RSS

Archives de Tag: audiences

X-Files – Record d’audience mondial: + de 50 millions de téléspectateurs étaient dans l’OVNI

ScreenShot2609

Indétrônable, le géant Pape des séries a eu selon une énième statistique du 10×01 plus de 50 millions de téléspectateurs dans les 3 premiers jours, un score jamais réalisé par une série télé.

C’est donc un record mondial qu’a réalisé X-Files pendant son premiere. Je crois qu’il y’a eu plutôt 50 millions extraterrestres! Bravo à tous, acteurs, producteurs et X-Philes!

ScreenShot2619recordxfilesCaJn2uBUMAAhjdO

ScreenShot2623

ScreenShot2624

Sources: Twitter, Fox.

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Fort Boyard – Audiences : Benjamin Castaldi félicite Olivier Minne

CASTALDIVSMINNEAUDIENCE2014PHOec63c5ca-1baf-11e4-8446-b13bfc8b03f9-350x250

Samedi soir, Fort Boyard a battu The Winner is… Une victoire pour le jeu de France 2 que l’animateur de TF1 n’a pas hésité à saluer.
Annoncé comme le nouveau concours de chant de TF1, The Winner is… n’a pas réussi son lancement. Programmé samedi soir à 20 h 55, le jeu vocal animé par Benjamin Castaldi s’est incliné devant Fort Boyard sur France 2. Avec 3,3 millions de fidèles, soit 19,1 % de part d’audience, le jeu présenté par Olivier Minne a largement surclassé TF1 et ses 2,6 millions de curieux et 15,4 % du public.

Une belle victoire pour Fort Boyard que Benjamin Castaldi a saluée sur son compte Twitter. Dimanche matin, à peine les chiffres d’audience de Médiamétrie publiés, l’animateur de Secret Story a posté à l’attention d’Olivier Minne: «bravo camarade!!! And the winner is Fort Boyard!!! C’est le jeux ma pauvre lucette ;-)»

L’animateur de Pyramide a aussitôt répondu: «merci mon Benji. Tu était parfait hier soir! Je t’ai regardé sur mon second écran. Et bravo pour tes perfs sur Secret Story». Avant d’ajouter: «@B_Castaldi est un homme de grande qualité. Il y en a quelques-uns dans ce métier. C’est aussi pour cela que je l’aime beaucoup». Un échange cordial rarissime à la télévision.

ScreenShot425

ScreenShot426

ScreenShot427

 

Étiquettes : , , , , , ,

Fort Boyard: le bilan des audiences de 25 ans d’aventure!

fbaudiences25TOFarton62269

Depuis 25 ans maintenant, Fort Boyard rythme les étés de France 2. Chaque année, les célébrités se donnent rendez-vous sur la forteresse en pleine mer afin de gagner le plus d’argent possible pour une association. Le succès du concept en France a même amené une trentaine de pays à proposer leur propre version de ce jeu d’aventure.

Lors de son lancement en 1990, les performances de Fort Boyard sont plutôt décevantes avec 2.97 millions de téléspectateurs en moyenne le 14 juillet cette année-là, soit 23% de part d’audience auprès de l’ensemble du public. Rapidement, l’intérêt du public augmente et, en septembre, le programme pointe à 5.9 millions d’adeptes. Au final, plus de 25% du public suit la première saison de Fort Boyard.

11.6 millions de Français devant la spéciale animateurs de France 2 en 1992

L’année suivante, Patrice Laffont et Sophie Davant démarrent la deuxième saison devant 6 millions de Français, soit 28% de part d’audience. À l’époque, le jeu s’achève en décembre. Et pour la nouvelle année, France 2 décide de programmer une spéciale avec les animateurs de la chaîne. Fort Boyard réalise alors son record d’audience historique avec 11.6 millions de Français branchés devant la chaîne publique le 2 janvier 1992, soit 44.1% de part de marché.

La machine est alors lancée. 7.5 millions de téléspectateurs suivent le premier numéro de la saison 3 l’été suivant, soit 35% du public. France 2 a alors trouvé un programme redoutable pour combattre TF1 les samedis soirs estivaux même si l’Euro de 1992 venait perturber l’aventure cette année-là. En 1994, Cendrine Dominguez a déjà rejoint Patrice Laffont et l’équipe menée par Gérard Holtz et Pascal Légitimus captive 7.2 millions de Français au démarrage de la saison 5. 48.8% du public sont alors devant France 2, un record en part d’audience. La même année, Zouks Machine et Dieudonné affolent les compteurs audimatiques avec plus de 36% de part de marché.

48.8% de part d’audience pour Gérard Holtz et Pascal Légitimus

En 1997, l’émission décroche pour la première fois. Fort Boyard perd 700 000 téléspectateurs en un été et 4 points d’audience. La Coupe du monde 1998 n’arrange rien et le jeu ne retrouvera jamais ses scores d’antan. L’arrivée de Jean-Pierre Castaldi sur le Fort en 2000 n’a finalement aucune influence sur les audiences du jeu qui conserve ses 4.5 millions de fidèles durant tout l’été. Mais après deux saisons aux commandes du divertissement, les performances s’érodent et en 2002, Fort Boyard perd à nouveau 600 000 fidèles en un été, soit 5 points d’audience. Qui veut gagner des millions connait alors un succès fulgurant sur TF1 avec plus de 6 millions de téléspectateurs en moyenne tandis qu’un autre jeu d’aventure distrait les Français le vendredi soir. Koh Lanta compte en effet alors plus de 6 millions d’aficionados sur TF1.

Avec l’arrivée d’Olivier Minne en 2003, Fort Boyard regagne quelques inconditionnels et cumule 4 millions de curieux pendant deux années consécutives. En 2009, le programme décroche une nouvelle fois. Seuls 2.9 millions de Français regardent le jeu historique de France 2, pour 17.6% de part d’audience. Dans le même temps, Flavie Flament sur TF1 se paye le luxe de devancer la chaîne publique avec des divertissements, tout comme Jean-Pierre Foucault avec des spéciales de Qui veut gagner des millions.

Le retour des anonymes entraîne la chute du Fort

En 2010, Olivier Minne reste seul aux commandes de Fort Boyard et la production décide de revenir aux fondamentaux. Des anonymes s’affrontent alors sur la forteresse, mais les audiences déclinent fortement avec 2.2 millions de curieux en moyenne soit 14% du public. L’année suivante, les célébrités sont de retour et 3 millions de Français se passionnent à nouveau pour le divertissement, soit 17% du public. En faisant machine arrière, France 2 et ALP sont donc parvenus à enrayer la chute.

En 2014, sur les cinq premiers numéros diffusés, les scores restent stables même si le divertissement a déjà perdu un point d’audience. Fort Boyard demeure une valeur sûre pour la chaîne publique et elle lui permet encore d’arriver chaque samedi en seconde position des audiences face aux divertissements de TF1.

fbAUDIENCES25

Source: toutelatele

 

Étiquettes : , , , , , ,

CSI: 14×08 – La bulle infernale et la quête d’urgence

Image

Il y’a bien longtemps, avant la création de CSI, on avait Urgences comme série phare qui, à l’époque, était en plein essor et dans laquelle étaient parus des acteurs devenus aujourd’hui des pros ! Urgences était une série mythique, comme X-Files et même devenue culte comme Pulp Fiction. Le niveau de Pulp Fiction reste bien entendu supérieur ! Sacré Tarantino…Mais pourquoi parler d’Urgences ? La réponse est évidente, pour ceux qui avaient regardé l’épisode 14×08 de CSI.

L’épisode 14×08 Helpless de CSI était un épisode ayant un côté spécial : c’est l’apparition de Sherry Stringfield alias le docteur Suzann (Urgences) et l’enquêtrice Down Banks (CSI) qui a donné un souffle nouveau à cet épisode et une dynamique intense hors-pair. L’actrice est très douée et le seul point négatif était qu’on ne l’avait pas montré assez, lorsqu’on mentionne sa disparition par exemple, on se concentre sur le travail des scientifiques. C’était bien dommage. On aurait pu se concentrer sur le personnage secondaire comme on l’avait fait dans le 14×05…N’empêche que Priestley demeure incomparable ! Néanmoins, j’apprécie beaucoup l’apparition de Sherry et son jeu extra dans cet épisode. Un épisode plutôt meilleur que ses frères, la qualité, la dynamique, le drame, les rôles des personnages récurrents, tout était super, et on passe par tous les états d’âme de Down. Y’a-t-il un double message à faire passer aux téléspectateurs? Peut-être. En tout cas l’épisode était surprenant aussi par son audience (10.47 millions : plus forte que celle du 14×05). Autre chose : c’est le 3ème épisode tourné en même temps que les deux épisodes précédents. Dans les triplés on a eu un épisode très mauvais, un épisode super et un épisode intensément super, pour résumer !

Donc, nous voilà partis avec un épisode insolite 14×08 que j’ai vraiment apprécié. On avait deux parties bien distinctes qui formaient l’épisode : la première enquête était à propos d’une grosse boule ensanglantée contenant un cadavre à l’intérieur. David n’en revenait pas ! La scène du crime était dans cette boule qui fut méticuleusement examinée par Finn, l’experte en sang.

Image

Cette affaire fut la plus rapidement bouclée pour laisser un peu d’espace aux problèmes qui s’accumulaient autour de la deuxième enquête. Mais avant d’en arriver là, revenons à la première enquête : j’ai trouvé cette histoire de claustrophilie très intéressante, la scène du crime insolite, il y’a de l’humour dedans mais aussi certains symboles à décrypter. Ce cas reflète un sentiment de confinement, de refoulement, on a vu cela concernant le cas de Down Banks qui s’est renfermée sur elle-même et qui est restée dans sa bulle, jusqu’à effleurer la mort.

Le même sentiment est partagé par Hodges, le long de l’épisode, et pourtant on ne remarquera pas grand-chose si on ne fait pas attention aux regards et aux choix des mots utilisés par ce personnage. Dans la plupart des interventions de Hodges, on remarque qu’il est à deux doigts de péter un câble, tendu, et réprimant toujours une certaine rage folle, lol. La répétition de Hodges des mots « boule », « avalanche », « boule de neige »  à un moment donné face à Morgan et à Down Banks peut signifier une chose : ça craint pour la suite ! un message codé pour le téléspectateur ? hum, je ne dis rien de plus. Surtout quand on voit l’accessoire de la boule dévalant la maquette, ça craint !

Image

J’ai bien aimé le déroulement de l’enquête, Finn était mise en avant dans cette affaire, avec l’aide de D.B Russell enfin sorti de son bureau et la contribution des lab rats en particulier Hodges qui a fait équipe avec Finn, j’ai bien aimé leur complicité.

On sent que tout l’épisode est une sorte de boule roulant vers l’inconnu. (Je m’y mets moi aussi lol !). Première surprise : une débâcle rapide de la première enquête, deuxième surprise : nous avons une Sherry Stringfield différente de celle d’Urgences. Elle est plus âgée et on remarque aisément les marques du bronzage sur son visage qui s’estompent à la fin sous une grosse couche de maquillage lol. La troisième surprise consiste à ne pas suivre une trace linéaire de l’enquête car il y’avait une autre affaire plus importante pour les CSI.

C’est Morgan qui fit équipe avec la CSI Down Banks à propos d’une enquête concernant un violeur en série. L’enquêtrice Banks sera relayée par le crétin qui fera équipe avec Morgan (comme par hasard) mais les deux durent suspendre leur enquête à cause de la disparition bizarre de Banks. Il faudra mentionner le fait que Sara et Greg eurent de très petites apparitions : Sara ne sortit pas du labo, et se contenta de donner son avis concernant l’affaire du triple viol. Quant à Greg, il donna un coup de main à Morgan en cherchant Down chez elle. Le pauvre Greg fut agressé par Tyler, le fils de la scientifique disparue (on voit bien le progrès de Greg). On aurait dû appeler Jack Malone et son équipe ! Mais bon, FBI : Portés disparus est une série arrêtée depuis 2009…

Image

Image

Quand ce n’est pas Greg et Morgan, c’est le tour du crétin de l’équipe du jour et Morgan, cherchant Down Banks. On suspecta son fils mais la police de Reno l’innocenta car selon eux, il était décédé. Brass n’en revint pas, c’était une véritable histoire de fous. Pourtant le mort était vivant, et le mort n’était qu’un squatteur comme Tyler qui était mort d’une overdose, décomposé, ayant la pièce d’identité de Tyler Banks. La police de Reno informa la mère du décès de son fils. Down, désespérée, tenta de mettre fin à ses jours et afin d’éviter le cas du suicide, Morgan et le crétin s’engagèrent dans une course contre la montre pour retrouver la mère désespérée avant qu’elle ne commette quoi que ce soit ! Le fils ingrat ouvrit enfin les yeux et aida les CSI, je ne vous fais pas de dessin, on retrouva la mère allongée dans un état semi-comateux, un sourire au coin et la photo de son fils très mise en évidence. Si elle regardait la photo de son fils avant de sombrer dans cet état, logiquement la photo ne devrait pas être mise ainsi. Trop de mise en scène, trop de maquillage (normal pour avoir l’air d’un visage livide) bref ça sent le faux. Et toc, c’est la rédemption du fils….

Image

Image

Mais qu’en est-il de l’enquête ? Dieu merci, D.B n’avait rien oublié en envoyant Hodges et Henry sur le terrain qui finirent par résoudre le cas du violeur en série (lol j’adore ce foutage de la gueule du téléspectateur en analysant l’ADN en une minute xDDD mais bon tout est fiction, faut pas tout prendre au pied de la lettre !)

Image

On s’était tellement concentré sur le drame personnel de Down et la recherche de Morgan, Greg et le crétin. Il fallait bien qu’on rappelle le crétin après l’horreur du 14×06, et je dirais qu’il s’est mieux sorti cette fois sans plus. Autre critique : j’apprécie Morgan mais dans cet épisode trop de concentration sur Morgan, elle est sur tous les fronts, jusqu’à piquer l’impact du rôle de Sherry Stringfield. Sherry est très compétente, je l’ai apprécié dans cet épisode même si je l’adore encore plus dans Urgences. Le prochain épisode, c’est le retour de Nick !

Certes, je suis Modges Addict, mais cela ne veut pas dire que je suis un Morgan Addict ! Je suis un Hodges Addict qui admire les bons scénarios et les épisodes de qualité. Morgan est adorable mais à force de la mettre trop en avant dans la plupart des épisodes, je crains que ça nuise au personnage surtout que les critiques s’entassent vis-à-vis de l’avalanche morganesque. Je ne suis pas fan de la série mais je constate certains déséquilibres scénaristiques qu’on aurait pu éviter.

Sinon pour tout vous dire, c’est un excellent épisode que j’ai adoré regarder. On a tous les personnages sur l’échiquier, même si Nick était absent. D.B était plus présent, Finn nettement plus présente confirmant son évolution dans l’équipe avec son agréable prestation. Greg, Sara et Brass avaient des petites apparitions qui étaient utiles à l’équipe, du trio Brass était le plus présent et son rôle se limitait aux interrogatoires et la première scène du crime. Les apparitions de Hodges et d’Henry étaient intéressantes, le crétin posait enfin les bonnes questions comme un stupide bleu, Morgan trop présente ce qui est dommage, et pourtant cet épisode n’est pas un épisode centré sur elle, bizarre non ? Les légistes étaient présents avec une mention à la tête de David qui ne croyait pas qu’il allait emporter toute la scène de crime dans son van, à savoir la fameuse boule transparente ensanglantée.

Chapeau aussi à l’enquête de la boule/bulle, c’était innovant et insolite. Les scénaristes se creusent toujours les méninges pour des crimes atypiques…il y’a aussi un autre message, mis à part celui de l’avalanche ou l’implosion Hodgesienne proche, il y’a celui du suicide. On nous fait découvrir que derrière le masque froid il y’a toujours un personnage (ici c’est Down) qui mit de côté toute une enquête à laquelle elle était dévouée par amour pour son fils qu’elle croyait mort. L’impact miroir était intéressant sur l’équipe de CSI qui mit à son tour de côté l’enquête du violeur en série pour rechercher une des leurs, qui a disparu sans laisser de trace. Tout CSI est une famille. Troublant.

Même si je critique des fois, c’est un épisode très touchant et très intéressant auquel je vous invite à regarder. Enième message que peut-être l’équipe technique et scénaristique (j’ai bien dit peut-être) cherchait à nous communiquer grâce à l’actrice Sherry Stringfield, une des stars d’Urgences, c’est qu’il va y avoir une 15ème saison pour CSI. Après tout, si on se rappelle bien des faits, Urgences avait duré 15 saisons. Mais entre nous, je pense que c’est une manière scénaristique de CSI pour dire implicitement « il va y avoir une 15ème saison, c’est certain » et ainsi, l’apparition de Sherry Stringfield est une apparition à sens double : un rappel amical d’Urgences, une série dans laquelle Sherry est une star mais aussi, une série dans laquelle Jorja Fox avait joué un rôle secondaire dans la saison 3 d’Urgences (voir les photos à la fin de mon pavé !). C’est comme des retrouvailles entre deux grandes séries qui ne se sont jamais rencontrées ! L’autre sens de l’apparition symbolique de Sherry est, comme je vous l’ai déjà dit, un clin d’œil à une future 15ème saison.

Bon boulot les filles de CSI ! Bon épisode dans l’ensemble, chapeau à Sherry, toujours au top ! C’est un épisode méritant amplement un 9/10.

Et pour finir ce pavé, un clin d’œil à Urgences : voici 3 captures de Jorja Fox, Sherry Stringfield, George Clooney, et la team d’Urgences. Saison 3, 1996 – 1997 (ER/Urgences).

Image

Image

Image

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Fort Boyard – Très belles audiences pour la dernière émission!

Voilà, Fort Boyard est bel et bien fini pour cette saison, et quelle 24ème saison! Dans le dernier jour du mois d’Août, tout le monde s’est affalé devant la Une (QVGDM) et la Deux (Fort Boyard). La Une, qui avait recourt au plan B visiblement après son échec avec les experts: Manhattan (série qui était passée du prime time à la 2ème partie de la soirée!) eut enfin un peu d’oxygène grâce à son joker « qui veut gagner des millions? ». En effet, la Une se plaça comme leader de la dernière soirée d’Août avec 4,1 millions face à un Fort Boyard indétrônable (certes 2ème cette fois, mais il était leader à 6 reprises chose qui n’est pas anodine!). Fort Boyard réalisa une sacrée performance dans son 24ème été avec 3.6 millions en moyenne pour la dernière émission, ce qui est très excellent. 

La saison 2013 était un véritable succès, on n’a pas vu des scores aussi bons depuis environ 5 ans!!! La moyenne des téléspectateurs de cette saison était 3.1 ce qui est un score qui n’a pas été réalisé durant 4 ans! 

Je vais revenir plus tard pour plus de détails concernant cette saison et la dernière émission, une chose est sûre: le jour de la dernière diffusion (le 31 Août) fut confirmé le fait qu’il va y avoir une 25ème saison, Olivier semble visiblement partant pour une 12 ème année dans son palmarès et les téléspectateurs n’en demandent pas plus. Espérons revoir le cuisinier fou car la thématique de l’humour est celle qui colle le plus avec celle du cirque, en plus il a un sacré talent!

Voici un article qui englobe des chiffres, des données, des vidéos de cette saison de fous!….Cliquez ici pour le lire 😉

Bravo et félicitations, c’est mérité!

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Interview avec Olivier Minne à propos de Fort Boyard et le clash de l’année!

Image

Le Grand Direct des médias sur Europe 1 recevait Olivier Minne qui présente tout l’été l’émission « Fort Boyard » sur France 2.

Europe 1 :
Cet été, Fort Boyard marche très bien, vous êtes devant les experts de TF1 depuis 2 semaines, le programme est meilleur ou la concurrence est moins forte ?

Olivier Minne :
« Je vais laisser ça à votre appréciation c’est vous l’observateur, ce qu’il y a de sûr c’est que par rapport à l’évolution du jeu, ce qui a été fait artistiquement, je suis très heureux, je sens derrière tout ça beaucoup de travail et d’efforts qui ont été consentis et je suis heureux de voir que les téléspectateurs prennent plaisir à tout cela. »

Et il y a notamment ces nouveaux personnages Delphine Wespiser et Willy Rovelly qui apportent un petit peu de neuf…

« Ça apporte du neuf, participe à l’évolution naturelle du programme depuis 24 ans cette année ces nouveaux personnages parlants apportent quelque chose en plus, c’est une vraie valeur ajoutée. »

La Boule est muet sur le fort mais ouvre sa bouche sur le net…

« C’est le clash de l’année. C’est lié sans doute à ce qui s’est passé entre Jean-Pierre et La boule au moment où Jean-Pierre Castaldi présentait l’émission. En revanche ce qu’il y a de sûr c’est que je m’opposerai toujours à tout ceux qui diront, et pourtant j’ai beaucoup d’affection pour Yves qui incarne la Boule, je m’opposerai toujours à ceux qui condamnent tout de suite celui ou celle qui présente un programme en disant que c’est à cause de lui que ledit programme a coulé ou a failli couler. Parfois on peut être responsable en tant que présentateur ou animateur de la baisse d’audience ou fin de l’émission, mais de là à toujours stigmatiser celui qui est dans la vitrine c’est quelque chose qui me déplait beaucoup. Sans doute aussi parce que j’en ai souvent été victime ! Je pense que c’est trop facile de s’attaquer à celui qui présente l’émission. »

La Boule a dénoncé des cadences de tournage infernales sur le fort, vous exploitez vos personnages ?

« Oui, j’ai l’impression en lisant la boule que les conditions sont absolument épouvantables, c’est une espèce de bagne. Cela dit le fort a reçu en son temps des gens.. quelques prisonniers de la commune qui ont transité par le fort avant d’être déportés en Nouvelle-Calédonie mais toujours est il que les cadences sont en effet tenues. On fait une émission et demi par jour c’est déjà bien suffisant, on n’est jamais à trois par jour et l’ambiance reste très bonne entre nous tous pendant le temps du tournage d’ailleurs ça ne pourrait pas être autrement : comment voudriez-vous faire une émission en si peu de temps si en plus on devait tous se tirer la bourre et faire la gueule ; ça ne pourrait pas fonctionner. »

Vous serez encore sur le fort l’été prochain on imagine ?

« Je ne sais pas. Vous avez une bonne imagination, en tout cas elle me plait. J’espère quelle sera partagée par ceux qui décident. Mais c’est toujours la même chose ça sera seulement l’année prochaine que je saurai si je oui ou non je présenterai la vingt-cinquième saison du fort. »

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Audiences: Final en beauté pour Dr House

Image

Hier soir, mardi 19 mars 2013, Dr House achevait sa carrière su TF1. La série américaine portée par Hugh Laurie a fait le plein de téléspectateurs puisqu’ils étaient 7,8 millions devant le premier épisode et en moyenne 7,6 millions jusqu’à la fin. La Une est donc largement en tête avec ce score.

À la deuxième place, Famille d’accueil, sur France 3 a recueilli 3,6 millions de téléspectateurs. Mais M6, qui proposait un prime de ses Scènes de ménages, n’est pas loin derrière. La série a en effet recueilli 3,2 millions de téléspectateurs et se retrouve devant France 3 en termes de part d’audience (15,6 % contre 13,1 % pour la Trois) en raison de la durée exceptionnelle du programme.

À la quatrième place, la fiction de France 2 ne fait pas le poids. Drumont, histoire d’un antisémite français, avec Denis Podalydès dans le rôle titre, n’a recueilli que 1,3 million de téléspectateurs (soit 5 % de PDA seulement). Ce qui la place juste devant TMC qui est en tête de la TNT avec 1,2 million de téléspectateurs pour le magazine 90’enquêtes.

Les audiences de première partie de soirée :

Dr House (TF1) : 7,8 millions de téléspectateurs en moyenne (28,2 % de part d’audience)

Famille d’accueil (France 3) : 3,6 millions de téléspectateurs (13,1 % de part d’audience)

Scènes de ménages : ils en font tout un prime (M6) : 3,2 millions de téléspectateurs (15,6 % de part d’audience)

Drumont, histoire d’un antisémite français (France 2) : 1,3 million de téléspectateurs (5 % de part d’audience)

90’enquêtes (TMC) : 1,2 million de téléspectateurs (4,9 % de part d’audience)

O’Brother (D8) : 1 million de téléspectateurs (3,9 % de part d’audience)

Ennemis rapprochés (NRJ 12) : 855 000 téléspectateurs (3,3 % de part d’audience)

Argentine, les 5 000 bébés volés de la dictature (France 5) : 820 000 téléspectateurs (3 % de part d’audience)

Will Hunting (W9) : 575 000 téléspectateurs (2,3 % de part d’audience)

Tonnerre roulant sur Bagdad (Arte) : 500 000 téléspectateurs (1,8 % de part d’audience)

15 Ans et demi (NT1) : 490 000 téléspectateurs (1,9 % de part d’audience)

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,