RSS

Archives de Tag: Castaldi

Fort Boyard: La Boule tire sa révérence

La boule

La juge Blanche (Delphine Wespiser) avec La Boule (Yves Marchesseau). Photo de 2013.

Lors d’un petit déjeuner organisé le matin du 14 Mai 2014 par France Télévisions pour annoncer ses programmes culturels de l’été, la chaîne a évoqué le départ de La Boule, personnage emblématique de « Fort Boyard ».

On a plus parlé de lui ces derniers mois que depuis ses premiers pas dans « Fort Boyard », dont il est l’un des personnages emblématiques depuis 1994 ! Et toute cette attention a peut-être joué contre lui. Ce matin-là, lors d’un petit déjeuner organisé par France 2 pour annoncer la grille culturelle d’été de la chaîne, le départ de La Boule a été officialisé ! Le personnage sera remplacé par un « homme musclé« , a expliqué Nathalie André, évoquant la « fatigue » du comédien qui campe La Boule depuis 20 ans.

L’an dernier, La Boule, de son vrai nom Yves Marchesseau, avait fait couler beaucoup d’encre suite à une interview accordé au quotidien Sud-Ouest. Il y évoquait un sentiment d’ennui après tant d’années passées dans la peau du même personnage. « C’est un peu la routine. Moi, je fais peur aux candidats et le petit, il court partout« , avait-il déclaré en référence à Passe-Muraille, de son vrai nom Anthony Laborde, qui l’accompagnait ce jour-là.

« C’est devenu l’usine »

Yves Marchesseauu avait également regretté le côte industriel des tournages : « On travaille de plus en plus, c’est devenu l’usine. On tourne jusqu’à trois émissions par jour. Avant, il y avait une super ambiance« , avait-il ajouté, un brin amer. « On faisait la fête après le tournage. C’était autre chose« , avait-il regretté.

Au cours de l’interview, Yves Marchesseau s’attaquait par ailleurs vivement à Jean-Pierre Castaldi, qui avait « bien failli faire couler l’émission » lors de son passage à la tête du programme, pendant trois saisons, de 2000 à 2002. Il avait aussi regretté que la production ait viré Passe-Temps, une décision qui avait « pas mal cassé la bande » d’amis formée dans la vraie vie par l’ensemble de ces personnages, une bande dans laquelle il y avait apparemment « beaucoup d’amitié« .

Six mois de prison avec sursis

Les démêlés d’Yves Marchesseau avec la justice n’ont sans doute pas non plus joué en sa faveur. En janvier dernier, le comédien a ainsi été reconnu coupable de harcèlement téléphonique envers une de ses amies dont il était amoureux. Selon La Nouvelle République, celle-ci aurait reçu plus de 500 coups de téléphone à toute heure en décembre 2011 et avait même été contrainte de changer de numéro. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis, ainsi qu’à verser 1.000 euros à sa victime. Lors de l’enquête, Yves Marchesseau a également indiqué qu’il touchait 3.500 euros par an pour sa participation à « Fort Boyard ».

Source : Ozap

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Interview avec Olivier Minne à propos de Fort Boyard et le clash de l’année!

Image

Le Grand Direct des médias sur Europe 1 recevait Olivier Minne qui présente tout l’été l’émission « Fort Boyard » sur France 2.

Europe 1 :
Cet été, Fort Boyard marche très bien, vous êtes devant les experts de TF1 depuis 2 semaines, le programme est meilleur ou la concurrence est moins forte ?

Olivier Minne :
« Je vais laisser ça à votre appréciation c’est vous l’observateur, ce qu’il y a de sûr c’est que par rapport à l’évolution du jeu, ce qui a été fait artistiquement, je suis très heureux, je sens derrière tout ça beaucoup de travail et d’efforts qui ont été consentis et je suis heureux de voir que les téléspectateurs prennent plaisir à tout cela. »

Et il y a notamment ces nouveaux personnages Delphine Wespiser et Willy Rovelly qui apportent un petit peu de neuf…

« Ça apporte du neuf, participe à l’évolution naturelle du programme depuis 24 ans cette année ces nouveaux personnages parlants apportent quelque chose en plus, c’est une vraie valeur ajoutée. »

La Boule est muet sur le fort mais ouvre sa bouche sur le net…

« C’est le clash de l’année. C’est lié sans doute à ce qui s’est passé entre Jean-Pierre et La boule au moment où Jean-Pierre Castaldi présentait l’émission. En revanche ce qu’il y a de sûr c’est que je m’opposerai toujours à tout ceux qui diront, et pourtant j’ai beaucoup d’affection pour Yves qui incarne la Boule, je m’opposerai toujours à ceux qui condamnent tout de suite celui ou celle qui présente un programme en disant que c’est à cause de lui que ledit programme a coulé ou a failli couler. Parfois on peut être responsable en tant que présentateur ou animateur de la baisse d’audience ou fin de l’émission, mais de là à toujours stigmatiser celui qui est dans la vitrine c’est quelque chose qui me déplait beaucoup. Sans doute aussi parce que j’en ai souvent été victime ! Je pense que c’est trop facile de s’attaquer à celui qui présente l’émission. »

La Boule a dénoncé des cadences de tournage infernales sur le fort, vous exploitez vos personnages ?

« Oui, j’ai l’impression en lisant la boule que les conditions sont absolument épouvantables, c’est une espèce de bagne. Cela dit le fort a reçu en son temps des gens.. quelques prisonniers de la commune qui ont transité par le fort avant d’être déportés en Nouvelle-Calédonie mais toujours est il que les cadences sont en effet tenues. On fait une émission et demi par jour c’est déjà bien suffisant, on n’est jamais à trois par jour et l’ambiance reste très bonne entre nous tous pendant le temps du tournage d’ailleurs ça ne pourrait pas être autrement : comment voudriez-vous faire une émission en si peu de temps si en plus on devait tous se tirer la bourre et faire la gueule ; ça ne pourrait pas fonctionner. »

Vous serez encore sur le fort l’été prochain on imagine ?

« Je ne sais pas. Vous avez une bonne imagination, en tout cas elle me plait. J’espère quelle sera partagée par ceux qui décident. Mais c’est toujours la même chose ça sera seulement l’année prochaine que je saurai si je oui ou non je présenterai la vingt-cinquième saison du fort. »

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,