RSS

Fort Boyard en deuil: Décès d’Yves Marchesseau alias La Boule

29 Sep

YVESLABOULERIP10675517_10152816295134095_8866932063503955209_n

La triste annonce ce matin de son décès eut l’effet d’une bombe pour sa famille, ses amis et les fans de Fort Boyard. En effet, Yves Marchesseau surnommé La Boule, un personnage emblématique de Fort Boyard, atteint d’un cancer d’œsophage, fut décédé prématurément cette nuit entre  le 28 et le 29 Septembre 2014 à l’âge de 62 ans.

Yves Marchesseau avait incarné le personnage de La Boule dans Fort Boyard durant 20 ans. Sa fille Stéphanie, expliqua qu’il avait eu une enfance malheureuse et que son parcours avec Fort Boyard était « une revanche sur la vie » selon Yves.

Son décès provoqua l’émoi de tout le monde et ses amis, collègues ainsi que certains candidats lui rendirent hommage. Merci Yves, bon voyage et toutes mes condoléances à ta famille.

Anthony Laborde (alias Passe-Muraille) fut parmi les premiers à avoir lui rendre hommage, en ami :

« La Boule, c’était un ami. C’était même plus qu’un ami, je le considérais comme quelqu’un de ma famille. Malheureusement, il nous a quittés, mais il restera longtemps gravé dans nos mémoires ». Emu, le comédien a poursuivi : « L’émission a démarré il y a vingt-cinq ans. La Boule est arrivé il y a vingt ans et moi il y a quinze ans. J’étais le petit dernier de la famille qu’il a pris tout de suite sous son aile et c’est comme ça qu’est née une grande amitié. »

Dans la vie de tous les jours, le gaillard était « comme [on le voyait] à la télé : il dormait toujours, il râlait toujours mais c’est comme ça qu’on l’aimait, c’était pas un méchant. Il était là quand on avait besoin de lui. »

Anthony Laborde révèle également les souffrances qu’avait enduré Yves Marchesseau lorsqu’il était enfant : « Quand il était petit il était très malheureux parce que tout le monde se moquait de lui à l’école, parce qu’il était chauve et qu’il était gros. Le fait de passer à la télé, ça l’a renforcé. »

Anthony Laborde, annonçant ce matin le décès de La Boule :

ScreenShot615

Un mot de la part d’Olivier Minne, très ému :

ScreenShot618

Patrice Laffont:

« Triste nouvelle. Yves était arrivé en 1994 dans le programme. C’est la production qui l’avait repéré. J’ai rapidement créé des liens de sympathie avec lui. Il était un représentant de « La Boule Obut ». Et comme moi, je suis un joueur de pétanque assez « sérieux », nous avons vite pris l’habitude de jouer aux boules ensemble après le tournage, se souvient l’animateur. Pour le reste, Yves avait su très vite s’affirmer comme l’une des personnalités fortes du programme, et surtout, et, malgré, le côté supposément « méchant » de son personnage s’attirer les sympathies de tous les enfants ! »

Père Fouras:

« Mes amis, C’est une bien triste jour­née pour la grande famille Fort Boyard. Notre geôlier et sonneur de gong préféré nous a quit­tés mais nous ne l’oublie­rons pas. Toutes nos pensées vont vers sa famille, et notam­ment sa mère, sa fille, ses petits-enfants et ses proches.« 

Willy Rovelli :

ScreenShot616

Delphine Wespiser (alias la juge Blanche)

ScreenShot621

Teheiura :

ScreenShot617

Communiqué d’ALP:

ScreenShot619

Advertisements
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :