RSS

Archives de Tag: Philippe

Koh-Lanta 2014: résumés des épisodes 3, 4 et 5

Salut les terriens ! enfin…salut tout court, avec ces températures inférieures à 20°C le soir. On est loin des débuts de Koh-Lanta 2014 avec les fameux 50°C le jour, 34°C la nuit…

Ce soir, tout est différent : ce 7 Novembre 2014 est le 8ème et l’avant-dernier épisode de Koh-Lanta 2014, en gros c’est la demi-finale, la dernière ligne droite avant la finale la semaine prochaine avec l’épreuve de l’orientation et les poteaux, avant le passage en direct à Paris pour les derniers votes.

Entre un emploi de temps chaotique et mon blog, je n’avais pas beaucoup de temps pour moi. Je vais tenter du mieux que je puis, de faire un résumé des épisodes 3, 4 et 5. Le résumé des épisodes 6 et 7 viendra.  L’épisode de ce soir sera pour un autre jour, et bravo aux 4 finalistes dont je viens de découvrir les noms…je suis très content !

Résumé épisode 3 : Laurence éliminée

– Christina se retrouva la dernière fille rouge après l’élimination de Sara.

– Après l’hospitalisation de Sandra dans l’épisode 2, les jaunes assistent choqués à la remplaçante de Sandra, qui n’est autre qu’Isabelle « la dernière éliminée ». On se demande si ce n’est pas pour nous prendre pour des cons vu qu’on connait tous qui est la vraie dernière éliminée.

– Isabelle est loin de l’Isabelle hystérique du premier épisode, elle est sereine, calme, pour elle « le passé est du passé ». Pour Moundir, c’est parfait, surtout qu’Isabelle veut devenir cuisinière et que dans le camp des jaunes, les deux filles « cuisinent trop avec du sable », sacré Moundir !

– L’épreuve du confort est annoncée, alors que les Tengah décidèrent de créer un cri spécial « Tengah Tengah Tengah Tengah de la jungle attention aux jaunes ! » Moundir, Teheuira et Laurent se marrent.

– Le jeu de confort : pour gagner un poisson de 2 kg et un kit de pêche, il faut que les deux équipes fassent un parcours de cinglés, liés tous par un anneau coulissant dans une corde, l’objectif est d’amener une demi statuette pour reconstituer le plus vite la statuette de chaque équipe. Les rouges ont eu une bonne technique et gagnèrent l’épreuve. En lui demandant de dire aux jaunes la technique, Philippe refusa devant des jaunes morts de faim.

– C’est l’épreuve de l’immunité : Laurence est exemptée du jeu vu son état physique. Il fallait nager, marcher sur des plates-formes inclinées grâce à un travail d’équilibre, pour tenir en équilibre 5 secondes. La malchance frappe les jaunes encore une fois et Isabelle se fracture bêtement le pied en tombant dans l’eau. Les jaunes perdent malgré leurs efforts, les rouges gagnent surtout grâce à Martin.

– Denis Brogniart informa les jaunes qu’Isabelle ne reviendra pas, que Sara la remplacera et que Laurence sera transportée à l’hôpital. L’équipe jaune est dans de mauvais draps !

– Sara fut accueillie froidement par l’équipe jaune, Florence est persuadée qu’on allait voter contre elle et finit par éclater en sanglots comme si quelqu’un était mort, alors que dans l’équipe rouge le duel de la pêche Phil et Philippe vs Freddy et Martin prend place.

– Conseil : 5 votes contre Laurence qui était revenue, et qui se retrouve éliminée. La réplique de Moundir en votant était marrante : « et si je passe en Suisse, bah écoute… tu peux me filer quelques chocolats, ce serait sympa ».

Résumé épisode 4 : Sara éliminée (bis)

C’est parti ! et comme un apéro, on commence directement par une phrase culte de ce cher Moundir en parlant de Florence : « si quelqu’un avait du pétrole dans ses yeux il serait déjà milliardaire » avant de surenchérir : « avec toutes les larmes qu’elle a versé hier, elle a dû prendre dix ans d’âge en plus », qu’est-ce qu’on aurait fait sans ce genre de répliques moundiriennes ? tout le monde adore ses répliques.  Encore une autre, cette fois à propos de Sara : « parfois  je lui dis : j’ai l’impression que toi quand tu parles il y’a des haltères qui sortent de ta bouche » LOL.

– Jeu de confort : savon, crème hydratante, douche, dentifrice….il fallait un équilibriste pour marcher sur l’eau. Les jaunes optent pour la bonne stratégie, sauf que Sara chute à deux doigts du but. Les rouges avaient copié la stratégie des jaunes et Christina arriva jusqu’au bout : les rouges ont encore gagné, les jaunes ont encore perdu. La malchance qui s’abat continuellement sur les jaunes ! Ces derniers, vont se doucher directement sous un déluge !!

– Jeu d’immunité : c’est l’épreuve redoutée des radeaux. L’équipe des rouges travailla ensemble, avec Freddy et Martin en tête. L’équipe des jaunes ne se pose pas de question, c’est l’épreuve de Teheuira. Lors du test, le radeau de Freddy était renversant. Lors de l’épreuve de l’immunité, le radeau de Teheuira prend l’eau et catastrophe : les jaunes perdent encore une fois, alors que les rouges gagnent…

– Sur le camp maudit des jaunes, les filles se disputent pour une histoire de gamelle, Teheuira est triste. Moundir mit la pendule à l’heure.

– Sur le camp des rouges : Freddy et Martin, les deux pêcheurs, trouvent comme par hasard une cage abandonnée par un pêcheur local, contenant des tas de poissons. Mais le plus imposant des poissons, était une bonite allant jusqu’à 6 kilos.

– Avant l’épreuve de l’immunité, les jaunes s’aèrent l’esprit  avec leur bonne humeur et surtout avec Laurent qui a pris une liane en imitant Tarzan. De toutes les équipes que j’ai vues sur Koh-Lanta, c’est les Tengah qui ont la plus grande bonne ambiance !!

– Et hop, encore un déluge sur Tengah, les foudres s’abattent sur le camp maudit des jaunes qui, décidément, sont l’équipe la plus malchanceuse de tout Koh-Lanta ! même la cabane n’était pas étanche…Le conseil arrive et les jaunes optent pour l’élimination de l’ex-rouge Sara, sans surprise.

En attente de la diffusion de l’épisode 5…

Malheureusement, pour les fans de Koh-Lanta, TF1 leur réservait une mauvaise surprise: Danse avec les stars avait pris la place de Koh-Lanta le vendredi temporairement car en leader de foot, TF1 préféra sacrifier sa poule pondeuse d’oeufs en or (Koh-Lanta) au lieu du programme naze de la danse. Foot samedi=décalage de danse avec les stars vendredi et éjection temporaire de l’émission Koh-Lanta, laissant pour s’excuser, une vidéo de 13 minutes dans laquelle certains animateurs et journalistes de TF1 donnaient leurs impressions (dont on a rien à faire) à propos des 4 premiers épisodes de l’édition 2014. Parmi les commentateurs on note la présence de Jean-Pierre Pernault en tant que téléspectateur. Bien entendu, 10 minutes étaient consacrées aux journalistes et les 3 dernières minutes étaient un teaser du début de l’épisode 5, comme pour s’excuser ou pour calmer la foule. J’avoue que pour moi, les 3 dernières minutes étaient les plus intéressantes. Qu’est-ce que j’ai à faire de l’opinion des journalistes de TF1…Sur Twitter, c’est le silence total, quelques twittos fans de Koh-Lanta tentaient de discuter mais avec qui? Un coup vraiment dégueulasse de la part de TF1.

Résumé épisode 5 : Christina éliminée

C’est parti vers l’épisode de la réunification ! on commence par l’équipe des jaunes qui tue des scorpions noirs envahisseurs, le tout accompagné par l’apéritif moundirien : «Franchement,ici, la jungle est très, très hostile. On se croirait dans le film Avatar. Là, je viens de tuer un scorpion énorme. S’il te pique celui-là, tu parles allemand tout de suite!» mais Moundir envie l’équipe adverse pour son campement à la clubmed, les poissons, le harpon…comme bien d’autres Tengah qui souffrent de la disette, des bestioles, sans parler du temps incroyablement pluvieux et la jungle pas très sympathique.

– Les rouges s’empiffrent grâce au talent des pêcheurs, mais adorent manger plus : le varan !

– Jeu de confort : « plus loin, plus fort » ? C’est bien de s’inspirer de Fort Boyard ! L’épreuve du confort a comme choix le sucré (une farandole de pâtisseries à base de chocolat) ou le salé (une pièce de bœuf avec du ketchup, de la moutarde et des frites). Il fallait faire casser 6 pots de terre cuite suspendus en l’air grâce à une massue pour récupérer un bracelet. Il fallait donc nager, viser, sauter et rapporter le bracelet. On a déjà vu cette épreuve en 2011, avec Teheuira, Laurent et Martin. Pourtant, l’équipe jaune perd encore une fois le copieux repas, alors que les rouges (très chanceux) choisissent la pièce de bœuf et les frites.

– Denis Brogniart annonce qu’il fallait envoyer deux émissaires dans l’équipe adverse pour préparer le terrain aux ambassadeurs. Moundir se désigna comme émissaire en usant de tous ses choix stratégiques dans l’équipe des rouges afin qu’ils envoient Freddy comme ambassadeur, tandis que les rouges désignent Phil pour aller chez les jaunes. Les deux émissaires s’en aillent, Moundir prépara le terrain et vérifia sa stratégie auprès de Philippe et de Martin. Phil ne voulait que décamper des Tengah tellement leur camp était cauchemardesque.

– Florence était l’ambassadrice au lieu de Teheuira, le coup de bluff de Moundir avait marché et Florence discuta avec Freddy afin de se mettre d’accord sur un nom à éliminer mais en vain. Ils furent contraint d’aller jusqu’au tirage au sort et c’est Florence qui fut éliminée.

– Alors que pour les autres, c’est la réunification ! Les 3 garçons quittent Tengah ravis, vers l’île de Simban. Ils trouvèrent un parc, ayant même une balançoire !

– Après les adieux de Florence, c’est l’épreuve d’immunité. La première épreuve en solo était de gagner le totem après avoir enduré le plus longtemps possible un trapèze façon Koh-Lanta auquel on s’agrippe de dos grâce à des cordes. A la fin, Laurent chuta bizarrement laissant Teheuira gagner l’épreuve de l’immunité. Denis Brogniart informa les candidats que sur le campement Simban, un collier d’immunité individuel était caché. De retour sur l’île, Teheuira réussit à trouver le collier et à le cacher.

– Laurent fit une blague à tout le monde en mettant des coquillages dans son slip, pour dévoiler la supercherie à Christina qui fut bernée.

– C’est le conseil fatidique : tout le monde vota contre Christina, la dernière fille de l’équipe. Merci pour la soupe et le riz ! On le sait, le vainqueur sera un mec après avoir fait sorti toute la gente féminine si tôt, ce qui est extrêmement rare comme cas dans Koh-Lanta!

Voilà donc 3 résumés avec des commentaires, la suite est à venir ! merci de votre lecture et de vos commentaire.

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Koh-Lanta 2014 – Episode 2: Sara éliminée, Sandra évacuée

Youpi, c’est lundi ! et quand c’est lundi, c’est l’heure de parler un peu de l’épisode de Vendredi! J’ai pris trop de temps pour la review du premier épisode, mais pas cette fois, ou presque.

Après avoir suivi le deuxième épisode de Koh-Lanta, diffusé le 19 Septembre 2014, ainsi que l’échange houleux et fou entre les fans et certains aventuriers  ainsi que Denis Brogniart, c’est l’heure du bilan hebdomadaire comme on dit.

Le deuxième épisode commence là où s’est arrêté le premier conseil  du premier épisode : les larmes de Christina et l’amertume de celles ayant des affinités d’Isabelle, éliminée trois jours après son arrivée. Je dois noter que je n’ai jamais vu autant de monde pleurer dans le premier épisode de Koh-Lanta, par exemple cette édition a commencé avec six candidats en larmes, presque la moitié des candidats quoi. Trop sensibles ? Je ne cherche même pas à le savoir.

C’est parti pour les événements du deuxième épisode, plus intéressant et moins endeuillé que le premier. L’audience de cet épisode avait atteint 6,8 millions de téléspectateurs avec 31% de la part d’audience. 100.000 téléspectateurs en moins, cela ne veut toujours rien dire !

La trahison

S’il y’a un événement marquant à la fin du précédent épisode dont les péripéties se déroulent au sud de la Malaisie, il s’agit bien entendu de l’éclatement de l’alliance des femmes à cause de Laurence et de Florence qui n’y avaient pas cru. C’est lors du conseil qu’Isabelle fut éliminée et que les larmes coulèrent à flot. Ce fut – entre parenthèses – le pire conseil que j’ai vu, selon mes souvenirs.  Christina et Sandra sont abasourdies devant une telle trahison. Sandra alla plus loin « je ne vois même plus l’intérêt de me battre » dit-elle, effondrée, en plein retour. C’est vrai que Sandra ne fut pas une bonne candidate en 2001, et l’est pire en 2014.

Isabelle, qui fut éliminée, n’avait pas hésité en 2009 à trahir sa propre tribu (rouge) en désignant Alexandre, lors de la rencontre des ambassadeurs de chaque équipe. Alors la trahison, c’est ce qu’elle connaît le mieux.

La nuit est longue et le retour aussi. Après l’éviction d’Isabelle, Christina, les larmes aux yeux, chuchota à Sara « tu sais qu’on est dans la merde ! » et elle renchérit « on est foutu ». Effarées, Sandra, Sara et Christina découvrirent qu’elles avaient misé sur le mauvais cheval…

La composition des équipes

Alors qu’on pleura Isabelle d’un côté, de l’autre on s’intéressa soudain à Freddy et Teheiura ! Ouf, j’ai cru qu’on les a oubliés face à des bêtes sauvages…

On s’attarda un peu sur la pluie et la rapidité avec laquelle Teheiura protégea le feu grâce à deux coques contenant la braise. Après avoir traversé un petit canal (ou rivière, même si la largeur n’est pas la même) la voix-off de Denis Brogniart annonça qu’ils allaient composer les équipes. Bon, je n’étais pas si surpris que ça puisque c’était tellement facile à deviner en regardant le générique.

KL14X1 E2

De l’autre côté, sur l’île de Simban, une dizaine d’aventuriers se jaugent. Les garçons soulagés, Moundir fut reconnaissant envers Laurence, alors que Florence tenta d’expliquer son choix auprès des autres filles qui ne la comprennent pas.

Alors qu’on s’attend à ce que tout le monde se saute à la gorge, une bouteille s’échoue sur la plage annonçant le jeu du confort (à Koh-Lanta, on n’utilise les téléphones/lettres que pour pleurer. Pour les messages importants, il y a les bouteilles.)

Premier jeu de confort qui coïncide comme par hasard avec l’arrivée triomphante des deux Tarzans, Freddy et Teheiura, après un long trek de quatre jours. On oublie la trahison d’Isabelle et on regarda curieusement le duo qui emmenait du feu. Denis Brogniart déclara que Freddy et Teheiura étaient les capitaines des deux tribus. (Fin des épreuves individuelles)

KL14X2 E2

KL14X3 E3

C’est grâce à un tirage au sort que Freddy avait le droit de commencer à sélectionner les membres de son équipe en premier, mais curieusement Brogniart proposa à Teheiura de choisir la couleur de son équipe (bizarre, j’ai cru que normalement cela revenait à Freddy !) Teheiura choisit la couleur jaune, sans doute un clin d’œil à sa participation à Raja Ampat en 2011, je ne vous fais pas de dessin concernant Freddy qui était automatiquement rouge. Qui s’attendait à une surprise pareille avant le premier jeu de confort ? Bref, voici la composition des deux équipes :

Les rouges (baptisés les Simban) : Freddy, Sara, Phil (qui ne cacha pas son émotion et son admiration pour Freddy), Christina, Martin, Philippe.

KL14X5 E2

Les jaunes (baptisés les Tengah) : Teheiura, Florence, Laurent, Moundir, Sandra, Laurence.

KL14X4 E2

Inutile de dire que l’équipe rouge est plus impressionnante que la jaune, mais n’allons pas vite en conclusion !

Épreuve de confort et de punition

Et c’est parti pour l’épreuve de confort ! il s’agit d’une épreuve culte : les flambeaux. Sauf que cette fois, c’est mille fois plus compliqué que d’habitude. Il fallait aux deux équipes embraser deux vasques, et pour cela il faut plonger, passer au-dessus de deux palissades, chaque équipe doit ensuite porter son porte-feu (une planche avec une grosse jarre enflammée) et parcourir la forêt en dépassant les obstacles et en évitant de faire tomber la jarre, déposer le porte-feu sur la plage et faire une course-relai pour déterrer 12 morceaux de cordage enfouis dans le sable (six pour chaque équipe), et construire avec une échelle de cordes allant jusqu’à six mètres de hauteur, pour faire tomber une torche qu’il faut embraser directement grâce au porte-feu et avec cette torche il fallait remonter l’échelle des cordes pour embraser la vasque. L’équipe la plus rapide est la gagnante de ce jeu de confort digne d’un casse-tête chinois plus qu’autre chose. On est très loin de 2001, où il fallait porter les flammes et courir sur la plage, en ligne droite, allumant huit flambeaux et le plus rapide allume la vasque.

Après que les équipes se soient démenées, les rouges dépassèrent les jaunes dans le parcours, mais ces derniers rattrapèrent leur retard sur la plage où il était question de déterrer les cordes, mais Laurence ralentit le groupe (on croirait entendre Julien Courbet dans Le Maillon faible) avec une corde qui s’entêtait à quitter son nid. L’occasion pour les rouges de dépasser aisément les jaunes pour construire leur échelle de cordes (on adore utiliser les cordes à Koh-Lanta !), Martin allume la torche et retourne tranquillement, sans se presser, et Christina allume la vasque au grand bonheur des rouges.

KL14X6 E2

Mais qu’est-ce que les rouges avaient gagné avec cette épreuve de confort ? rien ! ils avaient juste gagné leur île maudite, alors que Denis Brogniart se tourna vers les jaunes les informant qu’ils allaient vivre sur une île « beaucoup plus austère » et qu’il fallait créer un autre campement et repartir de zéro, cependant il leur donna du feu car Teheiura l’avait fait avec Freddy. Punition ou récompense au fond ? Quand on regarde cela de près, on sent que la dose d’aventure est plus réservée aux jaunes qu’aux rouges. Denis Brogniart informa les rouges qu’ils étaient désormais les Simban, et les jaunes étaient les Tengah. Les deux tribus eurent leurs bannières respectives.

« Des bêtes pas très catholiques »

Les Tengah découvrirent avec appréhension leur nouvelle île, pas très accueillante et plus hostile dès le premier coup d’œil. Possédant une plage extrêmement grande avec un énorme rocher au bout, l’île était une jungle à part entière. Pas de fruits, pas de cocotiers, il fallait trouver ses repères dans cet îlot plus proche du continent, construire un abri et s’occuper du feu. Alors que Moundir et Teheiura s’occupèrent de l’abri et du feu, Laurent, Laurence et Sandra cherchèrent l’eau en vain.

KL14X7 E2

Conscient des dangers de cette nouvelle île, Moundir, s’occupant du feu, pensait à ses camarades qui se sont portés volontaires pour chercher de l’eau et qui tardaient à revenir sur le camp alors que la nuit tombait. « Ils peuvent tomber sur des bêtes pas très catholiques » surenchérit Moundir, pendant que j’étais complètement mort de rire.

KL14X8 E2

Autour du feu, Teheiura met au courant ses compagnons d’aventure des dangers de la jungle : des sangliers, des tigres…La boule au ventre, les jaunes passèrent une nuit effroyable au milieu des cris d’animaux tropicaux, imaginant les tigres les attaquant de tout part. Sans abri, les jaunes étaient loin du confort des rouges.

KL14X9 E2

En effet, les rouges revenaient heureux dans une atmosphère de bon enfant. Freddy découvrit avec enthousiasme la cabane et admira le travail fourni qui lui rappela sa cabane en 2009 (la ressemblance est frappante !). Cependant, il voulut se rendre utile à l’équipe, alors il créa une sorte de pic pour ouvrir les noix de coco. Observé par Philippe, ce dernier ne cacha pas sa jalousie envers Freddy qui venait d’arriver sur le camp. Mauvais choix stratégique de la part de Freddy ? Peut-être, surtout que ce bon Philippe qui nargua tout le monde avec son tipi en 2010, resta non seulement dans l’ombre de Claude (qui était réellement le gagnant) mais il était également dans l’ombre de Freddy qui marqua l’édition 2009 avec ses créations et sa cabane.

Alors que l’équipe jaune dormit à la belle étoile, terrorisée par les bruits de la forêt, les rouges assistèrent émus à la pondaison des œufs d’une tortue. Seul intelligent : Phil, qui s’était endormi derrière eux. Il est vrai qu’un spectacle pareil est vraiment ennuyeux.

Philippe et le Pandanus

Alors que les jaunes trouvèrent l’eau au matin au fin fond de la jungle grâce à Laurent qui réussit aussi à trouver le manioc sous le regard admiratif de Teheiura, les rouges se réveillèrent avec le rythme à la Freddy qui tenait à servir son équipe, et c’est avec Martin que Freddy découvrit beaucoup de fruits du Pandanus qui n’ont pas été cueillis par les aventuriers depuis le début du jeu. Freddy rassura tout le monde sur le fait que c’était un fruit comestible.

KL14X10 E2

Charmée par le savoir-faire de l’ingénieux Freddy, Sara demanda à ce dernier de fabriquer une table sous le regard jaloux de Philippe.  Le Pandanus a du mal à passer…

Soudain, une bouteille s’échoue sur la plage ! il fallait un rouge pour emmener les affaires des jaunes au Tengah, et comme par hasard on choisit Philippe qui emmena les affaires des jaunes et même un noix de coco en guise de cadeau alors que Christina criait derrière lui « ne te laisse pas embobiner ! »

Loin du Pandanus et des Simban, c’est avec joie que Philippe retrouva ses ex-coéquipiers. A peine marchant sur la plage, il déversa sa colère du jaloux en se vengeant du malheureux Freddy qui cherchait juste à se rendre utile sur le camp. Philippe, devenant très bavard, donna sa version à propos de Freddy en le désignant, lui et les filles rouges, comme des cibles.  Rien n’est innocent avec le choix d’envoyer Philippe au lieu de quelqu’un d’autre sur l’île des jaunes, ça sent le complot !

L’alliance de l’agent 007 Philippe avec les jaunes était toujours d’actualité, puisqu’il la vérifia auprès de Moundir, alors que Freddy et Phil étaient entrain de fabriquer une table en bambou. De leur côté, les filles rouges se baignent en parlant de Philippe…Il fallait aller à un SPA car apparemment elles se sont trompées de route !

De retour chez les rouges, Philippe avait un grand sourire en leur parlant des jaunes. « Ils sont loin, loin, loin » répondit-il quant à son retard inexpliqué. Il regarda d’un air maussade la nouvelle table déjà dressée alors que tout le monde était excité.

KL14X11 E2

KL14X12 E2

Heureux du retour de leurs sacs, la joie des jaunes ne dura pas longtemps : un violent orage éclata pendant qu’ils mangeaient du manioc. La nuit des Tengah fut dure, et ils passèrent une nuit blanche dans les flots. Le matin, Teheiura n’avait qu’une idée en tête : consolider l’abri et se ravitailler en bois. Alors que tout le monde mettait la main à la pâte, Sandra n’allait pas bien.

Une histoire de cruches

Alors que les jaunes se remettaient difficilement d’une nuit apocalyptique, les rouges prenaient un petit-déjeuner « plutôt conséquent ». Une maigre bouffe appelée « soupe » à 80% d’eau, et le reste du riz et du manioc… Freddy, à la demande des filles, créa des cuillères en un rien de temps, alors que Philippe préféra manger avec les doigts avec une mine boudeuse.

Pendant que les Tengah évoquaient le conseil, c’est l’épreuve d’immunité qui s’échoue au milieu d’une bouteille sur la plage. « Tant va la cruche sous l’eau » et bien, après le feu du confort, voici l’eau de l’immunité !

Denis Brogniart expliqua l’épreuve : il fallait aller récupérer une jarre émergée dans une cage au fond de l’eau (pourquoi avoir écrit « cruche » dans le message ?), une jarre lourde pesant 120 kilos, les cages sont fermées et on pouvait ouvrir une trappe sous-marine en libérant deux montants liés avec des nœuds à la cage, toute l’équipe doit entrer dans la cage, libérer les montants et sortir la jarre, revenir à la plage avec la jarre et la mettre sur une plate-forme désignée par la couleur de chaque équipe. La tribu la plus rapide remporte l’immunité. Vous l’avez remarqué, ça fait moins casse-tête chinois que l’épreuve de confort, mais il est évident qu’il fallait plus de force pour cette épreuve d’immunité !

Soudain, Sandra a eu une faiblesse et le médecin préconisa son éloignement. La tribu rouge dû faire un tirage au sort pour éliminer l’un d’eux de cette épreuve, et ce fut le meilleur nageur de l’équipe rouge à savoir Phil qui fut éloigné de l’épreuve et d’y assister en simple spectateur.

Le départ fut en faveur des rouges qui arrivèrent en premier dans la cage et ils en sortirent les premiers. Les jaunes, moins athlétiques, étaient plus organisés et c’est Teheiura qui prit sa place du chef de tribu bien au sérieux, c’était « le tacticien » comme le souligna Brogniart à propos de Teheiura qui encouragea son équipe dont les efforts se reposèrent sur  Teheiura, Moundir et Laurent. L’équipe jaune est très organisée et surtout rapide, contrairement à l’équipe rouge qui fut moins organisée (comme si on avait parié tout sur Phil) : Philippe est en difficulté et ne put pas aider Martin et Freddy qui peinaient avec la lourde jarre de 120 kilos. Mais leur difficulté s’évapora avec les jaunes qui gagnèrent l’épreuve après un effort monumental en soulevant 120 kilos remplis d’eau, avec les cris de Teheiura qui transcendèrent les hommes jaunes jusqu’au bout.

KL14X13 E2

KL14X14 E2

Mais Denis Brogniart informa les jaunes qu’ils allaient rentrer à cinq puisque la cruche (Sandrine) était emmenée à l’infirmerie par le médecin. Plus tard, à l’infirmerie, Denis Brogniart informa Sandrine qu’elle n’allait pas continuer le jeu (qui s’en doutait ? déjà elle était mal en point dès le premier jour en 2001) et pour lui tourner le couteau dans la plaie, Brogniart lui parla de sa fille Carla qui espérait voir gagner sa mère. Ça a marché ! Brogniart quitta la candidate eppleurée rongée par le sentiment de culpabilité.

KL14X16 E2

KL14X15 E2

Les jaunes, ne sachant pas le verdict, souhaitent déjà le non-retour de Sandra et ne furent pas tendres avec elle. Laurent est satisfait d’avoir une ration de riz en plus et surenchérit « ce n’est pas un mental d’acier qu’elle a, mais un mental en porcelaine ». Moundir, ne ratant aucun grain de riz, ajouta à propos de Sandra « je pense qu’elle n’est pas faite pour cette aventure ». Soulagés, les jaunes étaient débarrassés d’un membre qui était de loin le moins accepté et le plus faible.

Le remerciement bizarre

Si les jaunes menaient la vie tranquille sur une île austère, les rouges étaient plus silencieux, chose qui énervait Philippe qui se sentait menacé « personne ne parle ici de stratégie » tonna t-il. Le conseil était pour bientôt et c’était le calme avant la tempête sur l’île de Simban.

Durant le conseil, les membres rouges semblaient indécis à propos des votes et Philippe ne cacha pas son admiration pour les jaunes après son voyage louche.

Après un vote plutôt serré (Philippe=2 votes, Sara=3 votes) c’est Sara qui fut remerciée de la manière la plus bizarre et certainement la plus hypocrite de la part de ses copains auxquels elle avait offert le feu. Elle quitta Christina qui était en larmes, et vota le vote noir en larmes.

KL14X17 E2

KL14X18 E2

Mais selon le teaser à la fin, non seulement Sara sera de retour le 3ème épisode en devenant une Tengah, mais en plus il y’aura le retour d’Isabelle. En gros, personne n’a été éliminé et tous les compteurs ont été remis à zéro ! Et ça, c’est le pire casse-tête chinois concernant un teaser pareil !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Koh-Lanta: Malaisie – 2ème épisode

Yéyéyé ! Il est temps que je commence à pianoter et résumer en partie les aventures houleuses de nos chers et tendres aventuriers qui  se battent pour leurs familles et non pour les 100.000 euros destinés au vainqueur.

Je tiens néanmoins à souligner que j’ai raté la disparition de l’îlot des bannis et de l’épreuve du confort, et que mon commentaire personnel c’est à propos de l’épreuve de l’immunité et du fameux Conseil plein des torches ! J’avoue que le vendredi 9/11 je me suis occupé à faire quelques créations graphiques à propos de House, c’était plus fascinant de faire du coloriage qu’être affalé comme un con sur le canapé, les yeux sortis de leurs orbites matant les seins et les fesses des candidates car il faut l’avouer, la plupart des téléspectateurs adorent regarder ça (le contraire m’aurait étonné !).

En parlant des téléspectateurs, parlons des belles audiences que l’émission a réalisé : 6,9 millions, avec 29,3% de la part du marché : tout baisse par rapport à la semaine dernière (7,2 millions, 32,5% de la part du marché). Je crois que les chiffres à eux seuls résument et soulignent la médiocrité de cette émission. TF1 ne tardera pas à avoir des audiences plus mauvaises que celles d’Arte avec un rythme descendant pareil.

Strip-tease et épreuve de confort

Les bannis reçoivent la visite de Camille et Namadia, respectivement capitaine des jaunes et des rouges. Ils mettent en avant leurs qualités, car les capitaines devront les sélectionner. Bien entendu, « mettre en avant des qualités » peut subjuguer un joli strip-tease comme celui de la semaine dernière, avec des chamailleries de gosses dans un bac à sable !

Les Jaunes étant plus nombreux que les Rouges, Mélanie de l’équipe des Rouges ayant été éliminée de l’aventure Koh Lanta Malaisie la semaine dernière, Camille, capitaine des jaunes ne participera pas à l’épreuve de confort suite à un tirage au sort. Le jeu de confort se passe en deux temps, sur terre et dans la mer. Dans un premier temps, les aventuriers doivent récupérer trois plateformes sur l’île sur lesquels un aventurier devra se tenir en équilibre afin d’avancer dans l’eau. L’épreuve est compliquée par chaque équipe (vu leur niveau, c’est normal). Du coup, notre cher Denis Brogniart autorise aux candidats de s’aider avec leurs mains. Les candidats arrivent enfin à avancer et les équipes sont coude à coude. Et c’est finalement les Jaunes qui remportent cette épreuve du confort ! Ils gagnent ainsi le privilège de choisir deux des quatre bannis pour intégrer leur tribu. (Et bien merci qui ? merci Denis pour le coup de main !).

Les jaunes avaient donc gagné le privilège de choisir les bannis les plus intéressants à leurs yeux, Elodie fut la première choisie, ensuite Philippe. Quant à Nadine et Bernard (les plus vieux) ils sont allés dans le camp des rouges.

Adios l’îlot des bannis englouti ! Et surtout bienvenue en enfer ! La production devrait penser à rayer cette histoire des bannis pour l’année prochaine car vu son inutilité, elle n’a aucun avenir ni goût en particulier pour le pauvre téléspectateur.

J’ai faim, femme !

Après avoir raté la moitié de l’épisode, j’ai pu, démotivé, regarder sans intérêt la suite (de toutes les façons, je n’ai pas raté grand-chose).

Youpi ! C’est le 6ème jour sans feu sur le camp des rouges dont le ventre gargouillant, poussait deux rouges affamés à savoir Michaël et Anthony le sympathique plombier à crier famine, n’en pouvant plus d’une pareille situation. Pendant que nos pleurnichards grognaient et jetaient des regards cannibales à leurs camarades, Nadine l‘ex-bannie frottait frénétiquement des morceaux de bois essayant de faire jaillir la flamme céleste qui calmerait les maux de ventre, en vain ! Michaël, extrêmement affamé, critiqua Nadine car elle n’arriva pas à faire du feu (et toi, connard ? As-tu essayé ?). Déterminée à se focaliser sur Michaël et ses sautes d’humeur suite à sa faim de loup, la production nous montra par la suite le vieux renard Bernard se joignant aux filles rouges remontées et agacées par le caractère de Michaël, qui s’était empiré avec la privation et la faim.

Toute cette focalisation est, comme par hasard, avant l’arrivée de la bouteille annonçant l’épreuve de l’immunité chez les rouges. Nadine, ex-bannie, décida de tout faire pour mériter sa place dans la tribu rouge, et l’équipe affamée partit vers une épreuve qui s’annonçait « maritime ».

Épreuve d’immunité

L’épreuve était plutôt une épreuve d’apnée, où il fallait plonger et récupérer le plus rapidement possible 10 plaquettes en bois au fond de la mer, la dernière plaquette se trouvait à 10 mètres de profondeur.

Pour faire un équilibre numérique entre les jaunes et les rouges, il fallait que les femmes jaunes fassent un tirage au sort pour éliminer une : ce fut Catherine.

Les deux équipes prennent leur temps pour désigner qui ira à telle ou telle profondeur, et enfin l’épreuve commença par la première plaquette se situant à 1 mètre de profondeur, Philippe (jaune-ex banni) et Bernard (rouge-ex banni) plongèrent, Philippe eut sans problème la plaquette pendant que Bernard perd du temps, très mauvais nageur, il me rappela Gégé de l’année dernière qui fit du surplace (par miracle il a rejoint la plate-forme).

Pour éviter le téléspectateur de s’ennuyer, la voix-off de Brogniart commenta les faits et les gestes des plongeurs qui se sont succédés : Myriam ne parvient pas à atteindre sa plaquette, Marie parvient à avoir sa plaquette…Enfin, vous voyez le genre !

Aussi sportive qu’elle était censée être, l’équipe des rouges musclés ne parvient cependant pas à dépasser les jaunes (2 vs 4). Charles le jaune (et je le répète : ce n’est pas son vrai nom !) fut le Gégé des jaunes, aussi mauvais nageur que Bernard le rouge (pas son vrai nom non plus !), l’écart se réduit (6 jaunes vs 5 rouges) tandis qu’Ugo ramena la 7ème plaquette pour les jaunes surexcités et surtout, plus déterminés.

Malgré le fait qu’il savait qu’il allait plonger 7 mètres, Anthony ne prit pas assez d’inspiration et perdit non seulement la 7ème plaquette des rouges mais surtout du temps en remontant à la surface, alors que du côté des jaunes Brice ramenait la 8ème plaquette et Charles fit mieux en ramenant la 9ème malgré son mauvais départ au début. Les rouges étaient encore loin de la victoire qui leur fit arrachée avec Philippe qui ramena à son équipe la 10ème et dernière plaquette.

Troisième victoire successive des jaunes, et troisième échec des rouges. Namadia admit que « les jaunes sont plus forts mentalement » et que les rouges « étaient faibles du côté du mental » devant la cohésion des jaunes.

Alliances et larmes de bonté

Après leur scandale, les rouges revinrent rouges sur leur camp. Ils étaient censés gagner, ils étaient censés être les plus forts physiquement, mais fallait-il se borner à cette conviction ? Selon Namadia, non. Le bon chef dit à ses brebis : « Mentalement, on est faibles ». Hé ben dis-donc, il fallait du temps pour dire et admettre cela. Si seulement ils avaient réfléchi et tiré une leçon du Conseil précédent, mais bon la réflexion n’était pas leur truc…

Pendant que Namadia ouvrait les yeux, une voix surgit : « Il faut une équipe compétitive et non une équipe qui fait du tourisme ». Faire de l’autocritique c’est bien, si seulement ils voyaient que le Club Med est aussi bien chez eux que chez les jaunes.

Comme il ne se passe pas grand chose d’intéressant dans le campement des Rouges, la production de l’émission nous impose une pénible séquence Émotion. Sur l’île des Jaunes, Philippe l’ex-banni fondit en larmes en nous parlant de son petit garçon qu’il n’a pas vu depuis…6 jours !  On comprend son désespoir. Je me demande s’il se rappelle encore du visage de son fiston.

Déterminée à arracher les larmes du téléspectateur, la production diffusa le portrait du gosse entrain de courir, le tout dans des couleurs violettes-bleues pendant  que les larmes de Philippe parcouraient son visage comme s’il était dans un enterrement. Franchement pourquoi s’éloigner des siens si on sait qu’on allait craquer ?

Philippe, la pièce-maîtresse de la prod…oups, le chevalier des jaunes, est le chouchou des jaunes, ils lui sont redevables. Comme s’ils n’y sont pas pour quelque chose…Cependant, Marie l’ingrate ne mâcha pas ses propos concernant Philippe : « C’est une personne qui n’est pas faite pour rester avec nous ». Chaud les fesses !

Et comme on ne parlait que de Philippe, et afin de nous éviter l’ennui, la production fait cap sur l’île des rouges où tout s’envenimait.

Les deux rouges Nadine et Michaël se sentaient en danger, et tous les coups étaient permis. (Je vous le dis, le téléspectateur adore ce type d’atmosphère électrique entre les membres affamés, d’où ces audiences aux alentours des 7 millions !).

Nadine critiqua Michaël pour son agressivité, et les filles ont fait une sorte d’alliance contre le méchant macho, alors que du côté de ce dernier, il n’a pas été dupe et se battit en créant à son tour une alliance mais qui était contre Bernard. La mauvaise humeur régna sur l’île des Rouges où tout le monde s’entretuait pour ne pas être celui qui va sortir lors du Conseil.

Bernard se balada sur la plage en contemplant le crépuscule, en disant que peut-être il n’aurait plus l’occasion de voir un tel spectacle (mais rassure-toi cher poète ! La prod est obsédée par Michaël et non par toi !).

Essayant de garder un peu de suspense, la production se focalisa sur Thierry le discret, qui peut faire pencher la balance, mais aussi sur le vote noir de Mélanie.

Ennui et fotes d’orthograffe

Fais dodo, Cola mon ‘tit frèreuh…C’est la nuit, et qui dit nuit après échec dans une épreuve d’immunité, dit Conseil ! Denis Brogniart résuma la situation critique des rouges qui allaient perdre à nouveau un autre membre : « troisième défaite, deuxième Conseil des Rouges ».

Dépités, les rouges essayèrent d’expliquer pourquoi le Titanic Rouge est entrain de sombrer. Le chef des rouges, Namadia insista sur la faiblesse du mental en ajoutant : « On ne va pas jusqu’au bout », mais Sara lui rappela qu’il leur a demandé du genre : « si vous ne pouvez pas, vous laissez tout et vous remontez », Namadia fut embarrassé. C’est clair qu’il ne s’agit pas QUE du mental, mais aussi de ce que le chef a dit aux rouges.

Michaël, l’un des favoris pour être éliminé, parla du feu et de son importance mais Sara qui nous a surpris par ses pompes l’autre fois, répondit directement à l’affamé qu’ils n’avaient pas que ça à faire. Au moins, ça c’est une sacrée réponse ! On n’avait pas entendu l’autre fois la voix de Michaël lorsque l’équipe rouge avait le choix de choisir le riz ou le feu !

Sara continue, plus directement : « Je veux être nommée capitaine de la survie », pour tenter de prouver qu’elle n’est pas là pour perdre mais pour gagner Koh-Lanta, faire gagner son équipe, en mettant de l’ordre dedans. Ainsi, l’équipe des rouges a deux chefs : Namadia (épreuves) et Sara (survie). Voilà ce qu’on appelle de l’initiative !

Après un blabla ennuyeux qui fut résumé en quelques minutes (des candidats ont précisé que le Conseil était interminable, des heures de questions/réponses), c’était enfin le moment crucial des votes.

Dès le départ, on voit le contenu de la plupart des votes mais surtout, on assiste à des belles fautes d’orthographe (il est vrai qu’on peut se tromper, mais quand je vois la totalité des prénoms mal écrits sur les bulletins de vote, je me demande ce qu’ils avaient eu comme note en langue française !)

Voyons voir, les votes étaient partagés entre Michaël et Bernard. Le dépouillement donnait un aspect encore plus ridicule à la découverte des rouges qui ne savent même pas écrire les prénoms, je vous donne les exemples de « Bernar », « Bernad », « Micrael », « Mikael » et j’en passe…Inutile surtout de participer au jeu de Motus sur France 2 ou n’importe quel jeu qui leur demande de chauffer leurs méninges en orthographe !

En fin de compte, ce fut Michaël qui fut éliminé à cause de la « mauvaise ambiance sur le camp », et même le vote noir de Mélanie enfonça le clou contre Michaël, qui fut cloué sur place, ne croyant pas à son élimination, il était si fâché qu’il souhaita que les personnes qui ont voté contre lui ne gagnent pas, sympa de sa part…Le téléspectateur, lui, savait depuis le départ !

Avant de s’en aller pour de bon, il lui restait le vote noir. Et comme c’est un épisode où on a vu presque tous les votes, la caméra filma Michaël en colère, votant contre Sara (d’habitude, les votes noirs sont secrets à moins que…) car selon lui, c’est elle la cause de son élimination.

Voilà la fin de cet épisode peu passionnant et même si j’ai manqué la moitié, j’étais terrassé par l’ennui et je ne sais pas si je vais avoir le cran de regarder le 3ème épisode.

Vos commentaires sont les bienvenus.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,