RSS

House – Review du 8×14

27 Fév

Image

Le 19/2/2013, l’épisode 8×14 « Love is Blind » alias « L’amour est aveugle » fut diffusé, il est grand temps que j’en parle. Ma review a pris du retard à cause de plusieurs occupations, sans parler de la saison 6 de House que je mélangeais avec la saison 2 afin de regarder un joli cocktail housien le soir. J’avoue que c’était très dur pour moi d’éviter tout le temps la fin de la saison 8…

En parlant de fin, on s’approche dangereusement de la fin de House avec ce 8×14 qui a cumulé mardi dernier environ 6.5 millions de téléspectateurs. Petite audience moins terrible que les audiences de la semaine qui l’avait précédée.

Cet épisode 8×14 est parmi mes favoris, je me suis éclaté à le regarder en VO, et quand je dis « éclaté » je veux dire « j’étais extrêmement intéressé ». Épisode intéressant et plaisant, ouvert et énigmatique à la fois. Je vous laisse lire ma review en vous remerciant d’avance pour votre lecture et pour vos commentaires…

I. L’amour de la vérité

J’ai décidé d’intituler cette partie ainsi (j’aurais pu l’intituler autrement !) puisqu’il s’agit de la team que je cible. Le cas est très intéressant dans cet épisode.

Le cas d’un patient aveugle atteint de plusieurs maladies suscite l’intérêt de l’équipe médicale. Tout le monde s’y intéresse,  en particulier à sa vie sentimentale et sociale.

Médicalement parlant, j’ai eu l’impression comme plusieurs fans que les scénaristes se sont éclaté comme jamais dans ce cas ! Allez, un aveugle qui risque la surdité, crache ses dents et du sang (ils aiment beaucoup le sang dans cette saison, les scénaristes xD tout le monde pratiquement a vomi du sang !!), a un caillot, sans parler des yeux en feux qui sortaient de leurs orbites et plusieurs autres symptômes pas jolis-jolis à voir ! Les scénaristes n’avaient en tout cas pas ménagé le pauvre…Sadiques, va !

Socialement, on met le doigt sur un truc important : la volonté des handicapés à devenir autonomes. Dans cet épisode, même souffrant de cécité, le patient mène une vie presque comme n’importe qui, menteur, drogué, il trompe sa petite amie Melissa avec une autre. Il est comme tout le monde^^. Ah oui, j’ai failli oublier de mentionner que sa demoiselle est super canon ! Non mais la seule faute de la pauvre c’est qu’elle coupait les ailes à son chéri (j’adore comment je parle des sentiments xD).

En fin du compte, on se demande si l’amour existe dans des pareils cas. Il y’a ceux qui appellent leur pitié de l’amour, d’autres qui manifestent de l’intérêt, ça c’est clair qu’on aborde le regard social envers ceux qui ont un handicap. En tout cas, c’est assez intéressant !

Oh-Oh, je sens qu’on attend le fait que je parle de la team. Bien sûr que je vais en parler ! Tout est lié au cas. Je vais citer l’exemple de Taub, alors là…c’est un vrai pro puisque tromper sa femme était son domaine ! Dès le début, Taub avait deviné que le patient trompait sa petite-amie et que la pause était le prétexte de chaque mec avant de se caser (ah ah Taub qui se reconnait dans le patient !). La pause ici provenait de la fille mais le résultat est le même !

Park, confirmera les dires de Taub le fin connaisseur, et étalera même sa propre expérience de fille larguée (elle se reconnait dans la petite amie).  Les témoignages intéressants de Taub et de Park démontrent qu’ils sont les plus touchés par l’histoire du gars aveugle et infidèle.

Adams, plus chiante que jamais dans cet épisode. Bon Dieu, ce qu’elle est insupportable, à prôner l’honnêteté et la droiture ! Si elle avait fermé le bec ça aurait été bénéfique pour tout le monde, surtout pour le patient aveugle à qui elle bandait les yeux (coucou qui c’est ?) qui l’avait trouvé chiante. C’est vrai qu’avec cet air agaçant de Mère Theresa, elle bat tous les records de stupidité. Avoir sa propre opinion c’est bon, mais de là en s’immisçant dans la vie personnelle d’autrui en lui disant ce qu’il devait faire…youpi ! C’est le personnage le plus détesté parmi tous les membres de la team de House, un personnage qui fait tâche et qui n’a pas apporté grand-chose à la série. Au moins, Park gère et ne fait pas la morale!

Loin de Taub, Adams et Park, Chase est le personnage le moins affecté, le plus objectif et le plus distant avec le patient. Lui au moins, s’est concentré le plus sur les symptômes.

Retour à Park, elle est déjà bizarre et on sent qu’un boulon manque dans sa cervelle de cinglée. Alors que dire si elle prend accidentellement du LSD ? Ça devrait être fun ! Les scénaristes se sont éclaté de ce côté-là aussi, le trip de Park était marrant et n’était pas si creux que ça puisqu’il a été amusant et sérieux à la fois, en contribuant d’une manière loufoque au diagnostique. On sent que Park avait des zones de clarté bien qu’elle soit droguée. Je me suis amusé à l’époque à capturer et à regarder son trip à plusieurs reprises…Le risque du métier pour la vérité ? En quelques sortes, oui.

Bref, ce patient reflète les expériences personnelles de l’équipe et ne laisse personne indifférent à son cas et à ses positions.

II. L’amour aveugle

Nous voilà arrivé à une partie assez intéressante. Je ne déconne pas si j’ai choisi le terme « amour » dans tous mes titres, c’est comme ça j’y peux rien lol. De toutes les façons, la capture postée en haut de cet article en dit long !

Bon, pour créer une sorte d’intro pour cette partie consacrée aux miroirs (il y’a beaucoup de miroirs dans House !) on peut faire une petite comparaison entre le patient et House. Les deux se ressemblent, ils sont handicapés différemment, chacun a une canne et ils ont peur de la solitude. Bien entendu, chacun essaye de contourner ses peurs différemment.

L’amour est la meilleure solution pour le patient pour éviter la solitude. Même s’il ne voue pas un amour passionnel pour Melissa mais plutôt un besoin de partager sa solitude, cette dernière était prête à l’accepter tel qu’il était. Cette situation peut nous rappeler celle de House et de Dominika.

Qu’est-ce l’amour dans ce cas ? Passion ? Besoin ? On peut dire que même dans le besoin l’amour se manifeste (si si, on parlera du besoin jusqu’à la fin de la série !).

Une autre idée me saute à la tête : le cas-miroir et Blythe et son mari. Il faudra d’abord expliquer un truc à ce propos : Blythe est le vrai prénom de la mère de House, et qu’on a changé en VF en « Marianne » !!!! Alors là, c’est le bouquet, non seulement la traduction est mauvaise mais en plus, on change les prénoms. Belle connerie ! Et si House s’appelait en fait « Maison », comme le traduit notre cher Google comme un con ? Et si Bell s’appelait « Belle » ? Ou Chase « Chaise » ????

Je n’ai pas fait un coup de gueule à ce propos l’année dernière car je n’avais rien écrit. Je trouve que c’est consternant de changer un prénom (c’est dur à prononcer Blythe ou quoi ?). Vive la VO franchement !

Je continue sur la musique de «Guns N’Roses» ma review, et retour au cas-miroir après un petit coup de gueule concernant la VF. On a Melissa qui aime Will (le patient) d’un amour fou, et qui l’accepte comme mari sourd et aveugle. On sait qu’au fond il ne l’aimait pas et qu’il aimait plutôt quelqu’un d’autre, mais il décida de l’accepter comme femme par peur de rester seul. Si on prend le cas de Blythe et de son amoureux, on remarque une certaine similitude.

Après avoir été mariée à un militaire environ 49 ans, on découvre qu’elle s’est mariée deux mois après la mort du père de House à un homme que House croyait être son père biologique. Se serait-elle mariée aussi vite par peur de la solitude ou bien car elle détestait au fond son mari ? Ou pour autre chose ? Tout ce qu’on sait, c’est que cette femme est aussi bizarre que son fils. 3 ans de mariage et House n’a rien remarqué ! Sa mère est forte, lol. Ce que j’ai surtout à souligner, c’est le comportement d’adolescents de Blythe et de son mari ! MDR

De toutes les façons, j’ai beaucoup apprécié le retour de la mère de House (ça sent la fin, après le retour de Dominika, c’est le retour de Blythe pour boucler aussi la boucle de la paternité et son personnage est très important car plusieurs attendaient des réponses !).

Je peux aller plus loin dans ce cas, je peux par exemple noter une certaine question concernant les composants de la base d’un couple solide. Est-ce le dévouement à l’autre ? Ou bien être fou amoureux de l’autre ? Ou alors le besoin réciproque l’un de l’autre ? (là je viens de penser au Hilson). C’est de cette force et de cette solidité qu’un couple dépend pour faire face aux obstacles de la vie et pour se renforcer. Melissa était dévouée à Will et on sentait à la fin que son amour envers lui n’a fait que se renforcer lorsque le patient fit face à un double handicap (cécité et surdité).

A ce propos, j’aimerais aborder la surdité qui nous rappelle étrangement le 1×21, lorsqu’un caillot avait provoqué une nécrose musculaire dans la jambe de House, qui ressemble au cas du caillot dans le cerveau du patient provoquant un problème de surdité : House était menacé d’être estropié, le patient était menacé de surdité à vie. La différence avec Stacy (parce qu’elle était en couple avec House dans le 1×21) c’est que Melissa laissa Will prendre sa décision.

Melissa acceptait le patient tel qu’il était, chose un peu différente avec Stacy dans la saison 1 (on sentait qu’elle ne faisait pas assez confiance à House) et son aventure avec lui dans la saison 2 ne dura pas car elle ne connaissait pas vraiment House après son opération ! Ou même Cuddy, elle qui se disait connaître et comprendre le drogué misanthrope, avait changé de cap dès sa foutue adoption dans le 5×11 en voulant un House tout gentil tout mou, dans la saison 6 ses caprices redoublèrent et avec la saison 7 elle se mit en couple avec lui, rejetant le vrai House jusqu’à ce qu’elle paie cher ses sottises.

Il y’a ce paradoxe entre cas et House que je trouve intéressant. Accepter autrui tel qu’il est dans cet épisode est tout simplement de l’amour…aveugle.

III. L’amour familial et l’acceptation

Terminus, tout le monde descend ! Voici donc la dernière partie consacrée totalement à la famille de House. Chic, on va parler encore de Blythe (apparue dans le 2×05, 5×04, 8×14 et le 8×22).

Comme je l’ai dit dans l’une des deux parties précédentes, cet épisode est celui de la parenté et de la paternité par excellence concernant House. Dans cet épisode, on voit à tel point House respecte et aime aveuglement sa mère (non je ne vise pas le complexe d’Œdipe ! lol). Comme l’a si bien dit Wilson, c’est d’elle seule que House se soucie vraiment. D’ailleurs sa tête était intéressante lorsque Wilson lui avait appris que sa mère était malade. Perplexe, House rendit visite à sa mère après une longue fuite !

Dans cet épisode, on apprend davantage sur la mère de House. Elle est aussi maligne et manipulatrice que son père (le grand-père de House). Là on comprend un peu d’où House tient ses plans machiavéliques et ses idées folles !

Après avoir manipulé facilement Wilson, Blythe réussit grâce à lui à attirer son fils pour lui annoncer qu’elle allait se marier avec Thomas Bell, le présumé père biologique de House ! On est loin du stéréotype de la mère malade qui veut revoir son fils une dernière fois  avant de mourir! On note hélas le manque d’émotion quand elle avoue à son fils qu’elle savait qu’il était en prison (aucune question sur son état !!!) comme la réaction de Dominika dans le 8×13. On dirait que la prison dans la saison 8 est le Club Med ! Point scénaristique négatif, enfin passons.

Thomas Bell est le père supposé que House montra du doigt lors des funérailles de son père adoptif dans le 5×04, seul Wilson l’avait vu. Aucun pauvre téléspectateur n’a réussi à le voir à l’époque car il n’était pas dans le champ visuel de la caméra. On a fait de sorte qu’il reste comme un secret inavouable !

Venons à ce fameux père mystérieux que House avait vu courir à poil dans la chambre d’hôtel. Pasteur inconnu, il était un ancien ami de la famille House (et sans doute un ancien amant de Blythe) mais tout s’arrêtait là. C’est là que Wilson décida de rapprocher House de sa famille et c’est grâce à lui que House apprend la vérité. J’aime beaucoup le Hilson, et faire cela pour son ami c’était vraiment chouette ! Grâce au plan de Wilson, toute la famille House était réunie lors d’un dîner familial.

Avant le plan de Wilson, House était ravi et heureux d’avoir une famille « merdique » comme il l’a dit, mais une famille. On découvre un House cherchant des réponses sur son passé et ses origines, mais également un House qui adore être entouré, un House ayant retrouvé enfin sa famille. D’ailleurs il confie à Wilson ceci « je ne serai plus un bâtard »  en parlant de son père biologique. La paternité est très importante pour lui.

On l’a remarqué, cette série de cailloux du Petit Poucet concernant la thématique de la paternité. Plusieurs épisodes contiennent cette thématique, et cet épisode est certainement l’un des plus importants puisque la paternité concerne House qui rencontre son prétendu père !

Dans cet épisode, le point culminant est certainement le dîner. Un charmant dîner familial ayant réuni House, ses parents, Dominika et Wilson. Ce dîner du 8×14 peut nous faire rappeler le fameux déjeuner familial des House dans le 2×05, où House tout seul, silencieux et gêné, déjeuna face à ses parents. Dans le 8×14, House était accompagné de sa femme et de son ami. On sent que Wilson fait partie de la famille ! Si dans le 2×05 le déjeuner s’est passé dans une ambiance plutôt glaciale, le 8×14 a battu le record des dîners hilarants tournés en mascarade.

Jouant cartes sur table, House, Dominika, Thomas et Blythe discutèrent d’une franchise et d’une honnêteté à mourir de rire. Le pauvre Wilson s’est trouvé mal à l’aise, à maudire certainement son plan, surtout que House baissa son pantalon pour montrer la fameuse tâche de naissance ! Quelle famille de tarés !

On peut noter deux petites apparitions  de Dominika dans cet épisode (jeux vidéo et dîner).  Sinon, les répercussions du fameux dîner furent nombreuses, à commencer par le face-à-face House et son prétendu père biologique. Une rencontre qui n’a pas laissé House de marbre, et ça se voit dans ses yeux qu’il espérait avoir un père. Au départ, si on se rappelle bien, Wilson avait dit à House que le mec ne pouvait pas être son père (la bataille avec Park) et c’était certainement le début d’un indice. Second indice fut le rejet de House par Bell « ce lunatique sociopathe est mon fils ? Impossible ! », on peut admirer comment Blythe défendait son fils bec et ongle, lol.

Le troisième indice était ce regard sombre de House quand son « père » était venu lui parler et on remarque comment House respectait son père adoptif (ce qui me rappelle le sabre dans le 8×08 !). Impossible que tout ça soit vrai. C’est d’ailleurs ce que va confirmer Wilson en faisant le test ADN pour son ami (j’ai beaucoup apprécié le geste de Wilson). Il faudra souligner le regard triste de House quand il sût la vérité : il était bien un bâtard…On sentait bien qu’il a voulu y croire malgré tout et qu’il ait enfin une réponse. En fait, il y’a eu une réponse qui posait plus des questions.

Côté acceptation, House avait accepté non seulement que son prétendu père ne l’était pas, mais il avait accepté la dure réalité : You can’t always get what you want. Il n’avait pas de père, et sa mère aux mœurs légères semblait être une sacrée garce ! Bref il acceptait sa mère telle quelle. House avait également accepté l’invitation forcée de Wilson car il n’avait pas le choix. Le « your mother is a slut » était la chute/réponse marrante à toutes les questions ! Ceci dit, House avait raison pour Wilson qui le ressemblait beaucoup, et c’est la deuxième fois qu’il pique une fourchette après le 8×05…

De même, Thomas accepte House comme il est vers la fin sous la pression de la mère de House qui l’avait poussé à s’excuser. Car en effet, cette dernière accepte son fils tel qu’il est, et en tant que mère fière de lui, elle l’a défendu bec et ongle lors du dîner familial comique.

Si ce n’est pas de l’amour familial tout ça !

Voilà donc ma 14ème review, vos commentaires sont les bienvenus !

Advertisements
 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :