RSS

Archives de Tag: folie

Fort Boyard 2015 – Une fin de saison très festive! [vidéo]

ScreenShot2106

Après la fin de la dernière émission de la saison 26 de Fort Boyard cet été qui fut diffusée le 29/8/2015 avec l’équipe de Jean-Marie Bigard, une courte vidéo circula sur le net dans laquelle on voit l’équipe technique de Fort Boyard (avec Willy Rovelli et Passe-Muraille) en train de faire la fête, surprenant les candidats et l’animateur Olivier Minne.

Ambiance de fous à ne pas rater Une fin de saison très festive!

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

CSI: 14×16 – échec et mat

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Voici donc ma review à propos du 14×16 « Killer Moves », un épisode plutôt bon et intéressant, centré sur Greg. Pour ma part, je lui attribue la sympathique note de 8/10 ! sinon, c’est un épisode qui mérite d’être regardé. Je vais essayer de ne pas écrire un long pavé puisque la review du 14×17 est à faire directement après celle-ci !

Dès les premières secondes de l’épisode, on se rend compte de l’absence de Brass et la présence de Crawford, pour la deuxième fois. Comme par hasard, la disparition bizarre du personnage de Brass était nette après les 14 premiers épisodes de la saison 14. Un message sous-entendu aux fans (la fin de ce personnage est dans cette saison !) mais il fallait l’annonce officielle pour que ce soit un électrochoc. Autre chose : qu’on le remarque ou pas, c’est toute la saison 14 qui tourne autour de Brass, l’un des deux plus anciens piliers de la série CSI (Brass et Nick présents comme étant des personnages principaux depuis le pilote).

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Revenons à nos moutons : le 14×16 qui commence par un soupçon d’humour noir entre les CSI devant un cadavre, tient lol, ça change ! Gros plan sur les visages de David le légiste à côté de Crawford, qui nommèrent 3 titres de chansons rock’n roll, chantées par le king Elvis Presley.  La victime était déguisée en Elvis, ce qui intéressa Sara et Greg qui venaient de rejoindre Crawford et David. La victime était un artiste qui rendait hommage à Elvis, tué avec de multiples blessures à la tête. Sara remarqua que la place du cadavre devant le casino n’était pas la véritable scène du crime, et qu’il y’avait des gouttes de sang parsemant le trottoir. Sara et Greg suivirent les gouttes de sang, la caméra filma un certain « C 1200 » avant que Greg et Sara ne tombent sur un oiseau au plumage noir poignardé bizarrement « c’est un freux » expliqua Sara, alors que Greg avait l’air d’avoir tout compris : un roi, un freux…ça sent le jeu des échecs !

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Bon, je ne vais pas étaler ce que je pense à propos de cette enquête…c’est vrai qu’on est allé loin avec les échecs. Un message peut-être y est caché !

Après le générique, retour au freux, à Sara et à Greg pour une explication de sa déduction farfelue : le freux était poignardé devant un certain « D 1400 » le king était dans le C1, alors que le freux était dans la case D1. Greg se déplaça non loin d’un certain « 300 » on n’oubliera pas quelle était la signification d’un tel chiffre…

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Je me passe de l’explication de Greg à propos des échecs (même Sara ça commence à la gonfler), le petit génie influença cependant Sara qui remarqua qu’il y’avait écrit en petits caractères « Memphis or bust ». Sara interrogea Greg « Graceland est à Memphis, non ? » tient, en additionnant les lettres de Graceland et de Memphis, on tombe sur le chiffre 16 ! bref, ladite voiture était la scène du crime. Sur place, Greg tomba sur un démonte-pneu ensanglanté, digne d’être l’arme du crime. Trop fort le Greg.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Après le passage souriant du doc avec Finn, c’est Hodges qui remet une couche concernant les échecs, puisqu’il avait découvert une variété de mousse rare grâce à laquelle il avait cerné un casino (le mediterranean) qui l’utilisait et qui accueillait un championnat des échecs. Au passage, la dernière fois que j’ai vu Russell s’occupant ainsi de ses champignons remontait à l’épisode 13×12. Ils ont survécu tout ce temps, whoah…Il faut les montrer plus souvent, comme le cochon irradié de Grissom ! bon, je m’éloigne de l’épisode lol.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Greg et Nick se rendent au casino, en plein tournoi d’échecs. Pour Nick, les échecs n’étaient qu’un jeu « de plateau », ce n’était pas un vrai jeu pour lui. Alors que face à l’ennui de Nick, c’est un Greg fanatique des échecs, admiratif et tenta de convaincre Nick comme il l’avait fait avec Sara, sauf que Nick s’en foutait royalement et se focalisa sur l’affaire. OUF au moins on a quelqu’un qui avait gardé la tête sur les épaules ! c’est cool de constater que les goûts diffèrent. Nick posa quelques questions à la directrice du tournoi.

Greg tomba sur une vieille connaissance : il avait joué contre lui et il lui avait des tas de choses à propos des échecs. Max en voulait à Greg d’avoir « tourné le dos aux échecs ».

????????????????????????????????????????????????????????????????????

D.B jouait seul aux échecs dans son bureau, et donna une explication à propos du fait de tuer grâce aux échecs (je me suis mis aux échecs !) Sara déduit qu’il y’a d’autres victimes s’il fallait suivre l’ordre du jeu expliqué par D.B. Sara fit découvrir par la suite à Morgan qu’il y’a eu dans le passé 6 meurtres dans 6 villes (ces échecs sont diaboliques !), le king n’était que la 7ème victime. Greg, Sara et D.B conclurent que chacun meurt à chaque mouvement des échecs, c’est trop tiré par les cheveux !

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Greg rencontra à nouveau Max et lui montra une liste de mouvements, 6 au total (les emplacements des cadavres). Max s’exclama : il s’agissait des mouvements d’un tournoi qui s’est passé il y’a 16 ans. Plus fort encore: si on additionne les chiffres, on trouvera 14. Mais si on additionne les lettres (lettre D=4 par exemple) on tombera sur 22, si ce n’est pas une coïncidence!! Ce qui est intéressant dans cet épisode c’est les deux côtés opposés, le yin et le yang, le blanc et le noir, c’est très symbolique et a plusieurs interprétations plus qu’un simple jeu d’échec.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Le gagnant de 98, Karl Schrute, rencontra Greg. Schrute parla de sa victoire, raconta que son adversaire Parker avait disparu comme un fantôme et qu’il avait reçu un fou. Hodges l’analysa et expliqua à D.B que le fou a été fabriqué en papier mâché, un mélange d’eau, de savon et de papier-toilette. Le calcaire dans l’eau était la caractéristique d’une prison nommée « Ely », bizarre comme coïncidence : Ely = Ellie (Brass). J’ai l’impression que non seulement tout l’épisode est une partie d’échec, mais que c’est le cas pour la saison 14.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

On arriva finalement à arrêter le gars, le même qui avait joué et échoué face à Max et Greg. Le suspect répéta le chiffre 5 d’une manière nette, quel est le message ?

Un nouveau meurtre vint s’ajouter à tout cela, Greg protesta : il fallait que ce soit un mouvement de 98 et non un nouveau mouvement A4 qui changea le jeu. Le mort était poignardé par une épée qui le cloua dans le siège de sa voiture. Dans le coffre, on découvrit tout l’univers des chevaliers de la table ronde. Surprise : les empreintes relevées étaient celles de Troy Parker, le fantôme du passé. Serait-il entrain de faire un jeu macabre pour oublier sa défaite il y’a 16 ans ? D.B annonça à Finn qu’ils étaient désormais les adversaires du tueur. A peine commence t-on à suspecter Parker que la directrice du tournoi des échecs arrive avec une nouvelle pièce d’échec : un chevalier, une pièce créée de la même manière que le fou et laissée à l’accueil pour Schrute. Ce dernier avait disparu selon elle.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Selon Max, c’est le coup A4 du cavalier qu’aurait dû faire Parker et non le fou en E3, devant Greg, Max fit le profil du tueur-joueur qui n’était certainement pas Parker.

Quant à Nick et Crawford, ils font une découverte dans l’appartement fou de Parker : le cadavre du gars suspecté au début était dans la baignoire ensanglantée de Parker. Selon Greg, le gars n’était qu’un pion pour être sacrifié afin de piquer le roi, ici c’est Schrute qui est le roi des échecs. Il a été enlevé par Parker, déduit Greg.

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Comme d’habitude, jamais d’hypothèses sans indices concrets dans CSI. Morgan s’appliqua à reconstruire une empreinte quand Hodges arriva : les fioles présentes dans l’appartement de Parker provenaient d’ailleurs pour soigner le dernier stade de la folie vasculaire, en gros cela n’avait aucun lien avec ce qu’on avait trouvé dans les cadavres, mais cela innocentait totalement Parker. Max avait raison en fin de compte ! Morgan le confirma. J’aime beaucoup ce moment entre ce duo !

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Le chiffre 16 qui se répète étrangement 4 fois (16 lettres, 16 ans, 32 pièces d’échec=16+16), le chiffre 5, le rouge, le noir et le blanc, un jeu macabre, folie, le chiffre diabolique 6 qui se répète, beaucoup d’indices qui lient cet épisode à plusieurs thématiques présentes dans la saison 14.

Bref, on arrêta Max et bien qu’on lui pose plusieurs questions, il était innocent. Greg resta dehors, derrière la vitre (la thématique du moi) mais il écouta ce que Max lui disait à travers la vitre. C’était la reine, le véritable tueur et la tête pensante. Greg et les autres purent sauver Schrute et Parker, les rois du jeu, encercler la reine qui n’était que la directrice du tournoi face à qui Greg se retrouva, face à face. Elle avait tué le pion qui avait tué pour elle. Pour elle, les hommes sont faibles et elle était meilleure que son père et ses frères réunis aux échecs. Elle tuait son père à chaque fois qu’elle commettait un crime (les effets techniques dans le flash back m’ont rappelé étrangement un certain côté technique du 14×05, d’ailleurs est-ce par hasard qu’il y’avait un 300 au début ?) pour prouver sa supériorité et son intelligence. Schrute et Parker étaient comme son père, considérant le jeu des échecs masculin. « Quelle est la pièce la plus puissante sur l’échiquier ? » demanda la meurtrière à Greg qui répondit « la reine ».

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

Echec et mat…Encore une fois de plus la thématique père-fille qui revient au galop dans cet épisode pour rejoindre le fil rouge de la saison 14, celui de la paternité. Cela rappelle étrangement Brass et sa fille Ellie…Rien n’est un pur hasard ! En tout cas, j’ai su que la femme était la meurtrière dès le début car je me suis concentré sur ses injections aux victimes et non sur les échecs.

Fin de l’enquête avec les retrouvailles entre Max et Parker, alors que Greg regardait ce passé-présent bizarre. La fin était avec Greg et Sara, Greg expliqua la raison de son arrêt des échecs, un jeu qui à son goût demandait beaucoup de sacrifices et devenait une obsession comme le boulot d’un CSI. En hommage aux échecs, Sara et Greg se rendirent dans le bureau de Russell pour jouer aux échecs, juste pour le fun. Et encore une fois, j’ai eu le même sentiment bizarre du déjà-vu lorsque Greg et Sara s’éloignèrent (rappelez-vous du 14×05 !). Jolie complicité !

????????????????????????????????????????????????????????????????????

????????????????????????????????????????????????????????????????????

J’espère que ce n’était pas long, et je passe à l’analyse du 14×17 ! bonne lecture à tous.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: à bientôt dans deux mois! par divers acteurs…en 2 photos!

Dernier jour du tournage de la saison 14 (28/3) c’était un jour presque comme les autres. Délires, surprises et photos souvenir étaient au rendez-vous! A bientôt dans deux mois pour le tournage de la saison 15 en Juin!

Première photo: le trio de gauche à droite: David Berman (le légiste David), Wallace Langham (David Hodges) et Jon Weller (Henry).

Image

Deuxième photo: Elisabeth Harnois (Morgan Brody) avec Ted Danson (D.B Russell). Complètement hilarants!

Image

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vidéo

FreakyLinks: Episode 11 « Live Fast Die Young »

Un épisode plein de suspense et d’adrénaline! regardez « Sensations fortes » un 1×11 dingue de chez dingue!^^ enjoy!

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 28, 2014 dans FreakyLinks, Science-Fiction

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vidéo

FreakyLinks: Episode 7 « Still I Rise »

Hello! Aujourd’hui, je viens d’envoyer le 7ème épisode de FreakyLinks sur ma chaîne Youtube, ce 1×07 s’intitule Still I Rise (en VF il s’intitule Le cercle). Un épisode bien sympa! bon visionnage et enjoy it!^^ 😉

 
Poster un commentaire

Publié par le février 22, 2014 dans Fantastique, FreakyLinks, Science-Fiction

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vidéo

FreakyLinks: Episode 1 « Fearsum »

Have fun!

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 11, 2014 dans FreakyLinks, Science-Fiction

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CSI: 14×09 – Le diable dans la peau

Image

Pendant cette pause hivernale de CSI, j’ai enfin arrêté ma pause concernant CSI puisque je me suis arrêté à la 8ème review de cette saison 14. Après avoir regardé plus de 6 saisons d’Urgences durant ce mois de Décembre, sans parler d’autres séries, il fallait bien s’arrêter pour des reviews qui clôtureront ce dernier mois de l’année 2013 !

Pour revenir à CSI, pour sa nouvelle saison 14, on a eu de l’émotion, de l’humour, du noir, du passé, du nouveau, sans oublier le fil rouge de cette saison centrée sur la thématique satanique. Cette dernière était flagrante dès le 14×01, sous-jacente dans d’autres épisodes, mais c’est le fameux 14×09 qui arrive à détrôner l’épisode satanique 14×01 ! Autre chose : ce 14×09 « Check in and check out » arrive en premier côté audiences de cette première partie de la saison 14 avec 11 millions de téléspectateurs, un chiffre inégalé !

J’ai tout simplement adoré cet épisode gore de chez gore, comme on aime dans CSI ! C’est rouge, on a des cadavres partout, et c’est aussi le retour flagrant de Nick qui a vraiment montré la nécessité d’avoir un personnage aussi important que Nick dans cette histoire de fous. C’est d’ailleurs lui qui a le plus gardé son sang-froid face à ce qui s’est passé. Mis à part son look un peu à la Grissom saison 5, Nick assure une réelle place de chef d’équipe face à un D.B presque transparent depuis le 14×01.

Image

Bref, je placerai cet épisode en 2ème position sur le podium derrière le fameux 14×05 inégalé jusqu’à maintenant côté qualité scénario-technique. Sur 10, je donne un 10 pour le 14×09 et je dis : encore ! Franchement, CSI se distingue par ses décalages et ses personnages des spin-off (CSI :Miami et CSI :Manhattan) et c’est ce qui la rend meilleure et riche. Vivement une saison 15 !!!!

Retour à nos moutons : le 14×09 est un épisode bizarre et gore. Il commence par la découverte d’un couple assassiné dans la chambre 114 d’un motel. Brass, David, Nick et Finn se déplacent sur les lieux (dans cet épisode Sara est absente car l’actrice était en voyage ailleurs pour défendre les animaux) il faudra expliquer au téléspectateur l’absence bizarre de D.B ! C’est quand même le big boss, on peut se poser des questions. Il faut vraiment mettre ce personnage en valeur !! Après le briefing de Brass, on passe directement à la chambre maudite. David s’occupe déjà des cadavres en comptant les coups de couteau (72 coups, je rêve ou c’est un 7+2=9 ? tout est possible), les jets du sang attirèrent l’attention de Finn, quant à Nick, il analysa globalement la pièce avant de faire remarquer à ses camarades qu’il y’avait eu deux précédents meurtres qui s’étaient passé dans la même chambre 114. J’ai eu l’impression qu’il y’avait un petit clin d’œil à la saison 14 avec le 14 dans le 114, tout comme j’ai eu l’impression que c’était un clin d’œil à une future saison 15 (addition : 1+14=15) mais plus important encore, c’était ce fameux 6 (1+1+4=6) qui se répète aussi avec les 6 poupées en porcelaine éclairées par Finn. Le chiffre 6 se répète une troisième fois lorsque tous ceux qui auront perdu la tête atteindront le nombre de 6. J’espère que vous n’avez pas perdu la tête en essayant de me comprendre, lol !

Image

Dès le départ, on nage dans l’inquiétude et le suspense : on démarre avec 3 scènes de crimes qui s’étaient passées dans la même chambre du motel. Ça promet !

La chambre stagnait dans une obscurité rougeâtre morbide, Finn se mettait dans la peau du tueur, des poupées poignardées, une poupée décapitée…Le tout dans une lumière rouge qui met en lumière cette chambre si spéciale. Nick avait relevé l’empreinte d’un pied, Finn remarqua l’empreinte visible d’une main sur un meuble, les deux empreintes étaient ensanglantées, les deux comportaient chacune d’elles un chiffre 5. Est-ce vraiment un hasard ?

Image

Image

Pendant que Brass s’occupait de l’interrogatoire du propriétaire du motel, Nick était entrain de chercher des indices dans la charmante salle de bain verte. Il trouva un shampooing avec un joli 9 dessus (ok j’oublie le numéro de cet épisode lol), une brosse à dents le tout jeté à la poubelle avec le ticket de la pharmacie de laquelle il y’a eu ces achats, mais la paire des ciseaux notée sur le ticket n’était plus là. J’ai remarqué un double 13 dans le ticket (11/13/13 qui est la date du jour maudit), bizarre ça…Pendant que Nick était entrain de lire le ticket, Finn déposait les 8 poupées poignardées sur le lit, ce qu’il faudra noter c’est que le véritable nombre de ces poupées est de 9 poupées, la neuvième a été emportée comme un trophée par le véritable criminel.

Image

Enfin, D.B fit son entrée dans la morgue avec le Doc pour en savoir plus sur le vécu des deux victimes, mais le plus important c’était le compte-rendu de Morgan et de Greg à propos des deux autres affaires du motel autour de deux boîtes. Première affaire : un homme lacéré à mort (remarquez l’éclairage rougeâtre-verdâtre du cadavre et de la scène du crime) avec un couteau 11 mois auparavant. Deuxième affaire : un couple agressé 4 semaines auparavant, la femme décédée dans son sommeil, le mari attaqué dans la salle de bain mais qui survit (admirez la manière de répéter scénaristiquement « 114 » avec 11 mois+4 semaines ! C’est une obsession !  il y’a aussi une répétition de « salle de bain » pour la deuxième fois, chaque répétition n’est jamais innocente dans un épisode !)

Image

Je trouve cet épisode très « CSI » pur et dur, loin des chagrins d’amour ou faire l’idiot pour séduire la belle. Voilà ce qui plait à tout téléspectateur : gore power ! On met toutes les enquêtes en évidence, j’adore. On a tout : émotion, action, gore, meurtres à gogo…J’ai passé la soirée de la diffusion à rigoler à propos du motel avec Wally, Jon et Elisabeth (un live tweet de fous avec les fans et les non-fans !). Le lendemain, Jon afficha les audiences qui étaient les meilleures de la saison 14 jusqu’à maintenant. La reprise de CSI sera le 15 Janvier 2014, choisir une date pareille n’est pas anodin à mon avis. Un clin d’œil à une future saison 15 ? Je trouve qu’il y’a eu pas mal d’indices à ce propos (les calculs de spoilers tv, le 14×08 avec l’apparition de Sherry Stringfield la star d’Urgences, une série qui a duré 15 saisons, l’hommage et les clins d’œil dans le 14×05 etc). Vivement !!

Retour à l’épisode 14×09 cette fois avec Nick et l’histoire du vieillard. Je n’ai rien contre le personnage du vieux qui habite la chambre 115 (je ne pense pas à la saison 15 !), mais j’ai du mal avec l’acteur. On dirait qu’il avait appris son texte par cœur, sans s’y investir (aucun ton, regard bof). Sinon j’aime bien son texte à propos de Dieu, de l’innocence, du péché et du jugement, lol. On dirait la religion (vieillard) face à la science (Nick). Beaucoup d’indices bibliques sont là dès le début d’ailleurs, ce qui peut nous rappeler la thématique diabolique sur laquelle est fondée la saison 14 : le chiffre diabolique 666, le redoutable chiffre 13, les paroles du vieillard du 115, le mot « anges » répété par le sdf trouvé, le mot « possédée » répété par la prof des maths…

Image

Après que D.B et Henry ont admiré le scintillement des draps dans le noir comme une galaxie fraîchement découverte, Henry réussit à trouver l’ADN d’un mec qui était visiblement amoureux de ladite chambre. Mais il n’était qu’un témoin de la surgissante agressivité de sa cliente à laquelle il finit par donner une raclée pour survivre en se défendant contre cette folie.

Image

Image

Greg et Morgan finissent par poser des questions au mari hospitalisé de la victime n°2. Trous noirs, imaginations, blessé plus psychologiquement que physiquement, il ne reconnut pas le suspect.

De son côté, Hodges progresse à grands pas en donnant son compte-rendu à Finn, il avait isolé les indices récoltés par Nick et les avait analysé de telle manière qu’il détermina que le présumé tueur des victimes n°3 n’était qu’un sans-abri. Grâce à quelques recherches, Finn et Nick trouvèrent sous un pont le sdf aux pieds ensanglantés, ayant l’arme du crime sur lui qui était une paire de ciseaux.

Le sdf aux cheveux roux (trop de rouge dans cet épisode) se rappela de ses hallucinations auditives (les poupées qui lui parlaient) et des coups de ciseaux qu’il leur avait infligé, sauf qu’il ne se rappela pas du meurtre des Smith qui l’avaient secouru et lui avaient même offert leur salle de bain (bizarre, c’est le deuxième meurtre dans lequel on parle de la salle de bain !) bref, le pauvre sdf fut arrêté pour un double homicide, devant une Finn mal à l’aise qui ne partage pas la satisfaction de D.B, ravi de boucler cette affaire si vite.

Image

Grâce à la négligence de D.B, on retrouva une prof cinglée marmonnant n’importe quoi, une bouteille brisée ensanglantée dans la main. Dans la chambre 114, la police découvrit le cadavre d’un jeune homme tué d’une telle rage similaire aux autres meurtres. L’histoire de fous continue : qu’est-ce qui a poussé la prof à tuer son élève ? La liste des victimes s’agrandit, personne ne savait se qui se passait dans cet asile. La prof des maths assura qu’elle se sentait possédée, une femme ayant un esprit scientifique qui parlait de la possession, c’est le bouquet pour un épisode oscillant entre science et folie. Morgan suspecta la chambre (ce n’est pas trop tôt !) car elle reliait tous les meurtres, Nick approuva en choisissant Henry et Hodges pour aller faire des analyses dans la chambre maudite afin de trouver ce qui clochait.

Image

Franchement, j’adore les lab rats sur le terrain car ils ont un regard différent, ils sont moins impliqués et plus impartiaux. Le duo Henry-Hodges a prouvé son efficacité à plusieurs reprises aussi bien au labo que sur le terrain, mais cette fois les scénaristes avaient une idée en tête : mettre l’amitié Henry-Hodges devant une épreuve très rude pour montrer sa force par la suite.

Comme un vieux couple, Henry et Hodges s’envoyaient des piques et c’est Hodges qui grognait tout le temps. Quoi de mieux qu’un épisode aussi gore avec une touche d’humour !! on ne retrouve pas ce type de crimes et cet humour prononcé dans CSI :Miami par exemple. J’ai failli perdre la tête en voyant qu’Horatio jouait les héros avec une balle dans les côtes : Respect ! dans CSI ce serait inimaginable, dans House ce serait l’internement à vie dans un asile, dans Urgences ce serait la charcuterie à domicile…J’adore parler d’Horatio lol, retournons à nos moutons !

Henry s’occupa de la chambre rouge, tandis que Hodges s’occupa de la salle de bain verte. Alors que ce dernier venait de jeter un coup d’œil au miroir, son visage fut aspergé par un aérosol chose à laquelle il ne donna aucune importance, et continua d’analyser tout dans la salle de bain. Henry, s’inquiétant du silence de Hodges lorsqu’il l’interpella à propos du pied-de-biche, décida d’aller chercher le pied-de-biche dans le kit de Hodges, mais il fut stupéfait en voyant son ami grognant, le visage rouge, se tenant devant le miroir. Henry passa de la stupéfaction à l’inquiétude pour l’état de son ami (Wally reconnut que c’était sa scène préférée, devant le miroir). « Je sais qui tu es » grogna Hodges, en se regardant dans le miroir. Henry tenta de lui faire comprendre qu’il n’allait pas bien, mais Hodges avait subi une réelle métamorphose à la Hulk, sauf que le vert était la salle de bain. Hodges finit par jeter son ami violement dans le miroir qui se brisa, alors que le pauvre Henry choqué, surpris et horrifié, entendit Hodges hurlant « Je vois qui tu es ! ». C’est-à-dire qu’on nage dans le délire le plus total en voyant un personnage scientifique au regard égaré tentant du tuer son ami d’une rage inexpliquée, on dirait un Hodges diabolique.

Image

Image

Ce passage-clef de Hodges et la scène du miroir est très intéressant. Hodges est certes bizarre, un scientifique un peu fou, mais il ne ferait jamais un tel acte. Son regard fou s’arrêta sur le miroir brisé qui reflétait un Hodges aux mille facettes, avant de se tourner vers sa future arme de crime : le pied-de-biche ! Henry, horrifié et terrorisé, eut le reflexe de s’échapper pour appeler de l’aide.

Cette scène est un mélange de film d’horreur, de science-fiction et de crime. Une scène complètement décalée avec la série et les deux sympathiques personnages qui étaient passés de scientifiques à un chasseur et son gibier, à des ennemis, à deux victimes de la chambre maudite 114. Plus tard, Henry assura à Nick que Hodges n’était pas lui-même, et qu’il allait réellement le tuer. Nick n’en revenait pas en souriant : « Hodges ? » mais l’état de choc d’Henry et l’état de Hodges le poussèrent à réfléchir. Sédaté par des infirmiers, Hodges fut emmené à l’hôpital. Henry a eu le reflexe de prendre un échantillon de la salive de son ami, j’aime beaucoup la manière avec laquelle les scénaristes ont traité cette amitié. Ici, Hodges était la clef et c’est grâce à Henry qu’on a découvert que Hodges a été drogué (dans House, Park a été droguée mais cela a viré à une situation hilarante contrairement à CSI !!), et c’est Nick et Greg qui découvrirent la source provenant de la chambre 115 cachée derrière un tableau du Christ (encore un clin d’œil religieux), c’est-à-dire celle du vieillard. Le vrai coupable ou le marionnettiste était le propriétaire du motel qui trouvait génial de regarder les gens s’entretuer car ça pimentait le spectacle et l’évitait de s’ennuyer. Brass ne trouva aucun mot pour commenter les actes d’un cinglé pareil…un vrai sociopathe !

Image

Image

Le terrible moment entre Morgan et le mexicain qui avait tué sa femme sans le savoir. On a une seconde scène du miroir, sauf que le gars jeta le miroir qui lui avait dévoilé son côté obscur, un visage hideux qui se décomposait en écoutant Morgan. Une scène-miroir poignante, comme l’ouverture du rideau du théâtre sur une scène tragique.

Image

En somme, dans cet épisode on dénombre 10 victimes, dont 5 étaient morts et 5 avaient survécu. La répétition du chiffre 5 n’est pas anodine si on se rappelle les empreintes d’un pied et d’une main dans la chambre des horreurs. En général, le terme adéquat pour un épisode pareil est « Death » (5). Un autre chiffre que j’ai déjà mentionné se répète à la fin de l’épisode : le chiffre 13 avec toute sa portée significative, qu’on peut deviner en liant les chambres 114 et 115 : 1+1+4+1+1+5=13. Et pour conclure cette liste noire, quoi de mieux que de calculer le nombre des personnes qui ont perdu la tête : 6 au total en incluant Hodges bien sûr. C’est un 6 en rapport avec le 666 déjà cité.

La scène finale de l’embarras de Hodges, de ses excuses et de la réconciliation entre les deux amis Hodges et Henry était tout simplement sympa et nous montrait à quel point cette amitié comptait pour chacun d’eux.

Image

Image

Image

Un épisode vraiment génial devant lequel on ne s’ennuie pas ! Un peu de pop-corn ou un peu de chips sera le bienvenu lol. Merci de votre lecture et pour vos futurs commentaires ! et vivement le 14×10….

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,