RSS

Archives de Tag: le doc

CSI: Las Vegas – Les dangers de 15 saisons!

CSILVDANGERS

Après le palmarès des dangers de CSI : Miami – assez impressionnant pour 10 saisons – voici donc celui de CSI : Las Vegas. Ce qui signifie parcourir 15 saisons, le nombre des personnages y est largement supérieur au petit cercle de Miami (19 vs 11). Je me suis concentré sur les dangers que les personnages principaux de la série mère ont vécus, il y a des événements connus, d’autres non par ceux qui n’ont pas regardé les dernières saisons, en particulier la 15ème. Inutile de vous dire que les dangers y sont moins spectaculaires que dans CSI: Miami, et qu’aucune série ne pourra détrôner cette dernière côté accumulation des dangers ! Dans mon classement, certains personnages ne figurent pas (trop transparents, sans problèmes) C’est parti !

Jim Brass :

-Blessé grièvement par balle

-Menacé de mort par sa propre fille

-Survit à plusieurs fusillades

-Il fut globalement le 1er arrivé sur les lieux des crimes durant les 14 précédentes saisons (parfois il se retrouve exposé au danger ainsi)

-Survit à une explosion

-Il quitte CSI après avoir fait le bilan de sa vie personnelle pour être aux côtés de sa fille, Ellie Brass.

Gil Grissom :

-Menacé à plusieurs reprises

-Faillit devenir sourd et dut être opéré

-Survit à des explosions

Nick Stokes :

-Drogué, enlevé et enterré vivant

-Survit aux fourmis rouges

-Survit à des explosions

-Blessé par balle

-Survit à une dangereuse voiture télécommandée

-Il évoque son viol à deux reprises (cela l’a beaucoup marqué)

-Menacé par arme à plusieurs reprises

-Il quittera CSI à la fin de la saison 15, les raisons seraient liées à sa vie personnelle. Je noterai cela dès la diffusion du dernier épisode. Le dernier personnage de l’équipe d’origine partira.

-Battu à mains nues et arrêté par la police

Catherine Willows :

-Fut droguée

-Fut enlevée à plusieurs reprises

-Fut pourchassée et harcelée avec D.B Russell

-Blessée par balle

-Survit à des fusillades

-Faillit être tuée par strangulation

Holly Gribbs :

-Tuée par un criminel dès le pilote de la série.

Warrick Brown :

-Survit à une explosion

-Tué par balle dans un guet-apens

-Un collectionneur de soucis et de problèmes juridiques.

-Un ancien accro aux jeux du hasard

Sara Sidle:

-Fut alcoolique

-Fut enlevée et abandonnée dans le désert

-Survit à une balle qui a failli lui fendre le crâne

-Survit à des explosions

-Elle s’est trouvée seule, une bombe entre les mains

-Survit à un grave virus auquel elle a été exposée avec Greg

-Survit à une fusillade

-Faillit être tuée par vengeance

-Fut suspectée dans une affaire de meurtre

-Traquée et droguée par un sociopathe

Le Doc:

-Il a été menacé par un psychopathe armé dans la morgue

Greg Sanders:

-Il a survécu à des explosions dont une au labo

-Fut tabassé violemment

-Fut harcelé et menacé

-Fut accusé et comparut devant le tribunal

-Survit à un dangereux virus auquel il fut exposé avec Sara

Archie :

-Fut tué dans un jeu des Lab rats.

-Tomba sur un cadavre dans un parking sombre.

David Hodges:

-Fut menacé et enlevé avec sa mère

-Fut drogué avec du LSD ce qui lui donna un côté démoniaque.

-S’est suicidé dans un jeu des lab rats.

-Survit à une fusillade au labo

Conrad Ecklie:

-Blessé grièvement par balle

-Survit à des explosions

Henry Andrews:

-Agressé par son ami, Hodges.

-Enlevé par Greg, Hodges et Nick pour un anniversaire macabre !

Wendy Simms:

-Fut sauvée par Hodges lors d’une fusillade

-Fut sauvée par Hodges d’un effondrement fictif.

Raymond Langston:

-Perd un rein après avoir été blessé par Haskell

-Piégé avec sa femme

-Harcelé et obsédé par Haskell

-Menacé tout le temps

Morgan Brody:

-Survit à un crash d’hélicoptère

-Fut enlevée par des tueurs en série

-Blessée par balle par Ellie, la fille de Brass

-Survit à des fusillades

Julie Finlay:

-Enlevée à plusieurs reprises

-Eut les côtes cassées, la rate rompue dus à une tentative de meurtre par voiture

-Faillit être violée

-Agressée à mains nues

-Suspectée dans une affaire de meurtre

-Survit à une fusillade

-Bloquée dans un ascenseur sans électricité

-Survit à sa voiture piégée

-Décédée (annonce dans le téléfilm) après un coma dû à une violente agression d’un jumeau sociopathe.

D.B Russell:

-Survit à une explosion

-Harcelé et menacé

-Fut pourchassé avec Catherine Willows

-Survit à une fusillade

Michael Kepler :

-Suspecté

-Tué par balle

VIP : Avery Ryan (CSI : Cyber)

-Fut blessée à l’avant-bras par un psychopathe sadique

-Menacée d’être tuée par le même psychopathe armé d’un couteau

Toute l’équipe de CSI:

-Survit à une violente fusillade au labo.

-Survit à la violente explosion du caisson qui enfermait Nick.

Note finale : tout cela n’est évidemment pas tout, je ferai des mises à jour s’il y a ajout ou lorsque la saison 15 sera terminée! j’ai ajouté Avery Ryan car elle a vraiment marqué CSI :LV.

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×17 – Le 9ème cercle

?????????????????????????????

Le 14×17 « Long road home » est un superbe épisode où se mêlent musique et tragédie. Par rapport au 14×16 (épisode très cérébral), place aux émotions et surtout à un magnifique scénario qui me pousse à donner un 10/10 tellement la prestation des acteurs était bonne. On note le retour de Brass dans cet épisode centré sur ledit personnage, après une lourde absence qui a duré 2 épisodes de suite (le 14×15 et le 14×16). On note la disparition de Crawford, qui laisse place à l’arc final de la saison 14 : celui de Brass ! (demain, la CBS diffusera le dernier épisode 22 de la saison 14 et il y’aura encore une tragédie, mais je vous en parlerai dès que j’aurai fini avec les analyses des épisodes restants).

Après une longue pause, me voilà donc de retour pour le 14×17. Parlons-en déjà ! L’épisode commence par un concert de rock magnifique (you rock, CSI ! lol) ce qui souligne l’importance de la musique dans CSI encore une fois.

?????????????????????????????

On passe directement du spectacle joyeux d’une foule déchaînée à une voiture abandonnée dans un calme plat avec le cadavre d’une jeune blonde fêtarde à l’intérieur. Sara et D.B furent les premiers sur les lieux du crime, une voiture de luxe avec 24 places (ne me demandez pas pourquoi ils ont choisi ce chiffre, mais j’ai l’impression qu’on vise quelqu’un). Sara et D.B Russell remarquèrent le cadavre ensanglanté qui n’a pourtant pas laissé une mare de sang dans la voiture : la scène de crime était ailleurs. D.B se focalise sur la voiture : Zeppelin a fait couler une limousine dans la piscine d’un hôtel, mais non c’était The Who. J’aime beaucoup le clin d’œil scénaristique à The Who, un groupe dont certaines de ses chansons ont été utilisées dans CSI, CSI : Miami et CSI : NY et particulièrement les génériques des 3 séries. Dans la série mère CSI, c’est donc un long hommage à The Who, du rock et du sang à la CSI.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

La limousine a été volée par un groupe de rockeurs. L’épisode a été diffusé un certain 12/3, je ne sais pas mais je vois un 15 ! inutile de déchiffrer hein, lol. Nick interrogea le chauffeur de la limousine volée et c’est là qu’il apprend que non seulement il y’avait deux filles dans la voiture mais que l’une d’elles s’appelait Tangerine (9 est le nombre des lettres composant ce prénom bizarre, j’ai beaucoup réfléchi au sens du 9, et je me suis rappelé le 14×01 et les 9 cercles de l’enfer de Dante !) et que l’autre – la victime – s’appelait Marcy (5 lettres). Si je calcule bien : 9+5 = 14. Le choix du prénom Marcy m’a rappelé celui du 14×05 Darcy (et encore : surprise ! M = 13ème lettre+D=4ème lettre=17 : on est au 17ème épisode). Dans un moment donné, le souvenir de Morgan et d’Ellie vous sautera à la tête si vous ferez le parallèle petit à petit entre elles et ces deux filles.

?????????????????????????????

Morgan et Greg passèrent la limousine au peigne fin qui avait été témoin du sexe, drogue et du rock‘in roll. Dans tout ce bazar, Morgan réussit à dénicher un précieux papier : il s’agissait de la liste de ce que les rockeurs ont demandé. Si j’examine à mon tour le papier, je remarque que « The Artist » a été souligné 3 fois et que ce mot est composé lui aussi de 9 lettres, tout comme Tangerine !

Encore mieux, on remarque aisément que la phrase soulignée « The fame experience » se compose de 17 lettres, c’est la 2ème fois que je note la présence du chiffre 17 dans ce 17ème épisode de CSI.

?????????????????????????????

La liste était intéressante, tout commence par le bassiste qui demande une douzaine de bouteille de vin rouge nommé Chester (7 lettres, je rêve ou il y’a une overdose des chiffres 7 et 17 dans cet épisode ?). Greg trouva le collier de Tangerine, alors que Morgan trouva une boule verte de chewing-gum…

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Continuons la liste : le batteur demandait 3 pots de saucisses viennoises, et le guitariste demandait un bol de chewing-gum bio vert. (12+3+1=16=6+1=7) S’il y’a quelque chose qui m’a interpellé, c’était la couleur verte des chewing-gums qui m’avait rappelé la couleur verte de la salle de bain dans laquelle Hodges avait perdu la tête. C’était, comme par hasard, l’épisode n°9…

Selon le doc, la victime s’appelait Marcy Cody (9 lettres encore !!) observez cette malice scénaristique qui se réfère encore d’une manière sous-jacente à des chiffres bibliques : le 13 (M de Marcy) et le 3 (C de Cody), la victime aurait-elle eu un passé moins angélique que son air sur la table d’autopsie ? Selon le doc, elle était une prostituée ayant un casier. Elle avait sur la poitrine l’autographe d’un rockeur. Finn et le doc arrivèrent à voir un G qui entame le « désastre » de l’autographe. Bon, vous allez me dire « ok on a compris ce que tu veux dire, le G est la 7ème lettre » pas uniquement ! c’est tout le symbole de la saison 14, il est toujours là depuis le début du 14×01 et il fut plus net dans le 14×05, un épisode qui reflète non seulement la saison 14 mais aussi toute la série !

?????????????????????????????

L’autographe est comme l’empreinte laissée par la saison 14 : un désastre, de la folie, des meurtres et des dissections. Un vrai chaos où tout sombre !

Mon moment préféré fut celui entre Hodges et Finn. Cette dernière, incapable de déchiffrer la suite des mots, resta crispée. Hodges arriva et lui annonça que la substance retrouvée dans la voiture par Greg et Morgan s’appelait Plexiglas (9 lettres encore, P=16=6+1=7, 7+9=16=6+1=7 XD) utilisée comme médiator par un rockeur ayant la signature du groupe du rock « Kiss » J’aime beaucoup les moments entre Finn et Hodges, taquins et complices, ils donnent du piquant dans leurs propos et gestes. Et si les scénaristes les mettent ensemble ? Je serais partant même si je préfère toujours la relation ambiguë qu’a Hodges avec Morgan.

?????????????????????????????

Un vieux rockeur entre au poste de la police accompagné d’un policier plutôt en position de fan qu’autre chose. Le rockeur dévoile son identité au téléspectateur : il s’appelle Gene, voilà le mystère de l’autographe bizarre enfin résolu ! jolie musique de fond au passage, qui n’aime pas le rock ? LOL.

La rock star vénérée subira un interrogatoire dirigé seulement par Brass, ça fait plaisir de le revoir, même si cet épisode figure parmi les 6 derniers épisodes de Brass dans toute la série. Au fait, vous pouvez trouver une explication du chiffre 6 dans le 14×01…

Gene expliqua très clairement la situation : son groupe Kiss n’a pas donné un concert la nuit du meurtre, et la limousine faisait partie de « the fame experience » alias l’expérience célébrité où des amateurs dépensaient beaucoup d’argent  afin de vivre un moment de célébrité imaginaire. Brass n’en revenait pas et demanda les noms de ces amateurs à Gene. Ce dernier lui donna les noms avec une description minutieuse, mais Brass garda des soupçons face à cette collaboration. J’ai adoré le « kiss my ass » du rockeur face à Brass qui, pour la première fois, n’a pas eu le dernier mot !

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Sara et Nick se rendirent sur le plateau « The fame experience » et j’ai aimé la divergence des avis entre Sara et Nick. Pour Sara, c’est triste de vivre dans des illusions, alors que pour Nick c’est l’occasion de réaliser son rêve. On découvre Nick fan de rock depuis sa jeunesse. Au début, j’ai trouvé bizarre d’imaginer Nick rockeur et de ne pas avoir cité Greg qui était un fan fou de tous les types du rock dans les 4 premières saisons de CSI, mais m’être rappelé le rôle de Greg dans le 14×16 je me suis dit que c’était plutôt cool d’en savoir plus sur Nick et sa jeunesse.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Nick et Sara feront la connaissance de Kirch alias le chat (il y’ a un 9 lié au chat, vous l’avez deviné ?), le gérant des lieux. Le chat donna toutes les infos à propos des 3 rockeurs suspectés d’avoir tué Marcy. J’aime beaucoup cette satire des programmes télé à propos de la danse, de la musique etc qui ne font que bercer beaucoup d’illusions.

?????????????????????????????

Nick et Sara passèrent la scène au peigne fin, photos et luminol à gogo ! On trouva un couteau digne d’une arme du crime. Première surprise : la scène du crime était une boucherie où il y’avait trop de sang et deux emplacements qu’un seul. Tangerine a été peut-être tuée. Deuxième surprise : il y’avait un grand cercle ensanglanté apparu grâce au luminol sur la scène d’une manière étrange. Bizarrement, quand je l’ai vu pour la première fois, j’ai pensé aux 9 cercles de l’enfer : les deux derniers symbolisaient Morgan et Ellie. Rappelez-vous du 14×01, la boussole de toute la saison 14 : Morgan a failli être tuée. Il ne reste qu’un seul cercle duquel on n’a jamais parlé et qui apparaît de plus en plus, jusqu’à cette forme sur la scène du crime. Déduction : c’est Ellie Brass qui est visée tout le temps dans chaque épisode. C’est un peu inquiétant de voir son cercle sur une scène de crime, va-t-elle subir quelque chose à la fin de la saison 14 ? C’est tout sauf anodin. C’est très symbolique, je trouve.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Brass interrogea un des 3 rockeurs, Arnold Borkowski (tient, 15 lettres ! salut saison 15 !) le guitariste amateur mâcheur du chewing-gum extraterrestre, rappelez-vous la liste du groupe « The Artist » ! Brass ne voyait pas en lui un rockeur, c’est là que l’amateur expliqua qu’il travaillait comme comptable le jour et comme guitariste la nuit. Il dévoila que c’était Lex Young, le batteur et chanteur, qui avait tenté de reformer un vieux groupe de rock grâce à the fame experience. Ainsi, ils étaient copains tous les 3 depuis leur jeunesse…Pourtant, ça doit être l’un d’eux qui avait assassiné Marcy.

De son côté, Finn interrogea Ed qui avait l’air stupide, mais ne trouva pas grand-chose dans ses récits qui l’incriminait. Il parla de Lex et c’est face à Brass qu’Arnold dissimulait péniblement sa jalousie. Lex piquait tout, même leurs copines.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Greg et D.B firent une mise au point, mais beaucoup de questions demeurent sans réponse, comme le cercle ensanglanté bizarre. Soudain, ils entendirent un bruit dans le garage: c’était Nick qui donnait des coups frénétiques sur la batterie couverte par de la peinture verte en guise de sang. Cela a laissé un cercle vert ressemblant exactement à celui trouvé sur la scène de crime. Nick expliqua qu’il avait trouvé cette idée grâce à un documentaire sur les Who (l’hommage à la musique continue !!) où Keith Moon (9 lettres ? j’hallucine !! ça a vraiment un rapport avec les 9 cercles de l’enfer !) tapait sur la batterie de laquelle jaillissait des gouttes d’eau. Merci The Who d’avoir versé de l’eau sur la batterie sinon Nick n’aurait jamais trouvé la solution ! c’est vrai que d’un autre côté, taper sur une batterie scintillante c’est tout un spectacle artistique. Hommage à the Who, au rock, à la musique et à l’art en général dans cet épisode 14×17.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

La photo de la scène de crime est remplie de 7 ! mais ce n’est pas ça l’important : la priorité était de retrouver la batterie ensanglantée non loin de la scène du crime n°1 à savoir le bus-limousine. On envoya donc Morgan et Greg fouiner dans les poubelles dans les petites ruelles. Les deux trouvèrent la batterie ensanglantée enfermée dans une caisse noire avec le cadavre du batteur, Lex Young.

Selon les légistes, Young avait été poignardé à 8 reprises, un vrai acharnement enragé. Son sang couvrait la batterie. David et le doc fouillèrent le portefeuille et y trouvèrent un portable contenant des photos de Lex Young avec une mystérieuse fille portant un collier sur lequel était écrit Tangerine, mais qui était-elle ? Et quel était son lien avec Young ?

?????????????????????????????

David et le doc continuèrent leurs découvertes en trouvant des morceaux de papier ayant le titre « Long road home ». La dédicace était pour Tangerine…

Afin de remonter la piste jusqu’à cette Tangerine, Finn releva une empreinte du papier déchiré qui l’a conduit directement à une certaine Angela Glenn. Aux yeux de D.B, Finn et Morgan, Glenn alias Tangerine était la suspecte idéale avec un casier pareil que le sien.

?????????????????????????????

Le trio fit le point : selon les photos du portable de Young, (Y=25=2+5=7 +g=7=14) il aurait rencontré Angela Glenn (A+a=2, G=7+2=9, n=14) il y’a 6 jours (chiffre 6 se répète !!). Une transaction par chèque a vidé le compte personnel de Young, on a des chiffres à gogo ! notons la présence d’un joli grand 9 présent ! le chèque a été déposé par un certain Alex Gradenko (A=1, x=24=2+4=6 + 1= 7, G=7, o=16=1+6=7. Un triple 7 déjà remarqué sur la photo de la scène du crime, et on tombe sur un 14 si on additionne la première et la dernière lettre du nom. On peut aussi se retrouver devant un 15 si on additionne la première lettre du prénom au chiffre 14, tout ça pour dire que ce personnage est la clef !). L’échange des mails remontait entre les deux à 4 jours (4 jours= 96 heures= 9+6=15 LOOOL) un message digne d’une arnaque. On découvrit que Gradenko n’était que le chat, alias Marty Kirch..

?????????????????????????????

Démasqué, Brass écouta le chat expliquant ses arnaques grâce à une fausse identité, il vendait des rêves : Alexander Gradenko (17 lettres, une vraie histoire de chat dans CSI !!). Le chat assuma ses escroqueries mais il rejeta les accusations de meurtre. Petite surprise : la prostituée Marcy était comme une fille pour lui et c’est Lex Young qui avait engagé cette Tangerine. Le vieux chat (je préfère l’appeler ainsi lol) regarda malicieusement Brass et lui donna un conseil : il fallait se concentrer sur Tangerine, et non sur lui. Pourtant, le chat fut arrêté pour arnaque par Brass.

?????????????????????????????

Brass tourna en rond devant D.B, quand Gene Simmons débarqua. D.B, ne connaissant pas la rock star et son émission, paraissait bizarre et hilarant en répondant à la rock star qu’il préférait les chaînes de découverte. Gene répliqua : « la nature, c’est cool » LOL.

Gene avait apporté un soutien-gorge rose pour l’ADN et la plus grande surprise était qu’il avait laissé Tangerine dans sa limousine devant le post de police. Un véritable bonhomme bizarre…

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Face à Tangerine, Brass étala les photos des victimes alors que D.B lui annonçait qu’elle était la fille de Lex Young qui l’avait engagé pour une semaine (7 jours) mais Tangerine était déjà au courant. Ayant grandi dans des foyers d’accueil, Tangerine avait perdu sa mère et n’avait jamais connu son père, jusqu’à ce que ce dernier finit par la trouver et tenta de s’excuser avec une chanson écrite sur un bout de papier, mais elle le repoussa en déchirant le papier. Un père qui revenait après tant d’absence c’était inimaginable, elle avait rêvé d’un père. Brass fut touché et ne prononça plus un seul mot, lui qui avait passé sa vie à être un flic qu’un père pour sa fille, Ellie. Cette dernière lui avait toujours reproché son absence et ne cacha pas sa haine envers lui en devenant son ennemie en choisissant d’être une prostituée criminelle. D.B garda le silence à son tour, ça en dit long.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Lex Young avait chanté une chanson (le titre de cet épisode) à sa fille, ensuite elle quitta le studio le laissant avec Marcy, les deux vivants. Elle informa Brass et D.B qu’un vocaliste allait venir.

Vint le tour de Hodges qui fait tout au labo, prenant la place d’Archie en analysant l’audio de la chanson enregistrée donnée par le chat. Greg apprit de Hodges que la partie la plus importante se trouvait à la minute 3:12 (3+1+2=6 ! un troisième 6 ici !). Il y’avait une voix de fond impossible à identifier, surtout qu’on s’est donné beaucoup de mal pour la supprimer. Greg privilégia l’analyse ADN du micro, et c’est Nick qui prélève et Hodges qui analyse !

?????????????????????????????

?????????????????????????????

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Nick interrogea cette fois le guitariste, le gars du chewing-gum vert. Ce qui prouvait qu’il était là au moment du meurtre, c’était non seulement son ADN laissé sur le micro, mais les particules spéciales du chewing-gum incrustées dans le micro. Nick continua sur un ton inquiétant, le chewing-gum à la main, le comparant à un corps en décomposition, avant de le mâcher froidement face au guitariste assassin. En regardant cette séquence, j’ai eu l’impression que Nick parlait presque comme un cannibale ! Il est fou, il a mâché le chewing-gum (pourvu qu’il ne perde pas la tête un de ces jours !).

?????????????????????????????

?????????????????????????????

C’est tout un symbole qu’un ex-rockeur arrête un ex-rockeur. Le guitariste détestait chanter parmi les voix de fond, alors il tua le batteur ensuite la prostituée Marcy qui était là au mauvais endroit au mauvais moment.

La dernière séquence de l’épisode fut la plus émotionnelle et la plus touchante entre Brass et Tangerine. Brass demanda à Tangerine de se retirer de la vie dans les rues « car ça ne finit pas bien ». Tangerine lui répondit qu’il ne la connaissait pas, mais Brass confirma ce qu’il disait en regrettant ce qu’il avait fait de sa vie, en privilégiant son travail de flic à son rôle de père. Brass parlait à Tangerine alias Angela comme un père parlant à sa fille, il voyait en elle Ellie Brass, on sent qu’il se culpabilise pour son choix qui avait détruit toute sa vie. Cette confidence faite à Tangerine est très sérieuse, car on sent que Brass accordait toujours de l’attention à Ellie sa fille malgré tout ce qu’elle a fait.

?????????????????????????????

?????????????????????????????

Ce dialogue sonne comme si Brass s’apprêtait à tirer sa révérence, mais on ne sait pas quand. Brass donna sa carte à Angela accompagnée d’un CD intitulé « Long road home » dans lequel était enregistrée la chanson dédiée du père Lex Young à sa fille Angela, une heure avant de mourir. La thématique de la paternité était brillamment traitée par les scénaristes, un épisode finissant par deux sourires, celui de Brass et celui d’Angela. J’aime beaucoup la note finale de ce 14×17. Un épisode que je vous conseille vivement de regarder ! merci de votre lecture et merci CSI, vu que bientôt ça va la dernière de la saison 14 ! Bravo à Paul.

?????????????????????????????

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×14 – L’enfer c’est l’autre

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Des Los Muertoes est le 14×14 de CSI. Titre en espagnol, composé de 14 lettres, un joli clin d’œil au numéro de la saison et de l’épisode. C’est après avoir regardé cet épisode que j’ai décidé d’intituler ironiquement ma review « L’enfer c’est l’autre ».

Mais avant tout, félicitations aux fans et à CSI pour son renouvellement officiel pour une 15ème saison ! Retournons à nos moutons : Le 14×14 est le genre d’épisode qui vous donne envie de manger du pop-corn, boire du pepsi pour passer à une autre série sans même se retourner. Cet épisode est largement inférieur côté qualité scénaristique face au 14×13. Dans le 14×14, on se concentre sur deux éléments de l’équipe à savoir le légiste Al Robbins auquel les scénaristes essaient péniblement de lui donner plus d’intérêt (déjà vu dans un épisode précédent) et Nick Stokes, qui décida d’accompagner Robbins au Mexique pour une aventure sans queue ni tête.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Mais rassurez-vous, pendant que notre duo gambadait joyeusement dans les rues du Cartel et l’antre du méchant, nos autres petits scientifiques ont eu pour leur part le fameux labo de Las Vegas pour résoudre un meurtre insolite.

Contrairement au 14×13, l’équipe était divisée en deux parties dans le 14×14. Une partie gambadait devant les méchants hispaniques à Mexico (donc spécialité terrain) et une autre partie qui jouait avec les cotons-tiges et les luxueux écrans du beau labo (donc spécialité labo). Bon débarras du crétin yeagger qui commençait sérieusement à me taper sur les nerfs.

Le 14×14 commence par le légiste Robbins, marchant dans une maison endeuillée,  où tout le monde était vêtu de noir (là je me suis dit tient j’espère qu’on aura du lourd !) Le propriétaire hispanique qui venait de perdre son unique fille, était ami avec Robbins. Il fit pression sur ce dernier pour aller au Mexique et autopsier le cadavre de la jeune fille. Par bonté d’âme, le doc accepta. C’est vrai que le Mexique c’est comme la porte d’à côté ! Le père eppleuré, expliqua que tout le monde était méchant là-bas, et que savoir que le cadavre est entre les bonnes mains d’un ange…je veux dire d’un ami, lui procurait toute confiance. *Viens de vider la bouteille du pepsi*

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Pendant ce temps, les autres CSI découvrent deux cadavres bétonnés dans un garage…On a tout vu dans CSI ! Ok, pas de farce. Sara, Greg et David le légiste arrivèrent à la conclusion suivante : on avait essayé de les ensevelir sous une grosse couche du ciment, sauf que par maladresse le tueur/fossoyeur n’avait pas fait attention et mélangea le ciment avec autre chose qui poussa les cadavres à se lever comme des momies de leurs sarcophages, dans un spectacle digne d’un film d’horreur, que ferait Hollywood sans ces charmants mannequins en plastique ? Mais voilà que le propriétaire des lieux arriva, vivant. Mais alors, avec qui était sa femme ? C’est Jeff, son frère, identifia le propriétaire choqué.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Entre nous, une suspicion d’adultère et une vengeance de la part du mari devrait sauter aux esprits, mais nos brillants experts continuèrent les recherches et les analyses, sauf que l’enquête était ralentie par l’aventure de Nick et du doc à Mexico. Dans cet épisode, les stéréotypes et les clichés à propos du Mexique coulent à flots. Le Mexique est un pays du tiers monde, sa police est corrompue, on tue à chaque mètre, on ne respecte pas les morts qui s’entassaient dans la petite morgue sale. Au Mexique, y’a pas de gens, ni de la technologie, ni de beaux bâtiments. Le Mexique n’a pas de mer ni même un peu de verdure. Le pauvre doc regardait, effaré, par la fenêtre de la voiture, ce spectacle morbide. *Regarde ma chaussette*

????????????????????????????????????????????????????????????????????

J’ai adoré le décor de la morgue sale et le nom ironiquement choisi du docteur mexicain : dr Blanco. Toute la morgue est dans le désordre, et comme un clin d’œil à la pointe de la technologie, on choisit un ordinateur de l’époque des années 90. Plus tard, on verra le doc entrain d’utiliser son sublime ordinateur portable pour parler de l’enquête aux CSI, comme s’il pouvait se passer d’un téléphone portable. Néanmoins, mention spéciale à Hodges qui arrive à faire sourire tout le monde à Mexico. Dans ce pays hostile, Blanco était hostile. Il n’avait pas d’assistant, et n’avait pas de matériel sophistiqué : Nick et le doc durent utiliser les moyens du bord face à une canalisation bouchée. L’américaine était d’emblée suspectée d’avoir été tuée par un méchant mexicain, des preuves ? On n’en a pas besoin ! Nick et le doc sont allés sur des scènes de crime appartenant au Cartel pour enquêter. Nick dégaina son arme à un moment donné, à la James Bond, comme si on pouvait voyager armé d’un pays à un autre sans problème, ce ne sont même pas des fédéraux pour voyager armés…Mais bon, on veut du suspense, on n’a aucun problème avec des téléspectateurs dont le crâne est bourré de sottises.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

De leur côté, les CSI à Las Vegas réussissent à prélever des échantillons sur la femme, très similaires avec ceux du doc. On fit le lien entre les deux victimes ; c’était devenu une seule et même enquête. Les deux femmes avaient 15 ans d’écart (le chiffre 15 s’est répété et on connait tous la référence !) mais elles étaient empoisonnées. Je tiens à préciser que le chiffre 6 s’est anormalement répété…

Bref, on découvrira que le véritable méchant est un peintre blanc : il n’a pas accepté que l’hispanique rompt avec lui, alors il la tua (la vraie scène de crime était à Las Vegas). Mais par malchance, celle qui la substituait avait reconnu la victime peinte sur la toile, alors l’artiste l’assassina pour couvrir son premier meurtre et éliminer tout témoin, y compris le beau-frère de la deuxième victime qui se trouvait au mauvais endroit et au mauvais moment. D.B réussit à convaincre le père de la première victime de ne pas tuer l’assassin.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Et pour terminer cet épisode qui reflète le si beau et bon regard américain charitable, non seulement le doc et Nick innocenteront un policier mexicain, mais le doc généreux donnera ses outils au légiste mexicain Blanco qui admirait le courage des américains en osant enquêter sur le terrain du Cartel. Woah ! quelle leçon de courage ! et toi Nick, pourquoi tu ne lui as pas offert tes lunettes de soleil ?

????????????????????????????????????????????????????????????????????

C’est un épisode bon et acceptable dans l’ensemble (va pour 7/10 !!), mais on aurait pu utiliser un scénario moins complexe. Je ne vois vraiment pas où réside l’intérêt du voyage au Mexique qui n’a reflété que les clichés qu’ont les américains concernant le Mexique. On aurait pu approfondir le double homicide, mais rien de tel ne s’est passé. Regardons le bon côté des choses : il y’a eu de l’action et une pizza que j’ai englouti, voilà amigos ! pas mal, un épisode centré sur le doc et Nick. Je suis impatient de passer à une autre série^^.

Note finale : j’ai remarqué la focalisation des scénaristes sur les tableaux, et si on se concentre sur le tableau peint par l’assassin, c’est tout un symbole : la victime, vêtue de blanc, ressemblait à un ange au milieu des flammes (voir la capture n°8). Ces dernières ne sont qu’un clin d’œil à l’enfer et à toute une saison 14 très satanique. Intéressant de parler de la foi et de la croix à la fin de l’épisode entre les deux légistes !

Gracias de votre lecture !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×02 – Malchance…et blessures

Image

Après la fin tragique du 14×01, on se demande bien quelle était la suite ! J’ai donc regardé le 14×02, qui devait comporter les conséquences du 13×22/14×01, je parle surtout de Morgan et Brass qui furent les plus concernés dernièrement, et les plus impliqués.

J’ai donc regardé ce 14×02, un épisode que j’ai trouvé sympa et j’en retiens quelques moments. Quand on regarde cet épisode, on sent que c’est la fin du début mais que c’est le début d’autre chose. C’est peut-être l’épisode qui entame la saison 14. Concernant le 14×01, ce fut la deuxième partie liée au final de la saison 13, en tout cas ce furent des épisodes superbes et bouleversants.

Le 14×02 c’est bien entendu la chute d’adrénaline et surtout moins de flux d’émotions face à un 14×01 très personnel. Le 14×02 est moins personnel malgré certaines réactions que j’ai trouvées normales après un début d’enfer !

Je ne sais pas si j’ai déjà vu toute une façade d’un casino fréquemment nommé dans CSI. En tout cas, dans le 14×02 on a été servi avec le « Tangiers ». Des billets d’argent à voler étaient la cause du massacre de 4 personnes au casino. C’est osé je trouve, de commencer cet épisode avec les casinos, un jeu de chance : elle sera ou pas là ? En tout cas, il y’a eu des malchanceux dès le début, et l’argent maudit poursuivit le cerveau de l’opération et le véritable tueur…Pas de chance pour lui, ni pour son petit  garçon qui finit par tout perdre. Pas mal le coup de la « vipère Russell » !!

Concernant nos experts, c’était super cool de voir Henry très souvent dans cet épisode. Son passage avec Hodges et Sara était hilarant ! On assiste à « Qui est le roi du labo ? » entre Hodges et Henry, chacun tentait de trouver la solution devant Sara, comme une course ! et le gagnant est…Henry !

Image

 Très intéressant de voir le Doc faire un peu de chimie, même s’il découpe un cadavre enflé…Très intéressant aussi l’énervement exagéré de Brass contre un officier et Nick, on sut à la fin qu’il devait témoigner contre sa fille et qu’il était débordé avec les affaires de son ex-épouse défunte.

Image

On a assisté également à une forte réaction émotionnelle de Morgan, encore secouée par ce qui lui était arrivé dans les épisodes précédents. Elle s’est vu dans ce bébé enlevé et on se rend compte à quel point elle était fragile et vulnérable, bref elle et Brass ne se sont toujours pas remis de ce qui s’était passé et qui fut une épreuve très dure pour eux, et pour tout le monde.

Image

Bref un père qui tue pour de l’argent ce n’est pas la première fois qu’on voit ça dans CSI, mais quand il s’agit d’un quadruple homicide venant d’un père après 5 meurtres dans le 14×01 liés à la thématique du père, tout ça met le 14×02 en lumière. C’est assez troublant je trouve.

Bon voilà en gros mes impressions, un épisode pas mal même s’il manque un peu de pétillant. Il est bien en dessous du niveau du 14×01 mais n’empêche que ça reste un épisode bon à voir !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: Bref, j’ai regardé la saison 13 des Experts…

Bref, j’ai  regardé la saison 13 des experts. C’est une première pour moi d’écrire un bilan à propos d’une des saisons de CSI, une série mondialement connue ! En tout cas, l’idée du bilan me trottait en tête depuis quelques jours, surtout depuis que j’ai terminé la saison 13 et que j’ai commencé la saison 14. C’est parti pour un week-end complètement CSI !

Pour la plupart de ceux qui vont lire cela, il s’avère que TF1 n’a toujours pas diffusé cette saison (et je me demande bien quand lorsque je me rappelle des retards avec House !). TF1 restera toujours en retard..Il faudra avoir regardé au moins la fin de la saison 12 pour pouvoir comprendre le premier épisode de la saison 13.

Il s’agit à mon avis d’une saison 13 fort sympathique, touchante, belle, où il y’a eu plusieurs tournants pour plusieurs personnages. J’ai adoré la regarder et avaler ses épisodes ! J’espère que vous aurez le même plaisir…

La saison 13 se différencie des autres saisons de CSI, car c’est une saison centrée sur la vie personnelle et intime des personnages, on a eu des épisodes centrés sur un personnage ou sur une relation. Après une agréable saison 12, les scénaristes nous ont encore surpris par ce nouveau cocktail inhabituel des personnages mis en avant. Cela dit, on n’avait pas abandonné les enquêtes, je ne peux absolument pas comparer CSI à ce qui s’est passé dans House où les histoires perso avaient pris le dessus. Dans CSI, on s’est intéressé aux vies privées des personnages, sans lâcher les enquêtes.

Dans la saison 13, nous avons eu affaire à un retour de Warrick Brown, décédé depuis des années, reste à savoir de quelle manière il était de retour. On a eu des clins d’œil au passé tout en avançant vers le futur. La saison 13 comporte des zones d’ombres, elle porte très bien son chiffre, lol. On l’avait commencé par une disparition dans la nuit et on la finit par une disparition dans la nuit…

L’étude microscopique des personnages était très intéressante dans une saison qui commence brutalement par une sacrée deuxième partie suite au final de la saison 12 (12×22). On avait assisté à la création des nouveaux ships, chose qui n’échappa pas aux fans de la série dont beaucoup d’entre eux avaient apprécié cette tournure, d’autres fans restèrent mitigés face au tournant de la saison 13 et les avis divergent d’un côté, et convergent de l’autre. On aime CSI à sa façon et puis c’est tout…

Personnellement, je me suis orienté vers les ships, car je voulais un peu de changement après les années de House. Je n’ai jamais shippé dans House, je shippe Booth et Brennan dans Bones (félicitations pour le mariage lol). C’est assez amusant de shipper et de ne pas savoir où ça va mener, c’est amusant et intriguant. Je ne suis pas encore fan de CSI, mais j’apprécie beaucoup cette série. La saison 13 était passionnante pour moi !

Voici quelques notes à propos de quelques épisodes assez intéressants :

– 13×01 : Niveau intensité dramatique et émotions, nous sommes bien servis ! Mc Keen, l’assassin de Warrick Brown, fit kidnapper Katie la nièce de D.B Russell. Il donna l’ordre de tirer sur Ecklie, qu’on avait laissé dans l’ambulance dans le 12×22. Kruncho, le coéquipier de Moreno, tenta d’attirer pendant ce moment Finn dans un piège, mais elle n’était pas dupe. Russell était dans tous ses états, du jamais vu dans la saison 12 où on avait l’habitude de le voir plus apaisé et souriant. Cet épisode est une perle, il faut vraiment le regarder !! Nick, saoul, se contenta d’ignorer les coups de fils de Sara en buvant des bouteilles de bière et en cherchant la bagarre après sa démission. Brass, quant à lui, faillit étrangler Mc Keen. Encore plus, Morgan embrassa soudainement Hodges, ceci est le premier arc crée dans la série.

Nick descend un suspect, ça m’a rappelé Pulp Fiction. Russell retrouva sa nièce, mais il fut durement touché et les conséquences seront plus nettes sur sa famille. Un épisode extra vraiment, Mc Keen était un salopard de première…Bref tout le monde a eu son compte dans cet épisode. Très belle prestation de tous les acteurs en particulier Ted Danson et du guest Connor O’Farrell.

– 13×02 : Cet épisode comporte les conséquences du 13×01 sur Russell d’abord, dont la famille secouée préféra rentrer à Seattle. Ecklie se remet déjà de ses blessures, quant à Hodges il était très embarrassé et bafouait devant Morgan en parlant d’Ecklie, or on sait bien qu’il n’était pas impassible devant le baiser de Morgan dans le 13×01. La situation était devenue comique devant un Greg ne comprenant pas ce qui arrivait à Hodges. Enquête : meurtres dans un restaurant où les policiers avaient l’habitude de s’y rendre. Bizarrement, au lieu de suspecter le propriétaire qui était le seul survivant caché dans son frigo ; on s’est acharné sur cette pourriture de Basderic, Sara la première. L’épisode est superbe en général, mais moins bon que le 13×01 où il y’avait tellement d’intensité !

– 13×03 : J’adore cet épisode si bouleversant. Centré sur la victime muette vivante, cet épisode mis en avant Morgan qui s’est vite attachée à elle. En fait, je dirais plus un cas miroir : Morgan s’est vue dans l’image de cette jeune fille abandonnée, réduite au silence. Morgan ira jusqu’à parler d’elle-même et de ce qu’elle pensait de Hodges. Facile de parler avec des inconnus tant qu’ils sont muets ! La quête du père les liait, mais ce fut un choc pour Morgan de découvrir que le père de la victime était son propre tortionnaire. On parle de prison, d’esclavage sexuel…Un clin d’œil au final de la saison 13 peut-être et au début de la saison 14 ? Episode intéressant et émouvant, il faut vraiment le regarder.

– 13×05 : Ce qui m’a intéressé c’était le duo Morgan-Hodges et non Nick et le chien. Ne supportant plus la gêne qui subsiste entre lui et Morgan, Hodges voulut parler du baiser du 13×01, mais Morgan refusa. Finn observa l’embarras entre les deux et eut un sourire coquin. Elle alla droit au but en interrogeant Morgan si cette dernière couchait avec Hodges…LOL Finn !! Elle sera la seule à qui Morgan se confiera concernant ce qui s’est passé entre elle et Hodges. J’aime beaucoup la manière dont cette relation bizarre a été traitée par les scénaristes. J’aime aussi Finn, depuis sa première apparition dans l’équipe en 2012. C’est un personnage plutôt cool.

 13×06 : Un épisode centré sur le fils de Russell et par conséquent, Russell qui avait suspecté son fils. L’enquête était intéressante, le coup du vieux ballon du basket je ne m’y attendais pas ! Un très bon épisode où vie professionnelle se mélange malgré tout avec la vie personnelle de D.B Russell.

– 13×07 : On a le passé qui revient en force : un cadavre d’un révérend retrouvé sur la tombe de Warrick Brown. Tina, l’ex-femme de Warrick, claqua sa porte au nez de Nick qui venait de revoir le fils de Warrick, Elie. Sara et Nick furent les plus mis en avant, ce qui est tout à fait normal quand on sait qu’ils ont côtoyé énormément Warrick. L’histoire de la famille de Warrick Brown permit à tous les nouveaux de le connaître mieux, mais elle permit le rapprochement entre Tina, Elie, Nick et Sara. Cela a permis aussi au téléspectateur de voir Elie plus grand. Ce fut un superbe clin d’œil au passé (Warrick) et à l’avenir qu’Elie représente. J’ai trouvé cet épisode tout simplement génial.

– 13×12 : Le tennis, ça fait mal ! L’enquête était passionnante, avec le passé qui jaillit, et une joueuse de tennis qui finit par tuer son adversaire et surtout sa rivale par un coup de raquette.  C’est fou ce que cette enquête reflète le triangle amoureux Hodges-Morgan-Elisabetta. Cette dernière fit sa première entrée fracassante avec une scène de ménage avec Hodges en différentes langues ! La situation était vraiment comique. La robe moulante rouge et sexy d’Elisabetta pouvait être le symbole de plusieurs choses, au départ j’ai pensé au duel amour/mort car le rouge pouvait les symboliser, mais par la suite j’ai pensé à l’échec. L’échec n’a aucune couleur, peut-être que la couleur de la robe d’Elisabetta était prémonitoire. J’ai beaucoup adoré cet épisode que je classe sur le podium de mes épisodes préférés de cette saison 13. Chapeau à Catrinel, chapeau aux scénaristes !

Morgan ne put cacher sa jalousie vis-à-vis d’Elisabetta, la bombe atomique italienne qui avait tout pour plaire. Morgan tenta de dissuader Hodges, mais il le prit très mal et parut extrêmement sérieux pour un futur projet de mariage. On a l’impression que Hodges essaye de se convaincre lui-même avant de convaincre autrui. Vers la fin de l’épisode, Morgan se déclara forfait en tentant de se convaincre que Hodges était son ami. Elle l’aida avec le service d’immigration, chose qui avait touché Hodges et remercie Morgan avec une grande étreinte. Deux arcs sont nés : le premier était lors du 13×01 et qui dure toujours Hodges-Morgan ou Horgan si vous le shippez ! le deuxième est le triangle amoureux Hodges-Morgan-Elisabetta qui parut dans ce 13×12. Hodges se retrouva dans une situation pareille que celle d’une balle de tennis, qui aura Hodges en fin de compte ? Ou bien laquelle de ces deux belles femmes lui plait plus que l’autre ? Episode admirable pour les fans  et les non-fans !

– 13×13 : Après le bisou d’Elisabetta à couper le souffle dans le 13×12, c’est parti pour une nouvelle histoire avec le vin et l’arrivée soudaine de Mac Taylor, froidement accueilli par Hodges mdr. Et comme je m’en foutais complètement de Taylor et de ses problèmes, je me suis concentré sur l’enquête du Château Rattel, une enquête qui nous montre le véritable assassin dès le début, hésitant. Mais avant d’arriver au véritable meurtrier, on soupçonna un français à qui la marque du vin français appartenait. Le dialogue entre lui et Brass était marrant à propos de l’honneur. C’était agréable de voir Hodges et Morgan en plein pique-nique complètement détendus. Un pique-nique avec un Château Rattel au menu, ce n’est pas n’importe quel pique-nique ! On croyait voir deux amoureux en plein travail coupés du monde extérieur. Episode sympa mais je n’ai pas aimé le côté cross-over avec CSI :Manhattan. La suite de l’épisode se trouve dans une série que je déteste.

– 13×14 : Je me concentre sur la relation Hodges-Morgan toujours superbement traitée. Ainsi, on assiste à l’apparition d’Ecklie qui était furax après Hodges. Ecklie attendait Hodges dans son lieu de travail, et tenta de faire comprendre à Hodges que tout était sérieux et qu’il fallait prendre conscience de ses actes (l’engagement précipité, la barrière de la langue…). Ecklie essaie de protéger sa fille et le fit entendre pour qu’il prenne conscience de la responsabilité qu’il avait concernant Morgan qui ne refusera rien au monde pour Hodges. On a eu une scène avec le duo Hodges-Morgan en pleine alchimie. Par rapport au 13×01, leurs rapports étaient devenus plus profonds, plus alchimiques. Hodges fut extrêmement tendre et gentil avec Morgan souriante, mais le sourire de Hodges était faux puisqu’il se dissipa dès que Morgan quitta la pièce, comme s’il s’en voulait.

– 13×16 : Episode insolite ; arme de crime insolite et l’univers est magie et poker ! L’enquête était très intéressante. Ecklie devint sheriff, Morgan abat pour la première fois quelqu’un : la meurtrière !

 13×17 : épisode centré sur l’assistant du Doc, David Philips. J’ai beaucoup adoré la morte qui parle à David, un véritable dialogue hilarant entre lui et son subconscient. Retour dans le passé 15 ans en arrière…Une vieille bombe, un cadavre qui parle, des bulles ensanglantées, le lycée cauchemardesque et la naissance du petit Joshua Philips. C’est David qui trouvera la solution grâce aux remarques pertinentes de Hodges et du Doc. L’exclamation de Hodges à l’hôpital concernant la chance est à analyser. C’était super chou de voir le Doc portant Joshua. Cet épisode n’était pas mal de tout, on apprend un peu sur David. J’ai aimé la relation de David avec Hodges et le Doc.

– 13×19 : Très bel épisode. La grand-mère meurtrière, résultat : une fillette orpheline. Dans cette tragédie, D.B Russell s’est impliqué personnellement sans doute parce que la fillette lui rappelait sa nièce. J’ai adoré comment les scénaristes ont traité la relation entre Russell et la fillette, c’est vraiment super. En parallèle avec cette enquête, Morgan retrouva le badge d’une femme que Hodges reconnut aussitôt, dans une voiture brûlée renfermant un cadavre calciné. On assiste à deux enquêtes différentes dont l’une était hilarante. J’ai aimé le fait que la femme décrit sa relation avec l’homme brûlé comme la relation Hodges-Morgan. C’était hilarant de comparer le chien à Ecklie lol.

– 13×20 : Elisabetta de retour ! elle s’est amélioré en langue, et reproche à Hodges d’être distant. J’ai bien aimé le fait qu’on apprend plus sur Elisabetta, et qu’on apprend plus sur Hodges qui finit par avouer sa peur. Quand on avoue nos faiblesses, on appelle ça du courage. J’ai beaucoup apprécié Morgan dans le rôle du conseiller conjugal, lol. L’enquête était très touchante, une femme malade seule face à la mort et qui avait tout perdu..Mais dont le courage se lisait dans ses yeux, respect ! Sara se voyait dans cette femme, côté solitude. Je crois que la malade lui avait apporté un peu du courage. J’aime beaucoup cet épisode, Elisabetta est une chic fille. Le cas est de tonnerre !

– 13×21 : les fantômes du passé…Un épisode très noir et chargé en meurtres, centré sur Greg. Le médaillon était une idée géniale ! J’ai été mort de rire devant les scènes Hodges-Henry en plein noir, un tandem de choc ! Cet épisode était prémonitoire et symbolique.

– 13×22 : ah ah, le final ! nous voilà enfin arrivés au dernier épisode qui n’est que la première partie d’un double épisode très intéressant. Il y’a des meurtres touchant des prostituées, et c’est en tombant sur une liste du tueur que la police se rend compte qu’Ellie Brass faisait partie de la liste. Brass passa le reste de l’épisode à se mortifier avec son ex-femme. Le tueur laissait des signatures multiples et bizarres derrière lui, incluant des cercles. D.B Russell était le premier à se rendre compte de l’omniprésence des cercles après une remarque pertinente de la part d’un journaliste. Une clef USB arrive à Brass et c’est D.B qui regarda son contenu avec les parents  d’Ellie, horrifiés devant leur fille criant ses péchés et on entend des gifles. Cet épisode est très symbolique et dans lequel l’équipe n’arrive à aucune issue. Morgan « se sacrifie » (mais pourquoi ?) en se passant pour une prostituée, mais elle disparut. L’épisode est très bon pour un season finale, laissant tout le monde inquiet quant au sort de Morgan et d’Ellie, kidnappées toutes les deux. Chapeau aux acteurs et aux scénaristes ! Je n’ai pas pu patienter et je suis passé directement à la saison 14 pour regarder la deuxième partie.

En somme, c’est une superbe saison 13, à voir et à revoir !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI – Spoilers d’une partie de la saison 14 – plein de surprises!

Note: le 14×01 a été déjà diffusé avant-hier aux US. Les réactions à son propos sont fortes et surtout positives. J’espère avoir du temps libre pour le regarder! =)

CSI: Crime Scene Investigation va honorer sa 14ème saison (et commémorer son 300ème épisode) ‘en revenant en arrière et en allant de l’avant simultanément’.

‘Il y a un sentiment de renouveau, un sentiment de vouloir revenir en arrière mais aussi aller de l’avant.’ explique une source à CSI Files. Cette année le show va fêter son 300ème épisode, un exploit que beaucoup de séries n’arrivent pas à accomplir dans l’industrie télévisuelle. Une prouesse que seules deux séries ont réussi à atteindre (l’autre étant Law & Order: Special Victims Unit).

La saison qui commence ce Mercredi sur CBS va explorer ‘la richesse du labo’. Alors que la série partage une longue histoire avec ses adorables et attachants techniciens de labo, Archie (Archie Kao), Mandy (Sherri Rappaport), Bobby Dawson (Gerald McCullouch), pour ne citer qu’eux, CSI va présenter des nouveaux techniciens et CSI qui travaillent dans le labo de la police criminelle. Alors que Matt Davis (The Vampire Diaries‘) rejoint le casting dans un rôle récurent à partir de l’épisode 6 (‘Passed Pawns’), celui-ci va interpréter le rôle d’un enquêteur de terrain de l’équipe de jour, que l’équipe de nuit n’avait pas encore rencontré. Alors que l’annonce de l’arrivée de Davis est annoncée le jour où l’on a coupé le gâteau pour le 300ème épisode, sur Internet les internautes voient déjà cet ajout au casting comme un moyen de remplacer Nick Stokes (George Eads), qui sera absent à partir de l’épisode 4. ‘Le personnage de Matt a été conçu avant ce qu’il s’est passé avec George’ dit une source familière de la situation à CSI Files. Le personnage de Davis arrive lorsque l’équipe de nuit en vient à travailler avec l’équipe de jour à cause de l’heure où le crime a été commit. Dans l’épisode 8 ‘Helpless’, écrit par le producteur Tom Mularz, la série introduira un autre personnage de l’équipe de jour. ‘Par le passé vous pouviez voir des gens errer dans le couloir et nous voulons montrer qui sont ces gens travaillant dans un très grand labo. Dans l’avenir nous voulons d’avantage interagir sur cela.’

Le 300ème épisode intitulé ‘Frame by Frame’ sera diffusé le 23 Octobre. Décrit comme étant un épisode centric sur Sara Sidle (Jorja Fox), ‘l’épisode mettra en scène une affaire non classée ayant échappée à Sara, une affaire jamais vue lorsque Sara a intégré le labo. Cet épisode mettra en scène le retour de Marg Helgenberger, vue pour la dernière fois dans la saison 12. Helgenberger a participé à un jour de tournage dont les scènes seront utilisées comme ‘flashbacks’. ‘Il y aura pas mal de surprises sur l’histoire de la série’. Bien que William Petersen ne fera pas d’apparition dans cet épisode, ‘sa présence sera sans aucun doute perçue à la fin de l’épisode.’ Mais ne vous attendez pas à ce que cette ‘présence’ soit un signe de retour de la GSR. ‘Les sentiments de Sara seront rappelés, mais nous ne savons où ça va mener. Mais heureusement il y aura une résolution satisfaisante, mais elle se battra toujours contre ses sentiments.’

Les fans de Nick en revanche ne le reverront pas pendant au moins 6 où 7 épisodes. Après être apparu dans les 3 premiers épisodes de la saison, il ira à Quantico où il y suivra un entraînement spécial. Bien qu’il n’y ait pas de date précise de retour, certaines sources disent que les fans de Nick et de l’acteur peuvent s’attendre à le revoir ‘vers l’épisode 9 où 10.’

Greg Sanders (Eric Szmanda) aura des problèmes de justice dans la saison 14. Dans l’épisode ‘Under a Cloud’ écrit par Elizabeth Devine et Richard Catalani, il sera accusé d’avoir trafiqué des preuves. ‘Il sera question d’une nouvelle affaire datant du début de sa carrière. Ça correspond au thème du retour en arrière.’. Plus de détails : ‘L’accusation est sérieuse, il sera question de savoir comment il va s’en sortir. Evidemment Greg n’aurait jamais fait ça.’. Robert David Hall aura aussi un épisode qui mettra en évidence le docteur Robbins. ‘Le docteur Robbins est appelé pour être consultant sur une affaire hors de l’Etat. Le légiste de cette ville dit que c’est un cas de suicide. La famille de victime dit que non. Il est au centre de l’affaire.’

Bien que précédemment dit, Jaclyn Smith ne réapparaîtra dans le rôle de la mère d’Hodges (Wallace Lagham). Dans l’épisode 4, Hodges et Elisabetta préparent leur mariage’. Bien que cette intrigue est critiquée, ‘nous allons continuellement surprendre et satisfaire le public. Tout le monde pense qu’ils veulent la même chose, mais ce n’est pas le cas. Nous allons revenir à des éléments que beaucoup oublient.’

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,