RSS

Archives de Tag: Parents

Friends – Sélection de moments marquants

FRIENDSS

Friends est une série assez intéressante où ses personnages ont vécu des situations marquantes, parmi elles je vais en citer quelques-unes :

Celle qui a eu des triplés de son frère : Phoebe est la seule à avoir vécu une pareille situation !

Celui qui n’a pas de chance en mariage : félicitations pour Ross qui est le premier ! le premier mariage échoue à cause de l’orientation sexuelle de sa femme, le second échoue car il se trompe du nom en prononçant ses vœux et le troisième est le résultat d’une cuite à Las Vegas..

Celle qui a été attrapée par la police : pour la case prison, personne des friends n’a été emprisonné. Cependant, Phoebe a été arrêtée par la police et a déjà un passif avec eux…

Ceux qui sont passés sur le billard : pour la case hôpital, on a 4 amis qui ont été hospitalisés : Phoebe et Rachel (accouchement), Chandler (enlever un 3ème sein et amputation d’un orteil) et Joey (calculs rénaux et hernie). Les seuls qui ont échappé à l’hôpital sont Ross et sa sœur Monica.

Celui qui a un nombre illimité de conquêtes amoureuses : c’est Joey qui détient le record !

Ceux qui se sont embrassés : on adore s’embrasser dans la série, que ce soit par pitié, par amour, par humour ou pour autre chose ! je vais me focaliser sur les six amis qui a embrassé qui !!

– Ross et Rachel

-Chandler et Rachel

– Chandler et Phoebe

– Joey et Rachel

– Chandler et Monica

– Ross et Monica

– Joey et Chandler

– Joey et Phoebe

Quel plat spaghetti ! lol

Ceux qui se sont fait un câlin : être dans les bras de l’autre peut être un signe d’amitié, d’amour etc !

– Joey et Chandler

– Chandler et Monica

– Monica et Ross

– Ross, Monica et Chandler

– Ross, Joey et Rachel

– Joey et Phoebe

– Joey et Ross

– Chandler, Joey, Monica, Phoebe et Rachel

– Ross et Chandler

– Ross, Chandler, Joey, Monica, Phoebe et Rachel

– Monica et Rachel

Sacré plat spaghetti !!!!

Ceux qui ont dit « je t’aime » :

– Monica à Chandler

– Chandler à Monica

– Ross à Rachel

– Rachel à Ross

– Joey à Rachel

– Phoebe à Mike, son futur mari

– Mike à Phoebe

Beaucoup de moments on dit un « je t’aime » silencieux dedans !

Ceux qui se sont mariés :

– Chandler et Monica

– Ross et Rachel

– Mike et Phoebe

Ceux qu’on a appelés « les couples de la série » : ils ne sont pas vraiment beaucoup !

– Chandler et Monica

– Ross et Rachel

Ceux qui ont eu la relation la plus stable :

Sans le moindre doute il s’agit de Chandler et de Monica, qui ont mené la seule relation amoureuse stable dans toute la série, allant au-delà des problèmes par étapes, au déménagement de Chandler chez Monica, aux fiançailles, au mariage jusqu’à l’adoption. Une idylle avec un happy end.

Ceux qui ont eu la relation la plus instable :

Sans le moindre doute il s’agit de Ross et de Rachel, le duo explosif. Les disputes sont marquantes, une attirance réciproque, une rupture, un mariage, un divorce, un enfant par accident. La relation la plus chaotique de la série et qui a même fini par lasser des fans de ce ship.

Celui qui est le plus amoureux que les autres :

Qui est le plus amoureux de tous les gars de la série ? Sans aucun doute Chandler qu’on peut même nommer « le fou de Monica ». S’il y’avait déjà comme une attirance entre les deux depuis la saison 1, on a vu sa drague dès la saison 3, sa jalousie dévoilée après avoir déclaré sa flamme dans la saison 5. Extrêmement attentionné et plus fidèle que jamais, il voue un amour fou pour sa femme pour laquelle il fera n’importe quoi pour être heureuse.

Ceux qui sont les meilleurs copains de la bande :

Ce n’est pas une surprise si Chandler et Joey le remportent !

– Chandler et Joey

– Chandler et Ross

– Ross et Joey

Ceux qui adorent s’assoupir ensemble :

– Ross et Joey (looooooool)

– Monica et Chandler

Celles qui sont les meilleures copines de la bande:

Ce n’est pas une surprise s’il s’agit de Monica et de Rachel, amies depuis longtemps !

Celle qui adore le chat :

Qui a cartonné grâce à sa chanson « Tu pue le chat » ? c’est Phoebe évidemment ! une chanson déconseillée d’être écoutée lol.

Celles qui se sont crêpées le chignon devant les acteurs d’Urgences :

Les acteurs d’Urgences (Noah Wyle et George Clooney) jouaient le rôle de deux médecins invités par Rachel et Monica qui avaient craqué dessus. Les deux amies se sont crêpées le chignon en ressortant chacune le passé de l’autre, une situation plus qu’hilarante.

Ceux qui ont fait pipi :

Il s’agit de notre trio Monica, piquée par une méduse, Joey, fatigué d’avoir creusé un gros trou dans la plage et Chandler, tentant vainement de draguer Monica sur la plage maudite. La piqûre de la méduse poussera Monica à tenter de pisser pour éviter d’avoir plus mal, mais elle pissera à côté. Joey eut le trac et ne put pas pisser, Chandler finit par pisser sur Monica. Une plage inoubliable pour le trio…

Ceux qui se disputent trop :

La guerre frère-sœur est un plaisir pour les scénaristes, qui ont mis en évidence Ross et Monica se disputer à chaque occasion, allant des propos au physique ! un match de catch, la classe !

Celle qui pinçait pour lui :

Monica est la figure du despotisme et fit souffrir tous ses amis. Beaucoup pensent que Chandler a été le plus malmené de tous or c’est bien le contraire quand on regarde attentivement la série. Monica était beaucoup plus douce, attirée, et agréable envers Chandler avant de tomber amoureux.

Celles qui ont demandé leurs amants en mariage :

– Monica demande à Chandler sa main chez eux, ambiance intime et très romantique.

– Phoebe fait comme Monica et demande à Mike sa main dans un stade plein à craquer, ambiance sportive et surtout très hilarante.

Ceux qui ont vécu dans la même place :

L’appartement mauve de Monica a abrité durant des années les amis, leurs conquêtes sans oublier la grand-mère décédée de Monica. 10 ans plus tard, les amis se séparent dès le départ du noyau devenu central durant des saisons, à savoir le couple Chandler et Monica.

Celui qui se prenait pour un père :

Et pas n’importe quel père ! lorsque le mariage de Phoebe s’approcha, Joey joua le rôle du père de la mariée par amitié car Frank, le véritable père de Phoebe, s’était dissipé depuis des années.

Ceux qui ont des parents vraiment cochons :

– Les parents de Ross et de Monica qui ont fait l’amour sur le sol de la salle de bain, alors que leur fille se cachait derrière le rideau de la douche.

– Les parents des triplés (Frank junior le frère de Phoebe et sa femme) qui ont fait l’amour dans l’hôpital dès la naissance des triplés.

– Les parents de Chandler : sa mère, écrivain de romans érotiques (sans gêne avec Ross !), et son père, devenu un drag queen chantant dans les cabarets de Las Vegas, ils se sont divorcés alors que leur fils n’avait que 9 ans.

Celui qui a couvert son secret par l’action :

On finit par Chandler, qui, en essayant de camoufler son baiser à Monica, dut embrasser les autres filles pour garder sa relation secrète avec sa petite-amie.

Merci à ceux qui m’ont lu !!

 
Poster un commentaire

Publié par le mai 25, 2015 dans Friends, Sitcom

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

House – Review du 8×10

Image

C’est en écoutant Rocking music que j’ai décidé enfin d’entamer le 8×10 « Runaways » alias « La fugueuse ». Bon, j’ai un peu de retard pour cette review, peut-être un coup de mou, peut-être beaucoup d’épisodes de X-Files des premières saisons ou différents épisodes de House de toutes ses saisons, ou même des raisons perso qui m’ont éloigné de mes reviews. Ces derniers temps, j’étais très préoccupé et occupé, et je le suis toujours ! Bref, j’essaie de faire de mon mieux dans un laps de temps limité.

L’épisode 8×10 « Runaways » est un épisode qui avait talonné le 8×09 le mardi 5 Férier 2013, mais qui eut la plus petite audience ! En effet, si le 8×09 avait récolté l’audience de 7.2 millions de téléspectateurs, ce ne fut malheureusement pas le cas du 8×10 qui n’avait eu que 6.8 millions de fidèles. Pourtant, c’est un épisode intriguant, intéressant et on peut l’analyser sous différents angles. Pour ma part, je l’ai adoré mais j’ai préféré changer la forme ou le style de mon analyse qui sera en deux parties.

I. Histoire de liens…

Alors ça, on ne peut pas le nier ! Cet épisode en est truffé ! Et pour être plus clair, on peut distinguer deux sortes de liens. Le premier est le plus net, c’est le lien fondamental, médical c’est-à-dire le lien entre le patient et ses médecins.

Premier plan de l’épisode : House entrain d’examiner une jeune fille. Au fil de l’épisode, on découvre que l’histoire de cette fille mineure était plus intéressante que son cas médical lui-même pour House. C’était une fugueuse, une sdf, jeune, mineure, débrouillarde, responsable, mature pour son âge et tellement charismatique qu’elle suscita l’admiration de House. Elle vivait seule (Halooone !^^). Pour House, il la trouvait intéressante parce qu’elle avait osé faire ce qu’il n’a jamais fait. Elle incarnait une sorte de figure de liberté, cette liberté qu’il a eu beaucoup de peine à avoir, en ayant le bracelet électronique enlevé, en ayant subit la maltraitance de son père et la résignation de sa mère. On peut déduire grâce au cas de cette fille, qu’on s’approche dangereusement d’un certain épisode qui concerne le père de House, mais je ne vais pas m’y étaler.

House n’a fait qu’essayer de protéger sa patiente à sa manière. Pour la première fois dans la saison 8, il est subjectif dans son raisonnement. Le coup de la prostituée déguisée en assistante sociale était du pur House ! J’étais mort de rire. D’ailleurs, dès le début, House la protégeait en ne disant rien aux services sociaux et en mentant à Adams et à Wilson.

Pour House, les parents sont coupables et irresponsables, cette fille a raison de se libérer d’une mère qui ne changera pas. On peut s’en sortir et vivre tout seul, pas besoin de parents ! Encore un point sur lequel la fille était d’accord avec lui.

On aborde le thème de la liberté sous toutes ses formes : fugue, voyages, suppression du bracelet électronique…Admirez comment la fugue est contemplée par House et qui nous rappellera certainement une décision cruciale qu’il choisira plus tard dans la série. Votre mémoire a été rafraîchie ? Rien n’est dû au hasard. Le lien entre House et sa patiente est très spécial, chose qu’Adams partage aussi. Mais avant de passer au lien entre Adams et la patiente, on doit souligner le coup de pouce qui a « oxygéné » cet épisode, c’est le fait de la suppression du bracelet. Grâce à cela, on a assisté à House faisant des différents différentiels dans plusieurs endroits, pariant comme à son habitude !

Adams, de son côté, trouve que les parents sont nécessaires dans la vie. Le problème, c’est lorsqu’Adams est subjective, elle est pire que Foreman côté ennuyeux et chiant. Bon, elle m’a sérieusement gavé avec son « il lui faut une assistante sociale ! » comme si son cerveau s’était bloqué avec cette phrase. House avait son point de vue et il argumentait au moins ! Mais Adams nous gave avec son passé de fugueuse car elle avait trouvé ses parents chiants, vécu ailleurs et puis revenue au cocon familial comme si rien ne s’est passé…Au départ, Adams était du côté de la fille, mais avec sa surprotection elle est passé à l’autre côté, soutenant la mère, sans doute pour évacuer sa culpabilité envers ce qu’elle avait fait dans sa jeunesse.

Bref, les deux médecins (House et Adams) étaient les plus touchés par le cas. Leurs deux avis étaient différents et chacun d’eux défendait farouchement son point de vue mais les avis se rejoignent dans le but de protéger cette patiente  et d’assurer son bien-être. Fidèle à lui-même, House n’osera jamais dire ce qu’a dit Wilson à sa place, mais tout ce qu’il a fait confirme les dires de Wilson. Il admire et protège sa patiente.

A part le lien médical que je viens d’étaler, il y’a le lien familial. On n’est pas sorti de l’auberge ! Depuis des épisodes et la thématique parentale/familiale continue. Ainsi, on peut commencer par le lien maternel qui est présent avec le cas, une relation tendue entre une mère et sa fille où on peut noter de la haine et du rejet de la part de la fille envers une mère qui n’a jamais su l’être. Cette relation électrique est absente concernant le lien paternel où Taub essayait de trouver un lien avec ses filles (ça me rappelle Cuddy et ses pleurnicheries dans le 5×13) et c’est grâce à Wilson qu’il réussit.

Il y’a aussi le lien fraternel avec les deux frères des consult, les vomisseurs XD. On peut se dire « comme c’est touchant de les voir se rapprocher grâce à l’art » et plu symboliquement, grâce à la guerre. Beaucoup d’humour mais accompagné d’un sérieux refoulé  avec l’insistance sur cette consult, sur ces deux frères, sur ce vomi répétitif…S’ajout aux frères empoisonnés l’image de la patiente crachant du sang avec des douleurs à la poitrine. Je ne suis pas vous, mais quand j’additionne tous ces symptômes je trouve plusieurs résultats sous formes d’indices comme ce qui se passera dans le 8×19 et dans le 8×20, et au-delà de ces épisodes. Enfin, c’est juste un constat !

Dans cet épisode du 8×10, Chase et Park étaient les plus mis à l’écart du cas et de la vie de la patiente. Quand à Wilson, il était toujours là en tant que sage et conseiller non seulement de House mais des autres. C’est lui qui s’est soucié des liens avec les patients.

II. Les miroirs de soi

Passage sans transition à la deuxième et dernière partie de ma review. Comme vous l’avez constaté, le lien médical s’est octroyé la plus grande partie de tous les liens dans la première partie. Ce n’est pas par hasard, puisque tout l’épisode 8×10 est fondé dessus !

N’empêche qu’il faudra souligner le rôle des miroirs dans cet épisode, d’où cette deuxième partie. Le premier miroir est assez intéressant. Nous avons Foreman et son aventure avec Anita. Plusieurs avaient ras-le-bol de Foreman, pourtant il fallait regarder de près. Cette aventure qui a commencé depuis quelques épisodes, eu subitement un tournant. C’est après le chantage de House que Foreman s’est mis à craindre le scandale, mais c’est grâce à Taub et Chase qui supprimèrent les photos que Foreman fut soulagé. Anita, la femme mariée avec laquelle il avait cette aventure, lui balança une nouvelle comme une douche froide. Le mari était au courant de l’infidélité de sa femme, mais qui la laissa continuer son infidélité car il la trouvait plus heureuse. Foreman, d’abord soulagé d’un poids (mentir au mari), ne dit rien. Plus tard, et en abruti comme House, il refusa de continuer sa relation avec Anita. Une relation sans piquant et sans adrénaline maintenant que le mari était au courant. Vivre dans le mensonge est, pour Foreman, plus excitant et plus palpitant que vivre dans la franchise. Ce comportement de Foreman nous montre deux choses : d’abord qu’il déteste l’engagement (trop chiant) et surtout qu’il est comme House même dans le comportement avec les femmes !

Ce qui enfonce le clou du miroir Foreman-House c’est lorsque House dit à Foreman « Tu finiras seul ». Vous l’avez déjà entendu cette phrase auparavant dans le 5×19 ! Wilson l’avait dit à House, et maintenant c’est House qui la dit à Foreman. L’aventure de ce dernier nous indique qu’il finira comme House, côté solitude.

Cela reflète d’autres personnages masculins de la série. En fait, chacun d’eux a sa vie privée, mais aucun personnage masculin ne peut avoir une relation stable avec une femme. Ce n’est pas seulement le cas de Foreman, mais aussi celui de House, de Chase, de Taub et de Wilson. Tous se ressemblent, tous se reflètent chacun dans l’autre. C’est en rigolant que Chase et Taub dirent à Foreman que d’une manière générale, les mecs détestent l’engagement.

Autre miroir, celui du cas ou plutôt de la fugueuse miroir ! Ici, le cas est le reflet de la liberté, et c’est pour cela que House défend bec et ongle sa patiente car elle est libre et émancipée. House se compare un peu à elle, vu qu’il venait de sortir de prison et qu’on lui avait supprimé le dernier souvenir carcéral : à savoir le bracelet électronique. Sans bracelet, c’est un sentiment nouveau qu’a House, celui d’une liberté tant espérée. Il est content et le fait savoir !

House se reconnait dans la patiente qui a vécu une vie atroce dans sa famille, et prit parti avec elle. Lui, avait plutôt un problème avec son père. Elle, avec sa mère.

Cette dernière (la mère) peut aussi être le reflet de House. Toxicomanes tous les deux, irresponsables et brisés, ils ont désiré changer. Pour House, on ne peut pas changer ! Pourtant, il espère le contraire. Combien de fois il a essayé de changer, mais à chaque fois il rencontrait l’échec ? La mère n’a pas baissé les bras et essaya d’être à la hauteur pour une fois malgré les tentatives de House de prouver à Adams qu’elle avait tort. Serait-ce un message caché concernant House nous dévoilant que ce dernier assumera ses responsabilités un jour? Idée à creuser…

Malgré leur discordance et les paris, House se reconnaissait non seulement en sa patiente et sa mère, mais aussi en Adams qui avait fugué. Elle avait le choix de rester ou de partir, ce qui n’était pas le cas de la patiente qui n’avait pas le choix. House enviait ceux qui ont osé fuir, quoi que fussent leurs raisons de fugue.

Adams aussi se reconnaissait en la patiente et sa mère ! La patiente, parce qu’elle lui rappelle sa fugue lorsqu’elle était ado, et en ce qui concerne la mère, elle lui rappelle ses parents restés inquiets. C’est par culpabilité et pour se racheter qu’Adams eut un comportement presque maternel, très proche de la patiente, chose qui n’était pas du goût de House.

Autre miroir, c’est la mère et la fille. Selon les dires de la fille, elle était la mère, c‘était elle qui s’occupait de tout. Dans cet épisode, elle est malade et sa mère endossa le rôle de la mère tant rêvée. Les rôles s’inversent comme deux miroirs qui se reflètent l’un dans l’autre. Cette idée de miroir nous laisse perplexes en se repassant le 8×19 en tête. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression qu’il y’a une certaine liaison entre les faits…Peut-être suis-je parano !

Taub et la mère de la patiente ont tous les deux un point commun : avoir un problème avec son enfant. Taub avait un problème de lien paternel avec ses filles, et c’est grâce au conseil de Wilson qu’il avait résolu le problème avec les Taubettes en restant soi-même, et ça marche !

La mère de la patiente est tout le contraire de Taub, elle n’a aucun point commun avec sa fille qui la déteste. Il y’a eu une tentative de rapprochement, mais la fille ne voulait plus revivre son passé car elle partageait la vision de House : personne ne change !

En somme, Taub et la mère de la patiente sont deux parents qui ne sont pas parfaits, qui aiment leurs filles et pourtant le résultat est différent.

Cette thématique de la parenté assiste à l’ajout du sacrifice qu’ont vécu les personnages. Cette idée du sacrifice et de rédemption est le fil rouge de la saison 8. La patiente ne voulait plus revivre l’enfer avec sa mère car elle a déjà beaucoup sacrifié. Adams et House vivent en pleine rédemption, même si House a sacrifié et se sacrifiera encore. Tout le monde se reconnait dans tout le monde, et même les deux frères vomisseurs des consult ! L’un des deux s’est sacrifié pour se rapprocher de son frère en devenant un acteur progressiste portant un costume de l’époque. Ces frères par exemple peuvent refléter symboliquement House et Wilson. On peut se rappeler de House vivant dans le noir, souffrant, sacrifiant sa Vicodine dans le 8×19.

Bref, j’ai aimé cet épisode où régnait humour (la consult des deux frères surtout !) et sérieux (la fille et sa mère, sa maladie, les réactions de House et d’Adams). J’ai trouvé cependant Park un peu trop effacée dans cet épisode, sinon ça gère ! On creuse plus les personnages et on les identifie avec tous ces miroirs, ce qui est assez intéressant à ce stade de la saison 8.

Voilà, merci à tous de m’avoir lu ! Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

House – Review du 8×06

8X60bwdupwpbg-500-300-0

Avec un peu de retard, voici donc ma review du 8×06 « Parents » alias « Les papas flingueurs », je préfère sérieusement le titre original…Déjà le 6ème épisode de cette énième saison de House, un épisode centré sur la thématique de la parenté et je dirais même que c’est l’épisode 100% parenté dans cette saison où la thématique de la parenté prend une place considérable parmi bien d’autres thématiques.

Diffusé directement après le 8×05 sur TF1 le 22/1/2013, on note une baisse d’audience de 7.3 millions de téléspectateurs qui ont suivi cet épisode. Ceci laisse quand même House toujours en première position devant les autres programmes télé.

Le générique est celui de Massive Attack, mais pas la version « Tear drop » qui est le générique officiel sur la Fox. 30 secondes et c’est parti !

I. Comment être des bons parents ?

Telle est la question de cet épisode. Une question qu’on pourra se poser à soi-même aussi et qui nous incite à réfléchir. L’épisode « Parents » porte d’ailleurs bien son titre ! Comment être des bons parents ? Comment choisir une décision pour l’avenir de son enfant ? Comment savoir si on a fait le bon choix ou pas ? Comment savoir si les décisions ne rendent pas l’enfant malheureux ?

Beaucoup de questions se posent, mais House a déjà sa propre conviction : tous les parents rendent leur enfant malheureux en le ratant. Ce qui fait d’eux des mauvais parents.

Un exemple housien clair et net : non seulement lui-même avait eu des problèmes avec son père (adoptif/mais aussi biologique avec le coup du gentil pasteur qui avait sauté une femme mariée), mais tous ses larbins avaient eu des problèmes familiaux. Ils sont malheureux à tel point de le côtoyer chaque jour ! Taub en tant que coureur de jupons, eu deux filles qui portent presque le même prénom de deux mères différentes, Chase a toujours eu des problèmes avec son père et sa mère était alcoolique, Park qui supporte difficilement ses parents à tel point qu’elle s’investit plus dans son travail, mais le grand mystère pour House reste Adams, qui n’a pas eu des problèmes familiaux selon les dires de cette dernière. (Qui essaya de rester discrète mdr)

La thématique de la parenté touche tout le monde, sans exception. Mais s’il y’a quelqu’un plus touché que les autres, c’est sans doute Taub qui dispute l’horaire de la garde de sa fille. Confronté à une situation personnelle, Taub est en effet celui qui comprend le plus les parents et leurs décisions cruciales envers leurs enfants, chose qui l’aide à mûrir et à être beaucoup plus responsable de ses actes.

Le seul à avoir une responsabilité parentale, Taub est naturellement choisi par les scénaristes pour jouer un rôle double : le rôle du père protecteur d’un côté (car la thématique de la parenté n’est pas à prendre à la légère dans House) et d’un autre côté, le rôle symbolique de la parenté. Taub n’est pas Taub lol. Il est la continuité de la lignée paternelle de House, très importante. Une sorte de « père » pour House ? A ne pas exclure ! Il est tout à fait normal que Taub soit mis sous les projecteurs encore une fois, après tout la question de la parenté était plus saillante dès le 8×05, donc c’est une continuité des faits. Les épisodes se complètent.

Taub sera confronté à House d’abord, qui le malmènera durant l’épisode. Plus on s’approche de la fin, plus Taub est déterminé. Il choisira que sa fille reste auprès de lui. Je ne pense pas que c’est un acte égoïste, mais plutôt responsable et décisif. Taub tente de faire ce qui lui semble juste et logique avec beaucoup d’amour paternel.

Face à l’amour paternel de Taub, il y’a l’amour maternel de la mère du patient. Cette mère a caché l’existence du père à son enfant pour le protéger, pour faire ce qui lui semble juste en éloignant son fils d’un père ignoble et monstrueux, et fit croire à son fils durant 12 ans que son père était un gentil saltimbanque. Le garçon veut devenir un clown aussi pour renouer avec son père « décédé », sans savoir que cette histoire de clown était un mensonge.

On ne sait pas quand ça peut foirer, mais pour House c’est certain : l’origine des problèmes c’est la famille. En passant, c’est assez drôle de parler de la famille et de House, vous savez pourquoi ? Parce que « House » veut dire « maison », et logiquement, une famille s’abrite et vit dans une maison. PPTH est comme une famille pour House, enfin bref, restons dans le cadre de l’épisode sinon je risque de payer cher mon cerveau et son raisonnement farfelu.LOL

II. La vérité

J’avoue avoir été inspiré par le titre du dernier épisode de X-Files, mais cela ne veut pas dire que je vais éviter la vérité ici, au contraire.

Il y’a une question omise par House mais à laquelle il a répondu dès le début, c’est « Pourquoi avoir choisi ce travail ? ». On le sait, c’est certainement à cause d’un problème familial si on est si brillant et malheureux comme l’est son cas, ou les autres ! Mais on découvre qu’à cause de ses parents idéaux (pas idiots !), Adams a fini par s’ennuyer et a fait une fugue. De son côté, les parents de Park sont tellement ennuyeux que cette dernière les évite. Avec House, les nouvelles risquent de ne pas s’ennuyer !!

D’ailleurs ça se voit quand House s’intéresse de près à Adams et finit par la harceler directement et indirectement (grâce à Chase qui tenta une opération d’espionnage !). Malgré tout cela, Adams n’a pas eu l’air ennuyée ou embêtée, ni même courroucée ! Ça se voit que les tactiques folles de House lui plaisent.

En parlant d’ennui, c’est maintenant au tour du patient qui a choisi de devenir clown car il trouvait les autres métiers (en particuliers celui de son père adoptif) ennuyeux. Mais ce n’était qu’une partie de la vérité puisqu’il éprouvait un besoin de renouer/créer un lien avec son père biologique.

C’est bien de souligner la fragilité de l’adolescence, mais c’est une fragilité qu’il fallait protéger de la part de la mère. Ici, le sujet choisi était délicat et extrêmement grave, à savoir faire du mal à son propre enfant et pire encore, à lui refiler une MST.

La vérité n’a pas pu être cachée devant House qui, en un seul regard, réussit à tout comprendre. C’était un secret de famille embarrassant que House dévoila au grand jour, et que confirma la mère plus tard. Adams m’a fait presque ch**r avec son besoin de tout dire au patient, chose que House avait comprise et finit par envoyer Taub pour endosser la responsabilité de choisir entre mensonge et vérité. Pourquoi toujours Taub ? Comme l’a dit House « parce qu’il est un père ! ».

Pour House, une table est une table, mais il n’a pas envoyé Taub par pur hasard, il l’a envoyé car il savait ce qu’il allait dire et qu’un père mis à l’épreuve comme lui mentira pour protéger, car la vérité n’est pas toujours bonne à entendre et que vivre dans le mensonge et l’ignorance peut s’avérer bénéfique.

Peut-on déceler une lueur d’humanité de la part de House ? Pourquoi pas, c’est quelqu’un de hautement moral même s’il ne l’admet pas et joue le salopard. House a trouvé ce qui clochait et a soigné le patient. Son rôle s’arrête là, en tant que médecin/diagnosticien, mais le fait qu’il choisisse Taub et non quelqu’un d’autre, mettait ce dernier devant ses responsabilités parentales. Taub est, pour House, un père. Alors il devrait s’en sortir dans des pareilles situations familiales ! Et surtout, avec un cas miroir qui le touche de près.

House est certes un crétin, mais il avait aidé aussi Taub à sa manière, pour tester ses limites. Taub lui sera très reconnaissant, par la suite.

Le cas était touchant et les acteurs/actrices ont bien joué leurs rôles. La vérité peut parfois s’avérer nulle et détruit toute une vie. On peut être égoïste mais pour le bien-être d’autrui et de soi-même pour ne pas se culpabiliser des conséquences. House avait démasqué la vérité, mais avait choisi Taub (symboliquement Taub est le mensonge). C’était la décision de House sous-jacente…

On peut parler de la vérité concernant House : il se base sur des hypothèses en disant à Wilson que son père biologique était pasteur sans une preuve scientifique, ce qui pourrait nous conduire vers une vérité plus profonde que House craint. Et si ce n’était pas son vrai père ? Il serait le fils de qui ? Alors House s’accroche à une prétendue réalité pour fuir ses craintes.

III. Rédemption et amitié

En plus d’être un épisode sérieux, c’est aussi un épisode hilarant. J’ai adoré le retour des consultations avec un patient qui pensait qu’il allait mourir de diabète (le coup du pipi m’a fait rigoler !) ou House entrain de piquer la bouffe de Wilson tranquillement dans la cafétéria !

House emmerde Foreman tout le temps, ce dernier fait le grincheux mais ça lui plait. Même lorsque Foreman fait le grincheux il est d’un ennui…et ça fait rire !

Ok, parlons rédemption dans cet épisode. La rédemption de qui ? Et pourquoi ? Je crois qu’on a deux bons exemples dans cet épisode car si je vais m’étaler sur cette question, on ne s’en sortira pas !

L’exemple de Taub est flagrant. Après ses conquêtes féminines et son infidélité à son ex-femme, il paie largement le prix avec une double pension alimentaire, une double responsabilité qu’il devait assumer envers ses deux filles, et dans cet épisode c’était le grand test housien qui le poussait jusqu’au bout.

On peut ajouter Adams aussi dans la rédemption. Elle s’est ennuyée et a fugué jeune pour ne revenir qu’après deux mois. Même les parents les plus « parfaits » engendrent des enfants malheureux. Dans le 8×01, on découvre le personnage d’Adams travaillant dans une prison, et on apprend dans le 8×03 qu’elle était bénévole, qu’elle avait même servi la soupe populaire. House résume le parcours d’Adams en une sorte de rédemption envers ses parents.

Dans cet épisode on paie le prix, mais la rigolade avec le trio House-Wilson-Foreman faisait un bien fou !

Entre ces trois-là on sent qu’il y’a beaucoup d’amitié et de complicité. Ainsi, House décida d’aller à un match de boxe avec Wilson. Seul hic : le bracelet électronique dans sa cheville ! House essaya d’abord les méthodes douces : faire ch**r Foreman en interrompant ses meetings, ce que j’ai ris en voyant la manière facétieuse avec laquelle il interrompt Foreman !!! looooooooool !

Il essaya de convaincre Foreman, il proposa même qu’il lui ajoute des heures de consultations afin qu’il aille au match, il ment et utilise toutes ses ruses : Foreman refuse ! Wilson intervient en la faveur de House et essaya de convaincre Foreman mais ce dernier refuse !

Après les méthodes douces, viennent les méthodes fortes : House s’attaque à la source du problème en essayant d’enlever son bracelet électronique par tous les moyens pour assister au match de boxe, mais il échouait à chaque fois.

Ce n’est qu’à la fin de l’épisode qu’on finit tordu de rire en voyant un Wilson bouche bée, qui regarde surpris, Foreman et House en bons copains, à la télé entrain de trinquer la bière près du ring !

J’adore la relation entre ce trois-là, et même s’il s’agissait que d’un match de boxe, on voit qu’à la fin une sorte d’amitié entre House et Foreman. La relation entre ces deux-là était déjà spéciale depuis des lurettes.

Comment Foreman s’est débrouillé pour le bracelet, va savoir…Mais le besoin de House de sortir de la prison symbolisée ici par le bracelet est un besoin de plus en plus fort.

En somme, un épisode vraiment super, on découvre du neuf, on revoie de l’ancien, on est ému face à un cas épineux et morts de rire en voyant les conneries de House et la chute finale. Un épisode léger et hilarant composé d’une gravité noire et d’une grande mélancolie.

Merci de m’avoir lu et tout commentaire est le bienvenu.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,