RSS

Archives de Tag: témoignage

CSI: 14×02 – Malchance…et blessures

Image

Après la fin tragique du 14×01, on se demande bien quelle était la suite ! J’ai donc regardé le 14×02, qui devait comporter les conséquences du 13×22/14×01, je parle surtout de Morgan et Brass qui furent les plus concernés dernièrement, et les plus impliqués.

J’ai donc regardé ce 14×02, un épisode que j’ai trouvé sympa et j’en retiens quelques moments. Quand on regarde cet épisode, on sent que c’est la fin du début mais que c’est le début d’autre chose. C’est peut-être l’épisode qui entame la saison 14. Concernant le 14×01, ce fut la deuxième partie liée au final de la saison 13, en tout cas ce furent des épisodes superbes et bouleversants.

Le 14×02 c’est bien entendu la chute d’adrénaline et surtout moins de flux d’émotions face à un 14×01 très personnel. Le 14×02 est moins personnel malgré certaines réactions que j’ai trouvées normales après un début d’enfer !

Je ne sais pas si j’ai déjà vu toute une façade d’un casino fréquemment nommé dans CSI. En tout cas, dans le 14×02 on a été servi avec le « Tangiers ». Des billets d’argent à voler étaient la cause du massacre de 4 personnes au casino. C’est osé je trouve, de commencer cet épisode avec les casinos, un jeu de chance : elle sera ou pas là ? En tout cas, il y’a eu des malchanceux dès le début, et l’argent maudit poursuivit le cerveau de l’opération et le véritable tueur…Pas de chance pour lui, ni pour son petit  garçon qui finit par tout perdre. Pas mal le coup de la « vipère Russell » !!

Concernant nos experts, c’était super cool de voir Henry très souvent dans cet épisode. Son passage avec Hodges et Sara était hilarant ! On assiste à « Qui est le roi du labo ? » entre Hodges et Henry, chacun tentait de trouver la solution devant Sara, comme une course ! et le gagnant est…Henry !

Image

 Très intéressant de voir le Doc faire un peu de chimie, même s’il découpe un cadavre enflé…Très intéressant aussi l’énervement exagéré de Brass contre un officier et Nick, on sut à la fin qu’il devait témoigner contre sa fille et qu’il était débordé avec les affaires de son ex-épouse défunte.

Image

On a assisté également à une forte réaction émotionnelle de Morgan, encore secouée par ce qui lui était arrivé dans les épisodes précédents. Elle s’est vu dans ce bébé enlevé et on se rend compte à quel point elle était fragile et vulnérable, bref elle et Brass ne se sont toujours pas remis de ce qui s’était passé et qui fut une épreuve très dure pour eux, et pour tout le monde.

Image

Bref un père qui tue pour de l’argent ce n’est pas la première fois qu’on voit ça dans CSI, mais quand il s’agit d’un quadruple homicide venant d’un père après 5 meurtres dans le 14×01 liés à la thématique du père, tout ça met le 14×02 en lumière. C’est assez troublant je trouve.

Bon voilà en gros mes impressions, un épisode pas mal même s’il manque un peu de pétillant. Il est bien en dessous du niveau du 14×01 mais n’empêche que ça reste un épisode bon à voir !

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Koh Lanta 2013, mort de Gérald Babin: Témoignages…et édition 2013 annulée

Image

La semaine dernière, Gérald Babin, un candidat de 25 ans décédait sur le tournage de Koh Lanta au Cambodge. Un témoignage anonyme vient aujourd’hui bouleverser la version fournie jusqu’ici.

Au début de la semaine, Le Parisien déclarait qu’il n’y aurait pas de poursuites judiciaires dans la mort de Gérald Babin, celle-ci ne présentant pas d’irrégularités de la part de production. Cependant, la rédaction d’@rrêt sur images affirme avoir reçu (tout comme d’autres journaux) un témoignage anonyme relatant une version toute différente. D’après la rédaction, il s’agirait du témoignage d’un membre de la production d’Adventure Line, la société qui produit le programme. Seule réserve, ce témoignage est anonyme.

Dans cette version, le jeune candidat se serait effondré pendant le jeu du tir à la corde. « Très vite, Gérald s’effondre, la tête dans le sable. Il ne bouge plus », lit le témoignage. « (…) Il a d’abord été décidé d’évacuer Gérald à l’hôpital par bateau, alors qu’un hélicoptère est théoriquement disponible, mais cela est jugé inutile et trop couteux par la production. Gérald est embarqué, le trajet jusqu’à l’hôpital doit durer plusieurs heures. Il reperd connaissance à bord du bateau. Le médecin s’inquiète sérieusement et demande une évacuation en hélicoptère. Malheureusement, on ne retrouve pas le numéro de mobile du pilote de l’hélicoptère : on perd encore beaucoup de temps pour finalement être capable de le joindre. On parvient une nouvelle fois à ranimer Gérald à bord du bateau. Il embarque finalement dans l’hélicoptère, des heures (au moins deux heures) après son malaise initial. On ne le reverra jamais vivant. »

Dans cette version, les conditions de l’intervention médicale sont également relatées différement: « Quelques minutes se passent. Le médecin présent sur place s’inquiète et demande l’autorisation à la production d’intervenir. La production refuse : pas avant que le jeu ne soit terminé. D’autres minutes se passent. Le médecin insiste. Même refus de la production. Gérald git toujours par terre, la tête dans le sable, immobile. Certaines personnes me rapportent avoir entendu Gérald appeler « A l’aide ! » (Je ne sais pas à quel moment précis). La production refuse toujours l’intervention. Finalement, le jeu se termine. Il s’est écoulé environ 10 minutes, peut-être plus, entre le moment où Gérald s’est effondré et le moment où le médecin intervient finalement. »

Jointe par la rédaction d’@rrêt sur images, Adventure Line reste muette: « Comme on ne sait pas d’où proviennent ces accusations, on ne répondra à aucune question », fait savoir le site.

Trois jours après le décès de Gérald Babin, mort d’une crise cardiaque en plein tournage de l’émission, les 17 autres candidats rentrent à Paris.

L’animateur Denis Brogniart et Franck Firmin Guion, le PDG d’Adventure Line Production (ALP) sont restés sur place afin d’être aux côtés de la famille de la victime.

Gérald sera enterré en Seine-et-Marne

La famille du candidat et plusieurs autres proches du jeune habitant de Villejuif (Val-de-Marne) ont rejoint Phnom-Penh samedi pour rendre un dernier hommage à Gérald. TF1 et les assurances ont offert leurs billets d’avion et les ont totalement pris en charge. Les parents de la victime ont demandé que leur fils soit inhumé dans la commune où ils habitent, à Grez-sur-Loing, en Seine-et-Marne.

Gérald Babin avait 25 ans. D’après le journal Le Parisen, il était natif de Fort de France et vivait en région parisienne. Il est mort d’un arrêt cardiaque au premier jour du tournage au Cambodge de l’émission de télé-réalité de TF1.

Au lendemain du décès de Gérald Babin, jeune candidat martiniquais de Koh-Lanta, neuf personnes de sa famille se sont envolées pour le Cambodge, lieu du tournage, afin de récupérer le corps. Nonce Paolini, P-DG de TF1, a accompagné la famille à l’aéroport. « Nous les attendons pour une bénédiction, puis nous les emmènerons sur le lieu du tournage afin qu’elles puissent faire leur deuil », explique ALP, le producteur, accablé par le décès imprévisible de Gérald Babin, un candidat présenté comme « très doux, très sympathique » et doté d’un physique de colosse. Tous les frais du voyage sont pris en charge.

L’édition de Koh-Lanta a été annulée peu de temps après que les équipes dirigeantes de TF1, à Paris, ont appris l’accident cardiaque du candidat. Les équipes de tournage du producteur ALP vont peu à peu rentrer à Paris. « Il est trop tôt pour en tirer les conséquences contractuelles et financières. Pour l’heure, seul l’accompagnement de la famille compte », fait-on savoir chez TF1. En effet, il faudra examiner les contrats à la loupe pour déterminer comment faire jouer les assurances et si le producteur ALP peut obtenir un dédommagement pour les frais engagés dans cette lourde production (40 jours) avortée. Les assurances contractées ont évidemment prévu ce cas de figure.

Un deuxième témoignage vient appuyer les récentes accusations à l’encontre de l’équipe de tournage de « Koh-Lanta ». L’irresponsabilité et le manque de rigueur d’Adventure Line Productions risque de se payer très cher.

Précédemment, nous vous informions du témoignage et de l’ouverture d’une enquête préliminaire pour homicide involontaire. Un deuxième témoignage vient enfoncer la société qui produit les aventures de Koh-Lanta.

Mort d’une crise cardiaque vendredi dernier, Gérald Babin, 25 ans, n’aurait pas reçu les premiers soins. Cette fois, c’est Denis Brogniart qui est montré du doigt avec le réalisateur de l’émission ; ils n’ont pas jugé nécessaire d’intervenir lorsque Gérald s’est effondré sur la plage.
L’autopsie du corps a eu lieu le 29/3/2013 mais aucun élément n’a été divulgué pour l’instant.

Ces derniers témoignages renforcent les doutes quant à une future édition de Koh-Lanta, car la confiance envers l’équipe de production et l’équipe du tournage est désormais anéantie.

Mais, le plus accablant pour la production, est un petit détail glissé par l’hebdomadaire people. En fin de journée, Denis Brogniart est venu annoncer, en pleurs, à l’équipe jaune le décès de leur co-équipier. Le lendemain, avant que tout le monde soit rapatrié à Paris suite à l’annulation de la saison, « une fête était improvisée au sein du staff ». « Certains ont ri, d’autres ont pleuré. A chacun sa façon de gérer la douleur », conclut Closer…

Edit: Gérald Babin, le candidat décédé lors du tournage de l’émission Koh-Lanta, aurait pris des produits dopants avant de participer aux épreuves, selon l’hebdomadaire « Le Point ». Une information démentie le parquet de Créteil, selon « Europe 1 ».

Présence d’anabolisants
L’autopsie pratiquée sur le corps de Gérarld Babin a révélé la présence d’anabolisants dans son organisme, selon le spécialiste médias du Point Emmanuel Berretta, même si aucune source officielle n’a pour l’instant confirmé cette information. Le parquet de Créteil, qui a lancé une enquête pour « homicide involontaire », a démenti cette information, informe Europe 1.

Le docteur Thierry Costa, 38 ans, médecin de l’émission phare de téléréalité diffusée par TF1, s’est donné la mort lundi au Cambodge. Les vidéos du tournage de Koh-Lanta ont été déposées mardi au service de police chargé de l’enquête, après le décès d’un candidat et le suicide lundi du médecin de l’émission, a déclaré l’avocat de la famille du candidat.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

House – Review du 8×11

Image

Mardi 12 Février 2013 fut diffusé l’épisode 8×11 « No body’s fault » alias « La faute de personne » sur TF1 qui a été suivi par 6,4 millions de téléspectateurs, c’est la pire audience de la saison. Un épisode qui se trouve juste à mi-saison, cet épisode 8×11 sonne la fin de la première partie de la saison 8, et le début de la deuxième et dernière partie de la saison 8. Comme nous l’avons remarqué, la première moitié de la saison c’est une reconstruction et une longue reconquête. Nous avons découvert les personnages mis en route. Beaucoup de fans se sont ennuyé « Je me suis ennuyé ! » concernant la première moitié de cette saison 8, pourtant c’est une partie très intéressante marquant les bases de l’environnement de House, qui détermine les personnages, une reconstruction de l’ancien avec du nouveau ce qui a donné un certain charme à cette saison.

Voilà, nous sommes en plein milieu avec ce 8×11, et c’est un épisode atypique à vrai dire. Jusqu’ici, c’est l’épisode le plus noir des 11 épisodes diffusés sur TF1. C’est un épisode très attachant et dévoilant plusieurs choses. Le générique ici est très court (5 secondes) et c’est le 5ème et dernier générique diffusé ainsi dans cette saison (remarquez encore la répétition du chiffre 5 !). J’adore l’image de fond qui nous montre la scène de crime, sur laquelle est écrit le titre de la série House M.D.

J’ai choisi d’analyser cet épisode en le divisant en 3 parties, bonne lecture !

I. Relation House-Chase

Inutile de faire un dessin pour dire que cet épisode est celui de Chase par excellence. D’ailleurs, je me demande pourquoi les scénaristes ont attribué le titre « Chase » au 8×12 et non le 8×11. Mais je ne vais pas m’y attarder car cet épisode met à nu la relation entre House et Chase.

Je me suis dit de commencer par ça dans ma review, car c’est très important de le noter dans cette saison, et parce que je connais les faits. Cet épisode fut l’épisode d’une erreur médicale sans précédent, mais qui a mis en lumière cette relation patron/employé.

Un incident qui devait arriver, a littéralement explosé ! Un patient enseignant la chimie, fit une crise de paranoïa en poignardant Chase et en blessant Adams au bras. Cette erreur médicale devait arriver d’une manière ou d’une autre, avec les méthodes suicidaires et folles de House. Notons que lors de l’épisode 2×08 « Erreur médicale » Chase était responsable de cette erreur, et House avec puisqu’il est chef du service. Comme quoi, il y’a une sorte de clin d’œil à cet épisode (que j’ai revu grâce à cette occasion !).

Chase est le plus ancien collaborateur et collègue de House parmi tous les autres larbins. Depuis 10 ans, il a tout appris à la House, il anticipe les faits, il prend des risques, désobéit aux ordres et il lit même dans les pensées de son patron. C’est le disciple de House par excellence, et c’est en appliquant un raisonnement housien qu’il a failli mourir.

Mais pourquoi Chase ? Le « fils prodigue » de House était pointé du doigt dès son retour lors du 8×05. Il était le plus expérimenté, le plus professionnel, et on sentait qu’il y’avait un profond respect mutuel entre lui et House. Ils étaient non seulement des collègues et des amis, mais ils avaient aussi une sorte de lien spécial presque paternel-filial entre père (House) et fils (Chase) en parallèle avec le lien prof (House) et élève (Chase). Un indice peut-être désignant Chase comme l’héritier ?

Ce n’est pas par hasard si on choisit Chase comme victime, car cette expérience quoiqu’horrible, va le mûrir davantage et va le propulser plus loin dans le monde de la science et de la médecine.

Le fait d’avoir effleuré la mort dans cet épisode avait un sens pour Chase et House. Ils regarderont la vie différemment et plus particulièrement, Chase.

Les farces et les coups foireux entre les deux hommes montrent une grande complicité. MDR le coup de la Vicondin ! J’étais plié de rire concernant la vengeance de Chase avec le gaz démasqué par House, et ce sont ces deux personnages qui seront les plus touchés par le drame. House tient à Chase plus qu’il ne pense, et on a remarqué sa culpabilité et sa perplexité face à ce qui est arrivé.

L’humour dans le 8×11 est presqu’imperceptible dans une atmosphère sinistre est glauque. La blague des cheveux roux peut nous mener à un indice, c’est le fait que le rouge dans cet épisode a un sens noir et obscur tout comme le rouge vif dans le 8×20. Derrière une couleur vive, on trouve le masque hideux de la mort.

House attire et foudroie son entourage en les rendant aussi misérables que lui, aussi seuls et sombres. Pas de chance ! Le pauvre Chase a eu un problème aux jambes, un reflet calamiteux de son patron boiteux.  Une chose est sûre : cette histoire aura des grandes répercussions sur leur relation, sur Chase, sur House et j’en passe. Je vais être plus précis dans les parties restantes de cette review.

II. Le reflet de House

Si j’ai parlé de Chase dans la première partie et sa relation avec son patron, cette 2ème partie sera consacrée au patient ou à l’agresseur si vous voulez. La relation entre House et le patient est spéciale. Le patient est un prof de chimie qui s’est mis en danger à cause de ses propres expériences, c’est vraiment un cas miroir de House qui s’est mis en danger en faillant perdre un collègue et sa liberté à peine obtenue.

Il faudra noter un détail technique : ce patient n’existe que grâce aux flash back de toute l’équipe. Chaque membre de l’équipe prenait le relais  pendant que la caméra tournait sur des rails contournant la table sous laquelle se cachait un acteur en attendant son tour. J’aime bien cette prouesse technique.

Retournons à cette histoire de reflet : le patient avait blessé Adams et avait poignardé Chase en plein cœur. Le patient a failli se tuer à cause de ses expériences qui avaient accéléré un cancer dont il était atteint et c’est à la fin que House lui sauvera la vie et ainsi, sauvera les meubles (sinon ce serait une deuxième erreur médicale et tout le monde meurt !). Juste une parenthèse, on a eu 2 épisodes très noirs et bien structurés dans ces 11 épisodes, et c’est le 8×07 et le 8×11 qui sont les épisodes les plus noirs et qui, comme par hasard, finissent par le même diagnostique : cancer. Il ne faut jamais croire aux coïncidences avec House ! Indice pour la suite, ça j’en suis sûr ! Le 8×02 reste mon préféré dans ces 11 épisodes, malgré tout…

On est d’accord sur la question du miroir House-patient. House a blessé beaucoup de monde, bousillé des vies au nom de la vérité pour satisfaire son égo, et n’oublions pas qu’il est autodestructeur. House peut être considéré comme un prof, on l’a vu à l’œuvre avec ses larbins et avec les étudiants en médecine notamment lors du fameux cours du 1×21. C’est un excellent prof.

Mais le patient reflète également quelqu’un qui n’était pas présent dans cet épisode, quelqu’un auquel House tient beaucoup, qui n’est autre que Wilson. A vrai dire, l’absence de Wilson dans cet épisode était un vrai trou noir, cela fait poser des questions car c’est bizarre, mais cela peut avoir des explications.

En fait, j’ai pensé à Wilson en prenant des notes. Wilson nous montrera son côté autodestructeur plus tard (ses petites tentatives dans les autres saisons ne sont rien à côté de ce que vous allez voir), nous assisterons aussi à un Wilson blessant House (si si ! et c’est pire qu’avec la lame d’un couteau !) et la maladie du patient de House ne peut pas passer sous silence non plus. A chacun son point de vue !

III. Culpabilité

La variation technique entre lumière et obscurité souligne la division de cet épisode entre passé et présent. Un présent truffé de culpabilité ne peut être que sombre. Le noir présent nous rappelle le 6×21 où House répondait aux questions de Nolan dans une ambiance à huis clos, terne, sombre, qui reflète celle du 8×11. Le noir peut symboliser aussi le crime et l’enquête policière ! C’est un épisode marquant où règne le noir policier lors du conseil qui a réuni tous les protagonistes sauf Wilson.

En général, l’obscurité est le reflet intérieur d’un House seul et mélancolique. On retrouve House dans un huis clos, face à Cofield l’ami de Foreman, essayant d’arracher des aveux de sa part, car c’est Cofield qui décide du sort de House comme il lui a dit. Ce duo a eu une approche différente de ce qui s’est passé. Cofield arrive très bien à cerner House, mais c’est l’arrivée de la femme du patient qui dévoilera sa couardise et son incapacité à aller jusqu’au bout de ses actes. Devant la couardise d’un « juge » qui avait menacé de couper les ailes de House ensuite change des propos, House était fou de colère. L’accusé House se concentrait sur les faits et le délire paranoïaque du patient.

House se comportait un peu à la Holmes, comme son passage à la scène du crime (ça fait bizarre sans Watson, hein !!) pour inspecter les lieux. Le souci du détail et l’opiniâtreté (qui nous rappellent son insistance et son entêtement dans le 8×07 ou le 4×15 !) de House pour poursuivre son enquête fut choquant pour autrui, y compris Cofield. La thématique de la liberté fut remise en question dans cet épisode, et c’est la deuxième fois que House se retrouve menacé d’emprisonnement. Et comme on dit, jamais deux sans trois ! Mais je n’ai rien dit, hein…

Ceci est un épisode de la culpabilité par excellence, alors qui est le véritable coupable ? On note le recours aux effets techniques tels que les flash back, le flou, les imaginations…C’est grâce à ces effets additionnés aux témoignages des membres de l’équipe, de House et de Foreman que le téléspectateur se trouve attiré par cette enquête énigmatique (on associe le noir aux énigmes aussi) qui constitue l’épisode comme un puzzle.

Pour la question de la culpabilité, tout le monde s’est culpabilisé et tout le monde a couvert et défendu House malgré ce qui s’est passé, y compris Chase. Taub et Adams furent ceux qui ont secouru Chase, avaient des avis différents. Pour Taub, c’est Chase le coupable puisqu’il n’avait pas fait attention en amenant un scalpel. Pour Adams, qui a été agressée avec Chase et blessée avec le scalpel, elle se considérait comme étant la fautive. Dans cet épisode, on voit bien qu’elle est choquée et émue. Adams est supportable dans cet épisode (enfin !) et a eu l’intelligence de sauver la vie de Chase. En effet, le drame auquel elle a assisté aurait pu finir en tragédie si elle n’était pas là.

On remarque que tout le monde se culpabilisait, et on se demande si House était conscient de ce qui était arrivé pour qu’il garde ainsi la tête froide en se concentrant sur le patient, en faisant le différentiel lors de l’opération de Chase. Il montrait son attachement et sa culpabilité en feignant l’indifférence, et pourtant c’est House qui a été le plus touché.

Le fait que Chase fut poignardé a tout chamboulé et a bouleversé tout le monde ainsi que le diagnostique du patient. Et après le verdict « c’est la faute de personne » on remarque que tout le monde était soulagé sauf House. Le regard sombre de ce dernier en dit long, lui le coupable innocenté, restait et se sentait coupable. Car même si House n’était pas là ou l’un de ses équipiers lui aurait désobéi, il est le chef du service de diagnostique et il est responsable de ce que ses larbins font, il est également responsable puisque Chase a utilisé une méthode housienne. House est le fautif au premier degré, et non personne !

D’ailleurs, il reconnaîtra sa faute en s’excusant auprès de Chase à sa manière silencieuse. J’aime les regards échangés sans un mot après « ils ont dit que c’est la faute de personne », ce sont deux complices qui se connaissent très bien.

Cet épisode ouvre la porte concernant des incidents de ce type qui arrivent, et soit on trouve un bouc émissaire pour la faute, soit on ne trouve aucun responsable de ce qui s’st passé. Chouette épisode en général marquant un grand tournant pour la série, pour House et pour Chase.

Merci de m’avoir lu et tous vos commentaires sont les bienvenus !

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,