RSS

Archives de Tag: Goten

Dragon Ball Super – Review de l’épisode 67

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo1_540

Voici donc la review du dernier épisode de l’arc Trunk du futur. Un arc qui comporte certains épisodes décents, d’autres merdiques. 21 épisodes constituent cet arc!

J’ai envie de dire: ouf! enfin un bon épisode qui rejoint l’épisode 39 côté estime. A part quelques erreurs dans certains visages, cet épisode est top, rien à avoir avec la merde clownesque du 66!

Contrairement à l’épisode précédent, cet épisode ne comporte pas de la baston, c’est un épisode qui est plus « humain », avec une très belle musique de fond, les personnages qui retrouvent leurs rôles avec plein de sentiments, bref génial.

Le début c’est la joie éphémère: Trunk qui a découpé un dieu en deux et tout le monde était aux anges, un câlin entre les deux amoureux pour nous faire chialer de bonheur, ce qui est complètement con puisque Zamasu est immortel. D’ailleurs, de gros nuages noirs avec les visages de Zamasu couvrirent la planète.

screenshot3835screenshot3836

Goku et Vegeta ont un problème de carburant à cause de leur fusion en Vegetto durant l’épisode précédent. Mais le trio Goku-Vegeta-Trunks ne s’avouèrent pas vaincus et attaquèrent Zamasu, j’ai vraiment adoré ce moment. Voici des gifs^^

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo4_540

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo2_540

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo5_540

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo3_540

Génial non? Je n’ai pas revu une attaque à trois saiyajins depuis le film de Broly (attaque Goku-Gohan-Goten) j’ai peut-être oublié d’autres!

L’attaque était super mais inutile car Zamasu était pire que lorsqu’il avait un corps. Je me demande d’où il a eu une force aussi destructrice car ce n’est pas un dieu de destruction il me semble. Dommage que Beerus n’avait pas le droit de voyager dans le futur! De l’autre côté, les ondes négatives se font ressentir par Whis, Beerus, Trunks et la bande de Pilaf.

Ok, retour au point du départ, je suis capté par le rythme et la logique dans cet épisode. Rien à avoir avec le déchet du 66. Donc Goku chercha dans sa poche un senzu pour combattre et il trouva le bouton de Zenô. Goku a tout compris et là on revoit enfin Goku qui se sert de sa tête, il sourit malicieusement devant un Vegeta qui ne comprend pas ce qu’il fait et appuie sur le bouton: pas d’effets spéciaux: Zenô apparaît, mais c’est Zenô du futur. J’aime bien la parenthèse humour lorsqu’il saute au cou de Zenô et que les autres sont agenouillés lol. Zamasu les a fait bien souffrir les pauvres!

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro1_500

Zenô du futur ne connaît ni Goku ni les autres, mais un seul truc était clair: le monde noirci n’était pas à son goût, il comptait le détruire et là j’ai envie de dire: chapeau! le début de l’arc était noir et on termine dans le noir. Goku lui demanda s’il pouvait éliminer Zamasu, la réponse était rapide, puisque Zamasu est devenu le monde!

Goku comprit ce qu’avait Zenô en tête et ordonna aux autres (les seuls survivants après les attaques meurtrières de Zamasu furent Goku et sa bande) de rejoindre la machine à remonter le temps le trio Bulma-Trunks-Mai et comme il n’y a pas beaucoup de temps ni de place, Goku et Vegeta s’accrochèrent de l’extérieur à la machine du temps (wow super logique et là j’ironise) qui a battu son record d’utilisation et de banalisation dans cet arc.

Zenô élimina tout, alors que la bande de Goku était retournée au passé. Retrouvailles chaleureuses dans un épisode qui bat le record des câlins.

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro3_500

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro4_500

J’ai aussi adoré le béguin de Trunks pour Mai XD

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro6_500

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro7_500

Beerus et Whis apparaissent ainsi que le kaioshin et Gowasu. Tout le monde est indemne, tout le monde est content. Mais Goku décida de revenir au futur avec Trunks, ils découvrirent le néant complet puisque Zenô a tout rasé. Goku demanda à Zenô du futur de l’accompagner et dès le retour au passé, stupeur! j’ai adore toutes les réactions de Beerus devant Zenô!

screenshot3832screenshot3834

Goku demanda au kaioshin de les emmener au palais de Zenô du passé car Goku avait fait une promesse et tenait à la réaliser: celle d’emmener un ami qui pourra jouer avec Zenô! ce dernier est ravi. Les deux Zenô qui sont la même personne ne pourront jouer avec eux-même. On découvre que le gars qui travaille pour Zenô n’est autre que le père de Whis lol.

screenshot3833

Cet arc a battu le record des doublons! un double Zenô, un double Zamasu, un double Goku, un double Trunks, un double Mai, un double Bulma, un double monde etc.

Après un bon dîner (on aime manger dans DBS) Beerus dit à Trunks que voyager lui était impossible car il allait créer un anneau de temps, mais Whis lui rappela qu’en supprimant Zamasu, Beerus a lui-même crée un anneau temporel. Ce futur contient Zamasu vivant, un vent de panique s’abat. Whis trop discret, dit juste que Beerus supprimera Zamasu avec une autre méthode. Cela aurait été sympa d’en dire plus!

tumblr_ogx3xllezm1qc9dlro1_500

Whis mit en garde Trunks et Mai, car il vont trouver un doublon d’eux là-bas, mais décident de rentrer au futur et d’accepter cette nouvelle réalité.

En même temps, dans l’univers 10, Gowasu mettait un nouvel anneau temporel, celui de Zamasu, dans un coffret.

A la fin de cet arc, ce n’est ni Trunks, ni Goku, ni Vegeta qui ont vaincu Zamasu, mais les dieux Zenô et Beerus avec l’aide de Whis!

Le moment des adieux est génial, c’est mon préféré et certainement à vous aussi. Le grand Trunks saluant Goten, Goku, Bulma. Mai saluant Chichi et C-18. Adieux sobres et rapides, néanmoins on s’attardera sur les deux derniers personnages: Vegeta, fier de son fils, qui lui file un coup de poing comme adieu (j’adore sérieux) mais Trunks l’arrêta. Je mets les gifs car c’est rare de voir Vegeta sourire!

tumblr_ogxc5r5tbz1sg9gi2o1_540

tumblr_ogxc5r5tbz1sg9gi2o2_r1_540

tumblr_ogxc5r5tbz1sg9gi2o3_r1_540

Le dernier personnage à apparaître pour dire adieu à Trunks était Gohan (de loin on voit Piccolo)  et Trunks vit les deux Gohan (celui du passé et celui du futur, mort) et un sentiment de culpabilité l’envahit pour la destruction du monde. Mais Gohan du passé l’encouragea et il repartit. Franchement j’ai tout adoré: l’écriture de l’histoire finale, le design malgré certains ratages et l’animation. Très bon épisode qui se termine avec un grand merci à tout le monde et un départ qu’on espère définitif!

screenshot3837screenshot3838

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 20, 2016 dans Dragon Ball Super, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super – Bref, j’ai regardé le mini-arc de Potaufeu!

Note : cet article a été écrit avant le visionnage de l’épisode 47, certaines choses que je trouvais insignifiantes dans le mini-arc de Potaufeu ont trouvé un autre sens dans l’arc de Trunks-Black Goku ! Voici d’abord un bref article qui résumé mes impressions à propos du mini-arc précédant l’arc de Trunks !

Parlons donc du mini-arc transitoire qui se place entre l’arc Champa et l’arc de Trunks du futur (ou comme je l’appelle, de Black Goku !).  Je vais être très bref : je fus vraiment déçu de la tournure des événements même si j’ai remarqué un seul détail intéressant qui était l’acquisition et l’application rapide de ce qu’ont appris Vegeta et Goku du robot de pacotille et de Hitto, leurs duels les plus marquants du tournoi de Champa.

On se rappelle tous l’excellentissime et ô surprenant épisode 39. L’épisode 40 conclut le tournoi avec le triomphe de Monaca (et donc de Beerus) et l’épisode 41 conclut tout l’arc Champa avec l’apparition de Zeno-sama ainsi que du Super dragon et le souhait de Beerus – chouette au passage – d’offrir une planète terre à son jumeau. Les épisodes 42 et 43 on peut les considérer comme étant liés à l’arc Champa qui ont mis la lumière sur la découverte de la supercherie et le combat Beerus masqué vs Goku, quant à l’épisode 43 c’est la maladie de Goku et la force extra de Pan.

L’arc Champa se conclut avec plusieurs ouvertures comme une future visite de Vegeta à l’univers de Cabbe, ou Champa découvrant la planète terre de l’univers 6 etc.

Je m’attendais à un petit lien entre l’arc Champa et le nouveau mini-arc qui le suit car j’ai toujours critiqué le fait que Dragon Ball Super ressemblait à plusieurs niveaux de jeu vidéo tout coloriés sans le moindre rapport entre eux.

Malheureusement, même le mini-arc surnommé « l’arc Potaufeu » ou que je surnomme « Gotenks vs l’eau magique » était un arc à chier. Car même avec quelques bons points, l’animation et le scénario étaient affreux.

Petit plan détaillé concernant ce mini-arc qui arrive après l’arc Champa :

Episode 44 : Cet épisode est le premier épisode du mini-arc, l’idée de base est forte (Goten et Trunks qui sautent dans le camion de Monaka) qui a conduit le trio Goten-Trunks-Monaka à la planète Potaufeu où Potage, un vieux panda avec une sucette au cou attendait qu’on lui livre un bouquin sur les arts martiaux. Bref Goten et Trunks le sauvèrent des ennuis mais les types qui le menaçaient libèrent l’eau magique qui absorba les forces de Vegeta lorsqu’il s’est rendu sur la planète maudite pour sauver son fils. On assiste à de la gélatine violette sous la forme de Vegeta 2.

Episode 45 : on apprend du nouveau dans cet épisode mais la parenthèse « ennuyeux » demeure ! Jaco aida ses amis, puis Potage raconta la véritable histoire de Coméson, l’eau maudite libérée par des cons qu’elle a absorbé puis Vegeta. Un produit qui servait à défendre un peuple, puis devenue incontrôlable. Vegeta devint faible et transparent, il risquait de mourir. Goten et Trunks fusionnèrent  et même un Gotenks en SSJ3 ne servit à rien face à cette maudite gélatine violette, alias copy Vegeta. C’est vrai que Vegeta a beaucoup changé niveau force et puissance depuis DBZ contrairement  à Gotenks : les deux gamins ont sorti de nouveaux coups mais ça se voit qu’ils ne s’entraînaient pas vraiment. Gotenks fut vaincu facilement et les deux garçons furent sauvés par Goku qui a guéri.

Niveau animation, c’est un combat horrible et ennuyeux !!

Episode 46 : Goku vs copy Vegeta en mode ssjb (lol la copie ressemble presque à une glace avec ces couleurs violet-bleu-rouge !!!), puis Monaka qui sauve tout le monde en marchant accidentellement sur le noyau de l’eau Coméson. Quoi de plus ridicule comme fin, franchement le combat n’était pas sérieux. Beaucoup de fans ont pensé au combat Majin Vegeta vs Goku dans DBZ, mais ici aucun drame ni intensité, juste l’ennui. Tout comme n’importe quel happy end, cet arc de merde se termine avec les deux rivaux Goku et Vegeta papotant au coucher du soleil dans Capsule corp.

J’ai retenu une seule bonne chose de ce combat, c’est que Vegeta et Goku ont très vite appris de nouveaux coups grâce à l’arc Champa. J’ai retenu aussi le fait que Vegeta ait une sucette dans la bouche…Bonjour la fierté, surtout pour les fans de Vegeta outrés ! lol !

Bref, l’épisode 46 laisse un goût de merde, sauf ses dernières 30 secondes surprenantes et très noires dans lesquelles on voit Trunks du futur aux cheveux bleus (pourquoi ce changement de couleur ?) entrain de courir, comme si quelque chose le poursuivait dans un monde détruit..Enfin une transition, certes brute et maladroite mais au moins, on passe clairement vers un nouvel arc plus intéressant !

Bref ce mini-arc est vraiment un bouche-trou qui ne sert pas à grand-chose. Même pas à une évolution de Gotenks !

Merci de votre lecture ! à bientôt pour la review de l’épisode 47 qui ouvre le nouvel arc de Trunks du futur…

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super: Bref, j’ai regardé la 1ère saga!

DBS1ScreenShot2034

DBS2ScreenShot2033

Bref, j’ai regardé la première saga de Dragon Ball Super intitulée « Battle of Gods ». Dans ma review, je vais parler de ce que j’ai vu, remarqué, et de ce que j’ai apprécié et reproché à ce premier chapitre de la branche DBS, une série qui est en fait la 5ème série de la franchise Dragon Ball, une franchise qui s’étend depuis les années 80 avec Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Z Kai et Dragon Ball Super. Tout ça sans compter les nombreux films liés aux sagas de la franchise et desquels les scénaristes se sont inspirés pour écrire surtout la série Dragon Ball Super, la plus récente de toutes les séries.

Petites notes à propos de Dragon Ball Super, la saga de « Battle of Gods » qui vient de s’achever :

Titre de la saga : Battle of Gods (la bataille des Dieux)

Nombre des épisodes : 14

Titre de la série : Dragon Ball Super

Titre de la franchise : Dragon Ball

Créée et écrite par : Akira Toriyama

Pays : Japon

Date de diffusion du 1er épisode : 5 Juillet 2015

Date de diffusion du 14ème et dernier épisode de la saga : 11 Octobre 2015

Statut de la série DBS : actuellement en cours.

Captures : 49

Le duel : Son Goku vs Beerus-sama.

Le générique du début: magnifique ! Vidéo du générique d’ouverture

« Itsuka Togirita

Yume no tsuzuki hajimeyou

Hoshi wo tsunagete

Sora ni tobira kakeba ii

Aratana suteeji wa

Kami ni idomu basho

Kyouretsu mouretsu dainamikku

Let’s go go daipanikku

Makeru to tsuyokunaru

Minohodoshirazu ni wa

Koukai to ka genkai to ka nai mon

Souzetsu chouzetsu dainamikku

Let’s go yes renda kikku abisete mushaburui

Sugee koto ga matteru’n da ze »

Le générique de la fin n’est pas mal non plus, et les deux génériques combinent différents moments de Son Goku avec ses amis.

Par contre, le générique de la fin de l’épisode 14 fait mention à la saga de la résurrection de F. On remarque aisément qu’on a gardé les mêmes différences du film au niveau des coiffures et des vêtements.

Cette saga de Battle of Gods avait commencé 6 mois après la fin de la saga Boo, mais ce démarrage était si lent que j’ai lancé une vive critique à son sujet, je me suis vraiment beaucoup ennuyé. J’avais l’impression que les scénaristes ne savaient pas trop par quoi commencer, surtout que cette saga de DBS est supposée être la suite directe de DBZ. En plus, j’ai remarqué la suppression des derniers épisodes liés à Pan et à Oob dans DBZ, ce qui fait que la saga de Boo de DBZ soit la dernière de la série DBZ.

Côté rythme, c’est très lent. Côté design, il y’a des prouesses dans DBS qui n’existent pas dans DBZ. Mais ces prouesses techniques n’arrivent pas à la cheville de celles dans le très bon film « Battle of Gods » diffusé en 2013 et duquel est inspirée cette première saga.

J’ai remarqué que pour prolonger la saga, les scénaristes se sont attardés sur des petits détails qui n’ont pas duré ou existé dans le film ou dans DBZ. Par exemple, l’épisode 2 est un épisode centré sur Végéta mais qui fait écho à une promesse que Végéta a donnée à son fils dans DBZ, sinon certains peuvent trouver cet épisode sympa tout comme insignifiant pour d’autres. Je reste assez mitigé concernant cet épisode car il n’y a toujours pas d’action et que Végéta semble mener une vie bien pépère malgré son pétage de câble parfois. Sinon j’ai trouvé intéressant le fait de s’intéresser à la vie en famille de Végéta, ça donne un petit aperçu un peu différent des autres séries de la franchise.

Autre exemple, l’épisode 7 qui porte le titre de « Comment oses-tu frapper ma Bulma ? » renvoie à la dernière minute de l’épisode et aux 3 minutes de baston au début de l’épisode 8. Ironique. Dans le film, la durée était très courte (1 minute et 31 secondes) et la puissance de Végéta était plus palpable que dans DBS. Trop sentimental dans DBS, on sait qu’il est très sensible, pas la peine d’étaler plus !

Autre exemple et je m’arrête : la transformation de Goku en Super Saiyan God dure 7 minutes dans l’épisode 9 alors qu’elle ne dure que 1 minute et 20 secondes dans le film. C’était vraiment très ennuyeux et malgré les effets spécieux, j’ai préféré de loin le rythme et la musique de fond dans le film, plus la scène est courte plus c’est réussi surtout pour cette transformation pour tenir tête à Beerus-sama.

Inutile que je vous parle de l’épisode 10 qui ne mène à rien, juste que Goku a du mal avec ses nouveaux pouvoirs…dans le film on n’attend pas, on commence illico le duel et à fond en plus…

Ces épisodes auraient pu être évités ou enrichis, car c’est vraiment ennuyeux. Et on ressent la vacuité du scénario qui tarde à innover certaines parties. Mais en tant que fan de la franchise de Dragon Ball, on suit, admiratif ou pas !

Le duel tant attendu commence donc à partir de l’épisode 10, après des épisodes au rythme effroyablement monotone et lent. Les scénaristes et les techniciens n’attendaient que ce fameux duel qui va secouer la saga, c’est lui l’épicentre, bien qu’il ne dure que 5 épisodes. Les effets spéciaux sont remarquables, il y’a certaines erreurs dans les dessins, le combat est pas mal, surtout que dans le film il est relativement court et c’est le seul point noir dans tout le film. Dans la série en revanche, on remédia à cela en mettant le combat en lumière, avec plus d’effets spéciaux, plus d’action…bref on ne s’ennuie pas devant la bataille des Dieux dans DBS.

Le meilleur épisode de la saga reste pour moi le dernier, à savoir l’épisode 14, magnifique épisode même si j’aurais espéré voir la même fin avec Beerus-sama comme dans le film. Durant les épisodes, Goku perdait en puissance et termine le tout par une apparence normale avec son coup final. L’épisode 14 se caractérise aussi par un énorme hommage à la bromance entre Son Goku et Végéta, lorsque Végéta réussit à recevoir Goku, inanimé, entre ses bras. En plus il resta longtemps près de Goku, lui parlant. Même avec son masque d’un être froid et cynique, Végéta peinait à cacher son admiration et sa peur de perdre un rival dont il avait besoin.

Dans le film, le clin d’œil à cette bromance était ce que Goku avait avoué à Beerus-sama pendant leur combat souterrain, à savoir qu’il respectait Végéta pour sa fierté.

J’aurais espéré voir une fin humoristique comme au film (Bulma giflant Goku ou Beerus-sama mangeant du Wasabi). Mais bon, l’épisode 14 contient quelques passages humoristiques comme Beerus-sama qui ne revenait pas de voir Goku revenir au combat en super saiyan, ou Végéta qui boudait tout le monde décidant de devenir un Dieu tout seul sans l’aide de personne.

J’aurais bien voulu voir également Beerus-sama ne pas détruire la terre non pas parce qu’il était trop fatigué (DBS) mais parce qu’il respectait Son Goku (le film).

Il y’a aussi la bande de Pilaf dans la série DBS, complètement inutile, dans DBS ils ne font que manger et dormir comme des bébés. Dans le film au moins ils avaient essayé de voler les boules de cristal, ont pris Trunks en otage et utilisèrent le sabre et une arme à feu ! (et puis Trunks a pris Mae comme une petite-amie !)

Que ce soit dans le film ou dans DBS, je ne vois absolument pas l’utilité de Gotenks, réduit à un enfant pleurnicheur (il prend une fessée dans le film et quelques tapes sur l’avant-bras dans DBS) qui n’a aucune utilité (et dans les deux cas, il demande pardon !)

Dans tous les cas, DBS demeure une série à découvrir, et la saga de Battle of Gods est malgré tout une saga passionnante. Puis Videl enceinte qui a les cheveux jaunes pendant la transformation de Goku, ça en dit long concernant son enfant : ce sera une fille du nom de Pan, et qui réussit à avoir les cheveux jaunes comme son grand-père et les autres saiyans. On sent que les scénaristes ont jeté un coup d’œil sur certaines critiques des fans à propos de Dragon Ball Gt, dans laquelle Pan avait les pouvoir d’un super guerrier sans pouvoir changer de couleur de cheveux. J’ai lu des tonnes de critiques à ce propos !

On a également oublié de mentionner dans cette saga de DBS que Beerus-sama n’était que le 7ème dieu de la destruction, sur 12 univers ! (mentionné dans le film) du coup, la saga qui clos DBS et qui s’intitule « La saga de Champa » m’intéresse ! On a oublié aussi de mentionner que Whis est plus fort que Beerus, je me demande pourquoi tant d’oublis ?

Résumé rapide des 14 épisodes : Beerus-sama, le dieu de la destruction, se réveilla après un sommeil de 39 ans car il avait fait un rêve prémonitoire de Super Saiyan God, un adversaire redoutable. En quête de ce dernier, Beerus et son acolyte Whis suivirent les traces des derniers survivants Saiyans. Sur la planète du Dieu du nord, Son Goku n’a pas fait long feu face à Beerus malgré sa transformation en SS3 (il était sur la planète de kaio car il avait accepté l’argent de Satan.) Averti de l’arrivée de Beerus, un cauchemar du passé, Végéta fit tout pour éviter qu’il se mette en colère, sinon il détruisait la terre. Mais durant la fête d’anniversaire de Bulma (sur un bateau) Boo avala tout le pudding causant la colère noire de Beerus-sama. Ce dernier réussit à vaincre facilement tout le monde et gifla Bulma ce qui causa l’explosion de la rage de Végéta qui vengea sa femme, mais il fut vaincu par Beerus-sama. Goku arriva au bon moment et demanda au dragon Shenron comment créer un Super Saiyan God. Avec les renseignements de Shenron, et grâce au bébé de Videl, à Son Gohan, à Son Goten, à Trunks et à Végéta, Goku devint un Dieu Saiyan aux cheveux rouges et au pouvoir immense. Le long des épisodes, le combat était presque à égalité, mais à la fin Goku perdit son pouvoir et ainsi le combat. Végéta le sauva, alors que Beerus-sama s’endormit en tentant de détruire la terre. On sent quelques parts, un coup de la part du très gourmand Whis…

Les personnages dans Dragon Ball Super, saga de Battle of Gods :

DBSGOKUScreenShot2070

Son Goku : il a gardé son apparence de jeune homme bien portant, naïf, intelligent, amoureux de combats et de défis, je trouve même que son enthousiasme est devenu deux fois plus fort dans DBS que dans DBZ par exemple. Il adore avoir des amis (y compris Beerus !) et considère Végéta comme son bras droit et son ami le plus proche et avec qui il partage l’amour des combats et des challenges.

DBSGOHANScreenShot2076

Son Gohan : dans DBS, il est fraîchement marié à Videl. On apprend qu’il continue ses études de médecine et qu’il vit avec Videl dans une maison offerte par Satan. Il apprend durant la saga que sa femme attend un enfant et c’est grâce à ce dernier si Goku s’est transformé. Gohan est un mari comblé et un jeune homme qui ne prend part au combat que lorsque la situation devient urgente.

DBSGOTENScreenShot2075

Son Goten : dans DBS on le retrouve un enfant âgé de 7 ans (après qu’il fut un ado à la fin de DBZ). Les scénaristes se sont un peu plus concentrés sur son comportement et ses sentiments. C’est un enfant qui adore son père, devenus plus proches depuis le mariage de Son Gohan et son départ de la maison. Goten a également un tempérament de feu, plus susceptible que son frère ainé.

DBSTRUNKSScreenShot2071

Trunks : tout comme Son Goten, il redevint un enfant de 8 ans après avoir été un ado à la fin de DBZ. Il est toujours le meilleur ami de Goten et ensemble, ils forment Gotenks (crée dans la saga de Boo).

DBSVEGETAScreenShot2078

Végéta : il s’est amadoué et a le caractère plus doux depuis la fin de la saga Boo. Il partage les moments familiaux et se rapproche de sa femme Bulma et de son fils, Trunks (dans DBS, il n’a pas une fille qui s’appelle Bra, juste un enfant unique qui est Trunks). Il considère Son Goku comme le plus fort et l’admet pleinement depuis la saga Boo. Toutefois, il ne cache jamais son envie de dépasser Son Goku jusqu’à ce qu’il le dépasse face à la gifle de Bulma par Beerus. C’est un grand mangeur comme Goku. Il sauva Goku en le recevant dans ses bras, alors qu’il détestait le toucher auparavant. C’est le meilleur acolyte de Goku. Dans DBS il défendit la terre encore une fois, après l’avoir défendue ardemment dans DBZ.

DBSSATANScreenShot2073

Satan (Hercule) : il a évolué dans DBS. Depuis la fin de la saga Boo, il devint moins égocentrique et plus généreux. Il offrit une maison pour San Gohan et Videl et donna 100 millions de zeni à Son Goku car il estimait qu’il les méritait après avoir vaincu Boo. Il a reçu le prix mondial de la paix. Malgré ses défauts, Satan est un père-poule qui craint pour sa fille et qui surtout, craint sa fille. Il tenta de la protéger pendant la bataille des Dieux.

DBSVIDELScreenShot2072

Videl : devenue une délicate et tendre femme au foyer, elle est loin de la Videl têtue aux cheveux coupés de DBZ qui fonçait et se battait contre Sporovitch. C’est la pire évolution d’un personnage dans DBS. Elle est enceinte de Son Gohan et a contribué à aider Son Goku à se métamorphoser.

DBSKRILINScreenShot2079

Krilin : il a changé de coiffure, sinon aucune utilité dans cette saga mis le fait qu’il s’occupe de sa famille et réfléchit beaucoup avant de se lancer dans un combat.

DBSBOOScreenShot2077

Boo : toujours aussi gourmand, c’est à cause de lui que la bataille des Dieux a eu lieu, à cause du pudding ! il n’écoute que Satan. Malgré ses pouvoirs, il fut battu facilement par Beerus-sama.

DBSPICCOLOScreenShot2074

Piccolo : Petit cœur était mis en arrière-plan tout comme C-18, Krilin et les autres amis de Goku. Il ne faisait que commenter la bataille, après avoir battu par Beerus en un clin d’œil.

L’évolution des personnages dans son ensemble est acceptable.

Par rapport aux sagas de Boo (56 épisodes), de Cell (41 épisodes) ou de Freezer (+ de 30 épisodes) dans DBZ, cette saga de Battle of Gods de DBS qui ne contient que 14 épisodes est vraiment une minuscule saga. Ce qui m’étonne c’est que certains spoilers ont dévoilé que DBS serait formée d’une centaine d’épisodes. Wow. On ne demande qu’à voir et surtout à apprécier !

La saga qui suit la saga de Battle of Gods est une saga intitulée « La résurrection de F », une saga inspirée aussi d’un magnifique film La résurrection de F. Espérons qu’il y a moins de points négatifs que Battle of Gods et plus de créativité !

Points positifs à retenir de BOG :

-La qualité remarquable de l’animation, même si je préfère celle du film

-La musique de fond bien choisie

-Le combat féroce très mis en lumière, juste parfait

-La précision de certains détails occultés dans DBZ ou dans le film

-Son Goku perd face à Beerus-sama qui est lui-même fatigué, juste magnifique fin

-Les scénaristes se sont bien rattrapés durant le combat après un démarrage pire que lent.

-Les couleurs sont magnifiques, bien traitées pour mettre le téléspectateur à l’aise.

-La tension est palpable, combat épique, dialogue bien formulé et les personnages principaux mis en avant, de quoi capter l’attention.

Coup de gueule sinon contre des fans de Dragon Ball Z qui n’ont pas fait le moindre effort pour savourer cette nouvelle série. Au contraire, ils ne postent que des mauvaises captures pour dire que l’animation était mauvaise alors que ce n’est pas du tout le cas ! loin de là ! en plus ils n’acceptent aucune nouveauté. (Comme quoi, les fans ne se ressemblent pas tous)

Pour terminer cette petite review, un clin d’œil à un futur proche de Champa, une version grosse de Beerus avec sa fidèle acolyte, une version féminine de Whis. Ce sera la dernière saga après celle de La résurrection de F. Voici une capture de Champa :

DBSCHAMPA

On sait d’avance que Satan va dire qu’il a sauvé la terre, il l’a fait dans les sagas de Cell et de Boo.

Et pour vraiment finir cet article, hommage à l’animation de DBS. Voici quelques captures de la saga Battle of Gods !

DBS3ScreenShot2035

DBS4ScreenShot2036

DBS5ScreenShot2037

DBS6ScreenShot2038

DBS7ScreenShot2039

DBS8ScreenShot2040

DBS9ScreenShot2041

DBS10ScreenShot2042

DBS11ScreenShot2043

DBS12ScreenShot2044

DBS13ScreenShot2045

DBS14ScreenShot2046

DBS15ScreenShot2047

DBS16ScreenShot2048

DBS17ScreenShot2049

DBS18ScreenShot2050

DBS19ScreenShot2051

DBS20ScreenShot2052

DBS21ScreenShot2053

DBS22ScreenShot2054

DBS23ScreenShot2055

DBS24ScreenShot2056

DBS25ScreenShot2057

DBS26ScreenShot2058

DBS27ScreenShot2059

DBS28ScreenShot2060

DBS29ScreenShot2061

DBS30ScreenShot2062

DBS31ScreenShot2063

DBS32ScreenShot2064

DBS33ScreenShot2065

DBS34ScreenShot2066

DBS35ScreenShot2067

DBS36ScreenShot2068

DBS37ScreenShot2069

D’ici là, merci de votre lecture !

 
2 Commentaires

Publié par le octobre 18, 2015 dans Dragon Ball Super, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DBZ: Review de l’OAV « Fusions »

Image

Amis du soir, bonsoir, vu l’heure durant laquelle je tape ma petite analyse à propos d’un OAV de Dragon Ball Z intitulé « Fusion » (en vf c’était plutôt « Fusions »).  Pour ceux qui me connaissent, ils ont une petite idée de la longueur d’un résumé/une analyse.

Je sais que plusieurs lecteurs et habitués de mon blog vont me huer « dis-donc ! tu délire là » penseront-ils en voyant que je vais analyser un dessin animé plutôt que de m’occuper de certaines « véritables » séries comme Les Experts. C’est vrai que c’est bizarre, mais je me suis dit qu’une petite pause ne ferait pas de mal, en plus je n’ai jamais critiqué un manga animé. Rassurez-vous, je ne vais pas avoir une crinière jaune, mais je vais fusionner à mon tour avec mon clavier !

On va donc s’éloigner de l’univers morbide des Experts pour se concentrer sur « Fusions » ou « La fusion » (un très sympathique titre sur lequel  je suis tombé en tentant de regarder cet OAV). Fusions est, entre-nous, mon troisième film de Dragon Ball Z que je regarde. Le premier film que j’ai regardé datait il y’a des années, et en plus je l’ai regardé en version polonaise pour couronner le tout. Je me suis dit que regarder ce film n°3 serait mieux en version française, l’erreur fatale ! Bref, j’ai entendu parler d’une fusion entre Goku et Végéta je voulais savoir à quoi ça ressemblait loin de l’animé.

Ah oui, avant de commencer la dissection, pourquoi j’ai choisi « Fusions » pour l’analyser ? J’aurais pu choisir n’importe quel autre film, mais quand j’ai regardé ce film, j’ai eu la sensation de manger un truc doux-amer. Vous allez comprendre pourquoi en lisant mes lignes…Maintenant, trêve de bavardage !

Après avoir lu le synopsis de l’OAV – un résumé plein de fautes d’orthographe – je me suis lancé dans mon troisième film. Tout commence par le royaume des morts (génial, je me suis éloigné des morts des Experts pour me retrouver devant le royaume des morts dans DBZ !!) où le maître des kaïohs assistait au tournoi entre les guerriers (morts bien sûr !). Le maître supportait Goku, donc il était mort ! à force de vivre et de mourir, je n’ai pas su au début le pourquoi. Goku, représentant de la galaxie nord, était entrain de gagner la demi-finale d’une aisance incroyable.

Image

Arrivé en finale, Goku rencontra son adversaire Païkuhan (je me passe des dialogues inutiles des kais qui m’ennuient profondément) et là je me suis dit : « tient, ça va bouger déjà ? » vu le niveau intéressant des deux combattants. Ah oui, il y’a même un grand public. En gros rien n’a changé par rapport au monde des vivants.  C’est là qu’on entendit une voix-off qui gâche tout, nous prévenant d’un futur danger.

Image

Soudain, c’est le générique. Attendez, on a écrit « Première époque » comme titre, mais de quelle époque on parle ? Comme si le téléspectateur est censé tout connaître. Passons…En parlant du générique, c’est super de le réentendre (les polonais ont gardé le même générique) même si j’ai une préférence pour le générique en arabe qui fait plus « guerrier ». L’autre jour, je suis tombé de haut quand j’ai écouté le générique français de DBZ, un générique bien immonde que même un gosse de 3 ans ne l’écouterait pas.

Image

Après ce bon vieux générique japonais, on se demande de quelle menace la voix-off en avait parlé. On assiste à la représentation à la fois comique et ironique des âmes classées les unes au paradis, les autres en enfer. En empruntant le chemin vers l’enfer, il fallait « libérer les consciences » en se dirigeant vers la machine à laver les esprits. Je me suis tapé un fou rire : sacré Toriyama !!! En voilà une machine qui sera utile pour Lucifer dans les Experts…C’est vrai que la France a zappé la partie la plus importante de la saison 14 des Experts looool.

Image

Celui donc qui s’occupe de la machine était un ado, les écouteurs dans les oreilles. A cause de sa négligence, la salle des machines a explosé. J’avoue que cette introduction m’a tapé sur les nerfs car le combat de Goku et de Païkuhan fut occulté.

Image

Soudain, et on ne sait pas pourquoi, l’ado se métamorphosa en une grosse baudruche jaune digne d’un gros Pikachu bien gras. La métamorphose fit effet très vite puisque le gros sac de patates s’est révélé un méchant garçon, c’est vilain de chambouler le quotidien du monde des morts !

Image

En le regardant, mon cerveau a tilté. Une grosse baudruche avec des trous dans le corps qui se révèle méchante…ça m’a rappelé quelque chose. La baudruche jaune contenait les forces du mal qui ont été gardées dans la machine à laver les esprits. Ah oui ça craint pour les fesses du dieu suprême…

Janemba (c’est le nom de la baudruche jaune) ne savait dire que « je n’aime pas » dans la VF, une version qui reflète la traduction conforme et le respect des noms comme toujours. Janemba était une sorte de gros bébé géant portant sa couche-culotte paralysant tout sur son passage avec son emprise sur le poste frontière principal, renvoyant les zombies, les fantômes et les ennemis de la terre au monde des vivants, alors que Goku et Païkuhan se battaient toujours devant le public. Au monde des vivants, on a assisté au retour d’un fantôme sur sa tombe, de Juliette face à son vieux Roméo (c’était hilarant d’entendre Juliette dire « tu es vieux ») et de Dracula qui voulait boire du sang humain.

Image

Image

Pendant ce temps, on découvre Gohan et Goten avalant tout comme deux ogres. Videl reçut un appel au secours car les forces du mal envahissaient les rues. Dans le royaume des morts, Païkuhan refusa de continuer le combat contrairement à Goku qui n’a rien vu venir et qui voulait continuer à se battre. Finalement, c’est le dieu suprême qui décida de reprendre le combat une autre fois, après que Goku et Païkuhan aient vérifié ce qui se passait. Ce n’est pas trop tôt !

Image

Image

Le poste frontière était couvert d’une barrière invisible, emprisonnant les gardes à l’intérieur et interdisant l’accès à n’importe qui provenant de l’extérieur. Goku et Païkuhan essayèrent de briser la barrière avec quelques boules d’énergie, en vain. Sur le toit, la baudruche jaune répétait comme un perroquet  « je n’aime pas » mais je pense qu’en VO il disait son nom, Janemba. Il renvoya d’un seul coup de main Païkuhan au tapis, alors Goku s’exclama « je n’ai jamais senti une telle énergie depuis mon combat contre Cell ». Ce film situe Goku et ses amis après la fin de Cell, mais pas celle de Buu. Pourtant, ce film regorge de clins d’œil à la saga Buu plus qu’à la saga Cell. Un monstre gros et indestructible, crée grâce à une machine, la présence de Goten est certainement liée à celle de Trunks, la présence de Videl, l’histoire de Great saiyan man, la mort de Goku au début de la saga Buu et je me passe d’autres petits détails qui sont liés à cette importante saga.

Image

Revenons donc à nos moutons, euh…à notre baudruche jaune. Goku, tout excité, voulait combattre le monstre tout seul. Il demanda à Païkuhan d’aller aider les prisonniers de la barrière. J’ouvre une parenthèse ici pour vous faire remarquer qu’en VF Goku appelait Païkuhan « Paul » non mais je rêve…La VF est le cauchemar concrétisé ! Pourquoi pas Jean-Paul tant qu’on y est ? -_-

Au départ, Païkuhan (alias Paul en VF XD) ne voulut pas écouter Goku : ah non ! hors de question de laisser Goku s’amuser tout seul !! mais ce dernier réussit à le convaincre de libérer les prisonniers, alors qu’il détournait l’attention du méchant graisseux jaune. Le plan de Goku marcha en réussissant à faire diversion et à attirer la grosse baudruche là où il allait, laissant Païkuhan pour s’occuper de la libération des pauvres gardes.

Image

Image

Digne d’un monde onirique plein de bonbons multicolores, le royaume des morts était complètement métamorphosé. Goku passa à l’enfer et remarqua la même métamorphose qu’au paradis…

Mais l’enfer commence justement par Janemba qui, par la paume de sa main, réussit à transformer des petits rochers en des mini-Janemba, de véritables répliques prêtes à tuer. Tous à l’assaut ! mais Goku fut plus fort en pulvérisant en un rien de temps les mini-Janemba. Remarquez que Janemba, comme Buu, peut transformer des choses en d’autres choses…La ressemblance est troublante.

Image

Alors que son père se battait en enfer, Gohan se battait dans son costume ridicule de Great saiyan man, une saga apparut après la fin de Cell. De toutes les sagas, j’ai trouvé la saga du Great saiyan man la plus exécrable. Peut-être ma haine contre superman, batman, et plein d’autres avait favorisé mon avis actuel. Je n’ai jamais compris le but d’une saga pareille qui pourrissait la série DBZ. C’était tellement stupide d’avoir pendu un bide pareil (du genre « il a battu Cell, maintenant il a droit à son masque préférée »).

Videl aussi combattait aux côtés de son cher et tendre. Ah zut, elle a oublié son masque. Soudain, ils remarquèrent Freezer sur le toit d’un immeuble. Il n’était plus ce tas de ferraille coupé en deux par le Trunks du futur, il était redevenu comme avant. Piquant une colère, le superman ridicule acheva Freezer par un seul coup de poing. Comme c’est lamentable. Quand on pense à ce que Goku et Vegeta ont bavé à cause de Freezer dans DBZ, ce fut une saga détonante et digne de respect, même si elle n’est pas ma préférée. Encore mieux, dans Dragon Ball GT, Goku a eu affaire à Freezer et à Cell, et le combat avait duré plus que le petit coup de poing ridicule de Gohan dans Fusions.

J’aurais bien aimé que Cell apparaisse au lieu de Freezer pour emmener Gohan en enfer *niark niark*

Image

Image

Image

Attention, voilà Satan qui apparaît enfin, entrain de donner des baffes à des zombies qui le suivaient. Satan est courageux pour une fois, mais demeure incorrigible et sans intérêt pour une fois. A quoi j’ai pensé quand j’ai vu les zombies suivant Satan ? à Thriller, vous la connaissez cette chanson mondiale de Michael Jackson, avec plein de zombies…

Image

J’ai trouvé le contour noir des objets et des personnages grossièrement utilisé, ce fut le plus gros point noir de cet OAV !! D’ailleurs, je ne pouvais plus m’empêcher de scruter le contour dans chaque scène de Fusions. Ok, je ne vais pas dramatiser, mais il faut faire attention quand même !

Pendant ce temps, loin de la danse ô que ridicule de Gohan, il y’avait deux gamins qui ne chômaient pas : en effet, Goten et Trunks réussirent grâce au radar de Bulma à trouver la 7ème boule de cristal. Bulma demanda à Gohan (qui portait toujours ses lunettes de soleil comme Horatio Caine) d’appeler Shenron grâce aux 7 boules de cristal, pourquoi Gohan ? Passons. Shenron apparut pour exaucer 3 vœux, rétablir la paix sur terre ? Impossible ! tout était lié au poste frontière emprisonné par Janemba, la baudruche jaune.

Image

Image

En parlant du poste frontière, voilà Païkuhan tentant de pulvériser la barrière invisible avec ses boules d’énergie, une fois que Janemba ait disparu avec Goku. Païkuhan piqua une colère et insulta la barrière, ce qui la fit fissurer d’un coup. Une barrière sensible aux insultes ? Hilarant ! D’un coup, Païkuhan comprit ce qu’il devait faire pour libérer autrui : insulter et insulter la barrière.

Image

Pendant ce temps, Goku passait un sale quart d’heure avec Janemba qui le fit voir de toutes les couleurs en se déplaçant très vite malgré son apparence gros bébé et en lui donnant des coups. Pauvre Goku, on dirait qu’il ne s’amusait pas trop avec sa diversion !

Goku n’a pas réussi à faire une seule petite égratignure même avec son fameux kaméhaméha. Là, je me suis demandé si on ne s’est pas trompé de titre car je suis dans la 21ème minute et toujours aucune fusion. Bien entendu, quand je parle de fusion, c’est celle de Goku et de Végéta qui m’intéresse. Mais où est Végéta ? Ils ne vont pas le faire apparaître que pour la fusion quand même, ce serait trop nul !

Image

Image

Retournons au combat entre Goku et Janemba qui a tout l’air d’un combat inégal et que Goku apparaissait comme un petit insecte devant un être contenant toutes les forces du mal, même le combat était plutôt décevant vu le niveau de puissance de Janemba et de Goku. Ce dernier se mit en colère et passa enfin au niveau de ss1, alors que Janemba sortit sa grosse artillerie en mitraillant Goku de boules d’énergie, tout cela finit par une grosse explosion en enfer, alors que de son côté, Païkuhan était à deux doigts de craquer. Goku hurla (il faudra considérer comme « normal » les saiyans et les semi-saiyans qui hurlent en métamorphosant) et passa au stade de ss2 pour passer directement à celui de ss3 (pour ceux qui n’ont jamais regardé ce film, je les conseille de se boucher les oreilles à ce moment-là !) Goku : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! et moi : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Sauf que moi, je n’ai pas eu de crinière sur la tête ! Mais tu vas t’arrêter de hurler, oui ?

L’air menaçant, Goku s’attaqua à l’horrible monstre. Sauf que ce dernier se transforma en un petit monstre chétif avec une queue et des cornes de bélier. Je sens que la grosse baudruche jaune va me manquer…

Image

Image

Image

Image

Pendant que Goku et Janemba jouaient aux transformations, sur terre se préparait une armée de méchants avec des chars non-stop. Goten et Trunks tentèrent de les arrêter, mais des obus leur revenaient à la figure. Attention, Goten et Trunks viennent de se transformer en ss1 !

En enfer, Goku n’était plus aussi enthousiaste qu’au début. Son duel face au monstre s’avérait plus difficile qu’il ne le croyait, sans doute à cause de l’apparence inoffensive et enfantine de Janemba. Ce dernier, après sa transformation, ne disait plus « Je n’aime pas » ou « Janemba » (rhaa, la version française !).

Image

Le combat fut encore plus dur, Janemba fut extrêmement rapide, agile, et en plus il était capable de se dissoudre en l’air facilement pour se recomposer très vite ailleurs. L’allure satanique était digne de Janemba qui avait plus de pouvoirs que Goku ss3. A part sa longue crinière, Goku n’avait aucune utilité. Janemba gagnait aisément du terrain et lança une vague déferlante de sa bouche vers un Goku dans une très mauvaise posture. Il risquait de finir comme une brochette à ce rythme !

Image

Image

Son adversaire Païkuhan n’était pas intervenu au secours de son copain. De toutes les façons, il avait  plus important à faire. Il craqua « moi aussi je veux me battre ! » mais bien sûr, surtout s’il veut finir comme étant une brochette comme son copain.

Le combat fit rage entre Goku et Janemba qui avait l’avantage. Rôti, Goku finit par être blessé par une longue épée que Janemba avait crée à partir d’un objet. Tu vois Païkuhan que tu avais bien fait de ne pas venir ! Janemba usa de son épée, laissant tomber Goku dans une sorte de lave gélatineuse. Goku, ayant perdu ses pouvoirs de ss, était tout simplement à la merci de Janemba et de son épée qui découpait la lave comme du beurre. C’est lorsque Janemba allait donner le coup de grâce à Goku que quelqu’un le sauva d’une mort certaine (parce qu’on meurt dans le royaume des morts, et si on meurt on disparaît pour de bon sans aucune chance de retour. C’est surtout une explication logique aux quelques fans des experts qui me lisent…)

Celui qui avait sauvé Goku n’était que Végéta, dieu merci enfin le voilà qui vient d’apparaître à la 29ème minute du film ! Alors la fusion est imminente sans doute.

Image

Image

Image

Donc j’ai sauté au plafond dans la 29ème minute car je suis un fervent admirateur de l’amitié entre les deux compères. Souvenez-vous de l’animé et surtout de la saga Buu, où leur amitié s’était illustrée pour de bon jusqu’à ce qu’ils vainquirent ensemble le combat face au méchant Buu.

Dans ce film, ils ont l’air assez proche malgré le fait que ce film se passe après la saga de Cell, et non celle de Buu. Têtu comme une mule, Végéta décida d’affronter seul Janemba, le temps que Goku récupère. Ça me rappelle ce qu’il a fait contre Buu pour que Goku puisse se reposer. Mais bon, ici on parle de Janemba ! Attention…chronomètre en main, c’est parti ! le combat entre Végéta et Janemba n’avait duré que 41 secondes, étrange pour  quelqu’un qui trouvait que le combat allait être comme « une promenade ». Blessé, étranglé, Végéta avait perdu toute son énergie et c’est Goku qui vola cette fois à son secours, lui sauvant la vie du charmant endroit dans lequel Janemba l’avait balancé…

Image

Image

Image

Bon, on se focalise sur le plus intéressant : Goku et Végéta. Toujours aussi orgueilleux et fier, Végéta refusa toute aide de la part de Goku. Ce dernier lui proposa amicalement de fusionner avec lui (dans la saga Buu, la fusion était très à la mode par rapport à n’importe quelle autre saga de Dragon Ball), Végéta refusa encore mais se trouva contraint de fusionner avec Goku.

Image

Image

Végéta ne connaissait pas la fusion (dans l’animé, saga Buu, il refusa la fusion d’abord mais il n’avait pas le choix, et Végéto naquit !) et la trouva ridicule et surtout humiliante pour son ego. Janemba les attaqua et ils furent blessés, mais c’est surtout Végéta qui fut blessé dans son ego. Pour lui, c’en était trop : même dans le monde des morts, Goku était plus fort que lui. Sa rage devint subitement des larmes, et il resta à pleurer par terre. Il n’y a pas eu beaucoup de moments où on voyait Végéta pleurer, et s’il y a réellement un moment qui m’a marqué, c’était dans la saga de Freezer où Végéta était extrêmement touchant avant de mourir.

Image

Image

Image

Dans cet OAV, certains n’ont pas apprécié le fait que Végéta pleure. Bah…au moins on sait qu’il est capable de pleurer malgré sa carapace d’impitoyable prince égocentrique. Je ne trouve pas ce moment nul, tant que Végéta admettait sa faiblesse, son infériorité et sa peine, pour moi c’est un instant très intéressant qui permet de voir le personnage sous un autre angle.

Goku, assistant à ce moment, eut lui aussi de la peine. Les fois où Végéta avait versé ses larmes, c’était toujours face à Goku. Ce dernier s’en voulut et s’excusa pour la peine qu’il causé pour son ami. Végéta accepta enfin de fusionner en rappelant à Goku qu’il le méprisait face à ses « manières amicales » et à son « air condescendant ». Ce bon vieux Végéta ajouta à Goku « nous sommes des ennemis, rappelle-toi ». Des ennemis ? Ça fait réfléchir surtout quand on se rappelle que Végéta avait avoué à Goku qu’il était heureux de le retrouver. A moins d’interpréter ce qu’il avait dit ainsi « j’accepte de fusionner avec toi car tu es mon meilleur ami ». Je crois que l’antiphrase utilisée par Végéta refoulait beaucoup de non-dit. En tout cas, ça c’est du Végéta !

Image

Image

On s’en fout de Païkuhan tant qu’on a ce duo sous le microscope. J’adore chaque moment Goku/Végéta que ce soit dans la série ou dans les films. Mais trêve de sentiment ! Janemba donna le clap de la fin de la discussion en détruisant la cachette de Goku et de Végéta. Les dieux étaient entrain de suivre se qui se passait, ils ont le câble au moins ! pas comme les pauvres gardes au poste frontière dont 99% d’eux furent paralysés.

Image

Retournons donc à Goku et à Végéta, cachés. Sur l’un des cubes (je me suis demandé si Janemba était cubiste), Goku donna une leçon concernant la fusion à Végéta. Ce n’est pas la fusion avec les potalas comme fut le cas dans Dragon Ball Z l’animé (rappelez-vous de Végéto), mais la fusion ressemble trait pour trait à celle employée par Goten et Trunks dans la saga Buu : effectuer une danse difficile et bien tendre les deux index. Cette méthode fut employée plus tard dans Dragon Ball GT par Végéta et Goku, pour créer le fameux Gogeta ss4.

Image

Image

Comme je savais tout ce qui s’est passé avec les fusions dans l’animé, du coup la fusion dans ce film était le but que je me suis fixé : à quoi ils vont ressembler ? Beaucoup de fans n’avaient pas apprécié le Gogeta du film, oui il s’appelle Gogeta (aucun rapport avec celui de DBGT) même si son nom n’a pas été évoqué dans la VF ce que je trouve d’une incroyable imbécillité.

Végéta vit rouge. « Je ne suis pas une ballerine ! » cria t-il en découvrant l’horreur et l’humiliation qui l’attendaient. Goku prit les choses en main car de toutes les façons, Végéta n’avait plus le choix. Pendant ce temps, Janemba poussa un hennissement de cheval enragé qui vous fait mourir de rire. De son côté, Païkuhan continuait à insulter la barrière de tous les noms, alors que sur terre Goten et Trunks étaient toujours mitraillés par des obus de l’armée des ténèbres. La qualité de l’image était effrayante.

Image

Image

Image

Retour au plus important : la fusion entre Goku et Végéta. Première étape : il faut que les forces spirituelles atteignent le même niveau. Deuxième étape : la danse. Cependant, Végéta avait gardé le poing fermé ce qui a laissé Goku et Végéta fusionner en un petit être rond et grassouillet dans une situation absolument comique. D’après mes magazines manga, cette fusion ratée a laissé place à un dénommé Vékuh. Dans le film, on ne saura jamais comment il s’appelle par exemple !

Image

Vékuh ne pouvait esquiver les coups de Janemba qu’avec grand-peine, il lui a surtout servi de punching-ball alors que les dieux rigolaient : il suffisait que l’erreur ne se reproduisait plus et qu’attendre la fin de la fusion serait la meilleure chose à faire. Vékuh réussit péniblement à se cacher vu son corps d’un sumo à la retraite, mais il fut rapidement découvert par Janemba qui avait failli le tuer, sauf que la fusion prit fin au bon moment laissant Végéta et Goku attaquant au même moment Janemba.

Végéta et Goku retentèrent la fusion, mais Janemba les interrompit. C’est là que Païkuhan entra en scène (enfin !) pour faire diversion afin que le duo malchanceux puisse fusionner. D’ailleurs cette séquence m’a étrangement rappelé Oméga (le 7ème dragon noir dans Dragon Ball GT) qui essaya d’empêcher Végéta et Goku de fusionner, sauf que Trunks et les autres étaient intervenus pour faire diversion. Ce film regorge de clins d’œil à certaines sagas et à toute l’histoire de Dragon Ball. Beaucoup de références à Dragon Ball GT malgré le fait que c’est un OAV de Dragon Ball Z.

Image

Alors que Païkuhan s’amusait comme un fou (bah oui, vu sa tête XD), Goku et Végéta réussirent enfin à fusionner dans la 42ème minute du film, rhooo ce n’est pas trop tôt quand même !

Notes à propos de cette fusion que je vois pour la première fois dans ce film : d’abord les vêtements de Gogeta (à ne pas confondre avec le Gogeta de l’animé DBGT) ressemblent étrangement à ceux de Gotenks. Ensuite, l’allure générale de cette fusion fait presque penser à un Goku en ss2, sauf qu’il est entouré de flammes au lieu des éclairs, j’ajoute aussi la présence de la très sympathique mèche de cheveux qui était présente à l’état de ss3. Côté allure, c’est la fusion que je préfère le moins face à Végéto ou l’imposant Gogeta ss4.  Je note aussi qu’en VF on avait occulté le nom de la fusion.

Image

Pendant ce temps, sur terre, Goten et Trunks ressentirent l’énergie de leurs pères, et fusionnent à leur tour pour faire de la place à Gotenks afin de faire face aux forces du mal qui se battaient contre eux. En un clin d’œil, Gotenks créa son armée de fantômes suicidaires et fit le ménage sur terre. C’est top de voir Gogeta et Gotenks menant un combat parallèle !

Image

De son côté, Gogeta combattait Janemba. Contre toute attente, le combat fut extrêmement court vu que Janemba fut exterminé rien qu’en donnant un coup de poing à Gogeta. Trop fort ce Gogeta ! Le monstre disparut, et l’ado aux écouteurs apparut, s’enfuyant à la vue de Gogeta.

Image

Image

Image

La scène finale de cette première partie était plutôt intense et attachante entre Végéta et Goku. Ok ça n’a duré que quelques secondes mais j’ai beaucoup aimé leur complicité. Végéta souriait (c’est rare de le voir sourire, et la plupart des fois il ne sourit qu’à Goku) et semblait très détendu. C’était une sorte d’adieu entre les deux potes car chacun allait retourner à sa place. Végéta disparut en enfer avec tous les autres condamnés.

Image

Image

Bref, voilà en gros la première partie de ce film que j’ai trouvée correcte malgré certaines erreurs techniques et scénaristiques. Quel dommage de n’avoir vu Gogeta que 1 minute 49 secondes (si, j’ai chronométré tout !) je n’ai pas vu grand-chose car la fusion que j’ai tellement attendu n’a même pas duré 2 minutes. Je n’ai pas trouvé ridicule cette fusion même si elle n’est pas ma préférée, mais elle est néanmoins intéressante. Encore une fois, l’amitié Goku/Végéta était mise en lumière dans cette première partie où tout le monde avait fusionné (on a été gâté par 3 fusions : Vékuh, Gogeta et Gotenks !!). C’était correct mais j’aurais bien aimé voir plus d’action et un vrai combat plus long entre Janemba et Gogeta de DBZ. Sinon c’était passionnant !

La première partie s’achève avec Shenron le dragon, attendant toujours le deuxième vœu.

Attention, je vais être plutôt bref concernant la deuxième époque ou la deuxième partie du film, qui n’a aucun lien avec la première partie que j’ai disséquée. La deuxième époque est une partie qui  m’a beaucoup ennuyé. Partie musicale, elle s’intitule « L’attaque du dragon ». Je me suis demandé s’il y’avait une ou des fusions dedans, mais on ne peut rien savoir !

Image

Le générique du début de la deuxième partie n’existe pas, mais on nous mentionne que Toriyama  était également l’auteur de la deuxième époque. Bon, tout commence par une course poursuite  entre la police et 3 brigands (on est passé directement du royaume des morts à celui des vivants, le choc !!) sauf que le Great saiyan man les arrêta et leur tint tête avec Videl, portant son masque. Ce que je déteste leur accoutrement et leur stupide danse victorieuse.

Image

Un vieux sorcier tout rouge décida de jouer un numéro à des fins louches, alors il fit mine de vouloir se suicider en se jetant dans le vide du haut d’une tour, mais il voulait parler à nos deux comiques de Tapion, le champion de la galaxie sud, et du fait qu’il voulait le faire sortir d’une boîte à musique. Videl resta réticente face au vieux alors que Gohan débordait d’un enthousiasme naïf. Le vieux réussit rapidement à les convaincre de libérer Tapion de la boîte à musique sinon un malheur s’abattrait sur la terre, mais la manivelle ne voulait pas tourner. Toujours aussi réticente, Videl s’éloigna avec Gohan alors le sorcier abattit la carte de Shenron le dragon afin de libérer Tapion.

Image

Rendez-vous dans Capsule Corp, avec Gohan, Goku, Goten, Krilin, Trunks, Videl, Bulma et le sorcier. Bulma ne put rien détecter, Goku eut du mal avec la manivelle coincée, quant à Krilin il a eu la même réaction jemenfoutiste que Videl. Goku demanda à ses amis de réunir les 7 boules de cristal et ils appelèrent Shenron pour ouvrir la boîte. Comment peut-on être aussi naïf pour ne douter de rien…

Image

Shenron dit « vous avez le droit à un seul vœu » c’est curieux,  car dans la première époque il avait dit 3 vœux. C’est vraiment à tirer par les cheveux, cette histoire du nombre exact des vœux !

Comme vous vous en doutez, le vœu était d’ouvrir une boîte de musique (je n’ai jamais entendu un vœu aussi stupide) ce qui était fait. Tapion sortit de la boîte en utilisant une flûte. Il n’était pas content le Tapion d’avoir été réveillé après un sommeil de 1000 ans. Il se prit au vieux sorcier car il était le seul à le connaître, devant les yeux ébahis et étonnés de Goku et de ses amis.

Image

Tapion se réfugia dans un bâtiment abandonné, mais Trunks était tellement fasciné par Tapion qu’il le suivit, talonné de Goten. Tapion jeta un regard courroucé à Trunks qui s’éloigna et revint avec des brochettes pour que Tapion mange. 1000 ans sans rien manger et le repas était 3 brochettes provenant de Trunks et volées par Goten (avec la petite aide de Goku).

Image

Pendant ce temps, le bas d’un monstre se promenait en ville, parsemant le chaos. Inutile de l’imaginer avec une tête sinon tout le monde risque de finir comme les petites brochettes offertes par Trunks.

Inutile de réfléchir concernant le garçon qui avait battu le record de la belle au bois dormant : ça se voyait qu’il cachait un secret monstrueux, ou je devais dire un monstre. S’il a rejeté les enfants aussi durement c’est surtout en essayant de les protéger.

Gohan et Videl (dans leur accoutrement stupide) tombèrent sur le monstre sans tête et essayèrent de l’impressionner par…un numéro plus que stupide au lieu de s’attaquer directement à lui. Bravo ! Malgré tous les efforts de Gohan, ce fut un échec. Soudain, Videl entendit la mélodie de Tapion et le monstre disparut comme par enchantement. A noter que des immeubles ont été détruits, et qui furent vides comme par hasard. Les gens travaillent dans les rues, j’en conclu donc. N’oubliez jamais que si un héros démolit un immeuble dans DBZ, il n’y a jamais de victimes (comme le cas ici) mais si c’est un méchant qui démolit un immeuble, toute la populace est morte comme si des milliards vivaient dans un seul immeuble. Regardez un seul épisode de DBZ (et DBGT aussi) pour vous en rendre compte ! je n’exagère pas !

Image

Image

Image

Après le presque carnage qui finit par une joyeuse mélodie, on se demande si ce gars n’est pas bon pour la Star Ac’ vu qu’il utilise bien sa flûte intergalactique, à moins qu’il existe un Star Ac’ spécial galaxies.

Pendant ce temps, Trunks n’arrête pas de ramener de la nourriture à Tapion malgré la froideur apparente de ce dernier. La nuit, un monstre avec une tête sans le bas sortit de Tapion lorsqu’il s’est assoupi, et c’est grâce à sa flûte magique qu’il réussit à l’absorber. Le lendemain, Trunks apporta le petit-déjeuner. Mais il est bien serviable et gentil le petit Trunks, on l’a vu surtout préparant des coups foireux dans l’animé.

Image

Image

1H 7 minutes et toujours pas de combat, j’étais ravi de voir certains personnages que je n’ai vu que sur mes magazines manga, mais je commençais sérieusement à m’ennuyer,  avec cette musique, l’attitude de Trunks et le vieux sorcier.

Le gosse apporte de la nourriture à un étranger et sa mère se fit de souci car il sort la nuit dans les ruines. Ah oui, j’admire Bulma et sa responsabilité à quat ‘sous. Pendant qu’on y est, ça se voit que l’histoire se concentre de plus en plus sur Trunks, on a vu sa mère mais à ce propos, où est passé son père Végéta ?

On apprend plus dans cette deuxième partie sur le quotidien des personnages et leurs relations entre eux.

Trunks apporta le dîner, mais le sorcier débarqua et tenta de voler la flûte à Tapion, la flûte tomba par terre et Trunks s’empara d’elle. Le sorcier et Tapion le supplièrent de leur donner la flûte, c’est là que Trunks décida de donner la flûte à Tapion. Le sorcier disparut, et Tapion se lia d’amitié avec Trunks. Ce dernier lui montra ses jouets, ravi, alors que Tapion scruta un robot coupé en deux comme s’il lui rappelait quelque chose.

Image

Image

Image

Image

Trunks parla de sa solitude comme étant enfant unique et s’endormit en écoutant Tapion lui parler de son passé et du désastre qui avait détruit sa planète. Tapion voyait dans Trunks le reflet de son petit frère tué par le sorcier.

Rencontrant Bulma, il lui raconta l’histoire du monstre qui sommeille en lui : un monstre dont la magie noire lui a donné vie, détruit la planète mais un prêtre coupa le monstre en deux par une épée alors que Tapion et son jeune frère jouaient de la flûte. La partie supérieure du monstre fut emprisonnée dans le corps de Tapion, alors que la partie inférieure fut emprisonnée dans le corps de son frère. Grâce à cette méthode, la paix revint sur la planète de Tapion qui était devenu un grand super héros aux yeux de plusieurs. Sauf que son frère perdit la vie, ce qui fit libérer la partie inférieure du monstre, et depuis qu’on l’avait fait sortir de la boîte de musique, Tapion sentait les deux parties du monstre se rapprocher de plus en plus.

Image

Image

Bulma créa une grande boîte spéciale pour Tapion, afin qu’il puisse y dormir. Cependant, la partie inférieure retrouva Tapion et explosa le caisson. Goku vint avec Gohan et Goten pour examiner les lieux, rhooo dommage d’avoir mis Goku et les autres en arrière-plan dans cette partie ! Le monstre revint plus fort, de manière à ce que Tapion ne puisse même plus utiliser sa flûte. Trop tard ! les deux parties du monstre se retrouvèrent, au nez de Tapion et les autres, avec la bénédiction du sorcier.

Image

Image

Le monstre ne s’arrêta même pas lorsque Tapion réussit à utiliser sa flûte, et découpa avec sa queue la maison de Bulma en deux (je me demande où est Végéta ? Sa maison a été détruite et sa famille était en danger). Goku et Goten attaquèrent le monstre, et c’est Goku qui prit une sacrée raclée en se retrouvant la tête en bas. Encore une fois, Goku et ses fils attaquèrent le monstre : Goku fut projeté sur ce qui restait des débris de la maison de Végéta, alors que Gohan ne savait plus quoi faire face au monstre, vu qu’il était en danger, soudain une boule d’énergie le libéra des griffes du monstre. C’était Végéta.

Image

Image

Assistant au spectacle, Végéta mit toute sa rage dans son énergie. Il fallait attendre les dernières minutes pour qu’il apparaisse celui-là, mais tant mieux puisque j’étais à deux doigts de craquer à cause du flûtiste intergalactique. Végéta fut projeté comme Goku. Trunks proposa la fusion à Goten, et voilà une fusion dans ce film de fous. Même si, on peut considérer Tapion comme étant fusionné en quelques sortes avec la moitié d’un monstre.

Image

Image

Gotenks apparut, en ss3. En très peu de temps, il réussit à rendre le monstre sous forme de coquille creuse. Soudain, la coquille se fissura et tomba pour laisser place à un monstre ayant des ailes cette fois. Le monstre projeta violemment Gotenks par terre ce qui arrêta l’effet de la fusion. Elle n’a pas duré longtemps, cette fusion !

Image

Image

Image

Gohan et Videl, aussi, furent projetés contre un mur. Tout le monde est inconscient là…Goku se releva et fut encore projeté par terre, il était inconscient à son tour.

Tapion utilisa sa flûte une énième fois, et absorba le monstre en entier (on peut considérer ça comme une sorte de fusion, non ?). Trunks, qui s’était levé, vit Tapion lui tendre son épée et lui demanda de le tuer. Cependant, le monstre sortit de Tapion car ce dernier n’avait pas assez d’énergie pour contenir les deux parties du monstre.

Image

Alors que le monstre grognait, Goku se transforma en ss3. Alors que le monstre esquivait un coup de Goku, c’est Trunks qui coupa la queue du monstre avec l’épée de Tapion (clin d’oeil au prêtre?). Goku se concentra sur le point faible du monstre, la zone de démarcation entre les deux parties de son corps, puis donna le coup du dragon (c’est le coup de grâce) ce qui pulvérisa le monstre une bonne fois pour toutes.

Image

Image

Image

Bulma fit monter Tapion dans la machine à remonter le temps pour rejoindre les siens et il donna son épée comme souvenir à Trunks. Pour les victimes du monstre : aucun problème ! il suffisait de chercher les 7 boules de cristal et d’appeler Shenron pour les ressusciter. Mais que pouvait-on faire sans ces boules de cristal…

Image

Image

Au revoir Tapion ! Ainsi s’achève la deuxième époque et le film avec. La deuxième partie du film m’a moins marqué que la première, c’est sûr, vu que le héros était un enfant de 8 ans, moins d’action, moins de fusion, les scénarios ne collent pas trop comme l’absence bizarre de Végéta, ou le fait d’avoir classé Goku et les guerriers dans le second plan. La flûte m’a gonflé aussi, et le héros s’est avéré champion en flûtisme. Autre chose, je n’ai toujours pas compris pourquoi Gotenks ss3 n’avait pas eu une résistance semblable à celle de Goku ss3. Peut-être une manière détournée de Toriyama pour insister que côté expérience, résistance et puissance Goku ss3 dominera toujours Gotenks ss3.

Le générique de la fin n’a aucun rapport avec la série ou l’univers de Dragon Ball, je n’ai jamais entendu un générique pareil. Ce fut un OAV méritant du temps pour le regarder et ce fut par plaisir si je l’ai disséqué. Je me suis attardé dans la première partie car c’est celle que je préfère, et d’une manière générale, je m’attarde sur tout ce qui me plait.

Merci à vous tous pour votre lecture, voici donc mon hommage à DBZ en disséquant un OAV et en l’illustrant avec quelques-unes de mes captures. Vos commentaires sont les bienvenus !!

 
2 Commentaires

Publié par le mai 12, 2014 dans Général, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,