RSS

Koh-Lanta 17 : Cambodge – Review de l’épisode 3

25 Mar

ScreenShot4484

Bonsoir, je viens juste de terminer le visionnage de l’épisode 3 de Koh-Lanta : Cambodge et tout ce que je retiens c’est que c’est un bon épisode.

C’est Samedi, c’est Koh-Lanta pour moi

Merci beaucoup à Sofia pour les liens depuis le début de ce Koh-Lanta, merci spécial !! Ça m’a permis de regarder les épisodes même si j’ai beaucoup de décalage par rapport aux autres.

Il s’en est passé des choses dans ce Koh-Lanta ! Mais avant de le regarder, j’ai eu le droit au sempiternel résumé des deux épisodes précédents, au cas d’un traumatisme crânien, les téléspectateurs n’auront pas oublié qu’après l’île surprise et l’anneau surprise de la saison précédente, on a eu cette saison une équipe surprise dès le premier épisode et 3 équipiers surprise dans le deuxième épisode (oui Koh-Lanta ressemble étrangement à Secret story), que le totem ne sert plus à rien, que Yassin a même fabriqué un yacht pour les rouges et que les jaunes passent leur temps à bouffer de la canne à sucre, tandis que les bleus se crêpent le chignon. On se demande toujours à quoi bon passer de 18 candidats dans le 1er épisode à 21 dans le 2ème, et qu’est-ce qu’on a gagné de toute cette distribution à la noix.

Mais aussitôt après cette pénible introduction, on entre dans le vif du sujet.

Bien entendu, on commence par les bleus, qui ont échappé par miracle au conseil. Sur l’île maudite des Takeo, on retrouve Yves, le patriarche bonhomme de la tribu, qui se réveille satisfait, et pointa du doigt son nouvel ami, dont il dit : « J’en ai fait mon petit Wilson, c’est pas Wilson moi c’est ma Juliette, ma Fanny, ma Daphnée, ma Pénélope, Paola, mon Fabio, c’est toute notre famille recomposée qui est là-dedans » à ce rythme-là, on pensera qu’il y aurait quelque chose entre Yves et la noix de coco.

ScreenShot4526

Sur l’île des Bokor (ou les rouges), Franck le doyen des rouges avait volé un poisson des pinces d’un crabe, et toute l’équipe finit par engloutir un minuscule poisson de 8 centimètres…

Sur l’île des Sokka (ou les jaunes), on chope une bouteille à la mer, contenant comme par hasard un message (sinon je n’en parlerais pas, vous pensez bien). Dès qu’il se passe quelque chose d’intéressant dans Koh-Lanta, il y a toujours une bouteille avec un message dedans qui s’échoue sur une plage et gâche tout. Le message est, bien sûr, une convocation biscornue à une nouvelle épreuve : « Regardez devant soi pour prendre de la hauteur »

ScreenShot4527ScreenShot4528

Des cordes, des cordes, des kilos de cordes

A Koh-Lanta on aime surtout utiliser les cordes dans les jeux, et dans cette épreuve, il fallait parcourir 53 mètres pour toucher l’équipe adverse, tout en portant 50 kilos de cordes. L’équipe gagnante aura le droit d’aller au temple de Chizo, mais Brogniart resta discret à propos de la récompense pour l’équipe qui arrivera deuxième.

Les jaunes visent l’équipe la plus faible, c’est-à-dire les bleus et sans surprise, l’équipe bleue perd encore.

ScreenShot4568

Puis c’est la finale jaune et rouge, les rouges étaient moins corpulents que les jaunes mais dans tous les cas, les deux équipes avaient déjà gagné un réconfort. Mais cela ne suffit pas pour Vincent, le nouvel arrivé jaune, un vrai bulldozer qui motivait l’équipe des jaunes : « on est des guerriers! on est des soldats !! » lança-t-il en avalant les 80 mètres qui les séparaient des rouges, l’équipe des rouges aura beau se débattre, mais 50 kilos uniquement portés par Yassin et Sébastien, chargés comme des mulets, ce n’était pas suffisant. Les 3 jaunes restants rattrapent les deux rouges et le temple est aux jaunes !

ScreenShot4529ScreenShot4530

L’équipe rouge est deuxième, Brogniart leur offre un grand poisson, de quoi leur donner le sourire.

Tout cela se passe devant l’équipe bleue, dont Yves eu le regard douloureux quand il a vu le poisson. Les bleus retournent à leur bivouac rudimentaire, affamés et exténués.

Les deux récompenses

L’équipe rouge rentre pour cuire son poisson. Franck, le doyen des rouges et l’amoureux de la pêche, s’occupa de nettoyer le poisson en lançant : « Papa va te manger ce soir ». Durant la cuisson du repas, Manuella s’aperçut que quelques malheureuses graines de riz étaient collées dans la casserole, et critiqua Sébastien qui s’était occupé du poisson, Sébastien commença à percer Manuella à jour…Mais on a oublié tout cela en gobant le délicieux poisson.

De leur côté, les jaunes étaient sur le continent, à Chizo. Leur guide ne parlait même pas un mot d’anglais, et il décrivait la belle histoire de ce monument datant du XIème siècle devant des gens affamés. Puis il les guida vers un bon repas, quelques poulets rôtis, un peu de légumes et surtout une grosse casserole pleine de riz cuit. Bien sûr, il faut rappeler que les moines qui sont dans ce temple ne bouffent que le tiers de ce que les jaunes ont gobé.

ScreenShot4566ScreenShot4534

Après une douce nuit au temple, les jaunes prirent leur petit-déjeuner devant le lever du soleil quand le guide cambodgien leur donna une deuxième récompense : 3 allumettes ! Sans doute que la prod a décidé qu’il était temps qu’une équipe pareille devrait avoir du feu. Les jaunes sont ravis et retournent avec les allumettes sur l’île Sokka.

ScreenShot4535

Alors que les équipes jaunes et rouges goûtaient à leurs récompenses, l’équipe bleue goûtait à l’odeur du caca des aventuriers qui s’échappait des 4 coins de l’île maudite. Claire donna quelques conseils sur l’emplacement de faire caca, mais personne n’écoutait ses conseils. Hada, ironique, répliqua : « j’irai le faire où j’ai envie de le faire ». Difficile de croire que cette jeune fille fait Koh-Lanta pour sa mère en se comportant de la sorte au sein de son équipe.

En solo

Les bleus (comme d’habitude, la caméra aime rester filmer un phénomène pareil) décidèrent, à leur 8ème jour de famine, d’explorer enfin le lieu dans lequel ils vivent. Ils découvrirent des fruits et même du manioc, chose qu’ils auraient pu faire depuis leur premier jour. Mais…ils n’ont toujours pas du feu !

Sur la plage rouge, il n’y a pas d’histoires, mais la production cherche la petite bête. En effet, quelques rouges se demandent pourquoi on ne discute pas plus, en gros connaître les gens avec lesquels on vit, pas bête. Mais les rouges sont plus bosseurs, très peu bavards (le contraire des bleus) et surtout, pas bêtes. Ils n’aiment pas dévoiler leurs faiblesses aux autres, il y a de la méfiance dans ce groupe mais surtout des loups solitaires, c’est-à-dire des candidats du genre dangereux dans les épreuves individuelles dès la réunification. La brebis galeuse des rouges était Franck, qui détestait l’ambiance « de merde » et se trouvait vieux. S’il sèmerait une mauvaise ambiance, il serait un autre Yves, mais il risquerait sa place car il ne mâche pas ses mots. Franck rumine…et va pêcher. En fait, les rouges sont une vraie fourmilière où chacun bosse, on a rarement vu une équipe pareille !

ScreenShot4536ScreenShot4537ScreenShot4538ScreenShot4539

La guerre du feu

Après la victoire des rouges dans l’épisode 2 qui leur donna accès au feu, c’est au tour des jaunes de gratter une allumette malgré la faible opposition de Sandro face à une équipe qui voulait du feu après s’être empiffrée d’un festin à Chizo. D’accord ou pas, les jaunes allumèrent leur feu, tous contents.

ScreenShot4543ScreenShot4545

De leur côté, les bleus ruminent : ils n’avaient rien gagné en 8 jours, ils ont même construit 4 cabanes (je dirais 5 si on ajoute la cabane individuelle de Yves) et n’ont toujours rien à mettre sous la dent car ils n’ont toujours pas le feu que Hada voulait faire.

Finalement, Frédéric, le sage de l’équipe, prit enfin les choses en main : avec Hada et Kelly, tous les trois utilisèrent différentes méthodes pour faire du feu, pour revenir enfin à celle de l’arc et cela a payé ! Les bleus allumèrent leur feu comme des grands, un vrai feu à la Robinson. C’est d’ailleurs la seule équipe qui avait allumé « naturellement » son feu. (Ce que je trouve bizarre, c’est qu’on n’a pas filmé cet exploit malgré la forte présence des caméras sur Takeo, je dis ça je dis rien, hein). Ils pourront enfin manger les oursins de Claire mais cette fois cuits.

Le dîner était presque parfait, si on compte le fait que l’équipe a mangé le dîner que Hada avait reversé dans le sable, ça promet!

ScreenShot4544

On remarque dans cette édition de Koh-Lanta 3 méthodes différentes pour avoir du feu : le gagner comme les rouges, gratter une allumette comme les jaunes (moins glorifiant) ou le faire avec deux bouts de bois comme les bleus. On se demande si ce n’est pas volontaire tout ça !!!

L’envol

« Prenez votre envol pour prolonger votre aventure. » Voici le message de l’épreuve d’immunité qui était dans une bouteille échouée sur la plage des bleus.

ScreenShot4546

Les équipes arrivèrent sur les lieux et Denis Brogniart posa la question aux jaunes à propos de leur confort, et bien sûr il les poussa à avouer qu’ils avaient allumé leur feu avec des allumettes. Les bleus se retinrent de rire, et Claire esquissa un large sourire moqueur. Les jaunes et les rouges se sentirent rabaissés par l’équipe loser, surtout les jaunes qui se vantaient d’avoir eu du feu grâce à des allumettes. C’est vrai que ça frise le ridicule si on compare les bleus avec les autres équipes niveau feu car ils formaient la seule équipe qui a vraiment galéré pour avoir du feu.

ScreenShot4547

Dans cette épreuve culte, il fallait nager, monter sur une plate-forme, prendre son élan et casser 7 pots en terre cuite renfermant 7 bracelets. L’équipe la plus rapide aura le totem, la deuxième ne perdra aucun élément et la dernière équipe passera au conseil.

Le tirage au sort exempta Franck, des rouges, qui se retint de sauter de joie car il était mauvais nageur. Mais voilà Hada qui a des vertiges, pour respecter l’équité, un deuxième tirage au sort s’impose et Yassin tire la boule noire avec Brahma. Mais comment peut-on exempter le dieu Brahma de l’épreuve ? Yassin ne devra jamais jouer les ambassadeurs ou même à Motus, le sort s’acharne sur lui pour la 3ème fois.

Vincent a brillé 3 fois, et les jaunes réussirent l’épreuve haut la main. Les rouges finirent deuxième après un départ difficile de Sébastien, mais les bleus étaient les moins brillants dans cette épreuve. Les rouges et les jaunes étaient les plus performants !

Hada joue avec le feu

De retour sur leur île maudite, les bleus s’en veulent, mais ont réussi à réveiller leur feu qui s’était presque éteint pendant leur jeu d’immunité. C’est à l’image des stratégies qui commencent à se réveiller. Hada dit à Mathilde que Claire, Frédéric et Yves comptaient sauter son collier d’immunité pour l’éliminer. Grâce à cela, j’ai découvert l’existence de Mathilde, qui demanda à Frédéric si c’était vrai. Frédéric monta sur ses grands chevaux, la tension remonte encore sur Gueuland. Frédéric ne supportait pas le mensonge de Hada en disant « c’est de la manipulation », ce à quoi répondit Kelly que « la manipulation c’est un grand mot, c’est quelqu’un qui n’a ni foi ni loi» il suffit de regarder cette charmante équipe pour constater que c’est tout sauf une équipe.

On hurla à la trahison, au feu, sorcière !!! Hada et son amie Kelly hurlèrent de rage, c’est fou la vitesse avec laquelle Hada s’est remise de ses vertiges de l’épreuve de l’immunité. Frédéric est en colère, Mathilde est déçue, Claire n’en revient pas et le seul ravis de ce crêpage de chignons est Yves qui adora la petite discussion.

ScreenShot4553ScreenShot4554

Sauf que sur Koh-Lanta c’est 90% de stratégie et 10% de survie. Hada n’a tout simplement pas su jouer la carte de la discrétion entre les tensions qu’elle rajoute, et ses stratégies à peine invisibles.

Le coup de grâce provenait de Claire, qui voulait s’assurer, en bonne comédienne, que Hada voulait vraiment faire sauter le collier de Mathilde. Hada n’était pas très maligne en lui dévoilant qu’elle comptait effectivement le faire. Claire trancha dans le vif du sujet face à Mathilde : Hada devrait sortir car elle le méritait aussi bien physiquement que mentalement.

ScreenShot4559

Je trouve que Nikita ici est celle qui tire vraiment les ficelles, la nouvelle recrue s’est imposée en maîtresse des lieux et a le respect de la plupart de son équipe. Les votes semblent confirmés avant même le conseil.

Guerre des huîtres

Bien entendu, les deux dernières équipes sont celles qui restent le plus en lumière. La semaine dernière, c’étaient les jaunes et les bleus, cette fois ce sont les bleus et les rouges.

Franck  découvrit dans sa nasse un petit poisson et il en est fier. Toute l’équipe le complémente. Mais en revenant à la mer, Franck resta une demi-heure à avaler les coquillages qu’il enlevait du rocher, sous les yeux de ses co-équipiers rouges qui gardèrent le sourire mais étonnés qu’il n’ait pas l’esprit du partage car ils avaient faim.

ScreenShot4556ScreenShot4557ScreenShot4558

Franck grommela en s’auto-excluant du groupe : « j’ai pas de feeling avec les gens d’ici » Unité de façade, on le sait…C’est vraiment Grincheux !

Après ce passage lassant sur les huîtres (ça donne envie de vomir, comment on mange ces larves ? je comprends Yassin des fois franchement), on passe à l’essentiel, c’est-à-dire au conseil !

Bon vent Hada !

ScreenShot4560

C’est parti pour un conseil qu’on connaissait l’issu d’avance ! Brogniart leur demanda pourquoi avoir essuyé 5 échecs depuis le début de l’aventure (sacré palmarès), sérieux ? C’est une équipe sélectionnée minutieusement pour que ça pète à tout moment, la production s’est éclatée à choisir ceux qui vont nous divertir, une sorte d’émission à la ch’tits ou à la marseillais qui ne savent que gueuler et alimenter la Toile et les émissions tv.

Claire précisa à Yves qu’il fallait qu’il sorte de sa cabane et les rejoindre pour former une vraie équipe, et Yves s’excusa auprès des bleus. Une première ! Mais la communication entre lui et Kelly cela ne va pas être du gâteau.

Sans surprise, l’équipe vota contre Hada, choquée. Kelly en larmes, regarda son alliée s’éloigner.

Forcément, après 3 épisodes, il y aura une surprise de taille la semaine prochaine : une des trois équipes sera dissoute en cas d’échec. Enfin un peu d’intelligence et retour au système de deux équipes, reste à savoir lesquelles ! Mais est-ce qu’on peut m’expliquer pourquoi créer trois équipes pour en dissoudre une ? Ah, (comme le disait Denis Brogniart) c’est la logique de Koh-Lanta !

 

Advertisements
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :