RSS

Archives de Tag: arc

Dragon Ball Super – Review de l’épisode 67

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo1_540

Voici donc la review du dernier épisode de l’arc Trunk du futur. Un arc qui comporte certains épisodes décents, d’autres merdiques. 21 épisodes constituent cet arc!

J’ai envie de dire: ouf! enfin un bon épisode qui rejoint l’épisode 39 côté estime. A part quelques erreurs dans certains visages, cet épisode est top, rien à avoir avec la merde clownesque du 66!

Contrairement à l’épisode précédent, cet épisode ne comporte pas de la baston, c’est un épisode qui est plus « humain », avec une très belle musique de fond, les personnages qui retrouvent leurs rôles avec plein de sentiments, bref génial.

Le début c’est la joie éphémère: Trunk qui a découpé un dieu en deux et tout le monde était aux anges, un câlin entre les deux amoureux pour nous faire chialer de bonheur, ce qui est complètement con puisque Zamasu est immortel. D’ailleurs, de gros nuages noirs avec les visages de Zamasu couvrirent la planète.

screenshot3835screenshot3836

Goku et Vegeta ont un problème de carburant à cause de leur fusion en Vegetto durant l’épisode précédent. Mais le trio Goku-Vegeta-Trunks ne s’avouèrent pas vaincus et attaquèrent Zamasu, j’ai vraiment adoré ce moment. Voici des gifs^^

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo4_540

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo2_540

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo5_540

tumblr_ogxgm2b7bi1rqe0rbo3_540

Génial non? Je n’ai pas revu une attaque à trois saiyajins depuis le film de Broly (attaque Goku-Gohan-Goten) j’ai peut-être oublié d’autres!

L’attaque était super mais inutile car Zamasu était pire que lorsqu’il avait un corps. Je me demande d’où il a eu une force aussi destructrice car ce n’est pas un dieu de destruction il me semble. Dommage que Beerus n’avait pas le droit de voyager dans le futur! De l’autre côté, les ondes négatives se font ressentir par Whis, Beerus, Trunks et la bande de Pilaf.

Ok, retour au point du départ, je suis capté par le rythme et la logique dans cet épisode. Rien à avoir avec le déchet du 66. Donc Goku chercha dans sa poche un senzu pour combattre et il trouva le bouton de Zenô. Goku a tout compris et là on revoit enfin Goku qui se sert de sa tête, il sourit malicieusement devant un Vegeta qui ne comprend pas ce qu’il fait et appuie sur le bouton: pas d’effets spéciaux: Zenô apparaît, mais c’est Zenô du futur. J’aime bien la parenthèse humour lorsqu’il saute au cou de Zenô et que les autres sont agenouillés lol. Zamasu les a fait bien souffrir les pauvres!

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro1_500

Zenô du futur ne connaît ni Goku ni les autres, mais un seul truc était clair: le monde noirci n’était pas à son goût, il comptait le détruire et là j’ai envie de dire: chapeau! le début de l’arc était noir et on termine dans le noir. Goku lui demanda s’il pouvait éliminer Zamasu, la réponse était rapide, puisque Zamasu est devenu le monde!

Goku comprit ce qu’avait Zenô en tête et ordonna aux autres (les seuls survivants après les attaques meurtrières de Zamasu furent Goku et sa bande) de rejoindre la machine à remonter le temps le trio Bulma-Trunks-Mai et comme il n’y a pas beaucoup de temps ni de place, Goku et Vegeta s’accrochèrent de l’extérieur à la machine du temps (wow super logique et là j’ironise) qui a battu son record d’utilisation et de banalisation dans cet arc.

Zenô élimina tout, alors que la bande de Goku était retournée au passé. Retrouvailles chaleureuses dans un épisode qui bat le record des câlins.

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro3_500

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro4_500

J’ai aussi adoré le béguin de Trunks pour Mai XD

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro6_500

tumblr_ogx3lbzkwv1qc9dlro7_500

Beerus et Whis apparaissent ainsi que le kaioshin et Gowasu. Tout le monde est indemne, tout le monde est content. Mais Goku décida de revenir au futur avec Trunks, ils découvrirent le néant complet puisque Zenô a tout rasé. Goku demanda à Zenô du futur de l’accompagner et dès le retour au passé, stupeur! j’ai adore toutes les réactions de Beerus devant Zenô!

screenshot3832screenshot3834

Goku demanda au kaioshin de les emmener au palais de Zenô du passé car Goku avait fait une promesse et tenait à la réaliser: celle d’emmener un ami qui pourra jouer avec Zenô! ce dernier est ravi. Les deux Zenô qui sont la même personne ne pourront jouer avec eux-même. On découvre que le gars qui travaille pour Zenô n’est autre que le père de Whis lol.

screenshot3833

Cet arc a battu le record des doublons! un double Zenô, un double Zamasu, un double Goku, un double Trunks, un double Mai, un double Bulma, un double monde etc.

Après un bon dîner (on aime manger dans DBS) Beerus dit à Trunks que voyager lui était impossible car il allait créer un anneau de temps, mais Whis lui rappela qu’en supprimant Zamasu, Beerus a lui-même crée un anneau temporel. Ce futur contient Zamasu vivant, un vent de panique s’abat. Whis trop discret, dit juste que Beerus supprimera Zamasu avec une autre méthode. Cela aurait été sympa d’en dire plus!

tumblr_ogx3xllezm1qc9dlro1_500

Whis mit en garde Trunks et Mai, car il vont trouver un doublon d’eux là-bas, mais décident de rentrer au futur et d’accepter cette nouvelle réalité.

En même temps, dans l’univers 10, Gowasu mettait un nouvel anneau temporel, celui de Zamasu, dans un coffret.

A la fin de cet arc, ce n’est ni Trunks, ni Goku, ni Vegeta qui ont vaincu Zamasu, mais les dieux Zenô et Beerus avec l’aide de Whis!

Le moment des adieux est génial, c’est mon préféré et certainement à vous aussi. Le grand Trunks saluant Goten, Goku, Bulma. Mai saluant Chichi et C-18. Adieux sobres et rapides, néanmoins on s’attardera sur les deux derniers personnages: Vegeta, fier de son fils, qui lui file un coup de poing comme adieu (j’adore sérieux) mais Trunks l’arrêta. Je mets les gifs car c’est rare de voir Vegeta sourire!

tumblr_ogxc5r5tbz1sg9gi2o1_540

tumblr_ogxc5r5tbz1sg9gi2o2_r1_540

tumblr_ogxc5r5tbz1sg9gi2o3_r1_540

Le dernier personnage à apparaître pour dire adieu à Trunks était Gohan (de loin on voit Piccolo)  et Trunks vit les deux Gohan (celui du passé et celui du futur, mort) et un sentiment de culpabilité l’envahit pour la destruction du monde. Mais Gohan du passé l’encouragea et il repartit. Franchement j’ai tout adoré: l’écriture de l’histoire finale, le design malgré certains ratages et l’animation. Très bon épisode qui se termine avec un grand merci à tout le monde et un départ qu’on espère définitif!

screenshot3837screenshot3838

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 20, 2016 dans Dragon Ball Super, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super -Trunks du futur est de retour face à Goku Black!

blackgokutrunksmai13331165_1726677377611681_1051580664613077605_n

C’est officiel, Trunks du futur sera là à partir du 12 Juin dans un nouvel arc sur Dragon Ball Super.

Synopsis traduite selon db-z.com :

« Après avoir échappé de justesse à une nouvelle menace dans son époque, Trunks retourne dans le présent de nos héros pour solliciter leur aide.

Malgré sa force, Trunks était impuissant face à Goku Black !?

L’histoire qui va bientôt se dérouler, dépassera les limites de l’espace-temps, et impliquera les dieux, l’omni-roi, les Kaioshins et bien plus encore !

L’arc débutera le 12 juin ! »

Un ennemi sera là aussi à la manière de l’arc des cyborgs et celui de Cell, cette fois il s’agit de Goku Black. La presse japonaise a posté sa photo (avec une potara à la Xenoverse plus qu’à la Z) avec Trunks du futur ayant son épée, on dirait Bulma avec les yeux de Vegeta : je le trouve horrible côté graphisme. Il est accompagné de Mai adulte, une arme dans les mains. Son design est aussi catastrophique que celui de Trunks.

Je préfère l’ancien graphisme de Trunks dans DBZ !

ScreenShot3060

Merci au site db-z.com d’avoir traduit ce qui était écrit en japonais :

DBSSCANTRADUCTIONGB

Les scénaristes sont à court d’imagination, je ne suis pas excité comme certains du retour de Trunks du futur (qui visiblement ne peut jamais se débrouiller seul !) car c’est du déjà vu dans DBZ. Et actuellement, le mini-arc qui guide vers l’arc de Trunks n’arrive pas à me convaincre, car entre l’arc de Beerus, l’arc de la résurrection de Freezer, l’arc de Champa et le mini-arc actuel, je ne vois qu’un collage de séquences qui n’ont aucun lien entre elles ou une transition pathétique voire nulle.

Thalès, le Vegeta violet, et tous les ennemis de Goku ont été évoqués par les fans pour essayer de comprendre l’histoire de Goku Black : est-ce une méchante copie de Goku ? Un Goku du futur super méchant ? ou Goku lui-même qui s’est transformé en un Goku diabolique ? Pour ma part, j’ai laissé les hypothèses aux fans, car j’ai toujours du mal avec ce collage. On verra ça bientôt.

 

Étiquettes : , , , , , ,

Dragon Ball Super:review de l’arc Champa

 

ScreenShot2934ScreenShot2932

Voici enfin ma review à propos de « Univers 6 » de Dragon Ball Super, d’ailleurs je ne préfère pas l’appeler « l’arc Champa » ni même « Univers 6 », mais plutôt « Arc tournoi ».

Il ne reste plus qu’un épisode avant la fin de Dragon Ball Super, et c’est sûr qu’il y’aura d’autres suites. Mais parlons un peu de ce fameux arc.

Design, animation et effets spéciaux :

Cet arc est réellement au-dessus des autres arcs de DBS concernant ces 3 niveaux, c’est assez satisfaisant malgré quelques points négatifs.

Début et durée de cet arc :

Le début était l’épisode 28 (24 Janvier 2016) et cet arc dure 12 épisodes.

Génériques :

Pour ce troisième arc, c’est à partir de l’épisode 28 qu’on assiste d’abord à la vue de Goku et Vegeta se transformant en SSJB (qui est signe que Vegeta a aussi le niveau de Goku).

Puis, c’est à partir de l’épisode 32 (le vrai démarrage de l’arc) qu’on assiste à la présence de tous les guerriers de l’univers 6 (Botamo, Frosto, Magetta, Cabbe et Hitto) avec de beaux effets spéciaux, sans parler de l’ajout de Monaka et Jaco dans Capsule !

Dès l’épisode 37, nouveau générique de fin : chiant si on l’écoute plus d’une fois. Il vint remplacer « l’album familial made in DBS » avec un Goku sur son nuage magique (clin d’œil aux débuts de Goku dans DB et DBZ)  avec son fameux bâton magique sur le dos, on peut voir tous les personnages présents au tournoi (supporters et adversaires des deux univers). On sent que c’est vraiment la fin qui approche quand on regarde ce générique.

Synopsis :

Fasciné par la nourriture terrienne, Champa, le jumeau de Beerus, propose à son  frère de faire un tournoi. Si l’équipe de Champa gagne, la terre de l’univers 7 sera échangée par la terre de l’univers 6. Mais si l’équipe de Beerus gagne, Champa lui donnera les super dragon balls qu’il a réuni. Beerus accepte. Il demande à Goku et à Vegeta de joindre sa team composée déjà de Monaka, à condition qu’ils choisissent les deux derniers guerriers qui furent Boo et Piccolo.

De son côté, Champa réunit sa fine équipe composée de Botamo, Frosto, Magetta, Cabbe et Hitto.

Les deux équipes jouent l’avenir de la terre en s’affrontant sur une planète sans nom.

Les guerriers :

Equipe Beerus :

ScreenShot2952

1. Goku : il est le plus excité de tous pour ce tournoi. Malgré son air naïf, il est un génie du combat qui se révèle encore plus fort qu’impressionnant. Empoisonné par Frosto, l’arbitre lui accorde le droit de revenir combattre.

ScreenShot2948

2. Vegeta : il s’est entraîné 3 ans avec Goku et il gagne 3 combats d’affilée. Il est devenu encore plus fort même s’il était sceptique à ce sujet.

ScreenShot2955

3. Piccolo : c’est le dernier participant sélectionné. Lui aussi s’est entraîné  et a fait un énorme Makanko Sappo face à Frosto, ce qui poussa ce dernier à l’empoisonner. Finalement, Frosto fut disqualifié et Piccolo gagne, mais il céda sa place en guise d’abandon pour Vegeta.

ScreenShot2957

4. Monaka : selon Beerus, c’est « un guerrier très puissant » de l’univers 7 qui arrive en deuxième position de force après lui et avant Goku. Cependant, Monaka n’est en réalité qu’un « pauvre amateur » selon Whis, juste un appât pour Goku et Vegeta, friands de défis. D’ailleurs, Monaka passe la plupart du temps du tournoi à être évanoui, les yeux ouverts….Et pourtant, c’est lui qui a offert la victoire à l’équipe de Beerus!

ScreenShot2958

5. Boo : il promet à Satan de lui offrir la récompense mais il s’endort lors du test avant le tournoi, et il fut disqualifié. Finalement, il n’a servi à rien. D’ailleurs question dodo, ça devient répétitif si on se rappelle qu’il dormait aussi dans l’arc 2!!

Note : très déçu par Boo, j’aurais préféré le voir au moins dans un combat. Bon point pour Vegeta. Goku est impressionnant.

Equipe Champa :

ScreenShot2935

1. Botamo : c’est Winnie l’ourson mais en version diabolique lol. Cette baudruche jaune est étonnante par sa légèreté et ses rebondissements, sans parler des boules d’énergie crachées par la bouche. Mais sans plus…Aucun caractère, juste une technique spéciale. Il perd vite face à Goku, qui a repéré son point faible (ses jambes).

ScreenShot2936

2. Frosto : connu aussi par « Frost », c’est une copie de Freezer. Il se fait passer pour quelqu’un de sympathique et de généreux qui participe à ce combat pour aider les enfants de son univers. Mais ce n’est qu’un dangereux ennemi qui est à l’origine des guerres dans l’univers 6. Il a pour arme secrète à côté de ses transformations, une piqûre empoisonnée avec laquelle il empoisonna Goku, Piccolo et l’arbitre. Il n’a pas de caractère spécial. Végéta lui donna un seul coup de poing qui l’assomma.

ScreenShot2940

3. Magetta : c’est un robot sensible qui crache de la lave ayant un style de combat bien à lui. Aussi fort qu’agile, il donna du fil à retordre pour Vegeta, avant d’être vaincu par lui. La technique du combat est intéressante mais il n’a aucun charisme.

ScreenShot2944

4. Cabbe : (Kyabe) c’est un jeune saiyan de l’univers 6, très sympathique. Il est très fort pour son âge au point d’être à égalité avec Vegeta qui dû se transformer en SSJ1. Cabbe apprit très vite grâce à Vegeta à se transformer, il est redoutable mais manque d’expérience et d’entraînement. Il perd contre Vegeta en SSJB. A part le fait qu’il est sympa, on ne peut pas être marqué par ce personnage. Je m’attendais à mieux, sincèrement.

ScreenShot2946

5. Hitto : (ou Hit/Hitman) c’est un assassin redoutable, qui a plus de 1000 ans et dont le sang-froid fait partie de ce qui le distingue. Mis à part que ce personnage a l’air très charismatique et fort, il est extrêmement énigmatique et très rapide. Il reste 1 épisode, j’attends de voir un magnifique combat entre lui et Goku. Ses techniques de combat sont très originales. Il bat Vegeta sans effort et très rapidement alors que ce dernier était à son maximum (SSJB). Je crois que Hitto est mon personnage préféré des autres combattants de l’univers 6. Contrairement à plusieurs fans, je ne le trouve pas ressemblant à Cell, que ce soit sur le point physique ou concernant les forces.

Le tournoi :

Cet arc est centré sur ce tournoi, au début j’ai cru qu’on allait foirer le tournoi pour un ennemi comme fut le cas pour DBZ (arc Boo) mais malheureusement, on est resté dans la logique du tournoi, donc aucune surprise, on a des spectateurs passifs et 9 combattants qui s’affrontent. Voici ce que j’ai remarqué dans ces 11 épisodes de l’arc « Champa ».

ScreenShot2933

1. Botamo vs Goku : je me suis vraiment ennuyé devant ce combat qui ressemblait à un « presque-réchauffement » entre Winnie l’ourson et Goku. L’animation est terrible, aucun dynamisme, je n’étais pas passionné par ce combat. Cela a duré 6 minutes.

ScreenShot2937

2. Frosto vs Goku : là où on croyait que le combat allait devenir sérieux, Goku tombe dans les pommes et fut disqualifié. Cela n’a même pas duré 1 épisode (9 minutes).

ScreenShot2938

3. Frosto vs Piccolo : franchement, à quoi sert ce combat ? Piccolo savait d’avance qu’il n’allait pas gagner et s’est juste concentré sur son ki, en tout cas, malgré sa force considérable et ses pouvoirs, Piccolo fut empoisonné à son tour, puis gagna et enfin abandonna sa place pour Vegeta. J’avoue que ce jeu est lourd. Pourquoi ne pas laisser Piccolo dans les pommes et Vegeta intervient plus tard ? Durée : 5 minutes.

ScreenShot2939

4. Frosto vs Vegeta : j’aurais bien aimé que ce soit plus long car un seul coup de poing de Vegeta qui réussit à mettre Frosto K.O, je trouve ça un peu simplet à la Guinyu. Durée du combat : 3 minutes…

ScreenShot2942ScreenShot2943

6. Magetta vs Vegeta : j’ai trouvé ça vraiment long par rapport aux autres combats. Pourtant, la technique est la même : force et crachat de lave. Vegeta qui vainc son adversaire grâce à un caillou et à une insulte, je ne vois pas ce qui peut glorifier un tel combat qui a été long et dont on s’attendait à une fin meilleure ! Durée du combat : 21 minutes (reparties sur deux épisodes).

ScreenShot2945ScreenShot2954

7. Cabbe vs Vegeta : combat plus sympa et mieux présenté même si c’était plus un entrainement qu’un combat. Je pense que Vegeta aurait pu vaincre Cabbe sans passer au SSJB, mais il voulait sans doute lui montrer qu’il y’a d’autres transformations. Pas du tout ennuyeux, ce combat 100% saiyan ! Durée : 10 minutes.

ScreenShot2949

8. Hitto vs Vegeta : Et ça monte d’un cran ! avec Hitto, ça promet ! et le combat était dur pour Vegeta qui fut vaincu en très peu de temps. Sacrée technique de Hitto ! Durée du combat : 7 minutes. Si j’enlève le temps de réflexion, Vegeta risque de devenir vert de rage, lol.

ScreenShot2951ScreenShot2953

9. Hitto vs Goku : je sens qu’on a gardé le meilleur combat pour la fin. J’éditerai cet article pour commenter ce combat prometteur après la fin de DBS ! En tout cas, c’est le meilleur combat de tout DBS, le plus intense et le plus épique qui nous fait penser aux combats fous dans DBZ. Durée du combat inconnue (puisqu’il reste le dernier épisode) et ce combat de putain de ouf est reparti sur 3 épisodes !!

Edit: la durée du combat est de 29 minutes au total, repartis sur 3 épisodes. Goku s’auto-élimine et offre la victoire à Hitto. J’ai espéré voir plus de combat!

ScreenShot2987ScreenShot2977

10. Hitto vs Monaka: Ce « combat » hilarant montre à quel point Monaka est faible, mais aussi à quel point Hitto est sympathique qui s’auto-élimine offrant la victoire à Monaka.

Ce « combat » a duré…23 secondes!!!!!!!!!!! xD

Remarques à propos de cet arc :

– l’idée de faire d’un tournoi la base de cet arc est une idée simplette ! on aurait pu penser à d’autres scénarios plus piquants. Les fans adorent les combats : c’est vrai, mais me concernant, je trouve qu’il n’ y a pas de danger, juste un tournoi entre deux univers opposés.

-Le dernier épisode est hilarant mais manque de piquant!

-Génial ! des gouttelettes de sang, mais au moins Vegeta saigne (quand je pense à DBZ et à DBGT où les litres de sang étaient dispersés et certains spectacles étaient gores), Goku crache du sang aussi.

-De tous les combattants, ceux qui m’intéressent sont Hitto et Goku. Charisme et secret. Putain de combat de ouf !!!!

-Contrairement à l’arc ROF, où le SSJB a servi à quelque chose, ici il est plus pour la décoration. On remarque la disparition complète de toute forme de fusion, tout comme SSJ2, SSJ3 et SSJ4 (même si cette dernière forme n’est pas créée par Toriyama). Franchement, DBS est un monde à part. DBGT colle mieux comme suite à DBZ. Mais dans les deux derniers épisodes, la fusion entre le kaioken et le SSJB est juste magnifique.

-Champa est inintéressant, tout comme Vados. Leurs personnages n’ont pas été traités profondément, tout comme les personnages des combattants de l’univers 6 (à part Hitto).

-Plus la fin approche, plus les épisodes deviennent intéressants et on devient impatient pour la suite !

-Les combattants de l’univers 7 ne sont finalement que 2 : Vegeta et Goku. Piccolo était bon pour la déco, quant à Monaka il était bon pour le remplissage. Boo ? je regrette le méchant Boo !

-J’ai trouvé la transformation de Cabbe « correcte » par rapport au délire des transformations-éclair de Goten et de Trunks (ou même celle de Pan, encore en mode fœtus !) n’oublions pas que Cabbe est un pur saiyan aussi.

-On sent que les combats (sauf celui de Goku vs Hitto) sont tous des combats parachutés juste pour le remplissage. Personnages superficiels, sans charisme, combats courts pour la plupart et étrangement long pour le combat Vegeta vs Magetta. J’aurais bien aimé voir des combats mieux traités.

-J’aime l’humour qui règne mais j’attends un combat plus sérieux ! (pas étonnant qu’on mise tous sur le dernier combat entre Hitto et Goku qui s’est révélé énorme !)

-Cool d’avoir mis en lumière l’amitié Vegeta et Goku xD

-Goku qui utilise sa tête, Vegeta qui fonce la tête baissée…Le monde est à l’envers !

-Quel gâchis ! ok pour le super radar, mais à quoi ça nous a servi l’épisode de Bulma et Jaco ? Juste à perdre un épisode bon pour le combat ! ne parlons pas du gâchis des 21 minutes du combat trop long entre Vegeta et Magetta !

– Goku traité à la fin comme le personnage principal, ce n’est pas trop tôt !

-Parlons du public ou plutôt du mini-public. Fade, ennuyeux, passif, aucun cri massif pour encourager les combattants, juste un ou deux cris. Dommage que Satan n’était que l’ombre de lui-même.

-Le tournoi n’inclus ni Gotenks (Goten et Trunks éloignés car la fusion est interdite) ce qui est dommage, ni Gohan (qui préfère les études que les combats) ni même Jaco (j’aurais aimé le voir combattre après son numéro face à Bulma) bref les gosses dehors, les adultes en avant ! (tant mieux !)

-Le combat Hitto vs Goku est juste magnifique. Dommage de ne pas voir autant de dynamisme, de scénario réussi, d’animation spectaculaire, de chorégraphie ou d’originalité dans les autres combats.

-Vegeta, malgré ses 3 réussites d’affilée, a été effacé en un rien de temps par l’intensité et la beauté du combat final entre Goku et Hitto. Je suis fan de Goku et de Vegeta et je trouve que ce dernier a fait des étincelles puis a reçu une claque dans la gueule, tant mieux ! Pour les fans de Vegeta, arrêtez de gueuler. Vous savez comme moi que Vegeta n’est rien sans Goku, alors respectez la fin très belle de cet arc et arrêtez de pleurnicher. C’est le numéro 2 et il le restera. Voici mes 4 minutes préférées!!!

L’arc est satisfaisant mais il ne sauve pas la série DBS comme je l’ai déjà écrit. Je le trouve trop court et moins riche en personnages, on ne les connait finalement pas.

Merci de votre lecture !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super – Bref, j’ai regardé l’épisode 1 de l’arc de Champa et tout l’arc ROF

ScreenShot2607

ScreenShot2608

Bonjour à toutes et à tous ! Bon voilà, l’arc Champa a déjà commencé avec l’épisode 28 diffusé dimanche 24 Janvier 2016. Je vais juste en parler un peu avant de passer au plus important : faire mon bilan de l’arc ROF (Resurrection of Freezer ou la résurrection de Freezer) !

L’épisode 28 de DBS est plutôt un épisode acceptable sur tous les plans : magnifique animation (à l’exception des portraits de Goku et de Vegeta parfois), humour à flot, c’est aussi un épisode qui donne le ton. Ce que je veux dire, c’est qu’on sent vraiment que c’est le début de quelque chose, car d’emblée il annonce les intentions de Champa, un futur tournoi et Goku et Vegeta qui seront encore de la partie. Il y’a dans cet épisode du neuf, l’entrée fracassante de Vados et de Champa, la haine des deux frères, mais surtout et pour une fois, l’appréhension de Vegeta face au tournoi contre l’enthousiasme exacerbant de Goku (du genre : youpi ! je vais me faire péter la gueule !)

En somme, l’épisode 28 est le début de quelque chose, mais il reste néanmoins pauvre, et Champa n’est pas un méchant comme Freezer, il est juste capricieux et arriviste tout comme son frère Beerus. Donc on a commencé par l’arc BOG (Beerus, un faux méchant ?) et on termine la série DBS avec l’arc de Champa Univers 6 (Champa, un faux méchant aussi ?).

Nous allons quand même attendre la suite des épisodes, donc je vais m’arrêter de commenter pendant quelques semaines l’arc de Champa pour voir où ça nous mène. Sinon j’apprécie vraiment le fait que Vegeta partage le même rôle principal que Goku, ce qui est une première dans toute l’histoire de la franchise (le générique en dit ouvertement à propos de ce duo !)

Retournons à nos moutons à propos du bilan de ROF. Bref, j’ai regardé ce deuxième arc. Mon bilan sera assez sommaire tellement j’ai été déçu par cet arc.

L’arc ROF comporte plus de points négatifs que de points positifs, et en 13 épisodes je n’ai jamais vu un arc aussi ennuyeux. Je sais que les deux premiers arcs sont une « remastérialisation » des deux films les plus récents de Dragon Ball, mais on aurait pu faire mieux, surtout concernant le deuxième arc.

Points négatifs :

-Un graphisme et une animation pourris, la vitrine d’un anime est son graphisme !

-Les musiques de fond sont généralement mauvaises ou mal choisies.

-Ridiculisation de certains personnages …(Vegeta, Goku, Piccolo, Gohan, Jaco….)

-Des personnages inutiles (Bulma et Jaco) sont mis en lumière plus que les personnages utiles !!

-Jaco qui était si utile  dans le film devenant un punching-ball de Bulma…pfff.

-Deux épisodes seulement sont bons de tout l’arc ? Oh là-là. Et en plus les deux derniers !

-A quoi sert Krilin SVP ? Même sa femme est plus forte que lui. Elle aurait dû lui laisser Marron tellement il ne sert plus à rien. On n’est plus dans DB ou DBZ !!

-Cet arc est un arc centré sur l’art de vivre que sur l’art du combat. Les scénaristes et les graphistes se sont concentrés sur la nourriture au détriment du combat.

-Des chorégraphies de combats à faire pleurer de rire. Un enfant de 4 ans a plus d’imagination !

-Des personnages qui n’apparaissent que pour très peu de temps (Gotenks qui apparut pour un coup de boule puis rien !)

-Opposition de certaines situations  dans DBS avec celles dans les autres séries de la franchise (la terre et les dragon ball)

-Je fais peut-être le fan difficile mais la forme SSJGB ne m’impressionne pas, je pari que leurs cheveux deviendront multicolores dans l’arc de Champa !! Vive la forme SSJ4 de DBGT qui est de loin la meilleure de toutes les formes.

-Je me suis endormi deux fois devant DBS…

-Je sais que c’est lié à l’animation, mais dans un combat il y’a toujours du sang !

Points positifs de cet arc :

-Mettre Vegeta plus en lumière. Un sacré brave qui n’a pas froid aux yeux !

-J’adore la bromance Vegeta-Goku. A partir de l’arc Cell, leur relation ambiguë est mise en lumière, l’arc Boo l’a plus mise en lumière. Dans DBGT ils sont très complices ! Dans DBS, ils sont carrément inséparables pour des prétendus « ennemis » ou même « rivaux ». J’aime le fait qu’ils soient des amis très intimes ayant des situations hilarantes. Chacun sauve la vie de l’autre, c’est cool.

-L’entraînement avec Whis, ça c’est un bon point ! Dans le film, j’ai ragé pour le fait qu’on ne sait pas comment Goku et Vegeta avaient acquis cette forme (fusion avec l’aura d’un dieu) alors que dans DBS, tout est devenu plus clair.

-L’apparition éclair de Gotenks m’a fait plaisir, même si le personnage méritait son heure de gloire. Il a été viré simplement par les scénaristes, alors qu’on sait que Gotenks est le personnage le plus fort de la bande. D’ailleurs il l’a prouvé en mettant Tagoma K.O.

-L’apparition de Tagoma et de Ginyu : plus on est fou, plus on rit. On aurait pu faire un énorme combat, mais les chorégraphies étaient médiocres, les personnages pathétiques etc.

-Les choix des génériques sont assez bons côté audio et côté vidéo, c’est également intéressant de découvrir tous les personnages ensemble dans le générique du début et celui de la fin.

-Satan qui est encore le héros ! jusqu’où ira-t-il ?!

-La petite Pan est bien mignonne, mais je sens que DBS se terminera avec elle toujours bébé…

-Le fait que Master Roshi (Tortue géniale) participe au combat, j’ai beaucoup aimé.

Bref, je n’attends aucun miracle du dernier arc sur Champa.  J’espère que ça va être un arc décent pour enjoliver l’image terne qu’ils ont donné de DBS aux fans dont les réactions sont plus courroucées que jamais face à cet « hommage » d’une franchise qui a 30 ans d’existence !

Voilà une review assez rapide dans laquelle j’ai tenté de mettre tout ce dont je me rappelle pour l’instant, merci de votre lecture et de vos commentaires !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Galerie

DBZ: Arc Boo – Quelques dizaines des meilleures captures!

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 17, 2016 dans Général, Ma catégorie, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Dragon Ball Super: Les 60 meilleures captures de RoF!

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

House – Review du 8×18

Image

Voici donc ma 18ème review du 8×18 « Body and Soul » alias « Terreurs nocturnes » diffusé directement en inédit après le 8×17, le 5 Mars 2013. Cet épisode qui marque le premier palier du grand final de la série House M.D n’a réuni que 6 millions de téléspectateurs, une audience calamiteuse si on devait la juger. La pire audience de toute la saison 8 fut donc avec cet épisode qui, pourtant, ne manque pas d’authenticité, d’intérêt et d’un excellent scénario dépassant même celui du 8×17. Je trouve dommage cette baisse qui ne reflète certainement pas les fans qui sont très nombreux. Enfin, passons.

Cet épisode 8×18 est un épisode sur lequel je me suis beaucoup penché, c’est l’épisode des rêves et du non-dit par excellence et je me suis résolu à l’analyser en 3 parties. Bonne lecture d’avance !^^

I. Rêves ou fantasmes ?

C’est un épisode très intéressant où se mêlent réel et irréel, rêves et fantasmes. Chase et Park en firent l’expérience.

Le monde onirique a toujours une signification, une explication/interprétation pour certains rêves. Avec cet épisode, on sonde l’inconscient des personnages et surtout de deux en particulier : Chase et Park, le tout dans une atmosphère hilarante.

Petit recul avant de se lancer dans des analyses, vous vous rappelez certainement que ce n’est pas la première fois que ce « couple » est mis en lumière – un couple assez insolite – cela a commencé par une approche timide (boire un verre) dans le 8×13, ensuite on avait assisté à l’emménagement de Park chez Chase dans le 8×16.

Grâce à Popo, on croyait assister à une nouvelle relation dans cette saison (entre membres de l’équipe) mais visiblement, ce 8×18 est une réponse à certaines questions. Sont-ils amoureux ? Sont-ils amis ? Va-t-on assister à une relation tellement insolite à cause de leurs caractères que même coucher sera bizarre ?

Bref, les scénaristes mettaient la lumière sur ce duo mais pas assez, laissant le téléspectateur dans le vague, à spéculer. Sacré jeu !

Dans cet épisode du 8×18, on assiste à quelque chose à la fois étrange et à mourir de rire : House dévoile que Park avait rêvé de Chase. Embarrassée, Park essaya de comprendre pourquoi elle avait rêvé ainsi. De son côté, Chase fit un rêve tellement réaliste qu’on se demande ce qui se passe entre ces deux-là. Mais la chute était que tout n’était que rêves et illusions, c’est comme un mirage : on croit que c’est réel or tout est imaginaire.

Fantasmes ? Fous amoureux sans l’admettre ? Taub a sa petite idée « Chase symbolise le travail, tu es tombée peut-être amoureuse de ton job ! ». Ce n’est pas si faux à mon avis, il se peut que Park voit en Chase l’incarnation de son travail et même l’incarnation de la science et de la médecine auxquelles Park tient beaucoup et leur voue un amour fou.

Chase est attiré par Park, peut-être par son côté bizarre et piquant qui s’oppose au sien. Comme on dit : les contraires s’attirent ! Cette petite histoire entre les deux est légère, elle ne fait pas tâche dans l’épisode déjà centré sur les rêveries, en plus d’être tordante et marrante.

S’il y’a un petit faisceau lumineux, il s’agit bien de l’histoire de Chase et Park qui laisse place au sourire, dans un épisode très fort émotionnellement et noir.

C’est à la fin que Chase et Park conclurent qu’ils s’appréciaient tellement qu’ils ont fait ces rêves. Cela sonne comme « restons-en là, en tant qu’amis pas plus ! ». Mais cela n’empêche pas que la fin de ces rêves était restée ouverte, personne ne savait les interpréter pour de bon, est-ce qu’ils auront une relation amoureuse ou pas… ? Ce type de question est à ranger dans le placard, car avec un duo aussi bizarre, on peut passer d’un rêve à une réalité et d’un simple diagnostique à une coucherie.

Très malins, les scénaristes ! La vérité est ailleurs…

II. Science vs religion

Ce n’est pas le premier épisode à propos de cette confrontation mythique à laquelle on a assisté plusieurs fois dans House. Et encore, ce n’est pas non plus le premier épisode à propos d’un enfant qui vit des choses bizarres en pleine nuit, comme dans le 3×02.

Dans le 8×18, nous avons un patient âgé de 8 ans (tient, le chiffre 8 comme par hasard, on a un triple 8 avec le 8×18 !) souffrant de symptômes variés à tirer par les cheveux : cauchemars répétés, arrêt respiratoire, arrêt cardiaque, crise, évanouissements, parler  une langue qu’il n’a jamais entendu…Un cas qui a intéressé House avec cette histoire de cauchemars.

Ce cas m’a préoccupé, non par son côté médical vu que toutes les 5 secondes un truc pas net arrivait à l’enfant comme si l’hôpital accélérait la cadence des maladies ou des symptômes !! Je dirais plutôt que c’est le choc science-religion qui m’a intéressé. En fait, il y’a pas mal de messages codés aussi qui sont d’une noirceur à faire froid au dos.

On assiste au tiraillement de la mère entre croire en la science et croire aux croyances de ses ancêtres. Taub et Adams étaient en quelques sortes le symbole de la science, Xang (le grand-père) et la mère du côté des croyances, de la foi. Au départ, la mère ingénieur se vantait auprès de Chase par sa vision logique, et en 24 heures elle était complètement déboussolée.

L’intervention de Xang n’a fait qu’empirer les choses, lorsqu’il dévoila que ce n’est pas Kao (son fils) qui avait commis un crime, mais le démon qui l’habitait. Moi je dis : parfait ! si on suit cette logique farfelue, aucun acte criminel ne doit être puni car l’homme est né bon et n’est pas responsable de ses actes…

Enfin bref, revenons à nos moutons ! La mère de Lue était passée d’une croyante en la science à celle en la religion ce qui est un peu normal vu l’accélération des symptômes infinis qui frappent son fils et auxquels la médecine n’a ni trouvé de remède ni d’explication.

Certains ont trouvé que la mère était la plus intéressante par son grand tiraillement entre foi et médecine. Il est vrai qu’il existe dans ce monde ô combien de personnes tiraillées face à un malheur qui frappe un proche.

Ce tiraillement entre religion et science ne fait justement que commencer, attendez les prochains épisodes et vous allez voir qui symbolisera la science et qui symbolisera la foi, mais je crois que vous avez déjà deviné de qui je parle…(clin d’œil au 8×21)

Revenons à l’enfant : il souffre selon son grand-père de la présence d’un démon appelé Dab qui l’habite et qu’il fallait exorciser.

Très intéressante comme image, vous ne trouvez pas ? Bon, admettons que ce gosse n’est en fait que House, et que Dab symbolise ses démons intérieurs face auxquels il fera son introspection qui arrive lentement.

On peut aussi admettre que Lue peut être Wilson, et que Dab n’est que le cancer duquel il souffre et qu’il annoncera à House à la fin, et que ce dernier tentera tout pour l’enlever du corps de son ami mais sans issue. Même le D de Dab peut symboliser Death (mort) tout simplement !

Déterminée à guérir son fils par tous les moyens, la mère appela un avocat et fit intervenir Xang pour l’exorcisme ! De l’exorcisme dans une série médicale telle que House, c’est du jamais vu et c’est même incompatible ! Xang utilisa son savoir-faire en matière d’exorcisme dans une cérémonie insolite. Je m’arrête là, concernant cette fameuse cérémonie.

Je ne sais pas si vous vous êtes rendu compte d’un truc pareil. Cette cérémonie sonnait comme celle que ferait un sorcier ou un exorciste devant la mort. C’est la cérémonie de la mort, qui ne fait que nous rappeler la dernière ligne la plus tragique de House M.D, celle de Wilson. Le gamin avait dit qu’il n’y avait plus aucun espoir, que c’était trop tard. Cette prouesse scénaristique nous amène grâce à cette phrase vers Wilson, également ! C’est un cas qui en cache un autre. En absence de matière de guérison médicale, on a recours à des méthodes ancestrales qui pouvaient ou pas marcher.

L’équipe de House se retrouva seule et en particulier Adams qui avait tenu tête à House pour la première fois ! Contre toute attente, House lui a laissé les commandes du cas, il était résigné, lui qui avait dit à Taub dans le 8×13 de ne jamais abandonner ! Et je peux même dire que c’était la fin ouverte de la série annoncée avec la fin ouverte de cet épisode qu’on peut qualifier du véritable dernier épisode de House. Personne n’a gagné, on ne saura jamais qui a gagné de la science ou la religion qui furent ex-æquo, c’est inédit dans la série ! (comme l’a signalé Taub). Ce qui est sûr, c’est qu’il y’a une acceptation des phénomènes qui dépassent la logique.

Le déclin du génie/don de House est annoncé implicitement et nettement, laissant aux jeunes le champ ouvert pour continuer sans lui un combat qui, de toutes les façons, n’attribuera le mérite de la guérison miraculeuse qu’au grand-père alias la religion, et jamais à la science. On peut aller jusqu’à dire que c’est le dernier cas de House. Le 8 symbole de l’échec, se répète incessamment ici. Le désintérêt de House est une phase transitoire à un intérêt illimité qu’il portera envers Wilson qui sera le seul à compter à ses yeux.

Bref, Adams sauvera le gamin en même temps que la cérémonie de Xang le grand-père, et vous voyez qui a eu le mérite…House avait raison.

Je termine cette partie avec quelques explications du phénomène « lévitation » observé ici ! J’ai un peu fouiné, la « lévitation » du gamin s’appelle en fait « lévitation horizontale », elle vous rappellera sûrement une certaine lévitation presqu’identique dans le 3×02. Ce type de lévitation est possible à faire grâce à l’ordinateur. Ah…la technologie ! Dans X-Files on voit ce type de lévitation !

Quand à la lévitation de House qui s’appelle « la lévitation de Balducci », ce n’est qu’une illusion. Je dis chapeau quand même à Hugh Laurie pour l’avoir fait, j’ai failli me tordre le pied ! Et oui, j’ai lévité à ma manière…MDR. Voici donc quelques explications à propos de la lévitation de House et comment la faire ! Je passe direct à la 3ème partie après ce paragraphe explicatif ci-dessous.

« D’abord, vous devez vous positionner quelques mètres à l’avant des observateurs de sorte à ce qu’ils voient votre dos et vous positionner en angle de 45 degrés selon l’angle des observateurs toujours. Vous allez vous placer afin que le devant de votre pied, droit ou gauche selon votre cas, ne puisse pas être vu par les gens. Ils vont voir complètement un de vos pieds et l’arrière de l’autre. Veuillez vous assurer que les 2 pieds sont bien collés pour être sûr de n’avoir aucune chance de laisser percevoir le devant du pied que les spectateurs ne doivent pas voir. Enfin, utilisez le devant de votre pied  »caché » afin de soutenir votre poids et soulevez-vous à l’aide de celui-ci. Tenir la pose quelques secondes et le tour est joué!

Pour s’assurer du succès de ce tour:

– S’assurer que l’angle est idéal.

– S’assurer que les 2 pieds sont collés et qu’ils le resteront jusqu’au temps que vous retombiez par terre.

– Pratiquez cette illusion quelques fois avant de l’exécuter devant des gens afin d’être sûr de pouvoir garder l’équilibre parfait. »

III. Fin d’un arc et début de l’arc final

Je me suis beaucoup demandé comment évoquer en même temps House, Dominika et le Hilson. La solution était facile, avec cet épisode qui marque la fin de certaines choses et le début d’une nouvelle ère.

Avec un nouveau House dans ce 8×18, la donne change. La fin approche très vite. Après la résignation incroyable de House face au cas, chose qu’on n’a pratiquement jamais vu ainsi, sonnant la fin de tout un don auquel on s’était habitué, arrive une nouvelle phase avec Dominika.

Vous vous rappelez la fin noire et musicale du 8×17. On sent que House se culpabilise et son respect envers Dominika n’a fait que s’accroitre avec la découverte d’autres talents cachés en elle.

Dans cet épisode, Dominika va tout simplement être sonnée par un coup de massue (ou blessée si vous voulez, poignardée dans son être à l’image de la poupée ensanglantée du 8×17 !) de la part de son tendre époux  gobant la Vicodine, qui réprimait ses sentiments et les rejetait jusqu’au bout. Halone quoi xD

Certes, Dominika a prouvé sa patience, son « housisme », son intelligence etc. Beaucoup de fans ne l’appréciaient pas à cause d’un stupide ship. Or, le personnage de Dominika était très intéressant à explorer et c’était bien de la faire revenir pour boucler la boucle avec cet épisode.

Cependant, c’est en « consolant » House à sa manière (ils ont failli aller loin) que le téléphone sonna, et c’est avec le même regard blessé et terrifié d’Amy face à Henry dans le 8×17, que Dominika regarda House qui préféra se taire sans s’expliquer, malgré le fait qu’elle était restée silencieuse en attendant des explications. Non, House n’assumera jamais ses sentiments et, résigné à lui expliquer quoi que ce soit, il se contenta juste de s’excuser et ne la retient pas. Et bien voilà la fin du fameux arc House-Dominika, chose qui a ravi certains !lol.

C’est le triomphe du Halone, et y’a pas pire que le Halone ! Y’a pas pire que de voir des larmes au lieu d’un joli sourire accueillant (Dominika avait pleuré 2 fois, la 2ème était plus atroce et plus silencieuse). Remarque : répétition du chiffre 2 ici ! Domonika qui symbolisait la vie, quitta donc le domicile de House, devenant noir à l’image de la mort, comme une âme ayant quitté un corps. La pluie qui ne s’arrêtait pas, symbolisait ce déchirement housien intérieur. Il avait perdu face à la religion, il avait foiré la relation avec la femme parfaite, et le voilà seul. La relation House-Dominika s’achève dans un noir morbide duquel on avait aperçu les prémices depuis le 8×17. Aucune couleur que le noir après le départ de Dominika. House avait fait de son moi un tombeau de tout sentiment, et ce noir fait penser à un cimetière hanté de spectres, parsemé de tombeaux.

Ce noir fait également penser au noir des prochains épisodes et en particulier lors des épisodes 8×19 et 8×22, car techniquement, ils sont les plus noirs.

Cette obscurité morbide qu’on voit chez House dans le 8×18 vers la fin de l’épisode, est la même qu’on voit dans le bureau de Wilson (fin du 8×18). La fin de la relation avec Dominika libère donc de la place pour Wilson dans la vie de House…

On est arrivé à Wilson et au Hilson, enfin. Il y’avait dans le cas des signes inquiétants nous rappelant Wilson (pour ceux qui ont tout regardé, faire du recul est intéressant), on avait regardé un 8×16 plus inquiétant qu’il n’y parait, puis on avait assisté dans ce 8×18 à 3 apparitions uniquement de Wilson, et c’était toujours House qui allait le chercher sans se douter une seule seconde de ce qui se passait.

Le jeu de l’acteur Robert Sean Leonard est tout simplement époustouflant et génialissime dans cet épisode, il en est de même pour Hugh Laurie. Sacré duo !

A chaque fois que House essayait de rencontrer son ami, ce dernier disparaissait comme un fantôme, derrière quelques excuses bien amenées. Wilson esquivait la parole, il fuyait son ami le long de l’épisode et ne voulait plus l’écouter.

En fait, House était tellement préoccupé par ses petits problèmes personnels qu’il ne vit pas l’embarras dans les yeux de son pote qui voulait être seul.

House réessaya de parler avec Wilson après avoir foiré les consultations de ce dernier, et je crois qu’il avait pensé que Wilson faisait la tête à cause de ce qu’il avait fait (l’interrompre en pleine consult’), au point de ne pas manger avec lui comme d’habitude. House (fait rarissime) acheta de la nourriture pour lui et pour son pote, mais ce dernier esquiva la conversation et quitta le bureau. Note: Wilson regarde sa montre, un clin d’oeil pour un certain compte à rebours mais également à un certain 8×20 où Wilson parlera de cette montre, qui nous est très symbolique du temps restant.

La première fois que j’ai regardé cet épisode il y’a environ un an, je me suis demandé ce qu’avait Wilson pour se comporter ainsi, car cela ne lui ressemblait pas.

La 3ème et dernière scène au bureau de Wilson était complètement obscure et triste. Dans le noir, Wilson se dressait comme un zombi, l’air effondré. Très subtil le jeu de RSL, vraiment !

House entra, ne regarda même pas son copain qui ne le fuyait pas cette fois et resta silencieux, et raconta sa journée, ses problèmes sans se douter une seule seconde du choc qu’il allait avoir.

Wilon, tourmenté, finit par faire une révélation qui laissa n’importe quel téléspectateur sur le cul. Admirez ce jeu d’acteur : House qui ne croyait pas Wilson…jusqu’à être terrassé par le coup de massue qu’il avait pris sur la tête et nous avec ! C’était un moment diaboliquement émotionnel entre les deux amis et même pour les téléspectateurs derrière leurs petits écrans.

House qui voyait tout, qui voyait de quoi rêvait Park ou Chase, n’avait pas vu un coup pareil venir ! Et son regard Halone à la fin des dernières secondes de l’épisode…Qui va consoler l’autre ? Les deux étaient à consoler, l’un pour sa vie menacée, l’autre qui avait tout perdu et ne lui restait que son ami. House avait peur de le perdre pour la même raison citée dans le 6×10 « Si tu meurs, je me retrouve tout seul ». Un vrai cauchemar morbide qui s’est réalisé à la fin de cet épisode que j’ai beaucoup adoré ! Maintenant House le sait, son ami aura besoin de lui. Mais que va-t-il se passer dans le 8×19 auquel j’ai fait allusion avec certains indices dans le 8×16 ? Ce qui est sûr, vous allez découvrir l’amitié entre House et Wilson telle qu’elle est en réalité, et ce que nous cachent certains masques…

Une nouvelle page se tourne avec cet épisode qui marque la fin de House et sa relation habituelle avec la team, de la relation House et Dominika et le début d’une série d’épisodes Hilson-Halone marquant le grand final de House. La boucle était bouclée avec Dominika, Chase-Park et la team se séparant lentement mais sûrement de House, en revanche, ce dernier et Wilson vont beaucoup se rapprocher dans les 4 prochains épisodes.

Ça sent un passage de relai très proche, ce 8×18 est un grand tournant dans la série et la saison 8. Il y’aura une future lumière noire éclairant notre couple préféré : House et Wilson. Ils sont le pilier de toute la série. J’intitulerai cet épisode « L’annonce » car l’annonce de la maladie de Wilson est l’annonce de la fin de House. C’est le début de l’arc final.

C’est un épisode bizarre et loufoque, léger mais chargé en tristesse et du non-dit.

Voilà donc ma review du 8×18, je vous remercie de votre lecture et surtout de vos commentaires qui sont toujours les bienvenus.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,