RSS

Notes lors d’un voyage dingue…

11 Sep

Paysages charmants, je suis seulement à 5 kilomètres des frontières algériennes. Un ami m’a logé ainsi que ceux qui m’accompagnaient dans ce voyage de fous si fatiguant mais si attirant. La veille, on s’était arrêté à Tabarka après une longue marche, et on a fini notre journée en pleine mer!

Au départ, je ne m’attendais pas à toute cette marche. Normalement, on fait le voyage jusqu’à un très petit village, ensuite on devait nous ennuyer, enfin on devait rentrer. Sauf que nous ne nous attendons pas à ce qu’un pneu crève, ou à ce qu’un orage nous foudroie quand nous prenons des pauses dans des villages reculés. Le voyage ennuyeux s’était avéré une réelle aventure, on allumait du feu quand on se retrouve en plein coeur de forêt, on regardait les monts, les pins, la verdure écrasée par un soleil de plomb.

On ne s’était pas lavé durant toute une semaine, au début. Arrivés à destination, on s’était tous lavé. Nos pieds étaient enflés, rouges, écorchés et pleins d’ampoules. On était comme des touristes, désorientés, on ne connaissait pas les villageois et on se sentait comme des étrangers avec nos gaffes! Nos proches nous appelaient couramment comme si on était à l’autre bout du monde! lol.

On était allé à plusieurs villes et villages ayant une nature à couper le souffle. On était passé par Aïn Draham la belle, où une nature luxuriante nous avait accueilli, on était passé par le Kef arrivant aux plages de Tabarka (nord-ouest). J’adore Tabarka, beaucoup de calme et de jolis paysages. Mais ma destination préférée restera la Marsa, nord-est du pays.

Retour à l’ouest tunisien. La plupart des régions parcourues ne comportait aucun proche, et on avait des vieilles voitures dans lesquelles on s’était endormi, pour qu’on prenne la relève et veiller le reste de la nuit sur les autres. Les trois premiers jours, on les avait passé entre voitures et kiosques. Le 4ème jour, on n’en pouvait plus d’un rythme pareil et on a décidé de marcher un peu pour explorer la région. On s’arrêtait tout le temps et on disait qu’il fallait grimper les arbres, escalader les rochers.

Comme j’étais le pire en escalade, on décida d’abandonner cette idée et d’essayer l’ascension d’une autre manière. Mon amie glissa et se blessa en tombant, heureusement qu’elle n’a eu que des écorchures!

5ème jour, on faisait nos adieux à la Khoumirie sauvage, et toujours en zigzag, on continua notre périple en passant par des sourires éclatants, on nous disait qu’il y’avait d’autres tunisiens que nous qui étaient passés par les parages! Décidément, il ne reste que les tunisiens pour faire une escapade touristique nationale!

Les étrangers ont très peur de venir chez nous, ça c’est une chose constatée par tous! Une petite fille essaya de nous vendre des légumes cueillis maison, on acheta quelques légumes car on ne savait pas si on allait passer notre nuit en pleine forêt ou dans un village.

Devant le dilemme, on décida d’abandonner nos voitures, les deux conducteurs conclurent de nous attendre après la forêt, et ils partirent loin! Avec nos maux de pieds et la blessure de mon amie, on avançait au ralenti. On alluma un petit feu lorsque la forêt était devenue plus noire que la nuit elle-même! On avait mal aux pieds, aux jambes, aux dos, bras, têtes, on avait mal partout! On était plutôt habitué à l’atmosphère mondaine!

A l’aube du 6ème jour, on était parti du bon pied (je ne sais pas si l’expression « bon pied » est adéquate à nos pauvres pieds!! xD). La forêt était située dans un emplacement rocheux et montagneux. On regardait comme des dingues les hauteurs jusqu’à ce qu’on perd tous la route. Une boussole? Personne n’en a apporté! bravo! On marcha longtemps et on se retrouva à la direction opposée: un village par lequel on était déjà passé!

Une famille nous hébergea quelques jours pendant qu’on informait nos conducteurs par téléphone qu’on s’était perdu. On avait beaucoup de chemin à faire, et on décida de s’arrêter devant chaque village pour reprendre du souffle.

Après avoir traversé la forêt correctement et retrouvé nos voitures, on prit le temps de parler et de se mettre d’accord pour le lendemain. Il fallait une longue marche pour Tabarka, afin d’escalader ensemble un mont. C’était un voyage de fous, il fallait être cinglé pour accepter de faire un voyage pareil avec un guide qui se prenait pour Indiana Jones! Surtout que la plupart d’entre nous ne connaissait rien en escalade…Bref seuls les « professionnels » escaladaient des pics rocheux en hurlant dans le vide.

Quand à nous, la bande qui ne sait rien en matière d’escalade, on était resté à terre, puis on s’est rué vers la plage à 3 kilomètres où nous étions. Tout le monde (ou presque) a nagé. On a laissé les montagnes et les gros rochers pour les fous d’escalade. J’adorais la mer depuis toujours plus que la montagne. Je ne m’attendais surtout pas à faire un voyage pareil, moi dont mes dernières vacances remontent aux années 90!

La veille, on décida de se reposer dans le village dans lequel habitait un vieil ami. Les montagnes entourent le village. Il y’ avait de l’eau, de l’électricité et même internet! Mon ami proposa, au lieu de nous emmener à une ville proche pour finir notre voyage, de nous emmener à l’Algérie voisine (j’avais mon passeport, heureusement!) On n’avait qu’à traverser les 5 kilomètres nous séparant de l’Algérie. C’est super, en plus je n’avais jamais visité l’Algérie! On ne va pas rester longtemps en Algérie hélas (1 jour) et après ce sera le grand retour!

J’ai très mal partout xD taper sur le clavier me fait mal!

Franchement, je suis impatient de rentrer! Sinon le voyage reste indescriptible!

soleil444

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 11, 2013 dans Ma catégorie

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :