RSS

Urgences – Critique d’un épisode

16 Nov

screenshot3822

Parlons un peu de séries, et là c’est retour à la série Urgences ! je ne vais pas pouvoir tout commenter, mais par exemple je pourrais critiquer, en tant que fan de cette série certaines choses. Là j’ai choisi comme cible un épisode et pas n’importe lequel : il s’agit à mon propre avis du pire épisode de la série Urgences, c’est l’épisode 15 de la saison 12.

Intitulé « Darfour » cet épisode porte t-il son nom ? Voyons voir…

L’épisode se veut un épisode regroupant deux histoires différentes : l’une à Chicago, l’autre à Darfour. Cela peut sembler pompeux donc prêts à retourner des années en arrière ? C’est parti.

1. L’histoire au Darfour :

Cette histoire est juste un petit retour du dr Carter à l’écran depuis son départ à la fin de la saison 11 vers l’Afrique. Juste un coucou, mais j’ai trouvé et cela n’engage que moi, que le scénario était pourri jusqu’à sentir la merde.

Côté dépaysement, on voit un paysage désertique, mais c’est tout sauf celui du Darfour. On reconnaît les falaises californiennes et des paysages du Nevada, avec pour bonus de la verdure dans laquelle on exécute un homme.

Ok, parlons un peu des gens choisis –à savoir des blacks 100% américains- qui portent des vêtements soudanais. On reconnaît facilement un soudanais et là, aucun soudanais. On ne voit que des blacks américains. Pourquoi? Les traits et la manière de parler suffisent: les blacks sont le souffre-douleur n’importe où ils se trouvent, les blacks américains parlent de cette manière par exemple. Sinon si on veut vraiment rejeter le racisme, comment peut-on être aussi con en parlant des méchants arabes devant des arabes?

Nos héros sont 3 médecins: Carter, son traducteur black et sa collègue qui boit du Coca-Cola glacé devant les réfugiés en ouvrant grand la bouche: une vraie conne qui ne dit que des bêtises. Sinon avant d’acheter un Coca, ne pensez jamais à cette pub:

screenshot3823

Continuons encore : la langue utilisée pour communiquer entre les personnages n’est pas le dialecte soudanais, mais bel et bien l’arabe dit « savant » ou soutenu, employé uniquement quand on lit le Coran ou quand on s’exprime dans une classe pendant une séance d’arabe à l’école. Le pire, c’est que les personnages ont du mal avec la langue et la prononcent cassée.

Bref, un non-expert en Afrique et en langue arabe et ses dialectes ne verrait peut-être que du feu, et regardera des gens parlant une langue incompréhensible dans un décor désertique. Mais est-ce que ce non-expert aurait juste une petite idée à propos du Darfour tellement ignoré ?

Le vrai Darfour est un vrai bain de sang, pas d’eau, pas de nourriture, des maladies, des exécutions à gogo et le spectacle est juste horrible.

A la télé (oui je sais que c’est du cinoche mais merde un minimum de réalisme !) on voit le Saint Carter se pavanant comme un Messie à combattre les méchants en venant d’aide aux démunis, sauf que dans ce beau camp qui ressemble plus à un village exotique avec de l’eau et des gens qui respirent la santé (j’ai oublié la famine qu’ont les gens en réalité) on ne verra qu’une seule famille à laquelle on viendra à l’aide (mère violée, père exécuté) enfin si on peut appeler cela de l’aide.  Bref le scénario au Congo était mieux ficelé avec plusieurs histoires à la clef. Le scénario au Darfour est creux : on s’est contenté de mettre des blacks dans un endroit désertique. C’était quoi le message de la série en faisant un scénario aussi raté ?

En fait, je me fiche complètement de Carter, son personnage est fini surtout avec la mort de Greene, même s’il ne part que 3 saisons plus tard. Donnez un bon épisode ou c’est pas la peine.  En plus, Carter a la pire coupe de cheveux dans cet épisode !

2. L’histoire à Chicago :

A l’hosto, la lumière se pose sur 2 persos seulement : le dr Clemente et le dr Pratt. Cette histoire arrive simultanément avec l’histoire au Darfour. Et puisqu’on a laissé le prince d’Arabie (Carter) en Afrique, filons donc vers ces 2 docteurs pour voir leurs histoires qui forment la grande histoire américaine de l’épisode.

Le dr Pratt : ayant le QI d’une huître, cet idiot avait falsifié un dossier médical dans un précédent épisode et donna son sang pour couvrir son pote alcoolo devant un policier.  Ce dernier s’est tourné vers Pratt car c’est l’ami d’un suspect qui pue l’alcool, et le policier insista pour que cet ami fasse la prise de sang, pourquoi? Il aurait pu appeler une infirmière ou un autre docteur que l’ami d’un alcoolique. Observez la logique…Dans cet épisode, son pote renversa un gamin car il a picolé alors Pratt appela la police et puis fin de cette très active histoire qui ne vous laissera jamais vous endormir.

Le dr Clemente : arrivant à la saison 12 en traînant de tas de problèmes personnels derrière lui, c’est le personnage qu’on a le plus foiré et je trouve ça dommage. Sa bien-aimée se réveilla du coma et lui dit que son ex-mari lui avait tiré dessus, Clemente est ravi car la police et ses collègues le suspectaient mais il est harcelé téléphoniquement par le gars puis il le voit en train de le menacer avant de partir.

Bref si vous manquez de sommeil, je vous recommande ce très charmant épisode qui a une dynamique et une action d’enfer ! le script laisse à désirer.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 16, 2016 dans Séries Médicales, Urgences

 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :