RSS

Archives de Tag: médecine

Vidéo

House – Top of House MD in 6 minutes

Défi relevé: le maximum des séquences et des moments cultes de House MD sont au rendez-vous durant 6 minutes! Enjoy et merci d’avance pour vos futurs commentaires!

Vous retrouverez les 8 saisons dans cette fanvid, avec les coulisses sans oublier les bloopers etc.

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vidéo

Urgences – Tu es très belle

Nostalgie quand tu nous tiens! le fameux couple Ross/Hathaway du petit écran, lors du premier épisode d’Urgences, après la tentative du suicide ratée lors de l’épisode pilote alias l’épisode 1×00. J’adore cette scène en tout cas, enjoy!

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 1, 2013 dans Séries Médicales, Urgences

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

House – Review du 8×18

Image

Voici donc ma 18ème review du 8×18 « Body and Soul » alias « Terreurs nocturnes » diffusé directement en inédit après le 8×17, le 5 Mars 2013. Cet épisode qui marque le premier palier du grand final de la série House M.D n’a réuni que 6 millions de téléspectateurs, une audience calamiteuse si on devait la juger. La pire audience de toute la saison 8 fut donc avec cet épisode qui, pourtant, ne manque pas d’authenticité, d’intérêt et d’un excellent scénario dépassant même celui du 8×17. Je trouve dommage cette baisse qui ne reflète certainement pas les fans qui sont très nombreux. Enfin, passons.

Cet épisode 8×18 est un épisode sur lequel je me suis beaucoup penché, c’est l’épisode des rêves et du non-dit par excellence et je me suis résolu à l’analyser en 3 parties. Bonne lecture d’avance !^^

I. Rêves ou fantasmes ?

C’est un épisode très intéressant où se mêlent réel et irréel, rêves et fantasmes. Chase et Park en firent l’expérience.

Le monde onirique a toujours une signification, une explication/interprétation pour certains rêves. Avec cet épisode, on sonde l’inconscient des personnages et surtout de deux en particulier : Chase et Park, le tout dans une atmosphère hilarante.

Petit recul avant de se lancer dans des analyses, vous vous rappelez certainement que ce n’est pas la première fois que ce « couple » est mis en lumière – un couple assez insolite – cela a commencé par une approche timide (boire un verre) dans le 8×13, ensuite on avait assisté à l’emménagement de Park chez Chase dans le 8×16.

Grâce à Popo, on croyait assister à une nouvelle relation dans cette saison (entre membres de l’équipe) mais visiblement, ce 8×18 est une réponse à certaines questions. Sont-ils amoureux ? Sont-ils amis ? Va-t-on assister à une relation tellement insolite à cause de leurs caractères que même coucher sera bizarre ?

Bref, les scénaristes mettaient la lumière sur ce duo mais pas assez, laissant le téléspectateur dans le vague, à spéculer. Sacré jeu !

Dans cet épisode du 8×18, on assiste à quelque chose à la fois étrange et à mourir de rire : House dévoile que Park avait rêvé de Chase. Embarrassée, Park essaya de comprendre pourquoi elle avait rêvé ainsi. De son côté, Chase fit un rêve tellement réaliste qu’on se demande ce qui se passe entre ces deux-là. Mais la chute était que tout n’était que rêves et illusions, c’est comme un mirage : on croit que c’est réel or tout est imaginaire.

Fantasmes ? Fous amoureux sans l’admettre ? Taub a sa petite idée « Chase symbolise le travail, tu es tombée peut-être amoureuse de ton job ! ». Ce n’est pas si faux à mon avis, il se peut que Park voit en Chase l’incarnation de son travail et même l’incarnation de la science et de la médecine auxquelles Park tient beaucoup et leur voue un amour fou.

Chase est attiré par Park, peut-être par son côté bizarre et piquant qui s’oppose au sien. Comme on dit : les contraires s’attirent ! Cette petite histoire entre les deux est légère, elle ne fait pas tâche dans l’épisode déjà centré sur les rêveries, en plus d’être tordante et marrante.

S’il y’a un petit faisceau lumineux, il s’agit bien de l’histoire de Chase et Park qui laisse place au sourire, dans un épisode très fort émotionnellement et noir.

C’est à la fin que Chase et Park conclurent qu’ils s’appréciaient tellement qu’ils ont fait ces rêves. Cela sonne comme « restons-en là, en tant qu’amis pas plus ! ». Mais cela n’empêche pas que la fin de ces rêves était restée ouverte, personne ne savait les interpréter pour de bon, est-ce qu’ils auront une relation amoureuse ou pas… ? Ce type de question est à ranger dans le placard, car avec un duo aussi bizarre, on peut passer d’un rêve à une réalité et d’un simple diagnostique à une coucherie.

Très malins, les scénaristes ! La vérité est ailleurs…

II. Science vs religion

Ce n’est pas le premier épisode à propos de cette confrontation mythique à laquelle on a assisté plusieurs fois dans House. Et encore, ce n’est pas non plus le premier épisode à propos d’un enfant qui vit des choses bizarres en pleine nuit, comme dans le 3×02.

Dans le 8×18, nous avons un patient âgé de 8 ans (tient, le chiffre 8 comme par hasard, on a un triple 8 avec le 8×18 !) souffrant de symptômes variés à tirer par les cheveux : cauchemars répétés, arrêt respiratoire, arrêt cardiaque, crise, évanouissements, parler  une langue qu’il n’a jamais entendu…Un cas qui a intéressé House avec cette histoire de cauchemars.

Ce cas m’a préoccupé, non par son côté médical vu que toutes les 5 secondes un truc pas net arrivait à l’enfant comme si l’hôpital accélérait la cadence des maladies ou des symptômes !! Je dirais plutôt que c’est le choc science-religion qui m’a intéressé. En fait, il y’a pas mal de messages codés aussi qui sont d’une noirceur à faire froid au dos.

On assiste au tiraillement de la mère entre croire en la science et croire aux croyances de ses ancêtres. Taub et Adams étaient en quelques sortes le symbole de la science, Xang (le grand-père) et la mère du côté des croyances, de la foi. Au départ, la mère ingénieur se vantait auprès de Chase par sa vision logique, et en 24 heures elle était complètement déboussolée.

L’intervention de Xang n’a fait qu’empirer les choses, lorsqu’il dévoila que ce n’est pas Kao (son fils) qui avait commis un crime, mais le démon qui l’habitait. Moi je dis : parfait ! si on suit cette logique farfelue, aucun acte criminel ne doit être puni car l’homme est né bon et n’est pas responsable de ses actes…

Enfin bref, revenons à nos moutons ! La mère de Lue était passée d’une croyante en la science à celle en la religion ce qui est un peu normal vu l’accélération des symptômes infinis qui frappent son fils et auxquels la médecine n’a ni trouvé de remède ni d’explication.

Certains ont trouvé que la mère était la plus intéressante par son grand tiraillement entre foi et médecine. Il est vrai qu’il existe dans ce monde ô combien de personnes tiraillées face à un malheur qui frappe un proche.

Ce tiraillement entre religion et science ne fait justement que commencer, attendez les prochains épisodes et vous allez voir qui symbolisera la science et qui symbolisera la foi, mais je crois que vous avez déjà deviné de qui je parle…(clin d’œil au 8×21)

Revenons à l’enfant : il souffre selon son grand-père de la présence d’un démon appelé Dab qui l’habite et qu’il fallait exorciser.

Très intéressante comme image, vous ne trouvez pas ? Bon, admettons que ce gosse n’est en fait que House, et que Dab symbolise ses démons intérieurs face auxquels il fera son introspection qui arrive lentement.

On peut aussi admettre que Lue peut être Wilson, et que Dab n’est que le cancer duquel il souffre et qu’il annoncera à House à la fin, et que ce dernier tentera tout pour l’enlever du corps de son ami mais sans issue. Même le D de Dab peut symboliser Death (mort) tout simplement !

Déterminée à guérir son fils par tous les moyens, la mère appela un avocat et fit intervenir Xang pour l’exorcisme ! De l’exorcisme dans une série médicale telle que House, c’est du jamais vu et c’est même incompatible ! Xang utilisa son savoir-faire en matière d’exorcisme dans une cérémonie insolite. Je m’arrête là, concernant cette fameuse cérémonie.

Je ne sais pas si vous vous êtes rendu compte d’un truc pareil. Cette cérémonie sonnait comme celle que ferait un sorcier ou un exorciste devant la mort. C’est la cérémonie de la mort, qui ne fait que nous rappeler la dernière ligne la plus tragique de House M.D, celle de Wilson. Le gamin avait dit qu’il n’y avait plus aucun espoir, que c’était trop tard. Cette prouesse scénaristique nous amène grâce à cette phrase vers Wilson, également ! C’est un cas qui en cache un autre. En absence de matière de guérison médicale, on a recours à des méthodes ancestrales qui pouvaient ou pas marcher.

L’équipe de House se retrouva seule et en particulier Adams qui avait tenu tête à House pour la première fois ! Contre toute attente, House lui a laissé les commandes du cas, il était résigné, lui qui avait dit à Taub dans le 8×13 de ne jamais abandonner ! Et je peux même dire que c’était la fin ouverte de la série annoncée avec la fin ouverte de cet épisode qu’on peut qualifier du véritable dernier épisode de House. Personne n’a gagné, on ne saura jamais qui a gagné de la science ou la religion qui furent ex-æquo, c’est inédit dans la série ! (comme l’a signalé Taub). Ce qui est sûr, c’est qu’il y’a une acceptation des phénomènes qui dépassent la logique.

Le déclin du génie/don de House est annoncé implicitement et nettement, laissant aux jeunes le champ ouvert pour continuer sans lui un combat qui, de toutes les façons, n’attribuera le mérite de la guérison miraculeuse qu’au grand-père alias la religion, et jamais à la science. On peut aller jusqu’à dire que c’est le dernier cas de House. Le 8 symbole de l’échec, se répète incessamment ici. Le désintérêt de House est une phase transitoire à un intérêt illimité qu’il portera envers Wilson qui sera le seul à compter à ses yeux.

Bref, Adams sauvera le gamin en même temps que la cérémonie de Xang le grand-père, et vous voyez qui a eu le mérite…House avait raison.

Je termine cette partie avec quelques explications du phénomène « lévitation » observé ici ! J’ai un peu fouiné, la « lévitation » du gamin s’appelle en fait « lévitation horizontale », elle vous rappellera sûrement une certaine lévitation presqu’identique dans le 3×02. Ce type de lévitation est possible à faire grâce à l’ordinateur. Ah…la technologie ! Dans X-Files on voit ce type de lévitation !

Quand à la lévitation de House qui s’appelle « la lévitation de Balducci », ce n’est qu’une illusion. Je dis chapeau quand même à Hugh Laurie pour l’avoir fait, j’ai failli me tordre le pied ! Et oui, j’ai lévité à ma manière…MDR. Voici donc quelques explications à propos de la lévitation de House et comment la faire ! Je passe direct à la 3ème partie après ce paragraphe explicatif ci-dessous.

« D’abord, vous devez vous positionner quelques mètres à l’avant des observateurs de sorte à ce qu’ils voient votre dos et vous positionner en angle de 45 degrés selon l’angle des observateurs toujours. Vous allez vous placer afin que le devant de votre pied, droit ou gauche selon votre cas, ne puisse pas être vu par les gens. Ils vont voir complètement un de vos pieds et l’arrière de l’autre. Veuillez vous assurer que les 2 pieds sont bien collés pour être sûr de n’avoir aucune chance de laisser percevoir le devant du pied que les spectateurs ne doivent pas voir. Enfin, utilisez le devant de votre pied  »caché » afin de soutenir votre poids et soulevez-vous à l’aide de celui-ci. Tenir la pose quelques secondes et le tour est joué!

Pour s’assurer du succès de ce tour:

– S’assurer que l’angle est idéal.

– S’assurer que les 2 pieds sont collés et qu’ils le resteront jusqu’au temps que vous retombiez par terre.

– Pratiquez cette illusion quelques fois avant de l’exécuter devant des gens afin d’être sûr de pouvoir garder l’équilibre parfait. »

III. Fin d’un arc et début de l’arc final

Je me suis beaucoup demandé comment évoquer en même temps House, Dominika et le Hilson. La solution était facile, avec cet épisode qui marque la fin de certaines choses et le début d’une nouvelle ère.

Avec un nouveau House dans ce 8×18, la donne change. La fin approche très vite. Après la résignation incroyable de House face au cas, chose qu’on n’a pratiquement jamais vu ainsi, sonnant la fin de tout un don auquel on s’était habitué, arrive une nouvelle phase avec Dominika.

Vous vous rappelez la fin noire et musicale du 8×17. On sent que House se culpabilise et son respect envers Dominika n’a fait que s’accroitre avec la découverte d’autres talents cachés en elle.

Dans cet épisode, Dominika va tout simplement être sonnée par un coup de massue (ou blessée si vous voulez, poignardée dans son être à l’image de la poupée ensanglantée du 8×17 !) de la part de son tendre époux  gobant la Vicodine, qui réprimait ses sentiments et les rejetait jusqu’au bout. Halone quoi xD

Certes, Dominika a prouvé sa patience, son « housisme », son intelligence etc. Beaucoup de fans ne l’appréciaient pas à cause d’un stupide ship. Or, le personnage de Dominika était très intéressant à explorer et c’était bien de la faire revenir pour boucler la boucle avec cet épisode.

Cependant, c’est en « consolant » House à sa manière (ils ont failli aller loin) que le téléphone sonna, et c’est avec le même regard blessé et terrifié d’Amy face à Henry dans le 8×17, que Dominika regarda House qui préféra se taire sans s’expliquer, malgré le fait qu’elle était restée silencieuse en attendant des explications. Non, House n’assumera jamais ses sentiments et, résigné à lui expliquer quoi que ce soit, il se contenta juste de s’excuser et ne la retient pas. Et bien voilà la fin du fameux arc House-Dominika, chose qui a ravi certains !lol.

C’est le triomphe du Halone, et y’a pas pire que le Halone ! Y’a pas pire que de voir des larmes au lieu d’un joli sourire accueillant (Dominika avait pleuré 2 fois, la 2ème était plus atroce et plus silencieuse). Remarque : répétition du chiffre 2 ici ! Domonika qui symbolisait la vie, quitta donc le domicile de House, devenant noir à l’image de la mort, comme une âme ayant quitté un corps. La pluie qui ne s’arrêtait pas, symbolisait ce déchirement housien intérieur. Il avait perdu face à la religion, il avait foiré la relation avec la femme parfaite, et le voilà seul. La relation House-Dominika s’achève dans un noir morbide duquel on avait aperçu les prémices depuis le 8×17. Aucune couleur que le noir après le départ de Dominika. House avait fait de son moi un tombeau de tout sentiment, et ce noir fait penser à un cimetière hanté de spectres, parsemé de tombeaux.

Ce noir fait également penser au noir des prochains épisodes et en particulier lors des épisodes 8×19 et 8×22, car techniquement, ils sont les plus noirs.

Cette obscurité morbide qu’on voit chez House dans le 8×18 vers la fin de l’épisode, est la même qu’on voit dans le bureau de Wilson (fin du 8×18). La fin de la relation avec Dominika libère donc de la place pour Wilson dans la vie de House…

On est arrivé à Wilson et au Hilson, enfin. Il y’avait dans le cas des signes inquiétants nous rappelant Wilson (pour ceux qui ont tout regardé, faire du recul est intéressant), on avait regardé un 8×16 plus inquiétant qu’il n’y parait, puis on avait assisté dans ce 8×18 à 3 apparitions uniquement de Wilson, et c’était toujours House qui allait le chercher sans se douter une seule seconde de ce qui se passait.

Le jeu de l’acteur Robert Sean Leonard est tout simplement époustouflant et génialissime dans cet épisode, il en est de même pour Hugh Laurie. Sacré duo !

A chaque fois que House essayait de rencontrer son ami, ce dernier disparaissait comme un fantôme, derrière quelques excuses bien amenées. Wilson esquivait la parole, il fuyait son ami le long de l’épisode et ne voulait plus l’écouter.

En fait, House était tellement préoccupé par ses petits problèmes personnels qu’il ne vit pas l’embarras dans les yeux de son pote qui voulait être seul.

House réessaya de parler avec Wilson après avoir foiré les consultations de ce dernier, et je crois qu’il avait pensé que Wilson faisait la tête à cause de ce qu’il avait fait (l’interrompre en pleine consult’), au point de ne pas manger avec lui comme d’habitude. House (fait rarissime) acheta de la nourriture pour lui et pour son pote, mais ce dernier esquiva la conversation et quitta le bureau. Note: Wilson regarde sa montre, un clin d’oeil pour un certain compte à rebours mais également à un certain 8×20 où Wilson parlera de cette montre, qui nous est très symbolique du temps restant.

La première fois que j’ai regardé cet épisode il y’a environ un an, je me suis demandé ce qu’avait Wilson pour se comporter ainsi, car cela ne lui ressemblait pas.

La 3ème et dernière scène au bureau de Wilson était complètement obscure et triste. Dans le noir, Wilson se dressait comme un zombi, l’air effondré. Très subtil le jeu de RSL, vraiment !

House entra, ne regarda même pas son copain qui ne le fuyait pas cette fois et resta silencieux, et raconta sa journée, ses problèmes sans se douter une seule seconde du choc qu’il allait avoir.

Wilon, tourmenté, finit par faire une révélation qui laissa n’importe quel téléspectateur sur le cul. Admirez ce jeu d’acteur : House qui ne croyait pas Wilson…jusqu’à être terrassé par le coup de massue qu’il avait pris sur la tête et nous avec ! C’était un moment diaboliquement émotionnel entre les deux amis et même pour les téléspectateurs derrière leurs petits écrans.

House qui voyait tout, qui voyait de quoi rêvait Park ou Chase, n’avait pas vu un coup pareil venir ! Et son regard Halone à la fin des dernières secondes de l’épisode…Qui va consoler l’autre ? Les deux étaient à consoler, l’un pour sa vie menacée, l’autre qui avait tout perdu et ne lui restait que son ami. House avait peur de le perdre pour la même raison citée dans le 6×10 « Si tu meurs, je me retrouve tout seul ». Un vrai cauchemar morbide qui s’est réalisé à la fin de cet épisode que j’ai beaucoup adoré ! Maintenant House le sait, son ami aura besoin de lui. Mais que va-t-il se passer dans le 8×19 auquel j’ai fait allusion avec certains indices dans le 8×16 ? Ce qui est sûr, vous allez découvrir l’amitié entre House et Wilson telle qu’elle est en réalité, et ce que nous cachent certains masques…

Une nouvelle page se tourne avec cet épisode qui marque la fin de House et sa relation habituelle avec la team, de la relation House et Dominika et le début d’une série d’épisodes Hilson-Halone marquant le grand final de House. La boucle était bouclée avec Dominika, Chase-Park et la team se séparant lentement mais sûrement de House, en revanche, ce dernier et Wilson vont beaucoup se rapprocher dans les 4 prochains épisodes.

Ça sent un passage de relai très proche, ce 8×18 est un grand tournant dans la série et la saison 8. Il y’aura une future lumière noire éclairant notre couple préféré : House et Wilson. Ils sont le pilier de toute la série. J’intitulerai cet épisode « L’annonce » car l’annonce de la maladie de Wilson est l’annonce de la fin de House. C’est le début de l’arc final.

C’est un épisode bizarre et loufoque, léger mais chargé en tristesse et du non-dit.

Voilà donc ma review du 8×18, je vous remercie de votre lecture et surtout de vos commentaires qui sont toujours les bienvenus.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

House – Review du 8×16

Image

Allez hop, une guitare électrique pour commencer ma 16ème review ! Je dois cesser de penser et de repenser à regarder Shinichi Kudo, lol. Il y’a un truc que j’ai lu récemment (je lis presque tout mdr) sur un site US de House. Une fan américaine avait écrit en gros « c’est très difficile de commencer ce 8×01 », plus tard elle avait posté un second commentaire « c’est très difficile de regarder ce 8×02, je vais arrêter de regarder cette saison ». Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi avoir commencé à regarder une saison dont on n’en veut pas d’avance?

Retour à nos moutons ! Le 26 Février 2013 était la dernière soirée housienne de Février, où l’épisode 8×16 « Gut check » alias « Jeux de brutes » fut diffusé sur TF1 directement après le 8×15. Le 8×16 avait totalisé l’audience de 6.3 millions de téléspectateurs.

Cet épisode était mon dernier épisode en VO, et j‘ai préféré regarder les 3 prochaines soirées en VF pour une raison simple, la fin ! Je me rappelle qu’en 2012, avant même sa diffusion aux US, je me suis permis de juger le 8×16. Erreur !

Avant de commencer mon article, je fais un détour par les chiffres : dans ma review du 8×15 si vous vous rappelez, j’avais évoqué le chiffre 5 sans le souligner. Ce que je veux dire, c’est qu’il y’a des chiffres qui se répètent incessamment depuis le début de cette saison, et pour tout vous dire ils sont 6 chiffres au total : 5, 8, 2, 10 ainsi que deux autres chiffres d’une importance capitale, l’un des deux est en « hibernation », l’autre est là mais implicitement (ce qui fait 5 chiffres explicites et un chiffre implicite). Un jour viendra pour que je vous explique leur rôle…on est proche de la fin, et je trouve important de parler un peu des chiffres, ici.

Très vite, j’ai distingué 3 histoires grâce à 3 parties nettes dans l’épisode qui tournent autour de la famille, de la responsabilité et des couples, bonne lecture et tous vos commentaires sont les bienvenus !

I. Envie et culpabilité

Avec la répétition incessante du chiffre 3 dans cet épisode, on est obligé de reconnaître qu’on n’a pas le choix qu’utiliser 3 parties, mais le 3 est un chiffre indicateur très lié à cet épisode que je ne peux pas l’ajouter à la liste des chiffres remarqués, car les chiffres dont j’ai parlé un peu dans l’introduction ont un rôle bien plus important, j’en parlerai bientôt de toute cette histoire le moment venu ! J’en parlerai davantage du chiffre 3 dans cette review…

« Envie et culpabilité » est le titre que j’ai choisi pour la petite histoire de Chase et de Park, qui fut d’ailleurs assez sympa et intrigante. En effet, les deux personnages avaient acquis une dimension plus supérieure cette fois, laissant leurs blouses blanches de côté pour la première fois.

On retrouve Park en froid avec sa famille et en particulier avec sa mère. Cette dernière, voulait que sa fille s’occupe de Popo, sa grand-mère. Le seul bémol, c’est que Park voulait s’en débarrasser et finit par se confesser à Chase, en se plaignant de sa situation familiale et surtout, Park enviait Chase pour son indépendance. Ce dernier lui dit qu’elle ne deviendrait indépendante que lorsqu’elle perdrait tous les membres de sa famille, excellente réponse Chase ! Car c’est à partir de ce qu’il avait dit à Park que tout dégénère chez elle (là je paraphrase l’histoire un peu, mais je déteste par-dessus tout résumer sans la moindre analyse ou remarque).

Bref, Park entra en conflit avec sa mère et dormit dehors, dans sa voiture. D’ailleurs c’est grâce à la remarque de House que Chase se préoccupa de Park, et leur relation amicale-fraternelle fut mise en avant avec la culpabilité de Chase.

En effet, Chase s’est senti coupable car il avait cru que c’était à cause de lui que la relation de Park avec sa mère s’est détériorée, que c’était lui qui l’avait poussé à se rebeller contre sa famille.

Ainsi, Chase demanda à Park de déménager chez lui pour une cohabitation temporaire. Une cohabitation tu as dit ? Je dirais un mélange d’envie, de jalousie et de reproche qu’éprouvait Chase dans une pareille situation !

En fait, Chase envie Park aussi, pour le fait qu’elle soit aussi bien entourée des membres de sa famille, chose qu’il n’a pas eu. Chase est un autodidacte, qui avait vécu un passé peu enviable. Avec deux parents aussi irresponsables, un père qui est absent et une mère alcoolique sans parler d’une petite sœur de laquelle il s’était occupé, Chase était l’homme de la maison depuis son jeune âge, et sa réaction jalouse face à Park est compréhensible.

Chase est quelqu’un qui vit seul mais on sent bien qu’il veut avoir une famille comme celle de Park, un souhait dur auquel Chase décida de tout faire pour le réaliser même temporairement.

L’air moqueur de House était intéressant ! Pour lui, Chase se culpabilisait pour toutes ses conquêtes féminines ! Et à vrai dire, Chase est instable tout comme House concernant les relations féminines, c’est la première fois qu’une fille entre chez lui sans qu’il ne couche avec ! L’hypothèse de House tient la route, lorsqu’on voit le parcours chaotique de Chase concernant les relations.

Chase utilisa Park et la manipula en se rapprochant d’elle un peu. On peut aussi dire qu’il la considérait quelques parts comme sa « petite sœur », après tout, le fait qu’il ait en quelques sortes abandonné sa petite sœur qui le détestait (un secret dévoilé dans le 8×09) participait davantage à sa culpabilité et à sa rédemption.

On peut donc remarquer que par rapport au début de la saison, où Chase rejetait Park car elle était « bizarre », là il se comportait avec elle comme un grand frère protecteur. Cette évolution intéressante de Chase n’est pas soudaine, après tout ce qu’il avait enduré cette saison. Cela nous montre que Chase s’est remis en question par rapport à son passé, ses relations envers les autres, et sa solitude n’a fait qu’accroître son besoin décisif d’héberger chez lui plus longtemps Park et sa grand-mère Popo.

A son tour, Park s’était remise en question et décida de se réconcilier avec sa mère, lors de la fin de l’épisode. A chacun ses démons intérieurs à combattre tout seul…Cette introspection des deux personnages Park et Chase (avec des passages hilarants) nous montre que ce couple d’amis s’était réconcilié avec eux-mêmes avant tout, afin de mieux évoluer par la suite. Cela rend la relation entre ces deux-là plus intéressante et ouvre même des nouvelles perspectives les concernant.

La scène finale où Chase partageait un moment fun avec Popo en jouant aux cartes était une scène sympathique et pleine de complicité.

On peut se rappeler de la remarque coquine de House envers Chase qui aurait pu, selon lui, demander à Park directement de coucher avec lui, lol. Pauvre Chase, il avait une drôle de tête !

Bref, c’est une relation amicale à ne pas prendre à la légère, où on remarque les prémices d’une certaine attirance entre ce duo !

II. Crédibilité

Je passe sans transition à la deuxième partie, où un autre couple d’amis s’est formé : Taub et le patient. Qui dit patient dira toujours cas miroir qui inclut ici Taub et House !

Dans cette partie, trois chiffres nous frappent de plein fouet : le 8, 5 et 2. Bon, j’ouvre une parenthèse concernant ces chiffres mais je ne vais pas en parler longtemps. Le chiffre 5 se répète incessamment depuis le début de la saison 8 tout comme les chiffres 8 et 2. On sait tous ce que le 5 cache comme détail morbide. Dans cet épisode, le patient était entré en piste dans les 5 dernières secondes. (Le 5 se répètera encore mais je vais en parler dans la dernière partie)

Pour le chiffre 8, c’est très évocateur : on est dans la dernière et 8ème saison, les clins d’œil envers cela ne s’arrêtent pas. Le patient portait le chiffre 44, il suffisait d’additionner 4 et 4 pour se retrouver avec cette répétition du chiffre 8.

Enfin, je ferme la parenthèse avec le chiffre 2. N’importe qui remarquera que chaque partie est liée à un couple d’amis. En plus, le patient avait 22 ans (répétition du chiffre 2). Le chiffre 2 se répète également dans chaque épisode !

Bref, c’était une parenthèse/un aperçu des sens multiples des chiffres et leur répétition. Dans cet épisode, beaucoup ont détesté Taub, personnage malaimé depuis toujours. Et pourtant, on passe dans cet épisode du papa poule au médecin doué. Ce personnage méritait plus d’intérêt de la part des fans. On passe à la chasse ? C’est parti !

Le patient est une brute qui s’est lié d’amitié avec un médecin qui est Taub. Le long de l’épisode, Taub refusa d’admettre la corruption de son jugement et sa subjectivité pourtant apparente.

Le patient est assez intéressant pour qu’il touche Taub à ce point : il a le dégoût de lui-même et l’autodestruction en recevant les coups des autres brutes afin de protéger les plus petits et les plus fragiles, grâce à sa carapace. Il n’hésita pas à avouer qu’il voulait changer de vie même s’il gardait de l’espoir dans sa profession de brute plus qu’un sportif. Vouloir changer est une thématique du déjà vu puisque c’est une thématique récurrente dans House M.D jusqu’au dernier épisode ! Mais entre la théorie et la pratique, il y’a un énorme fossé.

Taub essaya de donner de l’espoir à ce joueur, surtout que Taub eut une réaction de reconnaissance face à cette brute, et s’investit émotionnellement sans le savoir, perdant toute crédibilité. House lui fit remarquer d’ailleurs sa subjectivité, mais Taub persista.

Ce cas est une sorte de cas miroir de Taub et de House. On apprend par exemple plus sur Taub et son malheureux passé plein de maltraitance. Si le petit gabarit de Taub était un complexe, l’énorme gabarit du patient lui posait également des problèmes. Les deux n’avaient pas pu réaliser leurs rêves, et chacun dû se contenter de se qu’il pouvait faire pour satisfaire les autres.

Notre patient est une sorte de « Quasimodo » pour Taub, une brute certes, mais sympathique.  D’ailleurs, House demanda à Taub s’il était une brute, mais Taub ne le considérait pas ainsi !

Pour le cas, symptômes assez loufoques, on passe d’une toux de sang à une paralysie des bras, à un matage des seins etc. J’étais plié quand j’ai vu Taub regarder avec attention les gros seins du patient mdr ! Les seins étaient toujours son truc, lol. Bref, des symptômes aussi bizarres les uns que les autres, à tirer par les cheveux !

House était à la fois gentil et perspicace en mentant à Taub, car il savait qu’il pouvait résoudre ce cas en continuant jusqu’au bout. House se foutait de ce que le patient lui avait demandé de faire (éloigner Taub) et c’est grâce à l’aide de House ainsi qu’à ses conseils que Taub s’est remis en question, se trouva subjectif et préféra s’éloigner du cas. C’est grâce également à une métaphore de House que Taub eut pour la 2ème fois dans cette saison, une illumination housienne ! (voir le 8×13 pour la première illumination). Remarque : encore une répétition du chiffre 2 !

Alors pourquoi se plaindre de Taub or on creuse son personnage ? Là il était beaucoup plus objectif.

Concernant House et le patient, c’est assez intéressant de les comparer dans ce cas-miroir. Non seulement ce sont deux bad boys qui, en apparence, affichent un air dur et hostile envers autrui, qui sont seuls, mais qui ont des points communs plus profonds dans cet épisode, comme si les scénaristes eux-mêmes voulaient passer un message secret aux téléspectateurs.

D’abord, les noms de ce duo commencent avec la même lettre : House et Hatcher. La lettre H est présente comme par hasard ! Ensuite, j’ajoute un indice très profond. L’âge du patient est 22. Le patient est seul et son prénom est Bobby. Si on joue un peu avec les chiffres et la première lettre du prénom du patient, voici le résultat direct : 221B. Cela ne vous dit rien ? J’adore les devinettes ! Je me passe bien sûr de vous mentionner  le nombre de la lettre B dans le prénom du patient…On se demande bien ce qui lie le chiffre 3 à ce fameux 221B, hum. Inquiétant.

House et Hatcher aident et protègent autrui à leurs manières, l’un en manipulant, en mentant, montrant son narcissisme à l’extrême, l’autre en brutalisant, en cognant, en envoyant des brutes aux urgences…Mais les deux (House et le patient) se ressemblent plus que le couple Taub-Hatcher.

A la fin, le patient décida de continuer son parcours de brute, de « bête de spectacle » devant les offres qu’il a eues, ce qui confirme les propos de House : personne ne change !

III. Deux pères, deux gosses

J’espère que vous n’avez pas trouvé la 2ème partie trop longue, lol. Car là, je passe à la 3ème et dernière partie consacrée totalement au Hilson. Comme je l’ai mentionné dans ma précédente review du 8×15, on se reconcentre petit à petit sur le pilier de la série et le tandem de choc House et Wilson ce qui est super ! Dans cet épisode, on a un Hilson qui remonte en puissance.

L’histoire commence par l’aveu de Wilson ―celui de vouloir avoir un enfant― à House qui l’avait poussé à avouer son envie paternelle (thématiques de l’amitié et de la paternité se mélangent). C’est fou quand même les remarques pertinentes  et précises de House concernant le corps de son ami qui lui transmettait plus d’infos que les paroles.

On peut également deviner que ce n’est pas la première fois que House remarque ce qui arrivait à Wilson, la preuve était le jour même avec un coup joliment monté pour piéger Wilson (tout était préparé d’avance !) avec le coup du fils prodigue !

Le coup de l’enfant était brusque, brutal et étrange pour les téléspectateurs mais bien mené par House qui avait tout orchestré dans les coulisses. On se fout si le gosse n’était pas naturel dans ses gestes, dès le début je savais que c’était un coup housien !

House appâte Wilson avec le souvenir de l’une de ses conquêtes féminines « la fauconnière » (drôle d’appellation, on sent que les choix de Wilson ont été bizarres depuis toujours, pas étrange qu’il n’a que House comme meilleur ami !) afin de le piéger avec l’hypothétique existence d’un enfant de 11 ans (encore cette répétition du 2, mais d’une autre manière : 1+1 !).

Bref, Wilson tomba dans le piège de House à qui il n’a fallu que Facebook (il y’a une certaine moquerie scénaristique de facebook ici, le réseau social des « amis » et des mensonges, peut-être que je me goure, mais c’est à explorer !), un jeune acteur et une bonne dose de mensonges !

On voit tout de suite que Wilson voulait y croire jusqu’au bout, mais House s’est révélé un fin connaisseur des actes et des pensées de son ami. Un manipulateur gentil ou un ami trop soucieux ? Un exemple : l’idée de la pizza était suggérée par House qui en mangeait un gros morceau à la cafétéria devant Wilson. Il savait que Wilson trouvera bien de partager la pizza avec son « fils » lors du dîner.

Malgré le fait que l’enfant n’était qu’un acteur, House feignait la jalousie pour cacher le fait qu’il était vraiment jaloux que Wilson passe plus de temps avec un prétendu fils qu’avec lui. Symboliquement, House est ce fils, il l’a toujours été et il dépend de ce besoin vital de Wilson, tout comme ce dernier ! Bref, House est ultra-possessif, et ce n’est pas un scoop ! Wilson est pour House au-delà du guide, de la conscience, de l’ami, du frère…C’est le père rêvé !

House voulait SON Wilson à lui tout seul, personne ne pouvait le lui arracher ! Si seulement il savait qui pouvait le lui arracher…

Le jeune acteur est un miroir de House : menteur, manipulateur, brillant et acteur (House est un bon acteur, si vous vous rappelez comment il a feint être malade dans le 8×15, et j’en passe!). Le jeune acteur ressemble plus à House qu’à Wilson surtout au niveau comportemental. Quand le jeune acteur est avec Wilson, on dirait un House miniature ! lol.

A chaque fois que Wilson avait un sourire béat (MDR), voulant aller jusqu’au bout avec « Duncan » son présumé fils tout gentil tout parfait (le portrait craché de son papa mdr) et tant rêvé, House rajoutait une couche d’obstacles pour prouver qu’il avait raison, que connaissant Wilson, il savait qu’il ne pourrait jamais s’occuper d’un gamin à charge vu la grande responsabilité. On dirait carrément que House s’endosse la responsabilité de veiller sur Wilson comme un père sage !

C’est plutôt une simulation d’une réalité parallèle, et non la réalité en elle-même. C’était plus qu’un simple jeu ou un pari. House protège son ami en l’enrobant de mensonges.

La première fois que j’ai regardé ce jeu-là, je me suis demandé quel ami pouvait faire cela à son copain. J’ai bien adoré le concept ! House avait fait vivre Wilson dans un rêve presque réel et c’était toujours lui qui le comblait de joie. Avec son cadeau à double face, House voulait, d’un autre côté, que son ami se remettait en question concernant ses propres limites et ses capacités à être responsable d’un gosse car Wilson était lui-même…un gosse !, en distinguant le rêve doux de la dure réalité.

House n’est pas un donneur de leçon, mais il incarne dans cet épisode très spécial une sorte de « conscience » poussant autrui à se remettre en question, ça sent la fin proche, là où on assistera à la remise en question de House, à sa grande introspection.

Le rire soulagé de Wilson à la fin indique une reconnaissance de son incapacité à être responsable d’un enfant qui était devenu un véritable fardeau. Il y’a un trait net de son introspection avec son autocritique de lui-même, lorsqu’il s’était mis en colère contre lui-même avec son incapacité de dire « non », il disait « oui » toujours. Ce point-là sera bientôt affiché dans une séquence émouvante, je ne vous dis pas laquelle ! Mais les connaisseurs savent ce que je veux dire.

La scène finale qui clos l’épisode est adorable entre les deux amis qui se partagent tout, et qui s’aiment bien malgré tout. Scène sympa, à mémoriser surtout !

Avant de conclure, je reviens sur cette histoire de chiffres qui se répètent tout le temps. Que veut dire le chiffre 3 ici ? On avait eu 3 histoires, 3 jours, 3 chiffres (2, 5, 8) qui sont très liés…La répétition du chiffre 3 n’est pas anodine comme on l’a vu, mais cette insistance concerne cet épisode particulièrement. Voilà pourquoi je n’ajoute pas ce chiffre 3 aux autres chiffres que j’ai remarqué. Le chiffre 3 peut nous faire penser aux fameux 3 coups du théâtre (surtout qu’on a un acteur), cela nous fait penser aux coulisses d’un théâtre de marionnettes, où le marionnettiste tire les ficelles tout comme House ici. Mais le chiffre 3 peut indiquer un évènement dans un épisode donné, par exemple dans 3 épisodes il se passera quelque chose, et si on fait la déduction dans cette voie on découvrira que c’est le 8×19 qui est visé, et si je prends le 221B cela a donc un lien dans le 8×19. Alors, que va-t-il se passer dans l’appartement de House dans le 8×19 à votre avis ? Suspense !

Je continue un peu en additionnant les chiffres du 221B, tient…on obtiendra un 5 B ! Le chiffre 5 a été déjà répété avec le gosse « 5 pubs » et voilà le chiffre 5 se répétant pour la 3ème fois consécutive dans le même épisode. Il y’a anguille sous roche ! Si le chiffre 5 est un chiffre noir, que veut-on dire par le B ? (2ème lettre de l’alphabet, tient !). Alors le chiffre 2 répété incessamment peut être à la fois lié aux duos de cet épisode 8×16, mais il peut aussi indiquer quelque chose de noir (puisqu’il est lié au 5) une chose terrible et noire qui peut arriver par exemple dans 2 épisodes (le 8×18) dans lequel le chiffre 2 aura une dimension double. Pas mal du tout comme indice ! On peut aussi interpréter cela comme le fait que dans 2 épisodes, commencera l’arc des 5 épisodes finaux !^^

Et même s’il y’a un clin d’œil au chiffre 8, le chiffre 2 répété ici (le 8×16) et ailleurs insiste sur la présence d’un couple dans chaque partie, ou la dualité rêve/réalité, mais il insiste surtout sur l’amitié profonde que vouent House et Wilson l’un envers l’autre.

On peut réaliser que le 8×16 a mis la pierre fondatrice pour une future relation entre Chase et Park, pour un Taub plus doué, objectif et consciencieux dans son boulot grâce à House, et pour une amitié infaillible entre House et Wilson qui sera bientôt mise à une épreuve extrêmement dure. Bref, un bon épisode que je classe parmi mes épisodes préférés de la saison 8 !

Je crois que je vais m’arrêter là, sinon bonne lecture et chapeau si vous arrivez à lire la plus longue review que j’ai rédigé ! Merci à vous pour vos commentaires.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

House – Review du 8×04

Image

Après avoir regardé quelques épisodes de la saison 7 et les 3 premiers épisodes de la saison 8 de X-Files, je me suis dit qu’il était temps d’aller faire une review sur le quatrième épisode de la saison 8 de House MD, une review dans laquelle je ne penserai jamais à la conception du bébé de Scully, ni à la marque de Morley, ni à l’enlèvement de Mulder par des extraterrestres, ni aux hybrides, ni aux jolies flaques vertes qui font mal aux yeux…NON je ne suis pas atteint ! Ceci dit, en y pensant, Bones a fait un copié/collé de certains moments de X-Files, chose que j’ai trouvé scandaleuse ! Enfin bref, c’est également presque dans la bonne humeur que je vais donner ma review à propos du 8×04 « Placements à risque » alias « Risky business » dans House MD.

Avant toute chose, il faudra que je souligne la baisse d’audience concernant cet épisode avec 7.5 millions qui étaient fidèles à leur série lors de la diffusion le 15 Janvier 2013 sur TF1. La moyenne de la soirée inédite de House était de 7.6 millions. On peut expliquer cette baisse d’audience par rapport au fameux 8.3 du 8 Janvier par le fait que d’une manière générale, les téléspectateurs sont toujours nombreux à jeter un coup d’œil à n’importe quelle nouvelle saison et on peut remarquer cela dans le début de chaque nouvelle saison de House. Autre chose, une baisse ne veut rien dire surtout qu’il n’y a eu que 4 épisodes diffusés. Malgré sa baisse d’audience, House reste toujours leader de la soirée écrasant les autres programmes des autres chaines.

Le générique, toujours aussi court (5 secondes) mais cette fois il est musical, lié à la musique de fond utilisée dans le cas. A noter que c’est la dernière fois que vous regardez ce petit générique car on assistera au retour de l’ancien générique (30 secondes) avec quelques petits changements que vous allez constater par vous-même. Avec le retour de Taub et de Chase, ce sera le retour d’un vrai générique.

Ah, ce 8×04…un épisode où je me suis bien éclaté ! Je vais le diviser en trois parties lol.

I. « You’re an ass ! »

Ce n’est pas la première ni la dernière fois que vous allez écouter cela soit en VO soit en VF (ce qui donnerait « vous êtes con ! »). La « ass – attitude » de House est flagrante dans cette saison 8. Il était de retour, mais bien pire qu’avant, plus odieux, toujours aussi je-m’en-foutiste, il sera traité de « ass » du début de cette charmante saison jusqu’à la fin ! C’est le pire des connards et en plus, il l’assume ouvertement devant ses nouvelles recrues, son boss, ses patients…C’est House quoi. ^^

On sent que les 10 mois passés dans la prison n’ont fait qu’empirer son housisme. Ainsi, il fait du chantage à un patient riche jusqu’à ce que ce dernier craque et lui signe un chèque afin que le service de diagnostique soit financé. Et oui, House a encore choisi un blanc et riche pour le soigner et l’escroquer en toute impunité comme celui de l’épisode précédent ! Patient ou victime ? Avec House, il faudra utiliser les deux termes !

De même, il ne cessera pas de manipuler la pauvre Park et l’alerta qu’il allait la virer, ensuite il sabota son audience en la virant. Diagnostique de Wilson : « si vous ne voulez pas être virée, il faudra gagner son estime ». Mais comment ? lol. Toujours harcelant Park, House la confronta en rigolant à son ex-boss qui lui avait touché le derrière, le Dr Andrews. Déjà, House avait commencé ses provocations envers Park en pelotant les fesses de Foreman, devant le regard ulcéré des deux filles ! MDR.

C’est lorsqu’il avait saboté l’audience de Park qu’Adams monta sur ses grands chevaux en n’en pouvant plus de cette « ass – attitude » de House et elle dit « you’re an ass ! », offusquée et indignée devant un tel comportement. Bienvenue Adams dans le joli petit monde de House ! Celui-là est vraiment un salopard !

Tout le monde était la cible de House, on voit bien que tout le monde a été emmerdé : chantage du patient, malmener Park et la harceler, faire des remarques pointilleuses sur les vêtements et le comportement d’Adams, faire le diagnostique dans le bureau de Foreman, peloter les fesses de Foreman, voler 5000$ à Wilson, voler une machine et la cacher dans le parc, se ficher de la gueule d’un patient collé à un mannequin en plastique lors des consultations (notez que cela peut être considéré comme un indice de la thématique des « frères siamois » ou de la fraternité très présente depuis le début de la saison 8), et surtout faire souffrir le voisin de House en Orthopédie qui n’a pas été épargné des conneries housiennes quand House lui envoie dans les yeux de la lumière intermittente qui le dérangea dans son travail et le fit vomir.

House se venge en quelques sortes de l’orthopédiste qui squatte les 2/3 de son bureau, et quand House veut tout récupérer…il récupérera tout ! (en 8 ans, je crois qu’on ne pourra pas nier cela !), et la vengeance de l’orthopédiste était à mourir de rire !!

J’ai adoré les conneries faites dans cet épisode, looooool !

II. Paris et gains

Alors…quel est le cheval gagnant ? Je déconne bien sûr, mais en voyant les paris dans cet épisode, je me dis que certes House adore toujours les défis et les paris pour prouver qu’il a toujours raison mais là, dans cet épisode 8×04 tout le monde prend le risque de parier !

Ainsi, on a Park qui lance LE pari qui enflammera tout l’épisode, en pariant sur elle-même concernant l’audience disciplinaire, House la défie directement en pariant sur le fait qu’elle sera virée. A partir de là, on dirait que tout le monde est devenu fou. Durant tout l’épisode, tout le monde pari sur quelque chose.

Revenons d’abord au fameux pari de Park : on découvre qu’elle a parié 100$ pour prouver qu’elle avait raison et conserver ainsi son boulot. Mais elle remarqua une chose qui l’effraya : House se comportait comme s’il allait la virer. Affolée, elle demanda conseil à Wilson qui connait House sur le bout des doigts et le démontra d’ailleurs.

House mit la pression à fond sur Park, chose qu’on a déjà vue dans les saisons précédentes où il exerçait une pression énorme sur ses employés pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes.

Bref, vous avez compris que c’était surtout pour le bien de Park qu’il avait fait ça, il l’avait plutôt aidé à sa manière pour avoir une équipe solide. Confronter Park à Andrews, la virer ensuite la réembaucher, la menacer de la virer car il savait qu’elle tenait beaucoup à son travail et qu’elle fera le maximum pour acquérir son respect, la malmener, tout cela n’était qu’un coup de main de sa part pour aider Park à dépasser ses propres problèmes. Tout cela bien que sérieux, fut traité avec une grande aisance scénaristique et avec un humour qui n’alourdit pas cet épisode.

Qui d’autre a parié sur Park ? Et bien c’était Wilson qui voulait que House lui fiche la paix. Plus qu’un pari, c’était un test sérieux de la part de House envers Park (qui est sa seule employée officiellement) car on sait que House n’embauche pas n’importe qui. En passant, même si les apparitions entre House et Wilson sont brèves, mais j’aime beaucoup les regards complices qu’ils échangent. En fait, il est normal que les apparitions du Hilson soient brèves vu que House se concentre sur son équipe.

De son côté, Adams décida de donner 5000$ à House qui voulait du fric à condition qu’il fasse plus d’heures de consultations pour devenir « plus humain » ça c’était le deal ou le pari, un peu naïve cette Adams, surtout si elle aurait vu le sourire au coin de House ! Un vrai sourire d’un « ass » !!! lol !

D’ailleurs, Adams tout comme Foreman, ont demandé à House plus d’heures de consultations. L’une parce qu’elle voulait en quelques sortes « changer » House (elle devrait apparaitre dans la saison 6 PTDR j’adore cette saison-là avec tout le monde est beau, tout le monde est gentil !), c’est perdu d’avance Adams ! C’est House^^. Concernant l’autre (Foreman) il voulait punir House pour toutes les conneries qu’il a faites surtout le vol d’une machine coûteuse juste pour emmerder Foreman. Adams et Foreman me rappellent Cuddy mdr.

Parlons de gains. Qu’est-ce que tout le monde a gagné ? Park a gagné son audience, gagné l’estime de House et par conséquent assuré son travail avec. Quant à House, il avait résolu un cas, gagné un chèque qui assure le financement du département du diagnostique, gagné 100$ de Wilson et 100$ de Park, réussi à stabiliser son équipe et a embauché Adams pour de bon. Concernant Wilson, il avait récupéré ses 5000$ volés de la part de House sans même savoir que ce dernier les lui a piqué. Et pour finir, Adams a tout simplement décroché un emploi sans un entretien, chapeau ! Mieux encore, House l’aida à se calmer et je crois que c’est le moment ou jamais de passer à la dernière partie.

Bref, tout est bénef pour tous, et tout le monde est content !

III. Ça m’énerve !

Youpi, commencer une partie avec un titre pareil, ça se voit que Helmut Fritz a joué un rôle pour m’inspirer (looool). Je vais concentrer cette partie sur le trio House-Adams-Park. Inutile de parler énervement ou colère avec Foreman puisqu’il est dépourvu de nerfs XD.

Je comptais intituler cette troisième et dernière partie « Gestion de la colère » mais je trouvais que c’était lourd à un point pas possible…La colère est quelque chose qui réunit House et ses employées dans cet épisode. House ne choisit que des employées qui lui ressemblent quelque part.

On commence l’épisode en parlant d’une réunion disciplinaire : Park avait frappé son ex-patron lorsqu’il lui avait touché le derrière. Côté colérique, elle ressemble le plus à House avec son mauvais caractère. Elle avait déjà menacé Adams dans le précédent épisode en cas d’énervement. Mais même si Park se trouve dans l’œil du cyclone dans cet épisode avec son audience avec les répercussions possibles de ses dires, nous remarquons qu’Adams était la plus visée.

Dès le début du 8×04, Adams apparait remontée, malgré ses vêtements chics et tous les produits de beauté qu’elle avait mis. Sexy au regard sombre, elle intrigua House. Ce qui est intéressant, c’est la rapidité avec laquelle House avait discerné le problème dès le début de l’épisode. Elle s’est faite jolie et semble tendue : un entretien d’embauche qui a mal tourné ? Un enterrement ? Et House lui présente même ses condoléances avec son « ass – attitude ».

Ignorant les provocations de House tout en tentant de travailler « normalement » avec des jolis escarpins, elle attira encore plus l’attention de House en tentant de rester discrète. Ses silences, ses regards, elle n’était pas objective en traitant le patient, ce qu’elle portait comme vêtement, sa colère refoulée sous le masque du sourire (et House aime et n’aime pas ça !) et ce qu’elle prononçait parfois sans le savoir, d’une manière répétitive comme le mot « loyauté » en disaient long. Dans une réplique housienne durant le diagnostique, on trouve « la loyauté donne le cancer ». Si je fais un arrêt sur cette phrase, on a l’impression qu’elle porte plus de symboles qu’il y’en a l’air. Par exemple, ce mot « loyauté » sera assez présent dans le 8×21 qui est, comme par hasard, l’épisode le plus noir et le plus chargé en émotions. Le mot « cancer » de la même phrase peut nous renvoyer également, loin…Pour ceux qui ont regardé l’intégrale de la saison 8, ils sauront de quoi je parle ! On peut considérer la petite réplique comme un indice.

A la fin, House, en gentleman, donnera la blouse blanche à Adams qui l’enfilera, ravie. Mais House accompagnera son acte avec une douche froide : il dira à Adams qu’elle avait des problèmes avec son petit-ami, et il expliquera sa déduction avec les indices remarqués (colère, désir d’être belle, changement excessif de vêtements, manque de confiance…). House n’était pas loin puisqu’il s’agissait du divorce d’Adams. Une rupture amoureuse dans tous les cas, comme il l’avait deviné.

House savait d’avance qu’Adams gérait mal sa colère à cause de sa rupture, ce qui n’est pas nouveau pour House qui est déjà passé par cette situation et ça a mal terminé. (Sa relation avec Cuddy). On se rappelle son soulagement quand il avait foncé dans la baraque de Cuddy. Il prit soin de donner à Adams une batte de baseball ayant une valeur cathartique pour évacuer toute sa colère en cassant et brisant tout sur son passage dans le bureau de House, remarquez juste le sourire soulagé de House, on dirait que c’est sa colère évacuée et qui s’abat sur le bureau qui a besoin d’agrandissement. Tant que c’est Adams qui tape, il ne risquait pas la prison. ASS !! lol

Reste House qui, on le voit à chaque épisode, ne supporte plus l’orthopédiste à côté, ne supporte pas quand on squatte son espace, son bureau, House est vraiment obsédé par le calme. Pour réfléchir, c’est un calvaire ! (bon nous on s’en fout tant qu’on rigole de ses coups de gueule !)

Dans cet épisode 8×04, il a deviné l’origine de la colère d’Adams, a fait de son mieux pour aider Park à sortir des dégâts qu’elle a laissé, mais personne, non personne n’imaginait qu’il allait péter un câble en faillant cogner l’orthopédiste. LOL on cogne beaucoup dans la saison 8 à ce que je vois ^^.

C’est grâce à une radio que House s’arrête, et sa colère se métamorphose en curiosité ! Merci l’orthopédiste ! Sans lui, jamais le mystère ne serait résolu ! Mais quand il s’est mis en colère, on voit le même regard noir qu’il avait jeté lors du 7×23 avant de foncer balayer son passé amoureux ! Je dirais que s’il avait cogné l’orthopédiste, ce serait un balayage du futur qu’il aurait fait ! Heureusement pour les fans, il s’est arrêté au bon moment. On voit bien que ce sont les énigmes qui le calment. Il y’a eu une annonce nette du retour de Chase et de Taub, les anciens. Attention au 8×05 ! Ce sera le choc anciens/nouvelles et autre. La fin du 8×05 est juste sublime et hilarante !

Voilà donc ma review du 8×04 et désolé pour le retard ! Je dois éviter X-Files pour rédiger  ma review. J’espère qu’elle n’est pas trop longue et tout commentaire est le bienvenu. Merci d’avoir lu mon pavé !

Ps : J’ai l’impression d’avoir écrit trop de « ass » xD

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Mon bilan général de House MD

Page blanche, 9 Juin 2012. Depuis quelques semaines, ce fut la diffusion de la fin de House MD, après 8 saisons de folie, de rebondissement et de fascination pour les fans qui ont suivi House jusqu’au bout, le regardant s’éloigner avec Wilson, comme un grand au revoir qui leur était adressé.

Alors, comment décrire tout ce dont on a vu, interprété et ressenti devant une fiction pareille ? Comment pouvoir résumer tant de sensations, de suspense, tant d’évènements qui se sont déroulé dans cette série médicale ? Très difficile pour moi, je ne sais même pas par où commencer.

Peut-être commencerai-je par ma propre addiction à cette série et mon côté obsessionnel pour les interprétations, les symboles et les énigmes. A vrai dire, lorsque j’avais découvert par accident House MD dans ses débuts, j’ai éprouvé de la fascination et de la peur en même temps. D’abord, le personnage de House était intéressant, et peut-être qu’il m’a intrigué plus que les cas qu’il essayait de résoudre, ça c’était la fascination. Mais j’avais aussi peur car c’était une série médicale, et je redoutais de la voir finir comme Urgences, un soap exécrable long et fade (je suis un fan d’Urgences pour information et je l’ai regardé jusqu’au bout !).

Passons, il m’a fallu du temps pour me convaincre de regarder House MD car je ne connaissais pas la série, et là, pouf ! Je n’arrêtais pas de regarder la série. J’adore « Tear drop » de Massive Attack, le générique officiel de House.

Maintenant, c’est parti. Je regarde la série d’un certain côté, elle est en deux partiesLa première partie s’affiche dans les 4 premières saisons, pour la deuxième partie il s’agit bien évidemment des 4 dernières saisons.

La première partie prône le délire de House, son indifférence, sa dépendance de la Vicodin et d’autres substances. L’humour noir est marquant, autodestruction, la solitude est là et la tristesse est là. Dans les études de la psychanalyse, on révèle que les personnes qui rient et sourient souvent sont des personnes extrêmement tristes. Les regards de House reflètent pourtant une grande tristesse après une blague foireuse ou la résolution d’une énigme. Beaucoup s’intéressent à cette première partie de la série et il y’a malheureusement plusieurs qui se sont borné à ces 4 saisons, pour une histoire ridicule de ship (pardon les shippeurs, je donne un avis mais je ne juge personne), ou pour que le House rigole toujours derrière un voile de mélancolie, ou parce qu’on s’en fout de l’histoire de House et que les cas sont les plus intéressants. Je trouve que c’est dommage de limiter l’histoire d’un personnage à seulement 4 saisons. Dommage pour ceux qui n’ont pas voulu connaître House davantage…

Bref, je n’aime pas dire dans mon bilan que j’ai aimé telle ou telle saison, ou détesté une autre. De toutes les façons, un fan aime sa série même s’il déteste certaines saisons ou épisodes. Une série a toujours des hauts et des bas, et je pense que c’est quand même bien de voir des avis différents, ce qui montre que chaque fan s’attache à House MD à sa propre manière.

Retour à la première partie, remplie de sens, de cohérence, de messages dissimulés, des patients racontant à chacun leur histoire, leur peine, leur joie. House n’est pas aussi insensible qu’on le croit : il est extrêmement sensible et ne veut pas que les patients le rendent partial, car il met la raison au-dessus de tout. Attachant, sensible, pensif, rêveur et intelligent, il a ses fantasmes, ses ambitions et ses démons comme chaque être humain. Un être asocial comme lui qui adore le contact humain, être entouré, avoir le besoin d’un ami auquel il lui confesse ses craintes et tout ce qu’il ressentait ou pensait. Un seul ami était depuis toujours au service de House, et à vrai dire, être ami avec quelqu’un comme House relève de l’exploit, au début cette relation m’intéressait en même temps qu’elle se joint à la détresse de House, et au fil du temps il m’était impossible d’imaginer l’un sans l’autre.

Depuis le début, nous avons un fil conducteur : l’amitié entre House et Wilson, chose sur laquelle je me suis toujours focalisé avec le Halone et les énigmes. La série était une énigme, tout était une énigme, ce qui m’a facilité plus le fait d’interpréter toujours les signes. Dans mon bilan, je vais me concentrer sur le fameux fil conducteur alias « Hilson » sans oublier le Halone.

Durant les 4 premières saisons, l’amitié entre House et Wilson n’a cessé de grandir. En fait, plus il y’avait des obstacles, plus leur amitié se renforçait. Fiasco total avec les femmes du côté de Wilson, il était à plusieurs reprises chez House, tout comme House qui venait chez lui. Ils se partagent presque tout, chacun connaît l’autre ainsi que ses défauts et pourtant ils s’apprécient, se respectent profondément. L’alchimie entre ces deux-là est flagrante, si flagrante qu’un simple échange de regards suffit comme un dialogue silencieux.

Wilson était dès le départ l’amila cannela consciencele conseillerle protecteurl’acolytela victime, mais en même temps le grand amour réel dans la vie de House. Ce dernier ne pouvait jamais se passer de Wilson, et Wilson avait également besoin de House et de son aide. Les fans ne pouvaient pas imaginer ce duo séparé, ce sera une cassure dans chacune de leur vie, à moins que ce soit pire !

Pourquoi je ne parle que du Hilson dans le bilan ? Bah c’est mon bilan xD, sérieux si j’ai toujours un bilan à faire je mets directement le Hilson. C’est un couple très intéressant…Et la plupart des grands évènements qui se sont passé dans la série les concernent, comment se ficher de ça ?

Nous avons vu dans la première saison, la première épreuve pour l’amitié House-Wilson, il s’agit de Vogler, hostile aux méthodes peu orthodoxes de House, a décidé de renvoyer ce dernier. Wilson s’y opposa et mit sa carrière en jeu pour House (Cuddy a mit fin à tout cela).

Avec Tritter, c’était bien pire dans la 3ème saison. Il harcelait tout l’entourage de House, le guidant vers un procès à cause de son addiction à la Vicodin, en essayant de le sauver et de le protéger, on l’a mit dans la désintoxication pour gagner le procès, l’amitié House-Wilson était soumise à des rudes épreuves comme l’état du manque de House qui l’a laissé se défouler comme jamais sur son ami, mais il s’excusa plus tard auprès de lui. L’amitié compte pour House quand il a regardé Wilson sérieusement avant de dire : « je ne m’en fiche pas ».

Dans le 3×10, à la fin, House a eu une overdose de médoc bien qu’il ait promis à Wilson qu’il allait rentrer sagement, ce fut une trahison qui a changé le cours des choses.

Dans la 4ème saison, là on peut dire que ce fut le bouquet pour un obstacle de taille devant leur amitié qui fut soumise à une très rude épreuve : la mort d’Amber. La fin de la saison 4 est, pour moi, la fissure entre les deux parties de la série, la mort change tout, et cette fin si affreuse a complètement changé le cours des choses, a complètement remis en question l’amitié entre House et Wilson, cette fin avait des conséquences terribles sur tous les protagonistes, elle a fait éloigner surtout Wilson de House et elle a rapproché évidement, d’autres personnages.

Dans la saison 4, on a assisté à un vent du changement, une nouvelle équipe sélectionnée selon des étapes et des manières peu orthodoxes. Ce fut la saison la plus courte de House MD et surtout celle qui comporte le plus d’évènements possibles, ceci n’est qu’un constat.

Fin de la première partie : les 4 premières saisons et début de la deuxième partie : les 4 dernières saisons.

Combien de spéculations on a eu avant de passer à la 5ème saison ! Les scénarios les plus improbables, les fanfic à flot, des fans en état d’effervescence et d’impatience. L’ambiance était moins calme que maintenant, les fans déchaînés étaient hystériques (surtout les Huddy). Les ships toujours en guerre, les lecteurs lisent des pages et des pages de folie. On a tous été fou à force d’attendre, de spéculer et de spoiler !

Poursuivons notre fil conducteur. La saison 5 commença par évoquer la mort, la détresse et la fin d’une amitié d’une longue durée. En gros, ça a commencé par le Halone, tristesse, mélancolie noire, et un enterrement d’une amitié. Ce fut la première conséquence dure depuis la mort d’Amber, on apprend par la suite que Wilson voulait se détacher de House et s’éloigner de lui pour « faire attention à lui-même ». Une décision déclenchée par la mort d’Amber, mais certainement refoulée depuis longtemps avant de sortir le jour J. House resta seul, sans aucun ami, laissant Wilson s’éloigner avec son carton…

STOOOOP ! Je fais un zoom sur ces deux-là lorsque Wilson annonça qu’il s’éloignera. Si vous avez l’épisode 5×01, regardez bien leurs échanges de regards. Ils se regardent plus qu’autre chose, le dialogue n’a aucun rapport avec ce qu’ils pensaient. Foreman a essayé de s’éloigner de House mais a découvert que c’était trop tard. Que dire de Wilson ? Il s’est trop attaché à House plus que n’importe qui, alors s’éloigner, je savais déjà dès le début que Watson et Holmes resteront toujours ensemble.

D’ailleurs, regardez aussi le 5×02, House se rendait chez Wilson sous le prétexte d’un cas, mais ça se voyait qu’il avait besoin de lui, et non d’un « ami » de substitution aussi fade que Lucas. Encore, ils s’échangent les regards et même le masque du dialogue finit par tomber quand House demanda à Wilson comment il allait.

L’épisode 5×04 était un épisode centré sur leur amitié plus que la mort du père de House. C’était surtout l’épisode où ce duo raconte leur histoire, c’était l’épisode de la réconciliation. (À la manière de Wilson) xD très touchant épisode !

Et bien, vu qu’on parle de l’amitié, parlons aussi du baiser qui a fait des Huddy des shippeurs complètement fous ! Qui ne se rappelle pas le kiss Huddy du 5×06 ? lol. Non-shippeur, mais j’ai trouvé cela fantastique. Je suis pour l’évolution du personnage, mais j’ai aussi posé une limite.

Et c’est parti, on tourne autour du pot toute une saison jusqu’à la folie, tout en passant par la tragique mort de Kutner. (J’ai adoré Holmes et Watson sur les lieux du crime !) House, toujours affecté par la mort de son père, fut pire avec celle de Kutner, et finit avec des belles hallucinations d’Amber et de Kutner qui l’ont guidé vers l’option de l’hôpital psychiatrique. Cuddy assiste avec la fille adoptive au mariage de Cameron et de Chase, et ce fut le véritable et seul ami (Wilson) qui s’occupa de House en pleine détresse.

La saison 5 était la saison la plus noire de toutes les saisons, perte des êtres chers, hallucinations, perdre la tête, perdre une amitié mais la reconquérir. Cette amitié sera plus renforcée encore dans la saison 6 où House et Wilson vivent pratiquement comme un vieux couple sous le même toit. Dans l’amitié sincère il y’a de l’amour, alors on voit dans la saison 6 par exemple les deux amis très complices, chacun prend soin de l’autre à sa manière.

Dans le 6×10 intitulé « Wilson » House refusa la proposition de Wilson d’assister à l’opération car il avait peur de le perdre et de se retrouver seul. Le reste du dialogue ce sont les regards qui s’en sont chargé !! Pour la suite, c’était touchant de la part de House d’avoir assisté, le regard de Wilson en dit long.

Même si j’ai beaucoup critiqué les dernières saisons, mais j’avoue aussi qu’elles m’ont intéressé car je voulais voir House sous un nouveau jour, je redis qu’une série a toujours des hauts et des bas. Résultat ? C’était plus intense, plus fort et plus net. A chaque fois je voulais savoir s’il y’avait du neuf, du surprenant. Mon domaine est plus dans l’interprétation, donc je préfère décortiquer « les symboles à 2 sous » puisque j’adore les scénarios merdiques, tient.

La saison 6 finit sur une note extrêmement intense, où le Halone, le sombre se mélange avec le Huddy qui a surgit juste à la fin. En fait, je m’en foutais de qui House allait embrasser. L’important était la structure de l’épisode, le scénariocouleurs dominantes, les symboles, la patiente, la jambe, la mort et les conséquences qui auraient pu entraîner House à un acte plus grave si Cuddy n’était pas intervenue. Une fin touchante pour un épisode intense, admirablement filmé de l’intérieur avec Hannah. Une fin qui met aussi fin au jeu du chat et de la sourie, qui ont tourné autour du pot durant 2 saisons (super le gâchis de la pellicule !).

La saison 7 commence logiquement par le Huddy, le 7×01 n’était pas si mal que ça puisqu’il annonçait déjà la fin de ce ship. Et comme toujours, le Hilson était là même avec Cuddy XD. J’ai adoré l’intrusion ratée de Wilson dans l’appart de House, car il se souciait de son pote.

Fin du Huddy par Cuddy qui laisse un House abattu comme chien blessé, purée en tant que Halone j’étais content de la fin de cette relation à scénarios pourris qui a alourdit une saison déjà pauvre côté scénario, j’étais aussi tristounet pour ce que le personnage de House endurait. Comme je l’ai déjà dit, bon débarras de Cuddy MD ! Surtout avec le joli 7×23 qui a tout balayé sur son passage, et de Wilson qui se souciait de son ami seul, blessé et humilié ! (j’ai adoré la fin du Huddy sur une comédie musicale originale, chapeau aux acteurs, le design était intéressant !=7×15)

Cette partie (les 4 dernières saisons) se concentre sur les relations entre les personnages, contrairement à la première qui se concentrait sur les cas. Néanmoins la deuxième partie que je suis entrain de décrire est assez intéressante, franchement rester sans changement ça aurait été la routine à mort. Il fallait que House évolue car c’est une série à propos de lui, de sa vie, et le masque de l’ironie et de l’humour qu’il utilisait comme carapace finissait bien par tomber.

Pour notre fil conducteur Hilson dans la saison 7, on a vu Wilson rejeté par son ex-femme Samantha, mais il ne fut pas rejeté par House. En fait, l’amitié House-Wilson fut mise encore à l’épreuve lors de la fin de la saison 7 où House, en détruisant la baraque de Cuddy, finit par blesser son ami au bras.

Dans la huitième et dernière saison, bien que marié avec Dominikale véritable couple de la saison 8 fut le Hilson. J’ai adoré le début, la réconciliation avec Wilson, House qui met fin à son mariage, et l’amitié House-Wilson s’est consolidé davantage dans cette ultime saison. A chaque épisode, c’était de plus en plus intense entre eux. En s’approchant de la fin de la série et de la 8ème saison, on apprend que Wilson a un grave cancer. Cette épreuve, quoi que très dure, les a rapproché plus que jamais. Leur complicité était forte et cela se voit dans le 8×19 « The C Word » ou leur sensibilité et leurs émotions qui se reflètent dans les 4 derniers épisodes, en particulier le 8×21 « Holding On » où la peur de la mort a été explicitée et le besoin de l’autre aussi. L’arc dramatique Hilson se croise avec un autre arc dramatique qui est le Halone où House s’est vraiment remis en question.

Le fil conducteur nous mène vers la fin où on continue de saluer deux motards qui s’éloignent au coucher du soleil, on continue d’écrire des lignes car on est des fans, on continue de créer car on ne peut pas se détacher les yeux d’une série culte qu’on a eu la chance de suivre de très près, car ce sont les fans qui feront survivre House, et qui continueront de guetter une route vers l’optimisme, vers l’amitiél’amour, la remise en question de soi-même, la franchise et surtout, une route vers la vérité qu’on ne trouvera que dans nous-mêmes.

Ce fut mon bilan de la série House MD, j’aurais pu l’écrire différemment mais quoi qu’on fasse, il est impossible de résumer 8 ans dans une page. Et quoi qu’on fasse pour chercher une autre série, on redemande encore et toujours House. Je ne sais pas combien de lignes j’ai écrit là mais je suis mort ! Merci à vous d’avoir eu le courage de tout lire ! Bravo aux acteurs et merci à tous de nous avoir diverti avec cette série hors-pair. J’ai adoré la version moderne de Sherlock Holmes dans la peau d’un docteur, et c’est toujours bon de créer du neuf avec de l’ancien, afin que ça donne un goût spécial. Chapeau à toute l’équipe de la série, acteurs, producteurs & créateur!

soleil444

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,