RSS

Archives de Tag: Arthur

Arthur accusé d’avoir plagié une troupe de cirque pour son « Rock’n roll Circus »

CIRQUE4490155-arthur-a-lance-rock-n-roll-circus-en-620x345-1

Après avoir été accusé d’avoir copié le late show de Craig Ferguson pour son émission « Ce soir avec Arthur » sur Comédie en 2010, puis de nouveau en 2011 pour son divertissement « Arthur et les incollables », l’animateur de TF1 est de nouveau accusé de plagiat. Cette fois-ci, l’émission vidée est « Rock’n’roll Circus », que la Une a lancé avec succès, en deuxième partie de soirée, en juin dernier.

Ce programme, qui a déjà eu deux numéros, demande à trois célébrités de gérer une troupe de cirque et de s’affronter dans des épreuves diverses et variées autour de cette thématique. Une émission que le créateur du Zombie Circus Show estime très similaire aux spectacles de sa troupe (voir la bande-anonce du spectacle).

Arthur a démarché la troupe en 2013

Interrogé par Les Inrocks, Julien Regnault, l’auteur et compositeur du Zombie Circus Show, explique avoir été démarché en 2013 par Satisfaction, la boîte de production d’Arthur dans le but de travailler à une éventuelle adaptation télévisée de son spectacle. Les deux parties ne se sont pas entendues sur le prix d’une reprise d’une partie du spectacle. Les discussions se sont arrêtées là.

« Quand on a vu l’émission, le 19 juin, les similitudes nous ont choqués. (…) Quand on compare les images de notre spectacle, et de l’émission, c’est dur de se dire que c’est juste une coïncidence. Le coup de poignard ça a été de voir le groupe de musique en zombies : le même line-up, les mêmes instruments, les mêmes déguisements, avec juste des chapeaux en plus« , explique Julien Regnault.

L’intéressé ironise sur une émission présentée comme « une création TF1 » et parle de « parasitisme« . « Ca m’a rappelé l’histoire de Royal Deluxe qui avait été contacté par Coca Cola pour faire une publicité avec leurs machines, ça n’avait pas finalement pas abouti…. Mais quelques mois plus tard, un spot publicitaire avec un Père Noël mécanique était sorti, et la compagnie nantaise avait porté plainte« , explique Julien Regnault qui « va étudier la question » d’un recours juridique.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le août 21, 2015 dans Emissions/Téléréalités

 

Étiquettes : , , , ,

Le retour d’A prendre ou à laisser sur D8 (remarques)

APOAL1

Le 8 Octobre 2014 j’ai donc jeté un coup d’œil sur « la nouvelle formule » d’A prendre ou à laisser, animée cette fois non pas par Arthur dit le masseur, mais par Julien Courbet. Très vite, le jeu a connu un succès sur D8. D’une manière générale, le principe du jeu est resté le même.  J’ai d’abord fait quelques constatations sur les différences :

  – Le décor du plateau est extrêmement futuriste. On est plutôt sur un plateau couleur dorée avec un sol noir qui brille aussi bien qu’il est glissant.

APOAL2

   – Le générique est remixé avec un logo très doré (ils adorent le jaune dans APOAL)

    – On a 24 candidats et 25 boîtes…Ah, la boîte 25, la création et la fierté de D8… ! Arrivé à la fin du jeu et ayant déjà gagné une somme, le candidat choisira ou pas la boîte 25. En la choisissant, il va courir un énorme risque puisque ladite boîte pourrait supprimer tout ses gains, garder la même somme qu’il a gagné ou faire multiplier ses gains par deux.

APOAL4

     – Les boîtes ont une forme différente et une couleur jaune.

      – Le téléphone est rouge, sans fil (depuis quand un combiné est détaché du reste ?) et Courbet qui prend le combiné sans fil pour écouter sérieusement l’offre du banquier, alias le fils du chacal, ce dernier ayant été viré de la banque…Jolie histoire d’enfant pour tourner la page du chacal d’Arthur et assurer la bienvenue au rat, le fils du chacal. Concernant l’histoire ridicule du combiné sans fil, même un enfant de 3 ans ne fera pas joujou avec et préférera jouer avec un portable en plastique.

APOAL3

       – On n’a plus ce rire du chacal…

        – Quand il sonne, toute la table est rouge. Ils ne se sont pas ménagés les D8. La prochaine émission, on tombera certainement sur Courbet en Dark Vador.

         – La liste des gains est devenue en rouge (gains pas très importants) et en jaune (gains importants), afin de se distinguer du fameux bleu-jaune-rouge d’Arthur…

        – Il y’a la boîte Jackpot dans la liste (fierté aussi de D8), si on tombe dessus dès les 3 premières boîtes à ouvrir, on assure de gagner une certaine somme connue par l’huissier. Dans le cas échéant (on ne tombe pas dessus dès les 3 premières boîtes), la boîte Jackpot devient une menace jaune à supprimer puisque tout ce qu’elle contient désormais est 0€.

APOAL5

        – On ne se casse pas la tête à chercher un surnom aux candidats puisque leurs surnoms sont tapés sous leurs noms, chose que j’ai le plus détesté. Dans l’ancienne version au moins il y’avait de la spontanéité à ce propos.

APOAL6

        – Oui, Julien Courbet ne masse pas les candidats (es) contrairement à son prédécesseur Arthur, même s’il laisse parfois certaines marques d’affection envers les candidats.

        – La meilleure somme à gagner est 100.000€ (sur TF1 c’était 500.000€)

Courbet est plus sérieux qu’Arthur et ça se voit que ce jeu pourri ne lui va pas. On note moins d’humour que dans le maillon faible version Courbet, ce dernier ne fait pas non plus la tête du suspense (avec Courbet, jamais de suspense !). Moins de suspense et moins d’humour car il faut vraiment faire tout un show pour une boîte. Chapeau à Courbet qui a relevé le défi d’animer une émission avec un principe aussi médiocre et qui marche très bien en plus. Il est normal que ça marche puisqu’il ne s’agit pas de culture générale mais d’une boîte. Un analphabète jouera sans problème.

Mon avis ? déjà je n’avais pas apprécié l’ancienne version d’A prendre ou à laisser, alors que dire de celle-là ? Oui on regarde, mais ça ne va pas du tout à Courbet. Le maillon faible, si : les candidats se ridiculisent sans le savoir avec leurs réponses. Mais franchement, des boîtes…Pourquoi avoir fait revenir ce jeu – déjà en Tunisie on a gardé l’ancienne version aussi pourrie que la française – mais il faut en plus, subir une « nouvelle » version d’APOAL ? A part quelques détails, rien n’est différent : une liste de gains croissants, le même huissier qui était avec Arthur, les bêtises des candidats, le banquier, les pleurs, le public, le téléphone, les boîtes etc.

Merci de faire revenir la version du Maillon faible car je craque !

APOAL7

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,