RSS

Archives de Tag: couples

Bones: ce que je retiens en 5 points!

bones121b6922022d_103802919_o2

169117tumblroco7nimfnh1qfqvx0o1500

Bones touche à sa fin, et les hommages des fans à la série qui fête ses 12 ans ne cessent pas : vidéos, fanvids, reviews, interviews, photos et j’en passe.

Il ne reste que 4 semaines pour l’adieu définitif de la série qui a marqué les esprits. Pour ma part, je ne savais pas que Bones existait ! On m’en a parlé en décrivant « une série d’action et d’horreur » et c’est au début de 2007 que j’ai rejoins la place de fan, rapidement conquis dès le premier épisode que j’ai regardé à l’époque, par l’humour fou dans la série, le casting super, les dialogues fous et le scénario qui mélange originalité (la seule série à propos des os humains ainsi que Buck & Wanda) et ressemblance avec d’autres séries (X-Files, CSI, Criminal Minds, soaps…)

Les fans parlent la plupart de couples avec lesquels la série affirmait son côté soap, pour ma part j’ai toujours placé ça comme second degré (les couples, les familles, les histoires d’amour et blablabla). Le côté humoristique et policier martelé de science, c’est ce que je préfère dans Bones. Mais ce qui est curieux, c’est que les couples avaient tous un rôle dynamique indéniable ce qui est un plus pour la série.

Ça fait 10 ans que je regarde la série et plusieurs choses et personnages me manqueront.

1.Les chaussettes rayées, la ceinture spéciale, le casque de bière, le décor du bureau de Booth, plein de trucs concernant Brennan aussi comme son jargon incompréhensible (enfin, j’ai appris quelques mots XD), les tabliers gris des internes, les bleus du travail, l’institut Jefferson, la barbe de Hodgins et ses explications à propos des complots, les expériences folles du roi du labo, les trouvailles des squelettes, les sandwiches d’Aubrey, l’Angelator, les insectes, les os…

screenshot4332

2.Niveau personnages, ceux qui me manqueront le plus sont : Brennan l’éternelle génie des os, Booth le brave et fou agent du FBI, Hodgins le personnage le plus loufoque de la série, Caroline la juge et amie de Booth, Sweets le psy et Daisy l’enthousiaste le couple le plus fou de la série, Max Keenan le père protecteur de Brennan, Aubrey l’agent affamé et bizarre, Camille la patronne cool, Dr Fisher l’interne dépressif, Zack le génie au côté sombre, Karen Delphs la psychologue folle, et bien entendu Buck et Wanda le couple badass qu’interprètent Booth et Brennan pour être sous couverture dans une enquête.

3.Niveau scènes inoubliables, celles qui m’ont marqué : Brennan et Hodgins enterrés vivants, Brennan qui sort un crâne humain dans un aéroport, Booth, Brennan et Aubrey en train de se battre sous couverture dans un saloon avec d’autres gars, le mariage de Booth et de Brennan, la proposition du mariage de Hodgins à Angela en prison, Aubrey et Hodgins inconscients dans leur sang au milieu des morts, la mort de Sweets, toute l’équipe qui mange en parlant des cadavres, le halloween de la saison 3 avec des déguisements très spéciaux, la mort de Max Keenan, les femmes de la série en train de se saouler habillées en cow-woman, la naissance de Seeley Lance, toutes les expériences scientifiques de Hodgins, la maladie d’Arastoo, le rêve de Booth à la fin de la saison 4, la reconstruction faciale de la mère de Brennan, les méthodes variées pour nettoyer et protéger les os, Brennan dans un sac en train de se battre contre une criminelle dans un avion qui fait une chute libre, Christine en train de sourire en regardant la photo d’un cadavre en décomposition, Booth qui découvre avec effroi que sa femme tenait un crâne humain au salon, les arts martiaux pratiqués par Brennan, le vol d’un cadavre par Brennan et Booth, le rendez-vous foireux d’Aubrey avec Jessica etc.

723217tumblro50teslzgp1sbld55o5500

365884tumblro55p9kywsy1qijjv5o4r2400

screenshot4322screenshot4321screenshot4326screenshot4324

734494tumblro4laa6ls8q1qdfkb6o1500

screenshot4333

4.Côté criminels, il y a d’abord Gormogon qui m’a marqué ainsi que le fossoyeur. Il y a aussi le marionnettiste, les tueurs de Murray, de Max Keenan et de Sweets, ainsi qu’un autre tueur dans la saison 12 toujours inconnu. Je mettrai à jour cet article car tout dépend de la fin de la série.

5.Le 5ème élément de Bones c’est les relations persos. C’est vrai qu’elles font partie de la série et qu’on ne peut pas les rejeter.

*Amitié : J’aime beaucoup les relations entre Booth et Sweets, Booth et Aubrey, Brennan et Hodgins, Camille et Hodgins, Zack et Hodgins, Zack et Brennan, Brennan et Aubrey, Brennan et Sweets…

231859tumblrog1xb8im521qdfkb6o8r1250929984tumblrog1xb8im521qdfkb6o7r1250872443tumblrog1xb8im521qdfkb6o4r1250

*Couples : Mes préférés restent B&B (2 enfants : Christine et Hank), Hodgins & Angela (1 enfant : Michael Vincent), Daisy & Sweets (1 enfant : Seeley Lance). Et comme il y aura un enfant à la fin de la saison 12 alors je mettrai cette partie à jour après la fin de la série.

*Respect et hommage:

Brennan & Zack : c’est une relation très spéciale entre Brennan et son ex-apprenti, Zack. Ce dernier la vénère presque, pour lui elle est la seule à le comprendre. Cela dépasse l’amitié !

Sweets & Aubrey : dommage qu’on n’a pas eu plus de scènes entre ces deux-là. Mais durant le seul épisode qui les a réunis, le respect et la confiance étaient mutuels. Et même après la mort de Sweets, Aubrey surprend par son hommage à Sweets, il lit tout ce qu’il a écrit, il a appris par cœur son livre et quelques conseils de psy, pour lui Sweets c’est une référence et lui est complémentaire : ils se ressemblent et sont différents en même temps. Et franchement, les producteurs & scénaristes ont bien fait d’introduire le personnage d’Aubrey avant la mort de Sweets, sinon il aurait été considéré comme le remplaçant indésirable.

screenshot4328screenshot4329

Ce sont les 5 éléments qui m’ont le plus marqué dans Bones, bien entendu ma saison préférée reste la saison 3 (Gormogon, le masque de Zack, l’apparition de Sweets…) et que je n’ai pas de meilleur final car j’attends la fin de la série. Pour le moment, mon meilleur épisode est l’enterrement de Brennan et de Hodgins par le fossoyeur.

On verra si certaines choses seront détrônées^^. Et vous, que retenez-vous de Bones ?

screenshot4323

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Friends – Sélection de moments marquants

FRIENDSS

Friends est une série assez intéressante où ses personnages ont vécu des situations marquantes, parmi elles je vais en citer quelques-unes :

Celle qui a eu des triplés de son frère : Phoebe est la seule à avoir vécu une pareille situation !

Celui qui n’a pas de chance en mariage : félicitations pour Ross qui est le premier ! le premier mariage échoue à cause de l’orientation sexuelle de sa femme, le second échoue car il se trompe du nom en prononçant ses vœux et le troisième est le résultat d’une cuite à Las Vegas..

Celle qui a été attrapée par la police : pour la case prison, personne des friends n’a été emprisonné. Cependant, Phoebe a été arrêtée par la police et a déjà un passif avec eux…

Ceux qui sont passés sur le billard : pour la case hôpital, on a 4 amis qui ont été hospitalisés : Phoebe et Rachel (accouchement), Chandler (enlever un 3ème sein et amputation d’un orteil) et Joey (calculs rénaux et hernie). Les seuls qui ont échappé à l’hôpital sont Ross et sa sœur Monica.

Celui qui a un nombre illimité de conquêtes amoureuses : c’est Joey qui détient le record !

Ceux qui se sont embrassés : on adore s’embrasser dans la série, que ce soit par pitié, par amour, par humour ou pour autre chose ! je vais me focaliser sur les six amis qui a embrassé qui !!

– Ross et Rachel

-Chandler et Rachel

– Chandler et Phoebe

– Joey et Rachel

– Chandler et Monica

– Ross et Monica

– Joey et Chandler

– Joey et Phoebe

Quel plat spaghetti ! lol

Ceux qui se sont fait un câlin : être dans les bras de l’autre peut être un signe d’amitié, d’amour etc !

– Joey et Chandler

– Chandler et Monica

– Monica et Ross

– Ross, Monica et Chandler

– Ross, Joey et Rachel

– Joey et Phoebe

– Joey et Ross

– Chandler, Joey, Monica, Phoebe et Rachel

– Ross et Chandler

– Ross, Chandler, Joey, Monica, Phoebe et Rachel

– Monica et Rachel

Sacré plat spaghetti !!!!

Ceux qui ont dit « je t’aime » :

– Monica à Chandler

– Chandler à Monica

– Ross à Rachel

– Rachel à Ross

– Joey à Rachel

– Phoebe à Mike, son futur mari

– Mike à Phoebe

Beaucoup de moments on dit un « je t’aime » silencieux dedans !

Ceux qui se sont mariés :

– Chandler et Monica

– Ross et Rachel

– Mike et Phoebe

Ceux qu’on a appelés « les couples de la série » : ils ne sont pas vraiment beaucoup !

– Chandler et Monica

– Ross et Rachel

Ceux qui ont eu la relation la plus stable :

Sans le moindre doute il s’agit de Chandler et de Monica, qui ont mené la seule relation amoureuse stable dans toute la série, allant au-delà des problèmes par étapes, au déménagement de Chandler chez Monica, aux fiançailles, au mariage jusqu’à l’adoption. Une idylle avec un happy end.

Ceux qui ont eu la relation la plus instable :

Sans le moindre doute il s’agit de Ross et de Rachel, le duo explosif. Les disputes sont marquantes, une attirance réciproque, une rupture, un mariage, un divorce, un enfant par accident. La relation la plus chaotique de la série et qui a même fini par lasser des fans de ce ship.

Celui qui est le plus amoureux que les autres :

Qui est le plus amoureux de tous les gars de la série ? Sans aucun doute Chandler qu’on peut même nommer « le fou de Monica ». S’il y’avait déjà comme une attirance entre les deux depuis la saison 1, on a vu sa drague dès la saison 3, sa jalousie dévoilée après avoir déclaré sa flamme dans la saison 5. Extrêmement attentionné et plus fidèle que jamais, il voue un amour fou pour sa femme pour laquelle il fera n’importe quoi pour être heureuse.

Ceux qui sont les meilleurs copains de la bande :

Ce n’est pas une surprise si Chandler et Joey le remportent !

– Chandler et Joey

– Chandler et Ross

– Ross et Joey

Ceux qui adorent s’assoupir ensemble :

– Ross et Joey (looooooool)

– Monica et Chandler

Celles qui sont les meilleures copines de la bande:

Ce n’est pas une surprise s’il s’agit de Monica et de Rachel, amies depuis longtemps !

Celle qui adore le chat :

Qui a cartonné grâce à sa chanson « Tu pue le chat » ? c’est Phoebe évidemment ! une chanson déconseillée d’être écoutée lol.

Celles qui se sont crêpées le chignon devant les acteurs d’Urgences :

Les acteurs d’Urgences (Noah Wyle et George Clooney) jouaient le rôle de deux médecins invités par Rachel et Monica qui avaient craqué dessus. Les deux amies se sont crêpées le chignon en ressortant chacune le passé de l’autre, une situation plus qu’hilarante.

Ceux qui ont fait pipi :

Il s’agit de notre trio Monica, piquée par une méduse, Joey, fatigué d’avoir creusé un gros trou dans la plage et Chandler, tentant vainement de draguer Monica sur la plage maudite. La piqûre de la méduse poussera Monica à tenter de pisser pour éviter d’avoir plus mal, mais elle pissera à côté. Joey eut le trac et ne put pas pisser, Chandler finit par pisser sur Monica. Une plage inoubliable pour le trio…

Ceux qui se disputent trop :

La guerre frère-sœur est un plaisir pour les scénaristes, qui ont mis en évidence Ross et Monica se disputer à chaque occasion, allant des propos au physique ! un match de catch, la classe !

Celle qui pinçait pour lui :

Monica est la figure du despotisme et fit souffrir tous ses amis. Beaucoup pensent que Chandler a été le plus malmené de tous or c’est bien le contraire quand on regarde attentivement la série. Monica était beaucoup plus douce, attirée, et agréable envers Chandler avant de tomber amoureux.

Celles qui ont demandé leurs amants en mariage :

– Monica demande à Chandler sa main chez eux, ambiance intime et très romantique.

– Phoebe fait comme Monica et demande à Mike sa main dans un stade plein à craquer, ambiance sportive et surtout très hilarante.

Ceux qui ont vécu dans la même place :

L’appartement mauve de Monica a abrité durant des années les amis, leurs conquêtes sans oublier la grand-mère décédée de Monica. 10 ans plus tard, les amis se séparent dès le départ du noyau devenu central durant des saisons, à savoir le couple Chandler et Monica.

Celui qui se prenait pour un père :

Et pas n’importe quel père ! lorsque le mariage de Phoebe s’approcha, Joey joua le rôle du père de la mariée par amitié car Frank, le véritable père de Phoebe, s’était dissipé depuis des années.

Ceux qui ont des parents vraiment cochons :

– Les parents de Ross et de Monica qui ont fait l’amour sur le sol de la salle de bain, alors que leur fille se cachait derrière le rideau de la douche.

– Les parents des triplés (Frank junior le frère de Phoebe et sa femme) qui ont fait l’amour dans l’hôpital dès la naissance des triplés.

– Les parents de Chandler : sa mère, écrivain de romans érotiques (sans gêne avec Ross !), et son père, devenu un drag queen chantant dans les cabarets de Las Vegas, ils se sont divorcés alors que leur fils n’avait que 9 ans.

Celui qui a couvert son secret par l’action :

On finit par Chandler, qui, en essayant de camoufler son baiser à Monica, dut embrasser les autres filles pour garder sa relation secrète avec sa petite-amie.

Merci à ceux qui m’ont lu !!

 
Poster un commentaire

Publié par le mai 25, 2015 dans Friends, Sitcom

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Bones – Critique de certains commentaires

ScreenShot1366

« 10 saisons il faut en finir avec cette série »

« On a fait le tour des personnages. Tout le monde est en couple et a des enfants, on ne voit plus l’utilité de Bones »

« C’est un soap, pas une série policière. Arrêtez de dire des sottises ! »

Là je n’ai fait que citer quelques citations trouvées concernant la série Bones. Cependant, je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce genre de critiques que je trouve légères et faciles.

Je vais tâcher d’être le plus objectif possible lors de ma petite réponse.

Bon, on peut avoir un avis différent et l’argumenter. Je vais surprendre certains en disant que certains qui ne sont pas très contents se disent « fans ». Mon vieux, quand on est fan, c’est pour le meilleur et pour le pire. C’est long, la série devient ancienne, une décennie après et elle est la meilleure série de la Fox. J’avoue que j’ai ressenti la longueur avec Urgences, mais pas avec Bones dont l’humour et les situations insolites gardent le rythme et l’esprit de la série intacts.

Pour ceux qui ne regardent la série que pour les couples, c’est une grande erreur aussi. Bones n’est pas un soap même si cette série est un mélange fou de relations et d’enquêtes gores. Est-ce que ce sont seulement les couples qui sont intéressants dans la série ? Ne peut-on pas affirmer, après les courses-poursuites, les enlèvements, les menaces, les tueurs en série, les complots, les trahisons et les squelettes humains qu’on trouve dans des situations bizarres cachant des histoires qui touchent les personnages de près ou de loin, que c’est une série policière ?

Comment on explique que la série ait toujours ce succès ? Pour David Boreanaz, la clef du succès est d’abord l’humour sur lequel se fond Bones, ensuite le soutien des fans.

Oui la plupart des fans sont pour les ships et particulièrement B&B (Booth et Brennan) mais ils ne reflètent qu’un des deux côtés de Bones. Le deuxième côté est le côté enquêtes sur le terrain et au labo.

En somme, Bones est une série agréable à regarder et dont on ne se lasse pas. Contrairement à d’autres séries, les relations, les couples, les mariages et les enfants n’ont fait qu’enrichir les scénarios. D’un autre côté, la présence des quatre personnages principaux originaux depuis le pilote (Booth et Brennan, Angela et Hodgins) permet une certaine stabilité et leurs personnages à forts caractères engendrent souvent des situations pour le moins hilarantes ou intéressantes.

Quand c’est attractif, on ne peut pas dire le contraire surtout si on n’a pas un bon argument.

Quand on redemande tout le temps, c’est que la série a des qualités permettant le suspense et la surprise, loin de l’ennui que certains ont tendance à décrire.

Félicitations à Bones et aussi à Esprits Criminels pour leur 11ème nouvelle saison ce qui est énormément fou !!!

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

House – Review du 8×16

Image

Allez hop, une guitare électrique pour commencer ma 16ème review ! Je dois cesser de penser et de repenser à regarder Shinichi Kudo, lol. Il y’a un truc que j’ai lu récemment (je lis presque tout mdr) sur un site US de House. Une fan américaine avait écrit en gros « c’est très difficile de commencer ce 8×01 », plus tard elle avait posté un second commentaire « c’est très difficile de regarder ce 8×02, je vais arrêter de regarder cette saison ». Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi avoir commencé à regarder une saison dont on n’en veut pas d’avance?

Retour à nos moutons ! Le 26 Février 2013 était la dernière soirée housienne de Février, où l’épisode 8×16 « Gut check » alias « Jeux de brutes » fut diffusé sur TF1 directement après le 8×15. Le 8×16 avait totalisé l’audience de 6.3 millions de téléspectateurs.

Cet épisode était mon dernier épisode en VO, et j‘ai préféré regarder les 3 prochaines soirées en VF pour une raison simple, la fin ! Je me rappelle qu’en 2012, avant même sa diffusion aux US, je me suis permis de juger le 8×16. Erreur !

Avant de commencer mon article, je fais un détour par les chiffres : dans ma review du 8×15 si vous vous rappelez, j’avais évoqué le chiffre 5 sans le souligner. Ce que je veux dire, c’est qu’il y’a des chiffres qui se répètent incessamment depuis le début de cette saison, et pour tout vous dire ils sont 6 chiffres au total : 5, 8, 2, 10 ainsi que deux autres chiffres d’une importance capitale, l’un des deux est en « hibernation », l’autre est là mais implicitement (ce qui fait 5 chiffres explicites et un chiffre implicite). Un jour viendra pour que je vous explique leur rôle…on est proche de la fin, et je trouve important de parler un peu des chiffres, ici.

Très vite, j’ai distingué 3 histoires grâce à 3 parties nettes dans l’épisode qui tournent autour de la famille, de la responsabilité et des couples, bonne lecture et tous vos commentaires sont les bienvenus !

I. Envie et culpabilité

Avec la répétition incessante du chiffre 3 dans cet épisode, on est obligé de reconnaître qu’on n’a pas le choix qu’utiliser 3 parties, mais le 3 est un chiffre indicateur très lié à cet épisode que je ne peux pas l’ajouter à la liste des chiffres remarqués, car les chiffres dont j’ai parlé un peu dans l’introduction ont un rôle bien plus important, j’en parlerai bientôt de toute cette histoire le moment venu ! J’en parlerai davantage du chiffre 3 dans cette review…

« Envie et culpabilité » est le titre que j’ai choisi pour la petite histoire de Chase et de Park, qui fut d’ailleurs assez sympa et intrigante. En effet, les deux personnages avaient acquis une dimension plus supérieure cette fois, laissant leurs blouses blanches de côté pour la première fois.

On retrouve Park en froid avec sa famille et en particulier avec sa mère. Cette dernière, voulait que sa fille s’occupe de Popo, sa grand-mère. Le seul bémol, c’est que Park voulait s’en débarrasser et finit par se confesser à Chase, en se plaignant de sa situation familiale et surtout, Park enviait Chase pour son indépendance. Ce dernier lui dit qu’elle ne deviendrait indépendante que lorsqu’elle perdrait tous les membres de sa famille, excellente réponse Chase ! Car c’est à partir de ce qu’il avait dit à Park que tout dégénère chez elle (là je paraphrase l’histoire un peu, mais je déteste par-dessus tout résumer sans la moindre analyse ou remarque).

Bref, Park entra en conflit avec sa mère et dormit dehors, dans sa voiture. D’ailleurs c’est grâce à la remarque de House que Chase se préoccupa de Park, et leur relation amicale-fraternelle fut mise en avant avec la culpabilité de Chase.

En effet, Chase s’est senti coupable car il avait cru que c’était à cause de lui que la relation de Park avec sa mère s’est détériorée, que c’était lui qui l’avait poussé à se rebeller contre sa famille.

Ainsi, Chase demanda à Park de déménager chez lui pour une cohabitation temporaire. Une cohabitation tu as dit ? Je dirais un mélange d’envie, de jalousie et de reproche qu’éprouvait Chase dans une pareille situation !

En fait, Chase envie Park aussi, pour le fait qu’elle soit aussi bien entourée des membres de sa famille, chose qu’il n’a pas eu. Chase est un autodidacte, qui avait vécu un passé peu enviable. Avec deux parents aussi irresponsables, un père qui est absent et une mère alcoolique sans parler d’une petite sœur de laquelle il s’était occupé, Chase était l’homme de la maison depuis son jeune âge, et sa réaction jalouse face à Park est compréhensible.

Chase est quelqu’un qui vit seul mais on sent bien qu’il veut avoir une famille comme celle de Park, un souhait dur auquel Chase décida de tout faire pour le réaliser même temporairement.

L’air moqueur de House était intéressant ! Pour lui, Chase se culpabilisait pour toutes ses conquêtes féminines ! Et à vrai dire, Chase est instable tout comme House concernant les relations féminines, c’est la première fois qu’une fille entre chez lui sans qu’il ne couche avec ! L’hypothèse de House tient la route, lorsqu’on voit le parcours chaotique de Chase concernant les relations.

Chase utilisa Park et la manipula en se rapprochant d’elle un peu. On peut aussi dire qu’il la considérait quelques parts comme sa « petite sœur », après tout, le fait qu’il ait en quelques sortes abandonné sa petite sœur qui le détestait (un secret dévoilé dans le 8×09) participait davantage à sa culpabilité et à sa rédemption.

On peut donc remarquer que par rapport au début de la saison, où Chase rejetait Park car elle était « bizarre », là il se comportait avec elle comme un grand frère protecteur. Cette évolution intéressante de Chase n’est pas soudaine, après tout ce qu’il avait enduré cette saison. Cela nous montre que Chase s’est remis en question par rapport à son passé, ses relations envers les autres, et sa solitude n’a fait qu’accroître son besoin décisif d’héberger chez lui plus longtemps Park et sa grand-mère Popo.

A son tour, Park s’était remise en question et décida de se réconcilier avec sa mère, lors de la fin de l’épisode. A chacun ses démons intérieurs à combattre tout seul…Cette introspection des deux personnages Park et Chase (avec des passages hilarants) nous montre que ce couple d’amis s’était réconcilié avec eux-mêmes avant tout, afin de mieux évoluer par la suite. Cela rend la relation entre ces deux-là plus intéressante et ouvre même des nouvelles perspectives les concernant.

La scène finale où Chase partageait un moment fun avec Popo en jouant aux cartes était une scène sympathique et pleine de complicité.

On peut se rappeler de la remarque coquine de House envers Chase qui aurait pu, selon lui, demander à Park directement de coucher avec lui, lol. Pauvre Chase, il avait une drôle de tête !

Bref, c’est une relation amicale à ne pas prendre à la légère, où on remarque les prémices d’une certaine attirance entre ce duo !

II. Crédibilité

Je passe sans transition à la deuxième partie, où un autre couple d’amis s’est formé : Taub et le patient. Qui dit patient dira toujours cas miroir qui inclut ici Taub et House !

Dans cette partie, trois chiffres nous frappent de plein fouet : le 8, 5 et 2. Bon, j’ouvre une parenthèse concernant ces chiffres mais je ne vais pas en parler longtemps. Le chiffre 5 se répète incessamment depuis le début de la saison 8 tout comme les chiffres 8 et 2. On sait tous ce que le 5 cache comme détail morbide. Dans cet épisode, le patient était entré en piste dans les 5 dernières secondes. (Le 5 se répètera encore mais je vais en parler dans la dernière partie)

Pour le chiffre 8, c’est très évocateur : on est dans la dernière et 8ème saison, les clins d’œil envers cela ne s’arrêtent pas. Le patient portait le chiffre 44, il suffisait d’additionner 4 et 4 pour se retrouver avec cette répétition du chiffre 8.

Enfin, je ferme la parenthèse avec le chiffre 2. N’importe qui remarquera que chaque partie est liée à un couple d’amis. En plus, le patient avait 22 ans (répétition du chiffre 2). Le chiffre 2 se répète également dans chaque épisode !

Bref, c’était une parenthèse/un aperçu des sens multiples des chiffres et leur répétition. Dans cet épisode, beaucoup ont détesté Taub, personnage malaimé depuis toujours. Et pourtant, on passe dans cet épisode du papa poule au médecin doué. Ce personnage méritait plus d’intérêt de la part des fans. On passe à la chasse ? C’est parti !

Le patient est une brute qui s’est lié d’amitié avec un médecin qui est Taub. Le long de l’épisode, Taub refusa d’admettre la corruption de son jugement et sa subjectivité pourtant apparente.

Le patient est assez intéressant pour qu’il touche Taub à ce point : il a le dégoût de lui-même et l’autodestruction en recevant les coups des autres brutes afin de protéger les plus petits et les plus fragiles, grâce à sa carapace. Il n’hésita pas à avouer qu’il voulait changer de vie même s’il gardait de l’espoir dans sa profession de brute plus qu’un sportif. Vouloir changer est une thématique du déjà vu puisque c’est une thématique récurrente dans House M.D jusqu’au dernier épisode ! Mais entre la théorie et la pratique, il y’a un énorme fossé.

Taub essaya de donner de l’espoir à ce joueur, surtout que Taub eut une réaction de reconnaissance face à cette brute, et s’investit émotionnellement sans le savoir, perdant toute crédibilité. House lui fit remarquer d’ailleurs sa subjectivité, mais Taub persista.

Ce cas est une sorte de cas miroir de Taub et de House. On apprend par exemple plus sur Taub et son malheureux passé plein de maltraitance. Si le petit gabarit de Taub était un complexe, l’énorme gabarit du patient lui posait également des problèmes. Les deux n’avaient pas pu réaliser leurs rêves, et chacun dû se contenter de se qu’il pouvait faire pour satisfaire les autres.

Notre patient est une sorte de « Quasimodo » pour Taub, une brute certes, mais sympathique.  D’ailleurs, House demanda à Taub s’il était une brute, mais Taub ne le considérait pas ainsi !

Pour le cas, symptômes assez loufoques, on passe d’une toux de sang à une paralysie des bras, à un matage des seins etc. J’étais plié quand j’ai vu Taub regarder avec attention les gros seins du patient mdr ! Les seins étaient toujours son truc, lol. Bref, des symptômes aussi bizarres les uns que les autres, à tirer par les cheveux !

House était à la fois gentil et perspicace en mentant à Taub, car il savait qu’il pouvait résoudre ce cas en continuant jusqu’au bout. House se foutait de ce que le patient lui avait demandé de faire (éloigner Taub) et c’est grâce à l’aide de House ainsi qu’à ses conseils que Taub s’est remis en question, se trouva subjectif et préféra s’éloigner du cas. C’est grâce également à une métaphore de House que Taub eut pour la 2ème fois dans cette saison, une illumination housienne ! (voir le 8×13 pour la première illumination). Remarque : encore une répétition du chiffre 2 !

Alors pourquoi se plaindre de Taub or on creuse son personnage ? Là il était beaucoup plus objectif.

Concernant House et le patient, c’est assez intéressant de les comparer dans ce cas-miroir. Non seulement ce sont deux bad boys qui, en apparence, affichent un air dur et hostile envers autrui, qui sont seuls, mais qui ont des points communs plus profonds dans cet épisode, comme si les scénaristes eux-mêmes voulaient passer un message secret aux téléspectateurs.

D’abord, les noms de ce duo commencent avec la même lettre : House et Hatcher. La lettre H est présente comme par hasard ! Ensuite, j’ajoute un indice très profond. L’âge du patient est 22. Le patient est seul et son prénom est Bobby. Si on joue un peu avec les chiffres et la première lettre du prénom du patient, voici le résultat direct : 221B. Cela ne vous dit rien ? J’adore les devinettes ! Je me passe bien sûr de vous mentionner  le nombre de la lettre B dans le prénom du patient…On se demande bien ce qui lie le chiffre 3 à ce fameux 221B, hum. Inquiétant.

House et Hatcher aident et protègent autrui à leurs manières, l’un en manipulant, en mentant, montrant son narcissisme à l’extrême, l’autre en brutalisant, en cognant, en envoyant des brutes aux urgences…Mais les deux (House et le patient) se ressemblent plus que le couple Taub-Hatcher.

A la fin, le patient décida de continuer son parcours de brute, de « bête de spectacle » devant les offres qu’il a eues, ce qui confirme les propos de House : personne ne change !

III. Deux pères, deux gosses

J’espère que vous n’avez pas trouvé la 2ème partie trop longue, lol. Car là, je passe à la 3ème et dernière partie consacrée totalement au Hilson. Comme je l’ai mentionné dans ma précédente review du 8×15, on se reconcentre petit à petit sur le pilier de la série et le tandem de choc House et Wilson ce qui est super ! Dans cet épisode, on a un Hilson qui remonte en puissance.

L’histoire commence par l’aveu de Wilson ―celui de vouloir avoir un enfant― à House qui l’avait poussé à avouer son envie paternelle (thématiques de l’amitié et de la paternité se mélangent). C’est fou quand même les remarques pertinentes  et précises de House concernant le corps de son ami qui lui transmettait plus d’infos que les paroles.

On peut également deviner que ce n’est pas la première fois que House remarque ce qui arrivait à Wilson, la preuve était le jour même avec un coup joliment monté pour piéger Wilson (tout était préparé d’avance !) avec le coup du fils prodigue !

Le coup de l’enfant était brusque, brutal et étrange pour les téléspectateurs mais bien mené par House qui avait tout orchestré dans les coulisses. On se fout si le gosse n’était pas naturel dans ses gestes, dès le début je savais que c’était un coup housien !

House appâte Wilson avec le souvenir de l’une de ses conquêtes féminines « la fauconnière » (drôle d’appellation, on sent que les choix de Wilson ont été bizarres depuis toujours, pas étrange qu’il n’a que House comme meilleur ami !) afin de le piéger avec l’hypothétique existence d’un enfant de 11 ans (encore cette répétition du 2, mais d’une autre manière : 1+1 !).

Bref, Wilson tomba dans le piège de House à qui il n’a fallu que Facebook (il y’a une certaine moquerie scénaristique de facebook ici, le réseau social des « amis » et des mensonges, peut-être que je me goure, mais c’est à explorer !), un jeune acteur et une bonne dose de mensonges !

On voit tout de suite que Wilson voulait y croire jusqu’au bout, mais House s’est révélé un fin connaisseur des actes et des pensées de son ami. Un manipulateur gentil ou un ami trop soucieux ? Un exemple : l’idée de la pizza était suggérée par House qui en mangeait un gros morceau à la cafétéria devant Wilson. Il savait que Wilson trouvera bien de partager la pizza avec son « fils » lors du dîner.

Malgré le fait que l’enfant n’était qu’un acteur, House feignait la jalousie pour cacher le fait qu’il était vraiment jaloux que Wilson passe plus de temps avec un prétendu fils qu’avec lui. Symboliquement, House est ce fils, il l’a toujours été et il dépend de ce besoin vital de Wilson, tout comme ce dernier ! Bref, House est ultra-possessif, et ce n’est pas un scoop ! Wilson est pour House au-delà du guide, de la conscience, de l’ami, du frère…C’est le père rêvé !

House voulait SON Wilson à lui tout seul, personne ne pouvait le lui arracher ! Si seulement il savait qui pouvait le lui arracher…

Le jeune acteur est un miroir de House : menteur, manipulateur, brillant et acteur (House est un bon acteur, si vous vous rappelez comment il a feint être malade dans le 8×15, et j’en passe!). Le jeune acteur ressemble plus à House qu’à Wilson surtout au niveau comportemental. Quand le jeune acteur est avec Wilson, on dirait un House miniature ! lol.

A chaque fois que Wilson avait un sourire béat (MDR), voulant aller jusqu’au bout avec « Duncan » son présumé fils tout gentil tout parfait (le portrait craché de son papa mdr) et tant rêvé, House rajoutait une couche d’obstacles pour prouver qu’il avait raison, que connaissant Wilson, il savait qu’il ne pourrait jamais s’occuper d’un gamin à charge vu la grande responsabilité. On dirait carrément que House s’endosse la responsabilité de veiller sur Wilson comme un père sage !

C’est plutôt une simulation d’une réalité parallèle, et non la réalité en elle-même. C’était plus qu’un simple jeu ou un pari. House protège son ami en l’enrobant de mensonges.

La première fois que j’ai regardé ce jeu-là, je me suis demandé quel ami pouvait faire cela à son copain. J’ai bien adoré le concept ! House avait fait vivre Wilson dans un rêve presque réel et c’était toujours lui qui le comblait de joie. Avec son cadeau à double face, House voulait, d’un autre côté, que son ami se remettait en question concernant ses propres limites et ses capacités à être responsable d’un gosse car Wilson était lui-même…un gosse !, en distinguant le rêve doux de la dure réalité.

House n’est pas un donneur de leçon, mais il incarne dans cet épisode très spécial une sorte de « conscience » poussant autrui à se remettre en question, ça sent la fin proche, là où on assistera à la remise en question de House, à sa grande introspection.

Le rire soulagé de Wilson à la fin indique une reconnaissance de son incapacité à être responsable d’un enfant qui était devenu un véritable fardeau. Il y’a un trait net de son introspection avec son autocritique de lui-même, lorsqu’il s’était mis en colère contre lui-même avec son incapacité de dire « non », il disait « oui » toujours. Ce point-là sera bientôt affiché dans une séquence émouvante, je ne vous dis pas laquelle ! Mais les connaisseurs savent ce que je veux dire.

La scène finale qui clos l’épisode est adorable entre les deux amis qui se partagent tout, et qui s’aiment bien malgré tout. Scène sympa, à mémoriser surtout !

Avant de conclure, je reviens sur cette histoire de chiffres qui se répètent tout le temps. Que veut dire le chiffre 3 ici ? On avait eu 3 histoires, 3 jours, 3 chiffres (2, 5, 8) qui sont très liés…La répétition du chiffre 3 n’est pas anodine comme on l’a vu, mais cette insistance concerne cet épisode particulièrement. Voilà pourquoi je n’ajoute pas ce chiffre 3 aux autres chiffres que j’ai remarqué. Le chiffre 3 peut nous faire penser aux fameux 3 coups du théâtre (surtout qu’on a un acteur), cela nous fait penser aux coulisses d’un théâtre de marionnettes, où le marionnettiste tire les ficelles tout comme House ici. Mais le chiffre 3 peut indiquer un évènement dans un épisode donné, par exemple dans 3 épisodes il se passera quelque chose, et si on fait la déduction dans cette voie on découvrira que c’est le 8×19 qui est visé, et si je prends le 221B cela a donc un lien dans le 8×19. Alors, que va-t-il se passer dans l’appartement de House dans le 8×19 à votre avis ? Suspense !

Je continue un peu en additionnant les chiffres du 221B, tient…on obtiendra un 5 B ! Le chiffre 5 a été déjà répété avec le gosse « 5 pubs » et voilà le chiffre 5 se répétant pour la 3ème fois consécutive dans le même épisode. Il y’a anguille sous roche ! Si le chiffre 5 est un chiffre noir, que veut-on dire par le B ? (2ème lettre de l’alphabet, tient !). Alors le chiffre 2 répété incessamment peut être à la fois lié aux duos de cet épisode 8×16, mais il peut aussi indiquer quelque chose de noir (puisqu’il est lié au 5) une chose terrible et noire qui peut arriver par exemple dans 2 épisodes (le 8×18) dans lequel le chiffre 2 aura une dimension double. Pas mal du tout comme indice ! On peut aussi interpréter cela comme le fait que dans 2 épisodes, commencera l’arc des 5 épisodes finaux !^^

Et même s’il y’a un clin d’œil au chiffre 8, le chiffre 2 répété ici (le 8×16) et ailleurs insiste sur la présence d’un couple dans chaque partie, ou la dualité rêve/réalité, mais il insiste surtout sur l’amitié profonde que vouent House et Wilson l’un envers l’autre.

On peut réaliser que le 8×16 a mis la pierre fondatrice pour une future relation entre Chase et Park, pour un Taub plus doué, objectif et consciencieux dans son boulot grâce à House, et pour une amitié infaillible entre House et Wilson qui sera bientôt mise à une épreuve extrêmement dure. Bref, un bon épisode que je classe parmi mes épisodes préférés de la saison 8 !

Je crois que je vais m’arrêter là, sinon bonne lecture et chapeau si vous arrivez à lire la plus longue review que j’ai rédigé ! Merci à vous pour vos commentaires.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,