérêt d’ajouter trois nouveaux candidats : est-ce pour bousculer les autres naufragés ? est-ce pour surprendre les téléspectateurs ? Même si c’est pour les deux cas, je ne vois pas l’intérêt. Ils auraient pu être là dès le début au lieu de se casser le cul pour se retrouver en dernière position avec le risque d’être éliminés à tout moment. Sinon c’est clair qu’ils apportent de la fraîcheur et du dynamisme, j’aime beaucoup.

C’est juste une remarque: les 3 nouveaux ont chacun une marge de 3 ans entre leurs âges (32, 35 et 38) un clin d’œil à ce chiffre 3 qui berce cette saison! et en plus des trentenaires..et pour combler le tout, l’émission est diffusée le mois de Mars, c’est-à-dire le 3ème mois, trop de clins d’œil? lol

Les bleus ont les boules

Monsieur muscles, Spiderman et Nikita arrivent à destination, alors que pour les autres équipes, ça s’étripe entre bleus, ça se construit avec les rouges (le premier escalier de Koh-Lanta avec Yassin !) et ça crie famine avec les jaunes qui reçoivent le message du jeu de confort dans une bouteille…

ScreenShot4488ScreenShot4489

Brogniart accueillit les 17 candidats en les assommant d’emblée par une surprise : le trio nouveau Vincent, Sébastien et Claire. Ils seront tous des offrandes pour des équipes qui crèvent la dalle, non je rigole ! mais en fait ils feront partie de la récompense : l’équipe gagnante pourra choisir celui ou celle qui la convient avec le feu, l’équipe qui finira deuxième pourra choisir entre deux des nouveaux  naufragés restants et l’équipe loser n’aura qu’à prendre le dernier restant.

Pour le jeu, c’est d’une simplicité accablante : les équipes doivent désigner un prisonnier qui sera attaché à une corde et dont l’extrémité de la corde contient une charge de 70 kilos portée par tous les autres, courir en dépassant 5 obstacles et en portant 70 kilos, au 5ème et le dernier obstacle, le reste du monde reste derrière et seuls les prisonniers passent de l’autre côté pour marcher sur un bout de bois en équilibre afin de pouvoir mettre 5 boules les unes sur les autres grâce à 5 supports et une fourche.  J’ai cru que je n’allais pas finir mdr. Ah si, tirage au sort pour les jaunes et les rouges : Yassin et Sabine étaient exemptés.

Les rouges avaient choisi Manuella, la plus grande des filles, un choix tactique. Manuella était plus maligne et garda son sang-froid malgré la fatigue, elle rajusta toutes ses boules avant de permettre à l’équipe rouge de gagner.

Les bleus et les jaunes continuent le jeu pour savoir qui sera en seconde position, mais ils étaient tellement faibles et désorientés que Brogniart simplifie le jeu en enlevant une boule, alors que Kelly donnait l’impression de partir à la 3ème guerre mondiale, rouge comme une écrevisse et ruisselante de sueur, elle ressemblait plus à une écrevisse enragée.

Finalement, c’est Brahma, le prisonnier des jaunes qui finit par gagner. Pas de chance : les bleus ont les boules, un échec s’ajoute à leur liste.

Les rouges demandèrent aux trois nouveaux de donner leurs atouts et leurs défauts, et hésitèrent entre Sébastien et Claire, finalement après une courte concertation, ils choisissent Sébastien, l’homme-araignée qui se retint de sauter de joie, et il donna symboliquement le feu aux rouges.

ScreenShot4494

ScreenShot4497

Pour les jaunes, pas d’hésitation : Vincent était l’homme à choisir ! la pauvre Claire comprit qu’elle fera partie de l’équipe des losers, après leur prestation, l’image parle d’elle-même !

ScreenShot4496

Les joyeuses découvertes

Après leur victoire, les rouges retournent sur leur camp et Sébastien découvre émerveillé le camp et surtout la cabane fabriquée par Yassin. Les rouges allument leur feu et cherchèrent des feuilles de palmier pour le protéger. C’est Sébastien qui sauta sur l’occasion pour pouvoir s’intégrer à l’équipe des rouges et leur prouver de quoi il était capable, et grimpa avec l’agilité d’un singe le long d’un palmier pour couper avec la machette quelques feuilles. Super Zappeur ne manque pas une occasion pour blaguer!

ScreenShot4499

Le camp des Bokor est une fourmilière où tout le monde s’active. Yassin se félicite du choix des rouges à propos de Sébastien : « j’aime les mecs comme Sébastien, ils payent pas de mine comme ça mais que sous leurs airs comme ça de garçons tranquilles timides, ils sont une vraie machine de guerre. J’aime bien ce profil, ça a l’air d’être une force tranquille, lui. Ça doit être une machine de guerre, je suis sûr et certain, je mets mes deux mains à couper…avec la machette. » Et bien je suis tout à fait d’accord avec Yassin, je trouve que le choix des rouges est vraiment excellent.

De l’autre côté, sur le camp des Takeo, Claire découvre sous un sourire jaune et les yeux effrayés, un camp bleu inexistant : aucune organisation, une cabane qui n’en est pas une, rien. La pauvre Claire découvre aussi qu’il n y avait pas de cohésion. Les 4 filles papotent dans la mer, les deux seuls hommes ne foutent rien, allongés sur la plage, tandis que le nouvel abri des bleus n’est même pas achevé. Les filles ont même dit que si les bleus avaient gagné, ils auraient choisi Claire. Mensonge quand tu nous tiens ! A Koh-Lanta on choisit toujours les hommes en premier pour leur force !

ScreenShot4500

Alors que Kelly demandait à Frédéric de se taire car il critiquait Yves, ce dernier crut que Kelly le critiquait et Claire assista allègrement à l’altercation entre Yves et Kelly qui ne se supportent pas depuis le premier épisode. Il ne manquait plus que les machettes !

ScreenShot4502

Vincent découvre à son tour le camp des jaunes qu’il trouva sympathique. On est loin de l’ambiance houleuse des bleus. Les Sokka se félicitent de leur choix concernant Vincent.

Après 5 jours de disette, sur le camp des bleus, Claire prit l’initiative d’aller pêcher des oursins (tout à fait le reflet des bleus !) pour ses copains fatigués et qui se prélassent au soleil. Après avoir mangé des oursins crus, Claire se désola de l’état de l’esprit de l’équipe, qui engloutit les pauvres oursins  et jeta les restes sur la plage Takeo qui était propre, jadis.

Le festival des raies

Une bouteille échoue sur la plage des Takeo : c’est le message du jeu de l’immunité :

ScreenShot4505

Les trois équipes se retrouvent sur des plates-formes avec Denis (toujours en chemise bleue) qui leur explique qu’il faut ramener 9 raies de la mer. Encore un tirage au sort, encore le sort s’acharne contre Yassin qui se voit encore exempté d’une épreuve, accompagné de Brahma.

Le ton est donné : les rouges sont en avance, mais ont Franck le plus mauvais nageur. Leur tactique : il touche la bouée et revient sans plonger pour éviter à son équipe de perdre du temps.

En revanche pour les jaunes, la gaffe faite par Sabine qui s’est trompée de chemin, sans parler de Maria qui n’était pas à l’aise sous l’eau et n’a pas ramené une raie, tout cela leur fait perdre du précieux temps : ils ne sont pas du tout tactiques. La voix de Vincent et ses encouragements n’ont eu aucun effet…

Pour les bleus, tout le monde fonce et plonge, plus rien à perdre. Mais face aux jaunes désorientés, les bleus réussissent le sprint final et terminent deuxièmes.

Les rouges avaient remporté leur première immunité haut la main, avec en plus leur nouveau membre Sébastien qui leur avait ramené la dernière raie à six mètres de profondeur. C’est lui qui reçoit symboliquement le totem.

ScreenShot4504ScreenShot4506

Contents, les rouges nagent (après une épreuve pareille on a envie de nager) et vannent Franck, le boulet des rouges, car il avait les fesses à l’air…

ScreenShot4508

On pourrait juste m’expliquer un moment car là je ne comprends plus rien à propos du jeu d’immunité avec 3 équipes : quel rôle/pouvoir joue le totem ? On savait pendant les 15 précédentes saisons qu’en le gagnant, l’équipe est immunisée. Là, les rouges ont le totem, les bleus n’ont pas le totem mais personne ne part, et seuls les jaunes payent. Moi je m’attendais à ce que le gagnant soit immunisé et que les équipes perdantes passent au conseil ou subissent une sorte d’obstacle comme le drapeau noir à Pékin Express etc. Donc je suis un peu déçu car le totem dans ce Koh-Lanta ne vaut plus grand-chose (à part qu’il servira à partir de la réunification pour les épreuves individuelles) mais actuellement, il ne sert vraiment pas à grand-chose, à part d’être un élément décoratif. Autant être deuxième équipe alors et avoir tant de bénéfices ! à quoi sert d’être premier ?

Sinon la production a eu l’intelligence de supprimer l’anneau d’or, un vrai scandale à mon avis et surtout contre l’esprit de Koh-Lanta. Bon débarras. Mais bon je ne vois pas l’intérêt d’ajouter une 3ème équipe après tant d’années. A bas les bleus, intrus !

Comment survivre à la Takeo

Les Takeo rentrent contents, car ils n’ont ni gagné, ni perdu (belle logique que j’espère qu’on corrige car c’est du foutage de gueule) ce sont des perdants, ils étaient loin derrière les rouges.

Hada jalouse de Claire, décida de faire du feu après 5 jours à se tourner le pouce. Les bleus occultent le savoir-faire de la nouvelle et l’envoient juste pour chercher des oursins, le feu est devenu une affaire nationale pour Hada, hors de question de laisser la moindre chance à Claire de faire du feu ! Claire s’éloigna laissant Hada et 3 autres accroupis autour d’un bout de bois et s’élança à la découverte de l’île. Elle découvrit une petite cascade avec de l’eau douce pour mieux se détendre. Visiblement, les bleus n’ont exploré que la plage…et bien sûr, Hada n’a pas réussi à obtenir le feu.

ScreenShot4509ScreenShot4510

Les Sokka ruminent : ils découvrent l’amertume de la défaite et cette fois, ils goûtent à ce que les bleus ont goûté. J’espérais que les jaunes ne soient pas derniers, c’est vraiment l’ironie du sort : ils avaient remporté l’immunité dans le premier épisode, et passent au conseil au deuxième épisode. Deux femmes jaunes étaient sur la sellette : Maria, pour sa mauvaise prestation dans la dernière épreuve d’immunité et Sabine, la quinquagénaire, pour sa mauvaise prestation dans l’immunité de l’épisode 1.

Le 6ème jour, les Takeo se rendent à l’exploration de Claire, à savoir la cascade. Après avoir nagé et ri, 3 filles se perdent dans la forêt car elles n’ont pas le sens de l’orientation, les 3 copines n’ont pas pensé à emmener avec elles Claire, la boussole humaine ! Ça se voit que les bleus sont des orfèvres dans la matière de survie.

Pour les Sokka, Vincent leur apporte de la canne à sucre comme petit-déjeuner et c’est grâce à son savoir qu’ils ont tous trouvé plusieurs cannes à sucre sur leur île.

ScreenShot4511

Yves est un Dylan quinquagénaire

6 jours certes, mais pour les bleus il faut déjà construire une 3ème cabane car ils avaient construit leur cabane tout près des vagues !

ScreenShot4512

Yves décida de construire une cabane mais à lui, les autres ne méritent pas son aide, imbu de lui-même, il rejette les autres comme l’a fait le jeune Dylan, il n’a pas l’esprit d’équipe comme Dylan, pensant qu’on veut l’éliminer un jour. Il commence par piquer aux autres leurs branches sous prétexte qu’il a participé à la construction de la 2ème cabane à 50% et donc ça lui revient. Sauf qu’il a occulté le fait qu’avant de tomber, la 3ème cabane avait comporté quelques branches nouvelles et surtout 50% de ce qu’il n’a pas construit. Son comportement exaspéra tout le monde, mais c’est finalement Hada qui hurla sa rage, une rage justifiée par la fatigue, les échecs à répétition, le comportement d’Yves et surtout des cabanes qui ne tiennent pas debout.

Il faut vraiment oser mettre de grosses branches sur des petites et après on se demande pourquoi la cabane est tombée…C’est parce que les bleus est une équipe de bras cassés !

ScreenShot4513ScreenShot4514

Les bleus s’activent à monter leur 4ème cabane, alors qu’Yves dormait sous la sienne, il ne lui manque plus qu’un ballon de handball qu’il appellera Wilson en vivant en solo. Magnifique cohésion du groupe bleu.

Bref….On imagine la suite!

ScreenShot4507

Adieu Sabine

ScreenShot4516ScreenShot4515

Enfin on parle des jaunes ! la caméra reste trop sur l’île des Takeo qu’ils perdent ou non, et ça c’est le piment/le chips de ce Koh-Lanta : l’affrontement des caractères forts, la survie pour des incapables…C’est vrai que ça intéresse la prod plus que les autres équipes, plus débrouillardes et moins marrantes.

Les jaunes font croire qu’ils allaient voter contre Maria car elle ne sait pas nager et a eu une gastro à Koh-Lanta le jour du conseil, mais c’est la doyenne Sabine qui a sauté, jugée trop solitaire par ses co-équipiers. J’ai trouvé dommage qu’on la fasse sortir au lieu de sortir la malade Maria. Les jaunes rancuniers? Jamais!

Bref bon épisode qui mérite cette review, j’attends la suite avec impatience et merci de m’avoir lu.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Koh-Lanta Cambodge – Bande Annonce

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Koh-Lanta de retour le 10 Mars!

screenshot4286

C’est officiel: Koh-Lanta entamera sa 17e année avec sa 16e édition dite normale – avec des anonymes – (et la 20e au total si j’ajoute les 4 saisons spéciales) cette fois encore au Cambodge comme dans la 15e édition. Ce qui distingue cette édition des autres c’est d’avoir 18 candidats pour 3 équipes: jaune, rouge et bleue. Le calcul est facile: 6 par équipe! Denis Brogniart promet de nouvelles épreuves à venir, aussi bien psychologiques qu’intellectuelles.

Rendez-vous sur TF1 le 10 Mars 2017 à 20H55 pour cette nouvelle saison!

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Koh-Lanta: critique et inscription pour une 16e saison!

screenshot3910

Mais pourquoi il n’écrit plus rien à propos de Koh-Lanta? Pensez-vous. C’est vrai que je me contente d’annoncer l’arrivée des nouvelles saisons depuis un long moment, sans faire des reviews ou des remarques. A quoi bon ça va servir pour une télé-réalité qui vogue de plus en plus dans le grand n’importe quoi?

Rappelez-vous de Koh-Lanta: Thaïlande (saison 14) qui était plus intéressante que celle qu’on regarde de nos jours (Koh-Lanta: Cambodge baptisée gracieusement »l’île au trésor« , saison 15) Notez bien que je n’ai pas compté le Koh-Lanta spécial de 2014 car c’était celui des anciens. La dernière saison en Thaïlande on se crêpait le chignon pour des colliers d’immunité, alors imaginez un anneau d’or caché sur une île qui donne l’accès direct à la finale à celui qui le trouverait. Ce candidat s’appelle Benoît, un jeune renard. C’est le seigneur des anneaux et le gourou de la tribu orange réunifiée dont les membres s’entretuent à chaque conseil derrière de bonnes paroles bien formulées.

Ce qu’on peut surtout reprocher à la production dans le tas du n’importe quoi, c’est le fait de donner l’immunité à ce candidat, le laissant voter sans qu’on puisse voter contre lui, participer dans les épreuves…Le minimum de la logique aurait été de l’interdire de voter, du coup le pire dessin animé est préférable à Koh-Lanta cette saison 16.

Je ne vais pas m’étaler à propos de cette édition, car il y aura une autre, oui: si vous voulez manger un coquillage de riz à dix, si vous voulez vous torturer le corps pour 100.000 €, si vous êtes du genre à dormir à même le sol dans des vêtements mouillés, si vous avez la tête dure contre un soleil pas tunisien (mais je sais que les européens supportent mal 40°C), si vous préférez avoir l’haleine d’un chameau et manger ce que vous jettent des animaux, si vous cherchez un dépaysement avec 19 autres blaireaux, si vous aimez chier en pleine nature et voir vos os saillir, n’hésitez pas à vous inscrire ici et à me remercier si on vous a accepté grâce à ce lien sur mon blog.

Bonne aventure!

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Image

Koh-Lanta: Cambodge dès le 26 Août!

ScreenShot3302

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Image

Koh-Lanta 2016: de retour le 12 Février!

kl2016CZF8gD5WEAAwNq6

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Koh-Lanta 2001: Photos et commentaire des débuts koh-lantesques

KLKL1

Yékéyékéyéké! Bientôt le retour de Koh-Lanta après une longue absence de 2 ans. Je me suis demandé comment était Koh-Lanta à ses débuts, je veux dire en 2001. A vrai dire, je n’ai pu connaître Koh-Lanta qu’à partir de 2003 et ça fait longtemps que je voulais avoir une petite idée personnelle concernant Koh-Lanta 1 ou, comme était son titre à l’époque « Les aventuriers de Koh-Lanta ».
Suite aux années durant lesquelles on assistait aux stratégies et à la survie, on se demande quand même si Koh-Lanta était comme ça depuis le début.

C’est après avoir enfin visionné les deux premiers épisodes, 13 ans après, que je me suis rendu compte de la grande évolution de Koh-Lanta.

C’est parti pour quelques points comparatifs!

Côté titre: les événements se sont déroulés sur l’île de Koh-Lanta, au sud de la Thaïlande. Face au succès de l’émission version française inspirée de Survivor, la version française aura pour titre Koh-Lanta, un clin d’oeil au premier lieu où se sont déroulées les aventures. En 2001, le titre était « Les aventuriers de Koh-Lanta« .

KLKL2

Côté animation: l’animateur à l’époque n’était pas Denis Brogniart, même si ce dernier était la voix-off dans l’émission. Le présentateur était Hubert Auriol, jouant le rôle de l’arbitre. J’avoue qu’il manque beaucoup de charisme contrairement à Denis Brogniart.

KLKL3

Générique: la musique de fond était la même utilisée dans les saisons suivantes de Koh-Lanta. Le générique du début est correct et en plus, on a un générique de fin complètement différent de celui qu’on connaît. J’ai beaucoup adoré!

Le médecin: non, ce n’était pas Thierry Costa mais bel et bien le docteur Héau qui s’est trouvé en pleine action dès le premier épisode!

KLKL4

Les candidats: ils sont 16, à la fin il ne restera qu’un.

La durée de ce Koh-Lanta 2001: 43 jours, contrairement aux 40 jours « traditionnels » plus tard, dans les saisons suivantes.

Repartis déjà en deux groupes de 8, l’un jaune, l’autre rouge, les 16 candidats étaient dans une grande pirogue thaïlandaise avec l’animateur de l’époque, Hubert Auriol. C’est lorsque ce dernier donna le signe de se jeter à l’eau que les jaunes et les rouges préparent leurs radeaux et ils y jetèrent de grosses caisses avant de se jeter à l’eau, portant des gilets de sauvetage, tous ramaient vers l’île de Koh-Lanta. La péninsule gauche contient la plage de Korok qui était réservée aux rouges (et donc s’appelleront les Korok), quant à la péninsule droite contenant la plage de Lanta-Naï, elle était réservée pour l’équipe des jaunes (les Lanta-Naï).

KLKL5KLKL6KLKL7

Déjà, pas d’épreuve pour choisir qui sera rouge ou jaune, comme vous remarquez, les choses étaient moins compliquées dans la première saison de Koh-Lanta. Tout était préparé à l’avance pour ces Robinsons Crusoé.

Sinon, parlons des kits de survie. Dans un Koh-Lanta comme celui de Rajat Ampat (2011), les aventuriers disposaient de:

– 4 kilos de riz pour 40 jours
– 1 caisse des premiers secours
– 1 machette
– 1 poêle

Observons maintenant les kits de suvie de 2001:

– 50 gr de riz par jour
– 1 litre d’huile
– 1 kilo de farine
– 10 boîtes de conserve
– 1 cuillère en bois
– 1 poêle
– 1 casserole
– 2 machettes
– 1 hache
– 1 pelle
– 1 nasse
– 1 pelote de ficelle
– 1 pharmacie de secours
– Du savon

Je crois qu’il n’y a pas photo! Rien que le savon, on en rêve d’avoir ce luxe dans les autres saisons de Koh-Lanta! En 2012, on supprima le riz, ce qui compliqua davantage la tâche à des équipes n’ayant le moindre charisme, on compliqua trop les choses en 2012 avec une 3ème équipe (l’île des bannis) qui n’a aucun intérêt. Bref, j’ai laché Koh-Lanta 2012 dès son deuxième épisode, c’était pourri.
J’ai trouvé la première version de Koh-Lanta très simple, pas du tout compliquée, on ne se concentre pas sur les stratégies mais plus sur la survie. L’équipe des Lanta-Naï (jaunes) a réussi par exemple à allumer du feu grâce à quelques branches, du papier sec, du soleil, des lunettes et beaucoup de patience! Le premier feu de la saga de Koh-Lanta a été allumé par une idée simple mais payante.

KLKL8

On se concentre sur le « leader naturel »: un mec nommé Jean-Luc, ancien officier de la marine s’était imposé dans la jeune équipe des Lanta-Naï. Il guide, conseille, fabrique des toilettes et crée même une douche. Malin, il a sa propre stratégie en cas de menace. L’équipe jaune l’écoute, il impressionne déjà les rouges.
Dans un Koh-Lanta plus stratégique (de nos jours), il est possible de critiquer le leader dès le premier jour et faire tout pour l’éliminer.

Côté épreuves, j’en ai regardé trois. Par rapport à ce qu’on voit dernièrement, les épreuves de Koh-Lanta étaient vraiment faciles. Au début, les convocations aux épreuves étaient placées dans des boîtes aux lettres suspendues à un arbre, on est loin des convocations dans les bouteilles jetées à la mer! Je vais citer les trois épreuves dans les deux premiers épisodes du Koh-Lanta 2001:

– Epreuve d’immunité: Il s’agit de faire sortir un radeau enflammé de la mer, le hisser jusqu’à la plage, ensuite transporter l’embarcation le plus vite possible en allumant 8 flambeaux, la première équipe qui embrase sa vasque a gagné! (cette épreuve a été gardée et a été compliquée par la suite dans les autres saisons de Koh-Lanta).

KLKL9

– Épreuve de confort: Il faut que toute l’équipe monte sur une sorte de plate-forme dans la mer et reste unie 5 secondes. Même si cette épreuve n’a pas été modifiée, regardez la récompense de l’époque face aux affamés: choisir entre une lampe à gaz ou une guitare. Bien entendu, ce type de récompense n’existe plus, maintenant c’est plutôt des fiestas sur une péniche avec beaucoup de viande et de gâteaux, ou un kit de pêche, etc.

– Épreuve d’immunité: C’est la fameuse épreuve de la dégustation, qui est devenue une épreuve de confort dans les saisons qui ont suivi. J’ai admiré le décor naturel et le décor asiatique fait pour cette épreuve qui n’a pas pris une ride: il fallait ingurgiter de gros vers blancs qui se tortillaient dans tous les sens.

KLKL10KLKL11

Et voici l’image du jour très sexy! j’espère que vous avez l’estomac bien accroché! Trop bon ce ver!!

KLKL12

Le totem dans Koh-Lanta 2001 est vraiment un grand totem, rien à avoir avec les petits autres.
KLKL13KLKL14

Pour finir, le fameux conseil. On ne parle pas vraiment dans le conseil, on vient, on allume son flambeau et on vote. Le candidat éliminé part sur-le-champs. C’est là que j’ai envie de dire que je préfère les conseils fous avec Denis Brogniart où on se crêpe le chignon et on fait un compte-rendu des jours de survie dans le campement.

KLKL15

En 2001 Koh-Lanta était certes une téléréalité avec tous ses défauts, mais malgré tout elle offrait du rêve, même les tensions à l’époque ne sont rien à côté de ceux de 2012 (La revanche des héros par exemple). Plus le jeu se faisait connaître par le public, plus il se compliquait, changeait, priorité à la stratégie qu’au mérite.

Côté chaleur, franchement il fait plus frais là-bas qu’actuellement en Tunisie (50°C et plus des fois), d’ailleurs mis à part les cocotiers, je ne me sens pas tellement dépaysé…

A très bientôt sur TF1! Espérons que la version 2014 sera plus cool que la déception de 2012 et vivement une nouvelle télé puisque la mienne a rendu l’âme! Au fait, content que Koh-Lanta n’a pas rendu l’âme… 😉

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

En passant

Yéyéyé, vendredi 2 novembre 2012 fut diffusé le premier épisode de Koh-Lanta, tourné en Malaisie, dans l’archipel de Seribuat où des gens seront réunis sur une île et qui feront semblant de s’aimer en attendant de s’entretuer. Après plusieurs semaines de retard, TF1 a eu l’intelligence de diffuser en hiver (pour les européens et américains ça gèle, un peu moins pour moi qui porte fidèlement mon T-shirt) son émission phare, d’ailleurs on remarque qu’avec chaque édition, TF1 retarde volontairement la date de la diffusion comme si on s’attendait à plus d’audience si on retarde la diffusion stupidement devant des fans complètement impatients devant lesquels la production de Koh-Lanta n’a pas su comment apaiser l’atmosphère avec Twitter ou facebook, alors il fallait bien appâter le téléspectateur en envoyant sur le net la vidéo de l’animateur lui-même se jetant habillé d’un hélicoptère en pleine mer.

Vous connaissez l’histoire de l’âne et de la carotte ? Il s’agit de la même chose. Depuis quelques temps, on remarque que la diffusion estivale de Koh-Lanta était devenue automnale, puis hivernale et puis ça rapporte plus de fric si on diffuse Koh-Lanta en plein hiver, laissant tout l’été pour Fort Boyard. Belle logique.

C’est donc le coup d’envoi ce vendredi 2 novembre de la 12ème édition de Koh-Lanta. Je la regarde depuis 10 ans, et je préfère cette fois critiquer au lieu de commenter avec lassitude cette émission. Notons que des spoilers à propos du premier épisode que vous avez regardé ont été diffusés depuis 3 mois  à profusion sur le net. Wow ! 42 jours pour 20 « aventuriers » ? Sans commentaire là-dessus…

Trêve de bavardage, ou plutôt d’introduction…

La composition des « tribus »

C’est avec 7,2 millions de téléspectateurs que cette émission entame sa 12ème diffusion. On a assisté au début, au « naufrage » de 20 personnes sur une île déserte, après s’être jetés d’un hélicoptère. Les bons citadins ont déjà perdu leurs repères avec un terrible choc de cultures, ils nagèrent péniblement vers l’île mais à peine ont-ils mis les pieds sur terre que les pauvres ont découvert qu’ils n’étaient pas au bout de leur peine, et qu’une épreuve les attendait. C’était un parcours de combattant, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. Le gagnant était Namadia, la gagnante était Camille, la benjamine avec ses 18 ans.

Tout de suite, Brogniart leur donne une tâche difficile : choisir qui fera partie de leurs équipes, Jaune (Camille) et Rouge (Namadia) après avoir découvert leurs couleurs respectives.

Auparavant, c’était à chaque aventurier de découvrir la couleur de son foulard, mais visiblement la production était à court de foulards…

Attention, nouveauté ! Pour bien stresser Camille et Namadia, les capitaines des équipes, quoi de mieux que de les informer qu’ils doivent faire le choix car à la fin « quatre ne seront ni jaunes ni rouges  et seront bannis». Pire encore, Denis Brogniart informe tout le monde qu’ils n’auront pas le luxe du feu ou du riz, mais par contre ils devaient chercher un collier d’immunité individuel comme l’année dernière, bien caché dans la jungle et permettant (ou pas) de sauver les fesses de l’aventurier qui le découvrira. Complètement déboussolés, avec un mélange de l’insouciance de la jeunesse et de l’inexpérience, les équipes rouge et jaune furent composées de :

Les Jaunes (Sungaï) : Camille, Brice, Catherine, Ugo, Marie, Charles, Vanessa, Javier.

Les Rouges (Mawar) : Namadia, Thierry, Marylou, Anthony, Sara, Michaël, Myriam, Mélanie.

Rappelons une chose: Notre cher Denis demanda  aux restants avant la validation des 2 équipes de faire un strip-tease…Pardon, d’expliquer ce que les distinguaient comme atout pour leurs futures équipes, s’ils voulaient d’eux bien sûr !

Si je m’y attendais ! Déjà la bande-annonce ne m’a pas plu, alors que dire d’un truc pareil ? On dirait la maîtresse à l’école ! Mais c’est du délire ! Faire des milliers de bandes pour entendre une question pareille, il faut déjà oser voyager.

Les bons aventuriers restants s’exhibent…Ils voulaient être choisis et ont fait les lèches jusqu’au bout : « J’apporte la sagesse » celui-là sent de loin l’hypocrisie car s’il prétend être sage, il ne l’est pas en vérité. Tout le monde ment, comme le disait si bien notre cher docteur House !

« Je peux faire des pièges et apporter de la nourriture jamais vue dans toute l’histoire de Koh-Lanta ! » Joli slogan publicitaire de la part de Philippe, qui, après 10 ans d’inscription à Koh-Lanta le voilà à deux doigts de retour en France !

Qui dit composition des équipes, dit aussi composition de la troisième équipe (je te l’accorde Denis, c’est du jamais vu dans l’histoire de cette émission).

L’équipe des bannis : Philippe, Bertrand, Elodie et Nadine. Ces 4 vivront durant quelques temps sur l’île des bannis, un îlot de tout confort pour une équipe à moitié vieille, les bannis s’en allèrent, verts de rage.

Là vous vous dites : « Mais à quoi bon 20 candidats au lieu des 16 auxquels on s’est habitué ? Pourquoi 42 jours au lieu des 40 jours auxquels on s’est habitué ? Pourquoi une tribu de bannis or on pouvait aisément enlever les 4 derniers dans la course, au lieu de choisir ? Ne peut-on pas dire que d’emblée, ces équipes jaune et rouge renferment plus de cons et de crétins qu’on s’y attendait ? »

Je vous laisse répondre…

Soda et Club Med…

Pendant que je buvais un soda, l’air aussi renfrogné que celui des bannis, car non seulement l’émission touchait le fond du ridicule mais en plus, un vent de nostalgie m’a rappelé certains vrais aventuriers et non des touristes aussi cons que ceux de 2012. Que dire de Teheuira, de Grégoire, de Freddy, de Coumba, de Christelle, de Tony, de Raphaël et la liste est longue…Si l’édition 2011 nous a fait découvrir Teheuira le tahitien touche-à-tout, l’édition de cette année semble catastrophique.

En découvrant leur île (ou plutôt la plage), les jaunes se dépêchèrent de…nager ! Et oui, Club Med un jour, Club Med pour toujours…Complètement conscients qu’ils n’ont ni eau ni nourriture ni feu, la joyeuse bande brassa les vagues en totale insouciance. Une seule refusa d’aller nager, c’était Vanessa qui décida de chercher la source de l’eau potable toute seule et la trouva, pendant que les touristes flemmards poussèrent des cris de joie.

Javier, de son côté, avait déjà commencé à chercher le collier d’immunité. Il a la tête d’un fouineur malin. Ce dernier était sur la sellette, mais Camille expliqua qu’elle voulait choisir Philippe, sauf que l’équipe a préféré Javier pour sa qualité…ah oui, rigolote ! Ce crétin ne sait que bouffer, il a l’air d’un vrai manipulateur. Un rigolo ? Je n’ai pas entendu une seule vanne de sa part !

De leur côté, les rouges (ou les Mawar) découvrirent leur île. A peine ont-ils posé les pieds que ce pauvre Michaël fonça tout seul, dessinant l’emplacement d’une cabane de 8 personnes ! Bon, les rêves d’enfance vous allez me dire, mais avec son architecture de la forme d’une table à manger, il avait le talent de nous créer des jeux vidéo en bois ou des salles de billards pendant qu’on y est…

Pendant que Michaël fut absorbé par son enfance au milieu des sourires moqueurs, surprise ! On nous diffuse le portrait d’Anthony, un plombier qui adore prendre soin de lui avant d’aller régler les fuites (n’y voyez aucune allusion salace). Avec la forme de ses cheveux, il a l’air d’un con. Je me demande quelle sera la longueur de ses cheveux hérissés de la sorte après 42 jours.

Après ce portrait inutile, on revient sur l’île des rouges : oh, enfin ils pensent à chercher l’eau ! Il est clair qu’avec les gouttes restantes dans leurs gourdes, la pauvre équipe rouge risquait la mort par déshydratation ! Sara était entrain de chercher l’eau mais aussi le fameux collier d’immunité. Quand soudain, on nous affiche son portrait : une perfectionniste, le corps aussi musclé que celui d’un mec. Elle explique à la caméra qu’elle fait tout cela pour son papa qui avait préféré qu’elle soit un garçon, encore un complexe d’Œdipe qu’on essai de régler via cette émission. Bien entendu, dans cette émission tout le monde participe pour son prochain et non pour les 100.000 euros promus au vainqueur !

Et comme il ne se passait rien et que la prod a diffusé deux portraits avec peu d’intervalle, ils n’ont pas eu le choix que de revenir à l’équipe rouge (encore !) et sa quête de l’eau. Namadia, fut ensorcelé et hypnotisé par le spectacle qui s’offrait à ses yeux si bien qu’il passa à côté d’une grosse touffe d’herbes hautes cachant la fameuse source.

Lassée des deux équipes, la production fit un pas en arrière en montrant les 4 infortunés bannis repoussés qui arrivèrent sur l’île des bannis. Comme il n’ya pas assez de dialogue, la production diffusa le portrait d’Elodie qui ne cacha pas son côté manipulateur.

Philippe, un vrai hyperactif et surtout un chieur de première, se lança dans les vagues pour montrer qu’il ne méritait pas un sort pareil, et il revient avec un crabe que les bannis applaudirent.

Bien sûr, on ne retrouve pas cette hyperactivité même si elle est chieuse dans les deux équipes jaune et rouge.

Par exemple, les jaunes n’avaient pas péché un crabe, les filles jaunes ramassèrent des coquillages pour manger, ainsi que des noix de coco et des cannes à sucre. Ce n’est pas mal, mais les mecs jaunes sont des vrais fainéants.

De l’autre côté, les aventuriers rouges n’avaient ni construit un abri, ni péché, ni ramassé quoi que ce soit. Ils n’avaient rien fait tellement ils étaient désorganisés et le pire c’est quand un violent orage tropical s’est abattu violemment sur les têtes des pauvres aventuriers rouges qui se sont abrités sous les arbres, formant un cercle. Une tactique bizarre surtout qu’ils devraient avoir cette position-là que si ils avaient du feu à protéger !

Ils déclarèrent le lendemain, bien trempés et fatigués, qu’ils « ne s’attendaient pas à un tel orage quelques heures après leur arrivée ». Ils croyaient sans doute qu’ils s’attendaient à des belles masseuses exotiques ou des cabanons, en sirotant je ne sais quoi tout en écoutant la pluie tombant sur le toit ? Ou voulaient-ils le Club Med ? A vous de commenter…

Les jaunes ne furent pas mieux, ayant opté la nudité pour garder leurs vêtements au sec, mais le résultat était le même que les rouges. Les jaunes commencèrent à créer enfin leur propre cabane, Marie donna des touches mais resta discrète. Alors que du côté des rouges (qui n’ont toujours pas trouvé la source d’eau je vous rappelle) Michaël posa un problème et fit grogner sourdement tout le monde en premier Myriam au caractère fort. Je trouve que la production se focalise trop sur Michaël afin de donner une image négative de lui, or ça se voit qu’il a des bonnes intentions même s’il ne reconnait pas avoir tort et qu’une cabane devrait être construite par tout le monde après avoir bu la tasse toute une nuit blanche !

Thierry le magnétiseur fit la moue et dit qu’il préfère la discrétion, mais on voit bien que le mentaliste n’est pas bricoleur et n’aime pas trop mettre la main à la pâte.

Et comme plusieurs l’ont souligné, je le confirme : cette année, tout le monde est soit des cons, soit des psychopathes.

Épreuve de confort n°1

Chic ! C’est l’épreuve du confort ! Les rouges, très confiants en eux  car « nous sommes plus forts » disent-ils, foncent la victoire en tête.

Dans cette épreuve, il fallait plonger pour libérer des noix de coco, ensuite les récupérer et faire un parcours de combattant, pour lancer le maximum possible dans un panier (c’est comme le basketball sauf que c’est koh-lantasque !). Les jaunes furent plus coordonnés en laissant plonger 2 plongeurs qui libéraient 2 par 2 les noix de coco, les rouges libéraient 1 par 1, donc logiquement les jaunes avaient un léger avantage ! Toujours le même avantage dans le parcours des combattants, les jaunes échouèrent cependant dans le lancer des noix de coco 5 à 8 pour les rouges qui remportent l’épreuve du confort.

Là, tout le monde attendit : Mais quelle était la récompense sur laquelle Brogniart est resté discret ? Ce dernier proposa un choix aux rouges : 4 kilos de riz ou bien des allumettes ? Les rouges, unanimes, choisissent les 4 kilos du riz. « Le feu on peut le faire tous seuls ! » commentent-ils, insouciants. (Mon œil, bien sûr ! c’est tellement fastoche !!)

Dans une interview, Brogniart déclara qu’à leur place et par expérience, il aurait choisi le feu.

Les rouges rentrèrent triomphants avec 4 kilos de riz, mais ils n’avaient pas de feu pour le cuire et ils n’avaient même pas trouvé la source d’eau ! Retour à la quête d’eau pour les rouges : Oh ! La pluie a aplati les herbes hautes autour de la source, et a même nettoyé le couvercle ! Ciel ! Les rouges ont été sauvés par la prod…je veux dire par l’orage ! C’est Anthony et Namadia qui ont trouvé la source, bien visible cette fois ! Le duo prit la peine de continuer l’exploration de l’île, et découvrirent une plage de sable blanc mais qui disparait lors de la marée.

Pendant que tout baigne pour les rouges, Charles le jaune (non ce n’est pas son nom) baignait dans la sueur car à cause de lui, dit la voix-off de Brogniart, que les jaunes ont perdu le confort en ratant la dernière noix de coco. Sentant qu’il est sur la sellette, il essai enfin de faire quelque chose comme allumer du feu en frottant deux bâtons, peine perdue ! Personne ne l’a aidé et tout le monde se consenti à l’éjecter s’il y’a conseil. Pour le bavardage, les filles sont premières ! Mais allumer du feu ou autre chose, ce n’était pas prioritaire !

Sur l’île maudite appelée consciencieusement « l’île des bannis », Philippe l’hyperactif essaya de pêcher à l’indienne avec son harpon, en vain ! Son domaine était la mer plus que de bavarder. Il essaya d’autres techniques de pêche avec les 3 autres bannis, histoire de tuer le temps et de penser à quelque chose tant que les 4 ne savaient pas à quoi ils servaient et pourquoi cette histoire d’îlot !

Pendant ce temps-ci, les rouges complètement impatients, n’arrivèrent pas à allumer le feu (vu leur technique, ça ne m’étonne pas) et mangèrent le riz cru.

Épreuve d’immunité n°1

Alors que Catherine stressait pour tout et rien, une bouteille échoua sur la plage des jaunes indiquant qu’il est temps de l’épreuve d’immunité. Il faut gagner le totem ou bien c’est quelqu’un qui sautera dans le fameux Conseil.

Dans cette épreuve d’immunité, il fallait embraser les vasques à 5 mètres de hauteur. Il fallait choisir ceux qui allaient chercher les torches et les relayeurs. Je vous le dis, c’est une vieille épreuve mythique, au moins elle entre dans la logique de l’émission.

Au début, les rouges étaient en avance sur les jaunes, puis les deux furent coude à coude. Chaque équipe essayait de devancer l’autre mais courir en portant 200 kilos ce n’était pas évident ! Les deux creusèrent le sable et se surpassèrent même si les deux équipes n’étaient pas sportives ou fortes en survie. Les rouges posèrent le porte-feu et, munies de deux cordes, Marie et Sara essayèrent de toucher les cibles.

Tout d’un coup, changement de stratégie pour les jaunes qui mettent à la place de Marie Charles ! Ah bon ? Comme par hasard ! Donc les jaunes étaient tellement intelligents jusqu’à se rappeler de celui qui était sur la sellette, il n’a que 20 ans et peut-être un coup de fil de son papa a arrangé la situation pour qu’il se la pète en battant Sara au nez ! Il faut mentionner que durant cette épreuve, Mélanie la rouge (ce n’est pas son nom non plus !) a perdu conscience à deux reprises. Charles alluma la vasque et la victoire est pour les jaunes qui crient de fatigue, aplatis au sol, tandis que Sara du côté des rouges, réprima sa rage en une série de pompes. Cela me donne des idées pour le futur, lors du travail ou du chômage, chez moi ou dans la rue, je ferai une série de pompes !

Quant à la joyeuse bande des jaunes, ils rentrèrent sur leur île sous une pluie battante, et le plus heureux d’entre eux était naturellement Charles, lui qui était sur la sellette. En croquant des fruits exotiques, les jaunes eurent (enfin) une pensée pour les 4 disparus. Il est vrai que la prod ne sait plus quoi faire et Brogniart se dandine avec sa « nouveauté » !

Les bannis sur l’îlot maudit avaient besoin qu’on pense à eux, en effet, et surtout qu’on leur donne un truc à manger ! Ni feu, ni nourriture, ni toit et pire, ils ne savaient pas quel était leur avenir.

Sur l’île des rouges, Mélanie, sentant le danger, décida de chercher le collier d’immunité. Myriam se sentait en danger mais pas autant que Mélanie qui s’est évanouie à deux reprises lors de l’épreuve de l’immunité. Serait-ce un indice de la part de la production ?

Adieu Mélanie !

Alors vint la nuit, c’est le premier Conseil des rouges. Anthony déclara qu’il ne s’attendait pas aux conditions difficiles de Koh-Lanta (et en plus, après 3 jours sa coiffure est restée la même ! comme par hasard…). Mieux encore, Namadia déclara qu’il ne s’attendait même pas au Conseil. (Les indestructibles).

Les rouges votèrent contre Mélanie, la plus faible selon eux et ne lui accordèrent pas une deuxième chance. Personne n’a encore trouvé le collier d’immunité, et Mélanie eu 6 voix contre elle, les 2 voix restantes étaient contre Michaël. Avant de rentrer en France, Mélanie avait la dernière étape du vote noir devant elle, c’est-à-dire qu’elle laisse un vote contre une personne et son vote noir comptera lors du prochain conseil.

Non seulement cette émission touche le fond mais suivie du meuglement des mères de « Qui veut épouser mon crétin de fils ? », sachez qu’il vaut mieux éteindre vos télés le plus vite possible.

Et comme je ne suis pas sûr de regarder la totalité de ce Koh-Lanta et que je préfère faire autres choses, je vous souhaite un bon visionnage de Koh-Lanta : Malaisie et j’essaierai si je regarderais un épisode, d’en faire la critique. (Vu la BA de vendredi prochain, on n’a pas soudain envie de regarder ça ! ou le 2ème strip-tease des bannis qui lècheront jusqu’au bout pour une place dans une équipe !)

Vos commentaires sont les bienvenus.

Koh-Lanta: Malaisie – 1er épisode

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Koh-Lanta, le choc des héros bientôt

Publié Mars 2010

Koh-Lanta dès le 26 Mars 2010: « Koh-Lanta, le choc des héros »

Attention, pour les fans de Koh-Lanta, voici une nouvelle: tout comme l’année précédente, il va y avoir un koh-Lanta en hiver et un autre en été. Cette fois, c’est à partir du 26 Mars que débutera « Koh-Lanta, le choc des héros« .

Selon ozap:
« La saison dernière, TF1 avait inauguré une saison hivernale de Koh-Lanta. Intitulée Koh-Lanta : le retour des héros, l’émission confrontait plusieurs visages emblématiques de l’émission. Devant le très grand succès de cette édition exceptionnelle (8,3 millions de téléspectateurs en moyenne), la Une a organisé une nouvelle édition hivernale de l’émission, toujours animée par le sémillant Denis Brogniart.

Baptisée Koh-Lanta, le choc des héros, l’émission confrontera en Nouvelle-Calédonie six champions sportifs, parmi les plus titrés du sport français, à six figures emblématiques de Koh-Lanta. Tous ont décidé de s’affronter pour devenir l’ultime survivant de ce Koh-Lanta extraordinaire.

Du côté des sportifs, TF1 a sélectionné les judokas Djamel Bouras et Frédérique Jossinet, le champion du monde de foot Franck Leboeuf, la sauteuse Betty Lise, la boxeuse Myriam Lamarre et le patineur Gwendal Peizerat. Ils affronteront Linda et Grégoire (de la saison 4), Coumba (saison 5), Christina (gagnante de la saison 9), Freddy (saison 9) et Christophe (saison 8).

Koh-Lanta, le choc des héros sera diffusé chaque vendredi à 20h50, à compter du 26 mars 2010. Le jeu précédera l’hebdo de La Ferme célébrités en Afrique.  »

Pour ma part, même si je suis un peu fan de koh-lanta, je ne vous cache pas ma déception lorsque j’ai appris qu’il y’aura des participants « VIP » qui n’ont jamais vécu l’aventure de koh-lanta. Par contre c’est bien d’avoir pensé à Freddy, TF1 a mis Linda parmi les participants là ça craint. Ils aiment bien créer des tensions sacrée prod’! Espérons que ce koh-lanta soit bien sportif et surtout meilleur que celui de l’hiver dernier qui a été plus que décevant.

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,