RSS

House – Review du 8×01

10 Jan

H

Le 8 Janvier 2013 ce fut le retour de la saison inédite de House : la huitième et la dernière diffusée sur TF1. House tire sa révérence et c’est un peu dur de « revivre » cela, surtout quand on connait la saison 8 et sa fin.

Donc revenons à nos moutons : le 8×01 « Twenty Vicodin » (5 jours à tirer) suivi du 8×02 « Transplant » (Second souffle) ont été diffusé du premier coup ! Je n’ai malheureusement pas pu assister  à cela, à cause de ma télé qui était en panne chose qui me laisse un peu ignorant concernant la VF de la saison 8. J’ai regardé les deux épisodes sur mon ordi en VO, et vu que je n’ai JAMAIS écrit une review à propos d’un épisode de la saison 8 (à part le 8×22) et je n’ai jamais non plus fait d’analyse d’épisode.  Il faudra me huer ! lol. Depuis 2011, aucune ligne ! Bon, je me suis dit que c’est le moment de me rattraper en commençant par l’analyse du 8×01.

Générique extrêmement court (5 secondes). Il faudra attendre le 5ème épisode pour  retrouver le générique de 30 secondes ! C’est-à-dire avec l’équipe recomposée.

S’il y’a vraiment un épisode 100% Halone c’est certainement le premier épisode ! Oh que si. Vous vous souvenez du 7×23, où House avait défoncé la baraque de Cuddy avec sa voiture ensuite on assiste à un House calme, soulagé qui regarde l’infini bleu, seul sur une plage déserte.

Dans le 8×01, on continue sur la même lancée : House est seul, sans ami, sans équipe ni son ancien monde auquel on s’est habitué.

Avant de m’immiscer plus dans les détails du 8×01, il faudra faire le tour de l’extérieur : un épisode à part, où les évènements se déroulent dans un lieu autre que PPTH, et House est le nombril de l’épisode. Plusieurs ont comparé cet épisode au 6×01 en commentant « y’a rien de neuf ! ». Il ne faut pas aller jusqu’à dire cela, mais il y’a une certaine ressemblance. Il y’a des règles à respecter, un bâtiment qui se différencie de PPTH, mais il y’a des divergences entre le 6×01 et le 8×01.

Dans le 6×01, absence de Vicodin, House est tout gentil et malgré ses mauvais coups il avait gardé l’esprit lucide pour faire de tout son possible pour plaire aux autres et sortir de l’hôpital. Son pote hispanique avait la langue pendue. En parlant de pote, House avait réussi à téléphoner à Wilson dans le 6×01. Le cœur amoureux, House avait la tête ailleurs jusqu’à coucher avec Lydia. L’épisode 6×01 est romantique et surtout riche en musique : boîte de musique, piano, violoncelle….Même s’il y’a eu une bagarre, c’était une simulation entre House et Alvie. La fin fut avec la tête de House dans le gâteau. Une chose qui distingue le 6×01 aussi c’est que l’hôpital psychiatrique était filmé de l’extérieur et de l’intérieur. House avait le crâne presque rasé dans la saison 6 !

Et voici le 8×01 : présence de la Vicodin, on ne le filme que de l’intérieur de la prison, mais je ne crois pas que c’est par fainéantise. Le décor intérieur de la prison est plus proche de celui de PPTH. En bas, on distingue des tables à manger qui nous rappellent d’une manière ou d’une autre la très sympathique cafétéria de PPTH. Sauf que là, House ne prend que des coups au lieu de discuter ou manger. House a les cheveux longs lui donnant l’air d’un sale taulard avec le sourire au coin. Il a fait des sales coups, et s’en fiche de ce que le monde pense. Plus de Cuddy, plus d’histoires d’amour, plus de monde extérieur. Aucune visite de Wilson ni même un seul coup de téléphone. Les bagarres dans ce 8×01 n’étaient pas simulées et on note l’absence totale de la musique (sauf les écouteurs de House).  Le codétenu de House n’était pas aussi bavard qu’Alvie, loin de là. Un vrai géant impressionnant, mais qui a sauvé la vie de House in extremis.

Bref, vous voyez quand même qu’il y’a de la différence ! il suffit de bien regarder le 6×01 et le 8×01 avant de dire n’importe quoi. Dans les deux épisodes House est dans des lieux différents et c’est lui qui voulait y entrer. Mais il y’a plusieurs différences. Dans le 6×01 House a voulu enfreindre le règlement pour sortir et finit par s’y résigner et par sortir. Dans le 8×01 House a voulu enfreindre le règlement pour sauver un patient en sachant qu’il aura une peine plus lourde et pourtant il a tout fait pour prouver qu’il avait raison. Il finit le 8×01 dans une cellule individuelle.

Voilà, je voulais juste souligner certains faits et certaines différences entre ces deux épisodes. Maintenant, je vais me focaliser sur le début, avant le générique. Je trouve que c’est assez intéressant…(j’ai un certain style pour les analyses, lol. Chaque épisode a son propre style).

Le jury demanda à House s’il éprouvait des remords et celui-ci leur répondit par un « oui ». C’est un « oui » automatique, qui n’a convainc personne. House éprouvait-il réellement des remords ? La bonne réponse est « oui » et « non » !

Revenons à nos moutons : Shore a souligné à plusieurs reprises que House est quelqu’un de hautement moral. House sait donc qu’il a fait une bêtise et qu’il devait payer le prix, allant jusqu’à revenir au pays à ses risques et périls, allant jusqu’à comparaître sans avocat et accepter la sentence du tribunal. On sent que c’est surtout son esprit lucide qui parle, et non sa conscience. Donc  c’est oui et non, House est très complexe. Il a fait la satire du jury, dévoilant qu’il faut jouer un rôle pour qu’ils relâchent un prisonnier. Donc si un détenu dit « oui j’ai des regrets » tout en éprouvant le contraire, c’est le mensonge à l’état pur. Il n’y a aucune justice, il n’y a que mascarades et mensonges.

Avec la 8ème saison, 8ème jour, on découvre que House a passé 8 mois (remarquez la répétition de ce chiffre avec un autre chiffre déjà présent : le 5 ! et le chiffre 5 sera répété du début jusqu’à la fin de la saison) et qu’il lui reste 4 mois à purger, mais il pouvait sortir en liberté conditionnelle dans 5 jours s’il ne fait aucune bêtise (lol !).

La totalité de l’épisode sera construite sur 5 étapes. Mais attention, les détenus et l’apparition d’un cas et d’Adams chambouleront tout !

On sent la détresse de House noyée dans ses sarcasmes et son autodestruction. Dans cette atmosphère de « loi de la jungle », du mensonge et du vol, House s’est retrouvé pour la première fois à nettoyer la merde des autres, malmené et surtout humilié. Lui derrière lequel on a toujours nettoyé et qu’on a protégé ! L’apparition d’un cas ne l’attire cependant pas, sauf lorsque le Dr. Adams pensait à une autre maladie. C’est là que le regard housien sembla briller pour la première fois depuis des lurettes, ce regard curieux et entêté. Ce cas le préoccupa et tenta de prouver qu’il avait raison et qu’Adams avait tort. Petit à petit, on nous montra ce cas comme un faisceau lumineux, l’unique espoir de vivre pour House : il n’a pas changé !

House et Adams travaillèrent sur ce cas, et House devint en quelques sortes le patron d’Adams, il entrait sous n’importe quel prétexte à l’infirmerie et réussi à corrompre Adams qui désobéit aux ordres de son supérieur et même virée, elle continua jusqu’au bout en donnant au malade de l’aspirine. Les conditions des consultations du patient étaient déplorables, House était allé jusqu’à ausculter le détenu sans stéthoscope et découvrit une masse dans son thorax. Sans IRM ni scanner, Adams réussit à détecter la masse avec son stéthoscope en lançant un regard mi-surpris mi-admiratif à House.

Adams fut étudiée sous tous les angles par House rien que par le regard : une fille riche qui travaille dans une prison, ce qui veut dire qu’une chose : qu’elle met son travail au-dessus de tout et qu’en étant une scientifique, la vérité l’intéressait, peu importe l’endroit.

Je peux dire qu’elle apparait comme un élément intéressant dans ce premier épisode, elle est un mélange de Thiteen la secrète, de Cameron la moralisatrice, de Masters celle qui s’intéresse à ce qui est intéressant, en gardant un aspect fragile. Un vrai cocktail !

Le problème avec Adams, c’est que, contrairement à plusieurs personnages, elle sera le personnage le plus sous-exploité de la série. Dommage !

Bien que je sois un fervent défenseur de la saison 8 j’avoue que j’ai trouvé Adams inintéressante, elle est en quelque sorte invisible par rapport aux autres. Joli accessoire qui ne fait rien et qui n’a pas d’importance à part le 8×01 et un autre épisode que vous allez découvrir bientôt.

Récapitulatif de cet épisode : endroit, cas et personnages. Je continue un truc sur Adams et je dirai un mot concernant les prisonniers.

Vous avez découvert le 8×01, et certainement plusieurs détails vous ont sauté aux yeux genre « déjà vu », comme par exemple la scène de House qui ferme la porte en tentant de sauver le patient vers la fin de l’épisode, Adams le regardait, indécise. Cette scène comme je l’ai souvent souligné, est une scène qui nous rappelle la scène de House et Thirteen dans le 4×15. Ceci est un exemple du déjà vu. On peut comparer la prison à PPTH mais aussi à la vie de House qui se trouve emprisonné de ses états d’âme, de sa colère, et d’un monde plein de mensonges. Tout ça à cause de Cuddy ? Non, pas seulement cela. Il avait l’opportunité de s’évader et de ne plus jamais revenir, sauf que là, il a décidé de revenir car il avait tout faux, car il avait décidé de baisser les bras dans un monde où chacun joue un rôle et ne dit jamais la vérité, chacun a son masque. Je peux même aller jusqu’à dire que la prison semblait une issue pour House : au moins là-bas, on ne se voile pas la face.

Prison et rédemption, retenez ces deux mots-là jusqu’à la fin de la saison 8 et vous saurez pourquoi.

Asofa est le codétenu de House, un meurtrier. Ce qui est intéressant dans ce personnage c’est son silence. Il parle rarement et sauvera la mise à House. C’est la force tranquille.

Mendelson a une vraie tête d’ordure et d’assassin, il harcèle House et veut obtenir tout ce qu’il veut de lui. Il a sous la main plusieurs détenus qui n’attendent qu’un signe de sa part pour foncer. Il a ordonné de tuer House car ce dernier avait jeté par terre les 20 pilules de Vicodin. C’est l’incarnation de toutes les menaces.

Face à ces deux-là, on a un prisonnier plutôt chétif et cérébral, qui garde le sang froid. On ne saura jamais son nom puisque House l’interpelle toujours par « Hey ! ». Sinon, on peut dire que ce prisonnier symbolise le conseiller de House. Il n’est pas son ami mais l’a toujours freiné et guidé.

Ce trio est le plus présent dans la vie castrale de House. Une chose est sûre : ils ont tous joué un rôle important.

Cet épisode du 8×01 n’est que la première pierre de toute une saison. Cette énième saison sera rythmée par la thématique de l’emprisonnement, mais aussi de celle de la liberté et de la justice. Plusieurs autres thématiques se joindront aux thématiques présentes dans les prochains épisodes.

Voilà ma review du 8×01, il faut vraiment des pincettes pour ce premier épisode. House avait une vraie tête à claque, lol. J’ai essayé d’aborder ce qui me semblait intéressant dans cet épisode. Bref un épisode contenant un sacré clin d’œil à la saison 6 (6×01) et à la saison 4 (4×15) le tout assaisonné par un nouveau goût d’une saison 8 qui commence par un Huis clos.

Merci d’avoir lu mon pavé !

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :