RSS

CSI: 14×08 – La bulle infernale et la quête d’urgence

24 Nov

Image

Il y’a bien longtemps, avant la création de CSI, on avait Urgences comme série phare qui, à l’époque, était en plein essor et dans laquelle étaient parus des acteurs devenus aujourd’hui des pros ! Urgences était une série mythique, comme X-Files et même devenue culte comme Pulp Fiction. Le niveau de Pulp Fiction reste bien entendu supérieur ! Sacré Tarantino…Mais pourquoi parler d’Urgences ? La réponse est évidente, pour ceux qui avaient regardé l’épisode 14×08 de CSI.

L’épisode 14×08 Helpless de CSI était un épisode ayant un côté spécial : c’est l’apparition de Sherry Stringfield alias le docteur Suzann (Urgences) et l’enquêtrice Down Banks (CSI) qui a donné un souffle nouveau à cet épisode et une dynamique intense hors-pair. L’actrice est très douée et le seul point négatif était qu’on ne l’avait pas montré assez, lorsqu’on mentionne sa disparition par exemple, on se concentre sur le travail des scientifiques. C’était bien dommage. On aurait pu se concentrer sur le personnage secondaire comme on l’avait fait dans le 14×05…N’empêche que Priestley demeure incomparable ! Néanmoins, j’apprécie beaucoup l’apparition de Sherry et son jeu extra dans cet épisode. Un épisode plutôt meilleur que ses frères, la qualité, la dynamique, le drame, les rôles des personnages récurrents, tout était super, et on passe par tous les états d’âme de Down. Y’a-t-il un double message à faire passer aux téléspectateurs? Peut-être. En tout cas l’épisode était surprenant aussi par son audience (10.47 millions : plus forte que celle du 14×05). Autre chose : c’est le 3ème épisode tourné en même temps que les deux épisodes précédents. Dans les triplés on a eu un épisode très mauvais, un épisode super et un épisode intensément super, pour résumer !

Donc, nous voilà partis avec un épisode insolite 14×08 que j’ai vraiment apprécié. On avait deux parties bien distinctes qui formaient l’épisode : la première enquête était à propos d’une grosse boule ensanglantée contenant un cadavre à l’intérieur. David n’en revenait pas ! La scène du crime était dans cette boule qui fut méticuleusement examinée par Finn, l’experte en sang.

Image

Cette affaire fut la plus rapidement bouclée pour laisser un peu d’espace aux problèmes qui s’accumulaient autour de la deuxième enquête. Mais avant d’en arriver là, revenons à la première enquête : j’ai trouvé cette histoire de claustrophilie très intéressante, la scène du crime insolite, il y’a de l’humour dedans mais aussi certains symboles à décrypter. Ce cas reflète un sentiment de confinement, de refoulement, on a vu cela concernant le cas de Down Banks qui s’est renfermée sur elle-même et qui est restée dans sa bulle, jusqu’à effleurer la mort.

Le même sentiment est partagé par Hodges, le long de l’épisode, et pourtant on ne remarquera pas grand-chose si on ne fait pas attention aux regards et aux choix des mots utilisés par ce personnage. Dans la plupart des interventions de Hodges, on remarque qu’il est à deux doigts de péter un câble, tendu, et réprimant toujours une certaine rage folle, lol. La répétition de Hodges des mots « boule », « avalanche », « boule de neige »  à un moment donné face à Morgan et à Down Banks peut signifier une chose : ça craint pour la suite ! un message codé pour le téléspectateur ? hum, je ne dis rien de plus. Surtout quand on voit l’accessoire de la boule dévalant la maquette, ça craint !

Image

J’ai bien aimé le déroulement de l’enquête, Finn était mise en avant dans cette affaire, avec l’aide de D.B Russell enfin sorti de son bureau et la contribution des lab rats en particulier Hodges qui a fait équipe avec Finn, j’ai bien aimé leur complicité.

On sent que tout l’épisode est une sorte de boule roulant vers l’inconnu. (Je m’y mets moi aussi lol !). Première surprise : une débâcle rapide de la première enquête, deuxième surprise : nous avons une Sherry Stringfield différente de celle d’Urgences. Elle est plus âgée et on remarque aisément les marques du bronzage sur son visage qui s’estompent à la fin sous une grosse couche de maquillage lol. La troisième surprise consiste à ne pas suivre une trace linéaire de l’enquête car il y’avait une autre affaire plus importante pour les CSI.

C’est Morgan qui fit équipe avec la CSI Down Banks à propos d’une enquête concernant un violeur en série. L’enquêtrice Banks sera relayée par le crétin qui fera équipe avec Morgan (comme par hasard) mais les deux durent suspendre leur enquête à cause de la disparition bizarre de Banks. Il faudra mentionner le fait que Sara et Greg eurent de très petites apparitions : Sara ne sortit pas du labo, et se contenta de donner son avis concernant l’affaire du triple viol. Quant à Greg, il donna un coup de main à Morgan en cherchant Down chez elle. Le pauvre Greg fut agressé par Tyler, le fils de la scientifique disparue (on voit bien le progrès de Greg). On aurait dû appeler Jack Malone et son équipe ! Mais bon, FBI : Portés disparus est une série arrêtée depuis 2009…

Image

Image

Quand ce n’est pas Greg et Morgan, c’est le tour du crétin de l’équipe du jour et Morgan, cherchant Down Banks. On suspecta son fils mais la police de Reno l’innocenta car selon eux, il était décédé. Brass n’en revint pas, c’était une véritable histoire de fous. Pourtant le mort était vivant, et le mort n’était qu’un squatteur comme Tyler qui était mort d’une overdose, décomposé, ayant la pièce d’identité de Tyler Banks. La police de Reno informa la mère du décès de son fils. Down, désespérée, tenta de mettre fin à ses jours et afin d’éviter le cas du suicide, Morgan et le crétin s’engagèrent dans une course contre la montre pour retrouver la mère désespérée avant qu’elle ne commette quoi que ce soit ! Le fils ingrat ouvrit enfin les yeux et aida les CSI, je ne vous fais pas de dessin, on retrouva la mère allongée dans un état semi-comateux, un sourire au coin et la photo de son fils très mise en évidence. Si elle regardait la photo de son fils avant de sombrer dans cet état, logiquement la photo ne devrait pas être mise ainsi. Trop de mise en scène, trop de maquillage (normal pour avoir l’air d’un visage livide) bref ça sent le faux. Et toc, c’est la rédemption du fils….

Image

Image

Mais qu’en est-il de l’enquête ? Dieu merci, D.B n’avait rien oublié en envoyant Hodges et Henry sur le terrain qui finirent par résoudre le cas du violeur en série (lol j’adore ce foutage de la gueule du téléspectateur en analysant l’ADN en une minute xDDD mais bon tout est fiction, faut pas tout prendre au pied de la lettre !)

Image

On s’était tellement concentré sur le drame personnel de Down et la recherche de Morgan, Greg et le crétin. Il fallait bien qu’on rappelle le crétin après l’horreur du 14×06, et je dirais qu’il s’est mieux sorti cette fois sans plus. Autre critique : j’apprécie Morgan mais dans cet épisode trop de concentration sur Morgan, elle est sur tous les fronts, jusqu’à piquer l’impact du rôle de Sherry Stringfield. Sherry est très compétente, je l’ai apprécié dans cet épisode même si je l’adore encore plus dans Urgences. Le prochain épisode, c’est le retour de Nick !

Certes, je suis Modges Addict, mais cela ne veut pas dire que je suis un Morgan Addict ! Je suis un Hodges Addict qui admire les bons scénarios et les épisodes de qualité. Morgan est adorable mais à force de la mettre trop en avant dans la plupart des épisodes, je crains que ça nuise au personnage surtout que les critiques s’entassent vis-à-vis de l’avalanche morganesque. Je ne suis pas fan de la série mais je constate certains déséquilibres scénaristiques qu’on aurait pu éviter.

Sinon pour tout vous dire, c’est un excellent épisode que j’ai adoré regarder. On a tous les personnages sur l’échiquier, même si Nick était absent. D.B était plus présent, Finn nettement plus présente confirmant son évolution dans l’équipe avec son agréable prestation. Greg, Sara et Brass avaient des petites apparitions qui étaient utiles à l’équipe, du trio Brass était le plus présent et son rôle se limitait aux interrogatoires et la première scène du crime. Les apparitions de Hodges et d’Henry étaient intéressantes, le crétin posait enfin les bonnes questions comme un stupide bleu, Morgan trop présente ce qui est dommage, et pourtant cet épisode n’est pas un épisode centré sur elle, bizarre non ? Les légistes étaient présents avec une mention à la tête de David qui ne croyait pas qu’il allait emporter toute la scène de crime dans son van, à savoir la fameuse boule transparente ensanglantée.

Chapeau aussi à l’enquête de la boule/bulle, c’était innovant et insolite. Les scénaristes se creusent toujours les méninges pour des crimes atypiques…il y’a aussi un autre message, mis à part celui de l’avalanche ou l’implosion Hodgesienne proche, il y’a celui du suicide. On nous fait découvrir que derrière le masque froid il y’a toujours un personnage (ici c’est Down) qui mit de côté toute une enquête à laquelle elle était dévouée par amour pour son fils qu’elle croyait mort. L’impact miroir était intéressant sur l’équipe de CSI qui mit à son tour de côté l’enquête du violeur en série pour rechercher une des leurs, qui a disparu sans laisser de trace. Tout CSI est une famille. Troublant.

Même si je critique des fois, c’est un épisode très touchant et très intéressant auquel je vous invite à regarder. Enième message que peut-être l’équipe technique et scénaristique (j’ai bien dit peut-être) cherchait à nous communiquer grâce à l’actrice Sherry Stringfield, une des stars d’Urgences, c’est qu’il va y avoir une 15ème saison pour CSI. Après tout, si on se rappelle bien des faits, Urgences avait duré 15 saisons. Mais entre nous, je pense que c’est une manière scénaristique de CSI pour dire implicitement « il va y avoir une 15ème saison, c’est certain » et ainsi, l’apparition de Sherry Stringfield est une apparition à sens double : un rappel amical d’Urgences, une série dans laquelle Sherry est une star mais aussi, une série dans laquelle Jorja Fox avait joué un rôle secondaire dans la saison 3 d’Urgences (voir les photos à la fin de mon pavé !). C’est comme des retrouvailles entre deux grandes séries qui ne se sont jamais rencontrées ! L’autre sens de l’apparition symbolique de Sherry est, comme je vous l’ai déjà dit, un clin d’œil à une future 15ème saison.

Bon boulot les filles de CSI ! Bon épisode dans l’ensemble, chapeau à Sherry, toujours au top ! C’est un épisode méritant amplement un 9/10.

Et pour finir ce pavé, un clin d’œil à Urgences : voici 3 captures de Jorja Fox, Sherry Stringfield, George Clooney, et la team d’Urgences. Saison 3, 1996 – 1997 (ER/Urgences).

Image

Image

Image

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :