RSS

Archives de Tag: Dragon Ball Super

Dragon Ball Super – Bref, j’ai regardé le mini-arc de Potaufeu!

Note : cet article a été écrit avant le visionnage de l’épisode 47, certaines choses que je trouvais insignifiantes dans le mini-arc de Potaufeu ont trouvé un autre sens dans l’arc de Trunks-Black Goku ! Voici d’abord un bref article qui résumé mes impressions à propos du mini-arc précédant l’arc de Trunks !

Parlons donc du mini-arc transitoire qui se place entre l’arc Champa et l’arc de Trunks du futur (ou comme je l’appelle, de Black Goku !).  Je vais être très bref : je fus vraiment déçu de la tournure des événements même si j’ai remarqué un seul détail intéressant qui était l’acquisition et l’application rapide de ce qu’ont appris Vegeta et Goku du robot de pacotille et de Hitto, leurs duels les plus marquants du tournoi de Champa.

On se rappelle tous l’excellentissime et ô surprenant épisode 39. L’épisode 40 conclut le tournoi avec le triomphe de Monaca (et donc de Beerus) et l’épisode 41 conclut tout l’arc Champa avec l’apparition de Zeno-sama ainsi que du Super dragon et le souhait de Beerus – chouette au passage – d’offrir une planète terre à son jumeau. Les épisodes 42 et 43 on peut les considérer comme étant liés à l’arc Champa qui ont mis la lumière sur la découverte de la supercherie et le combat Beerus masqué vs Goku, quant à l’épisode 43 c’est la maladie de Goku et la force extra de Pan.

L’arc Champa se conclut avec plusieurs ouvertures comme une future visite de Vegeta à l’univers de Cabbe, ou Champa découvrant la planète terre de l’univers 6 etc.

Je m’attendais à un petit lien entre l’arc Champa et le nouveau mini-arc qui le suit car j’ai toujours critiqué le fait que Dragon Ball Super ressemblait à plusieurs niveaux de jeu vidéo tout coloriés sans le moindre rapport entre eux.

Malheureusement, même le mini-arc surnommé « l’arc Potaufeu » ou que je surnomme « Gotenks vs l’eau magique » était un arc à chier. Car même avec quelques bons points, l’animation et le scénario étaient affreux.

Petit plan détaillé concernant ce mini-arc qui arrive après l’arc Champa :

Episode 44 : Cet épisode est le premier épisode du mini-arc, l’idée de base est forte (Goten et Trunks qui sautent dans le camion de Monaka) qui a conduit le trio Goten-Trunks-Monaka à la planète Potaufeu où Potage, un vieux panda avec une sucette au cou attendait qu’on lui livre un bouquin sur les arts martiaux. Bref Goten et Trunks le sauvèrent des ennuis mais les types qui le menaçaient libèrent l’eau magique qui absorba les forces de Vegeta lorsqu’il s’est rendu sur la planète maudite pour sauver son fils. On assiste à de la gélatine violette sous la forme de Vegeta 2.

Episode 45 : on apprend du nouveau dans cet épisode mais la parenthèse « ennuyeux » demeure ! Jaco aida ses amis, puis Potage raconta la véritable histoire de Coméson, l’eau maudite libérée par des cons qu’elle a absorbé puis Vegeta. Un produit qui servait à défendre un peuple, puis devenue incontrôlable. Vegeta devint faible et transparent, il risquait de mourir. Goten et Trunks fusionnèrent  et même un Gotenks en SSJ3 ne servit à rien face à cette maudite gélatine violette, alias copy Vegeta. C’est vrai que Vegeta a beaucoup changé niveau force et puissance depuis DBZ contrairement  à Gotenks : les deux gamins ont sorti de nouveaux coups mais ça se voit qu’ils ne s’entraînaient pas vraiment. Gotenks fut vaincu facilement et les deux garçons furent sauvés par Goku qui a guéri.

Niveau animation, c’est un combat horrible et ennuyeux !!

Episode 46 : Goku vs copy Vegeta en mode ssjb (lol la copie ressemble presque à une glace avec ces couleurs violet-bleu-rouge !!!), puis Monaka qui sauve tout le monde en marchant accidentellement sur le noyau de l’eau Coméson. Quoi de plus ridicule comme fin, franchement le combat n’était pas sérieux. Beaucoup de fans ont pensé au combat Majin Vegeta vs Goku dans DBZ, mais ici aucun drame ni intensité, juste l’ennui. Tout comme n’importe quel happy end, cet arc de merde se termine avec les deux rivaux Goku et Vegeta papotant au coucher du soleil dans Capsule corp.

J’ai retenu une seule bonne chose de ce combat, c’est que Vegeta et Goku ont très vite appris de nouveaux coups grâce à l’arc Champa. J’ai retenu aussi le fait que Vegeta ait une sucette dans la bouche…Bonjour la fierté, surtout pour les fans de Vegeta outrés ! lol !

Bref, l’épisode 46 laisse un goût de merde, sauf ses dernières 30 secondes surprenantes et très noires dans lesquelles on voit Trunks du futur aux cheveux bleus (pourquoi ce changement de couleur ?) entrain de courir, comme si quelque chose le poursuivait dans un monde détruit..Enfin une transition, certes brute et maladroite mais au moins, on passe clairement vers un nouvel arc plus intéressant !

Bref ce mini-arc est vraiment un bouche-trou qui ne sert pas à grand-chose. Même pas à une évolution de Gotenks !

Merci de votre lecture ! à bientôt pour la review de l’épisode 47 qui ouvre le nouvel arc de Trunks du futur…

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super:review de l’arc Champa

 

ScreenShot2934ScreenShot2932

Voici enfin ma review à propos de « Univers 6 » de Dragon Ball Super, d’ailleurs je ne préfère pas l’appeler « l’arc Champa » ni même « Univers 6 », mais plutôt « Arc tournoi ».

Il ne reste plus qu’un épisode avant la fin de Dragon Ball Super, et c’est sûr qu’il y’aura d’autres suites. Mais parlons un peu de ce fameux arc.

Design, animation et effets spéciaux :

Cet arc est réellement au-dessus des autres arcs de DBS concernant ces 3 niveaux, c’est assez satisfaisant malgré quelques points négatifs.

Début et durée de cet arc :

Le début était l’épisode 28 (24 Janvier 2016) et cet arc dure 12 épisodes.

Génériques :

Pour ce troisième arc, c’est à partir de l’épisode 28 qu’on assiste d’abord à la vue de Goku et Vegeta se transformant en SSJB (qui est signe que Vegeta a aussi le niveau de Goku).

Puis, c’est à partir de l’épisode 32 (le vrai démarrage de l’arc) qu’on assiste à la présence de tous les guerriers de l’univers 6 (Botamo, Frosto, Magetta, Cabbe et Hitto) avec de beaux effets spéciaux, sans parler de l’ajout de Monaka et Jaco dans Capsule !

Dès l’épisode 37, nouveau générique de fin : chiant si on l’écoute plus d’une fois. Il vint remplacer « l’album familial made in DBS » avec un Goku sur son nuage magique (clin d’œil aux débuts de Goku dans DB et DBZ)  avec son fameux bâton magique sur le dos, on peut voir tous les personnages présents au tournoi (supporters et adversaires des deux univers). On sent que c’est vraiment la fin qui approche quand on regarde ce générique.

Synopsis :

Fasciné par la nourriture terrienne, Champa, le jumeau de Beerus, propose à son  frère de faire un tournoi. Si l’équipe de Champa gagne, la terre de l’univers 7 sera échangée par la terre de l’univers 6. Mais si l’équipe de Beerus gagne, Champa lui donnera les super dragon balls qu’il a réuni. Beerus accepte. Il demande à Goku et à Vegeta de joindre sa team composée déjà de Monaka, à condition qu’ils choisissent les deux derniers guerriers qui furent Boo et Piccolo.

De son côté, Champa réunit sa fine équipe composée de Botamo, Frosto, Magetta, Cabbe et Hitto.

Les deux équipes jouent l’avenir de la terre en s’affrontant sur une planète sans nom.

Les guerriers :

Equipe Beerus :

ScreenShot2952

1. Goku : il est le plus excité de tous pour ce tournoi. Malgré son air naïf, il est un génie du combat qui se révèle encore plus fort qu’impressionnant. Empoisonné par Frosto, l’arbitre lui accorde le droit de revenir combattre.

ScreenShot2948

2. Vegeta : il s’est entraîné 3 ans avec Goku et il gagne 3 combats d’affilée. Il est devenu encore plus fort même s’il était sceptique à ce sujet.

ScreenShot2955

3. Piccolo : c’est le dernier participant sélectionné. Lui aussi s’est entraîné  et a fait un énorme Makanko Sappo face à Frosto, ce qui poussa ce dernier à l’empoisonner. Finalement, Frosto fut disqualifié et Piccolo gagne, mais il céda sa place en guise d’abandon pour Vegeta.

ScreenShot2957

4. Monaka : selon Beerus, c’est « un guerrier très puissant » de l’univers 7 qui arrive en deuxième position de force après lui et avant Goku. Cependant, Monaka n’est en réalité qu’un « pauvre amateur » selon Whis, juste un appât pour Goku et Vegeta, friands de défis. D’ailleurs, Monaka passe la plupart du temps du tournoi à être évanoui, les yeux ouverts….Et pourtant, c’est lui qui a offert la victoire à l’équipe de Beerus!

ScreenShot2958

5. Boo : il promet à Satan de lui offrir la récompense mais il s’endort lors du test avant le tournoi, et il fut disqualifié. Finalement, il n’a servi à rien. D’ailleurs question dodo, ça devient répétitif si on se rappelle qu’il dormait aussi dans l’arc 2!!

Note : très déçu par Boo, j’aurais préféré le voir au moins dans un combat. Bon point pour Vegeta. Goku est impressionnant.

Equipe Champa :

ScreenShot2935

1. Botamo : c’est Winnie l’ourson mais en version diabolique lol. Cette baudruche jaune est étonnante par sa légèreté et ses rebondissements, sans parler des boules d’énergie crachées par la bouche. Mais sans plus…Aucun caractère, juste une technique spéciale. Il perd vite face à Goku, qui a repéré son point faible (ses jambes).

ScreenShot2936

2. Frosto : connu aussi par « Frost », c’est une copie de Freezer. Il se fait passer pour quelqu’un de sympathique et de généreux qui participe à ce combat pour aider les enfants de son univers. Mais ce n’est qu’un dangereux ennemi qui est à l’origine des guerres dans l’univers 6. Il a pour arme secrète à côté de ses transformations, une piqûre empoisonnée avec laquelle il empoisonna Goku, Piccolo et l’arbitre. Il n’a pas de caractère spécial. Végéta lui donna un seul coup de poing qui l’assomma.

ScreenShot2940

3. Magetta : c’est un robot sensible qui crache de la lave ayant un style de combat bien à lui. Aussi fort qu’agile, il donna du fil à retordre pour Vegeta, avant d’être vaincu par lui. La technique du combat est intéressante mais il n’a aucun charisme.

ScreenShot2944

4. Cabbe : (Kyabe) c’est un jeune saiyan de l’univers 6, très sympathique. Il est très fort pour son âge au point d’être à égalité avec Vegeta qui dû se transformer en SSJ1. Cabbe apprit très vite grâce à Vegeta à se transformer, il est redoutable mais manque d’expérience et d’entraînement. Il perd contre Vegeta en SSJB. A part le fait qu’il est sympa, on ne peut pas être marqué par ce personnage. Je m’attendais à mieux, sincèrement.

ScreenShot2946

5. Hitto : (ou Hit/Hitman) c’est un assassin redoutable, qui a plus de 1000 ans et dont le sang-froid fait partie de ce qui le distingue. Mis à part que ce personnage a l’air très charismatique et fort, il est extrêmement énigmatique et très rapide. Il reste 1 épisode, j’attends de voir un magnifique combat entre lui et Goku. Ses techniques de combat sont très originales. Il bat Vegeta sans effort et très rapidement alors que ce dernier était à son maximum (SSJB). Je crois que Hitto est mon personnage préféré des autres combattants de l’univers 6. Contrairement à plusieurs fans, je ne le trouve pas ressemblant à Cell, que ce soit sur le point physique ou concernant les forces.

Le tournoi :

Cet arc est centré sur ce tournoi, au début j’ai cru qu’on allait foirer le tournoi pour un ennemi comme fut le cas pour DBZ (arc Boo) mais malheureusement, on est resté dans la logique du tournoi, donc aucune surprise, on a des spectateurs passifs et 9 combattants qui s’affrontent. Voici ce que j’ai remarqué dans ces 11 épisodes de l’arc « Champa ».

ScreenShot2933

1. Botamo vs Goku : je me suis vraiment ennuyé devant ce combat qui ressemblait à un « presque-réchauffement » entre Winnie l’ourson et Goku. L’animation est terrible, aucun dynamisme, je n’étais pas passionné par ce combat. Cela a duré 6 minutes.

ScreenShot2937

2. Frosto vs Goku : là où on croyait que le combat allait devenir sérieux, Goku tombe dans les pommes et fut disqualifié. Cela n’a même pas duré 1 épisode (9 minutes).

ScreenShot2938

3. Frosto vs Piccolo : franchement, à quoi sert ce combat ? Piccolo savait d’avance qu’il n’allait pas gagner et s’est juste concentré sur son ki, en tout cas, malgré sa force considérable et ses pouvoirs, Piccolo fut empoisonné à son tour, puis gagna et enfin abandonna sa place pour Vegeta. J’avoue que ce jeu est lourd. Pourquoi ne pas laisser Piccolo dans les pommes et Vegeta intervient plus tard ? Durée : 5 minutes.

ScreenShot2939

4. Frosto vs Vegeta : j’aurais bien aimé que ce soit plus long car un seul coup de poing de Vegeta qui réussit à mettre Frosto K.O, je trouve ça un peu simplet à la Guinyu. Durée du combat : 3 minutes…

ScreenShot2942ScreenShot2943

6. Magetta vs Vegeta : j’ai trouvé ça vraiment long par rapport aux autres combats. Pourtant, la technique est la même : force et crachat de lave. Vegeta qui vainc son adversaire grâce à un caillou et à une insulte, je ne vois pas ce qui peut glorifier un tel combat qui a été long et dont on s’attendait à une fin meilleure ! Durée du combat : 21 minutes (reparties sur deux épisodes).

ScreenShot2945ScreenShot2954

7. Cabbe vs Vegeta : combat plus sympa et mieux présenté même si c’était plus un entrainement qu’un combat. Je pense que Vegeta aurait pu vaincre Cabbe sans passer au SSJB, mais il voulait sans doute lui montrer qu’il y’a d’autres transformations. Pas du tout ennuyeux, ce combat 100% saiyan ! Durée : 10 minutes.

ScreenShot2949

8. Hitto vs Vegeta : Et ça monte d’un cran ! avec Hitto, ça promet ! et le combat était dur pour Vegeta qui fut vaincu en très peu de temps. Sacrée technique de Hitto ! Durée du combat : 7 minutes. Si j’enlève le temps de réflexion, Vegeta risque de devenir vert de rage, lol.

ScreenShot2951ScreenShot2953

9. Hitto vs Goku : je sens qu’on a gardé le meilleur combat pour la fin. J’éditerai cet article pour commenter ce combat prometteur après la fin de DBS ! En tout cas, c’est le meilleur combat de tout DBS, le plus intense et le plus épique qui nous fait penser aux combats fous dans DBZ. Durée du combat inconnue (puisqu’il reste le dernier épisode) et ce combat de putain de ouf est reparti sur 3 épisodes !!

Edit: la durée du combat est de 29 minutes au total, repartis sur 3 épisodes. Goku s’auto-élimine et offre la victoire à Hitto. J’ai espéré voir plus de combat!

ScreenShot2987ScreenShot2977

10. Hitto vs Monaka: Ce « combat » hilarant montre à quel point Monaka est faible, mais aussi à quel point Hitto est sympathique qui s’auto-élimine offrant la victoire à Monaka.

Ce « combat » a duré…23 secondes!!!!!!!!!!! xD

Remarques à propos de cet arc :

– l’idée de faire d’un tournoi la base de cet arc est une idée simplette ! on aurait pu penser à d’autres scénarios plus piquants. Les fans adorent les combats : c’est vrai, mais me concernant, je trouve qu’il n’ y a pas de danger, juste un tournoi entre deux univers opposés.

-Le dernier épisode est hilarant mais manque de piquant!

-Génial ! des gouttelettes de sang, mais au moins Vegeta saigne (quand je pense à DBZ et à DBGT où les litres de sang étaient dispersés et certains spectacles étaient gores), Goku crache du sang aussi.

-De tous les combattants, ceux qui m’intéressent sont Hitto et Goku. Charisme et secret. Putain de combat de ouf !!!!

-Contrairement à l’arc ROF, où le SSJB a servi à quelque chose, ici il est plus pour la décoration. On remarque la disparition complète de toute forme de fusion, tout comme SSJ2, SSJ3 et SSJ4 (même si cette dernière forme n’est pas créée par Toriyama). Franchement, DBS est un monde à part. DBGT colle mieux comme suite à DBZ. Mais dans les deux derniers épisodes, la fusion entre le kaioken et le SSJB est juste magnifique.

-Champa est inintéressant, tout comme Vados. Leurs personnages n’ont pas été traités profondément, tout comme les personnages des combattants de l’univers 6 (à part Hitto).

-Plus la fin approche, plus les épisodes deviennent intéressants et on devient impatient pour la suite !

-Les combattants de l’univers 7 ne sont finalement que 2 : Vegeta et Goku. Piccolo était bon pour la déco, quant à Monaka il était bon pour le remplissage. Boo ? je regrette le méchant Boo !

-J’ai trouvé la transformation de Cabbe « correcte » par rapport au délire des transformations-éclair de Goten et de Trunks (ou même celle de Pan, encore en mode fœtus !) n’oublions pas que Cabbe est un pur saiyan aussi.

-On sent que les combats (sauf celui de Goku vs Hitto) sont tous des combats parachutés juste pour le remplissage. Personnages superficiels, sans charisme, combats courts pour la plupart et étrangement long pour le combat Vegeta vs Magetta. J’aurais bien aimé voir des combats mieux traités.

-J’aime l’humour qui règne mais j’attends un combat plus sérieux ! (pas étonnant qu’on mise tous sur le dernier combat entre Hitto et Goku qui s’est révélé énorme !)

-Cool d’avoir mis en lumière l’amitié Vegeta et Goku xD

-Goku qui utilise sa tête, Vegeta qui fonce la tête baissée…Le monde est à l’envers !

-Quel gâchis ! ok pour le super radar, mais à quoi ça nous a servi l’épisode de Bulma et Jaco ? Juste à perdre un épisode bon pour le combat ! ne parlons pas du gâchis des 21 minutes du combat trop long entre Vegeta et Magetta !

– Goku traité à la fin comme le personnage principal, ce n’est pas trop tôt !

-Parlons du public ou plutôt du mini-public. Fade, ennuyeux, passif, aucun cri massif pour encourager les combattants, juste un ou deux cris. Dommage que Satan n’était que l’ombre de lui-même.

-Le tournoi n’inclus ni Gotenks (Goten et Trunks éloignés car la fusion est interdite) ce qui est dommage, ni Gohan (qui préfère les études que les combats) ni même Jaco (j’aurais aimé le voir combattre après son numéro face à Bulma) bref les gosses dehors, les adultes en avant ! (tant mieux !)

-Le combat Hitto vs Goku est juste magnifique. Dommage de ne pas voir autant de dynamisme, de scénario réussi, d’animation spectaculaire, de chorégraphie ou d’originalité dans les autres combats.

-Vegeta, malgré ses 3 réussites d’affilée, a été effacé en un rien de temps par l’intensité et la beauté du combat final entre Goku et Hitto. Je suis fan de Goku et de Vegeta et je trouve que ce dernier a fait des étincelles puis a reçu une claque dans la gueule, tant mieux ! Pour les fans de Vegeta, arrêtez de gueuler. Vous savez comme moi que Vegeta n’est rien sans Goku, alors respectez la fin très belle de cet arc et arrêtez de pleurnicher. C’est le numéro 2 et il le restera. Voici mes 4 minutes préférées!!!

L’arc est satisfaisant mais il ne sauve pas la série DBS comme je l’ai déjà écrit. Je le trouve trop court et moins riche en personnages, on ne les connait finalement pas.

Merci de votre lecture !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super: générique d’ouverture

 
1 commentaire

Publié par le octobre 18, 2015 dans Dragon Ball Super, Manga animé

 

Étiquettes : , ,

Dragon Ball Super: Bref, j’ai regardé la 1ère saga!

DBS1ScreenShot2034

DBS2ScreenShot2033

Bref, j’ai regardé la première saga de Dragon Ball Super intitulée « Battle of Gods ». Dans ma review, je vais parler de ce que j’ai vu, remarqué, et de ce que j’ai apprécié et reproché à ce premier chapitre de la branche DBS, une série qui est en fait la 5ème série de la franchise Dragon Ball, une franchise qui s’étend depuis les années 80 avec Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Z Kai et Dragon Ball Super. Tout ça sans compter les nombreux films liés aux sagas de la franchise et desquels les scénaristes se sont inspirés pour écrire surtout la série Dragon Ball Super, la plus récente de toutes les séries.

Petites notes à propos de Dragon Ball Super, la saga de « Battle of Gods » qui vient de s’achever :

Titre de la saga : Battle of Gods (la bataille des Dieux)

Nombre des épisodes : 14

Titre de la série : Dragon Ball Super

Titre de la franchise : Dragon Ball

Créée et écrite par : Akira Toriyama

Pays : Japon

Date de diffusion du 1er épisode : 5 Juillet 2015

Date de diffusion du 14ème et dernier épisode de la saga : 11 Octobre 2015

Statut de la série DBS : actuellement en cours.

Captures : 49

Le duel : Son Goku vs Beerus-sama.

Le générique du début: magnifique ! Vidéo du générique d’ouverture

« Itsuka Togirita

Yume no tsuzuki hajimeyou

Hoshi wo tsunagete

Sora ni tobira kakeba ii

Aratana suteeji wa

Kami ni idomu basho

Kyouretsu mouretsu dainamikku

Let’s go go daipanikku

Makeru to tsuyokunaru

Minohodoshirazu ni wa

Koukai to ka genkai to ka nai mon

Souzetsu chouzetsu dainamikku

Let’s go yes renda kikku abisete mushaburui

Sugee koto ga matteru’n da ze »

Le générique de la fin n’est pas mal non plus, et les deux génériques combinent différents moments de Son Goku avec ses amis.

Par contre, le générique de la fin de l’épisode 14 fait mention à la saga de la résurrection de F. On remarque aisément qu’on a gardé les mêmes différences du film au niveau des coiffures et des vêtements.

Cette saga de Battle of Gods avait commencé 6 mois après la fin de la saga Boo, mais ce démarrage était si lent que j’ai lancé une vive critique à son sujet, je me suis vraiment beaucoup ennuyé. J’avais l’impression que les scénaristes ne savaient pas trop par quoi commencer, surtout que cette saga de DBS est supposée être la suite directe de DBZ. En plus, j’ai remarqué la suppression des derniers épisodes liés à Pan et à Oob dans DBZ, ce qui fait que la saga de Boo de DBZ soit la dernière de la série DBZ.

Côté rythme, c’est très lent. Côté design, il y’a des prouesses dans DBS qui n’existent pas dans DBZ. Mais ces prouesses techniques n’arrivent pas à la cheville de celles dans le très bon film « Battle of Gods » diffusé en 2013 et duquel est inspirée cette première saga.

J’ai remarqué que pour prolonger la saga, les scénaristes se sont attardés sur des petits détails qui n’ont pas duré ou existé dans le film ou dans DBZ. Par exemple, l’épisode 2 est un épisode centré sur Végéta mais qui fait écho à une promesse que Végéta a donnée à son fils dans DBZ, sinon certains peuvent trouver cet épisode sympa tout comme insignifiant pour d’autres. Je reste assez mitigé concernant cet épisode car il n’y a toujours pas d’action et que Végéta semble mener une vie bien pépère malgré son pétage de câble parfois. Sinon j’ai trouvé intéressant le fait de s’intéresser à la vie en famille de Végéta, ça donne un petit aperçu un peu différent des autres séries de la franchise.

Autre exemple, l’épisode 7 qui porte le titre de « Comment oses-tu frapper ma Bulma ? » renvoie à la dernière minute de l’épisode et aux 3 minutes de baston au début de l’épisode 8. Ironique. Dans le film, la durée était très courte (1 minute et 31 secondes) et la puissance de Végéta était plus palpable que dans DBS. Trop sentimental dans DBS, on sait qu’il est très sensible, pas la peine d’étaler plus !

Autre exemple et je m’arrête : la transformation de Goku en Super Saiyan God dure 7 minutes dans l’épisode 9 alors qu’elle ne dure que 1 minute et 20 secondes dans le film. C’était vraiment très ennuyeux et malgré les effets spécieux, j’ai préféré de loin le rythme et la musique de fond dans le film, plus la scène est courte plus c’est réussi surtout pour cette transformation pour tenir tête à Beerus-sama.

Inutile que je vous parle de l’épisode 10 qui ne mène à rien, juste que Goku a du mal avec ses nouveaux pouvoirs…dans le film on n’attend pas, on commence illico le duel et à fond en plus…

Ces épisodes auraient pu être évités ou enrichis, car c’est vraiment ennuyeux. Et on ressent la vacuité du scénario qui tarde à innover certaines parties. Mais en tant que fan de la franchise de Dragon Ball, on suit, admiratif ou pas !

Le duel tant attendu commence donc à partir de l’épisode 10, après des épisodes au rythme effroyablement monotone et lent. Les scénaristes et les techniciens n’attendaient que ce fameux duel qui va secouer la saga, c’est lui l’épicentre, bien qu’il ne dure que 5 épisodes. Les effets spéciaux sont remarquables, il y’a certaines erreurs dans les dessins, le combat est pas mal, surtout que dans le film il est relativement court et c’est le seul point noir dans tout le film. Dans la série en revanche, on remédia à cela en mettant le combat en lumière, avec plus d’effets spéciaux, plus d’action…bref on ne s’ennuie pas devant la bataille des Dieux dans DBS.

Le meilleur épisode de la saga reste pour moi le dernier, à savoir l’épisode 14, magnifique épisode même si j’aurais espéré voir la même fin avec Beerus-sama comme dans le film. Durant les épisodes, Goku perdait en puissance et termine le tout par une apparence normale avec son coup final. L’épisode 14 se caractérise aussi par un énorme hommage à la bromance entre Son Goku et Végéta, lorsque Végéta réussit à recevoir Goku, inanimé, entre ses bras. En plus il resta longtemps près de Goku, lui parlant. Même avec son masque d’un être froid et cynique, Végéta peinait à cacher son admiration et sa peur de perdre un rival dont il avait besoin.

Dans le film, le clin d’œil à cette bromance était ce que Goku avait avoué à Beerus-sama pendant leur combat souterrain, à savoir qu’il respectait Végéta pour sa fierté.

J’aurais espéré voir une fin humoristique comme au film (Bulma giflant Goku ou Beerus-sama mangeant du Wasabi). Mais bon, l’épisode 14 contient quelques passages humoristiques comme Beerus-sama qui ne revenait pas de voir Goku revenir au combat en super saiyan, ou Végéta qui boudait tout le monde décidant de devenir un Dieu tout seul sans l’aide de personne.

J’aurais bien voulu voir également Beerus-sama ne pas détruire la terre non pas parce qu’il était trop fatigué (DBS) mais parce qu’il respectait Son Goku (le film).

Il y’a aussi la bande de Pilaf dans la série DBS, complètement inutile, dans DBS ils ne font que manger et dormir comme des bébés. Dans le film au moins ils avaient essayé de voler les boules de cristal, ont pris Trunks en otage et utilisèrent le sabre et une arme à feu ! (et puis Trunks a pris Mae comme une petite-amie !)

Que ce soit dans le film ou dans DBS, je ne vois absolument pas l’utilité de Gotenks, réduit à un enfant pleurnicheur (il prend une fessée dans le film et quelques tapes sur l’avant-bras dans DBS) qui n’a aucune utilité (et dans les deux cas, il demande pardon !)

Dans tous les cas, DBS demeure une série à découvrir, et la saga de Battle of Gods est malgré tout une saga passionnante. Puis Videl enceinte qui a les cheveux jaunes pendant la transformation de Goku, ça en dit long concernant son enfant : ce sera une fille du nom de Pan, et qui réussit à avoir les cheveux jaunes comme son grand-père et les autres saiyans. On sent que les scénaristes ont jeté un coup d’œil sur certaines critiques des fans à propos de Dragon Ball Gt, dans laquelle Pan avait les pouvoir d’un super guerrier sans pouvoir changer de couleur de cheveux. J’ai lu des tonnes de critiques à ce propos !

On a également oublié de mentionner dans cette saga de DBS que Beerus-sama n’était que le 7ème dieu de la destruction, sur 12 univers ! (mentionné dans le film) du coup, la saga qui clos DBS et qui s’intitule « La saga de Champa » m’intéresse ! On a oublié aussi de mentionner que Whis est plus fort que Beerus, je me demande pourquoi tant d’oublis ?

Résumé rapide des 14 épisodes : Beerus-sama, le dieu de la destruction, se réveilla après un sommeil de 39 ans car il avait fait un rêve prémonitoire de Super Saiyan God, un adversaire redoutable. En quête de ce dernier, Beerus et son acolyte Whis suivirent les traces des derniers survivants Saiyans. Sur la planète du Dieu du nord, Son Goku n’a pas fait long feu face à Beerus malgré sa transformation en SS3 (il était sur la planète de kaio car il avait accepté l’argent de Satan.) Averti de l’arrivée de Beerus, un cauchemar du passé, Végéta fit tout pour éviter qu’il se mette en colère, sinon il détruisait la terre. Mais durant la fête d’anniversaire de Bulma (sur un bateau) Boo avala tout le pudding causant la colère noire de Beerus-sama. Ce dernier réussit à vaincre facilement tout le monde et gifla Bulma ce qui causa l’explosion de la rage de Végéta qui vengea sa femme, mais il fut vaincu par Beerus-sama. Goku arriva au bon moment et demanda au dragon Shenron comment créer un Super Saiyan God. Avec les renseignements de Shenron, et grâce au bébé de Videl, à Son Gohan, à Son Goten, à Trunks et à Végéta, Goku devint un Dieu Saiyan aux cheveux rouges et au pouvoir immense. Le long des épisodes, le combat était presque à égalité, mais à la fin Goku perdit son pouvoir et ainsi le combat. Végéta le sauva, alors que Beerus-sama s’endormit en tentant de détruire la terre. On sent quelques parts, un coup de la part du très gourmand Whis…

Les personnages dans Dragon Ball Super, saga de Battle of Gods :

DBSGOKUScreenShot2070

Son Goku : il a gardé son apparence de jeune homme bien portant, naïf, intelligent, amoureux de combats et de défis, je trouve même que son enthousiasme est devenu deux fois plus fort dans DBS que dans DBZ par exemple. Il adore avoir des amis (y compris Beerus !) et considère Végéta comme son bras droit et son ami le plus proche et avec qui il partage l’amour des combats et des challenges.

DBSGOHANScreenShot2076

Son Gohan : dans DBS, il est fraîchement marié à Videl. On apprend qu’il continue ses études de médecine et qu’il vit avec Videl dans une maison offerte par Satan. Il apprend durant la saga que sa femme attend un enfant et c’est grâce à ce dernier si Goku s’est transformé. Gohan est un mari comblé et un jeune homme qui ne prend part au combat que lorsque la situation devient urgente.

DBSGOTENScreenShot2075

Son Goten : dans DBS on le retrouve un enfant âgé de 7 ans (après qu’il fut un ado à la fin de DBZ). Les scénaristes se sont un peu plus concentrés sur son comportement et ses sentiments. C’est un enfant qui adore son père, devenus plus proches depuis le mariage de Son Gohan et son départ de la maison. Goten a également un tempérament de feu, plus susceptible que son frère ainé.

DBSTRUNKSScreenShot2071

Trunks : tout comme Son Goten, il redevint un enfant de 8 ans après avoir été un ado à la fin de DBZ. Il est toujours le meilleur ami de Goten et ensemble, ils forment Gotenks (crée dans la saga de Boo).

DBSVEGETAScreenShot2078

Végéta : il s’est amadoué et a le caractère plus doux depuis la fin de la saga Boo. Il partage les moments familiaux et se rapproche de sa femme Bulma et de son fils, Trunks (dans DBS, il n’a pas une fille qui s’appelle Bra, juste un enfant unique qui est Trunks). Il considère Son Goku comme le plus fort et l’admet pleinement depuis la saga Boo. Toutefois, il ne cache jamais son envie de dépasser Son Goku jusqu’à ce qu’il le dépasse face à la gifle de Bulma par Beerus. C’est un grand mangeur comme Goku. Il sauva Goku en le recevant dans ses bras, alors qu’il détestait le toucher auparavant. C’est le meilleur acolyte de Goku. Dans DBS il défendit la terre encore une fois, après l’avoir défendue ardemment dans DBZ.

DBSSATANScreenShot2073

Satan (Hercule) : il a évolué dans DBS. Depuis la fin de la saga Boo, il devint moins égocentrique et plus généreux. Il offrit une maison pour San Gohan et Videl et donna 100 millions de zeni à Son Goku car il estimait qu’il les méritait après avoir vaincu Boo. Il a reçu le prix mondial de la paix. Malgré ses défauts, Satan est un père-poule qui craint pour sa fille et qui surtout, craint sa fille. Il tenta de la protéger pendant la bataille des Dieux.

DBSVIDELScreenShot2072

Videl : devenue une délicate et tendre femme au foyer, elle est loin de la Videl têtue aux cheveux coupés de DBZ qui fonçait et se battait contre Sporovitch. C’est la pire évolution d’un personnage dans DBS. Elle est enceinte de Son Gohan et a contribué à aider Son Goku à se métamorphoser.

DBSKRILINScreenShot2079

Krilin : il a changé de coiffure, sinon aucune utilité dans cette saga mis le fait qu’il s’occupe de sa famille et réfléchit beaucoup avant de se lancer dans un combat.

DBSBOOScreenShot2077

Boo : toujours aussi gourmand, c’est à cause de lui que la bataille des Dieux a eu lieu, à cause du pudding ! il n’écoute que Satan. Malgré ses pouvoirs, il fut battu facilement par Beerus-sama.

DBSPICCOLOScreenShot2074

Piccolo : Petit cœur était mis en arrière-plan tout comme C-18, Krilin et les autres amis de Goku. Il ne faisait que commenter la bataille, après avoir battu par Beerus en un clin d’œil.

L’évolution des personnages dans son ensemble est acceptable.

Par rapport aux sagas de Boo (56 épisodes), de Cell (41 épisodes) ou de Freezer (+ de 30 épisodes) dans DBZ, cette saga de Battle of Gods de DBS qui ne contient que 14 épisodes est vraiment une minuscule saga. Ce qui m’étonne c’est que certains spoilers ont dévoilé que DBS serait formée d’une centaine d’épisodes. Wow. On ne demande qu’à voir et surtout à apprécier !

La saga qui suit la saga de Battle of Gods est une saga intitulée « La résurrection de F », une saga inspirée aussi d’un magnifique film La résurrection de F. Espérons qu’il y a moins de points négatifs que Battle of Gods et plus de créativité !

Points positifs à retenir de BOG :

-La qualité remarquable de l’animation, même si je préfère celle du film

-La musique de fond bien choisie

-Le combat féroce très mis en lumière, juste parfait

-La précision de certains détails occultés dans DBZ ou dans le film

-Son Goku perd face à Beerus-sama qui est lui-même fatigué, juste magnifique fin

-Les scénaristes se sont bien rattrapés durant le combat après un démarrage pire que lent.

-Les couleurs sont magnifiques, bien traitées pour mettre le téléspectateur à l’aise.

-La tension est palpable, combat épique, dialogue bien formulé et les personnages principaux mis en avant, de quoi capter l’attention.

Coup de gueule sinon contre des fans de Dragon Ball Z qui n’ont pas fait le moindre effort pour savourer cette nouvelle série. Au contraire, ils ne postent que des mauvaises captures pour dire que l’animation était mauvaise alors que ce n’est pas du tout le cas ! loin de là ! en plus ils n’acceptent aucune nouveauté. (Comme quoi, les fans ne se ressemblent pas tous)

Pour terminer cette petite review, un clin d’œil à un futur proche de Champa, une version grosse de Beerus avec sa fidèle acolyte, une version féminine de Whis. Ce sera la dernière saga après celle de La résurrection de F. Voici une capture de Champa :

DBSCHAMPA

On sait d’avance que Satan va dire qu’il a sauvé la terre, il l’a fait dans les sagas de Cell et de Boo.

Et pour vraiment finir cet article, hommage à l’animation de DBS. Voici quelques captures de la saga Battle of Gods !

DBS3ScreenShot2035

DBS4ScreenShot2036

DBS5ScreenShot2037

DBS6ScreenShot2038

DBS7ScreenShot2039

DBS8ScreenShot2040

DBS9ScreenShot2041

DBS10ScreenShot2042

DBS11ScreenShot2043

DBS12ScreenShot2044

DBS13ScreenShot2045

DBS14ScreenShot2046

DBS15ScreenShot2047

DBS16ScreenShot2048

DBS17ScreenShot2049

DBS18ScreenShot2050

DBS19ScreenShot2051

DBS20ScreenShot2052

DBS21ScreenShot2053

DBS22ScreenShot2054

DBS23ScreenShot2055

DBS24ScreenShot2056

DBS25ScreenShot2057

DBS26ScreenShot2058

DBS27ScreenShot2059

DBS28ScreenShot2060

DBS29ScreenShot2061

DBS30ScreenShot2062

DBS31ScreenShot2063

DBS32ScreenShot2064

DBS33ScreenShot2065

DBS34ScreenShot2066

DBS35ScreenShot2067

DBS36ScreenShot2068

DBS37ScreenShot2069

D’ici là, merci de votre lecture !

 
2 Commentaires

Publié par le octobre 18, 2015 dans Dragon Ball Super, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super: Lumière sur une nouvelle série

DBSUPERmB9lrM3

Dragon Ball revient de loin, après la dernière diffusion de Dragon Ball GT en 1996. Curieusement, ce nouveau Dragon Ball de 2015 diffère beaucoup des autres Dragon Ball (surtout GT et le premier Dragon Ball). Les fans ont été d’abord gâtés par le film Battle of Gods sorti en 2013 et par la remastorisation de Dragon Ball Z avec de nouvelles couleurs, plus d’effets visuels et sonores, retouche à certaines sagas et même le changement du générique qui semble donner du punch, une musique de jeunes survoltée, le tout étalé sur l’écran. On a appelé cette remastorisation ou ces retouches « Dragon Ball Z Kai », donc rien de nouveau à part le design.

Tôt dans 2015, on annonça la continuation de Dragon Ball Z avec une nouvelle série Dragon Ball S, sans prendre en compte Dragon Ball GT qui n’a pas été créée par le créateur Toriyama. En gros, cette nouvelle série créée par Toriyama continue Dragon Ball Z, diffusée en 1989.

Voici la fiche technique d’abord de Dragon Ball S :

Titre : Dragon Ball Super (DBS pour les fans)

Titre original : Doragon Bôru Chô (Sûpâ)

Créateur : Akira Toriyama

Date de création : 2015

Date de diffusion : Juillet 2015

Pays : Japon

Synopsis : Six mois après la longue bataille contre Boo originel, la paix est revenue sur Terre.

Son Goku, sous la demande de Chichi, doit travailler pour gagner de l’argent alors qu’il ne souhaite qu’une chose, s’entraîner.

Pendant ce temps, Son Goten, qui va devenir le beau-frère de Videl, décide de lui trouver un cadeau.

Note : La série est une suite directe à Dragon Ball Z (après le combat contre le Boo original), mais ne prenant pas en compte les intrigues de Dragon Ball GT dans la chronologie, en revanche, elle prendra en compte des événements de l’intrigue des films Dragon Ball Z : La bataille des dieux et Dragon Ball Z : La Résurrection de ‘F’.

Un ennemi encore plus puissant que Freezer et Boo fera son apparition dans Battle of Gods.

Les sagas de DBS : il y’a 3 sagas dans Dragon Ball Super ! la première est celle de Battle of Gods, la seconde est La Résurrection de Freezer et la troisième est celle de La saga de Champa.

Mise au point : après avoir regardé les 4 premiers épisodes, je peux dire qu’on a ignoré les 2 derniers épisodes de DBZ (Pan et Oob) car ils étaient comme un tremplin à DBGT. On a ignoré dans DBS que Pan, la petite-fille de San Goku était née ou même que Végéta a eu une fille, on ignora l’incarnation de Boo dans Oob et le départ de San Goku avec ce dernier dans le dernier épisode de DBZ, on ignora aussi que Végéta a eu une fille. Trunks sera enfant unique dans DBS.

DBGT n’était pas si mauvais en fait, même si Pan avait le chic pour tout gâcher avec ses pleurnicheries. La fin de DBGT n’avait pas satisfait les fans, loin de là. Espérons qu’avec ce DBS, on aura une belle fin.

Dragon Ball Super commence directement après la fin du combat contre Boo avec le saut de 6 mois. Trunks et San Goten sont toujours jeunes (alors qu’à la fin de DBZ ils étaient adolescents), San Goku, Végéta et bien d’autres étaient au rendez-vous avec ce Dragon Ball Super ! Ce qui m’a plu c’était le design et l’action. Ce qui ne m’a pas plu c’était le manque d’originalité en intégrant 2 films de DBZ dans cette série, des films que j’ai déjà regardés….Je suis curieux tout de même de découvrir la dernière saga de DBS.

Synopsis et commentaires des épisodes que j’ai pu regarder jusqu’à maintenant.

1×01 : Le prix de la paix. À qui revient le prix de 100 millions de Zeni !?

Six mois se sont écoulés depuis la disparition de Boo, les Dragon Ball ont effacé Boo de la mémoire de terriens. Pendant ce temps, San Goku, contraint par Chichi, se retrouve à travailler comme agriculteur. Trunks et Goten, quand à eux, se mettent en route pour trouver un cadeau à Videl, mariée depuis peu à San Gohan.

DBS1

DBS2

Commentaire : ce premier épisode est la vitrine de DBS car on retrouve les personnages dans un magnifique design. Le générique audiovisuel est agréable. On commence DBS par un résumé de ce qui s’est passé pour vaincre Majin Boo par Satan, Goku et Végéta. J’ai trouvé l’épisode correct jusque-là avec la réinstallation des personnages six mois plus tard, Satan paraît plus sympas en offrant une maison (enfin, un château) à Gohan et à sa fille Videl et qui donne les 100 millions de Zeni qu’il a gagné lors de son prix mondial pour la Paix à Goku qui était dans le besoin. Grâce à cet argent, Goku a pu aller s’entraîner chez Kaio. Dans cet épisode, on ne voit pas Végéta mais on reconnait mal Videl qui changea de coupe de cheveux depuis son mariage, devenant une femme au foyer très gentille. On est loin de la jeune rebelle Videl aux cheveux coupés qui disputait un tournoi martial face à Sporovitch! Quant à Goku, c’est un très mauvais agriculteur et le mot est faible.

Généralement, il ne s’est pas passé grand-chose dans cet épisode, mais Chibito parut inquiet à la fin en déclarant qu’une « nouvelle étoile a disparu ». Ça promet pour la suite !

1×02 : Direction les vacances comme promis ! Vegeta en voyage familial !?

Vegeta emmène sa famille en balade pour une journée afin de tenir sa promesse à Trunks (lors de la saga Boo). Pendant ce temps, Goku part s’entraîner chez Kaio après avoir reçu des millions de zeni de la part de Satan.

DBS3

DBS4

Commentaire : Episode plus intéressant que le premier. La moitié de l’épisode est dédiée à Végéta et sa famille. Au début de la saga de Super Saiyan Man dans DBZ, Trunks réussit à toucher son père lors d’un combat, ce qui lui a valu un coup de Végéta accompagné d’une promesse de l’emmener au parc. Cette promesse a été explorée par Toriyama dans DBS, même si c’est bizarre de faire attendre son enfant 6 mois pour une simple balade. Bulma envisagea de fêter son anniversaire sur une croisière, alors que Végéta se retenait tout le temps tellement l’ambiance le saoulait, mais il était brave et voulait montrer qu’il avait une parole. Moins irritable et désagréable, Végéta resta un infatigable guerrier obsédé par Goku même dans les moments passés en famille. Il finit par craquer et revint à Capsule corp pour s’entraîner. De son côté, San Goku s’entraînait chez Kaio. Réveillé après 39 ans, le dieu de la destruction Beerus, capricieux et gourmand, n’arrête pas de détruire les planètes pour un rien. Beerus, accompagné de Whis, son fidèle compagnon, voyagent dans l’univers et y font ce qu’ils veulent, alors que sur la planète des Dieux, c’est l’effroi général. Beerus cherchait aussi  le Super Saiyan God, qu’il a vu dans un rêve prémonitoire.

Note : Beerus et Whis étaient déjà présents dans Battle of Gods, un film que j’ai déjà regardé et j’ai senti en regardant DBS un truc du déjà vu, je n’ai pas été surpris par la suite et je sais même ce qui va se passer. J’aimerais savoir pourquoi Toriyama a inclus le film dans la série, ce n’est pas très innovant ça….

1×03 : Où se poursuivra ce rêve !? Cherche le Super Saiyan God !

Kaio vient d’apprendre le réveil de Beerus, mais ne veut pas que Goku l’apprenne, par peur qu’il ne le défie en combat. Pendant ce temps, tout le monde s’est donné rendez-vous sur la croisière de la famille Brief, afin de célébrer l’anniversaire de Bulma.

DBS5

Commentaire : ça chauffe encore plus et on sent que le combat sera pour bientôt entre Beerus et San Goku. De mon côté, je ne trouve pas que ça a changé par rapport à Battle of Gods, sauf le changement du lieu de la fête d’anniversaire de Bulma (dans le film, c’était au bord d’une piscine, ici c’est sur une croisière). En quête des Saiyans restants, Beerus et Whis décidèrent de se diriger vers Kaio, pour retrouver celui que Beerus appelle Super Saiyan God, à savoir Goku car il avait vaincu Freezer.

1×04 : Objectif Dragon Balls ! Le super plan de la bande de Pilaf !

En quête désespérément aux boules de cristal et à un trésor éphémère sur une île déserte, la bande de Pilaf capta le signal des 7 boules de cristal suite au dévoilement de Trunks du premier prix du bingo à San Goten, à savoir les fameuses boules orange étoilées. Pendant ce temps, Beerus-sama et Whis arrivèrent sur la planète de Kaio !

DBS6

DBS7

Commentaire : je me demande toujours pourquoi Maï est devenue une petite fille avec le cerveau d’une femme de 41 ans ! sinon c’est rageant de tout savoir et de remarquer que le rythme est super lent ! Puis Trunks et San Goten qui repêchent des inconnus à l’allure louche…

Ok je sais ce qui va se passer au moins pour le reste de Battle of Gods et je sais aussi ce qui va se passer après, car j’ai regardé La Résurrection de Freezer. Voici deux résumés des deux films dont le 2/3 de cette « nouvelle » série DBS est inspirée !

Film Battle of Gods : Sans introduction futile, San Goku était déjà entrain de s’entraîner chez Kaio quand Beerus s’est réveillé après 39 ans de sommeil. Ce curieux, capricieux et glouton dieu au corps d’un chat-sphinx était détendu et Whis le mit au courant pour Freezer et pour Goku, alors ils se rendirent après un copieux dîner chez Kaio. Beerus devina la cachette de Goku et le poussa à sortir. Goku proposa un duel à Beerus pour se mesurer à lui, il accepta et Goku se transforma en Super Saiyan 3. Beerus très à l’aise, lui donna 2 petits coups qui laissèrent Goku évanoui avec la célèbre citation de Beerus  « Ce n’est pas un Super Saiyan God ! »

Apeuré, Kaio appela Vegeta qui était entrain de s’entraîner et lui expliqua ce qu’est arrivé à Goku et lui dit que Beerus se dirigeait vers la Terre. Vegeta se rendit en tenue de combat à l’anniversaire de sa femme Bulma. Très vite, il fit la connaissance de Whis et de Beerus, et tenta de détendre l’atmosphère pour que Beerus ne détruise pas la planète. Mais Boo avala tout le pudding ce qui suscita la colère du dieu de la destruction très gourmand, et paaf ça a dégénéré. Bien entendu, j’ai omis de citer la bande de Pilaf qui tenta vainement de voler les boules de cristal, jusqu’à prendre Trunks comme otage et blesser Videl par balle, mais qui fut rapidement soignée.

Beerus ne retint plus sa colère contre Boo et l’envoya au tapis lui et C-18 avec un coup, les autres subissent les coups des baguettes qu’utilisait Beerus pour manger. Trunks sauva Maï (qu’il considérait comme sa petite-amie) et San Gohan fut envoyé au sol rien qu’avec 2 petits coups. Vegeta rejoint le combat et reçut une rafale de coups qui l’envoyèrent au sol. San Goten et Trunks ne firent pas mieux en fusionnant en Gotenks, car Beerus lui donna une fessée qui l’envoya au tapis, tout ça pour du pudding…

Alors que Beerus s’apprêtait à donner le coup de grâce à Vegeta, Bulma apparaît et gifla Beerus qui la gifla à son tour. Voyant une scène pareille qui laissa sa femme par terre, Vegeta perdit ses moyens et laissa éclater sa rage en donnant des coups plus forts à Beerus qui s’étonna et dit « toi non plus tu n’es pas le Super Saiyan God ! » et lui donna le coup de grâce avec un seul doigt au front.

DBS8

DBS9

Faillant détruire la Terre car il n’a pas trouvé le Super Saiyan God, Beerus fut interrompu par San Goku qui parut au bon moment comme le Sauveur de la planète devant le sourire béat de ses amis (boffff) et demanda du temps à Beerus pour comprendre cette histoire de Super Saiyan God. Goku et ses amis appelèrent Shenron le dragon grâce aux boules de cristal qui fut affolé en voyant Beerus et leur expliqua qu’il fallait que 5 saiyans se réunirent pour créer le Super Saiyan God.

Végéta, San Goku, Trunks, San Gohan et San Goten se réunirent en super saiyans pour créer le Super Saiyan God. San Goku reçut l’énergie des 4 autres saiyans mais Piccolo arrêta le processus, selon lui, cela ne menait pas à ce guerrier légendaire que veut affronter Beerus. Whis expliqua qu’il s’agissait de 5 saiyans mais réunis autour d’un sixième saiyan qui reçoit leur énergie. Alors que tout le monde était confus, et devant la menace de Beerus de détruire la Terre, Videl l’arrêta en révélant qu’elle était enceinte d’un enfant-saiyan. Ravi, Gohan conduit sa femme vers le cercle des saiyans et finalement, la magie opère et San Goku devint un guerrier aux cheveux et aux yeux rouges.

DBS10

DBS11

Il affronta Beerus dans une sacrée baston infinie. Malgré les énormes pouvoirs de San Goku, il ne fut pas de taille devant Beerus, mais il avait gagné son respect à la fin. Beerus ne détruit pas la Terre et laissa ses habitants en Paix. Beerus mangea du Wasabi, une fin très drôle !

OAV : La Résurrection de Freezer ‘F’ : un sacré OAV qui sera donc la deuxième saga de Dragon Ball Super. Ça commence fort : Sorbet, le commandant des troupes de Freezer, décida de réunir les Boules de cristal pour ressusciter Freezer (encore un revenant !), il utilisa la menace avec ses troupes pour que Pilaf leur donna les boules et leur indiqua le dernier endroit de la 7ème boule. Malgré lui, Pilaf dut appeler Shenron le dragon pour Sorbet qui demanda la résurrection de Freezer.  Ramené en morceaux vivants à cause de Trunks du futur, les troupes de Freezer utilisèrent une nouvelle technologie permettant de coller les morceaux. Freezer revint en vie et sa rancune avec. Il est devenu beaucoup trop fort qu’auparavant. Pendant ce temps, San Goku et Végéta s’entraînaient sur la planète de Beerus contre Whis qui leur donna du fil à retordre et surtout de précieux conseils que San Goku oublia sur-le-champ.

Jaco, le patrouilleur intergalactique arriva à Capsule Corp où il rencontra le père de Bulma et avertit cette dernière de la résurrection de Freezer. Bulma avertit à son tour Krilin, reconverti en policier, qui avertit à son tour Tortue Géniale. C-18 se contenta dans ce film de raser le crâne de son mari et de s’occuper de Marron, leur fille.

Plus tard, Freezer débarque sur Terre avec son armée pour se venger de San Goku qui l’a vaincu jadis. Piccolo, Ten-Chin-Han, Krilin, San Gohan (quelle affreuse coupe de cheveux !!) qui est devenu le père d’une petite Pan, Tortue Géniale et Bulma accompagnée du patrouilleur intergalactique arrivèrent tous face à un Freezer dangereux, alors que ni Végéta ni San Goku n’étaient là. D’ailleurs, je reproche à cet OAV que tout le monde n’était pas présent, par exemple Yamcha ou San Goten et Trunks. Espérons que dans DBS tous seront là pour la baston !

Bon, revenons à l’OAV. Les amis de San Goku déclarèrent la guerre à Freezer et à son armée. Ils réussirent à anéantir l’armée de Freezer, mais tout vire au pessimisme lorsque Gohan reçut un coup de Freezer qui l’a mis K.O. Sur la planète de Beerus, ce dernier dégustait une pizza quand Whis reçut un message culinaire de la part de Bulma. Lorsque Whis la contacta alors qu’elle était sur le champ de bataille, Bulma lui expliqua ce qui se passait sur Terre. Goku utilisa le déplacement instantané la main dans celle de Végéta, alors que les traducteurs hispaniques hurlaient de rire (j’ai eu une magnifique version espagnole de l’OAV par erreur) et le duo prit le relai des autres amis de Goku face à Freezer. La baston dans l’OAV est très intéressante et on voit certains personnages sous un autre jour comme Tortue Géniale qui s’est beaucoup battu au lieu de mater des filles.

DBS12

DBS13

Baston contre Freezer, ensuite baston contre Végéta, trop impatient à tel point qu’il a frappé Goku pour avoir un duel face à Freezer. Calmé, Végéta resta en retrait, tandis que Goku se transformait en Super Saiyan bleu aux capacités dépassant celles de SS, SS1, SS2 et même SS3. Bleu ici, rouge dans l’autre film, ce DBS promet d’être haut en couleurs surtout que Freezer s’est transformé en Golden Freezer à la couleur dorée mais aux capacités impressionnantes.  Le vrai combat commence, plus violent que jamais. Whis et Beerus arrivèrent sur Terre pour déguster la glace de Bulma et Beerus promit à Freezer de ne pas s’interférer, il promit aussi au amis de Goku de les protéger tant qu’il y’a de bonnes choses à manger. A un moment donné, après un énorme kaméhamé, Goku baissa sa garde croyant que Freezer était à bout, mais c’était un piège et Sorbet le toucha en plein cœur. S’apprêtant à le tuer, Freezer décida d’appeler Végéta afin qu’il tue San Goku, mais Végéta refusa car selon lui il avait besoin de San Goku pour augmenter sa puissance, sans doute aussi car lors du premier combat contre Freezer, Végéta meurt en voyant San Goku volant à son secours. Goku avait promis à Végéta de venger leur planète, avant de l’ensevelir solennellement. Bref, dans l’OAV, Végéta sauva la vie de San Goku, refusa l’offre de Freezer (devenir le commandant n°1 de son armée), annonça qu’il allait venger sa planète natale Végéta et ordonna Krilin de donner un Senzu à Goku pour lui sauver la vie.

DBS14

DBS15

DBS16

DBS17

DBS18

Freezer tenta de tuer Krilin mais Végéta le protégea en tuant Sorbet. Ayant mangé le Senzu, San Goku retrouva ses forces et laissa la voie libre pour Végéta. Etonné, Freezer montra à quel point il sous-estimait la force de Végéta en le traitant de faible. Fou de rage, Végéta se transforma à son tour en Super Saiyan bleu, ce qui montre qu’il s’est longtemps entraîné avec San Goku. En quelques coups face à Végéta, Freezer perdit sa couleur dorée et devint à la merci de Végéta.

DBS19

DBS20

Fou de rage, Freezer explosa la Terre en tuant tous ses habitants et Végéta avec. Whis et Beerus sauvèrent les amis de Goku qui étaient avec eux. Se culpabilisant, San Goku regretta de ne pas avoir donné le coup de grâce à Freezer au bon moment. Curieux que seule Bulma pleura sa famille, alors que Goku, Gohan ou Krilin n’avaient pas l’air d’avoir perdu quelqu’un…

Entendant le mea culpa de Goku, Whis proposa d’utiliser son pouvoir de remonter dans le temps. Grâce à Whis, le temps remonta de 3 minutes, ce qui laissa San Goku se transformer en Super Saiyan bleu et tuer Freezer au bon moment avec un énorme kaméhamé, sauvant Végéta in extremis lui rendant à son tour la monnaie de sa pièce.

DBS21

DBS22

Quelle fin : Beerus, le dieu de la destruction a reconstruit la Terre grâce à Whis, Goku sauva la Terre et vengea à son tour sa planète natale Végéta et les deux acolytes San Goku et Végéta avaient un ennemi commun, chacun s’est battu seul  et se mirent d’accord sur le fait de ne jamais être d’accord !

Si le film Battle of Gods dure 1H25, l’OAV La Résurrection de ‘F’ dure 1H29. Je ne nie pas qu’il y’a eu des combats dans Battle of Gods, mais La Résurrection de Freezer le dépasse en tous points, l’histoire, l’ennemi commun, les effets spéciaux, les couleurs, un OAV chargé en Testostérone !

Si vous voulez avoir une idée à propos des 2 premières sagas, je vous conseille de regarder ces deux films, et vous serez servis en combats surtout dans la 2ème saga avec Freezer.

Merci de votre lecture et bon visionnage des films ou de DBS !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,