RSS

Archives de Tag: meurtre

CSI [Spoilers] Photos promo et détails confirmés du téléfilm

CSIFINALEBANcaptur10

Bonjour! ça fait plaisir de me reconnecter ENFIN pour suivre de près ce qui se passe pour CSI. Avant la diffusion le 27/9/2015 je vais poster quelques détails confirmés de l’histoire et des photos promo:

Détails de l’intrigue confirmés :

– L’histoire se passe 6 mois après les événements du final de la saison 15.

– Il y aura une mort importante.

– Catherine sera en charge de l’affaire du téléfilm, pas Grissom.

– La mort importante déjà annoncée auparavant aura déjà eu lieu avant que l’épisode ne commence.

– Lindsey Willows, devenue CSI niveau 1, permet de trouver une preuve essentielle à l’affaire du téléfilm.

– Catherine Willows est obligée de revenir à Vegas à cause d’une affaire fédérale impliquant un crime commis dans un des casinos qu’elle a hérité de son père, Sam Braun.

– Lady Heather aura un double rôle : dans l’affaire en cours et dans le GSR.
– Grissom travaille dans Ocean Peace et revient à Las Vegas car il a des infos à propos de l’affaire.

Voici les photos promo!

ScreenShot1954

ScreenShot1955

ScreenShot1956

ScreenShot1957

ScreenShot1958

ScreenShot1959

csifingrisshenry12032911

csifingrillows63578511

csifingrissenavantla-et-11

csifindbwillows15092611

csifinalcathcp6rig10

Mise à jour: le 27/9/2015

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: Cyber – Première promo de la saison 2 avec Ted Danson!

L’arrivée de Ted Danson risque de chambouler les cybers, habitués à un boss (joué par Peter MacNicol) très ouvert à l’informatique! Plus symbolique encore, cette arrivée d’un ancien CSI dans un autre univers est un passage de relais net de CSI à CSI: Cyber!

CSI: Cyber: rendez-vous dimanche 4 Octobre 2015 pour la saison 2!

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×14 – L’enfer c’est l’autre

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Des Los Muertoes est le 14×14 de CSI. Titre en espagnol, composé de 14 lettres, un joli clin d’œil au numéro de la saison et de l’épisode. C’est après avoir regardé cet épisode que j’ai décidé d’intituler ironiquement ma review « L’enfer c’est l’autre ».

Mais avant tout, félicitations aux fans et à CSI pour son renouvellement officiel pour une 15ème saison ! Retournons à nos moutons : Le 14×14 est le genre d’épisode qui vous donne envie de manger du pop-corn, boire du pepsi pour passer à une autre série sans même se retourner. Cet épisode est largement inférieur côté qualité scénaristique face au 14×13. Dans le 14×14, on se concentre sur deux éléments de l’équipe à savoir le légiste Al Robbins auquel les scénaristes essaient péniblement de lui donner plus d’intérêt (déjà vu dans un épisode précédent) et Nick Stokes, qui décida d’accompagner Robbins au Mexique pour une aventure sans queue ni tête.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Mais rassurez-vous, pendant que notre duo gambadait joyeusement dans les rues du Cartel et l’antre du méchant, nos autres petits scientifiques ont eu pour leur part le fameux labo de Las Vegas pour résoudre un meurtre insolite.

Contrairement au 14×13, l’équipe était divisée en deux parties dans le 14×14. Une partie gambadait devant les méchants hispaniques à Mexico (donc spécialité terrain) et une autre partie qui jouait avec les cotons-tiges et les luxueux écrans du beau labo (donc spécialité labo). Bon débarras du crétin yeagger qui commençait sérieusement à me taper sur les nerfs.

Le 14×14 commence par le légiste Robbins, marchant dans une maison endeuillée,  où tout le monde était vêtu de noir (là je me suis dit tient j’espère qu’on aura du lourd !) Le propriétaire hispanique qui venait de perdre son unique fille, était ami avec Robbins. Il fit pression sur ce dernier pour aller au Mexique et autopsier le cadavre de la jeune fille. Par bonté d’âme, le doc accepta. C’est vrai que le Mexique c’est comme la porte d’à côté ! Le père eppleuré, expliqua que tout le monde était méchant là-bas, et que savoir que le cadavre est entre les bonnes mains d’un ange…je veux dire d’un ami, lui procurait toute confiance. *Viens de vider la bouteille du pepsi*

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Pendant ce temps, les autres CSI découvrent deux cadavres bétonnés dans un garage…On a tout vu dans CSI ! Ok, pas de farce. Sara, Greg et David le légiste arrivèrent à la conclusion suivante : on avait essayé de les ensevelir sous une grosse couche du ciment, sauf que par maladresse le tueur/fossoyeur n’avait pas fait attention et mélangea le ciment avec autre chose qui poussa les cadavres à se lever comme des momies de leurs sarcophages, dans un spectacle digne d’un film d’horreur, que ferait Hollywood sans ces charmants mannequins en plastique ? Mais voilà que le propriétaire des lieux arriva, vivant. Mais alors, avec qui était sa femme ? C’est Jeff, son frère, identifia le propriétaire choqué.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Entre nous, une suspicion d’adultère et une vengeance de la part du mari devrait sauter aux esprits, mais nos brillants experts continuèrent les recherches et les analyses, sauf que l’enquête était ralentie par l’aventure de Nick et du doc à Mexico. Dans cet épisode, les stéréotypes et les clichés à propos du Mexique coulent à flots. Le Mexique est un pays du tiers monde, sa police est corrompue, on tue à chaque mètre, on ne respecte pas les morts qui s’entassaient dans la petite morgue sale. Au Mexique, y’a pas de gens, ni de la technologie, ni de beaux bâtiments. Le Mexique n’a pas de mer ni même un peu de verdure. Le pauvre doc regardait, effaré, par la fenêtre de la voiture, ce spectacle morbide. *Regarde ma chaussette*

????????????????????????????????????????????????????????????????????

J’ai adoré le décor de la morgue sale et le nom ironiquement choisi du docteur mexicain : dr Blanco. Toute la morgue est dans le désordre, et comme un clin d’œil à la pointe de la technologie, on choisit un ordinateur de l’époque des années 90. Plus tard, on verra le doc entrain d’utiliser son sublime ordinateur portable pour parler de l’enquête aux CSI, comme s’il pouvait se passer d’un téléphone portable. Néanmoins, mention spéciale à Hodges qui arrive à faire sourire tout le monde à Mexico. Dans ce pays hostile, Blanco était hostile. Il n’avait pas d’assistant, et n’avait pas de matériel sophistiqué : Nick et le doc durent utiliser les moyens du bord face à une canalisation bouchée. L’américaine était d’emblée suspectée d’avoir été tuée par un méchant mexicain, des preuves ? On n’en a pas besoin ! Nick et le doc sont allés sur des scènes de crime appartenant au Cartel pour enquêter. Nick dégaina son arme à un moment donné, à la James Bond, comme si on pouvait voyager armé d’un pays à un autre sans problème, ce ne sont même pas des fédéraux pour voyager armés…Mais bon, on veut du suspense, on n’a aucun problème avec des téléspectateurs dont le crâne est bourré de sottises.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

De leur côté, les CSI à Las Vegas réussissent à prélever des échantillons sur la femme, très similaires avec ceux du doc. On fit le lien entre les deux victimes ; c’était devenu une seule et même enquête. Les deux femmes avaient 15 ans d’écart (le chiffre 15 s’est répété et on connait tous la référence !) mais elles étaient empoisonnées. Je tiens à préciser que le chiffre 6 s’est anormalement répété…

Bref, on découvrira que le véritable méchant est un peintre blanc : il n’a pas accepté que l’hispanique rompt avec lui, alors il la tua (la vraie scène de crime était à Las Vegas). Mais par malchance, celle qui la substituait avait reconnu la victime peinte sur la toile, alors l’artiste l’assassina pour couvrir son premier meurtre et éliminer tout témoin, y compris le beau-frère de la deuxième victime qui se trouvait au mauvais endroit et au mauvais moment. D.B réussit à convaincre le père de la première victime de ne pas tuer l’assassin.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Et pour terminer cet épisode qui reflète le si beau et bon regard américain charitable, non seulement le doc et Nick innocenteront un policier mexicain, mais le doc généreux donnera ses outils au légiste mexicain Blanco qui admirait le courage des américains en osant enquêter sur le terrain du Cartel. Woah ! quelle leçon de courage ! et toi Nick, pourquoi tu ne lui as pas offert tes lunettes de soleil ?

????????????????????????????????????????????????????????????????????

C’est un épisode bon et acceptable dans l’ensemble (va pour 7/10 !!), mais on aurait pu utiliser un scénario moins complexe. Je ne vois vraiment pas où réside l’intérêt du voyage au Mexique qui n’a reflété que les clichés qu’ont les américains concernant le Mexique. On aurait pu approfondir le double homicide, mais rien de tel ne s’est passé. Regardons le bon côté des choses : il y’a eu de l’action et une pizza que j’ai englouti, voilà amigos ! pas mal, un épisode centré sur le doc et Nick. Je suis impatient de passer à une autre série^^.

Note finale : j’ai remarqué la focalisation des scénaristes sur les tableaux, et si on se concentre sur le tableau peint par l’assassin, c’est tout un symbole : la victime, vêtue de blanc, ressemblait à un ange au milieu des flammes (voir la capture n°8). Ces dernières ne sont qu’un clin d’œil à l’enfer et à toute une saison 14 très satanique. Intéressant de parler de la foi et de la croix à la fin de l’épisode entre les deux légistes !

Gracias de votre lecture !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×11 – La véritable victime de Noël

????????????????????????????

Voici donc le dernier épisode de la première partie de la saison 14, le 14×11, qui fut diffusé le 11 décembre 2013. Ils ont fait exprès de choisir le chiffre 11, vous allez me dire…Je n’en sais rien ! Par contre, ce fut le seul épisode inédit de CSI diffusé en Décembre, certainement pour la période de Noël. Et oui, les experts fêtent Noël aussi…à leur façon !

Un regard général sur l’ensemble de l’épisode avant que je n’entame quoi que ce soit : c’est un bon épisode, mais il n’est pas un épisode génial  comme le 14×01 ou le 14×05 ou surtout le 14×09. Un épisode spécial Noël à Las Vegas qui mit des personnages en avant. Petite remarque : Sara est absente dans cet épisode. L’épisode hivernal s’est révélé intéressant, c’est parti pour un petit paragraphe le concernant avant de passer à FreakyLinks, une série vraiment géniale. Enfin bref, le 14×11 valait le coup d’être regardé plus qu’une fois. Pour ma part, il vaut un joli 8/10 !

Après 15 jours d’attente entre le 14×10 et le 14×11, on était enfin servi. CBS s’est contentée d’une rediffusion durant l’attente, alors que sur twitter les acteurs de CSI, les scénaristes et les fans se souhaitaient des bonnes fêtes. Evitant les spoilers, j’ai commencé à regarder l’épisode 14×11 « The lost reindeer » (le renne perdu), on sent bien que c’est un titre pour un conte d’enfants.  L’épisode commence par une voix-off d’une mystérieuse femme racontant l’histoire d’un renne et simultanément, on voyait un renne taché de sang errant dans les rues de Las Vegas devant les gens émerveillés. On passe directement sans transition vers un autre lieu, un jardin rempli de neige où le cadavre du père Noël gisait près de son traineau. Joyeuses fêtes à vous aussi, CSI !

????????????????????????????

????????????????????????????

Brass, D.B et David furent les premiers à se rendre sur la scène du crime. Brass résuma la situation et finit par son humour noir, adressé à D.B : « Joyeuses fêtes » devant le massacre. David trouva une carte qui identifiait la victime comme Brad Fante, « l’informaticien sympa ». Le pauvre s’est vidé de son sang à cause de la section de ses artères fémorales. D.B conclut vite que le traîneau était le coupable, vu ses rails ensanglantés. Un renne avait laissé des traces dans la neige, c’est le même renne qui errait dans les rues de Las Vegas et qu’on avait réussi à attraper. Mais David remarqua quelque chose dans le dos de la victime, et D.B conclut que c’étaient des coups de poignard ante-mortem (5 coups) qui furent la cause de la mort de Fante qui s’accrocha au traîneau qui finit le travail de l’assassin. C’est bien de mettre D.B en avant, un père de deux familles, tout un symbole !

????????????????????????????

On envoya sur les lieux Morgan et Greg, qui remarquèrent la neige entrain de fondre emportant la scène du crime dans les flots. Que faire ? Greg remarqua qu’il fallait certains ingrédients, Morgan décida de demander à Hodges de venir avec de quoi sauvegarder la scène du crime. Pendant ce temps et contre toute attente, ce n’était pas Brass qui interrogeait le propriétaire de la maison où le crime s’était passé dans le jardin, mais bel et bien D.B Russell qui ne suspecta pas un mec qui avait le cadavre d’un autre mec dans le jardin !!! l’homme paraissait touché et peiné par le crime, surtout que la victime n’avait pas d’histoire. Par contre, D.B découvrit que le propriétaire était un veuf éppleuré qui avait perdu sa femme il y’a 6 ans, lui laissant un gamin, Blake. D.B compatit et sortit, mais où va le monde ?

????????????????????????????

Dans le jardin, Greg collecta un échantillon du sang qui se trouvait sur la fourrure du renne. Plus tard, Hodges était arrivé avec son matériel et fit équipe avec Morgan. En versant de la cire sur une empreinte, Hodges réussit facilement à préserver une empreinte très nette de chaussure avec un « voilà ! » assez marrant.  Morgan préleva une bonne quantité de neige ensanglantée pour analyse ADN. Quant au pauvre téléspectateur qui regarde, il ne lui manque plus que de faire la pom-pom girl devant les experts « ouah vous êtes trop forts…Eh-Oh ! ho ho ho ! » de l’ADN conservé, cela dépasse un mammouth congelé ! Qu’est-ce qu’on peut faire sans les experts ? LOL.

????????????????????????????

Hodges ne cacha pas son désintérêt de Noël à cause de son père scientifique, encore une autre facette de la vie de Hodges qui fut dévoilée par ce dernier, la dernière fois qu’il avait parlé de son enfance et de son père fut dans la saison 13, face à Elisabetta. Pendant que Morgan parlait, Hodges leva la tête et regarda quelque chose avec intérêt. Etonnée de son silence, Morgan regarda Hodges puis leva la tête à son tour : un enfant leur faisait coucou avec la main. Enchantée, Morgan lui fit coucou et décida d’aller l’interroger avec Hodges. Mais si tout le monde fait des interrogatoires à la place de Brass, où est passé ce dernier !!! c’est le monde à l’envers, enfin passons.

????????????????????????????

A la morgue, le doc s’éclatait à tourner la victime, qui avait tout d’un mannequin en plastique mal fait qu’une appartenance humaine ! Nick entre, posa des questions brèves alors que son regard se posait sur une boîte qu’il s’est empressé d’ouvrir. De la tisane offerte pour le doc.. mais de la part de qui ? Nick pensa que ça doit provenir de Russell, mais place au sérieux ! on a un cadavre ! il ne manquait qu’un lait-de-poule à ce duo pour faire la fête dans la morgue XD.  Le doc trouva dans une plaie du visage de la victime une fibre synthétique, et dévoila le charmant contenu de l’estomac : du lait et des cookies. Une information assez intéressante !

????????????????????????????

Retour à Morgan et Hodges, cette fois en compagnie de l’enfant qui regardait sur un écran sa mère lui lisant l’histoire du renne perdu, mais elle n’ira pas jusqu’au bout car le téléphone l’avait interrompue. Morgan était très à l’aise avec l’enfant, elle était assise à ses côtés, et discuta avec lui. Dans le plan, Hodges paraissait mal à l’aise avec l’enfant, il avait pris ses distances et demeura silencieux.

????????????????????????????

C’est lors d’un passage bizarre que l’enfant raconta que Hodges réagit. L’enfant était témoin d’un renne qui, selon ses dires,  était sur les escaliers, donnant des coups de sabot au sol. Hodges trouva cela complètement absurde et se lança dans une explication scientifique pour tenter de trouver une explication rationnelle aux dires de l’enfant, qui était selon lui dans un rêve paradoxal qui ferait que tout ce que l’enfant a pu voir n’était pas réel. Il ne s’aperçut pas de son délire devant l’enfant et Morgan qui le suivirent, les yeux ronds ! Blake, n’ayant rien compris sauf la dernière phrase, demanda si le père Noël existait, et c’est Morgan qui cloua le bec de Hodges en mentant à l’enfant devant un Hodges dont les yeux crièrent « Nooon ! il n’existe pas ! » Sans le savoir, Hodges suivait les traces de son père qu’il avait critiqué et avait failli détruire un mythe auquel croyait Blake.

????????????????????????????

????????????????????????????

Au labo, c’est Greg le maestro ! il prenait des échantillons de sang dans la glace prélevée par Morgan et Hodges, il découvrit dans la neige fondue des restes d’un poisson avec de la cocaïne et que la trace de la chaussure appartenait à un certain type de chaussure. Trop fort ce Greg ! rien ne lui échappe !

De son côté, D.B nous fit découvrir la partie la plus hilarante de l’épisode, en entrant dans le labo de Hodges. Ce dernier portait des cornes de renne sur la tête, D.B resta sans voix avant de dire « ça te va bien » lol. Hodges résout l’histoire de l’enfant et la fibre du doc : c’était un être humain qui portait un costume de renne, y compris un sabot avec lequel il avait donné un coup au visage de la victime. Russell n’en revenait pas, alors que Morgan trouva une lentille de contact sur l’escalier indiqué par l’enfant, ce qui confirma la version de l’enfant et l’explication de Hodges. Le numéro de série indiquait une femme, plus précisément une strip-teaseuse « Mademoiselle Renne 2013 » découverte par D.B et Morgan, et qui fut interrogée par Brass dans un passage hilarant XD.

????????????????????????????

????????????????????????????

Embauchée par Fante, elle lui donna un coup de sabot quand il voulut aller plus loin. « Pourquoi ? » demanda Brass, et elle lui expliqua qu’elle n’était pas une pute. Elle avait un solide alibi, celui qui la filmait l’avait accompagnée après son altercation avec le père Noël. D.B Russell et Finn trouvèrent que les caméras de surveillance confirmaient les propos de Rachel la strip-teaseuse, donc retour au point du départ. Durant la conversation, D.B remarqua un nouveau bracelet au poignet de Finn qui avait cru que D.B le lui avait offert, et D.B finit par lâcher : « Je déteste Noël » lol.

????????????????????????????

De son côté, Nick découvrit dans une vidéo deux pères Noël : l’un des deux avait bu du vin. Les déductions de Nick et de D.B étaient que le véritable visé était le père Noël buveur, et non l’informaticien sympa. Une autre vidéo montra que le mystérieux père Noël était l’éleveur des rennes et le fournisseur de neige qui était présent lors de la fête. Greg apparait pour informer Russell et Morgan que l’éleveur des rennes était un passeur de drogue. Un mauvais père Noël selon Morgan, mais qu’il fallait trouver avant qu’il ne soit tué par le tueur. C’est Brass qui s’en chargea en l’arrêtant.

????????????????????????????

On découvre plus tard des messages échangés entre Jason Walt (le faux père Noël) avec un prisonnier un dénommé Gary Lee Walt, un dealer, et c’était le grand frère de Jason Walt. Gary avait tué la femme du propriétaire de la maison, le père du petit Blake. Admis à l’hôpital pour insuffisance rénale, Gary expliqua à Nick que son frère était compatible avec lui et qu’il allait lui donner un rein. Les deux frères étaient arrivés à un accord pour que Jason sort grâce à une caution, Gary voulait avoir un rein coûte que coûte pour avoir un magnifique Noël en enchaînant avec un « ho ho ho », j’adore cet acteur qui avait joué en guest dans House, avec plus de cheveux sur le crâne ! Même avec le crâne rasé, il a une vraie tête à claque !!

????????????????????????????

Bref, le tueur était quelqu’un qui voulait détruire le rein de Jason pour priver Gary de vivre, selon l’hypothèse de Nick. La seule personne à suspecter était le veuf éppleuré que D.B n’avait pas suspecté au début ! Brass enfonça la porte de la maison et ne trouva pas son propriétaire, mais trouva en revanche Blake, son fils, caché. Ce dernier les informa que son père a été enlevé par des personnes. Plus tard, Brass apprend à Nick que l’enfant ne voulait parler qu’à une seule personne, qui n’était autre que Hodges, très surpris d’ailleurs. Morgan essaya de le mettre à l’aise et lui donna un chocolat pour l’enfant.

????????????????????????????

????????????????????????????

C’est une scène mignonne je trouve, dans laquelle était apparu Hodges très mal à l’aise mais qui sourit à l’enfant qui lui souriait. Scène très silencieuse, où Hodges prit son courage à deux mains et s’assit face à l’enfant, là je me suis exclamé : « Ha ! la scène du miroir ! ». Blake était allergique au chocolat comme Hodges, bizarre comme similitude. Sentant tout le poids de l’enquête sur lui, Hodges tenta de faire parler Blake en le complimentant sur sa montre, mais l’enfant fut très direct avec Hodges : « tu es un scientifique, tu connais des grands mots ? » Hodges acquiesça. Lol.

????????????????????????????

????????????????????????????

????????????????????????????????

????????????????????????????

L’enfant avait entendu un mot « grand » lorsqu’on était entrain d’enlever son père, un mot qu’il avait essayé de répéter correctement à Hodges mais en vain. Hodges devina le mot et remit l’enfant dans le contexte : l’enfant, curieux, lui posa des questions et Hodges lui répondit. L’histoire tournait autour du camion qui était là depuis le début de l’épisode. L’information était capitale, et Blake demanda à Hodges si son père va bien, et c’est un Hodges admiratif qui sut employer des mots touchants : « tant qu’il sait quel adorable, intelligent fils qu’il a, il va se porter très bien. C’est un papa très chanceux ». Un lien spécial était crée entre « l’homme scientifique rigolo » et l’enfant. Bref j’adore cette scène !!

????????????????????????????

????????????????????????????

L’interrogatoire de Blake par Hodges lança Finn et Greg sur une nouvelle piste : la source d’eau d’où provenait toute cette glace artificielle. Les ravisseurs auraient besoin d’un lieu isolé pour torturer le père de Blake (je déteste citer tous les noms des suspects ou des victimes XD) et grâce à Super Greg, on localisa très vite le camion. Hola ! ça va trop vite ! la fusée Greg bat le record de la rapidité de l’analyse de l’eau (moins d’une minute) et bien entendu, la police arrive toujours au bon moment grâce à nos experts et empêcha ainsi le petit frère de Gary Lee Walt de démembrer le père de Blake. Brass, qui était sur les lieux, arrêta Jason Walt sans un seul coup de feu, malgré les supplications du père de l’enfant à Brass de le venger en tuant Jason Walt. Le complice de Jason fut abattu sur-le-champ, et c’est Brass qui se chargea d’une double arrestation : celle du père de Blake qui avait commis un meurtre par erreur croyant tuer Jason, or il avait tué Fante. La deuxième arrestation était celle de Jason Walt, qui avait enlevé et tenté de tuer le père de Blake, sans parler du fait qu’il dealait de la drogue.

????????????????????????????

????????????????????????????

On retrouve D.B Russell et Brass entrain de discuter des deux arrêtés. L’homme qui était le plus à plaindre selon Brass, était Ryan le père de Blake, qui n’était qu’une victime. On sent l’amertume dans le ton employé par Brass qui regrettait au fond de ne pas avoir appuyé sur la détente en disant : « perdre ta femme comme ça… » très ému, Brass ne finit pas sa phrase, alors que D.B resta silencieux par respect, surtout que cette tragédie rappela à Brass sa propre tragédie vécue lors du 14×01. Ce dernier dit à Russell que lors de la garde de Walt, il y’a eu une interversion de bracelets et le petit frère a pris le mauvais bus, loin de Las Vegas. Tragédie pour Gary Lee Walt qui sera mort avant même de retrouver son plus proche parent sur lequel il comptait pour survivre grâce au don d’un rein.

????????????????????????????

Mais le plus tragique dans tout l’épisode, c’est qu’un enfant innocent finit seul, sans parents, dans les fêtes de Noël. C’est la véritable victime, qui souffrait déjà du manque de l’amour maternel, et qui venait de perdre l’amour paternel avec un père qui ne pouvait vivre que dans le passé, et dont toutes ses pensées et ses sentiments furent consacrés à la haine et le désir de la vengeance. Blake se retrouva seul, mais Hodges ne le lâcha pas et s’assit près de lui en lui expliquant que « des gentilles personnes » l’emmèneront chez ses grands-parents, le petit lui demanda s’il avait lu l’histoire du renne perdu, Hodges répondit qu’il avait entendu la première partie, Blake décida de passer directement à la lecture de la fin. Finalement, Hodges s’en sort à merveille avec le gamin !

????????????????????????????

????????????????????????????

Au début de l’épisode, on avait la voix-off d’une mystérieuse femme qui lisait le début de l’histoire, on conclut que cette voix-off n’est autre que celle de la mère morte de Blake. C’est la voix-off de ce dernier lisant la fin de l’histoire à Hodges qui termine l’épisode, avec l’équipe de CSI fêtant Noël. La toute dernière scène qui clôt l’épisode pour de bon fut une grande pancarte de Las Vegas dans un joli globe que Hodges tenait en main et contemplait. Un papier accompagnait ce cadeau pour Hodges, où on pouvait lire « David, tu es mon héros. Ton père Noël secret, Morgan ». Un très grand sourire se dessina sur les lèvres de Hodges en lisant le mot…

????????????????????????????

????????????????????????????

????????????????????????????

????????????????????????????

????????????????????????????

Bref, c’était un épisode fort sympathique. J’ai aimé le fait qu’on mette Hodges en avant, ainsi que D.B, ou même la référence au 14×01 concernant Brass. J’aime bien quand l’équipe se réunit, et je crois que c’est une première de les voir tous entrain de fêter Noël (à l’exception de Sara et de Hodges qui a sa propre conception de Noël). Personne ne resta seul, même le petit Blake qui ne fut pas abandonné par le scientifique rigolo. Chapeau aux scénaristes pour cet épisode ! J’ai adoré la musique de fond et la méthode technique avec laquelle commence l’épisode et se termine !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,