RSS

Dragon Ball Super: Bref, j’ai regardé la 1ère saga!

18 Oct

DBS1ScreenShot2034

DBS2ScreenShot2033

Bref, j’ai regardé la première saga de Dragon Ball Super intitulée « Battle of Gods ». Dans ma review, je vais parler de ce que j’ai vu, remarqué, et de ce que j’ai apprécié et reproché à ce premier chapitre de la branche DBS, une série qui est en fait la 5ème série de la franchise Dragon Ball, une franchise qui s’étend depuis les années 80 avec Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Dragon Ball Z Kai et Dragon Ball Super. Tout ça sans compter les nombreux films liés aux sagas de la franchise et desquels les scénaristes se sont inspirés pour écrire surtout la série Dragon Ball Super, la plus récente de toutes les séries.

Petites notes à propos de Dragon Ball Super, la saga de « Battle of Gods » qui vient de s’achever :

Titre de la saga : Battle of Gods (la bataille des Dieux)

Nombre des épisodes : 14

Titre de la série : Dragon Ball Super

Titre de la franchise : Dragon Ball

Créée et écrite par : Akira Toriyama

Pays : Japon

Date de diffusion du 1er épisode : 5 Juillet 2015

Date de diffusion du 14ème et dernier épisode de la saga : 11 Octobre 2015

Statut de la série DBS : actuellement en cours.

Captures : 49

Le duel : Son Goku vs Beerus-sama.

Le générique du début: magnifique ! Vidéo du générique d’ouverture

« Itsuka Togirita

Yume no tsuzuki hajimeyou

Hoshi wo tsunagete

Sora ni tobira kakeba ii

Aratana suteeji wa

Kami ni idomu basho

Kyouretsu mouretsu dainamikku

Let’s go go daipanikku

Makeru to tsuyokunaru

Minohodoshirazu ni wa

Koukai to ka genkai to ka nai mon

Souzetsu chouzetsu dainamikku

Let’s go yes renda kikku abisete mushaburui

Sugee koto ga matteru’n da ze »

Le générique de la fin n’est pas mal non plus, et les deux génériques combinent différents moments de Son Goku avec ses amis.

Par contre, le générique de la fin de l’épisode 14 fait mention à la saga de la résurrection de F. On remarque aisément qu’on a gardé les mêmes différences du film au niveau des coiffures et des vêtements.

Cette saga de Battle of Gods avait commencé 6 mois après la fin de la saga Boo, mais ce démarrage était si lent que j’ai lancé une vive critique à son sujet, je me suis vraiment beaucoup ennuyé. J’avais l’impression que les scénaristes ne savaient pas trop par quoi commencer, surtout que cette saga de DBS est supposée être la suite directe de DBZ. En plus, j’ai remarqué la suppression des derniers épisodes liés à Pan et à Oob dans DBZ, ce qui fait que la saga de Boo de DBZ soit la dernière de la série DBZ.

Côté rythme, c’est très lent. Côté design, il y’a des prouesses dans DBS qui n’existent pas dans DBZ. Mais ces prouesses techniques n’arrivent pas à la cheville de celles dans le très bon film « Battle of Gods » diffusé en 2013 et duquel est inspirée cette première saga.

J’ai remarqué que pour prolonger la saga, les scénaristes se sont attardés sur des petits détails qui n’ont pas duré ou existé dans le film ou dans DBZ. Par exemple, l’épisode 2 est un épisode centré sur Végéta mais qui fait écho à une promesse que Végéta a donnée à son fils dans DBZ, sinon certains peuvent trouver cet épisode sympa tout comme insignifiant pour d’autres. Je reste assez mitigé concernant cet épisode car il n’y a toujours pas d’action et que Végéta semble mener une vie bien pépère malgré son pétage de câble parfois. Sinon j’ai trouvé intéressant le fait de s’intéresser à la vie en famille de Végéta, ça donne un petit aperçu un peu différent des autres séries de la franchise.

Autre exemple, l’épisode 7 qui porte le titre de « Comment oses-tu frapper ma Bulma ? » renvoie à la dernière minute de l’épisode et aux 3 minutes de baston au début de l’épisode 8. Ironique. Dans le film, la durée était très courte (1 minute et 31 secondes) et la puissance de Végéta était plus palpable que dans DBS. Trop sentimental dans DBS, on sait qu’il est très sensible, pas la peine d’étaler plus !

Autre exemple et je m’arrête : la transformation de Goku en Super Saiyan God dure 7 minutes dans l’épisode 9 alors qu’elle ne dure que 1 minute et 20 secondes dans le film. C’était vraiment très ennuyeux et malgré les effets spécieux, j’ai préféré de loin le rythme et la musique de fond dans le film, plus la scène est courte plus c’est réussi surtout pour cette transformation pour tenir tête à Beerus-sama.

Inutile que je vous parle de l’épisode 10 qui ne mène à rien, juste que Goku a du mal avec ses nouveaux pouvoirs…dans le film on n’attend pas, on commence illico le duel et à fond en plus…

Ces épisodes auraient pu être évités ou enrichis, car c’est vraiment ennuyeux. Et on ressent la vacuité du scénario qui tarde à innover certaines parties. Mais en tant que fan de la franchise de Dragon Ball, on suit, admiratif ou pas !

Le duel tant attendu commence donc à partir de l’épisode 10, après des épisodes au rythme effroyablement monotone et lent. Les scénaristes et les techniciens n’attendaient que ce fameux duel qui va secouer la saga, c’est lui l’épicentre, bien qu’il ne dure que 5 épisodes. Les effets spéciaux sont remarquables, il y’a certaines erreurs dans les dessins, le combat est pas mal, surtout que dans le film il est relativement court et c’est le seul point noir dans tout le film. Dans la série en revanche, on remédia à cela en mettant le combat en lumière, avec plus d’effets spéciaux, plus d’action…bref on ne s’ennuie pas devant la bataille des Dieux dans DBS.

Le meilleur épisode de la saga reste pour moi le dernier, à savoir l’épisode 14, magnifique épisode même si j’aurais espéré voir la même fin avec Beerus-sama comme dans le film. Durant les épisodes, Goku perdait en puissance et termine le tout par une apparence normale avec son coup final. L’épisode 14 se caractérise aussi par un énorme hommage à la bromance entre Son Goku et Végéta, lorsque Végéta réussit à recevoir Goku, inanimé, entre ses bras. En plus il resta longtemps près de Goku, lui parlant. Même avec son masque d’un être froid et cynique, Végéta peinait à cacher son admiration et sa peur de perdre un rival dont il avait besoin.

Dans le film, le clin d’œil à cette bromance était ce que Goku avait avoué à Beerus-sama pendant leur combat souterrain, à savoir qu’il respectait Végéta pour sa fierté.

J’aurais espéré voir une fin humoristique comme au film (Bulma giflant Goku ou Beerus-sama mangeant du Wasabi). Mais bon, l’épisode 14 contient quelques passages humoristiques comme Beerus-sama qui ne revenait pas de voir Goku revenir au combat en super saiyan, ou Végéta qui boudait tout le monde décidant de devenir un Dieu tout seul sans l’aide de personne.

J’aurais bien voulu voir également Beerus-sama ne pas détruire la terre non pas parce qu’il était trop fatigué (DBS) mais parce qu’il respectait Son Goku (le film).

Il y’a aussi la bande de Pilaf dans la série DBS, complètement inutile, dans DBS ils ne font que manger et dormir comme des bébés. Dans le film au moins ils avaient essayé de voler les boules de cristal, ont pris Trunks en otage et utilisèrent le sabre et une arme à feu ! (et puis Trunks a pris Mae comme une petite-amie !)

Que ce soit dans le film ou dans DBS, je ne vois absolument pas l’utilité de Gotenks, réduit à un enfant pleurnicheur (il prend une fessée dans le film et quelques tapes sur l’avant-bras dans DBS) qui n’a aucune utilité (et dans les deux cas, il demande pardon !)

Dans tous les cas, DBS demeure une série à découvrir, et la saga de Battle of Gods est malgré tout une saga passionnante. Puis Videl enceinte qui a les cheveux jaunes pendant la transformation de Goku, ça en dit long concernant son enfant : ce sera une fille du nom de Pan, et qui réussit à avoir les cheveux jaunes comme son grand-père et les autres saiyans. On sent que les scénaristes ont jeté un coup d’œil sur certaines critiques des fans à propos de Dragon Ball Gt, dans laquelle Pan avait les pouvoir d’un super guerrier sans pouvoir changer de couleur de cheveux. J’ai lu des tonnes de critiques à ce propos !

On a également oublié de mentionner dans cette saga de DBS que Beerus-sama n’était que le 7ème dieu de la destruction, sur 12 univers ! (mentionné dans le film) du coup, la saga qui clos DBS et qui s’intitule « La saga de Champa » m’intéresse ! On a oublié aussi de mentionner que Whis est plus fort que Beerus, je me demande pourquoi tant d’oublis ?

Résumé rapide des 14 épisodes : Beerus-sama, le dieu de la destruction, se réveilla après un sommeil de 39 ans car il avait fait un rêve prémonitoire de Super Saiyan God, un adversaire redoutable. En quête de ce dernier, Beerus et son acolyte Whis suivirent les traces des derniers survivants Saiyans. Sur la planète du Dieu du nord, Son Goku n’a pas fait long feu face à Beerus malgré sa transformation en SS3 (il était sur la planète de kaio car il avait accepté l’argent de Satan.) Averti de l’arrivée de Beerus, un cauchemar du passé, Végéta fit tout pour éviter qu’il se mette en colère, sinon il détruisait la terre. Mais durant la fête d’anniversaire de Bulma (sur un bateau) Boo avala tout le pudding causant la colère noire de Beerus-sama. Ce dernier réussit à vaincre facilement tout le monde et gifla Bulma ce qui causa l’explosion de la rage de Végéta qui vengea sa femme, mais il fut vaincu par Beerus-sama. Goku arriva au bon moment et demanda au dragon Shenron comment créer un Super Saiyan God. Avec les renseignements de Shenron, et grâce au bébé de Videl, à Son Gohan, à Son Goten, à Trunks et à Végéta, Goku devint un Dieu Saiyan aux cheveux rouges et au pouvoir immense. Le long des épisodes, le combat était presque à égalité, mais à la fin Goku perdit son pouvoir et ainsi le combat. Végéta le sauva, alors que Beerus-sama s’endormit en tentant de détruire la terre. On sent quelques parts, un coup de la part du très gourmand Whis…

Les personnages dans Dragon Ball Super, saga de Battle of Gods :

DBSGOKUScreenShot2070

Son Goku : il a gardé son apparence de jeune homme bien portant, naïf, intelligent, amoureux de combats et de défis, je trouve même que son enthousiasme est devenu deux fois plus fort dans DBS que dans DBZ par exemple. Il adore avoir des amis (y compris Beerus !) et considère Végéta comme son bras droit et son ami le plus proche et avec qui il partage l’amour des combats et des challenges.

DBSGOHANScreenShot2076

Son Gohan : dans DBS, il est fraîchement marié à Videl. On apprend qu’il continue ses études de médecine et qu’il vit avec Videl dans une maison offerte par Satan. Il apprend durant la saga que sa femme attend un enfant et c’est grâce à ce dernier si Goku s’est transformé. Gohan est un mari comblé et un jeune homme qui ne prend part au combat que lorsque la situation devient urgente.

DBSGOTENScreenShot2075

Son Goten : dans DBS on le retrouve un enfant âgé de 7 ans (après qu’il fut un ado à la fin de DBZ). Les scénaristes se sont un peu plus concentrés sur son comportement et ses sentiments. C’est un enfant qui adore son père, devenus plus proches depuis le mariage de Son Gohan et son départ de la maison. Goten a également un tempérament de feu, plus susceptible que son frère ainé.

DBSTRUNKSScreenShot2071

Trunks : tout comme Son Goten, il redevint un enfant de 8 ans après avoir été un ado à la fin de DBZ. Il est toujours le meilleur ami de Goten et ensemble, ils forment Gotenks (crée dans la saga de Boo).

DBSVEGETAScreenShot2078

Végéta : il s’est amadoué et a le caractère plus doux depuis la fin de la saga Boo. Il partage les moments familiaux et se rapproche de sa femme Bulma et de son fils, Trunks (dans DBS, il n’a pas une fille qui s’appelle Bra, juste un enfant unique qui est Trunks). Il considère Son Goku comme le plus fort et l’admet pleinement depuis la saga Boo. Toutefois, il ne cache jamais son envie de dépasser Son Goku jusqu’à ce qu’il le dépasse face à la gifle de Bulma par Beerus. C’est un grand mangeur comme Goku. Il sauva Goku en le recevant dans ses bras, alors qu’il détestait le toucher auparavant. C’est le meilleur acolyte de Goku. Dans DBS il défendit la terre encore une fois, après l’avoir défendue ardemment dans DBZ.

DBSSATANScreenShot2073

Satan (Hercule) : il a évolué dans DBS. Depuis la fin de la saga Boo, il devint moins égocentrique et plus généreux. Il offrit une maison pour San Gohan et Videl et donna 100 millions de zeni à Son Goku car il estimait qu’il les méritait après avoir vaincu Boo. Il a reçu le prix mondial de la paix. Malgré ses défauts, Satan est un père-poule qui craint pour sa fille et qui surtout, craint sa fille. Il tenta de la protéger pendant la bataille des Dieux.

DBSVIDELScreenShot2072

Videl : devenue une délicate et tendre femme au foyer, elle est loin de la Videl têtue aux cheveux coupés de DBZ qui fonçait et se battait contre Sporovitch. C’est la pire évolution d’un personnage dans DBS. Elle est enceinte de Son Gohan et a contribué à aider Son Goku à se métamorphoser.

DBSKRILINScreenShot2079

Krilin : il a changé de coiffure, sinon aucune utilité dans cette saga mis le fait qu’il s’occupe de sa famille et réfléchit beaucoup avant de se lancer dans un combat.

DBSBOOScreenShot2077

Boo : toujours aussi gourmand, c’est à cause de lui que la bataille des Dieux a eu lieu, à cause du pudding ! il n’écoute que Satan. Malgré ses pouvoirs, il fut battu facilement par Beerus-sama.

DBSPICCOLOScreenShot2074

Piccolo : Petit cœur était mis en arrière-plan tout comme C-18, Krilin et les autres amis de Goku. Il ne faisait que commenter la bataille, après avoir battu par Beerus en un clin d’œil.

L’évolution des personnages dans son ensemble est acceptable.

Par rapport aux sagas de Boo (56 épisodes), de Cell (41 épisodes) ou de Freezer (+ de 30 épisodes) dans DBZ, cette saga de Battle of Gods de DBS qui ne contient que 14 épisodes est vraiment une minuscule saga. Ce qui m’étonne c’est que certains spoilers ont dévoilé que DBS serait formée d’une centaine d’épisodes. Wow. On ne demande qu’à voir et surtout à apprécier !

La saga qui suit la saga de Battle of Gods est une saga intitulée « La résurrection de F », une saga inspirée aussi d’un magnifique film La résurrection de F. Espérons qu’il y a moins de points négatifs que Battle of Gods et plus de créativité !

Points positifs à retenir de BOG :

-La qualité remarquable de l’animation, même si je préfère celle du film

-La musique de fond bien choisie

-Le combat féroce très mis en lumière, juste parfait

-La précision de certains détails occultés dans DBZ ou dans le film

-Son Goku perd face à Beerus-sama qui est lui-même fatigué, juste magnifique fin

-Les scénaristes se sont bien rattrapés durant le combat après un démarrage pire que lent.

-Les couleurs sont magnifiques, bien traitées pour mettre le téléspectateur à l’aise.

-La tension est palpable, combat épique, dialogue bien formulé et les personnages principaux mis en avant, de quoi capter l’attention.

Coup de gueule sinon contre des fans de Dragon Ball Z qui n’ont pas fait le moindre effort pour savourer cette nouvelle série. Au contraire, ils ne postent que des mauvaises captures pour dire que l’animation était mauvaise alors que ce n’est pas du tout le cas ! loin de là ! en plus ils n’acceptent aucune nouveauté. (Comme quoi, les fans ne se ressemblent pas tous)

Pour terminer cette petite review, un clin d’œil à un futur proche de Champa, une version grosse de Beerus avec sa fidèle acolyte, une version féminine de Whis. Ce sera la dernière saga après celle de La résurrection de F. Voici une capture de Champa :

DBSCHAMPA

On sait d’avance que Satan va dire qu’il a sauvé la terre, il l’a fait dans les sagas de Cell et de Boo.

Et pour vraiment finir cet article, hommage à l’animation de DBS. Voici quelques captures de la saga Battle of Gods !

DBS3ScreenShot2035

DBS4ScreenShot2036

DBS5ScreenShot2037

DBS6ScreenShot2038

DBS7ScreenShot2039

DBS8ScreenShot2040

DBS9ScreenShot2041

DBS10ScreenShot2042

DBS11ScreenShot2043

DBS12ScreenShot2044

DBS13ScreenShot2045

DBS14ScreenShot2046

DBS15ScreenShot2047

DBS16ScreenShot2048

DBS17ScreenShot2049

DBS18ScreenShot2050

DBS19ScreenShot2051

DBS20ScreenShot2052

DBS21ScreenShot2053

DBS22ScreenShot2054

DBS23ScreenShot2055

DBS24ScreenShot2056

DBS25ScreenShot2057

DBS26ScreenShot2058

DBS27ScreenShot2059

DBS28ScreenShot2060

DBS29ScreenShot2061

DBS30ScreenShot2062

DBS31ScreenShot2063

DBS32ScreenShot2064

DBS33ScreenShot2065

DBS34ScreenShot2066

DBS35ScreenShot2067

DBS36ScreenShot2068

DBS37ScreenShot2069

D’ici là, merci de votre lecture !

Advertisements
 
2 Commentaires

Publié par le octobre 18, 2015 dans Dragon Ball Super, Manga animé

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 réponses à “Dragon Ball Super: Bref, j’ai regardé la 1ère saga!

  1. DJP

    novembre 9, 2015 at 3:30

    Tous ces plans n’ont plus rien avoir avec DBZ. On passe de graphismes ternes, viriles, sérieux détaillés à cet univers enfantin, remplis de jolies couleurs flashies aux gros rebords noirs, sans aucuns traits de détail, au character designs ridicules, vidant les personnages de leurs charismes et les amadouant au point de pouvoir faire figurer les Z warriors aux cotés de Dora l’exploratrice dans la catégorie 3 – 9 ans.
    Vegeta cuisto, Vegeta fait de la dance, Cet anime fait blague sur blague, (qui plus est, discutables) à se demander si on regarde bien un shonen de combat ou une comédie familiale parlant de nourriture.

    J’ai du mal à saisir les prouesses techniques. Tout est généré par ordinateur. Ce n’est plus les beaux dessins faits mains d’antan. Je n’ai pas du tout retrouvé l’esprit DBZ en regardant ce manga.

    Enorme déception.

     
    • soleil444

      novembre 9, 2015 at 4:50

      Bonjour,

      Contrairement à toi, je trouve cette clarté des images désirable et propre. J’ai toujours critiqué DBZ pour la qualité des images…

      A propos de Vegeta, il ne danse pas dans DBS, ça c’est dans le film (danser et chanter)

      Les passages du combat sont les plus intéressants, en gros je préfère 5 épisodes sur 14 ce qui est très peu!!!!

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :