RSS
En passant
04 Nov

Yéyéyé, vendredi 2 novembre 2012 fut diffusé le premier épisode de Koh-Lanta, tourné en Malaisie, dans l’archipel de Seribuat où des gens seront réunis sur une île et qui feront semblant de s’aimer en attendant de s’entretuer. Après plusieurs semaines de retard, TF1 a eu l’intelligence de diffuser en hiver (pour les européens et américains ça gèle, un peu moins pour moi qui porte fidèlement mon T-shirt) son émission phare, d’ailleurs on remarque qu’avec chaque édition, TF1 retarde volontairement la date de la diffusion comme si on s’attendait à plus d’audience si on retarde la diffusion stupidement devant des fans complètement impatients devant lesquels la production de Koh-Lanta n’a pas su comment apaiser l’atmosphère avec Twitter ou facebook, alors il fallait bien appâter le téléspectateur en envoyant sur le net la vidéo de l’animateur lui-même se jetant habillé d’un hélicoptère en pleine mer.

Vous connaissez l’histoire de l’âne et de la carotte ? Il s’agit de la même chose. Depuis quelques temps, on remarque que la diffusion estivale de Koh-Lanta était devenue automnale, puis hivernale et puis ça rapporte plus de fric si on diffuse Koh-Lanta en plein hiver, laissant tout l’été pour Fort Boyard. Belle logique.

C’est donc le coup d’envoi ce vendredi 2 novembre de la 12ème édition de Koh-Lanta. Je la regarde depuis 10 ans, et je préfère cette fois critiquer au lieu de commenter avec lassitude cette émission. Notons que des spoilers à propos du premier épisode que vous avez regardé ont été diffusés depuis 3 mois  à profusion sur le net. Wow ! 42 jours pour 20 « aventuriers » ? Sans commentaire là-dessus…

Trêve de bavardage, ou plutôt d’introduction…

La composition des « tribus »

C’est avec 7,2 millions de téléspectateurs que cette émission entame sa 12ème diffusion. On a assisté au début, au « naufrage » de 20 personnes sur une île déserte, après s’être jetés d’un hélicoptère. Les bons citadins ont déjà perdu leurs repères avec un terrible choc de cultures, ils nagèrent péniblement vers l’île mais à peine ont-ils mis les pieds sur terre que les pauvres ont découvert qu’ils n’étaient pas au bout de leur peine, et qu’une épreuve les attendait. C’était un parcours de combattant, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. Le gagnant était Namadia, la gagnante était Camille, la benjamine avec ses 18 ans.

Tout de suite, Brogniart leur donne une tâche difficile : choisir qui fera partie de leurs équipes, Jaune (Camille) et Rouge (Namadia) après avoir découvert leurs couleurs respectives.

Auparavant, c’était à chaque aventurier de découvrir la couleur de son foulard, mais visiblement la production était à court de foulards…

Attention, nouveauté ! Pour bien stresser Camille et Namadia, les capitaines des équipes, quoi de mieux que de les informer qu’ils doivent faire le choix car à la fin « quatre ne seront ni jaunes ni rouges  et seront bannis». Pire encore, Denis Brogniart informe tout le monde qu’ils n’auront pas le luxe du feu ou du riz, mais par contre ils devaient chercher un collier d’immunité individuel comme l’année dernière, bien caché dans la jungle et permettant (ou pas) de sauver les fesses de l’aventurier qui le découvrira. Complètement déboussolés, avec un mélange de l’insouciance de la jeunesse et de l’inexpérience, les équipes rouge et jaune furent composées de :

Les Jaunes (Sungaï) : Camille, Brice, Catherine, Ugo, Marie, Charles, Vanessa, Javier.

Les Rouges (Mawar) : Namadia, Thierry, Marylou, Anthony, Sara, Michaël, Myriam, Mélanie.

Rappelons une chose: Notre cher Denis demanda  aux restants avant la validation des 2 équipes de faire un strip-tease…Pardon, d’expliquer ce que les distinguaient comme atout pour leurs futures équipes, s’ils voulaient d’eux bien sûr !

Si je m’y attendais ! Déjà la bande-annonce ne m’a pas plu, alors que dire d’un truc pareil ? On dirait la maîtresse à l’école ! Mais c’est du délire ! Faire des milliers de bandes pour entendre une question pareille, il faut déjà oser voyager.

Les bons aventuriers restants s’exhibent…Ils voulaient être choisis et ont fait les lèches jusqu’au bout : « J’apporte la sagesse » celui-là sent de loin l’hypocrisie car s’il prétend être sage, il ne l’est pas en vérité. Tout le monde ment, comme le disait si bien notre cher docteur House !

« Je peux faire des pièges et apporter de la nourriture jamais vue dans toute l’histoire de Koh-Lanta ! » Joli slogan publicitaire de la part de Philippe, qui, après 10 ans d’inscription à Koh-Lanta le voilà à deux doigts de retour en France !

Qui dit composition des équipes, dit aussi composition de la troisième équipe (je te l’accorde Denis, c’est du jamais vu dans l’histoire de cette émission).

L’équipe des bannis : Philippe, Bertrand, Elodie et Nadine. Ces 4 vivront durant quelques temps sur l’île des bannis, un îlot de tout confort pour une équipe à moitié vieille, les bannis s’en allèrent, verts de rage.

Là vous vous dites : « Mais à quoi bon 20 candidats au lieu des 16 auxquels on s’est habitué ? Pourquoi 42 jours au lieu des 40 jours auxquels on s’est habitué ? Pourquoi une tribu de bannis or on pouvait aisément enlever les 4 derniers dans la course, au lieu de choisir ? Ne peut-on pas dire que d’emblée, ces équipes jaune et rouge renferment plus de cons et de crétins qu’on s’y attendait ? »

Je vous laisse répondre…

Soda et Club Med…

Pendant que je buvais un soda, l’air aussi renfrogné que celui des bannis, car non seulement l’émission touchait le fond du ridicule mais en plus, un vent de nostalgie m’a rappelé certains vrais aventuriers et non des touristes aussi cons que ceux de 2012. Que dire de Teheuira, de Grégoire, de Freddy, de Coumba, de Christelle, de Tony, de Raphaël et la liste est longue…Si l’édition 2011 nous a fait découvrir Teheuira le tahitien touche-à-tout, l’édition de cette année semble catastrophique.

En découvrant leur île (ou plutôt la plage), les jaunes se dépêchèrent de…nager ! Et oui, Club Med un jour, Club Med pour toujours…Complètement conscients qu’ils n’ont ni eau ni nourriture ni feu, la joyeuse bande brassa les vagues en totale insouciance. Une seule refusa d’aller nager, c’était Vanessa qui décida de chercher la source de l’eau potable toute seule et la trouva, pendant que les touristes flemmards poussèrent des cris de joie.

Javier, de son côté, avait déjà commencé à chercher le collier d’immunité. Il a la tête d’un fouineur malin. Ce dernier était sur la sellette, mais Camille expliqua qu’elle voulait choisir Philippe, sauf que l’équipe a préféré Javier pour sa qualité…ah oui, rigolote ! Ce crétin ne sait que bouffer, il a l’air d’un vrai manipulateur. Un rigolo ? Je n’ai pas entendu une seule vanne de sa part !

De leur côté, les rouges (ou les Mawar) découvrirent leur île. A peine ont-ils posé les pieds que ce pauvre Michaël fonça tout seul, dessinant l’emplacement d’une cabane de 8 personnes ! Bon, les rêves d’enfance vous allez me dire, mais avec son architecture de la forme d’une table à manger, il avait le talent de nous créer des jeux vidéo en bois ou des salles de billards pendant qu’on y est…

Pendant que Michaël fut absorbé par son enfance au milieu des sourires moqueurs, surprise ! On nous diffuse le portrait d’Anthony, un plombier qui adore prendre soin de lui avant d’aller régler les fuites (n’y voyez aucune allusion salace). Avec la forme de ses cheveux, il a l’air d’un con. Je me demande quelle sera la longueur de ses cheveux hérissés de la sorte après 42 jours.

Après ce portrait inutile, on revient sur l’île des rouges : oh, enfin ils pensent à chercher l’eau ! Il est clair qu’avec les gouttes restantes dans leurs gourdes, la pauvre équipe rouge risquait la mort par déshydratation ! Sara était entrain de chercher l’eau mais aussi le fameux collier d’immunité. Quand soudain, on nous affiche son portrait : une perfectionniste, le corps aussi musclé que celui d’un mec. Elle explique à la caméra qu’elle fait tout cela pour son papa qui avait préféré qu’elle soit un garçon, encore un complexe d’Œdipe qu’on essai de régler via cette émission. Bien entendu, dans cette émission tout le monde participe pour son prochain et non pour les 100.000 euros promus au vainqueur !

Et comme il ne se passait rien et que la prod a diffusé deux portraits avec peu d’intervalle, ils n’ont pas eu le choix que de revenir à l’équipe rouge (encore !) et sa quête de l’eau. Namadia, fut ensorcelé et hypnotisé par le spectacle qui s’offrait à ses yeux si bien qu’il passa à côté d’une grosse touffe d’herbes hautes cachant la fameuse source.

Lassée des deux équipes, la production fit un pas en arrière en montrant les 4 infortunés bannis repoussés qui arrivèrent sur l’île des bannis. Comme il n’ya pas assez de dialogue, la production diffusa le portrait d’Elodie qui ne cacha pas son côté manipulateur.

Philippe, un vrai hyperactif et surtout un chieur de première, se lança dans les vagues pour montrer qu’il ne méritait pas un sort pareil, et il revient avec un crabe que les bannis applaudirent.

Bien sûr, on ne retrouve pas cette hyperactivité même si elle est chieuse dans les deux équipes jaune et rouge.

Par exemple, les jaunes n’avaient pas péché un crabe, les filles jaunes ramassèrent des coquillages pour manger, ainsi que des noix de coco et des cannes à sucre. Ce n’est pas mal, mais les mecs jaunes sont des vrais fainéants.

De l’autre côté, les aventuriers rouges n’avaient ni construit un abri, ni péché, ni ramassé quoi que ce soit. Ils n’avaient rien fait tellement ils étaient désorganisés et le pire c’est quand un violent orage tropical s’est abattu violemment sur les têtes des pauvres aventuriers rouges qui se sont abrités sous les arbres, formant un cercle. Une tactique bizarre surtout qu’ils devraient avoir cette position-là que si ils avaient du feu à protéger !

Ils déclarèrent le lendemain, bien trempés et fatigués, qu’ils « ne s’attendaient pas à un tel orage quelques heures après leur arrivée ». Ils croyaient sans doute qu’ils s’attendaient à des belles masseuses exotiques ou des cabanons, en sirotant je ne sais quoi tout en écoutant la pluie tombant sur le toit ? Ou voulaient-ils le Club Med ? A vous de commenter…

Les jaunes ne furent pas mieux, ayant opté la nudité pour garder leurs vêtements au sec, mais le résultat était le même que les rouges. Les jaunes commencèrent à créer enfin leur propre cabane, Marie donna des touches mais resta discrète. Alors que du côté des rouges (qui n’ont toujours pas trouvé la source d’eau je vous rappelle) Michaël posa un problème et fit grogner sourdement tout le monde en premier Myriam au caractère fort. Je trouve que la production se focalise trop sur Michaël afin de donner une image négative de lui, or ça se voit qu’il a des bonnes intentions même s’il ne reconnait pas avoir tort et qu’une cabane devrait être construite par tout le monde après avoir bu la tasse toute une nuit blanche !

Thierry le magnétiseur fit la moue et dit qu’il préfère la discrétion, mais on voit bien que le mentaliste n’est pas bricoleur et n’aime pas trop mettre la main à la pâte.

Et comme plusieurs l’ont souligné, je le confirme : cette année, tout le monde est soit des cons, soit des psychopathes.

Épreuve de confort n°1

Chic ! C’est l’épreuve du confort ! Les rouges, très confiants en eux  car « nous sommes plus forts » disent-ils, foncent la victoire en tête.

Dans cette épreuve, il fallait plonger pour libérer des noix de coco, ensuite les récupérer et faire un parcours de combattant, pour lancer le maximum possible dans un panier (c’est comme le basketball sauf que c’est koh-lantasque !). Les jaunes furent plus coordonnés en laissant plonger 2 plongeurs qui libéraient 2 par 2 les noix de coco, les rouges libéraient 1 par 1, donc logiquement les jaunes avaient un léger avantage ! Toujours le même avantage dans le parcours des combattants, les jaunes échouèrent cependant dans le lancer des noix de coco 5 à 8 pour les rouges qui remportent l’épreuve du confort.

Là, tout le monde attendit : Mais quelle était la récompense sur laquelle Brogniart est resté discret ? Ce dernier proposa un choix aux rouges : 4 kilos de riz ou bien des allumettes ? Les rouges, unanimes, choisissent les 4 kilos du riz. « Le feu on peut le faire tous seuls ! » commentent-ils, insouciants. (Mon œil, bien sûr ! c’est tellement fastoche !!)

Dans une interview, Brogniart déclara qu’à leur place et par expérience, il aurait choisi le feu.

Les rouges rentrèrent triomphants avec 4 kilos de riz, mais ils n’avaient pas de feu pour le cuire et ils n’avaient même pas trouvé la source d’eau ! Retour à la quête d’eau pour les rouges : Oh ! La pluie a aplati les herbes hautes autour de la source, et a même nettoyé le couvercle ! Ciel ! Les rouges ont été sauvés par la prod…je veux dire par l’orage ! C’est Anthony et Namadia qui ont trouvé la source, bien visible cette fois ! Le duo prit la peine de continuer l’exploration de l’île, et découvrirent une plage de sable blanc mais qui disparait lors de la marée.

Pendant que tout baigne pour les rouges, Charles le jaune (non ce n’est pas son nom) baignait dans la sueur car à cause de lui, dit la voix-off de Brogniart, que les jaunes ont perdu le confort en ratant la dernière noix de coco. Sentant qu’il est sur la sellette, il essai enfin de faire quelque chose comme allumer du feu en frottant deux bâtons, peine perdue ! Personne ne l’a aidé et tout le monde se consenti à l’éjecter s’il y’a conseil. Pour le bavardage, les filles sont premières ! Mais allumer du feu ou autre chose, ce n’était pas prioritaire !

Sur l’île maudite appelée consciencieusement « l’île des bannis », Philippe l’hyperactif essaya de pêcher à l’indienne avec son harpon, en vain ! Son domaine était la mer plus que de bavarder. Il essaya d’autres techniques de pêche avec les 3 autres bannis, histoire de tuer le temps et de penser à quelque chose tant que les 4 ne savaient pas à quoi ils servaient et pourquoi cette histoire d’îlot !

Pendant ce temps-ci, les rouges complètement impatients, n’arrivèrent pas à allumer le feu (vu leur technique, ça ne m’étonne pas) et mangèrent le riz cru.

Épreuve d’immunité n°1

Alors que Catherine stressait pour tout et rien, une bouteille échoua sur la plage des jaunes indiquant qu’il est temps de l’épreuve d’immunité. Il faut gagner le totem ou bien c’est quelqu’un qui sautera dans le fameux Conseil.

Dans cette épreuve d’immunité, il fallait embraser les vasques à 5 mètres de hauteur. Il fallait choisir ceux qui allaient chercher les torches et les relayeurs. Je vous le dis, c’est une vieille épreuve mythique, au moins elle entre dans la logique de l’émission.

Au début, les rouges étaient en avance sur les jaunes, puis les deux furent coude à coude. Chaque équipe essayait de devancer l’autre mais courir en portant 200 kilos ce n’était pas évident ! Les deux creusèrent le sable et se surpassèrent même si les deux équipes n’étaient pas sportives ou fortes en survie. Les rouges posèrent le porte-feu et, munies de deux cordes, Marie et Sara essayèrent de toucher les cibles.

Tout d’un coup, changement de stratégie pour les jaunes qui mettent à la place de Marie Charles ! Ah bon ? Comme par hasard ! Donc les jaunes étaient tellement intelligents jusqu’à se rappeler de celui qui était sur la sellette, il n’a que 20 ans et peut-être un coup de fil de son papa a arrangé la situation pour qu’il se la pète en battant Sara au nez ! Il faut mentionner que durant cette épreuve, Mélanie la rouge (ce n’est pas son nom non plus !) a perdu conscience à deux reprises. Charles alluma la vasque et la victoire est pour les jaunes qui crient de fatigue, aplatis au sol, tandis que Sara du côté des rouges, réprima sa rage en une série de pompes. Cela me donne des idées pour le futur, lors du travail ou du chômage, chez moi ou dans la rue, je ferai une série de pompes !

Quant à la joyeuse bande des jaunes, ils rentrèrent sur leur île sous une pluie battante, et le plus heureux d’entre eux était naturellement Charles, lui qui était sur la sellette. En croquant des fruits exotiques, les jaunes eurent (enfin) une pensée pour les 4 disparus. Il est vrai que la prod ne sait plus quoi faire et Brogniart se dandine avec sa « nouveauté » !

Les bannis sur l’îlot maudit avaient besoin qu’on pense à eux, en effet, et surtout qu’on leur donne un truc à manger ! Ni feu, ni nourriture, ni toit et pire, ils ne savaient pas quel était leur avenir.

Sur l’île des rouges, Mélanie, sentant le danger, décida de chercher le collier d’immunité. Myriam se sentait en danger mais pas autant que Mélanie qui s’est évanouie à deux reprises lors de l’épreuve de l’immunité. Serait-ce un indice de la part de la production ?

Adieu Mélanie !

Alors vint la nuit, c’est le premier Conseil des rouges. Anthony déclara qu’il ne s’attendait pas aux conditions difficiles de Koh-Lanta (et en plus, après 3 jours sa coiffure est restée la même ! comme par hasard…). Mieux encore, Namadia déclara qu’il ne s’attendait même pas au Conseil. (Les indestructibles).

Les rouges votèrent contre Mélanie, la plus faible selon eux et ne lui accordèrent pas une deuxième chance. Personne n’a encore trouvé le collier d’immunité, et Mélanie eu 6 voix contre elle, les 2 voix restantes étaient contre Michaël. Avant de rentrer en France, Mélanie avait la dernière étape du vote noir devant elle, c’est-à-dire qu’elle laisse un vote contre une personne et son vote noir comptera lors du prochain conseil.

Non seulement cette émission touche le fond mais suivie du meuglement des mères de « Qui veut épouser mon crétin de fils ? », sachez qu’il vaut mieux éteindre vos télés le plus vite possible.

Et comme je ne suis pas sûr de regarder la totalité de ce Koh-Lanta et que je préfère faire autres choses, je vous souhaite un bon visionnage de Koh-Lanta : Malaisie et j’essaierai si je regarderais un épisode, d’en faire la critique. (Vu la BA de vendredi prochain, on n’a pas soudain envie de regarder ça ! ou le 2ème strip-tease des bannis qui lècheront jusqu’au bout pour une place dans une équipe !)

Vos commentaires sont les bienvenus.

Koh-Lanta: Malaisie – 1er épisode

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :