RSS

House – Review du 8×02

12 Jan

H

Le 8 Janvier fut diffusé l’épisode 8×02 « Transplant » alias « Second souffle » en français sur TF1, directement après le 8×01. Ces deux épisodes inédits de la saison 8 ont tout simplement marqué un retour fracassant du docteur boiteux avec des audiences extra de 8.3 millions, le deuxième épisode « Transplant » (désolé si je vais utiliser les titres en V.O car j’en ai l’habitude) a raflé une bonne audience de 8.280.000 millions, presqu’à égalité avec le 8×01, mais ô combien il est excellent ce 8×02 !

C’est dans la bonne humeur que je vais l’analyser à partir de mon point de vue. Je commence ma review par souligner que le générique est extrêmement court (5 secondes). C’est un peu ennuyant d’avoir une seule image et 5 secondes comme générique, mais il faudra remarquer que les américains ont tendance à raccourcir le génériques, on gagne plus de temps et on passe rapidement au vif du sujet si on peut le dire. Mais il y’a autre chose derrière ce générique puisque je vous ai déjà dit qu’il ne durera pas, c’est l’absence de Taub et de Chase.

Mais bon, ne nous attardons pas trop sur le générique, et attaquons cet épisode 8×02. J’ai regardé « Transplant » d’un certain angle et j’ai privilégié le diviser en 3 parties. Go !

I. La relation boss-employé :

J’ai préféré commencer par cette relation-là. Foreman rend une visite anormale à House dans sa prison, ce dernier avait refusé de « la » rencontrer croyant que c’était Cuddy, mais le geôlier insista en lui disant que le doyen lui avait dit que House allait refuser. Je paraphrase pour l’instant, lol. Curieux, House découvrit, surpris, que le monde extérieur avait changé et que Foreman était le doyen de PPTH. La relation de House et de Foreman est très particulière, ça on le sait, mais là Foreman est allé jusqu’à endosser la responsabilité de gérer House afin que ce dernier résout un cas que personne n’a pu comprendre. Foreman présente à House Park, sa nouvelle équipe.

Ce trio est assez particulier, car Park possède des points de convergence avec House. On découvre une asiatique à la langue pendue, très directe, mauvais caractère, un peu insolente mais en même temps timide, fragile et hilarante parfois malgré elle. Park est la deuxième nouvelle qui apparait et surtout la dernière de la série. Bon médecin, elle a néanmoins frappé son ancien patron car ce dernier lui avait touché le derrière. House lui dit qu’il ne voulait pas d’elle au début, mais il s’est intéressé à elle lorsqu’elle lui avoua qu’elle avait frappé son patron.

Très vite, House et Park firent équipe. House est allé jusqu’à dire qu’ils se ressemblaient comme des frères siamois. Ils travaillèrent sur le cas avec la méthode housienne, où Park apprit les déductions grâce aux métaphores.

House et Park se complétaient en quelques sortes, car chacun d’eux était un scientifique qui errait sans repères : l’un venait de sortir de prison et découvrit un hôpital assez différent quant à l’autre, elle sillonnait les couloirs après avoir frappé son patron. Les deux ont contribué à la guérison des poumons. J’ai beaucoup apprécié Park qui ne m’a jamais déçu lol. Elle place son travail au-dessus de tout et fonce. Nous remarquons dans ce 8×02 qu’elle cache la vérité à ses parents.

On assiste à des passages hilarants entre Foreman et House, House et Park, Foreman et Park. La relation boss-employé est spéciale entre ces trois-là.

II. House et sa reconquête :

Ah…La reconquête ! Cet épisode devrait s’intituler ainsi !

Nous avons laissé House dans un cachot noir arborant un sourire dans le précédent épisode « Twenty Vicodin » 8×01. Dans la logique des choses, le 8×02 commence naturellement avec House en prison, il venait de passer 2 mois supplémentaires et il ne lui restait que 2 mois. Avec 10 mois passés en taule, House avait touché le fond, si je peux le dire. Il n’avait plus rien à perdre. Le geôlier ouvre la porte et l’informe que le doyen de PPTH venait pour le rencontrer. Avec une sacrée tignasse, House rencontra Foreman. Ce dernier le prit en liberté conditionnelle avec lui car un cas insolite (des poumons malades dans un caisson qui n’ont plus que 12 heures pour vivre) préoccupait les médecins qui en ont besoin pour les greffer dans le corps d’une patiente qui est, comme par hasard, une patiente du docteur Wilson, le grand et seul ami de House.

House, égaré, remarqua que son petit monde d’antan n’existait plus. Il était de retour, mais personne n’était là. Même son ancien bureau n’existait plus. « Où sont Chase, Taub et Thirteen ? » telle était sa question, mais tous étaient partis. House découvrit avec horreur son nouveau petit bureau et sa nouvelle équipe. LOL.

House essaya, le long de l’épisode, d’avoir son tableau blanc, de récupérer son fauteuil, mais surtout et ça je pense que tout le monde l’a remarqué, de reconquérir l’amitié de Wilson. D’ailleurs nous remarquons que House court tout le temps derrière Wilson qui essaye de l’ignorer après l’avoir accueilli froidement. Mais au fil des minutes, on se rend compte que cette froideur n’est qu’une façade, et qu’elle fond même devant une sacrée amitié retrouvée avec une jolie droite de Wilson. On remarque durant cette reconquête le besoin flagrant de House de Wilson et vice-versa. House tenta plusieurs tentatives pour reconquérir Wilson : l’évocation des souvenirs, leur chanson préférée (XD), le coup des sandwichs, le fameux « I like you, i have fun with you » dans la machine de l’IRM lorsque House demanda à Wilson d’en finir avec tout cela et qu’il se range d’un côté car c’était insupportable, les excuses, les silences, les regards, le coup de fil, mais ce fut la guérison des poumons qui a réunit les deux amis de nouveau. On remarque dans l’épisode Wilson, feignant d’être froid et impassible, venant à House lui demandant conseil. Il le remercia près de la machine de l’IRM, House le regarda en lui demandant « c’est tout ? ». En tout cas, ça se voyait qu’il n’en pouvait plus de son côté lol. Sa bouche disait « i don’t like you, House » et pourtant son comportement disait le contraire.

La relation House et Wilson était, si on peut le dire, le phare de cet épisode. Tout tournait autour de ces deux-là et c’était vraiment  un retour en force bien pimenté de la seule relation stable de toute la série.

House a finit même par reconquérir son ancien bureau avec tous ses gadgets. C’était bien sympa comme attention venant de Foreman, qui savait que son-ex patron ne pourrait pas vivre sans ses anciens repères. L’épisode se termine sur un House satisfait, assis dans son bureau. En 12 heures, il a sauvé des poumons, une patiente, récupéré son bureau, reconquit une amitié dont il en avait besoin, et surtout eu le respect des autres, lui, un ex-taulard ! Et bien, chapeau !

Toucher le fond, et remonter à la surface…en un épisode.

III. Dualité symbolique : Hilson et cas

Comme je l’ai déjà écrit, cet épisode est pour les fans un épisode « Hilson » centré sur la relation d’amitié entre House et Wilson. Mais au début, c’était « Halone » ou House tout seul, complètement déboussolé.

J’aimerais ajouter cette partie car je suis un fan du symbolisme, mais je ne vais pas m’y étaler longtemps, hein…

Dans « Transplant », une patiente attend une greffe de poumons qui lui est plus que nécessaire. Son oncologue, Wilson, essaye de trouver une solution pour que les poumons dans le caisson soient soignés. Pendant ce temps, Foreman demande la liberté conditionnelle pour House car l’hôpital (et plus précisément Wilson) avait besoin de lui.

Revenons au cas : nous avons donc un donneur mort, ses poumons sont le seul organe vital qui a survécu, et nous avons un receveur qui est la patiente qui a besoin de ces poumons-là pour vivre.

Pour ceux qui ont regardé toute la saison 8, ils pourront me comprendre quand j’écris ces lignes :

Si on se rappelle bien des premières saisons, House et Wilson parlaient de leurs groupes sanguins, ensuite House dit à Wilson « Tu es donneur universel » et Wilson rétorqua « Tu es receveur universel ». Le fait que « Transplant » est un épisode Hilson avec cette dualité donneur/receveur m’a rappelé cette séquence entre House et Wilson.

Non, je vous parle d’une métaphore, pas du groupe sanguin ! Wilson a toujours été là pour House et House a toujours eu ce qu’il voulait de la part de son acolyte. Devrait-on parler de la même métaphore dans « Transplant » ?

Je dirais que c’est oui et non. House n’a pas changé, Wilson n’a pas changé, donc tout laisse à croire que ça va continuer comme avant : donneur/receveur.

Mais le non intervient, car vu que tout est symbolique, les poumons jouent un autre rôle qu’un organe : l’amitié par exemple ! Je ne délire pas, il faut suivre mon raisonnement farfelu c’est tout. Prenons le corps de la patiente qui symbolise House ou Wilson, ok ? Ce corps malade a besoin d’une greffe de poumons, House et Wilson avaient chacun besoin de l’autre et de cette amitié (d’ailleurs ce besoin sera de plus en plus fort dans les prochains épisodes et surtout dans les 5 derniers épisodes). Lorsque House avait guérit les poumons qui ont été greffé avec succès, c’est cette vie greffée qui poussera House et Wilson vers la réconciliation à leur manière.

Une réconciliation et donc une amitié vitale récupérée. Là je crois qu’on pourra utiliser la phrase de House qui était destinée à Park « nous sommes comme des frères siamois »  pour le Hilson, et je pense que les véritables « frères » siamois sont ce tandem de choc : House et Wilson.

En fait, il est impossible de les séparer, rien qu’en comparant l’image de la greffe des poumons (symbolisant l’amitié) dans le corps de la patiente (qui symbolise les deux amis) cela nous renvoie qu’à une évidence : les deux ne font qu’un. Le cas est un miroir des deux amis.

J’ajoute également que jamais House n’aurait trouvé la solution sans Wilson, qui était entrain de fêter l’anniversaire d’une infirmière. Dans toute la série, House trouvait la plupart du temps la solution en parlant avec Wilson, en le regardant ou en parlant de lui quelques fois. Que c’est mignon ! lol

Je peux aussi relever un aspect morbide de ce cas, le donneur est mort laissant ses poumons. Je peux aller plus loin en disant que c’est un clin d’œil à la fin de la série pour ceux qui la connaissent. Le donneur dans la série a toujours été Wilson, bon je vous laisse deviner !

Voilà, j’espère que vous n’avez pas trouvé cette review trop longue ! Je me suis étalé sur certains détails car c’est un épisode parmi mes préférés de cette saison 8. Merci à vous de m’avoir lu et j’espère vous lire bientôt!!!

Advertisements
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :